Messika eshop

892 vues

Publié le

E shop for messika

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
892
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le marché mondiale de la joaillerie se porte bien, il est estimé a plus de 150 milliards de dollars, il est plus important que celui de l'horlogerie qui est estimé a moi de 40 milliards de dollars. Selon une étude de la Banque Barclays, Richemont pourrait tirer son épingle du jeu car les marques Cartier, Van Cleef & Arpels et Piaget permettraient une croissance organique de 15% contre seulement 7% pour le pôle horlogerie. L’ouverture ou l’agrandissement de boutiques monomarques joaillières participerait donc logiquement de cette tendance haussière. D’autant que l’engouement mondial pour les pierres précieuses et les bijoux reste dominant. Selon l’étude Barclays «Profite or pleasure?» 57% des personnes interrogées déclarent posséder de la joaillerie, l’art ne totalisant que 47% des personnes fortunées interrogées en 2012. En 2011, la demande en or a excédé 200 milliards, selon le World Gold Council. Les pierres précieuses ont également suivi cette tendance, des records inégalés ayant été atteints lors des dernières ventes aux enchères. Chez Sotheby’s, un diamant blanc de 118,2 carats était adjugé 30 782 560 dollars à Hongkong, en octobre dernier. En novembre, Sotheby’s Genève se préparait à battre son record absolu (détenu par David Bennett avec le «Graff Pink» vendu plus de 46 millions de dollars) avec le «Pink Star» (59,60 carats) estimé à près de 60 millions de dollars. Selon Elke Berr, gemmologue et fondatrice de la société Berr & Partners SA à Genève, une entreprise de négoce et de conseil en pierres précieuses fondée en 1986, «l’évolution des ventes de pierres de couleur et de diamants est importante. Selon un rapport du cabinet de conseil Bain & Company, effectué en collaboration avec l’Antwerp World Diamond Centre, ce marché atteindra 26,1 milliards de dollars dans sept ans, contre 15,6 milliards en 2011. Il s’agit d’un taux de croissance de 6% par an, d’après le Global Diamond Industry Report. Pour les pierres de couleur, régies par un marché libre, la demande continue d’augmenter très positivement pour les gemmes de qualité. La crise financière mondiale a joué un rôle important; les valeurs se volatilisent et la confiance dans les institutions bancaires est devenue plus sensible. De ce fait, les clients cherchent donc à diversifier leurs portefeuilles et investissent de plus en plus dans des placements alternatifs tels que les pierres précieuses. Ce qui engendre également une raréfaction de ces dernières sur le marché. De plus, le fait qu’on trouve de plus en plus rarement de nouveaux gisements renforce la tendance et fait monter les prix.»
  • Messika eshop

    1. 1. Retailling strategies Blandine DARRIEUTORT Victoire ELLES Louise GILLOT Gladys PORTHAULT Mustapha YILMAZ
    2. 2. Le marché de la joaillerie Le marché de la joaillerie Le marché mondial de la joaillerie en pleine effervescence : 150 milliards de dollars en 2013 (+15%) En France 5,1 milliars d'euros en 2013 (-4%) Richemont comme acteur principal avec Cartier, Van Cleef & Arpels et Piaget Acteurs majeurs : LVMH & Kering Engouement mondial pour les pierres précieuses et les bijoux Les évolutions du marché Hausse des prix de l'or, des pierres précieuses et du diamant La joaillerie valeur refuge : investissement Nouveaux canaux de distribution : e commerce (5% des ventes) Augmentation des boutiques monomarques Export / Import Kimberley act
    3. 3. Présentation de la marque Messika : Sucess story Créatrice Valerie Messika – diplomée en marketing / communication – fille de diamantaire Entreprise fondée en 2005 : tournée autour du dimant Joaillerie et haute jaillerie Savoir faire d’exception : pièces sur mesure Collection marquées par la modénité, la jeunesse, la gaité et le minimalisme absolu CA en 2012: 20.035.200 euros, en 2013 56% des ventes sont faites à l’étranger Brand identity & Mix marketing Positionnement : milieu de gamme, innovation, créativité et minimalisme Cible : femme moderne et active Prix : à partir de 600 € jusqu’à 1M€ Distribution 1 flagship à Paris et revendeurs Flagship rue St honoré (185 m2) Environ 110 – 120 points de ventes
    4. 4. Problématique Comment créer un site marchant et quelle stratégie digitale adopter pour la marque Messika ? Comment créer un réseau de distribution et une fidélisation 2.0 pour messika ?
    5. 5. La stratégie digitale www.messika.com Les plus Site institutionnel sur la joaillerie destinée aux femmes : présenter la collection Mot clés : joaillerie, haute joaillerie, mariage, messika, diamant ADN de la marque : logo, produits, images (produits, campagne publicité) Site bien hiérarchisé : rubriques, sous rubriques, mots clés, fils d’arianne identifiable, bouton d’accueil présent, clic réactif Prise de contact : formulaire contact, newsletter Présentation de la marque, page actualité Recherche de points de vente Site en version français et anglais Pas de publicité gênante, pop up www.messika.com Les axes d’amélioration Manque une sélection par type de produits Pages trop longues Pas de moteur de recherche Réseaux sociaux pas assez développés : facebook, instagram + partage sur pinterest et twitter Pas de flux RSS Pas de vente en ligne : e shop Pas d’information produits : une seule image (manque différentes positions des produits), mauvaise qualité des photos, pas de zoom possible, pas de descriptions détaillées, pas d’informations sur la provenance des produits Pas de descriptif sur la collection : inspirations Pas de géolocalisation
    6. 6. La stratégie digitale Les réseaux sociaux Les plus Facebook, instagram Possibilité de partage sur twitter, pinterest, facebook Application skinny collection Les réseaux sociaux Les axes d’amélioration Compte instagram trop formel: pas d’intéraction avec les fans Page facebook : ne répond pas aux fans, publications trop espacées Pas de twitter,
    7. 7. Recommandations Garder l’ADN de la marque Développer un eshop Augmenter la visibilité sur les réseaux sociaux : développer un compte twitter Communiquer plus avec ses clients : être plus proche, plus accessible Restructuré le site internet actuel : descriptifs plus détaillés, meilleures, images, moteur de recherche, catégories de produits, inspiration des collections Penser à une digitalisation en magasin
    8. 8. Maquette du site internet
    9. 9. Merci de votre attention
    10. 10. Sources • http://www.lesechos- etudes.fr/fr/catalogue/etudes/sectorielles/luxe-mode- beaute/bijouterie-joaillerie-luxe.html • http://www.bilan.ch/economie-les-plus-de-la-redaction/le- marche-de-la-joaillerie-croit-grande-vitesse • http://www.rubel- menasche.com/fr/industrie/entreprises/lindustrie-de-la- joaillerie-en-2020-un-avenir-aux-multiples-facettes/ • http://fr.slideshare.net/mobile/Digitaluxe/d-presse- franceclat-chiffres-2013

    ×