Twitter un outil educatif dans le cadre scolaire ?

1 270 vues

Publié le

Enquête en ligne réalisée avec Cécile Delesalle (en janvier 2012) qui fait suite à une observation régulière de l’utilisation de Twitter dans le cadre scolaire, menée depuis 2009. Résultats, analyse : extraits

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 270
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
290
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Twitter un outil educatif dans le cadre scolaire ?

  1. 1. Twitter un outil éducatif dans le cadre scolaire ? Extraits des résultats et analyse d’une enquête réalisée en janvier 2012 Gérard Marquié : Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire @gmarquie Avec Cécile DelesalleGérard Marquié, Injep mars 2012 1
  2. 2. L’enquête : objet, contexte  Enquête en ligne réalisée avec Cécile Delesalle (en janvier 2012) qui fait suite à une observation régulière menée depuis 2009 de l’utilisation de Twitter dans le cadre scolaire.  Ce travail fera l’objet d’un article publié dans un ouvrage de la collection « Les Cahiers de l’action : jeunesses, pratiques et territoires » éditée par l’Injep (parution prévue en juin 2012), dont le titre provisoire est : "Le défi dinternet pour linformation des jeunes et les pratiques des professionnels".Gérard Marquié / Injep mars 2012 2
  3. 3. L’enquête : méthodologie  Deux publics concernés : les professionnels qui utilisent Twitter dans le cadre scolaire et les professionnels qui observent l’utilisation de Twitter dans ce cadre (ces derniers ne répondent qu’à une partie des questions).  52 questionnaires renseignés dont 42 par les utilisateurs, soit 30% des « Twittclasses » identifiées sur le site http://twittclasses.posterous.com/. (début mars 2012)  Le profil des répondants est à l’image de la diversité des niveaux scolaires concernés par l’utilisation de Twitter  Une légère surreprésentation du niveau primaire (cycles 2 et 3) est toutefois à noterGérard Marquié / Injep mars 2012 3
  4. 4. Quelques enseignements tirés de cette enquête  1/ Des utilisateurs fréquents, pour des activités relevant de registres variés  2/ Une prédominance des activités de valorisation, d’échange et de travail collaboratif  3/ Des changements dans les relations des élèves avec les enseignants, avec les autres élèves et avec l’extérieur de l’établissement.Gérard Marquié / Injep mars 2012 4
  5. 5. Quelques enseignements tirés de cette enquête  4/ L’expression des élèves plus en difficulté favorisée  5/ Une plus grande participation des élèves et une plus grande implication dans le travail  6/ Un rapport à l’information très différent selon les profils des élèves  7/ Les limites de TwitterGérard Marquié / Injep mars 2012 5
  6. 6. 1/ Des utilisateurs fréquents, pour des activités relevant de registres variés - 85% des répondants annoncent utiliser Twitter dans le cadre scolaire au moins une fois par semaine et 57% déclarent utiliser Twitter plusieurs fois par semaine ou tous les jours. - majoritairement en complémentarité avec un autre support numérique (65%)Gérard Marquié, Injep mars 2012 6
  7. 7. 2/ Une prédominance des activités de valorisation, d’échange et de travail collaboratif  Activités réalisées avec les élèves : 4 domaines se dégagent  1/ la valorisation des activités des élèves (52%),  2/ les échanges avec d’autres classes (48%),  3/ la lecture et l’écriture collaboratives (45%),  4/ l’amélioration de l’expression écrite (45%).  Principaux « atouts » de Twitter, les répondants privilégient :  « ouverture et partage avec l’extérieur » (83%)  et « implication des élèves et sens donné aux activités scolaires » (75%)Gérard Marquié / Injep mars 2012 7
  8. 8. 3/ Des changements dans les relations des élèves avec les enseignants, avec les autres élèves et avec l’extérieur de l’établissement  L’utilisation de Twitter favorise un renforcement des relations entre enseignants etélèves.  Les deux tiers des utilisateurs déclarent rester en contact avec leurs élèves par le biais de Twitter, que ce soit  le soir après le cours (45%), le week-end (33%), pendant les vacances (29%).  70% des répondants estiment qu’avec Twitter, professeurs et élèves communiquent mieux.Gérard Marquié / Injep mars 2012 8
  9. 9. 4/ L’expression des élèves plus en difficulté favorisée  L’expression des élèves « plus en difficulté » se voit favorisée selon une majorité (57%) :  constat prioritaire retenu par les répondants parmi 8 réponses possibles (ce qui confirme les résultats d’une pré-enquête réalisée en 2011)Gérard Marquié / Injep mars 2012 9
  10. 10. 5/ Une plus grande participation des élèves et une plus grande implication dans le travail  38% des répondants estiment que « les élèves font plus de suggestions ». (En tête parmi 8 réponses possibles à la question : « …que constatez vous prioritairement dans la relation enseignants élèves ».  50% des répondants observent une plus grande implication dans le travail scolaire (1ere réponse citée quant à l’efficacité du travail produit par les élèves, parmi 8 réponses possibles).Gérard Marquié / Injep mars 2012 10
  11. 11. 6/ Un rapport à l’information très différent selon les profils des élèves  Les effets de Twitter sur les pratiques d’information des jeunes ne suscitent pas un constat homogène. Cela est du aux différences de niveau concernés par l’enquête mais aussi recoupe d’autres études réalisées par l’Injep sur ces pratiques dans leur parcours personnel des jeunes (orientation, mobilité…).  L’enquête révèle un impact de Twitter davantage sur le partage d’informations ou de sources et l’élargissement des ressources que sur la performance dans les recherches (efficacité, nouveaux modes de recherche).Gérard Marquié / Injep mars 2012 11
  12. 12. 7/ Les limites de Twitter  “On ne créé pas une classe Twitter mais bien une classe utilisant Twitter : la question de la pertinence de l’outil doit rester centrale,” (réponse à une question ouverte)  79% des répondants (utilisateurs et observateurs) estiment que « Twitter seul n’est pas suffisant » (9 réponses possibles)  69% sont d’accord avec l’idée que son utilisation en tant qu’outil pédagogique et éducatif « dépend des objectifs et projets développés »Gérard Marquié / Injep mars 2012 12
  13. 13. Une publication à venir  "Le défi d’Internet pour linformation des jeunes et les pratiques des professionnels." : "Expérimentations doutils de suivi participatifs"  Ouvrage à paraître dans la collection « Les cahiers de l’action », édités par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) », juin 2012, Cécile Delesalle, Gérard Marquié …  S’appuie sur sept expérimentations réalisées dans différents contextes : lycée, collège, école, réseau information jeunesse, MJC, bibliothèquesGérard Marquié / Injep mars 2012 13
  14. 14.  Soyez curieux, positifs et vigilants  Merci de votre attentionGérard Marquié, Injep mars 2012 14

×