ESC – « référencement »Comprendre le web…    pour se positionner dessus,
Guillaume-Nicolas MeyerQui suis-je ?                Veilleur et communicant sur                le web.                Délé...
Guillaume-Nicolas MeyerADBS – Le réseau desprofessionnels de l’information                                              Ve...
Je suis là pour vous apprendre ce qu’est…le web                   En fait pas tout                       à fait, c’est    ...
Ceci n’est pas une vidéo marrante !Ceci un objet informationnelvisionné plus de 45 millions de fois.
Qui connaissait cette vidéo ?Qui a regardé le clip car ilvoulait s’acheter une voiture ?Qui compte s’acheter unevoiture su...
Je viens de loin, j’attends deux chosesVotre attention,Votre concentration,Que vous soyez curieux,Que vous participiez,Que...
Je ne délivrepas de support   de cours
Deux défauts majeurs :- je parle vite, donc il faut parfois m’arrêter,- des fois, ce que je dis ressemble à ça… alorsil fa...
Analyse des Réseaux Sociaux- Quels sont les médias les plusconnectés à Twitter ?- Karabatic ?- Twittérature ?- Le business...
Analyse des Réseaux Sociaux La structure du web
Internet n’est pas le webIl existe souvent une confusion et unamalgame sémantique entre le web etl’Internet.2 concepts dif...
Internet n’est pas le webSur ce réseau, vous pouvez accéder à un certainnombre de services via des protocoles decommunicat...
Les bases :le principe client -serveur
Diapositive conçue et réaliséepar les étudiants de L3 enManagement des RessourcesNumériques de l’Université PaulValéry Mon...
Le principe client-serveur : Type d’architecture de réseau informatique  Un serveur est une machine                       ...
« La Toile »               Interaction entre               un serveur web et                 un navigateur                ...
« La Toile »               Un réseau physique impressionnant
Le protocole HTTP Hypertext Transmission Protocol (HTTP)                                           Voilà pour le côté Di...
Maintenant un peu d’histoire  Mais monsieur, ça sert à   rien l’histoire, nous on     analyse les réseaux  sociaux, c’est ...
Maintenant un peu d’histoireTrois raisons pour s’intéresser à l’histoired’Internet.                                       ...
Maintenant un peu d’histoireLe mythe d’Arpanet…D’après vous, la légende du réseau militaireaméricain « indestructible » ca...
Paul Otlet et son traité de documentation*…+ Que demain la pluralité simultanée desémissions d’ondes se réalisent, le livr...
Paul Otlet et son traité de documentation*…+ Le Réseau, de quelque manière que ce soit, doitrelier les uns aux autres les ...
Origines d’internet :L’hypertexte, Vannevar Bush Mathématicien-physicien américain Trois facettes :  – L’ingénieur-cherche...
D’après vous l’idée est nouvelle ?« Imaginez une machine du futur dédiée à un usagepersonnel et qui soit une sorte de doss...
Originalité du Memex   La possibilité, pour lutilisateur, de                                             C’est fou non ? ...
Origines d’internet :L’hypertexte, Ted Nelson• Chercheur américain en Sciences Humaines et  en littérature• Critique de l’...
Petit problème en passant…« Larchitecture Internet na pasbougé depuis 35 ans... ».                                    Loui...
Une architecture physique : les DNS
Qu’est-ce que vousEst-ce que vous connaissez ?                     utilisez comme navigateur                       d’autre...
… vers un web structuré …
Une architecture logique : l’hypertexte Le World Wide Web (WWW ou plus simplement le Web) est un espace dinformations comp...
Transversalité
Du Web 1.0 au Web 2.0en attendant le Web 3.0 !Web passifL’internaute consomme des contenusWeb participatif, social, commun...
… un web… sémantique « Le Web sémantique va utiliser la structure pour donner du sens au contenu des pages Web, en créant ...
La vision du web sémantique"Avoir des données et des informationsdécrites dune manière qui facilite leurréutilisation et l...
Publier et lier des données                                      Mai 2007                          Mars 2009
Une masse d’utilisateurs créantdes catégorisations en masse
ArticleSlide redoc                      Photo              Vidéo
Comment percevoir dans un contexteen pleine mutation ?2000 = 1 milliard de pages web2012 = 410 milliards de pages web
Est-ce que cette mutation est palpable ?
C’est tangible, c’est quantifiable !
Question : qu’est-ce qui a changé ?  Est-ce que les mutations  d’usages engendrent des  mutations fonctionnelles ?
UCL - Louvain - 15/09/09
Un exemple ?
UCL - Louvain - 15/09/09
UCL - Louvain - 15/09/09
Le client et le prospect ont changésEn France, plus de 23 millions d’internautespassent 2 heures et demie par mois sur les...
Tout le monde donne son avis
Le branding a changé !
Le client est passé d’un cercledécisionnel restreint et autonome                                    Source: Harvard Busine...
A un cycle élargi et dépendant                           Source: Harvard Business Review 12/10
On est passé de                                             J’aime bien                 Sympa ce                    ce mag...
Question : comment ça a changé ?    Quelles sont ces    mutations d’usages ?
Des supports decommunication qui     changent… Qui permettent    la Mobilité        et la convergence
Les usages mobiles
Novembre 2011                  Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits-   cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
Novembre 2011                  Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits-   cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
Novembre 2011                  Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits-   cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
Novembre 2011                  Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits-   cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
Question : A quelle vitesse ça va ?Je vous invite à essayer de retenir au moins 1information dans ce qui va suivre…
Twitter l’enfant terrible
Comment Twitter est devenuincontournable…Qui sait comment ?
Twitter la « naissance »
Ce que Twitter a engendréUn bouleversement complet dela temporalité de l’information…
TWITTER LES USAGESQui l’utilise ? Particuliers, entreprises, associations,communautés, webmarketer                        ...
Twitter, les records 2011
Twitter en 2013  Quand Lady Gaga tweet, elle  a plus d’audience que le  Wall Street Journal, The  New York Times et USA  T...
Twitter en 2013                                   Les algorithmes                                  prédisent qu’il va     ...
Question : et concrètement ?  Est-ce qu’il y a des risques  pour les entreprises ?
Les dangers pour une entreprise“Votre marque n’est pas ce que vous endites mais ce que Google en dit !”Chris Anderson – Ré...
Les dangers pour une entreprise « Si vous rendez vos clients mécontents dans le monde réel, ils sont susceptiblesd’en parl...
Les dangers pour une entreprise                                En 2004 le blog Engadget publie un billet                  ...
Les dangers pour une entrepriseEn janvier 2008, plus de 25 000 blogs sont         Rapidement, plusieurs   résultats sur Go...
des cadres pensent que le site de la marque99%   doit être la principale source d’informations                            ...
des salariés pensent qu’il est facile de détruire la74%   réputation d’une marque sur les médias sociaux                  ...
?   Les salariés ont raison !!
Le buzz Domino’s PizzaAvril 2009Une vidéo représentant 2 employés dans un restaurantDomino’s Pizza aux Etats-Unis se filma...
24 heures aprèsPatrick Doyle, Président de Domino’s Pizza remerciaitpubliquement dans une vidéo la communauté d’avoiralert...
48 heures aprèsDomino’s Pizza crée un compte Twittercorporate le 15 Avril 2009 (le lendemain dubuzz)200 updates en 6 jours...
Quelques mois plus tardLancement du site PizzaTunAround (décembre 2009)afin de valoriser l’image de la marque ainsi que la...
Trois ans après                                Novembre 2012• La vidéo des employés de Domino’s Pizza a  été vu plus de 8 ...
Les dangers pour une entreprise  Toute atteinte à la notoriété  est un risque de crise en  communication et de  dommage du...
Et le « référencement » dans tout ça ?
Référencement et positionnementCes réseaux sont tellement denses (on a vu lenombre de page web indexées) qu’il faut un oup...
Les annuairesLes annuaires du web fonctionnent comme les annuaires papiers, on y retrouvedes classifications et des référe...
DMOZ, le premier, le plus grand
1997, l’annuaire de yahoo s’étoffe
2011 : Il n’existe plus du tout
Référencement et positionnementLe référencement c’est êtreprésent dans un annuaire.Le positionnement c’est êtrevisible dan...
Référencement et positionnementRéférencer son site : On référence sonsite quand on l’inscrit dans les annuaireset qu’on do...
Référencement et positionnementPositionner son site : Souvent                  Leconfondu avec le référencement, qui      ...
Le positionnement permet     L’
Google by Google« … le moteur de recherche de Google analyseégalement le contenu des pages. Cependant,lanalyse Google ne p...
Echelle de mesureGoogle a créé le PageRank.                                          Ce classement est                    ...
C’est vrai et faux Les métadonnées                                                     Une donnée surLes balises Meta sont...
C’est vrai et faux Les métadonnéesC’est invisible, mais vous en voyez tous lesjours…
SEO / SEFSearch Engine OptimizationD’après Google, les SEO regroupent : lavérification du contenu ou de la structure devot...
SEO / SEFSearch Engine FriendlyAu lieu de ça comme URL,www.monsupersite.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2...
Questions - RéponsesQuestions ?
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Comprendre le web pour se positionner
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comprendre le web pour se positionner

922 vues

Publié le

Support de cours

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
922
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
215
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • threeparts: understanding your consumers’ decisionjourney; determining which touch pointsare priorities and how to leverage them; andallocating resources accordingly
  • Bond - If consumers’ bond with a brand is strong enough, they repurchase it without cycling through the earlier decision journey stages.
  • Rajouter conversations (achète !!) à (oh, tul’astrouvéou ? J’aimebiencemagasin)D’une communication verticale à une communication horizontale.
  • Comprendre le web pour se positionner

    1. 1. ESC – « référencement »Comprendre le web… pour se positionner dessus,
    2. 2. Guillaume-Nicolas MeyerQui suis-je ? Veilleur et communicant sur le web. Délégué Régional Alsace et vice-président du Conseil des Régions de l’ADBS. Auteur, chargé de cours à l’ISC Paris et intervenant à l’Université de Montpellier.
    3. 3. Guillaume-Nicolas MeyerADBS – Le réseau desprofessionnels de l’information Veilleur et communicant sur • 4 000 adhérents le web. • 150 bénévoles Délégué Régional Alsace et vice-président du Conseil • 15 secteurs métiers des Régions de l’ADBS. • 17 délégations régionales Auteur, chargé de cours à l’ISC Paris et intervenant à l’Université de Montpellier.
    4. 4. Je suis là pour vous apprendre ce qu’est…le web En fait pas tout à fait, c’est plutôt comment il fonctionne
    5. 5. Ceci n’est pas une vidéo marrante !Ceci un objet informationnelvisionné plus de 45 millions de fois.
    6. 6. Qui connaissait cette vidéo ?Qui a regardé le clip car ilvoulait s’acheter une voiture ?Qui compte s’acheter unevoiture suite à ce clip ?Qui pense que Volkswagen acompris les réseaux sociaux ?
    7. 7. Je viens de loin, j’attends deux chosesVotre attention,Votre concentration,Que vous soyez curieux,Que vous participiez,Que vous digériez en silence,Que vos vibreurs ne fassent pas tropde bruit.
    8. 8. Je ne délivrepas de support de cours
    9. 9. Deux défauts majeurs :- je parle vite, donc il faut parfois m’arrêter,- des fois, ce que je dis ressemble à ça… alorsil faut me demander.
    10. 10. Analyse des Réseaux Sociaux- Quels sont les médias les plusconnectés à Twitter ?- Karabatic ?- Twittérature ?- Le business modèle de Facebook ?
    11. 11. Analyse des Réseaux Sociaux La structure du web
    12. 12. Internet n’est pas le webIl existe souvent une confusion et unamalgame sémantique entre le web etl’Internet.2 concepts différentsL’Internet, ou Net, est un réseau informatiquemondial constitué d’un ensemble de réseauxnationaux, régionaux et privés, interconnectésentre eux.
    13. 13. Internet n’est pas le webSur ce réseau, vous pouvez accéder à un certainnombre de services via des protocoles decommunication spécifiques :• le protocole http pour accéder au World Wide Web (www)• le protocole smtp pour envoyer des emails• le protocole P2P• le protocole FTP (déposer des fichiers sur un serveur)
    14. 14. Les bases :le principe client -serveur
    15. 15. Diapositive conçue et réaliséepar les étudiants de L3 enManagement des RessourcesNumériques de l’Université PaulValéry Montpellier III –Promotion 2012
    16. 16. Le principe client-serveur : Type d’architecture de réseau informatique Un serveur est une machine Un client est une machine qui qui stocke des données se connecte au serveur pour Intégrité et sécurité lui soumettre une requête via Les données du serveur une interface dinterrogation sont gérées de façon Le serveur traite la centralisée. Le stockage Un serveur peut traiterdemande et communiquede données sur une seule plusieurs requêtes de la réponse au client machine permet de les différents clients en mêmesécuriser plus facilement. temps et contrôle leurs Intérêts de ce principe accès aux ressources Ce type d’architecture a de multiples applications : le Web et les messageries en sont des exemples, mais également les services de partage de fichiers ou de ressources (images, sons, bases de données), les réseaux intranet, la téléphonie dentreprise... Souplesse et adaptabilité Évolutivité La centralisation des données sur le Il est possible dajouter et de retirer des serveur plutôt que sur les postes clients stations clientes sans perturber le facilite le partage vers les personnes fonctionnement du réseau ou de faire autorisées. évoluer les serveurs sans modifier les postes clients
    17. 17. « La Toile » Interaction entre un serveur web et un navigateur (browser)
    18. 18. « La Toile » Un réseau physique impressionnant
    19. 19. Le protocole HTTP Hypertext Transmission Protocol (HTTP) Voilà pour le côté Dialogue entre un client et un serveur technique Web séquentiel… Etablissement de la connexion maintenant dites Le serveur cherche un document vous que ça arrive Le serveur fournit ou non le document des milliers de fois demandé par… seconde sur le Fermeture de la connexion web
    20. 20. Maintenant un peu d’histoire Mais monsieur, ça sert à rien l’histoire, nous on analyse les réseaux sociaux, c’est le futur qui nous intéresse…
    21. 21. Maintenant un peu d’histoireTrois raisons pour s’intéresser à l’histoired’Internet. Avoir une– Comprendre la nature et les évolutions meilleure actuelles d’Internet : technologie ouverte, compréhension mobile, en constante évolution.– Comprendre la numérisation des documents : histoire d’Internet = histoire de l’informatique, du numérique, de l’IA, de l’hypertexte…– Comprendre la puissance actuelle américaine : Histoire d’internet = histoire des USA Urfist de Rennes, 2011
    22. 22. Maintenant un peu d’histoireLe mythe d’Arpanet…D’après vous, la légende du réseau militaireaméricain « indestructible » capable de« survivre » à une attaque nucléaire del’URSS tient-elle la route ? Vous connaissez beaucoup de projets militaires qui ont été « donné » à des universitaires ? En savoir plus ? Rumeur fondée sur laInternet a de multiples origines… autant confusion entre Arpanetphilosophiques que techniques, c’est un et le projet, avorté, deprocessus complexe réseau de Paul Baran.
    23. 23. Paul Otlet et son traité de documentation*…+ Que demain la pluralité simultanée desémissions d’ondes se réalisent, le livre pourras’emparer de l’invention. On imagine déjà desoeuvres classiques ou de grande actualitéphotographiées et mises “en débit constant” OTLET, Paul. Traité dedans les annexes des bibliothèques. Chacun documentation : le livre sur le livre : Théorie etpourrait ainsi, à volonté et de loin, obtenir la pratique. Bruxelles,lecture désirée. Ce sera le livre radié. *…+ Editiones Mundaneum, 1934, p. 237.
    24. 24. Paul Otlet et son traité de documentation*…+ Le Réseau, de quelque manière que ce soit, doitrelier les uns aux autres les centres producteurs,distributeurs, utilisateurs, de toute spécialisation etde tout lieu. Il s’agit pratiquement, que toutproducteur ayant quelque donnée à faire connaître,quelque proposition à présenter ou à défendre - tout OTLET, Paul. Traité deutilisateur ayant quelque information à recueillir pour documentation : le livre suravancer son travail théorique ou pratique - toute le livre : Théorie etpersonne enfin puisse au moindre effort et avec un pratique. Bruxelles, Editiones Mundaneum,maximum de sûreté et d’abondance, entrer en 1934, p. 415possession de ce qui lui est offert. *…+
    25. 25. Origines d’internet :L’hypertexte, Vannevar Bush Mathématicien-physicien américain Trois facettes : – L’ingénieur-chercheur : • Analyseur différentiel, Memex… – Le gestionnaire de la recherche Vannevar Bush scientifique, le coordonnateur de leffort de 1890-1974 guerre scientifique : • MIT • Manhattan Project – Le visionnaire de l’information: • As we may think Urfist de Rennes, 2011
    26. 26. D’après vous l’idée est nouvelle ?« Imaginez une machine du futur dédiée à un usagepersonnel et qui soit une sorte de dossier-bibliothèque personnel mécanisé. Il faut lui donnerun nom, et, puisqu’il faut en inventer un au hasard,nous choisirons “mémex”. Un mémex est unemachine dans laquelle une personne peut enregistrertous ses livres, ses archives et sa correspondance, etqui est mécanisée afin de pouvoir être consultée Vannevar Bush « Commeextrêmement rapidement et avec une très grande nous pourrions le penser »flexibilité. C’est une annexe intime et agrandie de sa 1945.mémoire. »
    27. 27. Originalité du Memex  La possibilité, pour lutilisateur, de C’est fou non ? créer des liens entre deux documents,  dannoter son parcours de lecture,  de conserver la trace de son cheminement.
    28. 28. Origines d’internet :L’hypertexte, Ted Nelson• Chercheur américain en Sciences Humaines et en littérature• Critique de l’informatique existante• 1965 : invente le terme hypertext , pour désigner "une écriture-lecture non-linéaire donnant à lutilisateur une liberté de mouvement"• Projet Xanadu : Ted Nelson – utopie de la bibliothèque universelle, « horizon absolu de l’hypertexte », – Projet immense, commencé dans les années 60 et inachevé… Urfist de Rennes, 2011
    29. 29. Petit problème en passant…« Larchitecture Internet na pasbougé depuis 35 ans... ». Louis Pouzin, 2010
    30. 30. Une architecture physique : les DNS
    31. 31. Qu’est-ce que vousEst-ce que vous connaissez ? utilisez comme navigateur d’autres navigateurs ?La guerre des navigateurs Mozilla Firefox Google Chrome Safari Opera Konqueror Amaya Dillo Lunascape Sputnik uzbl SeaMonkey NetSurf
    32. 32. … vers un web structuré …
    33. 33. Une architecture logique : l’hypertexte Le World Wide Web (WWW ou plus simplement le Web) est un espace dinformations composé déléments caractérisés par identifiants globaux, nommés des identifiants de ressource uniforme [Uniform Resource Identifier] ou URI. http://www.opikanoba.or g/tr/w3c/webarch/
    34. 34. Transversalité
    35. 35. Du Web 1.0 au Web 2.0en attendant le Web 3.0 !Web passifL’internaute consomme des contenusWeb participatif, social, communautaire,collaboratif et interactifL’internaute produit des contenusWeb sémantiqueLes systèmes automatisés consommentles données des internautes en tempsréel pour le géolocaliser, lui proposer desoffres contextualisées
    36. 36. … un web… sémantique « Le Web sémantique va utiliser la structure pour donner du sens au contenu des pages Web, en créant un environnement où les agents logiciels en parcourant les pages pourront réaliser rapidement des tâches compliquées pour les utilisateurs. » Tim Berners-Lee
    37. 37. La vision du web sémantique"Avoir des données et des informationsdécrites dune manière qui facilite leurréutilisation et leur composition par lesmachines à travers différentesapplications.[Laublet, Ontosaurus, 2002] [Berners-lee, Hendler and Lassila, The semantic web, Scientific American, 17 Mai 2001]
    38. 38. Publier et lier des données Mai 2007 Mars 2009
    39. 39. Une masse d’utilisateurs créantdes catégorisations en masse
    40. 40. ArticleSlide redoc Photo Vidéo
    41. 41. Comment percevoir dans un contexteen pleine mutation ?2000 = 1 milliard de pages web2012 = 410 milliards de pages web
    42. 42. Est-ce que cette mutation est palpable ?
    43. 43. C’est tangible, c’est quantifiable !
    44. 44. Question : qu’est-ce qui a changé ? Est-ce que les mutations d’usages engendrent des mutations fonctionnelles ?
    45. 45. UCL - Louvain - 15/09/09
    46. 46. Un exemple ?
    47. 47. UCL - Louvain - 15/09/09
    48. 48. UCL - Louvain - 15/09/09
    49. 49. Le client et le prospect ont changésEn France, plus de 23 millions d’internautespassent 2 heures et demie par mois sur les sitescommunautaires ou blogs (16 mars 2009).Un sondage TNS Sofres indique qu‘en 2008, prèsde 70% des internautes ont recherché au moinsune fois par mois lavis des "consommateurs"sur Internet.
    50. 50. Tout le monde donne son avis
    51. 51. Le branding a changé !
    52. 52. Le client est passé d’un cercledécisionnel restreint et autonome Source: Harvard Business Review 12/10
    53. 53. A un cycle élargi et dépendant Source: Harvard Business Review 12/10
    54. 54. On est passé de J’aime bien Sympa ce ce magasin truc !Achètes !! à Oh, tu l’as trouvé où ?
    55. 55. Question : comment ça a changé ? Quelles sont ces mutations d’usages ?
    56. 56. Des supports decommunication qui changent… Qui permettent la Mobilité et la convergence
    57. 57. Les usages mobiles
    58. 58. Novembre 2011 Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits- cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
    59. 59. Novembre 2011 Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits- cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
    60. 60. Novembre 2011 Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits- cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
    61. 61. Novembre 2011 Source :http://leblog.wcie.fr/2011/11/30/les-petits- cahier-du-nets-le-mobile-en-chiffres/
    62. 62. Question : A quelle vitesse ça va ?Je vous invite à essayer de retenir au moins 1information dans ce qui va suivre…
    63. 63. Twitter l’enfant terrible
    64. 64. Comment Twitter est devenuincontournable…Qui sait comment ?
    65. 65. Twitter la « naissance »
    66. 66. Ce que Twitter a engendréUn bouleversement complet dela temporalité de l’information…
    67. 67. TWITTER LES USAGESQui l’utilise ? Particuliers, entreprises, associations,communautés, webmarketer Pourquoi ? Se créer un réseau et diffuser de l’informationPourquoi ? Faire de la veilleconcurrentielle Pourquoi ? Relayer ses actualitésPourquoi ? Améliorer sonréférencement et générer du trafic Pourquoi ? Raconter sa vie
    68. 68. Twitter, les records 2011
    69. 69. Twitter en 2013 Quand Lady Gaga tweet, elle a plus d’audience que le Wall Street Journal, The New York Times et USA Today réunis… Qui a parlé d’un déplacement de l’autorité ?
    70. 70. Twitter en 2013 Les algorithmes prédisent qu’il va dépasser Lady Gaga dans les jours à venir… Oui, qui a parlé d’un déplacement de l’autorité ?
    71. 71. Question : et concrètement ? Est-ce qu’il y a des risques pour les entreprises ?
    72. 72. Les dangers pour une entreprise“Votre marque n’est pas ce que vous endites mais ce que Google en dit !”Chris Anderson – Rédacteur en chef de Wired
    73. 73. Les dangers pour une entreprise « Si vous rendez vos clients mécontents dans le monde réel, ils sont susceptiblesd’en parler chacun à 6 amis. Sur Internet,vos clients mécontents peuvent en parler chacun à 6000 amis. » Jeff Bezos, PDG d’Amazon.
    74. 74. Les dangers pour une entreprise En 2004 le blog Engadget publie un billet avec une vidéo montrant la façon douvrir La vidéo a été téléchargée avec un simple stylo en plastique, un 250.000 fois en 72 heures... antivol en U pour vélo vendu 50 $ par Kryptonit. Pertes estimées pour La vidéo est téléchargée 250.000 fois enKryptonit 10 millions de $ soit 72 heures... (vidéo reprise sur dautres blogs) 1 million par jour Dimmobilisme en démentis, Kryptonit mettra 10 jours à réagir.
    75. 75. Les dangers pour une entrepriseEn janvier 2008, plus de 25 000 blogs sont Rapidement, plusieurs résultats sur Google sont Le 23 mai 2007, lades salariés SFR créés par direction de SFRvisibles sur le web du 5 juillet 2007, une A partir en relation Service client annonce son projet avec les problèmes dessous forme de tribune virulente d’externalisation services clients de SFR, dont plusieurs billets apparaît sur des reportages Rue89.com vidéos.
    76. 76. des cadres pensent que le site de la marque99% doit être la principale source d’informations Web : www.vanksen.com
    77. 77. des salariés pensent qu’il est facile de détruire la74% réputation d’une marque sur les médias sociaux Web : www.vanksen.com
    78. 78. ? Les salariés ont raison !!
    79. 79. Le buzz Domino’s PizzaAvril 2009Une vidéo représentant 2 employés dans un restaurantDomino’s Pizza aux Etats-Unis se filmant en traind’ajouter, dans les pizza, des ingrédients d’abord passéspar leur nez est diffusée sur Youtube.com lien vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=OhBmWxQpedIQuelques heures aprèsLa marque renvoie les deux personnes et entame despoursuites judiciaires à leur encontre. Un communiquéde presse est rédigé et envoyé à la presse, leur assurantque ces deux employés ne sont en aucun casreprésentatifs des 125 000 employés de la marque.
    80. 80. 24 heures aprèsPatrick Doyle, Président de Domino’s Pizza remerciaitpubliquement dans une vidéo la communauté d’avoiralertée (indirectement) l’entreprise des deux personneset de l’existence de cette vidéo. Dans cette même vidéo,Patrick Doyle affirme qu’ils ont fermé le magasin où s’estpassée la scène pour le nettoyer entièrement et vontfaire faire une enquête au sein de leurs magasins pour http://www.youtube.csavoir si des pratiques cachées sont effectuées dans om/watch?feature=plad’autres endroits. yer_embedded&v=de m6eA7- A2I
    81. 81. 48 heures aprèsDomino’s Pizza crée un compte Twittercorporate le 15 Avril 2009 (le lendemain dubuzz)200 updates en 6 jours d’existence pour 1300followers
    82. 82. Quelques mois plus tardLancement du site PizzaTunAround (décembre 2009)afin de valoriser l’image de la marque ainsi que laqualité des produits. – Documentaire sur la transparence du processus de fabrication des pizzas. – Un reportage de la chaîne CBS évalue la qualité d’une des nouvelles pizzas Domino’s – Un live feed de toutes les mentions actuelles de la nouvelle pizza Domino’s sur Twitter, via le hashtag #newspizza www.pizzaturnaround.com/
    83. 83. Trois ans après Novembre 2012• La vidéo des employés de Domino’s Pizza a été vu plus de 8 millions de fois..• 3 ans après la video est toujours dans les mémoires des consommateurs• Le scandale a généré plus de 8 millions de commentaires
    84. 84. Les dangers pour une entreprise Toute atteinte à la notoriété est un risque de crise en communication et de dommage durable à l’entreprise !
    85. 85. Et le « référencement » dans tout ça ?
    86. 86. Référencement et positionnementCes réseaux sont tellement denses (on a vu lenombre de page web indexées) qu’il faut un ouplusieurs systèmes pour rendre un documentpertinent à une requête.A la base de ces systèmes : les annuaires.
    87. 87. Les annuairesLes annuaires du web fonctionnent comme les annuaires papiers, on y retrouvedes classifications et des références.
    88. 88. DMOZ, le premier, le plus grand
    89. 89. 1997, l’annuaire de yahoo s’étoffe
    90. 90. 2011 : Il n’existe plus du tout
    91. 91. Référencement et positionnementLe référencement c’est êtreprésent dans un annuaire.Le positionnement c’est êtrevisible dans l’annuaire.
    92. 92. Référencement et positionnementRéférencer son site : On référence sonsite quand on l’inscrit dans les annuaireset qu’on donne l’URL (l’adresse) de sonsite aux moteurs de recherche. On ditalors que l’on a référencé son site.Attention : Le fait d’être présent dans unannuaire ne vous garantit pas d’être trouvé.
    93. 93. Référencement et positionnementPositionner son site : Souvent Leconfondu avec le référencement, qui positionnementest une étape obligatoire et très est un systèmesimple de la vie marketing d’un site complexe quiWeb, le positionnement reflète le s’appuie sur deniveau de visibilité sur une recherche nombreux(requête) donnée. Plus vous êtes paramètres.positionné, plus vous êtes visible, cequi accroît logiquement le nombre devisites.
    94. 94. Le positionnement permet L’
    95. 95. Google by Google« … le moteur de recherche de Google analyseégalement le contenu des pages. Cependant,lanalyse Google ne porte pas uniquement surle texte (qui peut être manipulé par les éditeursde sites au moyen de balises Meta), mais sur latotalité du contenu des pages afin de tenircompte des polices, des subdivisions et delemplacement de chaque mot. Google analyseégalement le contenu des pages Web voisinespour sassurer que les résultats renvoyés sontbien en rapport avec les recherches desinternautes. »
    96. 96. Echelle de mesureGoogle a créé le PageRank. Ce classement est effectué grâce à laCela fait maintenant vingt ans que les résolution dunewebmasters entendent parler du équation de plus dePageRank ou PR dans le jargon et 500 millions depourtant, personne ne s’accorde sur son variables et de plusimportance. La technologie PageRank de 2 milliards depermet de mesurer objectivement le termes.« poids » (l’importance) d’une pageWeb.
    97. 97. C’est vrai et faux Les métadonnées Une donnée surLes balises Meta sont des balises appartenant à la une donnéenorme HTML. Elles n’ont pas d’incidence visiblesur une page Web, car elles se trouvent dans unepartie du code de la page (le « <head> » ou en-tête) qui est interprété uniquement par lesnavigateurs et les moteurs de recherche.
    98. 98. C’est vrai et faux Les métadonnéesC’est invisible, mais vous en voyez tous lesjours…
    99. 99. SEO / SEFSearch Engine OptimizationD’après Google, les SEO regroupent : lavérification du contenu ou de la structure devotre site, des conseils techniques sur ledéveloppement (lhébergement, la redirection,les pages derreur ou lutilisation de JavaScript), ledéveloppement du contenu, la gestion descampagnes de développement commercial enligne, la recherche de mots-clés, la formation àloptimisation pour les moteurs de recherche, uneexpertise sur des zones géographiques …
    100. 100. SEO / SEFSearch Engine FriendlyAu lieu de ça comme URL,www.monsupersite.com/index.php?option=com_content&view=article&id=26&Itemid=294Vous aurez ça www.monsupersite.com/actualités.html
    101. 101. Questions - RéponsesQuestions ?

    ×