PatchWorking Kick-off

1 498 vues

Publié le

Mettre l'intelligence sociale au coeur de la performance.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 498
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PatchWorking Kick-off

  1. 1. METTRE L’INTELLIGENCE SOCIALEAU COEUR DE LA PERFORMANCEBoris Libois, projet « PatchWorking », 1er mars 2011
  2. 2. EN QUOI VOTRE ORGANISATION EST-ELLEBIOCOMPATIBLE ?  Comment contrôlez-vous la vulnérabilité de votre organisation au stress ?  Comment gérez-vous les risques liés à votre capital humain ?  Comment rendez-vous votre organisation attractive pour de nouveaux collaborateurs ?  Comment renforcez-vous le sentiment d’appartenance à la culture d’entreprise ?  Comment assurez-vous la pérennité de votre organisation telle que vécue par ses parties prenantes ? 2
  3. 3. NOTRE PROPOSITION : UN DIAGNOSTIC PRÉDICTIFDE LA BIOCOMPATIBILITÉ DE VOTRE ORGANISATION  Modéliser l’organisation réellement existante à partir des vécus de ses collaborateurs et dirigeants  En remontant jusqu’aux compétences et aux aptitudes personnelles et organisationnelles  Réaliser des simulations de l’organisation afin d’en tester l’immunité et la capacité à rebondir face à l’adversité  Rédiger des recommandations sur le management des risques inhérents aux actifs immatériels de l’organisation 3
  4. 4. BESOIN ? 4
  5. 5. PATCHWORKING… 5
  6. 6. …TOWARDS FUTURE-PROOF ORGANISATIONS 6
  7. 7. 1. ETAT D’ESPRIT7 Carnet d’un voyage au centre de ma tête
  8. 8. PARTIE I : ETAT D’ESPRIT  Mon ambition  Vision  Mission  Projet  Business Model :   I-Pocamp   Incubateur d’intelligence sociale   Consultance contenant  Value Proposition 8
  9. 9. MON AMBITION  Réaliser la liberté dans les communautés démocratiques :   Reconnecter les organisations spécialisées avec la société dans son ensemble   Contribuer à l’émancipation des femmes et des hommes en contexte professionnel  Incarner le changement que l’on prône :   Appliquer à soi-même la méthode de construction collective des organisations proposée à nos clients   Etre conséquent et exemplaire dans chacun de nos choix stratégiques et comportementaux 9
  10. 10. VISION  Inscrire les organisations dans le futur en les aidant à:   Améliorer leur fluidité interne   Identifier les freins à leur performance   Libérer leur intelligence collective   Activer les leviers d’amélioration qualitative de leurs collaborateurs   Rendre chacun d’eux pleinement responsable de ses actions   Co-construire des solutions durables  Profit + People + Planet 10
  11. 11. MISSION  Déployer dans les organisations les découvertes les plus récentes sur les comportements humains, lesquelles intègrent les neurosciences cognitives et toutes connaissances qui peuvent répondre à la complexité du monde d’aujourd’hui  Notre offre de base :   Prévention primaire des risques liés au capital humain   Diagnostic prédictif de biocompatibilité organisationnelle  Nos interventions complémentaires :   Formation, accompagnement et conseil sur la manière de créer une organisation biocompatible 11   Avec nos partenaires privilégiés
  12. 12. PROJET : PATCHWORKING  Cabinet de consultance en organisation  Focalisé sur le changement de conduites et le développement organisationnel  Orienté vers le transfert de compétences  Structuré sous forme dentreprise 2.0  3 couches :   Business model : organisation apprenante   I-Pocamp   Juridique : groupement européen d’intérêt économique   G.E.I.E.   Infrastructure : plate-forme électronique sécurisée 12   BlueKiwi
  13. 13. BUSINESS MODEL : I-POCAMP  I-P : Intelligence-Powered  O : Organisations  Camp  = Incubateur d’intelligence sociale :   Constituer un milieu fertile pour faire relier les organisations à leurs ressorts motivationnels  Hippocampe :   Cheval marin : animal de la mythologie grecque, mi-cheval, mi-monstre marin, tirant le char de Poséidon   Hippocampus : partie du cerveau limbique humain, essentiel pour la navigation spatiale et catalyseur de la mémoire à long terme   Poisson à nageoires rayonnées que l’on trouve dans les eaux 13 tempérées et tropicales (en voie d’extinction)
  14. 14. INCUBATEUR DINTELLIGENCE SOCIALE  Communauté de pratiques professionnelles  Forgée autour de l’approche neurocognitive et comportementale  Et des techniques équivalentes et complémentaires  Par intégration de trois pôles de compétences :   Précurseurs d’habitude : utilisateurs / clients   Facilitateurs de changement : professionnels / métiers   Détecteurs de possible : avant-gardes / société 14
  15. 15. I-POCAMP CEO & investisseurs Pôle « Utilisateurs » : Production précurseurs Contrôle d’habitude Pôle « Professionnels » : Contrôle Production facilitateurs de changement Production Pôle « Avant- gardes » : Contrôle détecteurs de Coachs & possible consultants Identification 15 de pratiques nouvelles
  16. 16. CONSULTANCE CONTENANT  Prédictif quant au diagnostic   Remonter aux causes des causes  Irréversible quant aux acquis   Mettre en place des apprentissages non-conscients  Transparent quant la méthode   Viser l’adhésion volontaire et l’autonomie des intéressés  Neutre quant aux options entrepreneuriales du client (et aux intérêts de ses parties prenantes)   Favoriser l’état d’esprit collaboratif sans perturber les structures existantes 16
  17. 17. VALUE PROPOSITION  Plug-in de résilience organisationnelle  Améliorer la capacité à rebondir et la biocompatibilité des organisations  En investissant dans les aptitudes personnelles de leurs collaborateurs  Et les capacités organisationnelles densemble Intelligence Powered 17
  18. 18. 2. RÈGLES CONSTITUTIVES18 Principes fondateurs d’une constitution ouverte
  19. 19. PARTIE II : RÈGLES CONSTITUTIVES  Volet juridique : groupement européen d’intérêt économique  Volet financier : principes et modalités de répartition  Volet collaboratif : gouvernance de la plate-forme  Volet management : rôles essentiels 19
  20. 20. VOLET JURIDIQUE : G.E.I.E.  Groupement européen d’intérêt économique  Noyau dur du dispositif  Propriétaire de la marque  Responsabilité solidaire entre associés  Forme juridique à géométrie variable   Permet de tester les partenariats  Au moins 2 Etats membres de l’Union européenne   Exemples : « Eurostar » et « Arte » 20
  21. 21. VOLET FINANCIER : PRINCIPES  Structure des prix à l’utilisateur final :   Coûts prioritaires :   Contribution à la recherche (5%, hors frais variables)   Barèmes fournisseurs (voir annexe 1)   Frais variables :   Opérationnels : justificatifs (déplacement, logement, restauration)   Soutien administratif : time sheets (50€ / heure)   Supports pédagogiques (coûts directs des manuels, etc.)   Revenus partagés (voir annexe 2) :   Après déduction des coûts prioritaires   Commission vendeur (apporteur d’affaire : individuel ou société)   Fonctionnement société (contribution aux frais généraux)   Réserve bénéficiaire (à répartir annuellement entre associés) :   Après prélèvement des réserves légale (5%) et provisionnelle (20%)   50% au proprata du chiffre d’affaire individuel 21   50% à parts égales entre associés
  22. 22. VOLET FINANCIER : MODALITÉS  Barèmes fournisseurs : annexe 1   Coach   Formateur   Consultant  Clefs de répartition : annexe 2   Vendeur   Structure   Associés  Procédure « appel d’offres » pour les grands comptes et les pouvoirs publics : annexe 3  3 pièces à intégrer au règlement d’ordre intérieur 22 prévu par la convention G.E.I.E.
  23. 23. VOLET COLLABORATIF :GOUVERNANCE DE LA PLATE-FORME  Principes :   Biosystémiques : architecture du réseau   Sociocratiques : fonctionnement des nœuds   décision par consentement, élection des mandataires, auto- organisation des cercles, double lien entre cercles  Cercle stratégique :   Noyau dur G.E.I.E   + personnalités qualifiées cooptées   Maximum 12 personnes  Cercles spécifiques :   Au moins un par pôle   Sous la responsabilité d’une personnalité qualifiée   Objectifs à définir + calendrier 23
  24. 24. VOLET MANAGEMENT : RÔLES ESSENTIELS  Responsable « Clients » :   Identification besoins des utilisateurs finaux   Prospection commerciale   Contrôle satisfaction   BCI : contrôlé par « Gestion », contrôle « Produits »  Responsable « Produits » :   Identification besoins des prestataires professionnels   Sélection fournisseurs   Contrôle livrables   BCI : contrôlé par « Clients », contrôle « Gestion »  Responsable « Gestion » :   Amélioration technologique   Support organisationnel   Contrôle administratif et financier   BCI : contrôlé par « Produits », contrôle « Clients » 24
  25. 25. NEUROMANAGEMENT Amélioration Production Identification technologique Contrôle besoins prestataires Support professionnels organisationnel Sélection Contrôle fournisseurs administratif et Contrôle livrables financier Contrôle Contrôle Responsable Responsable Production Production « Produits » « Gestion » Identification besoins utilisateurs finaux Prospection commerciale Contrôle qualité Responsable « Clients » 25
  26. 26. 3. CO-CONSTRUCTION26 Outside-in & inside-out
  27. 27. PROCESSUS : 3 GROUPES DE TRAVAIL 30 juin : 30 31 mars : document septembre : initialisation et soumis à finalisation et exploration consultation adoption Clients et Objectifs Composition Responsable marketing Produits et Objectifs Composition Responsable méthodologie Gestion et Objectifs Composition Responsable gouvernance 27
  28. 28. MODALITÉS COMMUNES DE COLLABORATION  Autonomie de composition et de fonctionnement   En s’inscrivant dans le business model I-Pocamp  Espace projet spécifique sur la plate-forme sécurisée BlueKiwi  Décision par consentement (objection zéro)  Publicité interne à PatchWorking des contributions et des délibérations  Rapport intermédiaire à soumettre à la consultation ouverte des parties prenantes intéressées  Livrables à remettre au cercle stratégique pour décision et implémentation 28
  29. 29. ANNEXES29 Documents de travail sur les modalités financières
  30. 30. ANNEXE 1 : BARÈMES FORMATION 30
  31. 31. ANNEXE 1BIS : BARÈMES CONSULTANTS 31
  32. 32. ANNEXE 2 : CLEFS DE RÉPARTITION 32
  33. 33. ANNEXE 3 : PROCÉDURE APPELS D’OFFRESGRANDS COMPTES ET MARCHÉS PUBLICS  Voir la partie « Commentaires » ci-dessous. 33
  34. 34. APPEL D’OFFRE : ILLUSTRATION 34

×