Seconde Peau <ul><li>Catherine Grégoire </li></ul><ul><li>Hiver 2005 </li></ul>Seconde Peau a été réalisé à l’automne 2003...
Option Arts plastiques  École secondaire Marguerite-De Lajemmerais (CSDM) <ul><li>Sculptures réalisées par les élèves de  ...
Présentation du projet <ul><li>Le projet  Seconde peau  a été réalisé en réponse à une des exigences du programme de stage...
Le pied de la vie,  déc . 2003 Lisabelle Pétrolo Dargis, Monika Zoltko Broche, tissus plâtré, cocottes, corde, papier méta...
Apparence trompeuse Elle se forme par notre extérieur.  Elle nous sert parfois de protection et parfois de réelle impressi...
Société  sauvage Malgré les mauvaises choses dans notre société, la vie réussie toujours à faire surface. Nous voulons dém...
L’espoir   déc. 2003 Broche, papier, divers végétaux, graines de lin, fleurs de plastique, gouache, cire. Env. 110 x 45 x ...
Fœtus Nous avons représenté la femme sous ses bons et ses mauvais angles qu’elle transmet à son enfant dès sa plus jeune e...
Près des yeux loin du cœur ! On voulait montrer que la plupart des femmes et jeunes filles de notre société se cachent der...
Parole regrettée Nous avons choisi une bouche pour représenter un sentiment que nous ressentons au moins une fois dans not...
À la recherche de soi Nous avons voulu représenter une personne vulnérable. Une personne sans personnalité, sans identité....
  Miroir & Goudron ,  déc. 2003 Broche, coton fromage, fil de métal, carton, papier métallique, boîte d’œufs, gouache. 80 ...
Mévolution ,  déc. 2003 Broche, papier patron, polythène peint, ruban métallique. 110 x 34 x 28 cm Mévolution À l’adolesce...
La Refloraison   déc. 2003 Broche, tissu, fleurs de plastique 75 x 50 x 50 cm La Refloraison Notre sculpture représente un...
Les femmes Cette œuvre montre la difficulté faite aux femmes. (La maltraitance)   Carolyne Gagné, Marie-Ève Sotorio Les fe...
En plein corps Nous avons voulu exprimer la protection de la vie intérieure par le biais du corps  d’une femme enceinte.  ...
Les contraires s’attirent,  déc. 2003 Broche, papier, papier d’aluminium, fil de fer, plastique, herbes, écorce, cellophan...
  Texte à venir Sandy Lamarre Pamela Sans titre,  déc. 2003 Broche, éponge, pellicules plastique, acrylique.
Protection,  déc. 2003 Tristesse, faiblesse Catherine Gallien et Sur-Helen Léveillé Broche, tissu plâtré, tissus, coton à ...
L’Abri Bleu ,  déc. 2003 Broche, ouate, papier bulles, polythène, coton fromage, gouache, acrylique. L’Abri  Bleu La femme...
Sans titre ,   déc. 2003 Fatima Yemia  Sarah Wayne Broche, coton à fromage, aluminium, rubans, gouache, encre et fluidine....
Le cœur prisonnier ,   déc. 2003 Josianne Lachance Broche, carton ondulé, attaches françaises, papier d’aluminium. Le cœur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Seconde Peau2

2 107 vues

Publié le

Projet artistique réalisé avec des élèves de 5e secondaire.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 107
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
54
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Seconde Peau2

  1. 1. Seconde Peau <ul><li>Catherine Grégoire </li></ul><ul><li>Hiver 2005 </li></ul>Seconde Peau a été réalisé à l’automne 2003 lors du stage de 3e année en enseignement des arts, avec deux groupes de filles de 5e secondaire. Les réalisations des élèves ont été exposées dans l’ère ouverte du premier étage de l’école et ont été affichées sur le site Internet de l’école secondaire Marguerite-De Lajemmerais. Prix d’excellence Irène Senécal 2005
  2. 2. Option Arts plastiques École secondaire Marguerite-De Lajemmerais (CSDM) <ul><li>Sculptures réalisées par les élèves de 5 e secondaire du cours d’arts plastiques </li></ul><ul><li>de Sylvie Pelletier, avec Catherine Grégoire, stagiaire en 3e année de l’UQÀM. </li></ul>
  3. 3. Présentation du projet <ul><li>Le projet Seconde peau a été réalisé en réponse à une des exigences du programme de stage III en enseignement des arts qui était de réaliser, avec les élèves, un projet en lien avec ma démarche artistique. </li></ul><ul><li>Après avoir présenté à deux classes de 5e secondaire deux sculptures réalisées autour des thèmes de la carapace, de la protection et de l’ouverture aux autres (Cuirasse et Entre deux peaux), je leur ai lancé le défi suivant : </li></ul><ul><li>En équipe et à l’intérieur de 8 périodes de 75mn, représenter en sculpture, l’état d’âme d’une personne, une émotion ou une manière d’être. Travailler la surface d’une partie du corps à partir de textures trouvées ou inventées, utilisant les vides et les pleins, l’opacité ou la transparence pour matérialiser un rapport entre l’intérieur et l’extérieur d’une ou de plusieurs personnes. </li></ul><ul><li>Travailler la surface de la forme comme une limite, une frontière entre un humain et son environnement ou rendre matérielle la bulle imaginaire ou l’aura qui enveloppe un type de personnalité. </li></ul>Exemples de forme et de matière Les images de divers artistes et designer qui ont travaillé avec la thématique du corps avec des matériaux variés ont aussi été présentées aux élèves, tout au long du projet. ( Louise Bourgeois, Kiki Smith, Paco Rabane, et autres) Axe de développement Appropriation des stratégies liées à un projet : stratégies associées aux diverses facettes de la réalisation d’un projet: information, prise de décision, planification, régulation et finalisation; stratégies de collaboration et de coopération . L’accent à été mis sur le travail d’équipe et sur la recherche, non pas sur la forme de la sculpture. L’important était ici, de chercher, d’étudier et de faire des choix ensemble, à partir de l’expéri-mentation matérielle, pour créer des surfaces significatives. C. Grégoire, Cuirasse. Métal, cire, cintre en bois, 114 x 40 x 30 cm, 2001. C. Grégoire. Entre deux peaux . Métal, tissus, 61x40x45 cm. 2002
  4. 4. Le pied de la vie, déc . 2003 Lisabelle Pétrolo Dargis, Monika Zoltko Broche, tissus plâtré, cocottes, corde, papier métallisé, paille colorée.
  5. 5. Apparence trompeuse Elle se forme par notre extérieur. Elle nous sert parfois de protection et parfois de réelle impression. Elle décrit se que le monde voit de nous mais pas ce que nous sommes en réalité. Plus souvent notre intérieur est d’or mais notre extérieur repousse se qui se cache au fond de nous. Ce personnage représente la générosité, la douceur, le partage mais en même temps le dédain, l’horreur et le dégoût. Cela nous représente un peu en partie. Louna Benjamin Virginie Gaignard Sarah Agibeau-Casimir Apparence trompeuse, déc. 2003 Broche, papier, tissus plâtré, laine d’acier, coton ouaté, 130 x 45 x 35 cm.
  6. 6. Société sauvage Malgré les mauvaises choses dans notre société, la vie réussie toujours à faire surface. Nous voulons démontrer que la société, bien qu’à nos yeux semble sans failles, elle est tout de même remplie d’évènements négatifs. Les coupures de journaux à l’extérieur sont une représentation de ce que nous absorbons comme information et à l’intérieur, elle sont ce que nous prenons le temps de cacher. Les plantes sont en quelque sorte un lien qui unit l’être humain avec la société et son environnement ! Celyna Gervais-Hoffman Wendy Salazar-Bonilla Émilie Belisle Société sauvage déc. 2003 Broche, coupures de journaux, gouache, plantes synthétiques et de l’imagination ! Environ 100 x 20 x15 cm
  7. 7. L’espoir déc. 2003 Broche, papier, divers végétaux, graines de lin, fleurs de plastique, gouache, cire. Env. 110 x 45 x 45 cm L’espoir Malgré la maladie et la perte d’un sein, malgré la blessure, le cœur fleurit. La légèreté revient, une seconde vie pourra naître. Sandi Grilli, Tania Purcell, avec la collaboration de Nancy Bélanger
  8. 8. Fœtus Nous avons représenté la femme sous ses bons et ses mauvais angles qu’elle transmet à son enfant dès sa plus jeune existence. Elle lui transmet ses bons et ses mauvais souvenirs. Les lisières de plastique représentent celle qu’on retrouve dans une boucherie pour signifier une entrée. Notre sculpture peu engendrer des sentiments contrastés comme le bien et le mal, la réalité et le rêve.   Karine Chevalier, Claudia El Traboulsi, Élisabeth Lalonde   Foetus, déc. 2003 Carton, acétate, stiromousse, papier plastique, plumes, moustiquaire, accessoires (ex. :oiseaux, rats). 50 x 30 x 40 cm.
  9. 9. Près des yeux loin du cœur ! On voulait montrer que la plupart des femmes et jeunes filles de notre société se cachent derrière de belles parures pour avoir l’appréciation des autres et pourtant elles sont sensibles et vulnérables. La laine d’acier a été utilisé sur la surface, à l’intérieur, pour représenter la carapace qu’elle se forme. La soie rouge représente la belle parure et l’assurance qu’elle prétend pour se cacher. Le papier transparent rouge représente une petite partie de son cœur malgré qu’elle se cache…   Charlène Daguin Lindsay O Feanty, Esterline Desrameaux-Simon   Près des yeux, loin du cœur ! déc. 2003 Broche, papier de soie, laine d’acier, ruban métallique, cellophane. 125 x 45 x 40 cm
  10. 10. Parole regrettée Nous avons choisi une bouche pour représenter un sentiment que nous ressentons au moins une fois dans notre vie. Le REGRET. Parfois nous disons un mot de trop et c’est ce mot qui blesse les personnes. Nous avons représenté une bouche cousue parce que des fois c’est mieux de ne pas parler.   Marie-France Archambault Julia Perreta Catherine Lévesque Parole regrettée déc. 2003 Broche, ouate, corde, papier de soie, gouache. Bouche seulement : 27x 33 x 22 cm
  11. 11. À la recherche de soi Nous avons voulu représenter une personne vulnérable. Une personne sans personnalité, sans identité. Une personne qui est influencée par la société dans laquelle on vit. Influencée par la mode et les autres. Elle s’approprie l’indenté et la personnalité des autres pour créer la sienne. Une personne qui bouillonne de rage et de détresse. On a voulu montrer que la société et la mode nous donne un moule dans lequel on nous oblige de vivre. Comment ce moule peut affecter n’importe quel personne qui n’a pas d’estime en soi. Cette personne que l’on a représenté par plusieurs matériaux sombres, sales et rouillés nous fait voir combien c’est difficile de se trouver parmi cet univers de publicité et d’influence. Cette personne pourrait être VOUS ! Maude-Vanessa Muñoz Anne-Sophie Therrien Karine Tanguay À la recherche de soi, déc. 2003 Broche, tissus, stiromousse, suces, carton, éponges, clous, fusain, gouache. 90 x 50 x 30 cm.
  12. 12.   Miroir & Goudron , déc. 2003 Broche, coton fromage, fil de métal, carton, papier métallique, boîte d’œufs, gouache. 80 x 30 x 26 cm Le côté attraction de notre « pantin » est constitué de papier métallique et de carton. Tout ça pour représenter un miroir. Nous voulions démontrer que lorsque nous passons devant un miroir, nous sommes toujours portés à ce regarder dedans. Le côté répulsion est démontré par le noir, un trou noir, nous ne sommes pas du tous attirés par le trou noir. Les matériaux qui ont été utilisés ont été choisi en fonction de nos goûts et nos dégoûts. Geneviève Dargis, Marie-Christine Goyer, Camille Ladouceur
  13. 13. Mévolution , déc. 2003 Broche, papier patron, polythène peint, ruban métallique. 110 x 34 x 28 cm Mévolution À l’adolescence, notre corps et notre esprit font face à de multiples changements. Nous forgeons notre caractère, notre personnalité. Notre œuvre représente cette transformation. Elle représente aussi la prose de confiance en soi, le moment où l’on devient plus forte, où l’on sait qui on est. Afin de démontrer cette réalité, nous avons comparé l’humain à un serpent, en plaçant des écailles de plastique sur un corps de papier représentant de la peau. Judith Gratton Gervais Léa Papin-Gervais Néhémie Racius
  14. 14. La Refloraison déc. 2003 Broche, tissu, fleurs de plastique 75 x 50 x 50 cm La Refloraison Notre sculpture représente une femme après qu’elle ait eu le cancer du sein. Ses cicatrices physiques et psychologiques sont représentées par les bouts de tissu noir, les fleurs qui l’entourent représentent la vie et le sentiment de joie qu’elle veut montrer aux autres, les espaces vides représentent la transparence que certains près d’elle parviennent à voir. Anne-Sophie Hamelin et Brielle St-Laurent La Refloraison (détail, dos)
  15. 15. Les femmes Cette œuvre montre la difficulté faite aux femmes. (La maltraitance)   Carolyne Gagné, Marie-Ève Sotorio Les femmes, déc. 2003 Broche, coupures de journaux, papier de soie, coton à fromage, cellophane rouge.
  16. 16. En plein corps Nous avons voulu exprimer la protection de la vie intérieure par le biais du corps d’une femme enceinte. Nancy Perron Élodie Noël René Maryeve Brûlé En plein corps, déc. 2003 Broche, fleurs de plastique, papier de soie, tissus, plâtre.
  17. 17. Les contraires s’attirent, déc. 2003 Broche, papier, papier d’aluminium, fil de fer, plastique, herbes, écorce, cellophane, fourrure, fleur de plastique, gouache. Les contraires s’attirent Notre sculpture représente le Yin-Yang amical. Nous avons essayé de démontrer l’amitié malgré les différences. Le côté gauche étant le naturel et la transparence. Le côté droit étant représenté par le superficiel et la transparence aussi. Les trous présentés sur les sculptures représentent la transparence d’une personne face à l’amitié. Il y a plusieurs façon d’interpréter notre yin yang et c’est ce qui était important au départ. Mélanie Racette Karine Ducharme Isabelle Chamberland Marsha Johnson
  18. 18.   Texte à venir Sandy Lamarre Pamela Sans titre, déc. 2003 Broche, éponge, pellicules plastique, acrylique.
  19. 19. Protection, déc. 2003 Tristesse, faiblesse Catherine Gallien et Sur-Helen Léveillé Broche, tissu plâtré, tissus, coton à fromage, gouache.
  20. 20. L’Abri Bleu , déc. 2003 Broche, ouate, papier bulles, polythène, coton fromage, gouache, acrylique. L’Abri Bleu La femme enceinte en quête de protection L’intérieur bleu représente le liquide amniotique. Il est aussi symbole de l’eau, de la vie, de la pureté. Nous avons fondu l’intérieur bleu aux ouates à l’aide des serpentins, pour démontrer le lien entre la mère et son enfant. Cela peut aussi faire penser à des veines, mais l’idée de départ était de représenter cet ultime lien. L’élément principal de cette pièce est l’abdomen. Tout tourne en cette perspective. Les bulles, par exemple, représentent la protection. Elles sont réparties en différentes couches avec une certaine ouverture. Les ouates représentent la douceur du sein maternel, du point de vue de l’enfant. Elles peuvent aussi représenter l’attirance, l’attachement entre la mère et l’enfant. Les deux ont besoin fondamentalement l’un de l’autre. Le coton noir représente la misère que ce soit la misère que la femme porte en elle ou la misère de la société dans laquelle elle vit. Comme un fardeau, elle porte le coton noir sur ses épaules. Cela peut aussi représenter l’isolement dans sa grossesse et le fait qu’elle soit repliée sur elle-même indique l’importance de l’enfant dans sa vie Émilie Hétu Maude Rivest
  21. 21. Sans titre , déc. 2003 Fatima Yemia Sarah Wayne Broche, coton à fromage, aluminium, rubans, gouache, encre et fluidine. Vue de dos
  22. 22. Le cœur prisonnier , déc. 2003 Josianne Lachance Broche, carton ondulé, attaches françaises, papier d’aluminium. Le cœur prisonnier Ça représente les émotions qu’on refoule dans notre cœur. Le cœur a été atteint une fois et pour ne plus être atteint il s’est fait une barrière, mais en refusant de vivre ses émotions il crée une autre barrière sur le corps lui-même car quand on ne veut pas vivre ses émotions on empêche les autres de s’approcher de nous. On voit cependant que la carapace extérieure n’est pas si solide qu’on croit et que certains morceaux en sont tombés et on peut maintenant voir le cœur prisonnier de lui-même, mais on ne peut pas encore l’atteindre. Josianne Lachance

×