L’INVENTION DE LA CITOYENNETE DANS LE
MONDE ANTIQUE
Athéna
surveillant le
tirage au sort
Mise en place de la
démocratie

Apogée de la
démocratie
crises
Claude

Caracalla
introduction
Ch. 1. Citoyenneté et démocratie à Athènes (VeIVe siècle avant J.-C.
Introduction :
- Athènes : Une cité-Etat (une ville+ ...
Le Théâtre de
Dionysos

Fêtes des Grandes Dionysies
A. Citoyens et non citoyens : qui est citoyen à

Athènes ?
B. Citoyen et vie politique : Qu’est-ce que la
démocratie dir...
A. Citoyens et non citoyens

Le Parthénon (Athéna parthénos)
Milieu du Ve siècle, conçu par
Phidias, à l’initiative de Pér...
A. Citoyens et non-citoyens
1) la communauté civique regroupe les citoyens,

leurs femmes et leurs enfants.
Les femmes jo...
2) Une communauté politique restreinte

30 à 40 000 citoyens, hommes, libres, nés de père athénien
(puis de père et mère ...
3) Une société très composite

- Les non-libres :les esclaves (1/3)
- Les étrangers libres : les métèques installés à Ath...
B. l’exercice de la démocratie directe
1. Les citoyens dirigent la cité
Périclès prononce un discours à l’occasion des funérailles des citoyens
morts lors de la première année de la guerre du Pé...
L’opinion du philosophe Aristote :
Il faut que, pour les magistratures, tous soient électeurs et
éligibles, que tous aient...
En quoi les
institutions
athéniennes
sont-elles
démocratiques ?

40 000 citoyens
Le citoyen vote les lois. Il décide du budget, de la guerre et
de l’ostracisme.
Le citoyen peut par tirage au sort siéger ...
Pour que les citoyens participent aux séances de l’Ecclésia,
Périclès met en place une indemnité : le misthos.

Les plus r...
2. Périclès, un citoyen ordinaire ?
A partir de la biographie de Périclès et de ce que nous
avons vu, expliquez la place e...
C. La démocratie en débat
 Texte manuel, p. 57

J’ai dans ce pays une part égale à celle que vous avez ; ce
qui m’afflige...
conclusion
Etre citoyen athénien, est-ce un privilège ?
Les citoyens athéniens sont très conscients que la

liberté de s...
Chapitre 2 : Citoyenneté et empire (Ier-IIIe
siècle)
Pourquoi la citoyenneté romaine est-elle plus

accessible dans l’emp...
A. Citoyens et non citoyens
1. Un empire immense composé de cités ayant des

statuts différents

Auguste (octave)
Rome, 6...
Depuis le premier siècle, l’empereur concentre le pouvoir. Il détient
l’impérium, le pouvoir militaire. Il désigne les mag...
J.-Paul Raphael Sinibaldi
(1857-1909), Claude nommé
Empereur
2. La citoyenneté romaine est un statut privilégié
3. Auquel on peut accéder de différentes manières
B. L’extension progressive de la citoyenneté
à tout l’empire
1. Premier facteur d’explication : la romanisation culturelle de

l’empire
Les habitants des provinces conquises ont peu à...
Le mode de vie romain et le
culte de l’empereur se diffuse
dans le bassin méditerranéen
La Maison carrée à Nîmes
1er siècl...
En Afrique du Nord

Timgad, Algérie
Sous Trajan, vers
100
Manuel p. 63

Amphithéâtre d’El Jem, Tunisie, 1er siècle, sous V...
Deuxième facteur : les élites des provinces romanisées réclament
l’accès aux hautes magistratures

- La Gaule narbonnaise ...
- En 48, l’empereur Claude argumente devant le Sénat romain, en
réponse à la demande des élites gauloises d’accéder au Sén...
41 à 54 apr. J.-C.
Né à Lugdunum (Lyon)
en Gaule en 10 av. J.C., il est le premier
empereur né hors
d'Italie. Il succède à...
-

La proportion de provinciaux au Sénat à la fin du 1e siècle

Les sénateurs issus des provinces sont-ils majoritaires ?
3. Troisième facteur : maintenir la cohésion de l’Empire
En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté à tous les pérégrins de
l’empire.
Un document très abimé, découvert en 1901, avec des parties illisibles
donc assez difficile à interpréter.

L'empereur Cés...
Les raisons qui semblent avoir poussé l’empereur à prendre
cette décision : maintenir l’unité de l’empire
-En levant des i...
CONCLUSION

Athènes est une cité grecque dont les citoyens sont unis par l’exercice
de la vie politique et l’égalité devan...
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome

6 057 vues

Publié le

Cours de seconde-histoire-2014

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 057
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
93
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

l'invention de la citoyenneté à Athènes et à Rome

  1. 1. L’INVENTION DE LA CITOYENNETE DANS LE MONDE ANTIQUE
  2. 2. Athéna surveillant le tirage au sort
  3. 3. Mise en place de la démocratie Apogée de la démocratie crises
  4. 4. Claude Caracalla
  5. 5. introduction
  6. 6. Ch. 1. Citoyenneté et démocratie à Athènes (VeIVe siècle avant J.-C. Introduction : - Athènes : Une cité-Etat (une ville+ sa campagne, qui s’administre elle-même) -400 000 habitants environ dont 30 à 40 000 sont citoyens -En perpétuel conflit avec ses voisins – éloignés, les Perses, (Marathon en 490), ses voisins – proches , les autres cités grecques , Sparte (La guerre du Péloponnèse, -431-404) -Les Athéniens mettent en place un gouvernement original, au cours du VIe-Ve siècle, la démocratie (démos-kratos = peuple-pouvoir), un système politique où le citoyen joue un rôle central puisqu’il exerce directement le pouvoir et participe pleinement au gouvernement de la cité Comment s’articulent citoyenneté et démocratie à Athènes ? Etre citoyen athénien, est-ce un privilège ? Quelles critiques les Athéniens élaborent-ils de leur propre système politique ?
  7. 7. Le Théâtre de Dionysos Fêtes des Grandes Dionysies
  8. 8. A. Citoyens et non citoyens : qui est citoyen à Athènes ? B. Citoyen et vie politique : Qu’est-ce que la démocratie directe ? C. La démocratie en débat : Quelles critiques les Athéniens formulent-ils de leur propre système politique ?
  9. 9. A. Citoyens et non citoyens Le Parthénon (Athéna parthénos) Milieu du Ve siècle, conçu par Phidias, à l’initiative de Périclès (vers 495-429)
  10. 10. A. Citoyens et non-citoyens 1) la communauté civique regroupe les citoyens, leurs femmes et leurs enfants. Les femmes jouent un rôle important dans le cadre des fêtes religieuses (les ergastines, cérémonies du péplos, mystères d’Eleusis …), elles sont représentées sur les céramiques dans les actes de la vie quotidienne … mais elles sont considérées comme mineures sur le plan politique et juridique (successions).
  11. 11. 2) Une communauté politique restreinte 30 à 40 000 citoyens, hommes, libres, nés de père athénien (puis de père et mère athéniens, sous la stratégie de Périclès), inscrit dans le dème (la commune) Une communauté de citoyens structurée par la défense de la cité : l’éphébie (18-20 ans) Jeux et concours préparent aussi à l’expérience de la guerre. Le combat des hoplites (Marathon) Extension citoyenneté (les thètes, les trières, Salamine)
  12. 12. 3) Une société très composite - Les non-libres :les esclaves (1/3) - Les étrangers libres : les métèques installés à Athènes (1/4), intégrés dans la société athénienne mais ne peuvent pas posséder de terres (peuvent être « naturalisé » après un vote de l’Assemblée des citoyens, mais c’est très rare) - Les citoyens et leurs familles (un peu moins de la moitié de la population). Des écarts de richesse qui peuvent être considérables entre citoyens (ex : la famille de Périclès) Des écarts de richesse aussi entre citoyens athéniens modestes et riches métèques.
  13. 13. B. l’exercice de la démocratie directe 1. Les citoyens dirigent la cité
  14. 14. Périclès prononce un discours à l’occasion des funérailles des citoyens morts lors de la première année de la guerre du Péloponnèse. Notre constitution n’a rien à envier à celle de nos voisins. Loin d’imiter les autres peuples, nous leur offrons plutôt un exemple. Parce que notre régime sert les intérêt de la masse des citoyens et pas seulement d’une minorité, on lui donne le nom de démocratie. Mais si, en ce qui concerne le règlement de nos différends particuliers, nous sommes tous égaux devant la loi, c’est en fonction du rang que chacun occupe dans l’estime publique que nous choisissons les magistrats de la cité, les citoyens étant désignés selon leur mérite plutôt qu’à tour de rôle. D’un autre côté, quand un homme sans fortune peut rendre quelques services à l’Etat, l’obscurité de sa condition ne constitue pas pour lui un obstacle Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, Livre II, Bibliothèque de la Pléiade, Editions Gallimard, 1964 Que nous apprend ce texte ?
  15. 15. L’opinion du philosophe Aristote : Il faut que, pour les magistratures, tous soient électeurs et éligibles, que tous aient autorité sur chacun, et chacun à son tour, sur tous ; que les magistratures soient attribuées par le tirage au sort, au moins celles qui ne réclament ni expérience ni connaissances techniques ; qu’elles ne soient soumises à aucune conditions de cens ou le soient à un cens minimes. Aristote, Politique, VI, I, 1317 b Que nous apprend ce texte ?
  16. 16. En quoi les institutions athéniennes sont-elles démocratiques ? 40 000 citoyens
  17. 17. Le citoyen vote les lois. Il décide du budget, de la guerre et de l’ostracisme. Le citoyen peut par tirage au sort siéger au conseil de la Boulè et être juge (Héliée) Le citoyen peut par tirage au sort être magistrat Le citoyen peut être élu stratège (chef militaire)
  18. 18. Pour que les citoyens participent aux séances de l’Ecclésia, Périclès met en place une indemnité : le misthos. Les plus riches participent au fonctionnement de la cité en faisant des dons et en occupant des fonctions de prestige : c’est l’évergétisme
  19. 19. 2. Périclès, un citoyen ordinaire ? A partir de la biographie de Périclès et de ce que nous avons vu, expliquez la place et le rôle de Périclès à Athènes.
  20. 20. C. La démocratie en débat  Texte manuel, p. 57 J’ai dans ce pays une part égale à celle que vous avez ; ce qui m’afflige et m’est pénible c’est de voir pourries les affaires de la cité. Car je la vois toujours employer des chefs mauvais ; s’il en est un de bon de bon pendant un jour, il devient mauvais pendant 10. Et c’est vous ô peuple, qui êtes cause de tout cela. Car recevant en salaires l’argent public, vous n’avez en vue que votre intérêt particulier, chacun songeant à ce qu’il gagnera. Si donc vous m’en croyez, vous pouvez être sauvés. C’est aux femmes, dis-je, qu’il faut abandonner la cité. » Aristophane (445 – 385 av. J-C), L'Assemblée des femmes «
  21. 21. conclusion Etre citoyen athénien, est-ce un privilège ? Les citoyens athéniens sont très conscients que la liberté de se gouverner est un privilège. Un privilège qui s’accompagne de charges et de devoirs très réglementés. Leurs débats autour de la démocratie montre aussi qu’ils sont conscients de la fragilité de leur système politique. Le modèle de citoyenneté mis en place à Athènes, au V-IVe siècle est donc un modèle fondé sur la participation directe des citoyens au gouvernement et, par là même, sur une conception restreinte de la citoyenneté.
  22. 22. Chapitre 2 : Citoyenneté et empire (Ier-IIIe siècle) Pourquoi la citoyenneté romaine est-elle plus accessible dans l’empire romain ? Pour quelles raisons se diffuse-t-elle aussi largement ?
  23. 23. A. Citoyens et non citoyens 1. Un empire immense composé de cités ayant des statuts différents Auguste (octave) Rome, 63 av. J.-C. - 14 apr. J.-C
  24. 24. Depuis le premier siècle, l’empereur concentre le pouvoir. Il détient l’impérium, le pouvoir militaire. Il désigne les magistrats, peut modifier la composition du Sénat, contrôle la production des lois. A sa mort, il est divinisé et pendant sa vie, on lui rend un culte : le culte impérial. L’empire est divisé en deux types de provinces. Les provinces sénatoriales dont le gouverneur est nommé par le sénat sont plus ou moins pacifiées. Les provinces impériales sont administrées directement par l’empereur. Toutes les provinces payent des impôts à Rome . Mais l’empire est aussi une fédération de cités. La cité est toujours le cadre de la vie politique, sociale et religieuse et la citoyenneté locale est maintenue. Il y a une hiérarchie dans les cités. Les cités de droit romain où les habitants sont citoyens romains. (Les colonies romaines et les municipes) Les cités latines qui ont des statuts spécifiques Les cités pérégrines (étrangères). Ce sont les plus nombreuses.
  25. 25. J.-Paul Raphael Sinibaldi (1857-1909), Claude nommé Empereur
  26. 26. 2. La citoyenneté romaine est un statut privilégié
  27. 27. 3. Auquel on peut accéder de différentes manières
  28. 28. B. L’extension progressive de la citoyenneté à tout l’empire
  29. 29. 1. Premier facteur d’explication : la romanisation culturelle de l’empire Les habitants des provinces conquises ont peu à peu adopté le mode de vie des citoyens romains - A partir de 52 avant J.C. l’ensemble de la Gaule est conquise 52 avant J.-C. Alesia
  30. 30. Le mode de vie romain et le culte de l’empereur se diffuse dans le bassin méditerranéen La Maison carrée à Nîmes 1er siècle, construite en l’honneur des petits fils d’Auguste (qui a succédé à César) Les arènes d’Arles 1er siècle
  31. 31. En Afrique du Nord Timgad, Algérie Sous Trajan, vers 100 Manuel p. 63 Amphithéâtre d’El Jem, Tunisie, 1er siècle, sous Vespasien
  32. 32. Deuxième facteur : les élites des provinces romanisées réclament l’accès aux hautes magistratures - La Gaule narbonnaise est une province sénatoriale ancienne, représentée au Sénat. Les Trois Gaules, plus récemment conquises sont des provinces impériales. Les notables romanisés des Trois Gaules demandent eux aussi l’accès au Sénat c’està-dire à la vie politique.
  33. 33. - En 48, l’empereur Claude argumente devant le Sénat romain, en réponse à la demande des élites gauloises d’accéder au Sénat. Les tables claudiennes, (retrouvées à Lyon en 1528) Manuel p.67 A votre avis que redoutent les sénateurs romains ? Quelles sont les raisons invoquées par l’empereur ? Doc. 6
  34. 34. 41 à 54 apr. J.-C. Né à Lugdunum (Lyon) en Gaule en 10 av. J.C., il est le premier empereur né hors d'Italie. Il succède à Caligula en 41.
  35. 35. - La proportion de provinciaux au Sénat à la fin du 1e siècle Les sénateurs issus des provinces sont-ils majoritaires ?
  36. 36. 3. Troisième facteur : maintenir la cohésion de l’Empire
  37. 37. En 212, l’empereur Caracalla accorde la citoyenneté à tous les pérégrins de l’empire.
  38. 38. Un document très abimé, découvert en 1901, avec des parties illisibles donc assez difficile à interpréter. L'empereur César Marc Aurèle Sévère Antonin Auguste déclare : [Il faut donc...], après avoir reçu des pétitions (?) et des [requêtes], [chercher] avant tout comment je pourrai rendre grâces aux dieux [immortels] de m'avoir sauvé par une telle [victoire (?) ...]. Voilà pourquoi j'estime pouvoir accomplir de manière si [magnifique (?) et si pieuse (?)] un acte qui convienne à leur majesté en ralliant [aux cérémonies de leur culte (?)] [les pérégrins], toutes les fois qu'ils viendront se joindre à mes hommes. Je donne donc à tous [les pérégrins qui sont dans] l'Empire le droit de cité romaine, étant entendu [que sont maintenues les cités de toute sorte] excepté celles des déditices. Il se doit en effet que [la multitude... non seulement...] ... tout, mais qu'elle soit dès maintenant associée aussi à la victoire. Et le présent édit augmentera (?) la majesté du [peuple] romain...
  39. 39. Les raisons qui semblent avoir poussé l’empereur à prendre cette décision : maintenir l’unité de l’empire -En levant des impôts de succession sur les nouveaux citoyens (il double les impôts de succession) -En diffusant de manière plus large le culte impérial : les nouveaux citoyens gardent leurs cultes traditionnels mais sont obligés de participer aux cérémonies du culte impérial. -En levant des troupes auxiliaires dans les provinces pour maintenir l’ordre sur les frontières (limes) qui sont de plus en plus menacées.
  40. 40. CONCLUSION Athènes est une cité grecque dont les citoyens sont unis par l’exercice de la vie politique et l’égalité devant la loi. C’est une démocratie directe où jamais ne se pose vraiment le problème de l’extension de la citoyenneté. Rome est un empire où la citoyenneté s’étend progressivement à tous les habitants des provinces conquises. C’est un modèle de citoyenneté par extension où les citoyens sont unis par le mode vie gréco-romain et par le culte impérial. Mais seulement un très petit nombre de citoyens participent à la vie politique.

×