Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques
et les professionnels de la santé à interagir de façon...
ÉQUIPE DU PROJET
Louis Gagnon MD
Co-président
MT Lussier MD, MSc, CMFC (F)
Claude Richard PhD
SOURCES DE FINANCEMENT
• Programme Santé des populations
– 2012 à 2014
• Réseau-1 Québec
– 2015-2016
OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION
• Présenter les principes qui ont guidé le développement du
site web Discutons Santé
• Décrir...
INTRODUCTION
…pour aller plus loin que…
Volet
Patient
Volet
Professionnel
de la santé
LA COMMUNICATION DANS LE
DOMAINE DE LA SANTÉ
• Que nous disent les données probantes?
– Il existe des lacunes dans la comm...
COMMUNIQUER S'APPREND
• PATIENT
– Approche PACE
• Cegala (2000,2002)
• Lussier, Richard (2012)
– Ask me 3
• National Patie...
Présenter les principes qui ont guidé le
développement du site web Discutons Santé
http://visual.ly/rheumatoid-arthritis-patient-journey-map
« PAR est
une
maladie de
personnes
âgées. »
Diagnostic clinique ...
PATIENT
PATIENT
Société canadienne de rhumatologie,
2012
PERSPECTIVE
PROFESSIONNELLE
DE LA MALADIE CHRONIQUE :
UNE LIGNE DIRECTRICE
PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ
http://medicalement-geek.blogspot.ca/2014_03_01_archive.html
DISCUTONS SANTÉ:
RAPPROCHER LES DEUX PERSPECTIVES
UN RÉPERTOIRE DES RELATIONS
Lussier MT, Richard C. En l’absence de panacée universelle. Can Fam Phys, 2008
Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques
et les professionnels de la santé à interagir de façon...
Décrire la structure et les principales
fonctionnalités du site web Discutons Santé
19
PAGE D’ACCUEIL DES PATIENTS
CEPPS
• Volet patient
• Une formation à la communication avec le système PIVO:
Préparer, s’Informer, Vérifier, Oser exprim...
P IVO
P I VO
PI V O
PIV O
UN RÉPERTOIRE DES RELATIONS
Lussier MT, Richard C. En l’absence de panacée universelle. Can Fam Phys, 2008
PAGE D’ACCUEIL DU PROFESSIONNEL
LA FORMATION CIM
Lussier MT, Richard C. CASE. Convince, Action, Support, Empower. A tool to help manage
follow-up of patients with chronic ...
http://visual.ly/rheumatoid-arthritis-patient-journey-map
« PAR est
une
maladie de
personnes
âgées. »
Diagnostic clinique ...
PRÉSENTER LE PROTOCOLE DU PROJET
D’IMPLANTATION DE L’OUTIL DANS TROIS
UMF-GMF DU RÉSEAU-1
UNE ÉTUDE PILOTE VISANT À SENSIBILISER
LES ÉQUIPES DE SOINS ET LES PATIENTS
À L’UTILISATION DU SITE WEB
DISCUTONS SANTÉ
Lu...
OBJECTIFS
• Décrire et évaluer l’adoption et l’implantation, en
contexte UMF-GMF, des outils Discutons Santé
destinés aux ...
MÉTHODOLOGIE
• Cadre conceptuel : RE-AIM
• Devis: Étude de cas multiples (n=3 cas)
• Données quantitatives ET Données qual...
DÉROULEMENT DE L’ÉTUDE
Phase V – Dec 2015-Juin 2016
Analyse des données Rétroaction aux équipes Guide d’implantation
Phase...
ADAPTATION DU CADRE RE-AIM
Merci!!
Dicutons santé : Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé à i...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dicutons santé : Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé à interagir de façon productive

1 772 vues

Publié le

Le centre de recherche sur la communication et la santé a eu le plaisir de reçevoir, le 12 mars dernier Marie-Thérèse Lussier et Claude Richard dans le cadre d'un séminaire de recherche intitulé « Discutons Santé. Un site web pour améliorer l’efficacité des rencontres entre patients et professionnels de la santé ». Les conférenciers nous ont présenté les principales fonctionnalités du site, suivie d’une discussion de l’intérêt d’adopter cet outil web en pratique clinique.

Peu d’initiatives en e-santé sont dédiées à la formation à la communication des patients et des médecins. Or la gestion efficace des maladies chroniques repose, selon le modèle de Wagner, sur des interactions productives entre patients activés et des cliniciens préparés et proactifs. Discutons santé, un site web francophone, vise l'amélioration de la communication entre les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé. Le site offre aux patients une formation à la communication PIVO (Présenter, s’Informer, Vérifier et Oser exprimer), un guide interactif de préparation aux visites médicales et un carnet de santé. Aux médecins, il propose un module d’autoformation à l’approche CIM (Convaincre, Implanter et Maintenir) pour les aider à mieux adapter leur intervention clinique à la disposition à se traiter de leur patient.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 772
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
902
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • un projet d’intervention novateur en communication clinique dont le but ultime est de rendre plus productives les interactions entre les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé de première ligne.

    Il comprend le développement d’outils d’apprentissage à la communication, leur validation et leur bonification.

    Il s’agit d’un projet qui vise à la fois à soutenir la participation active des patients à leurs consultations et à outiller les professionnels afin qu’ils puissent mieux adapter leurs interactions au degré de motivation des patients à traiter leur(s) problème(s) de santé chronique(s) et à s’assurer de la compréhension qu’ils ont de leur état de santé et des traitements à suivre.
      

  • Capsana (anciennement connue sous le nom ACTI-MENU) et l’Équipe de recherche en soins de première ligne du CSSS de Laval unissent leurs expertises pour réaliser le projet Discurons Santé

    Capsana est une entreprise à vocation sociale détenue par des fondations liées à l’Institut de Cardiologie de Montréal, au Centre ÉPIC et à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Elle est dédiée à la promotion de la santé et à la prévention des maladies depuis 1988. ACTI-MENU a à son actif la réalisation de projets d’envergure comme les campagnes grand public Défi Santé 5/30 Équilibre et Défi J’arrête, j’y gagne! , l’implantation de programmes de promotion de la santé en milieu de travail en plus de la production de publications d’information pour les patients.

    ERSPL est affiliée au DMFMU de l’UdM et est hébergée au CSSS Laval depuis le début des années 1990. Elle regroupe 4 chercheurs réguliers et 3 chercheurs associés et une équipe de professionels de la recherche en soutien. Ses axes de recherche sont au nombre de trois
    Communication professionnelle incluant l’usage des TIC appliquée à la gestion et à la prévention des maladies chroniques

    2) Collaboration interprofessionnelles et partenariat de soins appliquée à la gestion et à la prévention des maladies chroniques

    3) Meilleures pratiques et transformation des pratiques professionnelles par l’amélioration du transfert des connaissances et les approches participatives

  • Santé des populations est un fonds créé grâce à des investissements sociétaux de la part de l’industrie pharmaceutique.

    Géré par un comité scientifique indépendant, la mission de ce fonds est de soutenir des projets novateurs en gestion des maladies chroniques alignés avec la stratégie du MSSSQ de gestion des maladies chroniques et de soutien aux services de première ligne.

    La sélection des projets financés est assurée par une démarche scientifique rigoureuse et transparente.


    Réseau-1 Le Réseau-1 Québec est un réseau de connaissances en services et soins de santé intégrés de première ligne. Le Réseau-1 est fondé sur une infrastructure de cliniques membres rattachées à un des quatre réseaux de recherche axée sur les pratiques de la première ligne (RRAPPL) qui couvrent le territoire du Québec. Chaque RRAPPL est sous la responsabilité d’un département de médecine de famille et de médecine d’urgence à l’Université Laval, à l’Université McGill, à l’Université de Montréal ou à l’Université de Sherbrooke.
    Le Réseau-1 Québec reconnait les contributions financières du Fonds de recherche du Québec – Santé, Pfizer, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, les Instituts de recherche en santé du Canada, et l’Université McGill.



  • Le modèle élargie de gestion des maladies chroniques de Wagner reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, mis de l’avant dans son plan d’action 2008-2013 et repris par le nouveau « Cadre de référence pour la prévention et la gestion des maladies chroniques de première ligne » (2012). C’est ce modèle qui guide l’implantation du plan de gestion de s maladies chroniques dans nos établissements au Québec. Le « Chronic Care Model » (CCM) souligne l’importance des interactions productives entre les équipes de soins préparées et proactives et les patients informés, actifs et motivés (Wagner et al. 2001).

    Bien que les interactions productives soient au cœur du modèle, Wagner et ses collègues offrent cependant très peu de pistes concrètes pour guider les patients et les professionnels dans la modification de leurs interactions cliniques.

    Discutons Santé propose des interventions communicationnelles efficaces pour améliorer la qualité et la productivité de leurs interactions qui contribueront à l’optimisation et à la qualité des soins.
    -IL vise à rendre les patients plus autonomes en les outillant afin qu’ils se préparent mieux à leurs visites médicales et qu’ils jouent un rôle actif dans leurs consultations.

    -Il vise à aider les professionnels de la santé à adapter leurs interventions au degré de motivation des patients, à traiter leurs problèmes de santé chroniques et à s’assurer de la compréhension qu’ils ont de leurs maladies et des traitements à suivre.

  • Les données probantes accumulées au cours des 30 dernières années provenant des études portant sur la communication médecin-patient nous informent

    Lacunes identifiées: styles prédominants; l’échange d’information; la non adhésion aux traitements; les désaccords sur les raisons de consultation; les plaintes et les poursuites

    Impact: la façon de communiquer des patients et des médecins exerce une influence significative sur les résultats de soins suivants :la satisfaction des patients; le rappel et la compréhension des informations (Weiss, 2007; Schillinger et al., 2003), l’adhésion au traitement (Haskard & DiMatteo, 2009), et certains résultats physiologiques tels la tension artérielle, le contrôle de la glycémie, le contrôle de la douleur et la réduction de la détresse psychologique (Griffin et al., 2004).

    Apprentissage: habiletés communicationnelles peuvent être apprises autant par les patients que par les professionnels
     

  • Ask Me 3 is a patient education program designed to improve communication between patients and health care providers, encourage patients to become active members of their health care team, and promote improved health outcomes. The program encourages patients to ask their health care providers three questions:
     
    1. What is my main problem?
    2. What do I need to do?
    3. Why is it important for me to do this?

    AHRQ: Agency for healthcare research and quality

    Teach Back » (Weiss, 2007; Schillinger et al. 2003; Navarro Bravo et al. 2010)
    nfin, l’une des dimensions de toute interaction productive est la compréhension que les interlocuteurs se font des informations échangées, que ce soit au sujet de la nature du problème, de son investigation ou de son traitement. Il existe une technique de communication fort simple qui s’appelle le « Teach Back » (Weiss, 2007; Schillinger et al. 2003; Navarro Bravo et al. 2010) qui correspond à la demande explicite par le professionnel de rétroaction de la part du patient afin de s’assurer de ce que le patient a retenu et compris des informations. Il s’agit d’une stratégie communicationnelle du professionnel qui a pour effet de stimuler la participation du patient et en cela, est un complément parfait du PACE.


  • Voici la carte du Parcours du patient atteint PAR-qui décrit son expérience avec la maladie- ses craintes, ses difficultés, les barrières et les moments de succès . On ne voit pas ici les rencontres avec le professionnel de la santé
  • Une série de points de décision-un algorithme- incarnés où il n’existe aucun rappel formel des embûches communicationnelels qui peuvent se trouver le long de l’algorithme proposé
  • Lussier et Richard (2008) proposent un modèle de la relation patient-médecin qui met de l’avant la flexibilité communicationnelle et relationnelle requise de la part des médecins en fonction des contextes de soins et de certaines caractéristiques des maladies

    Dans ce modèle, les auteurs suggèrent une interaction du type « partenariat » et « facilitation » avec les patients aux prises avec uneou plusiuers maladie(s) chronique(s).
  • un projet d’intervention novateur en communication clinique dont le but ultime est de rendre plus productives les interactions entre les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé de première ligne.

    Il comprend le développement d’outils d’apprentissage à la communication, leur validation et leur bonification.

    Il s’agit d’un projet qui vise à la fois à soutenir la participation active des patients à leurs consultations et à outiller les professionnels afin qu’ils puissent mieux adapter leurs interactions au degré de motivation des patients à traiter leur(s) problème(s) de santé chronique(s) et à s’assurer de la compréhension qu’ils ont de leur état de santé et des traitements à suivre.

      

  • Comment se prépare-t-on à une consultation médicale ou à une consultation à autre professionnel de la santé?
    A quoi faut-il penser?
    Quoi doit-on apporter avec nous?
    Avec quoi doit-on quitter le bureau de consultation?

  • Lussier et Richard (2008) proposent un modèle de la relation patient-médecin qui met de l’avant la flexibilité communicationnelle et relationnelle requise de la part des médecins en fonction des contextes de soins et de certaines caractéristiques des maladies

    Dans ce modèle, les auteurs suggèrent une interaction du type « partenariat » et « facilitation » avec les patients aux prises avec uneou plusiuers maladie(s) chronique(s).
  • Du côté des professionnels de la santé, L’APPROCHE CIM S’INSPIRE DES MODÈLES SUIVANTS

    LES CROYANCES RELATIVES À LA SANTÉ
    LE MODÈLE TRANSTHÉORIQUE DES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENTS
    L’APPROCHE MOTIVATIONNELLE

    des formations à l’entrevue motivationnelle ont aidé les médecins à identifier le stade de changement de leurs patients (Prochaska & DiClemente, 1982) et à adapter leur communication (Rollnick, Miller & Butler, 2009) afin de favoriser le changement. L’équipe interdisciplinaire de l’UMF-GMF Cité de la santé de Laval a développé le cadre CIM, un acronyme pour décrire les rôles communicationnels (Convaincre, implanter, Maintenir) et les stratégies spécifiques de communication propres à chacun des rôles (Lussier, Richard & Turcotte, 2010). Cet acronyme a été adopté facilement par le professionnel en partie dû à sa puissance intuitive pour catégoriser les patients et prioriser les actions cliniques.
     
    E
  • L’approche CIME construit sur les modèles théoriques des croyances relatives à la santé et le modèle transthéorique des changements de comportement pour arriver à une représentation simple pour le clinicien
    Deux questions sur le problème
    1- Est-ce que le patient est convaincu d'être atteint du problème?
    2- Est-ce qu’il est conscient de la gravité de ce problème?

    Deux questions sur le traitement
    3- Est-ce qu’il reconnaît le bienfait que lui apporterait un traitement?
    4- Est-ce qu’il croit pouvoir appliquer ce traitement?
  • Parcours du patient atteint PAR parsemée de consultation avec son médecin au travers les différents moments de son cheminement.
    Les consultations sont adaptées à la disposition d ese traiter du patient C, I et M.
  • Reach Effectiveness Adoption Implementation Maintenance (RE-AIM)
  • Dicutons santé : Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé à interagir de façon productive

    1. 1. Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé à interagir de façon productive Séminaire de recherche ComSanté, UQÀM Montréal, 12 mars 2015
    2. 2. ÉQUIPE DU PROJET Louis Gagnon MD Co-président MT Lussier MD, MSc, CMFC (F) Claude Richard PhD
    3. 3. SOURCES DE FINANCEMENT • Programme Santé des populations – 2012 à 2014 • Réseau-1 Québec – 2015-2016
    4. 4. OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION • Présenter les principes qui ont guidé le développement du site web Discutons Santé • Décrire la structure et les principales fonctionnalités du site web Discutons Santé • Présenter le protocole du projet d’implantation de l’outil dan trois UMF-GMF du Réseau-1
    5. 5. INTRODUCTION …pour aller plus loin que…
    6. 6. Volet Patient Volet Professionnel de la santé
    7. 7. LA COMMUNICATION DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ • Que nous disent les données probantes? – Il existe des lacunes dans la communication professionnelle – La qualité de la communication professionnelle a un impact sur les résultats de soins – La communication professionnelle : une habileté qui s'apprend
    8. 8. COMMUNIQUER S'APPREND • PATIENT – Approche PACE • Cegala (2000,2002) • Lussier, Richard (2012) – Ask me 3 • National Patient Safety Foundation – The 10 questions you should know • AHRQ • SOIGNANT – Curriculum officiel • CanMEDS • CanMeds Médecine familiale – Curriculum caché • Modèles de rôles
    9. 9. Présenter les principes qui ont guidé le développement du site web Discutons Santé
    10. 10. http://visual.ly/rheumatoid-arthritis-patient-journey-map « PAR est une maladie de personnes âgées. » Diagnostic clinique Prise de conscience Acceptation de la maladie Solutions à ses problèmes d’adhésion Engagement dans son traitement Travaille en collaboration avec le PDS ; participe à des groupes de soutien Accepte la maladie Recherche d’informations sur la PAR et améliore ses connaissances mais pas encore « engagé » dans ses soins « Ma vie a changé. » Déni et inquiétudes Difficulté à accepter et s’adapter aux limitations imposées par la maladie Difficile à accepter « C’est difficile de s’habi- tuer. » « C’est tellement frustrant » Les coûts, les soucis, les effets secondaires « J’ai besoin de prendre contrôle de ma PAR avant qu’elle ne prenne contrôle de moi. » « Mes actions contribuent à la gestion de ma PAR. » « Je suis un superhéro. » « J’apprends jusqu’où je peux aller et je travaille avec cela. » « J’apprends à m’adapter et à dépasser mes limites. » Problèmes d’adhésion Engagement Les barrières Tente des changements de comportements Les effets secondaires et l’absence de gestion de la maladie « Les effets secondaires sont gênants, douleureux et inquiétants » « C’est comme si mes arti- culations sont remplies de verre brisé. » Mauvaise compréhension de l’efficacité du médicament Engagement J’ai des succès avec mes médicaments et mes changements d’habitude de vie Mauvaise gestion des rechutes-flare ups S’implique dans une association de PAR- becomes advocate Auto soins et gestion réussi de sa PAR PERSPECTIVE PATIENT DE SA MALADIE CHRONIQUE : UNE TRAJECTOIRE
    11. 11. PATIENT
    12. 12. PATIENT
    13. 13. Société canadienne de rhumatologie, 2012 PERSPECTIVE PROFESSIONNELLE DE LA MALADIE CHRONIQUE : UNE LIGNE DIRECTRICE
    14. 14. PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ http://medicalement-geek.blogspot.ca/2014_03_01_archive.html
    15. 15. DISCUTONS SANTÉ: RAPPROCHER LES DEUX PERSPECTIVES
    16. 16. UN RÉPERTOIRE DES RELATIONS Lussier MT, Richard C. En l’absence de panacée universelle. Can Fam Phys, 2008
    17. 17. Un site web pour aider les patients atteints de maladies chroniques et les professionnels de la santé à interagir de façon productive
    18. 18. Décrire la structure et les principales fonctionnalités du site web Discutons Santé
    19. 19. 19 PAGE D’ACCUEIL DES PATIENTS
    20. 20. CEPPS • Volet patient • Une formation à la communication avec le système PIVO: Préparer, s’Informer, Vérifier, Oser exprimer. • Un guide pour préparer son prochain rendez-vous. – Des outils pour gérer ses rendez-vous et consigner ses ressources (professionnels, cliniques etc.) • Un carnet santé pour consigner les informations pertinentes et donner l’information au soignant.
    21. 21. P IVO P I VO PI V O PIV O
    22. 22. UN RÉPERTOIRE DES RELATIONS Lussier MT, Richard C. En l’absence de panacée universelle. Can Fam Phys, 2008
    23. 23. PAGE D’ACCUEIL DU PROFESSIONNEL
    24. 24. LA FORMATION CIM
    25. 25. Lussier MT, Richard C. CASE. Convince, Action, Support, Empower. A tool to help manage follow-up of patients with chronic illnesses in PC. Can Fam Phys, 2010 L’approche CIM (2+2) 2 Volet professionnel
    26. 26. http://visual.ly/rheumatoid-arthritis-patient-journey-map « PAR est une maladie de personnes âgées. » Diagnostic clinique Prise de conscience Acceptation de la maladie Solutions à ses problèmes d’adhésion Engagement dans son traitement Travaille en collaboration avec le PDS ; participe à des groupes de soutien Accepte la maladie Recherche d’informations sur la PAR et améliore ses connaissances mais pas encore « engagé » dans ses soins « Ma vie a changé. » Déni et inquiétudes Difficulté à accepter et s’adapter aux limitations imposées par la maladie Difficile à accepter « C’est difficile de s’habi- tuer. » « C’est tellement frustrant » Les coûts, les soucis, les effets secondaires « J’ai besoin de prendre contrôle de ma PAR avant qu’elle ne prenne contrôle de moi. » « Mes actions contribuent à la gestion de ma PAR. » « Je suis un superhéro. » « J’apprends jusqu’où je peux aller et je travaille avec cela. » « J’apprends à m’adapter et à dépasser mes limites. » Problèmes d’adhésion Engagement Les barrières Tente des changements de comportements Les effets secondaires et l’absence de gestion de la maladie « Les effets secondaires sont gênants, douleureux et inquiétants » « C’est comme si mes arti- culations sont remplies de verre brisé. » Mauvaise compréhension de l’efficacité du médicament Engagement J’ai des succès avec mes médicaments et mes changements d’habitude de vie Mauvaise gestion des rechutes-flare ups S’implique dans une association de PAR- becomes advocate Auto soins et gestion réussi de sa PAR C C I I M M M
    27. 27. PRÉSENTER LE PROTOCOLE DU PROJET D’IMPLANTATION DE L’OUTIL DANS TROIS UMF-GMF DU RÉSEAU-1
    28. 28. UNE ÉTUDE PILOTE VISANT À SENSIBILISER LES ÉQUIPES DE SOINS ET LES PATIENTS À L’UTILISATION DU SITE WEB DISCUTONS SANTÉ Lussier MT, Hudon C, Witteman H, Richard C, Boustani,E Réseau-1 Québec 2014-2016
    29. 29. OBJECTIFS • Décrire et évaluer l’adoption et l’implantation, en contexte UMF-GMF, des outils Discutons Santé destinés aux patients. • Apprécier l'expérience de l’utilisation des outils Discutons Santé auprès des patients atteints de maladies chroniques et des professionnels de la santé qui en assurent le suivi.
    30. 30. MÉTHODOLOGIE • Cadre conceptuel : RE-AIM • Devis: Étude de cas multiples (n=3 cas) • Données quantitatives ET Données qualitatives • Participants • Patients • 40 ans et plus • ⩾ 2 maladies chroniques • Avoir un rendez-vous de suivi dans 3 mois après réception du signet • Accès et capacité d’utiliser Internet ou un proche • Professionnels de la santé • Médecins • Résidents • Infirmières • Pharmaciens
    31. 31. DÉROULEMENT DE L’ÉTUDE Phase V – Dec 2015-Juin 2016 Analyse des données Rétroaction aux équipes Guide d’implantation Phase IV – Juillet-Novembre 2015 Visite du site web par les patients Questionnaire d’utilité perçue Q. Impressions de la visite de suivi Groupe de discussion Phase III – Mai-Juin 2015 Solliciter la participation des patients Formulaires de consentement aux patients Phase II – Avril-Mai 2015 Recruter des cliniciens Formulaire de consentement aux cliniciens Mise en place de la procédure d’identification des patients éligibles Phase I – Février-Mars 2015 Compléter protocole et outils Recruter des UMF Soumettre au CÉR
    32. 32. ADAPTATION DU CADRE RE-AIM
    33. 33. Merci!!

    ×