Des préoccupations de santé d’hommes gais et bisexuels; une analyse des questions posées sur des sites de rencontre gais e...
1.Problématique <ul><li>Révolution Internet </li></ul><ul><li>Internet = un lieu supplémentaire et alternatif aux lieux tr...
1. Problématique <ul><li>Avantages d’Internet soulevés chez des HARSAH: </li></ul><ul><li>Anonymat </li></ul><ul><li>Acces...
2.But et Objectifs <ul><li>But  : </li></ul><ul><li>Cette communication vise à présenter l’analyse de préoccupations en ma...
3. Méthodologie  <ul><li>Échantillon : </li></ul><ul><ul><li>1258 questions réponses de santé postées sur des sites de ren...
3. Méthodologie <ul><li>Distribution des questions selon l’année </li></ul>Année n % 2004 169 13,4% 2005 305 24,2% 2006 29...
3. Méthodologie <ul><li>Distribution des questions selon le site de rencontre </li></ul>Site de provenance n % SM 474 37,7...
3. Méthodologie <ul><li>Analyse qualitative :  </li></ul><ul><ul><li>Analyse thématique des questions a été faite à l’aide...
3. Méthodologie <ul><li>Analyse quantitative :  </li></ul><ul><ul><li>Transfert des codifications vers SPSS 16.0 pour Mac....
4.Résultats  Description de l’échantillon selon les sites de rencontre <ul><li>Âge : </li></ul><ul><li>F=3,047; dl3; p=0,0...
4.Résultats  Description de l’échantillon selon les sites de rencontre <ul><li>Lieu de résidence : </li></ul><ul><li>X2=1,...
4. Résultats  Description de l’échantillon selon les sites de rencontre X2=8,676; dl3; p=0,0001*** Rapports protégés: Site...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><li>Pratiques sexuels </li></ul><ul><ul><li>«J’aimerai savoir quelle est la meil...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><li>Lieux de rencontre </li></ul><ul><li>«Certains mecs dans les lieux de rencon...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><ul><ul><li>Symptômes du VIH et des ITSS </li></ul></ul></ul><ul><li>«Quels sont...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><li>Dimension médicale </li></ul><ul><ul><ul><li>Préoccupations médicales </li><...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><li>Dimension Psychosociale: </li></ul><ul><ul><li>Difficultés relationnelles </...
4. Résultats Familles et sous-thèmes  <ul><li>Terminologie : </li></ul><ul><ul><ul><li>Terminologie médicale (aspects médi...
4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Aspects divers </li></ul><ul><ul><ul><li>Aspects légaux </li></ul></ul></ul><...
4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles thématiques: </li></ul>
4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
4.Résultats Comparaison entre les sites de rencontre <ul><li>1  Généraliste français 2  Généraliste québécois </li></ul>SM...
5. Synthèse <ul><li>Différences entre les caractéristiques des usagers des Q/R des différents sites de rencontre.  </li></...
6. Conclusion <ul><li>En somme, Internet favorise la collecte d’informations et le questionnement sur la sexualité gaie, s...
Remerciements <ul><li>. </li></ul><ul><li>À Alain Léobon,  </li></ul><ul><li>pour la direction de ce projet,  </li></ul><u...
<ul><li>Questions? </li></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Des préoccupations de santé d’hommes gais et bisexuels; une analyse des questions posées sur des sites de rencontre gais en ligne

1 037 vues

Publié le

Présentation de Marie-Claude Drouin, sexologue et coordonnatrice du Comité sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang de l’Institut national de santé publique du Québec proposant une analyse des questions liées à la santé posées sur des sites de rencontre gais en ligne.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 037
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
205
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Depuis les années 60, période où internet a été développé et ensuite popularisé au niveau de l’information, la communication, le commerce et les relations interpersonnelles, son utilisation n’a cessé d’augmenter chez les internautes. Notons que Statistique Canada a recensé en 2007 que 73% des Canadiens de plus de 16 ans utilisaient internet à des fins personnelles comparativement à 68% en 2005.
  • Les caractères anonyme, abordable et accessible d’internet, tout comme le fait de pouvoir expérimenter des relations en ligne (approximation) dans une acceptation de soi et de sa sexualité (acceptabilité), font de ce dernier un média intéressant à utiliser pour répondre à ses besoins et ses préoccupations relatifs à la sexualité gaie (Ross et coll., 2007). De plus, internet permet d’augmenter les ressources de santé et de faciliter leur accès, ressources bien souvent manquantes dans les communautés LGBT (Léobon , 2009). Sur la toile, ces HARSAHs peuvent se regrouper selon leurs intérêts sexuels et sociaux sur différents sites de rencontre en ligne formant ainsi des cultures de sexe aussi diversifiées que celles retrouvées dans les lieux de rencontre traditionnels (Léobon et Frigault, 2008). À la différence, ces cultures de sexe sont davantage perméables et diffuses dans l’espace internet (Léobon, 2009; Grov et coll. , 2007). L es sites de rencontre gais en ligne deviennent alors plus qu’un site où il est possible de faire des rencontres affectives et sexuelles, mais aussi un endroit pour trouver du soutien social et moral, et évidemment pour répondre à ses questions. Plusieurs sites de rencontre gais français et québécois se sont dotés d’une section de questions et réponses sur la santé où des intervenants répondent aux préoccupations des usagers du site, et ce, dans un cadre anonyme. Ces préoccupations pouvant être diverses et en même temps spécifiques aux cultures de sexe, il était intéressant d’y jeter un regard analytique.
  • Les questions réponses de santé : Rubrique développée sur des sites de rencontre en ligne en partenariat avec Sida Info Service (France). Les questions étaient posées par les usagers à partir d’un formulaire à remplir sur les sites de rencontre. Les questions étaient posées dans un cadre anonyme, l’adresse internet de l’usager n’apparaissait pas, et ce dernier choisissait lui-même les éléments du profil sociodémographique qu’il voulait dévoiler (âge, lieu de résidence, comportement de santé sexuelle, sérotriage, et son positionnement (passif/actif). Ce projet était associé à des permanences d’intervention de santé en ligne dans les salles de «chat» des sites de rencontre gais assurées par SIDA Info Service, et à des publicités de SIDA Info Service afin de créer des groupes de discussion.
  • La distribution par année montre qu’il y a plus de questions de la période de 2005 à 2007. Par site de provenance : Les questions provenaient du site sm (n=474, 37,7%), du site généraliste français (n=424, 33,7%), du site bareback (n=245, 19,5%) et en minorité du site généraliste québécois (n=115, 9,1%). La sur représentativité des sites français et surtout sm et généraliste constitue une limite. Afin de pallier à ce biais, les sites seront décrits individuellement et ensuite une comparaison sera donnée entre eux.
  • La distribution par année montre qu’il y a plus de questions de la période de 2005 à 2007. Par site de provenance : Les questions provenaient du site sm (n=474, 37,7%), du site généraliste français (n=424, 33,7%), du site bareback (n=245, 19,5%) et en minorité du site généraliste québécois (n=115, 9,1%). La sur représentativité des sites français et surtout sm et généraliste constitue une limite. Afin de pallier à ce biais, les sites seront décrits individuellement et ensuite une comparaison sera donnée entre eux.
  • Analyse qualitative= pas vraiment une analyse qualitative puriste. Ne s’intègre pas dans un modèle conceptuel. Plutôt une extraction du contenu des questions pour construire une base données permettant une analyse quantitative.
  • Afin de comparer les sites de rencontre sur les usagers du service de questions réponses et sur les différentes préoccupations, des analyses bivariées ont été réalisées avec les variables du profil et les familles de thèmes
  • Le but ici n’est pas de décrire les sites de rencontre mais plutôt les usagers du service de questions réponses santé sur ces sites internet. Une différence d’âge est notable entre les sites de rencontre (F=3,047, dl=3, p=0,028).Les usagers su service du site SM étaient les plus vieux.
  • Les lieux de résidence variaient selon le site de provenance : Les répondants du site généraliste français provenaient aussi surtout de la France (95,6%), et l’autre partie provenait d’ailleurs en Europe (1,9%), et d’ailleurs dans le monde (2,5%). Les usagers du site bareback provenaient aussi surtout de la France (95,0%) et 5,0% d’ailleurs en Europe. Les usagers du site SM ne font pas exception en provenant majoritairement de la France (89,3%), et minoritairement d’ailleurs en Europe (9,6%), du Canada (0,4%) et d’ailleurs dans le monde (0,7%). La majorité des hommes sur le site de rencontre généraliste québécois provenaient du Canada (91,2%), pour le reste 5,3% provenaient de la France et 3,5% d’ailleurs dans le monde. (X 2 =1,083, p=0,000). On voit que même si le site généraliste québécois touchent plus de canadiens, il touche quand même aux autres nationalités. De plus, les canadiens quoique minoritaires sont aussi représentés dans le site sm.
  • Selon le site de rencontre, les taux de rapports protégés rapportés variaient. Ceux qui se protégeaient le plus sont les usagers du site généraliste québécois (99,1%), ils sont suivis par le site sm (97,0%) et généraliste français (92,9%). Ceux qui affirmaient se protéger le moins souvent étaient les usagers du site bareback (4,0%). (X2=8,676,dl3, p=0,000).
  • Trié en ordre d’importance, on peut voir que le risque (40,0%), le domaine médical (23,0%) et psychosocial (14,0%) sont les trois sujets qui ont préoccupés le plus souvent les usagers de tous les sites. De façon générale, l’esthétisme, les lieux de rencontre, les pratiques et autres sont les quatre sujets ayant préoccupé le moins souvent les internautes dans leur question posté en ligne.
  • On voit ici que la dimension du risque (56,5%) est la préoccupation qui a touché le plus d’usagers, suivi des pratiques (29,3%) et de la dimension médicale (16,0%) sur le site SM.
  • La configuration des préoccupations de santé est différente sur le site généraliste français. La dimension psychosociale (30,0%) est celle qui a été traitée dans le plus de questions, suivi par la dimension médicale (26,4%). De façon équivalente, les pratiques et le risque (16,3%) ont inquiété ces usagers.
  • Chez les usagers du site bareback, c’est la dimension du risque (49,4%) qui l’emporte (comme pour le site SM) suivi de la dimension médicale (32,2%) et de la transmission des ITS et du VIH (22,2%).
  • La configuration des préoccupations du site généraliste québécois ressemble davantage à celle du site SM; la dimension du risque (39,1%), des pratiques (20,9%) et la dimension médicale (19,1%) sont celles qui ont préoccupés surtout les usagers du site généraliste québécois.
  • Toutes les familles de thèmes ont une différence significative quant au site de rencontre à l’exception de deux. Les questions quant au lieu de rencontre et par rapport aux autres sujets n’ont pas obtenus de différence significative selon le groupe de référence. Dans le but d’alléger la présentation, seuls les résultats significatifs seront présentés. On peut constater que la dimension du risque a été plus abordée par les usagers du site SM (52,3%) suivis de ceux du site bareback(24,1%). Dans la même logique, la transmission du VIH et des ITS a préoccupé davantage les usagers du site SM (42,1%) et du site bareback (34,0%). Pareillement, les symptômes des ITS et du VIH ont aussi préoccupé davantage les usagers du site SM (36,4%) et du site bareback (34,8 %). La dimension médicale, elle, a été plus traitée par les usagers du site généraliste français (38,8%), suivis de près par ceux qui avaient le plus de préoccupations par rapport au risque le site bareback (27,3%) et le site SM (26,3%). De la même façon, le domaine du psychosocial a davantage touché les usagers du site généraliste français (72,2%), il en est de même pour les préoccupations quant à la performance sexuelle (63,4% suivis par le site SM), les relations affectives, amoureuses et sociales (72,1%), et l’esthétisme (89,5%). Dans un autre ordre idée, les différentes pratiques ont questionné surtout les usagers du site SM (52,1%), suivis du site généraliste français (25,8 %). Finalement, la terminologie a suscité des questions davantage chez les usagers du site SM (50,0%), suivi de loin parle site généraliste québécois (19,7%).
  • On peut se questionner à savoir si la différence des préoccupations entre les sites de rencontre est liée directement à la culture de sexe. Il est logique de croire que les pratiques particulières aux différentes cultures de sexe suscitent des questionnements spécifiques qui se retrouvent regroupés dans les différents sites de rencontre. Ces préoccupations de santé sexuelle, physique et psychologique liées aux sexualités minoritaires se posent plus aisément dans un cadre anonyme, ce qu’internet permet.
  • Critères de réussite: Bonne connaissance de la communauté dans lequel se trouve le contenu analysé= permet une bonne analyse qualitative pour l’extraction des données. Habiletés et connaissance des analyses statistiques
  • Des préoccupations de santé d’hommes gais et bisexuels; une analyse des questions posées sur des sites de rencontre gais en ligne

    1. 1. Des préoccupations de santé d’hommes gais et bisexuels; une analyse des questions posées sur des sites de rencontre gais en ligne. Par Marie-Claude Drouin, sexologue MA Coordonnatrice du Comité ITSS, Unité ITSS Institut national de santé publique du Québec Sous la direction de Alain Léobon, CNRS. École d’été de l’Axe Internet et santé 18 mai 2011
    2. 2. 1.Problématique <ul><li>Révolution Internet </li></ul><ul><li>Internet = un lieu supplémentaire et alternatif aux lieux traditionnels de rencontre sociale , affective , sexuelle et informative . </li></ul><ul><li>Utilisation d’Internet à des fins informatives. </li></ul><ul><ul><li>Ce média offre plusieurs portails d’information et de services sur la santé sexuelle, physique et psychologique s’adressant à différentes clientèles. </li></ul></ul><ul><ul><li>De plus en plus de Canadiens recherchent, entre autres, des conseils sur la santé sur Internet . </li></ul></ul><ul><li>Conséquemment, Internet prend une place grandissante en matière de prévention et de promotion de la santé, en particulier pour les minorités sexuelles. </li></ul><ul><li>ET offre des opportunités intéressantes pour la recherche. </li></ul>
    3. 3. 1. Problématique <ul><li>Avantages d’Internet soulevés chez des HARSAH: </li></ul><ul><li>Anonymat </li></ul><ul><li>Accessibilité </li></ul><ul><li>Abordable </li></ul><ul><li>Acceptabilité </li></ul><ul><li>Approximation </li></ul><ul><li>Rassemblement communautaire </li></ul><ul><li>Dépassement des limites géographiques </li></ul>
    4. 4. 2.But et Objectifs <ul><li>But  : </li></ul><ul><li>Cette communication vise à présenter l’analyse de préoccupations en matière de santé et de sexualité exprimées par des internautes HARSAH participant à des communautés en lignes distinctes (généralistes, sadomasochistes ou bareback). </li></ul><ul><li>Objectifs de l’analyse  : </li></ul><ul><li>Identifier les thèmes abordés dans les questions posées en ligne sur les sites de rencontre gais français et québécois. </li></ul><ul><li>Différencier les préoccupations de santé sexuelle, physique et psychologique des HARSAH en ligne selon les sites de rencontre gais français et québécois où ces questions ont été postées. </li></ul>
    5. 5. 3. Méthodologie <ul><li>Échantillon : </li></ul><ul><ul><li>1258 questions réponses de santé postées sur des sites de rencontres en ligne entre 2004 et 2008 : un site bareback, un site SM, deux sites généralistes français et québécois. </li></ul></ul><ul><li>Critères d’inclusion : </li></ul><ul><ul><li>le site de rencontre, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’année de la question </li></ul></ul><ul><ul><li>l’âge de l’usager. </li></ul></ul><ul><li>Considérations éthiques : </li></ul><ul><ul><li>Aucun nom ni photo n’a été obtenu lors de la collecte de données. </li></ul></ul>
    6. 6. 3. Méthodologie <ul><li>Distribution des questions selon l’année </li></ul>Année n % 2004 169 13,4% 2005 305 24,2% 2006 291 23,1% 2007 335 26,6% 2008 158 12,6% Total 1258 100%
    7. 7. 3. Méthodologie <ul><li>Distribution des questions selon le site de rencontre </li></ul>Site de provenance n % SM 474 37,7% Généraliste français 424 33,7% Bareback 245 19,5% Généraliste québécois 115 9,1% Total 1258 100%
    8. 8. 3. Méthodologie <ul><li>Analyse qualitative : </li></ul><ul><ul><li>Analyse thématique des questions a été faite à l’aide du logiciel ATLAS T.i. sur la base de données originale (n=3060). </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’analyse des thèmes a été basée sur une liste préalablement construite selon les résultats d’une étude antérieure sur le même sujet (Léobon, 2009). Cette liste a été modifiée selon les préoccupations exposées dans les questions. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Vérification de la codification afin de s’assurer de l’unicité des thèmes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Regroupement des thèmes en famille selon leur sens commun. </li></ul></ul>
    9. 9. 3. Méthodologie <ul><li>Analyse quantitative : </li></ul><ul><ul><li>Transfert des codifications vers SPSS 16.0 pour Mac. </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaque thème et famille ont été recodé en variable dichotomique (0/1) ou catégorielle, à l’exception de l’âge qui est a été rassemblé en une seule variable continue. </li></ul></ul><ul><ul><li>Analyses: Fréquence; Chi carré et One-way Anova </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Un seuil de signification minimal à p=0,05 a été retenu. </li></ul></ul></ul>
    10. 10. 4.Résultats Description de l’échantillon selon les sites de rencontre <ul><li>Âge : </li></ul><ul><li>F=3,047; dl3; p=0,028* </li></ul>Moyenne (écart-type) SM 37,20 (9,563) Bareback 35,92 (4,829) Généraliste français 35,69 (10,232) Généraliste québécois 34,64 (12,8444) Tous [15-74 ans] 36,21 (s=9,859)
    11. 11. 4.Résultats Description de l’échantillon selon les sites de rencontre <ul><li>Lieu de résidence : </li></ul><ul><li>X2=1,083; dl9; p=0,0001*** </li></ul>France Ailleurs en Europe Canada Autres Total Généraliste français 95,6% 1,9% 0% 2,5% 100,0% Bareback 95,0% 5,0% 0% 0% 100,0% SM 89,3% 9,6% 0,4% 0,7% 100,0% Généraliste québécois 5,3% 0% 91,2% 3,5% 100,0% Total 84,4% 5,4% 8,9% 1,4% 100,0%
    12. 12. 4. Résultats Description de l’échantillon selon les sites de rencontre X2=8,676; dl3; p=0,0001*** Rapports protégés: Site de rencontre Jamais ou rarement Souvent ou toujours Total Généraliste québécois 0,9% 99,1% 100,0% SM 3,0% 97,0% 100,0% Généraliste français 7,1% 92,9% 100,0% Bareback 96,0% 4,0% 100,0% Total 22,5% 77,5% 100,0%
    13. 13. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Pratiques sexuels </li></ul><ul><ul><li>«J’aimerai savoir quelle est la meilleure manière de pratiquer le sexe pour un débutant? (P3136, Généraliste français)» </li></ul></ul><ul><li>Risques liés aux activités sexuelles </li></ul><ul><ul><li>«…je suis hétéro, mais j’ai eu une relation avec un homme pour la première fois il a seulement pratique une fellation et lécher l’anus tout cela sans préservatif, et je pense avoir pris un risque de faire cela sans préservatif je voulais connaitre les risques encourus. (P3054, Généraliste français)» </li></ul></ul><ul><li>Esthétisme (corps et organes génitaux) </li></ul><ul><ul><li>«Ma question, porte sur les testicules, j'ai en effet un problème à ce niveau, étant donné que l'un des testicules n'est jamais descendu, cela me pose de plus en plus de problèmes, car je ne peux pas ou très rarement avoir des relations, car la plupart du temps on se moque très facilement. Je ne peux pas non plus fréquenter les saunas, piscine, plages, etc. en rapport avec l'esthétique. (P1749, Généraliste français)» </li></ul></ul>
    14. 14. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Lieux de rencontre </li></ul><ul><li>«Certains mecs dans les lieux de rencontre portent autour du cou une chainette (sans médaillon et particulière) comportant des maillons plus grands et plus allongés que la chaine avec médaille dite de naissance. Correspond-elle ‡ un signe distinctif, a-t-elle une signification par rapport au comportement, au désir du mec? Ou bien n'est-ce simplement qu'un bijou et rien d'autre? (P1519, SM)» </li></ul><ul><li>Performance </li></ul><ul><li>«Je vais connaître ma 1ere initiation avec un mec. Mais je redoute le moment de la 1ere pénétration. Comment lui apporter du plaisir lorsque l'on n'a pas d'expérience? J'ai peur que mon charme ne suffise pas. (P2759, Généraliste français)» </li></ul><ul><li>Relation (affectif, sexuel et social) </li></ul><ul><li>«… là je n'arrive plus a aimé et j'ai du mal a avoir des relations sexuelles d'un soir avec un mec, et à tomber amoureux même après une très bonne entente sur le net ou par téléphone, des que je vois la personne je deviens très distant et très fermé. Que me conseillez-vous pour reprendre une vie un peu normale? (P2982, Généraliste français)» </li></ul>
    15. 15. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><ul><ul><li>Symptômes du VIH et des ITSS </li></ul></ul></ul><ul><li>«Quels sont les symptômes et indices qui permettent de soupçonner une contamination, hormis la lésion au point de contamination qui passe inaperçue. (P1063, Bareback)» </li></ul><ul><li>Transmission du VIH et des ITSS </li></ul><ul><ul><li>«…Combien de temps le virus du V.I.H. peut-il survivre à l'air libre? (P1213, SM)» </li></ul></ul>
    16. 16. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Dimension médicale </li></ul><ul><ul><ul><li>Préoccupations médicales </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«bien une infection urinaire, mais après avoir lu les symptômes d'une infection urinaire sur Santé Canada.... je n'en présente aucune. Donc en résumé... des démangeaisons, uniquement des démangeaisons, mais rien d'autre, la peau au vif et il n'y a plus de poil compte tenu que je me suis trop gratté (non-adepte du rasage compte tenu de l'avertissement de mon docteur de ne pas faire cela)» (P1206, Généraliste québécois). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Préoccupations liées aux interventions médicales </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«J'ai entendu dire qu'il y avait des tests fiables à 3 semaines, et même une semaine. Quels sont ces tests ? Les tests que le laboratoire a effectués sont intitulés : Immuno enzymo Architect Abbott et Immuno Enzymo Abbott Determine Pouvez-vous m'indiquer SVP quels sont ces tests ? Et quelles sont leurs fiabilités respectives ? Avec quels délais ? Encore une fois, a-t-on des chiffres ? Si ce sont deux tests immuno, pourquoi deux tests ?» (P1555, SM). </li></ul></ul></ul>
    17. 17. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Dimension Psychosociale: </li></ul><ul><ul><li>Difficultés relationnelles </li></ul></ul><ul><ul><li>«… là je n'arrive plus a aimé et j'ai du mal a avoir des relations sexuelles d'un soir avec un mec, et à tomber amoureux même après une très bonne entente sur le net ou par téléphone, des que je vois la personne je deviens très distant et très fermé. Que me conseillez-vous pour reprendre une vie un peu normale? (P2982, Généraliste français)» </li></ul></ul><ul><ul><li>Genre – Travestissement </li></ul></ul><ul><ul><li>«je souhaite réellement devenir une femme. Mais je ne sais pas par où je dois commencer, d'abord en parler au généraliste (qui ne comprendra peut être pas !!!), demander à un psy, voir un spécialiste de la chirurgie? J'ai besoins d'un guide. (P1781,Généraliste français)» </li></ul></ul><ul><ul><li>Orientation sexuelle </li></ul></ul><ul><ul><li>«Je suis très attiré par mon meilleur ami à tel point que je me demande si je suis gay. J'ai une copine et j'aime les filles mais pour être sûr j'ai voulu essayé avec un garçon par 2 fois, mais je n'ai ressenti aucun plaisir bien au contraire... lui je suis sûr que je l'aime et cette attirance est physique alors je me pose des questions.... (P2823, Généraliste français)» </li></ul></ul><ul><ul><li>Préoccupations psychosociales générales </li></ul></ul><ul><ul><li>«…j’ai un manque de confiance en moi, je me sens pas viril du tout et nul… (P3015, Généraliste français)» </li></ul></ul>
    18. 18. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Terminologie : </li></ul><ul><ul><ul><li>Terminologie médicale (aspects médicaux et risque) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«J'ai des petits boutons le long de ma verge on m'a dit que c’était des kystes sébacés. Qu’est ce que c'est ? (P3675, Généraliste français) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Terminologie des pratiques (sexuelles et drogues). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>« J'ai vu une pratique hard &quot;&quot;'feet foot&quot;&quot; qu'est-ce que c'est exactement? (P1372,SM)» </li></ul></ul></ul>
    19. 19. 4. Résultats Familles et sous-thèmes <ul><li>Aspects divers </li></ul><ul><ul><ul><li>Aspects légaux </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«Est-il vrai qu'il est interdit aux homos en France de donner leur sang? Si c'est vrai, est-ce normal?» (P3631, Généraliste français). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Expression </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«Tout ceci sur le conseil des médecins qui disent que le bareback est dangereux à cause du risque de surinfection, de mutation de virus, etc. Je suis étonné que tant de mecs pratiquent le bareback. Que doit-on penser?» (P1591, Bareback). </li></ul></ul></ul>
    20. 20. 4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles thématiques: </li></ul>
    21. 21. 4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
    22. 22. 4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
    23. 23. 4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
    24. 24. 4. Résultats Analyse des familles thématiques <ul><li>Fréquence des familles de thèmes selon le site de rencontre: </li></ul>
    25. 25. 4.Résultats Comparaison entre les sites de rencontre <ul><li>1 Généraliste français 2 Généraliste québécois </li></ul>SM % GF 1 % Bareback % GQ 2 % Total % X 2 dl p Risque 53,3% 13,7% 24,1% 8,9% 100% 1,625 3 0,0001*** Transmission ITS et VIH 42,1% 15,1% 34,0% 8,8% 100% 3,930 3 0,0001*** Symptômes ITS et VIH 36,4 % 18,2% 34,8% 10,6% 100% 1,363 3 0,003** Médical 26,3% 38,8% 27,3% 7,6% 100% 2,860 3 0,0001*** Psychosocial 13,6% 72,2% 10,2% 4,0% 100% 1,361 3 0,0001*** Performance 29,0% 63,4% 2,2% 5,4% 100% 4,537 3 0,0001*** Relation 14,7% 72,1% 2,0% 5,9% 100% 4,77 3 0,0001*** Esthétisme 2,6% 89,5% 0,0% 7,9% 100% 5,663 3 0,0001*** Terminologie 50,0% 11,8% 18,4% 19,7% 100% 2,471 3 0,0001*** Pratique 52,1% 25,8% 13,1% 9,0% 100% 3,188 3 0,0001***
    26. 26. 5. Synthèse <ul><li>Différences entre les caractéristiques des usagers des Q/R des différents sites de rencontre. </li></ul><ul><ul><li>Les usagers du site SM étaient les plus vieux et ceux généraliste québécois site les plus jeunes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les usagers du site SM, généraliste français et bareback provenaient surtout de la France alors que ceux du site généraliste québécois provenaient surtout du Canada. </li></ul></ul><ul><ul><li>Tous les usagers à l’exception du site bareback ont déclaré se protéger souvent ou toujours. </li></ul></ul><ul><li>Le risque était la dimension la plus abordée dans les questions postées en ligne suivie de la dimension médicale et psychosociale. </li></ul><ul><li>Variations significatives des préoccupations selon le site de rencontre. </li></ul><ul><ul><li>Les questions sur SM le site étaient plus souvent axées sur le risque et les pratiques. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les questions sur le site généraliste français ont mis plus souvent l’accent sur la dimension psychosociale et médicale. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les questions sur le site bareback traitaient le plus souvent du risque et du médical. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le site généraliste québécois, quoique sa description diffère du site de rencontre SM, les préoccupations se ressemblent en mettant de l’avant le plus souvent la dimension du risque et les pratiques. </li></ul></ul>
    27. 27. 6. Conclusion <ul><li>En somme, Internet favorise la collecte d’informations et le questionnement sur la sexualité gaie, sexualité minoritaire, par ses qualités d’anonymat, d’accessibilité et «d’abordabilité». </li></ul><ul><li>La diversité des populations et des sujets abordés montre que les réseaux sociaux fréquentés par les HARSAH présentent des spécificités culturelles et sociosexuelles auxquelles les programmes d’intervention en ligne peuvent s’adapter en ciblant des intérêts parfois divergents et minoritaires. </li></ul><ul><li>De plus, en connaissant et comprenant les préoccupations de santé sexuelle, physique et psychologique des HARSAH, il possible d’imaginer des campagnes de prévention et de promotion de la santé sexuelle gaie correspondant à leurs préoccupations et à leurs besoins, et surtout adaptées à chaque site de rencontre gaie en ligne. C es sites devraient être compris en tant que cultures sociosexuelles variables, perméables et hétérogènes. </li></ul>
    28. 28. Remerciements <ul><li>. </li></ul><ul><li>À Alain Léobon, </li></ul><ul><li>pour la direction de ce projet, </li></ul><ul><li>le partage de ses données </li></ul><ul><li>et son aide précieuse. </li></ul>
    29. 29. <ul><li>Questions? </li></ul>

    ×