EcoReca : 
8 bonnes pratiques durables 
pour faire de vraies économies 
dans l'Horeca
Bonne pratique #1 : la mobilité 
La crêperie Le Renard Bleu (https://www.facebook.com/pages/Le-Renard-bleu/ 
2165262252182...
Bonne pratique #2 : achats en seconde main 
Ecoreca : Visite en vidéo de L'Estaminet, juste à côté de la Maison des Arts d...
Bonne pratique #3 : matériel adapté 
Momo (https://www.facebook.com/pages/Restaurant-Tibétain-Mo- 
Mo/733756799982343?fref...
Bonne pratique #4 : circuits courts et produits bio 
Emile Bistro (https://www.facebook.com/EmileBistro/info), un bon peti...
Bonne pratique #5 : 
l'environnement socio-économique 
L’économie circulaire n’est pas axée uniquement sur l’environnement...
Bonne pratique #6 : réduire les emballages 
Pour réduire ses déchets, diminuer la quantité d’emballages est une bonne prat...
Bonne pratique #7 : réduire les déchets organiques 
Réduire ses déchets organiques ne s’inscrit pas uniquement dans une dé...
Bonne pratique #8 : produit de nettoyage écologique 
Azul, brasserie proposant une cuisine ibérique et située à Ixelles, u...
Plus d'infos : 
http://ecotoolkit.eu/
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

8 bonnes pratiques durables pour l'HoReCa

828 vues

Publié le

EcoReca, c'est un projet de coaching d'entreprises de l'HoReCa en région bruxelloise. Voici 8 bonnes pratiques issue de ce projet, qui permettent aux professionnels de la restauration de réaliser de vraies économies grâce à une approche durable.

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
828
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

8 bonnes pratiques durables pour l'HoReCa

  1. 1. EcoReca : 8 bonnes pratiques durables pour faire de vraies économies dans l'Horeca
  2. 2. Bonne pratique #1 : la mobilité La crêperie Le Renard Bleu (https://www.facebook.com/pages/Le-Renard-bleu/ 216526225218268), dans les Marolles, favorise la bière bio et locale, avec une offre en bouteilles et surtout pression bio. En plus, cette crêperie favorise le travail « sans moteur ». Le Renard Bleu se fait tout livrer et n’utilise pas de véhicule lui-même ! La mobilité : c’est aussi une source d’économie pour l’horeca, dans une démarche d’entrepreneuriat durable.
  3. 3. Bonne pratique #2 : achats en seconde main Ecoreca : Visite en vidéo de L'Estaminet, juste à côté de la Maison des Arts de Schaerbeek, où Raphaëlle a acheté la majeure partie de son matériel et de sa déco en seconde main. Une bonne pratique qui lui permet de diminuer nettement son investissement de départ, et qui s'inscrit dans l'économie circulaire.
  4. 4. Bonne pratique #3 : matériel adapté Momo (https://www.facebook.com/pages/Restaurant-Tibétain-Mo- Mo/733756799982343?fref=ts), restaurant tibétain à Bruxelles, réalise des économies d'énergie en utilisant un matériel adapté à son activité. Elle a débranché ses grands comptoirs frigorifiques ouverts, qui causaient une grande perte d'énergie alors qu'ils ne servaient qu'à garder au frais les boissons. Elle a fait une demande à l'un de ses fournisseurs de boissons qui lui a mis à sa disposition un frigo plus petit, adapté à ses ventes et fermé, mais avec une vitre pour continuer à exposer ses boissons à sa clientèle.
  5. 5. Bonne pratique #4 : circuits courts et produits bio Emile Bistro (https://www.facebook.com/EmileBistro/info), un bon petit resto situé avenue Emile De Beco à Ixelles, choisit ses fournisseurs avec grand soin, sur base de critères de durabilité. Les vins viennent de l'agriculture raisonnée, et sont pour la plupart produits par de petites structures locales. La viande rouge vient de petits producteurs qui ont adopté une démarche durable. Les produits de la mer viennent de L'Art et Le Goût (http://lartetlegout.com/la-maree/). Les poulets sont fournis par La Pouletterie à Lustin (http://www.lapouletterie.be/). Etc.
  6. 6. Bonne pratique #5 : l'environnement socio-économique L’économie circulaire n’est pas axée uniquement sur l’environnement. Les aspects sociaux et économiques sont aussi importants. Eau Chaude, un café-cantine situé dans les Marolles, a mis en oeuvre plusieurs bonnes pratiques sociales et économiques, comme par exemple : - la structure juridique : c’est une coopérative à finalité sociale - le maintien et la revalorisation du patrimoine des Marolles - l’achat de produits en circuits courts - le principe de la cantine : pas de menu, juste quelques plats à prix très démocratique - la remise à jour du « Coco », boisson traditionnelle des Marolles - l’organisation de rendez-vous et d’activités telles que les écoutes collectives de radio
  7. 7. Bonne pratique #6 : réduire les emballages Pour réduire ses déchets, diminuer la quantité d’emballages est une bonne pratique indispensable. Voici les pratiques du restaurant Kamilou (https://www.facebook.com/kamilou.cafeteriapetiterestauration?fref=ts) : . le lait est servi dans des récipients réutilisables et non dans des capsules à jeter . les boissons sont vendues en bouteille de verre recyclable et non en cannettes . récipients « à emporter » biodégradables et recyclables Enfin, Kamilou participe au projet Tiffin (www.tiffin.be), de lunch-box réutilisable dans plusieurs restaurants de la capitale.
  8. 8. Bonne pratique #7 : réduire les déchets organiques Réduire ses déchets organiques ne s’inscrit pas uniquement dans une démarche durable mais représente également une économie substantielle. La Marlière, boulangerie située à Saint-Gilles, réduit en effet sensiblement ses déchets organiques en donnant ses invendus (pains, baguettes, couques) à des amis agriculteurs, à un éleveur d'insectes du quartier et à une congrégation religieuse. Résultat : une économie de plus de 500 euros par an sur les sacs de déchets !
  9. 9. Bonne pratique #8 : produit de nettoyage écologique Azul, brasserie proposant une cuisine ibérique et située à Ixelles, utilise un produit de nettoyage écologique, Green’R, pour nettoyer le sol. Ce produit est commercialisé sous forme de pastille qui se dilue dans un sceau de 8 litres. Distribué par un fournisseur bruxellois, il possède également l’éco-label européen. Utiliser les pastilles de Green’R permet à Azul de réduire les déchets liés aux bouteilles vides et d’éviter également le surdosage. Cette bonne pratique a pour conséquences de moins polluer et de réaliser des économies.
  10. 10. Plus d'infos : http://ecotoolkit.eu/

×