1 Es Cycles Femme

2 336 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 336
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1 Es Cycles Femme

  1. 1. L’appareil génital de la femme assure deux fonctions : -la production des gamètes, -la fécondation et la gestation (grossesse). Deux organes principaux vont donc subir des variations cycliques et coordonnées : les ovaires et l’utérus.
  2. 2. Dès la puberté, l’ovaire est peuplé de follicules à différents stades : des plus petits (encore loin de la maturité) ….
  3. 3. … aux plus gros : chaque cycle, un follicule arrive à maturité pour permettre l’ovulation : c’est le follicule mûr (ou follicule de De Graaf)
  4. 4. Quelque soit son stade de maturité, chaque follicule comporte un ovule (ou ovocyte : grosse cellule reprodutrice) entouré de cellules folliculaires. Quand il arrive à maturité, le follicule est creusé d’une cavité qui entoure l’ovule. Les follicules produisent des hormones, les oestrogènes . Cavité Ovule Cellules folliculaires
  5. 5. L’échographie ovarienne permet ici de déceler un follicule arrivant à maturité vers le 13ème jour de chaque cycle. (la cavité folliculaire est dense aux ultrasons) Dans les traitements contre la stérilité, on peut stimuler par des hormones la croissance et la maturation simultanée de plusieurs follicules . L’échographie permet alors de contrôler leur nombre et leur taille.
  6. 6. La croissance folliculaire prépare l’ ovulation : c’est l’ «expulsion» de l’ovule par le follicule mûr, stimulé par le pic hormonal de LH.
  7. 7. Dans l’ovaire, à la place du follicule, se forme une structure post-ovulatoire : le corps jaune Il est constitué de cellules productrices de progestérone .
  8. 8. Bilan : on peut ainsi résumer l’évolution cyclique observée au niveau de l’ovaire : Phase folliculaire et production d’oestradiol par le follicule en croissance Ovulation Phase lutéale et production de progestérone par le corps jaune
  9. 9. <ul><li>En principe, au cours d’un cycle, un seul ovaire produit un seul ovule (la maturation d’un follicule « bloque » celle des autres.) </li></ul><ul><li>Exceptionnellement, il peut y avoir au cours d’un cycle plusieurs follicules arrivant à maturité : il y aura donc plusieurs ovules et possibilité de plusieurs fécondations par des spermatozoïdes différents  la grossesse donnera des « faux jumeaux » (non semblables = dizygotes) ou des triplés, des quadruplés…. Ce mécanisme peut être stimulé par un traitement hormonal chez des couples présentant une « stérilité ». </li></ul><ul><li>Exceptionnellement, après une fécondation d’un ovule par un spermatozoïde, l’œuf formé peut donner 2 embryons au lieu d’un: la grossesse donnera des « vrais jumeaux » (parfaitement semblables car provenant du même ovule et du même spermatozoïde, donc génétiquement identiques = jumeaux monozygotes) </li></ul>S’il n’y a pas de fécondation de l’ovule, le corps jaune régresse et un nouveau cycle recommence. La chute de la concentration en progestérone va provoquer les règles au niveau de l’utérus. Parlons justement de ce deuxième organe…
  10. 10. Au niveau de l’utérus , on peut aussi observer une évolution cyclique, principalement au niveau de la muqueuse utérine ou endomètre. C’est l’endomètre qui est éliminé au moment des règles. Myomètre = muscle utérin Endomètre L’utérus est un organe creux avec une cavité centrale
  11. 11. Pendant la première partie du cycle, l’endomètre se régénère et s’épaissit après son élimination. C’est la phase de prolifération Il se creuse de glandes en tubes et s’enrichit de vaisseaux sanguins
  12. 12. Après l’ovulation, sous l’effet de la progestérone, l’endomètre continue de s’épaissir, de se creuser de glandes qui sécrètent un liquide nourricier : c’est la phase sécrétoire
  13. 13. L’endomètre forme alors une dentelle utérine propice à la nidation d’un embryon.
  14. 14. Bilan : le synchronisme des modifications cycliques de l’utérus et de l’ovaire est indispensable à une procréation réussie . Ce sont les hormones ovariennes : œstrogène et progestérone qui assure cette bonne coordination entre ovaires et utérus. Cycles de l’ovaire et de l’endomètre De l’ovule à l’implantation du l’embryon

×