La Communication

3 747 vues

Publié le

Programme de formation
improve-tunisia: Formation et coaching en Tunisie
www.improve-tunisia.com

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 747
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
262
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Communication

  1. 1. LA COMMUNICATION
  2. 2. Notre époque a vu le système productif transférer la force de travail du secteur industriel vers celui des services, confirmant ainsi son influence économique au sens où c'est le secteur majoritaire en terme d'emplois et qui concentre le plus de richesses et d'innovations. Ce changement a favorisé le rapprochement et l'unification des modes de vie, engendrant une mondialisation économique et culturelle toujours plus ouverte et interdépendante où l'information et les capitaux circulent dans le monde entier en un temps très court ; faisant exploser le secteur des communications, désormais outil dominant et essentiel de cette nouvelle économie. L'information est accessible à tous et en temps réel, mais la réussite des équipes dépend de plus en plus des qualités personnelles de leurs membres : professionalisme, créativité et sens des réalités, talent de communiquant ; d'où la démarche de conformer les connaissances et les actions des communicateurs aux besoins des réalités économiques actuelles, dans le souci d'une véritable évolution de ce domaine. Parmi les différents aspects de la communication, ceux liés à la communication publique et d'entreprise ; au développement personnel et à la communication managériale concernent l'essentiel de nos formations. L'objectif de ces cours - organisés à Tunis et dans les principales villes du pays - est de divulguer les connaissances de base relatives à la communication et sont destinés aux responsables et agents qui sont impliqués dans les activités de l'information et de la communication .
  3. 3. Outre les formations professionnelles, il-y-a celles destinées aux privés sur les façons d'optimiser leurs aptitudes personnelles à la communication et à la bonne circulation de l'information par des sessions formatives sur l'observation et l'étude comportementale, la prise de parole en public, la réactivité en fonction des situations, la stratégie quot;des solutions de repliquot;, la manière de gérer son stress etc.. TOUT COMPORTEMENT EST COMMUNICATION : UNE APPROCHE NOUVELLE DE LA COMMUNICATION Gregory Bateson, anthropologue et ethnologue américain célèbre pour son approche théorique de la communication et ses différents systémes à travers l'analyse des comportements, a développé une nouvelle conception des sociétes à travers leur système de communication. UNE ÉCOLOGIE DE L’ESPRIT : (Steps to an ecology of mind) est la synthèse de ses travaux et conceptions. Sa théorie de la communication, des processus d’apprentissage ou de la dynamique des sociétés tendent à un objectif : l’analyse de l’« écologie de l'esprit», c’est-à-dire de l’ensemble des rapports qui relient l’individu à son environnement physique et social. Sa pensée encore très influente de nos jours, est aussi celle du changement individuel ou sociétal, par la modification des règles et des interactions qui composent chaque système. Le linguiste américain Roman Jakobson, dans ses Essais de linguistique générale, démontre que la plupart des actes de langage mettent en œuvre six facteurs :
  4. 4. Un destinateur (émetteur) qui transmet un message à un destinataire ( récepteur) dans un contexte, selon un code (la langue ) qui est commun à l’émetteur et au récepteur et par le biais d’un contact (système) qui établit et maintient la communication à travers un message (la parole / l’écrit). contexte destinateur message destinataire contact code
  5. 5. * * L'on peut se poser six questions : - Qui parle ? le destinateur - À qui ? au destinataire - Que dit-il ? le message - Avec quoi communique-t-il ? un code, sa langue par exemple - Dans quelle condition ? grâce à un contact ou un canal : face à face, par téléphone, par lettre, par e-mail, etc. - Où, quand, pourquoi ? dans un certain contexte de communication. __________________________ __________________________ * * En partant du schéma qui suit, Roman Jakobson distingue six fonctions du langage : - référentielle (centrée sur le contexte) , - poétique (centrée sur le message) , - expressive (centrée sur le destinateur) , - conative (centrée sur le destinataire) , - phatique (centrée sur le canal) et - métalinguistique (centrée sur le code).
  6. 6. FONCTION REFERENTIELLE contexte FONCTION EXPRESSIVE FONCTION POETIQUE FONCTION CONATIVE destinateur message destinataire FONCTION PHATIQUE canal FONCTION M ETALINGUISTIQUE code LE LANGAGE, LE DISCOURS ET LES MANIFESTATIONS PARALLELES ; COMMUNIQUER PAR DES STRATEGIES OPERANTES L'être humain dispose du système de communication le plus efficace grâce aux facteurs physiologiques qui le caractérisent : le corps qui produit les sons nécessaires à la parole et l'esprit qui traite et structure le sens des mots à travers la grammaire et la sémantique.
  7. 7. Lorsqu'il s'agit de prendre la parole, les poumons produisent un souffle d'air qui est modulé par la vibration des cordes vocales, le mouvement de la langue, du voile du palais et des lèvres. La valeur du discours dépend de sa teneur, du choix / poids des mots et de la puissance du langage ; qui peut être précis, fort, positif, ou suggestif. Dans un discours de qualité, les mots doivent s'adapter à la voix, aux attitudes et aux gestes ; le tout en accord avec la situation et le contenu des propos. L'articulation est un bon outil pour valoriser ses propos et lors d'une discussion, la manière de parler est considérablement influente ; c'est le + qui permet à l'échange verbal d'être compréhensible donc plus confortable à l'auditeur et apte à capter et à retenir son attention. La voix est un facteur important du discours dont il faut savoir quot;jouerquot;.. Le rythme respiratoire, la détente et la maîtrise de soi permettent de contrôler sa tessiture et son volume. Pour éviter les dissonances, elle sera modulée et s'adaptera aux circonstances : grave, basse, douce, aigue ou joyeuse etc.. selon la situation vécue ou les caractéristiques de l'interlocuteur. Pour mieux la gérer l'on obtient d'excellents résultats à s'entraîner au contrôle de son articulation et du timbre de sa voix, ceci pour que la production vocale du discours émis soit équilibrée et harmonieuse. L'EXPRESSION DU VISAGE, LE SOURIRE, LE REGARD - LE PARALANGAGE refléte nos émotions et beaucoup de notre personne.. c'est un élément important des manifestations visuelles qui peuvent renforcer ou infirmer le message que l'on veut véhiculer ; il inclut l'ensemble des mimiques, des gestes et des attitudes qui peuvent
  8. 8. accompagner nos paroles pour les renforcer ou qui sont employés isolément comme systéme d'expression. La gestuelle, les signaux visuels ou tactiles peuvent se substituer au verbe, l'illustrer, le soutenir ou même le contredire. Regard affirmé, traits décidés ; visage souriant et regard volontaire ou mine sombre, regard agressif ou fuyant... Dominer sa timidité ou sa peur, maîtriser l'expression de son visage et de ses yeux apporteront des indices complémentaires aptes à soutenir les paroles et à renforcer l'impact de l'information et de la communication pour une meilleure compréhension de la part de l'interlocuteur, lequel doit être en mesure d' interpréter ce que vous voulez lui transmettre. Par exemple, selon que votre interlocuteur soit originaire d'un pays occidental et que vous le regardez nettement dans les yeux, il vous considérera comme une personne sincére et sûre d'elle- même ; alors qu'en orient la même attitude pourrait être interprétée par votre vis-à-vis comme une manifestation d'arrogance ou d'insolence, voire d'impolitesse. Il est important d'équilibrer et de doser son attitude, de conditionner ses réflexes en adoptant un comportement mesuré ; regarder son vis-à-vis lorsqu'il parle pour lui manifester son intérêt, pour lui poser une question ou lui demander son avis .. Pour éviter ce genre de conflit, mettez vos capacités d'observation en alerte, observez votre interlocuteur, écoutez-le .. cherchez à évaluer sa pensée et sa personnalité dans leur ensemble : sa posture, sa position manifestent-elles la franchise, l'ouverture et la cordialité par ses marques d'attention, son écoute et les signes d'intérêt qu'elle manifeste ? ... ou est-elle au contraire dans une position de méfiance ?
  9. 9. La personne est-elle disposée à s'intéresser sans préjugés, est-elle accessible ? jusqu'à quel point ? Est-ce une personne dubitative ? hostile ? etc.. chercher à jauger et à comprendre !... Pencher vers l'avant ou l'arriére peuvent être des signes de disponibilité et de confiance ou au contraire de refus et de méfiance... Les bras sont-ils dirigés vers l'extérieur, croisés ou placés prés du corps ? .. Des signes qui extériorisent les émotions et qui renseignent sur la personne vous faisant face - dans une certaine mesure... car cette personne est elle aussi en mesure de contrôler ce qu'elle dit et ce qu'elle fait ! Une observation et une écoute attentives vous feront repérer la spontaniété ou le mécanisme de ses attitudes, vous pouvez être en mesure de dévoiler quot;le jeuquot; de votre vis-à-vis et de vous positionner en conséquence ! Pour cela, LES QUESTIONS sont une ressource inépuisable si vous savez y mettre le ton et la forme, principalement et surtout pour qu'elles n'aient pas l'air d'en être ! Soumises avec finesse, habileté et élégance, elles peuvent apporter les réponses que l'on escompte. LA COMMUNICATION... ... est une culture qui a contribué au développement de nombreuses autres sciences qui l'ont parfois influencée ou dont elle est un élément.
  10. 10. Celles de l'information dans l'ensemble ou celle des relations publiques dans la gestion de l'opinion et de la communication avec le monde extérieur ; le management ou le marketing dont découle la stratégie de la communication ; l'échange d'information entre appareils informatiques (la réseautique) ou encore les sciences cognitives : la pédagogie, la didactique et la gestion des connaissances... La communication se divise en plusieurs branches qui n'ont pas une même définition mais ont basiquement en commun le principe de transmission d'informations et de connaissances dans un contexte d'échange associé à la médiatisation. Leur but est de faciliter les processus d'influence, de créer des codes communs pour se faire connaître, se comprendre et dialoguer pour un échange véritable dont l'enjeu est économique, mais qui comporte dorénavant des régles et des engagements éthiques nés des attentes sociales et environnementales de la société. Toutes les entreprises sont soucieuses de construire ou de maintenir leur quot;imagequot; ... Les grandes firmes disposent souvent de leur propre service de communication pour définir leur politique et les projets liés à l'image qu'ils souhaitent donner d'eux-mêmes par une communication efficace et structurée, apte à faciliter les processus d'influence tout en organisant la communication entre l'entreprise et ses divers partenaires extérieurs : grand public, clients, médias, pouvoirs publics.
  11. 11. Ce service organise les opérations qui mettent en scène la communication sur la base d'un plan qui prévoit et prend en charge toutes les actions de promotion envisagées, tous les évènements importants de la vie de l'entreprise et qui sont autant d'occasions de communiquer - création d'un nouveau produit, partenariat avec d'autres sociétés, changement de direction - ; et pouvant être utilisés pour illustrer son dynamisme et sa capacité d'évolution. Les entreprises plus modestes en taille externalisent ce type de prestations et font dans ce but appel à des agences de communication ou à des professionnels indépendants qui font passer les messages, créent l'évènement ou élaborent un plan de strategie communicative. Débutants s'abstenir ! LES PROFESSIONNELS DU SECTEUR ont désormais un rôle d'importance et se distinguent par leur capacités d'intervention : mettre en valeur une idée-force, valoriser l'image de l'entreprise, lancer un produit / une nouvelle marque, organiser des manifestations et des événements internes / externes, diffuser / faire circuler l'information par tout procédé médiatique ; ceci en lien avec le service marketing ou la direction générale pour garantir une progression logistique et financiére cohérente. Un bon communicateur doit être doué pour les relations publiques et avoir une bonne maîtrise orale et rédactionnelle ; puisque son rôle est déterminant dans la diffusion de l'information auprès de l'opinion publique, il doit s'informer en continu sur tout ce qui se passe d'important pour toujours être dans l'air du temps. Il est parfois amené à faire circuler l’information à l’intérieur de l’entreprise : la diplomatie,
  12. 12. la clarté et la précision sont ses principales qualités ; associées à la rigueur, à la disponibilité, à l'enthousiasme et à la patience. Le chargé de communication véhicule l'image de l'entreprise à l'extérieur... Il doit donc en toutes circonstances intéresser ses interlocuteurs par sa très bonne culture générale, sa maîtrise d'au moins une langue étrangère (principalement l'anglais) et son intelligence relationnelle : il doit pouvoir comprendre ses interlocuteurs pour cibler ses actions, adapter ses outils et son discours pour agir en conséquence... Sa connaissance des différentes techniques de communication lui permet de définir quel mode choisir, en fonction du type d'annonce ou de l'effet recherché, de la cible visée et des résultats attendus. En considération de l'information que le quot;communiquant met en scènequot; pour accroître la notoriété de la firme et en donner une image valorisante, il vise les publics à atteindre et concoit les messages à transmettre pour les adapter à leur destinataire - car l'on ne s'adresse pas de la même manière au consommateur, aux pouvoirs publics ou aux médias - ; ensuite il définit les supports adéquats à sa communication et qui sont autant d'outils pour le servir où le web se taille la part du lion par sa capacité à communiquer le plus largement et le plus rapidement dans un environnement structurel et événementiel en rapide évolution.
  13. 13. L'informatique est un mot issu de la contraction quot;d'information automatiquequot;... grâce au développment de cette technologie dans le traitement de l'information, les procédés de communication s'enrichissent et se diversifient en continu, offrant désormais tout un éventail de possibilités que l'essor de la communication numérique (Internet, messagerie electronique etc..), a révolutionné par sa capacité à atteindre, dans une mesure sans cesse croissante, toutes sortes de publics, et ceci sans impact environnemental majeur. « Le monde du travail est en transformation rapide et continue. Se tenir à jour, réquenter des cours de formation, de requalification ou de perfectionnement devient une exigence fondamentale pour tous. Notre didactique de formation vise à la motivation et à une large participation des personnes ou des groupes au processus d'étude par des exercices pratiques, des travaux d'ensemble ou des séminaires thématiques ; selon que la formation concerne les connaissances de base, les compétences professionnelles ou les aspects comportementaux.. » A.D.M.
  14. 14. Pour nous contacter : 71 872 356 22 710 672 BP 222 Manar 2 (2092) http://www.improve-tunisia.com commercial@improve-tunisia.com

×