EN MARGE DU NOUVEAU       PROGRAMME
                                                                                      ...
rôledemédiateur anslesrelations
                                                                                          ...
LES NOUVELLES RELATIONS ENSEIGNANTS-ÉTUDIANTS




                                                                        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Nouvelles Relations Enseignants Etudiants

221 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
221
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Nouvelles Relations Enseignants Etudiants

  1. 1. EN MARGE DU NOUVEAU PROGRAMME quot;. '. LESNOUVELLES RELATIONS ~ ENSEIGNANTS-ETU D IANTS Marcel Plenchette diant a les capacités analyseres à l maisnousnousattacherons préci- à serenquoile dispositif édagogique p effetsproduitsparl'incohérence du dispositif anslequelonle fait fonc- d a changé. n quoicelui-ciredéfinit E tionner.Capacité est rarement qui lesrelations enseignants-étudiants. .UNCONTRAT possédée,il fautbienl'avouer. Cetteconfusion relativementré- f quentesemanifestepar exemple a formation-des étudiants en L'ÉTUDIANT NE VIENT PAS dansles demandesd'intervention DE FORMATION soinsinfirmiers, desélèves SUIVREUNE FORMATION «PROFESSIONNELLE» faitesauprès es d psychologues. sages-femmes, desélèves puéricul- Lorsqu'uneécoled'infirmières PERSONNELLE., tricesou autressedéroule dansle L'écolepasse-t-elle avecles étu- demande un psychologue à d'interve- cadred'uneécole professionnelle.Il MAIS POUR ACQUÉRIRLES diantsun contratdeformationpro- nir auprès d'ungroupe d'élèvesourp NÉCESSAIRES s'agitàterme de«mettre»urlemar- s COMPÉTENCES fessionnelle oupersonnelle? 'agit-il les aider à analyserleur vécude S chédu travail desprofessionnels pourl'étudiantd'unedémarcheer- stage,ui demande-t-on p l d'intervenir À L'EXERCICE compétents, répondant auxexigences sonnelle ouprofessionnelle? Quelle commesychologue p oupédagogue? DE LA PROFESSION CHOISIE actuelles t futuresdela profession. e est la différence?Dansle casdes Comme sychologue p signifiequ'on Cefutur estdéterminé parla durée écoles professionnelles, ne peut lui demande 'intervenir il d pouraider dela formation le rythmed'évolu- et s'agirqued'uncontratdeformation chaque lève dépasser é à d'éventuelles tiondelaprofession. . professionnelle. L'étudiantnevient difficultés qu'il auraitpu rencontrer Eneffet,touteslesprofessions évo- passuivreuneformation pourchan- aucours desonstage:il s'agitd'une luent,à un rythmedifférent,certes, ger personnellement,mais pour aidepersonnelle. cecas,a pré- Dans l selonqu'elles sontliéesà l'évolution acquérirescompétences l nécessaires sence oula participationdesinfir- detechniquescf informatique ( par à l'exerciceela profession d choisie. mièresenseignantes seposecomme exemple) d'autresacteurs, ouà f mais Sila formation produitdeschange- question.Et bien souventelles se ellesévoluent écessairement. n Il est mentsdansle fonctionnement per- trouventogiquement l exclues. toutefois difficilededéfinirprécisé- sonneldel'étudiant, c'estpar sur- Comme pédagogue signifie qu'il mentlerythme d'évolution'une d pro- croît,pareffets roduits ledispo- p par intervientdansle but depermettre fession, commeelled'infirmière c par sitif, maisceux-ci nes'inscriventpas auxétudiants d'acquérir escapaci- d exemple. Onn'exerce lusla profes- commebjectifs ela formation. p o d tés professionnelles, mêmes elles si sionaujourd'hui comme nl'exerçait o Vouloirinscriredeschangements sesituentsurunplanrelationnel. . hier,il y adix,voirecinqans. personnels comme objectifs à Danscinqou dix ans,l'exercice atteindrepar l'étudiant seraitune LETRAITEMENT seradifférent.Nousavons affaireà erreur pédagogique. Nouspouvons DU PLAN RELATIONNEL un processusqui évolue sous lesretenircomme intentions pédago- l'influence demultiples facteurs. e giques C oueffetsrecherchés maispas Il fauttoutd'abord dissocier cequi processus volutifcontrainttoutes comme bjectifs, traitement eces est de l'ordre desqualitésperson- é o le d les écoles,outesles formations,à t deuxnotions étantcomplètement dif- nelleset cequi relèvedescapacités définiretredéfinireurprogramme. férent. Cela ne pourrait produire professionnelles. l Tropsouventles Marcel Plenchette est psycho- deuxsetrouvent onfondues c dansla qu'unmalentendu, quiproquo, un un Leprogramme esétudes d d'infir- sociologue, directeur du Centre miersvientd'êtreredéfini.Nousne malaise lesétudiants, chez quirépon- formulationd'objectifs. Lesqualités de Management et de Développe- commenterons pasici - cen'estpas draientparl'inertie,le refus,la déri- personnelles, comme leur nom ., ment des Compétences, 13760 Saint.[annat notrepropos le choixdescontenus, sionoula contestation, saufsi l'étu- l'indique, ontpropres la personne. - s à N° 1 - AVRIL 1992 SOINS FORMATION PÉDAGOGIE ENCADREMENT - - - 60
  2. 2. rôledemédiateur anslesrelations d Elles sont arconséquent, p toujours L'exigence quiportesurlescapaci- LA QUESTION N'ESTPASDE d'un individu à l'autre. tésprofessionnelles êtrela plus différentes doit enseignants-étudiants.Le projet DÉTERMINERUN PROFIL Vouloirles retenir comme objectif explicitepossible. lle s'inscrit au E pédagogique,construit, ommuniqué c TYPE,MAIS DE DÉTERMINER seraitenparfaitecontradictionvec traversdesgrilles d'évaluationen a et géré,préfiguredesrelationsque le principe ebase bienconnu d de termesdecritèresd'évaluation, e d l'équipeenseignante entend entrete- .UNEPÉDAGOGI - QUELLESSONT nir avec lesétudiants. touslesenseignants - quiénonceue niveaux q deperformances debarè- et LESCAPACITÉS «l'homme estunêtreunique». S'ilest medenotation.Quecesexigences PROFESSIONNELLES E unique, cela signifie que nous produisent ounondeschangements D'ADULTE À POSSÉDER PARLES sommes tousdifférents. lors,com- personnels encore A c'est, unefois,par mentpeut-on isercommenobjectif surcroît. v u FUTURSPROFESSIONNELS Unepédagogie d'adulte suppose la Exemple:«Etrecapable d'écoute» un changement par définition (qui reconnaissance del'autrecomme res- seraidentique pour tous les étu- = qualitépersonnelle. Cetteaptitude ponsableeses d actes. Chacuns'enga- alorsque, s'exerce danstoutesles situations, diants)chezla personne gel'un envers l'autrelibrement ans d parailleurs,onprésuppose qu'ilsne puisqu'elleest liée à la personne. lecadre d'uncontrat auregard - d'un «Etrecapable d'écouter» capacité = peuvent qu'être différents? projet-limité. La question n'est doncpas de professionnelle.Il s'agitici d'acquérir Onnes'engage pas«enaveugle» et déterminer n profil type,définien unetechnique u d'écoute mobilisable sansconnaîtreles limites de son (être ensituationprofessionnelle éva- et termedequalitéspersonnelles engagement. Lecandidat-étudiant en luable.Tousles étudiantsdoivent disponible, tre capable ê d'assumer soinsinfirmiersn'a pasla faculté- sesresponsabilités, prendre desini- . être capabled'écouter; ils auront fautedeconnaître suffisamment la tiatives...), mais de déterminer reçuunenseignement leleurpermet- profession dedéterminer - lesobjec- quelles sontlescapacités profession- tant,ils seront valués, é etc. tifs à atteindre. ettetâcheincombe C Que certains étudiants aient nellesà posséder parlesfuturspro- à bienentendu l'équipe enseignante. fessionnels surleplanrelationnel. d'emblée desfacilitéspourle faire, Toutefois, 'il n'y a pasréellement s Comprenons-nous nes'agit tant mieux,si d'autres bien,il nel'ont pas, négociation duprojetinitial, dansses pasdenier lesqualités personnelles tant pis. Il s'agira de trouver et détails,la communication projet du et leurimportance. s'agitd'enfaire mettreenoeuvre Il lesmoyens édago- p vaut reconnaissancede l'autre un traitement articulier. p Ellespour- giques uipermettront q d'yrépondre. comme personne adultecapable de rontêtreappréciées aucours desdif- Le contratpédagogique soit le - choisir. férents stages ffectués e parl'étudiant contratdeformation professionnelle Cemode derelationdoit s'inscrire .LEPROJ (cf. fiche d'appréciation), ou au - comportera l'énoncé esdiffé- donc d dansledispositif édagogique. p moment desonadmission (cf.straté- rentescapacités à professionnelles giesd'entretien'admission), d maisne atteindre parlesétudiants. Lanotion ET tellesdans decontrat suppose présence la de s'intégreront pascomme PROFESSIONNEL lesgrillesd'évaluation. Ellesseront deux partiesquis'engagent mutuelle- DE L'ÉTUDIANT facilitentou ment vis-à-vis de résultats à retenuesntant qu'elles e L'étudiant, de par la démarche compliquent l'atteintedesobjectifs atteindre. esenseignants L mettront qu'il a engagée confirmantson en par l'étudiant.Toutefois, l'exigence enoeuvre lesdifférents moyens er- p inscriptionà l'institut deformation, quel'onest endroit defaireporter mettant deles atteindre, les étu- est porteur d'un projet qui lui est surlescapacitésrofessionnelles diantsfourniront'énergie p et l nécessaire propre.Mêmesi ceprojetn'estpas les qualitéspersonnelles totale- poury arriver. est mentdifférente. construit, omme oitl'êtreunprojet c d En somme, cecontratvajouerun SOINSFORMATION PÉDAGOGIE - ENCADREMENT- W 1 - AVRIL 1992 - 61
  3. 3. LES NOUVELLES RELATIONS ENSEIGNANTS-ÉTUDIANTS comme acteurdesaformation.Il a l'équipeenseignante communi- leur pédagogiqued'école, contient il toute- CHAQUE ÉCOLEA LA LIBERTÉ foisuneintentionnalité. doncla possiblitédechoisir,l'école quanfimplicitement ouexplicitement DE GÉRERLEPROJET qu'elle estcapable 'yrépondre. d Elle devantfaciliter,guidercechoixau Ceprojet doit-il être présentéà PROFESSIONNEL l'entrée? Construitau coursdela regard dela constructionesonpro- d doitdonc mettreenoeuvre ndisposi- u .UNESTRATÉGI formation? Resterau niveaudes jet professionnel. tif d'aide etdesoutien auprès es d étu- DE L'ÉTUDIANT À SA GUISE, diants.Cedispositif oit êtrelimité, d intentions?Fairel'objetd'uneéva- MAIS DOIT LEGÉRER maiseffectifet déterminé ollective- c luation normative? Faire l'objet E EXPLICITEMENT ment(cequi n'estpassansrenvoyer d'uneguidance? oit-ilêtrecompris RElATIONNELLE D à l'évaluationeleurs EN COHÉRENCE AVECSON lesenseignants d comme n effetproduitparle dispo- u ÉLABORÉEEN ÉQUIPE sitif misenoeuvre? compétences, s'inscrit dansle qui PROJETPÉDAGOGIQUE Dela même manière quel'institut cadred'unegestion compétences; des Autantdequestionsuipourl'ins- q doit définirunestratégie decommu- cepland'analyseoitfairepartiedes d tant demeurent sansréponseansle d nouveau rogrammeela formation nicationvis-à-visdesesdifférents axesduprojet eservice-école). d p d partenaires,l doit déterminer ne i u L'aideà l'élaborationde projets en soinsinfirmiers.Chaque écolea donc libertédele gérerà saguise, stratégie relationnelle adopter is- à v la professionnelspourraitseconcevoir, en à-visdesétudiants. dela même manière, commenegui- u maisdoit le gérerexplicitement, avec projet édagogique. Comment onstruireet gérerles c cohérence son p dance personnalisée présente ans d le relationsavec étudiants les desorte cadredela gestion desrelations avec Si l'étudiantn'estpasréellement lesétudiants. leprojetpéda- qu'elles produisent les effets enmesure denégocier saformation, attendus? Cettestratégierelationnelle doit gogique lorsqu'il ébute d Lorsque nousdéveloppons for- la donc fairepartieintégranteduprojet en revanche,au fur et à mesure sedéroule, serademieuxen mation sur le plan relationnel del'institut. Elle aurapourbut de qu'elle il (formation la conduite à d'entretiens, produire deseffetsqui dépassent les mieux à mêmede participer aux à la conduite erelations d d'aide, tc), e limitesdu tempsdela formation et choix.Acondition,outefois, uele t q Choixd'objec- les étudiantsdeviennent davantage dispositife permette. l quiintègre cette margedelibertéque tifs de stage,de moyenspédago- demandeurs deconseils t d'aide e vis- l'étudiantconserve, paradoxalement à-visdesenseignants. n'ontpeut- Ils d'autant mieux quel'institut est giques, d'options... êtrepasplusdebesoins, maisils se explicitepar rapportauxexigences, Lanotion d'optionsinscritdansles faits la reconnaissancedel'étudiant sententplus endroit del'exprimer, auxnormes rofessionnelles. p D SOINS FORMATION - PÉDAGOGIE - ENCADREMENT - N° 1 - AVRIL 1992 62

×