Fotios & Kunyi

409 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fotios & Kunyi

  1. 1. Fotios Athanasiou Kunyi Li
  2. 2. <ul><li>Je suis content pour ma chance pour </li></ul><ul><li>3 raisons: </li></ul><ul><li>Je suis né de l'homme et non un bête. </li></ul><ul><li>Je suis né homme et non une femme. </li></ul><ul><li>Je suis né Grec (Ελλην) et non barbare . </li></ul><ul><li>Thalès de Milet (54 8 - 545 av. J-C). </li></ul>
  3. 3. Au début, Gaia et Ouranos formaient un couple très uni, mais Ouranos infligea de mauvais traitements à Gaia. Cronos vengea sa mère en amputant Ouranos de ses organes génitaux, après quoi il prit la place de &quot;chef&quot;. Pour s'assurer de sa suprématie, il envoya ses frères et sœurs dans le Tartare, ainsi que les Hécatonchires et les Cyclopes, autrefois prisonniers de Ouranos. Il épousa sa sœur Rhéa, mais il ne voulait laisser vivre aucun de ses enfants, car, lui avait-on dit, ils le détrôneraient un jour. Et c'est ainsi qu'il dévora ses 5 enfants. Mais lorsqu'elle fut sur le point d'accoucher de Zeus, Rhéa se cacha en Crète et confia l'enfant à une nymphe. Elle présenta ensuite une pierre enfouie dans des langes à son mari, qui l'engloutit sous sourciller, pensant qu'il s'agissait du nouveau-né .
  4. 5. <ul><li>Les Présocratiques sont, dans la Grèce antique, des penseurs qui participent aux origines de la philosophie, et qui ont vécu du milieu du VIIe siècle av. J.-C. jusqu'au IVe siècle av. J.-C. </li></ul><ul><li>Certains présocratiques ne sont donc pas littéralement des présocratiques, comme les hédonistes, les Sophistes, Démocrite, Leucippe, etc. Ils sont considérés comme les initiateurs de certains aspects de la spéculation philosophique (philosophie de la nature par exemple). Leurs doctrines et leur vie, du fait de l'état lacunaire de nos sources, ne sont pas très bien connues. De plus, d'après ce qui nous reste de leurs écrits provenant des œuvres de philosophes ultérieurs, surtout Platon et Aristote, nous nous retrouvons face à des textes réinterprétés de manière parfois tendancieuse . </li></ul>
  5. 8. <ul><li>1) L ’ invention de la philosophie </li></ul><ul><li>2) Le problème du savoir </li></ul>
  6. 9. <ul><li>La démocratie athénienne désigne le régime politique mis en place progressivement dans la cité d'Athènes durant l'Antiquité et réputé pour être l'ancêtre des démocraties modernes. Le mot démocratie vient de deux mots grecs : demos (le peuple) et kratos (le pouvoir). </li></ul><ul><li>Au VI e  siècle av. J.-C. les cités du monde grec sont confrontées à une grave crise politique, résultant de deux phénomènes concomitants : d'une part l'esclavage pour dettes, liant situation politique et situation financière, touche un nombre grandissant de paysans non propriétaires terriens : l'inégalité politique et le mécontentement sont forts dans le milieu rural ; d'autre part le développement de la monnaie et des échanges commerciaux fait émerger une nouvelle classe sociale urbaine aisée, composée des artisans et armateurs, qui revendique la fin du monopole des nobles sur la sphère politique. Pour répondre à cette double crise, de nombreuses cités modifient radicalement leur organisation politique. À Athènes un ensemble de réformes amorce un processus débouchant au V e  siècle sur l'apparition d'un régime politique inédit : la démocratie. </li></ul>Ensuite
  7. 10. Athenes
  8. 12. <ul><li>La logique (du grec λόγος ( logos ), signifiant entre autres, raison, science, langage, rapport) est dans une première approche l'étude des règles formelles que doit respecter toute déduction correcte </li></ul>
  9. 14. <ul><li>L' allégorie de la caverne est une allégorie très célèbre exposée par Platon dans le Livre VII de La République . Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l'entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d'objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés la pénible accession des hommes à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance </li></ul>L'allégorie de la caverne
  10. 15. <ul><li>Dans une demeure souterraine, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés. Ne nous ressemblent-ils pas ? Ils n'ont jamais vu directement la lumière du jour, dont ils ne connaissent que le faible rayonnement qui parvient à pénétrer jusqu'à eux. Des choses et d'eux-mêmes, ils ne connaissent que les ombres projetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des sons, ils ne connaissent que les échos. </li></ul><ul><li>Que l'un d'entre eux soit libéré de force de ses chaînes et soit accompagné vers la sortie, il sera d'abord cruellement ébloui par une lumière qu'il n'a pas l'habitude de supporter. Il souffrira de tous les changements. Il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l'on veut lui montrer. Alors, Ne voudra-t-il pas revenir à sa situation antérieure  ? S'il persiste, il s'accoutumera. Il pourra voir le monde dans sa réalité. Prenant conscience de sa condition antérieure, ce n'est qu'en se faisant violence qu'il retournera auprès de ses semblables. Mais ceux-ci, incapables d'imaginer ce qui lui est arrivé, le recevront très mal et refuseront de le croire : ne le tueront-ils pas ? </li></ul>
  11. 16. <ul><li>Le stoïcisme est une école philosophique de la Grèce antique, fondée par Zénon de Kition (Citium en latin) en 301 av. J.-C. C'est par la suite un courant philosophique hellénistique qui a traversé les siècles, subi des transformations (notamment avec Chrysippe en Grèce et à Rome avec Cicéron, Sénèque, Épictète, Marc Aurèle), puis exercé diverses influences, allant de la période classique en Europe (en particulier au XVIIe siècle, chez René Descartes) jusqu'à nos jours. </li></ul><ul><li>Cette doctrine exhorte à la pratique d'exercices de méditation conduisant à vivre en accord avec la nature et la raison pour atteindre la sagesse et le bonheur envisagés comme ataraxie. Il s'agit d'une absence de passions, qui prend la forme d'une absence de souffrance. </li></ul><ul><li>Cet article propose un exposé des traits généraux de la doctrine, nonobstant les nuances notables d'un stoïcien à l'autre </li></ul>
  12. 18. <ul><li>L'Épicurisme est une école philosophique fondée à Athènes par Épicure en 306 av. J.-C. Elle entrait en concurrence avec l'autre grande pensée de l'époque, le stoïcisme, fondé en 301 av. J.-C.. L'épicurisme est axé sur la recherche d'un bonheur et d'une sagesse dont le but ultime est l'atteinte de l'ataraxie. C'est une doctrine matérialiste et atomiste. Son héritage a été revendiqué par le matérialisme moderne (Marx notamment). Le but de l'épicurisme est d'arriver à un état de bonheur constant, une sérénité de l'esprit, tout en bannissant toute forme de plaisir non utile (prolongé ou non). </li></ul><ul><li>L'épicurisme est aussi désigné par métonymie comme l'école du Jardin, Épicure ayant établi son école dans un jardin. </li></ul><ul><li>L'épicurisme professe que pour éviter la souffrance il faut éviter les sources de plaisir qui ne sont ni naturelles ni nécessaires. Il ne prône donc nullement la recherche effrénée du plaisir, comme beaucoup le pensent à tort. Cette vision erronée, favorisée il est vrai par des personnes comme Horace, qui se définissait lui-même comme un &quot;porc du jardin d'Epicure&quot;, a été soulignée par l'Eglise catholique, qui rejetait le matérialisme de cette philosophie. </li></ul><ul><li>Cet article décrit le mouvement historique issu d'Épicure. Pour l'exposé de la doctrine, voir Épicure. </li></ul>
  13. 19. <ul><li>La cité est définie comme la communauté politique, et celle-ci nettement distinguée des communautés familiales et villageoises dont la fin est la reproduction (biologique et économique) de la vie, condition nécessaire mais non suffisante de son humanité. Ce qui distingue précisément l'homme, qui est défini dans sa spécificité comme un « animal politique »  </li></ul>Le mot politique tire son étymologie du mot grec polis , qui correspond à la cité.
  14. 20. <ul><li>Protagoras (en grec ancien Πρωταγόρας / Prôtagóras ) est né à Abdère en Thrace vers 485 et mort vers 420 av. J.-C.. il est considéré comme un penseur présocratique et comme un sophiste par Platon. Il est célèbre pour sa formule selon laquelle « l'homme anthropos  : l'être humain est la mesure de toute chose », souvent interprétée, à tort ou à raison, comme une défense du relativisme. </li></ul>
  15. 21. <ul><li>&quot;Le philosophe doit être capable de spéculer sur toutes choses&quot; ( Métaphysique ). ------ Aristote </li></ul>

×