Réalisé par des étudiants en L1 Éco-Gestion à l’Université Panthéon-Assas Paris II Justin ORDOYO Florian RENAULT     Centr...
Sommaire <ul><li>Qu'est-ce qu'un logiciel à source ouverte (ou logiciel libre)? </li></ul><ul><ul><li>Definition </li></ul...
Logiciels à Source Ouverte <ul><li>La désignation  Open Source  (source ouverte en français) s'applique aux logiciels dont...
Le Logiciel Libre <ul><li>Pour être qualifié de logiciel libre, un logiciel doit être disponible sous des conditions répon...
Quelques exemples <ul><li>Aujourd'hui, le logiciel à source ouverte couvre la plupart des domaines d'application de l'info...
  est une suite bureautique  fondé sur le code source de StarOffice rendue publique par son acquéreur, Sun Microsystems.  ...
<ul><li>Le logiciel libre s'impose de plus en plus comme une solution de remplacement moins coûteuse de logiciels propriét...
 
<ul><li>Les logiciels libres sont soumis, comme tout logiciel déposé, au droit d'auteur. La particularité des logiciels li...
Perspective économique des assembleurs Les assembleurs ( system integrators en  anglais ) ou les fournisseurs de solutions...
Logiciel  à   Sources Ouvertes Logiciel  à Sources Fermées Matériel Services Prix au client Nombre de clients disposés à a...
Matériel Logiciel  à Sources Fermées Nombre de clients disposés à acheter Matériel Logiciel  à   Sources Ouvertes Services...
Perspective économique des vendeurs de logiciel Les vendeurs de logiciel indépendants fournissent  peu de produits et parf...
Au fur et à mésure de l’augmentation de ventes, le coût moyen par copie diminue et le profit augmente. Les graphique ci-de...
Etant supposé que  la firme qui vend le logiciel à sources fermées domine le marché préalablement, elle cherche à maximise...
Modèles économiques de logiciels libre: <ul><li>Il existe quatre modèles économiques pour les entreprises de logiciels à s...
<ul><ul><li>Loss Leaders . En utilisant cette stratégie, les entreprises donnent  aux sources ouvertes un morceau de leur ...
<ul><li>L'engouement pour le logiciel libre dépasse aujourd'hui largement le cadre de la petite communauté des techniciens...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une Analyse Economique des Logiciels à Sources Ouvertes

2 328 vues

Publié le

Projet pour la certification C2i

Publié dans : Économie & finance
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Bonjour,

    Je tiens à vous dire que la présentation 'Une Analyse Economique des Logiciels à Sources Ouvertes' appartient à moi et mon collègue Florian Renault. Nous ne vous avons pas autorisé à la mettre en ligne. Aussi, pourriez-vous avoir la gentillesse de la supprimer.

    Bien cordialement,
    Justin Ordoyo
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 328
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une Analyse Economique des Logiciels à Sources Ouvertes

  1. 1. Réalisé par des étudiants en L1 Éco-Gestion à l’Université Panthéon-Assas Paris II Justin ORDOYO Florian RENAULT Centre Vaugirard Centre Melun 23 février 2008
  2. 2. Sommaire <ul><li>Qu'est-ce qu'un logiciel à source ouverte (ou logiciel libre)? </li></ul><ul><ul><li>Definition </li></ul></ul><ul><ul><li>Exemples </li></ul></ul><ul><li>L’ampleur du logiciel libre </li></ul><ul><li>Logiciel fermé vs Logiciel libre </li></ul><ul><li>Le Cadre Juridique </li></ul><ul><li>Les Perspectives É conomiques </li></ul><ul><ul><li>Assembleurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Vendeurs de logiciels </li></ul></ul><ul><li>Modèles É conomiques </li></ul><ul><li>Conclusion </li></ul>
  3. 3. Logiciels à Source Ouverte <ul><li>La désignation Open Source (source ouverte en français) s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l' Open Source Initiative, c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source, et de travaux dérivés. </li></ul><ul><li>On qualifie souvent un logiciel libre d' Open Source , car les licences compatibles Open Source englobent les licences libres selon la définition de la Free Software Foundation (FSF). </li></ul><ul><li>Le terme Open Source est en concurrence avec le terme Free Software recommandé par la FSF. </li></ul>
  4. 4. Le Logiciel Libre <ul><li>Pour être qualifié de logiciel libre, un logiciel doit être disponible sous des conditions répondant à des critères stricts. Le projet Debian et la Free Software Foundation étudient avec soin chaque licence de logiciel pour déterminer si le logiciel est libre (selon leurs critères respectifs). </li></ul><ul><li>La FSF maintient une définition de celui-ci basée sur 4 libertés : </li></ul><ul><ul><li>La liberté d'exécuter le programme pour tous les usages </li></ul></ul><ul><ul><li>La liberté d'étudier le fonctionnement du programme </li></ul></ul><ul><ul><li>La liberté de redistribuer des copies </li></ul></ul><ul><ul><li>La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations. </li></ul></ul>
  5. 5. Quelques exemples <ul><li>Aujourd'hui, le logiciel à source ouverte couvre la plupart des domaines d'application de l'informatique. Grâce à leur qualité et à leur ouverture, de nombreux logiciels libres se trouvent leaders de leur marché. En voici une liste succincte : </li></ul><ul><ul><li>Linux , un noyau protégé par la GPL (Licence publique globale), est utilisé quotidiennement par des millions de personnes </li></ul></ul><ul><ul><li>Apache , le serveur web le plus utilisé sur le marché (plus de 56% des serveurs web mondiaux fonctionnent avec Apache) </li></ul></ul><ul><ul><li>Gimp , logiciel de création numérique en mode bitmap. Gimp s'est imposé comme un concurrent redoutable à Photoshop </li></ul></ul><ul><ul><li>Mozilla Firefox , navigateur web. Avec un part de marché de 17% en janvier 2008, c’est actuellement le concurrent le plus féroce de Microsoft Internet Explorer </li></ul></ul>
  6. 6. est une suite bureautique fondé sur le code source de StarOffice rendue publique par son acquéreur, Sun Microsystems. Le logiciel se décompose en plusieurs modules identiques à ceux de son concurrent Microsoft Office .
  7. 7. <ul><li>Le logiciel libre s'impose de plus en plus comme une solution de remplacement moins coûteuse de logiciels propriétaires. Il devient également un produit de plus en plus mis en avant par des revendeurs, soit pour sa fiabilité (cas de fournisseurs de serveurs), soit pour son coût de licence nul, permettant au client d’investir la différence dans des services associés. </li></ul>L’ampleur du logiciel libre
  8. 9. <ul><li>Les logiciels libres sont soumis, comme tout logiciel déposé, au droit d'auteur. La particularité des logiciels libres est que l'auteur exerce son droit en distribuant le logiciel accompagné d'une licence libre qui énumère les droits donnés à l'utilisateur. Il renonce ainsi à l'exclusivité de la plupart des droits que procure le droit d'auteur. </li></ul><ul><li>Certaines licences, dont la la licence publique générale GNU, sont relativement complexes. La GPL ne donne le droit de redistribuer un logiciel que si l'ensemble du logiciel, y compris toutes les éventuelles modifications, sont redistribuées selon les termes exacts de la GPL. </li></ul><ul><li>En 2006, la loi «  Droit d’Auteur et Droits Voisins dans la Société de l’Information  » a été adopté en France. Elle pénalise toute personne éditant un logiciel destiné à la mise à disposition du public non autorisée d'œuvres protégés. Cette loi a fait l’objet de polémiques portant sur la réglementation de logiciels libres en particulier. </li></ul>Le Cadre Juridique
  9. 10. Perspective économique des assembleurs Les assembleurs ( system integrators en anglais ) ou les fournisseurs de solutions informatiques profite le plus des logiciels à sources ouvertes parce qu'ils augmentent leurs profits en obtenant des réductions directes de coûts et en atteignant plus de clients par la flexibilité de la fixation de prix. En générale, les clients veulent que les assembleurs livrent des « solutions ». Une solution vise à résoudre les problèmes informatiques d’un client en le permettant de se concentrer à ses affaires plutôt qu’à l’informatique.
  10. 11. Logiciel à Sources Ouvertes Logiciel à Sources Fermées Matériel Services Prix au client Nombre de clients disposés à acheter Matériel Services Prix au client Nombre de clients disposés à acheter Accroissement de revenu de service par client Courbe de la demande clientèle Les profits des assembleurs dépendent de trois composantes qu’ils possède et qu’ils doivent acheter : service, logiciel, matériel. Il est donc dans leurs intérêts de les acquérir à un prix aussi bas que possible. En utilisant un logiciel à sources ouvertes, le revenu qui aurait été alloué pour l’achat des logiciels à sources fermées sera alloué aux services. Courbe de la demande clientèle
  11. 12. Matériel Logiciel à Sources Fermées Nombre de clients disposés à acheter Matériel Logiciel à Sources Ouvertes Services Coût de service Prix au client Nombre de clients disposés à acheter Services Coût de service Profits de service Profits de service augmentation de nombre maximum de clients nombre maximum de clients à profit nul Les graphes ci-dessous montrent comment l’utilisation de logiciel à sources ouvertes augmente le nombre m aximum de clients potentiels. Cela se traduit par un accroissement de ventes et de profits. Le triangle gris en-déssous de la courbe de demande représente le profit total. Prix au client
  12. 13. Perspective économique des vendeurs de logiciel Les vendeurs de logiciel indépendants fournissent peu de produits et parfois ne se spécialisent qu’en un. La compréhension de la stratégie de société de logiciel indépendante exige la comparaison du coût et de la fixation de prix entre le logiciel à sources ouvertes et le logiciel à sources fermés. Dans le modèle à sources fermées, une grande partie de l'investissement dans le nouveau logiciel vient de la vente de la première copie. L'investissement initial est ensuite compensé par l'augmentation des ventes. Le coût marginal de production d'une autre copie est petit car il ne s’agit que de produire un autre CD ou de permettre un autre téléchargement par Internet.
  13. 14. Au fur et à mésure de l’augmentation de ventes, le coût moyen par copie diminue et le profit augmente. Les graphique ci-dessous illustrent que les courbes du coût moyen à long terme pour un logiciel à sources fermées et un logiciel à sources ouvertes sont similaires. La différence est que pour ce dernier, le coût est partagé par les collaborateurs tandis que pour le premier, le coût total est à la charge de l’entreprise. coût moyen par unité quantité vendue (en milliers) coût moyen par unité quantité vendue (en milliers)
  14. 15. Etant supposé que la firme qui vend le logiciel à sources fermées domine le marché préalablement, elle cherche à maximiser son profit. Le marché étant assez transparent permet au vendeur d’établir le même prix pour tout le monde. Le prix qui maximise le profit est indépendant du coût. La concurrence qui doit entrainer une rapprochement du prix au coût ne peut pas surgir facilement dû au grand investissement qu’exige un logiciel. Dans la situation à sources ouvertes, aucune telle barrière à l’entrée de marché n’existe. En raison de la concurrence, le prix imposé pour la fourniture du logiciel est basé sur le taux de marque. prix proposé au client quantité vendue (en milliers) prix proposé au client quantité vendue (en milliers)
  15. 16. Modèles économiques de logiciels libre: <ul><li>Il existe quatre modèles économiques pour les entreprises de logiciels à sources ouvertes: </li></ul><ul><ul><li>Vendeurs de service . Les sociétés d’informatique distribuent leur logiciel et vendent des services d’assistance aux clients. Dans les modèles traditionnelles à sources fermées, le revenu provenant des ventes de logiciel est en général de 60 % du revenu total, avec le revenu des services de 40 %. Cependant, un modèle à sources ouvertes acquiert 100% de son revenu en vendant des services. Etant quasiment gratuit dans ce cas, le logiciel à sources ouvertes attirera plus d'utilisateurs et donc obtiendra plus de revenu du côté services. De surcroît , l’entreprise profitera des améliorations du code et des débogages effectués par les utilisateurs. </li></ul></ul>
  16. 17. <ul><ul><li>Loss Leaders . En utilisant cette stratégie, les entreprises donnent aux sources ouvertes un morceau de leur logiciel afin d’augmenter leur position sur le marché pour un autre produit à sources fermées. La société Netscape Communications Corporation, par exemple, a décidé de révéler la source de leur navigateur web pour améliorer la notoriété des produits de serveur qu‘elle vend. </li></ul></ul><ul><ul><li>Widget Frosting . Cette modèle s’applique principalement à des sociétés de matériel informatique. Les logiciels non-rentable comme des pilotes sont rendus « Open Source » et développés par les utilisateurs. La société n’aura donc plus besoin de dépenser pour le développement des logiciels qui ne rapportent aucun revenu. Beaucoup de pilotes Linux ont été développés indépendamment de leurs vendeurs respectifs. </li></ul></ul><ul><ul><li>Accessorizing . Une entreprise peut vendre n’importe quoi : des ordinateurs préinstallés avec de logiciels à source ouvertes ou des livres ou t-shirts le promouvant. O’Reilly & Associates, Inc. est un grand éditeur de livres sur Open Source . D’autre part, VA Research est le plus grand vendeur d’ordinateurs avec Linux préinstallé. </li></ul></ul>
  17. 18. <ul><li>L'engouement pour le logiciel libre dépasse aujourd'hui largement le cadre de la petite communauté des techniciens dans et par lequel le concept a été primitivement créé et développé. On ne compte plus les prises de position dans la société en faveur du tout nouveau modèle de développement et de distribution du logiciel. Un grand nombre de gens totalement étrangers à la culture informatique s'entichent du concept, sans qu'il soit toutefois bien certain qu'ils distinguent les subtilités de l'&quot;open source&quot;, de la &quot;gratuité&quot; des logiciels ou tout simplement de la &quot;liberté&quot; réellement en jeu. </li></ul>Conclusion

×