0’       44~


                             Tous les constats,
                             Tous les objectifs,
          ...
• r,

                                         ~                            nouvele)                           R        UX...
1
                                                                                                                        ...
~1gi    taie Martinique nouvele)
                                                                                  TRA    ...
~


   ~ iiiijj~,
                            nauvele)                     MBITION ET AUDACE                              ...
e                                                                                                             0
          ...
Programme Officiel Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle
Programme Officiel Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme Officiel Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle

1 873 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 873
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
63
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme Officiel Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle

  1. 1. 0’ 44~ Tous les constats, Tous les objectifs, Toutes les mesures, li .1- sur le site internet une tini e veNe www.ensemblepourunemartiniq e.unblog.fr ‘II “pou nc’a Les 14et21 mars ba péyi’a a sens! vote et faites voter pour a iste cc (D pour redresser le pays conduite par cc cc cc Serge LETCHIMY z o “Le temps est venu cc du dépassement des cc L r— différences et de ‘j (D D, (C) o Q) l’union sur l’essentiel. D) (Q a Q) D, Q) Ensèmble, avec vôus, une _ _ e velle Q) D, Q) nous réussirons cette Q) E D- Martinique NOUVelle E z qui saura 4e ‘dorine.r C ;~•f’ fl3; ~4 les moyens de’ ~ ~ Q) o > conquéiir l’avenir” cc nsemble et solidaires ~. z C’, Q) pour une Martinique Nouvelle Q) D- où perso e ne sera assé au bord u chemin” Q) z P o.ramme iciel .e la liste conduite par Serge LETCHIMY $ E régionales des 14et21 mars2010 ( 1 I.
  2. 2. • r, ~ nouvele) R UX A TI I~UAI Chers compatriotes, construction d’un idéal commun dans le respect et Les Grandes personnes comme sources et part de notre consommation alimentaire. De dans la dignité C’est pour moi éliminer l’assistanat, ressources. même, notre fabuleuse biodiversité, ouvre à notre Mes chers amis, Martinique nouvelle des perspectives de l’esprit de mendicité, le déni de notre personnalité Je veux que notre Martinique nouvelle ne collective. C’est aussi pour moi dans I’Etat de droit valorisation considérables, qui nous promettent Les années qui viennent seront déterminantes, s’inscrive pas dans cette logique de mise à l’écart bien des horizons en termes de créations d’abord pour relever le pays, frappé d’une qu’est la France, la construction des bases des~aînés, et de leur paupérisation rampante, que d’entreprises, d’emplois, de formations diverses, récession économique sans précédent. Ensuite, démocratiques du développement et du progrès l’on retrouve en Occident. Une Grande personne et de visibilité internationale. pour préparer la collectivité unique que le peuple dans un processus de responsabilisation inédit. est pour moi un trésor d’expérience et a voulue. d’expertises, une ressource que nous devons Maintenant! Seulement, je respecte toutes les positions et je absolument impliquer dans le projet commun. Je me consacre depuis 9 ans au développement me battrai pour que chacun puisse défendre la Nous aurons besoin d’eux dans la mise en oeuvre Avec le survol de ces quelques principes, vous de la ville de Fort-de-France sienne. La démocratie n’est pas un combat de de ces proximités nouvelles et de ces voyez à quel point il ne s’agit pas seulement dans la continuité du travail coqs, c’est un espace d’écoute, d’humilité, accompagnements d’élections régionales, de développement déjà accompli. J’ai demandé d’échanges et de partage. solidaires que AXE 7 Ensemble économique, ou e r AXE 2 aux foyalais de m’accorder nous allons épouser les réalités de notre nature, de notre pour une I Un nouveau modèle et de simple ces quatre prochaines années Les défis qui sont aujourd’hui les mettre en géographie et de notre Martinique de nouvelles pratiques définition des de gouvernance en pour relever ce défi. S nôtres ne doivent pas s’aborder de place. Espace Caraibe Nouvelle Martinique modalités de manière étroitement économique ou fonctionnement Un outil plus puissant. sociale, Ils sont aussi culturels, voire La jeunesse d’une collectivité philosophiques. Dès lors, pour y faire coinmé fôrce unique. AXE6 Cette collectivité doit dépasser la simple fusion de nos assemblées pour devenir un véritable outil, plus efficace, plus cohérent, au service d’une Martinique iL j~ face, il nousune appréciation lucide valeurs, et faut mobiliser des des grands enjeux contemporains, qui devront donner une âme à aù présent et chance du fûtur. Un territoire solidaire d’habitat, d’innovation sociale et de réussite éducative Le plan de relance de l’emploi et de l’activité AXE 3 Une collectivité unique bien préparée Il s’agit de faire le choix d’une société I • martiniquaise nouvelle. Si j’ai choisi de m’adresser à vous ici, c’est simplement pour rappeler quelques- ‘I unes des valeurs qui m’animent, et qui à mon sens r’ toutes ces mesures que nous allons mettre en oeuvre au plus 7/ notre action économique et à vite. Notre jeunesse doit assumer pleinement son rôle de force vive pour l’avenir. Elle doit AXE5 La culture, l’identité, le sport et le patrimoine: fondements de la construction du lien social et de l’ouverture AXE 4 De l’ambition et de l’audace avec de véritables moteurs de développement Il s’agit s’installant dans d’inédites fondations. de traiter, pouvoir étudier, au monde devraient constituer l’âme d’une véritable politique L’esprit d’entreprendre apprendre, s’impliquer dans la aujourd’hui même, les pour notre pays. vie du pays et du monde, dans des conditions de premières urgences: emploi, re’ance économique, L’économie martiniquaise doit être au service des logement, de ressources, de déplacements et de mise en place de la collectivité unique. Une confiance totale. martiniquais. La croissance ne doit pas être au loisirs, qui soient les plus décentes possibles! service du profit pour le profit. Toute économie La Martinique nouvelle sera attentive à ses II s’agit également de mettre en oeuvre sur D’abord, il y a l’amour infini que je porte à mon doit conforter ces valeurs essentielles qui jeunes. Elle sera soucieuse de leur assurer les plusieurs années de nouvelles politiques plus pays, la Martinique. Il y a cette confiance totale que contribuent à l’élévation de chacun au maximum conditions d’une liberté inventive, contestatrice, audacieuses en matière économique, en matière je mets dans le génie, la volonté, la capacité à de ses possibilités. Elle doit permettre d’insuffler qui assurera toute la richesse de son évolution d esolidarités, en matière d’environnement... construire du peuple martiniquais. On sait qu’un à notre jeunesse un esprit d’entreprise qui ne future. petit pays peut étonner le monde entier quand se situe pas uniquement dans une perspective de La Martinique nouvelle eèt possible, elle est à ceux qui l’habitent sont le fruit d’une histoire profit, mais dans une dynamique de citoyenneté Un pays propre. notre portée, construisons-là maintenant! comme la nôtre. Je suis persuadé que tous généreuse. C’est pourquoi, je crois aussi à l’esprit ensemble, dans une démarche de rassemblement de coopérative qui est tellement présent dans Reste enfin, la question du rapport a notre Serge Letchimy et de respect mutuel, nous pourrons faire de la notre tradition, tout comme à l’aptitude à donner. environnement et plus largement aux Martinique, une terre d’initiatives et de progrès. changements climatiques qui vont provoquer Je veux aussi porter une attention toute particulière dans les années qui viennent de douloureuses J’ai toujours considéré que notre épanouissement aux deux extrémités de notre tissu social : aux mutations et de grandes c~tàstrophes. Nous ne passait pas nécessairement par une rupture jeunes et à ces hommes et femmes du troisième devons:enfin envisager une pp~duction agricole avec le cadre républicain français, mais par la âge que l’on appelle les “Grandes personnes”. hautement diversifiée qui aSsurera ùne large N03 02
  3. 3. 1 Serge Letchimy le 57 ans N I E VI E’UP s ‘4 [J nouv > Urbaniste Député-Maire .~ ~ -.- Fort-de-France r ~ (1 2 ‘3 - . , -. , 5 6 7 Catherine Mauri~e ‘ ~atricia~, •-- Didier Yvette Luc Louison Conconne Àntiste ~.-- .. Telle Laguerre Galot Clémenté 46 ans ‘56 a~ ~4r ~ - ‘50~ns 44 ans 41 ans Cadre bancaire Dirigeante d’entreprise Enseigr~ant~~~ ~ .. Assist. sidlé~ffmar~ Enseignant Cadre culturel Maire & Cons. Gral Maire Adj. & Cons. Gral Mairè;&1~pn~.$rql, ~ air,e.Adjo~te~ -~ SG du PPM 4 Conseillère municipale Schoelcher Fort-de-France Français Trinité Maire adjoint Diamant ‘-‘ ~ Fort-de-France “ ~:/, •~;‘jç,p ~.1. - ~8. -r 8 9 ‘~ .‘‘- ~i0 -~ 11 12 13 Jenny Justin ~, ~ r ‘.~ •Jocelyfle paniel Karine Daniel •-..‘r’ ,~. ~. Dulys-Petit Pamphile , - Piï~illé Robin Roy-Camille Chomet 55 ans 41 ans 3 ‘~‘ 57an≤-’4 48 ans, 45 ans 41 ans Enseignante Cadre territorial: ‘•P ~rincipcJ~ de~’c~llêge3 Dirigeant d’entreprise Agent de voyage Enseignant 1~i Maire & Cons~GraI Maire Adjoint Conseiller Régional Fort-de-France 4 Schoelcher Maire & Cons. Gral — ~ -~ -~ .. -. Morne Rouge ~Lorrain ~‘ ‘~S~intè-Luc~. •‘~-. Rivière Salée •‘t~ k :~ • ~_!• ~ N : ~ -. .4 ~ ~ • 4; ~ ~- .-.‘, « ~ j’~/ll-ii ~ •:~ ~ 14 15 18 19 Christiane Simon Marie France - - - Jean Marie-Thérèse Fred Mage Morin Tt~ôdiard Crusol Casimirius Lord mot 68 ans 60 ans ~8~an~ ~ ~;, -‘. 68 ans 56 ans 52 ans Enseignante retraitée Enseignant .~Agen~e propre~& Prof. des universites Cadre Pôle Emploi Dirigeant d’entreprise Gros-Morne 1er Maire Adjoint Conseillere municipale t Fort-de-France Basse-Pointe Conseiller Gral Saint-Joseph :: François~ ‘r~~ .4) -— Sainte-Marie — ..•....•;• ..~ 4.. ... ~ .~ ~. 20 21 22g, 23 24 25 Marleine Camille Kàrir~è José Elisabeth Thierry La noix Chauvet Galy ‘s” Maurice Landi Fondelot 59 ans 61 ans 37 ans 48 ans 48 ans 39 ans, :‘, Comptable Enseignant Maître de Conf. U~G Agriculteur Enseignante Agent tenitorial Anc. 1ère Secrét. FSM Fort-de-France 1er Maire Adjoint •Vice-Pdt Chbre Agric. Fort-de-France Député Suppléant ~ f. Va u clin 26 27 Trois-Ilets ~ ‘Chirnene ~J? 4.-..~.• - 1er Maire Adjoint ~Sd~t~Li~ice 29 - ~ ,:•~ ‘ ~ 30 Lamentin 31 Manuela Jean-Claude ~ -~ * -, •Louis ‘. - Valérie Patrice Mondesir-Kekiard Duverger / ~lcibi~d~jl,~ :‘~ • Marie~Saihter. -: ~, Bernadine Dintimille 39 ans 61 ans - •~. :~,,• ~ 48 ans-: ~4. ~ • . ~,. 34 ans 37 ans Technicien Territorial Educateur spécialisé Directrice d’ecdle Cqdre Fce Telecom Conseillère municipale Agent d’achat Saint-Joseph Anc. Cons. Gral & Mun. ~ ~ •~ ŒeI&~rr~urii~i~àl ~- Marin Maire Adjoint 4- Fort-de-France ~ m,s ~ ~ ~‘ Gros-Morne -4.), ~ .,_rr1~ ~. ~..w ~ ~.::tt 342 r4 4.,,’~f ~ «~~4) f,~, :~ . .. ~ ~ 32 33 36 37 Véronique Max Régine ~Wilfrid~~.?,,~ ~r/ I .3~ ~, Josiane Eric Vermig non Dufrenot Caprice ~ir~inj~ ‘ ~ Alerte Coppet 48 ans Formatrice 68 ans Biologiste 60 ans Retraitée de banque 39 ans ~?‘~ Coiffeur~ L.” -. ‘4 ~‘ ~.‘ 4’ ‘-‘ -, • 46 ans Archiviste hospitalier 43 ans Dirigeant d’entreprise -~ Robert Carbet ~ Conseillère municipale Y Fort- Frânèeh~- 3~’ Conseillère municipale Sainte-Anne k •ô Carbet Trinité (FSM) 38 39 40 41 42 “-J... 43 Syndie Jean-Marie Josette Steeve Stephanie • ~ Rodolphe Laplume Clovis Nicole Moreau Azile •: Désiré 29 ans 54 ans 61 ans 35 ans 19 ans ç 73 ans ,, Employée mutuelle Infirmier libéral Retraitée Educ. nat° Agent CGSS Etudiante s:~ Medecin retraite - Maire Adjointe 1er Maire Adjoint Maire Adjointe Syndicaliste 4’ Sainte-Marie • Maire & Cons. Gral Bellefontaine Prêcheur François ~c’ ~ Fort-de-France ‘C (44 C. Marin
  4. 4. ~1gi taie Martinique nouvele) TRA E L’RE ! Pour ne plus subir la fatalité du chômage et de la casse sociale. Pour ne plus diviser et rejeter, mais pour unir, motiver et impulser AXE N°1 : LE PLAN DE RELANCE DE L’EM O ET DE L’ACTIVITE AXE N°2: U NOU AU MODELE ET DE NOUVE L S P ATIQUES DE GOUVERNANCE N ARTINIQU La Martinique connaît une situation dramatique Pour en finir avec les pratiques autoritaires et arbitraires, nous proposons une nouvelle du chômage et de l’exclusion. Le tableau est sombre, et les exemples sont administration régionale, respectueuse de toutes les opinions, et entièrement dédiée à C’est un constat d’échec collectif, amplifié par encore nombreux... l’accompagnement des acteurs par l’activité, et au soutien des initiatives. l’inertie de la Région dans certains domaines et des choix sélectifs justifiés par des motifs Une véritable force d’impulsion et de L’engagement d’un chantier essentiel : la idéologiques ou des manoeuvres politiques. Après ft~ élections, nous développement, au service de La transparence: le révision de la fiscalité locale (octroi réunirons dès avril tous~Ieé acteurs l’emploi et de l’activité citoyen martiniquais de mer et taxation des carburants) en 28 000 Martiniquais dépendants du RMI politiques, éconn~ïes, doit tout savoir des concertation avec les régions Un modèle de gouvernance actes des élus Guadeloupe et Guyane, pour rendre Un taux de chômage moyen de 25%, syndicaux et socio-cuItureI~’pàu r régionaux. écologique, solidaire et plus juste le coût de la vie. dépassant 50% chez les jeunes et les femmes définir et mettre ~ place dès 2O~1O économiquement performant Une agriculture en grande difficulté un Plan Régional de Relaflcede.* Des choix de développement 12.000 demandeurs de logement non l’emploi et de l’activité. •.~ - • La réorganisation 4 respectueux de notre de toutes les Le dialogue environnement, pour satisfaits Une collectivité structures et régionale à Un modèle de démocratique la préservation et la Une chute de la fréquentation touristique butils dé gouvernance en garantissant valorisation de nos l’écoute du démocratique les droits de écosystèmes, le gouvernance peuple. l’opposition. s’appuyant sur soutien au Objectif: retrouver 5000 emplois! une’dynamique dé développement projet économique viable, la solidarité et la justice sociale. Une stratégie volontariste, Le respect d~’ Quelques pistes de ce plan de relance, qui annoncera une politique volontariste et planifiée conseils inscrite dans la durée, touchant chacun d’entre vous, dans son quotidien et dans son avenir. visant à passer des effets Une gouvernance qui s’appuie sur consultatifs et la d’annon~és, des schémas et des garantie de leur une nouvelle dynamique de projet projets, à l’actiôn effecthi~eet indépendance. Mieux passer des études à la réalisation, LES TRAVAUX URGENTS DANS LES LYCÉES, LA RELANCE DES TRAVAUX PUBLICS: concrète. organiser le Partenariat Public-Privé, cadrer pour permettre une amélioration notable de la relance de la création de zones, et soutien aux avec audace, et efficacité, le budget régional, sécurité et des conditions de travail des élèves projets communaux et intercommunaux bloqués Une dynamique de facilitation des projets, raccourcir les délais de paiement des entreprises, et des personnels. pour des raisons administratives ou politiques, permettant une consommàtion optimale des consommer réellement les fonds dédiés ... des fonds européens, en lièn avec notamment les défis auxquels devra répondre la Région UN PLAN HABITAT avec la construction de LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES: instauration communes et les cémmùnautés de communes. Martinique de demain. 1500 à 2000 logements par an, des d’un guichet unique de médiation fiscale et réhabilitations plus accessibles aux demandeurs, financière pour l’aide concrète aux chefs et qui permette aussi et enfin de soulager les d’entreprises démunis face aux exigences et Pour préparer l’avenir sinistrés de Dean. aux échéances des administrations, LA REDYNAMISATION DU TOURISME autour AXE N°3: UNE COLLE TIVITE U I~UE BIEN PREPAREE L’APPUI A LA VIE ASSOCIATIVE ET A d’un Projet d’intérêt Régional immédiat pour la L’ÉCONOMIE SOLIDAIRE, au travers d’emplois redynamisation de Saint-Pierre, ville d’Art et Contribuer à la réflexion quant à l’organisation Préparer soigneusement la fusion entre aidés, et en apportant des services quotidiens d’Histoire, et l’appui à la rénovation des hôtels, et aux compétences de la collectivité unique, dans services régionaux et départementaux. Près de aux citoyens : soutien scolaire, et sportif, restaurants et sites touristiques. médiation sociale, appui au 3ème âge le cadre de l’élaboration de la loi en préparation. 4000 agents doivent trouver leur juste place Le mode de scrutin devra garantir la dans la nouvelle collectivité. représentation de l’ensemble du territoire. 06 07
  5. 5. ~ ~ iiiijj~, nauvele) MBITION ET AUDACE ECO OMIS Pour ne plus gérer à la petite semaine et au gré des intérêts partisans, LE TRANSPORT mais pour offrir des perspectives concrètes et efficaces... Tourisme Un transport collectif écologique, multimodal, culturel accessible partout et par tous AXE 4: DE L’AMBITION ET DE L’AUDACE AVEC DE VERITABLES MOTEURS DE DEVELOPPEMEN Créer une autorité unique des transports réunissant les 22 autorités organisatrices de Tourisme Tourisme transport. Dans la dynamique du Plan immédiat de loisirs & d’affaires relance de l’activité, notre équipe s’engage à Favoriser l’utilisation préférentielle des produits sports relancer l’économie par l’investissement de l’agriculture locale dans la restauration STRATEGIE Organiser un transport collectif écologique, public. collective, scolaire, les hôpitaux, le,s hôtels et TOURISTIQUE multimodal (terrestre et maritime), accessible restaurants conventionnép av~c la Région. partout et par tous : c’est une priorité quotidienne Cette stratégie fera l’objet d’un contrat pour trop de Martiniquaises et de Martiniquais, en Plan d’objectif avec le monde économique, immédiat de LA PECHE particulier femmes, jeunes, personnes âgées... associatif et syndical, relance de bonner une” vocation Tourisme ainsi qu’avec I’Etat, afin Diminuer le l’activité Relancer ,maritime Tourisme « séniors Rechercher les moyens de terminer le site de de mettre en activité coût de la vie l’économie par Ma,tinique et une plaisance longue propre existant, et désenclaver le Nord Atlantique. l’investissement durée» 30.000 artiniquais sur en réduisant public vraie: place à la Un transport collectif écologique, multimodal, accessible 10 ans. Nous comptons es prix pêche ‘t’. partout et par tous: planning prévisionnel pour cela mettre en avant des AXE4 Un contrat Optimiser LE TOURISME Fin 2010 : Mise en place d’une nouvelle Un transport collectif d’objectif afin de secteurs écologique, les fonds Faire du tourisme une véritable locomotive de gouvernance du Transport, Ambition et mettre en activité rég io’naux notre développement prioritaires multimodal, accessible 30.000 audace pour mieux de notre partout et par tous Martiniquais économie (voir économique structurer la Réussir la création de 9.000 emplois sur 10 2011 : lancement de la consultation schéma). filière pêche ans, et atteindre 400 à 500.000 touristes de pour choisir un délégata ire, Faire du tourisme croisière. L’économie une véritable numérique, support ‘Aider’ à ‘s.. locomotive de notre ‘écojilér, là Réorganiser et rédr~ienter le Comité Martiniquais Quelques développement moteur de l’économie 2013 : mise en oeuvre de la nouvelle actions phares de martiniquaise production par du Tâurisrnê, qui déviendra un outil d’impulsion organisation de transport en commun une vàlorisation vers et dé projèts, ef p’as’ éeûlement d’image et de sur l’ensemble du territoire. cette politique économique Valoriser et développer des produits du segmént “frais marketing. l’activité agricole et la préparé”. pêche LA CREATION D’ACTIVITES Créer 7 territoires de projets d’aménagement Relancer l’économie par Faire reconnaitre par l’Union touristique à Haute Qualité Environnementale LES PRIX ET LA FISCALITE l’investissement public Européenne les spécificités de la pêche traditionnelle côtière de Martinique pour éviter les Mettre en place une stratégie de diversification Diminuer le coût de la vie en baissant les prix Créer 2 pôles de compétitivité et 10 zones réglementations inadaptées. des clientèles, une appropriation du tourisme d’activité dans le pays, en lien avec les par la population et le soutien aux forces Participer à l’amélioration des dessertes collectivités concernées. Soutenir la d’hébergement, d’accueil, de loisirs et de aériennes et portuaires (commerce) pour rendre création d’un production privilégiant le tourisme authentique. les prix plus proches de la réalité des revenus Conserver et protéger 40 000 ha de Surface lycée de la martiniquais, inférieur de 23% à ceux de Agricole Utile sur 30 ans. mer et d’une Créer un projet d’intérêt Régional, en lien avec l’hexagone (INSEE) •—~_z~ f -ft~L~ Maison de la ~ les communes concernées autour du potentiel Garantir une plus grande équité dans le Pêche. touristique de Saint-Pierre et de la Montagne Réviser l’octroi de mer pour une fiscalité plus soutien des filières de production, notamment Pelée. juste pour le consommateur vis-à-vis des cultures vivrières et maraîchères 09 08
  6. 6. e 0 ixie Martinique nouvele) Pour ne plus acheter le mérite et les consciences, mais pour mobiliser, réunir et offrir de réelles perspectives d’épanouissement humain L’ t~’HI r-. r TL[~ LE ~•~.RTE LEPAT .11’ ï i~i I S.C~A ‘E au Prêcheur Il ,. I [ Quelques actions phares de cette politique Aider à la numérisation des archives culturelle et sportive: municipales et départementales. Garder la INNOVATI N ET CULTURE SCIENTIFIQUE trace des mémoires des populations (archives La Région possède une responsabilité ET BIODIVERSITE orales des femmes, des travailleurs, etc) Développer la culture numérique en essentielle dans le champ de la culture s’appuyant sur les médiathèques et les et de l’identité: placer l’Homme Valoriser les Jardins patrimoniaux, les jardins Faire du Fort Tartenson un espace muséal et associations martiniquais au centre d’une société botaniques, les jardins créoles au service du de loisirs dédié aux cultures de “L’Atlantique noir” solidaire et autonome. public Inciter aux nouveaux métiers de I’ingéniérie culturelle et aux métiers du graphisme et du L’Homme au centre des politiquesdy~~. “LIRE ET ÉCRIRE” ETTRE LA BEAUTE ET L CR ‘ATION A LA design en relation avec l’IRAV tourisme, de l’insertion des jeunes, de Z4 PORTEE DE TOUS l’éducation, de la valorisation de flét~; Mettre en place un plan d’équipement du Créer un “Institut des Mondes Créoles” his oire et de notre patrimoine..~ territoire en médiathèques accessibles en soirée, Créer un Espace des Arts Populaires et ~ .1~ Emergents espace culturel de valorisation par des les week-end et les jours fériés. expositions et des conférences: langue créole, La culture martiniquaise construit hr~9~ histoire, sciences sociales, littérature, etc unité et notre volonté commune de Développer des actions culturelles autour du Créer le Conservatoire régional de la “regarder demain” I Elle puise sa forcé livre et de l’écriture, notamment en créole musique et des arts pour accéder à des formations diplomantes à tous les niveaux. SP RT dans nos traditions de la terre et de la Le sport, facteur de reconnaissance mer! Elle est en constante évolution, MÉMO! E ET P TRIMOINE identitaire dans les villes, dans les bourgs et dans Créer une école des Arts et Métiers pour les campagnes! Elle constitue une Inventorier tous les éléments de notre l’artisanat d’art patrimoine matériel et immatériel, topographique Soutenir l’implantation ou la réhabilitation richesse pour construire une Créer un Fond d’aide a la production et à la d’équipements sportifs, irtinique forte, confiante et et thématique et valoriser les fonds documentaires de nos musées grâce aux outils informatiques création des productions martiniquaises par la ~résolument tournée vers l’avenir! • contractualisation et la signature de conventions Aider à la réalisation de manifestations n -1~ ~ Mettre en connexion tous les musées et (CNC, CNL) : cinéma, audio-visuel, arts sportives Préserv~r nos héritages culturels pour. plastiques, spectacles vivants. relever leg nouveaux défis mondiaux espaces d’exposition Renforcer le dialogue avec les acteurs du Soutenir la production de documentation Aider, au travers d’une Agence Régionale, les sport, S’adapter aux nouvelles formes artistes martiniquais à se produire et à exposer technologies et du management patrimoniale sous toutes ses formes : ouvrages, ~. .~, sites internet, CD, film, etc ici et à l’étranger et à garantir la propriété Aider les sports de haut niveau (athlètes et culturels. ‘~ ,~;. ~ intellectuelle de leur production. clubs) et faire éclore l’institut de formation aux Aider les politiques de protection, de ARTI I UE EN FETE” métiers du sport Faire du sport un facteur de cohe~ion restauration et de valorisation de tous les sociale. ~ patrimoines : monuments, édifices, objets, Mettre en réseau les fêtes et spectacles Soutenir les sports de masse, contes, danses, etc. (Carnaval, fêtes patronales, 22 mai, etc.) des Ce sont là des défis qui inscrivent’~la,~.. V- différentes communes et collectivités pour mieux Développer une véritable culture sportive dans Martinique dans le 21ème siècle Ouvrir une “Maison d’interprétation des communiquer et le faire savoir à l’étranger les établissements scolaires mondialisé. V.,,’.. patrimoines et des métiers du patrimoine” aux publics scolaires, aux touristes et au grand public En faire un outil de la promotion touristique en liaison avec les formations professionnelles martiniquaise (guides, artisanat, licences professionnelles)

×