Beton Des Canaux 1

1 892 vues

Publié le

béton des canaux d'irrigation

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 892
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
41
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Beton Des Canaux 1

  1. 1. ROYAUME DU MAROC -+-+-+- ORMVA DE TAFILALET -+-+-+- SUBDIVISION SER -+-+-+- ERFOUD Réalisé par : OURAHOU M. MAI 2004
  2. 2. 2 REALISATION DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES CANAUX EN BETON DE CIMENT I- PERPARATION DU SOL DE FONDATION Ces revêtements ne doivent être mis en place que sur un sous-sol bien consolidé. Les remblais ou les terrassements doivent être compactés par roulage, damage et vibrage. Pour les canaux de petites dimensions, on peut obtenir un compactage satisfaisant en emmagasinant de l’eau dans le canal avant l’aménagement final du sol de fondation. Avant la mise en place du béton, on devra arroser le sol de fondation par pulvérisation, mais sans qu’il s’y forme de la boue ou des flaques d’eau. Les tolérances suivantes concernant l’épaisseur, l’alignement et le niveau des revêtements sont considérées comme suffisantes pour garantir la bonne exécution des installations: Désignation Tolérances Ecarts par rapport à l’alignement tel qu’il est 5 cm pour les alignements établi au piquetage 10 cm pour les courbes Ecarts par rapport au niveau du profil tel 2,5 cm qu’établi par piquetage Réduction de l’épaisseur du 10 % de l’épaisseur spécifiée revêtement II- MELANGE DU BETON Pour le revêtement en béton, on recommande les propositions suivantes 1- Le degré d’affaissement ne doit pas dépasser 7,6 cm pour la mise en place à la main et 12.7 cm lorsqu’on emploie des coffrages. 2- Dans les climats tempérés, on emploie un minimum de ciment de 270 kg/m3 de béton avec un rapport eau/ciment ne dépassant pas 60 %. 3- Dans les climats modérément tempérés, on emploie un minimum de 330 kg/m3, avec un rapport E/C ne dépassant pas 60 %. Les dimensions maximales des agrégats grossiers ne doivent pas dépasser la moitié de l’épaisseur de revêtement. Le US. Bureau of Réclamation accepte les rapports maximaux eau/ciment admissibles suivants:
  3. 3. 3 Type de climat Pourcentage Climats tempérés, pluvieux ou secs, où la neige et le gel sont 58 ± 2 % rares Climats rudes, grands écart de température fréquentes 53 ± 2 % alternances de gel et de dégel Il est recommandé d’éviter l’emploi des ciments de classe 45 et des ciments de fabrication très récente (ciments chauds) dont le retrait serait très préjudiciable à l’étanchéité des bétons ordinaires. Pour les chantiers de faible importance, on peut adopter la composition suivante: III- FINISSAGE ET TRAITEMENT EN COURS DE PRISE Cette opération, lorsqu’elle est effectuée convenablement, permet d’augmenter de grandes proportions la durabilité, la résistance à l’usure et l‘étanchéité. Un finissage de la surface lisse, exécutée à la main avec une truelle augmente la capacité de transport du canal et se justifie lorsque la main d’oeuvre est peu coûteuse. Le béton doit être maintenu continuellement saturé d’humidité, surtout pendant 3 à 5 jours, en empêchant l’évaporation de l’eau incorporée au béton au moyen d’un composé spécial que l’on pulvérise sur cette surface, ou de toute autre membrane imperméable (composé pigmenté ou finissage du béton). Ce traitement demande, en général, 14 à 21 jours, suivant les conditions saisonnières et climatiques. IV- REVETEMENT EN BETON MIS EN PLACE A LA MAIN Il se révèle économiquement valable lorsqu’on dispose de la main d’oeuvre à bon marché, ou lorsque le tronçon à revêtir est trop court, ou sa section transversale trop faible pour justifier l’emploi de matériel mécanisé. Différents types de coffrages sont adoptés pour exécution de ces revêtements: (1)- Utilisation de deux planches parallèles Les planches de 5 x 10 cm² que I’on place de champ à la partie supérieure du remblais, seront utilisées comme guide pour réparation aux terrassements, aménagement final de l’excavation, fixation de gabarits de guidage, coffrage etc. La mise en place du béton est effectuée par sections alternées entre deux gabarits consécutifs. Les planches de guidage servent de coffrage longitudinal à la partie supérieure du canal, et les gabarits jouent le rôle de coffrage transversal (figures n° 1 à 4). Pour un canal trapézoïdal, dont les parois sont planes, un revêtement de béton non armé de 3.5 cm d’épaisseur est en général largement suffisant, étant donné que les cotés peuvent être facilement et efficacement damés avec des outils à main. Alors que pour un canal parabolique l’épaisseur sera de 5 cm.
  4. 4. 4 Ce procédé présente quelques avantages: - il permet de faire du béton avec un rapport eau/ciment très bas et un faible degré d’affaissement: - éviter la plupart des dégâts résultant du retrait au séchage par alternance des sections exécutées; - les joints de construction servent de joints de dilatation par suite. (2)- Utilisation du coffrage métallique; Ce type est utilisé, avec succès en Iran, pour des canaux de faible section rectangulaire. Les surfaces internes du coffrage doivent être bien nettoyées et huilées entre deux travaux. Les figures n° 5 et 6 reproduisent le type de coffrage métallique en usage en Iran. (3)- Utilisation du coffrage par panneaux Utilisé pour faire les rigoles de plus grandes dimensions et pour de petits canaux. Le degré d’affaissement doit être de 5 à 7,5 cm. Il se fait aussi par sections alternées. Le type de coffrage utilisé a été détaillé dans les figures n° 7et 8. Un exemple de construction à la main d’un revêtement en béton en utilisant les panneaux pour coffrage a été reporté sur la figure n° 9. V- REVETEMENT EN BETON PAR COFFRAGE GLISSANT (SLIPFORMS) Pour les canaux de petite section, les équipements sont en général guidés par la fondation (figures n° 10 et 11), et pour les autres, ils sont habituellement supportés et dirigés par des roues, des chenilles ou des rails (figure n° 12). Ce type est utilisé dans des tronçons ne disposant pas d’ouvrages de dérivation (tête morte par exemple). Une méthode permettant de construire des canaux de section presque semi- circulaire a été mise au point en Espagne (θ = 130° à 160°). Cette méthode permet d’utiliser un béton relativement sec. En outre, cette section circulaire est préférable de point de vue hydraulique, du fait qu’elle est plus stable et plus économique que les autres types de sections Les différents engins utilisés sont: - les machines RAHCO, conçues pour la réalisation en continu, et en pleine section, des canaux d’irrigation. - l’engin TRIMMER, ou façonneur des canaux, terrasse un canal grossièrement excavé en un soubassement façonné avec précision prêt à recevoir le revêtement en béton (photos 1 à 5) - l’engin SLIPFORM PAVER, ou bétonneuse de canaux, complément du TRIMMER, réalise le revêtement du canal (photos 6 à 9).
  5. 5. 5 VI- METHODES DE CONSTRUCTION SEMI-MECANISES Utilisées là où les longueurs de canaux de grande section sont trop faibles, ou lorsqu’on ne peut pas disposer de I ‘équipement voulu et que la main d’oeuvre est bon marché. Elles consistent en une forme à trousser à avancement par treuil et fonctionnant transversalement sur les parois latérales du canal (figure n° 13).
  6. 6. Composition Résistance Dosage en eau Dosage Dmax Désignation ciment Sable Emploi Gravillon Graviers Pierraille Blocs (60- Compression kg/m3 (mm) Traction Mpa % l/m3 (5-15 mm) (15-25 mm) (25-60 mm) 250 mm) Mpa (0-5 mm) MORTIER A1 Enduits étanches sous pression hydraulique importante 900 5 1 000 - - - - - - 16-25 180 Très gras Coulis divers Joints de canalisations A2 600 5 1000 - - - - - - 16-25 150 Scellement des joints Gras Enduits étanches et chapes Maçonnerie fortement chargée A3 450 5 1000 - - - - - - 16-25 115 Enduits aériens Moyen Enduits étanches et rejointoiement A4 Maçonneries diverses 350 5 1000 - - - - - - 16-25 90 Maigre Arasement sans fatigue d’usure BETON Massifs, remplissage hors profils B1 200 40 400 300 300 200 - 15 (10*) - 65 130 Blocage parois fouille, 40/15 Béton cyclopéen B2 250 25 400 400 400 - - 18(11*) - 60 150 Béton de propreté 25/18 B3 300 40 400 400 400 - - 27(17*) 2.3 50 165 Béton armé à grandes épaisseurs 40/27 Béton ordinaire B4 300 25 400 400 400 - - 23(15*) 2.2 50 165 Petits ouvrages armés 25/23 Revêtement du canal B5 Béton pour ouvrages du réseau 350 25 450 400 400 - - 27(17*) 2.3 50 175 25/27 Structures sollicités Eléments préfabriqués B6 Béton de scellement 400 16 400 400 400 - - 30(19*) 2.5 55 220 16/30 Structures fortement ferraillés Béton spécial B7 100 100 40 150 800 - - - - - - Béton poreux
  7. 7. 7 Béton cyclopéen B8 250 60 300 200 200 200 550 - - 60 150 Béton banché

×