L’AUTO-ENTREPRENEUR REGIME JURIDIQUE REGIMES  SOCIAL  ET  FISCAL FORMALITES  CFE INTERETS ET LIMITES et CRCI Rhône-Alpes –...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Le régime de l’auto-entrepreneur, mis en place par la Loi de Modernisation de l’Eco...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Ce régime offre la possibilité aux  personnes qui souhaitent se mettre « à leur com...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur  ? </li></ul><ul><ul><li>Toute personne exerçant à tit...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur  ? </li></ul><ul><ul><li>L’entrepreneur doit respecter...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur  ? </li></ul><ul><li>Le respect de l’ensemble  </li></...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>A qui s’adresse ce nouveau régime  ? </li></ul><ul><ul><li>A toute personne physiqu...
<ul><li>   Quelle que soit sa situation  : </li></ul><ul><li>     Demandeur d’emploi </li></ul><ul><li> Sans activité pr...
SECTEURS D’ACTIVITE CONCERNES  :   <ul><li>A compter du 1 er  janvier 2009    Activités commerciales / artisanales normal...
QUELQUES EXEMPLES D’ACTIVITES NON REGLEMENTEES  ou « assimilées libérales » (CIPAV ) : <ul><li>Architecte  *  -  Formateur...
ACTIVITES EXCLUES  :  Déjà hors champ d’application du régime fiscal « micro-entreprise  »  Les activités relevant de la ...
CUMUL DE STATUTS ADMIS : Personne en activité <ul><li> Salarié du secteur privé  sous réserve de l’obligation de loyauté ...
CUMUL DE STATUTS ADMIS LOCALEMENT : Personne en activité    Commerçants non sédentaires    CUMUL DE STATUTS NON TRANCHE ...
CUMUL DE STATUTS ADMIS : Personne sans activité <ul><li> Retraité  ancien salarié ou ancien TNS sans limitation de durée ...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Caractéristiques de ce nouveau régime   </li></ul><ul><ul><li>Dispense d’immatricul...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions à remplir  : </li></ul><ul><ul><li>Elles sont au nombre de quatre  : </l...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Plafonds de chiffre d’affaires (BIC) / recettes (BNC )  : </li></ul><ul><ul><ul><li...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Plafonds de chiffre d’affaires / recettes  : </li></ul><ul><ul><li>Si l’entrepreneu...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Franchise en base en matière de TVA </li></ul><ul><ul><li>Chiffre d’affaires / Rece...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Formalités déclaratives  : </li></ul><ul><ul><li>Déclaration de début d’activité « ...
L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Formalités déclaratives  : </li></ul><ul><ul><li>Déclaration validée par le CFE, l’auto-entrep...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière de protection sociale </li></ul><ul><ul><li>Régime « micro-social simpli...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière de protection sociale </li></ul><ul><ul><li>Le coefficient permettant d’...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>L’impôt sur le revenu dû au titre de l’act...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Le versement forfaitaire libératoire du ré...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>L’option facultative pour le régime « micr...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Pour bénéficier du régime « micro-fiscal s...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Exemple d’imposition avant et après la loi...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Obligations comptables « micro-entreprise  » </li></ul><ul><ul><li>Bien que simplif...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Obligations comptables « micro-entreprise  » </li></ul><ul><ul><li>L’auto-entrepren...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Qualification professionn...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Assurance professionnelle...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Obligation de loyauté </l...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Protection du patrimoine ...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Cessation volontaire de...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime de auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Dépassement des plaf...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Dépassement du plafond ...
En résumé  :  Sorties volontaires du régime auto-entrepreneur    Option pour la TVA (   IR - BIC réel simplifié / BNC) ...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Différences avec le régime micro-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Les principales...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Si le régime de l’auto-entrepreneur présente un certain intérêt : </li></ul><ul><ul...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Il présente un certain nombre de limites : </li></ul><ul><ul><li>Défaut de récupéra...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Afin de faciliter le choix du mode d’exercice (auto-entrepreneuriat ou micro-entrep...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime fiscal classique du réel simplifié 1 er  Exemple - VENTES 2 ème ...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime micro-entreprise 1 er  Exemple - VENTES 2 ème  Exemple - SERVICE...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime micro-entrepreneur 1 er  Exemple - VENTES 2 ème  Exemple - SERVI...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Comparaison différents régimes 1 er  Exemple - VENTES Régime  Normal Régime  Micro-Entrepri...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Comparaison différents régimes 2 ème  Exemple - SERVICES Régime  Normal Régime  Micro-Entre...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><ul><li>Le régime de l’auto-entrepreneur représente, pour ...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><ul><li>Malgré la variation de l’impôt sur le revenu décou...
PASSAGE DU REGIME AUTO-ENTREPRENEUR EN  ENTREPRISE INDIVIDUELLE OU EN SOCIETE ET VICE VERSA <ul><li> Créateurs d’entrepri...
INTERET LIMITES <ul><li>Déclaration d’insaisissabilité des biens fonciers bâtis / non bâtis  </li></ul><ul><li>non affecté...
CONCURRENCE DELOYALE OU DISCRIMINATION VIS-A-VIS  DES AUTRES ENTREPRENEURS ?  Respect des obligations légales imposées à ...
AUTO-ENTREPRENEURS  AUTRES ENTREPRENEURS    INDIVIDUELS   CERAL CRCI  CONSEQUENCES DU CHOIX  X D é claration obligatoire...
24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><li>Choisir le régime de l’auto-entrepreneur dépend de l’a...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Autoentrepreneur 2 04 2009

14 506 vues

Publié le

Publié dans : Business, Carrière
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
14 506
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
83
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Autoentrepreneur 2 04 2009

  1. 1. L’AUTO-ENTREPRENEUR REGIME JURIDIQUE REGIMES SOCIAL ET FISCAL FORMALITES CFE INTERETS ET LIMITES et CRCI Rhône-Alpes – CERAL
  2. 2. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Le régime de l’auto-entrepreneur, mis en place par la Loi de Modernisation de l’Economie (L.M.E.) n° 2008-776 du 4 Août 2008, apporte une réponse à tous ceux qui ont une idée ou un projet pour créer leur entreprise, mais qui hésitent encore à « sauter le pas ». </li></ul><ul><li>Ce dispositif, révolutionnaire par sa simplicité, permet de créer son entreprise pour un coût et des formalités réduites et facilite, en principe, les relations avec l’Administration . </li></ul>
  3. 3. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Ce régime offre la possibilité aux personnes qui souhaitent se mettre « à leur compte » de bénéficier de divers avantages en termes de : </li></ul><ul><ul><ul><li>création, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>gestion, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>cessation, </li></ul></ul></ul><ul><li>d’une activité « en nom propre », sous réserve de remplir les conditions d’option inhérentes à ce « statut ». </li></ul><ul><li>Mais attention dans auto-entrepreneur il y a entrepreneur. </li></ul>
  4. 4. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur ? </li></ul><ul><ul><li>Toute personne exerçant à titre principale ou complémentaire une activité professionnelle indépendante et rémunératrice, quel que soit son domaine d’activité : commercial – artisanal ou « assimilé » libéral. </li></ul></ul>
  5. 5. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur ? </li></ul><ul><ul><li>L’entrepreneur doit respecter un certains nombre </li></ul></ul><ul><li>de règles et obligations en matière de : </li></ul><ul><ul><ul><li>Qualification requise pour l’exercice de l’activité </li></ul></ul></ul><ul><li>(diplômes, capacité ou expérience professionnelle …). </li></ul><ul><ul><ul><li>Facturation clients et délais de règlement. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Assurance professionnelle, Responsabilité civile. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Tenue d’une comptabilité. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Législation du travail et de la sécurité sociale </li></ul></ul></ul><ul><li> (salariés, apprentis : durée du travail, salaires, CCN …). </li></ul><ul><ul><ul><li>Respect des normes techniques et de sécurité. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Devoir de loyauté vis-à-vis de son ancien employeur. </li></ul></ul></ul>
  6. 6. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Qu’est-ce qu’un entrepreneur ? </li></ul><ul><li>Le respect de l’ensemble </li></ul><ul><li>de ces règles et obligations </li></ul><ul><li>s’impose à l’auto-entrepreneur . </li></ul>
  7. 7. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>A qui s’adresse ce nouveau régime ? </li></ul><ul><ul><li>A toute personne physique âgée de plus de 18 ans : étudiant, demandeur d’emploi, retraité, titulaire de minima sociaux qui souhaite créer une entreprise individuelle pour démarrer une activité commerciale ou artisanale depuis le 1 er janvier 2009, </li></ul></ul><ul><li>ou bien libérale non règlementée depuis le 19 février 2009, </li></ul><ul><li>à titre principal, complémentaire ou saisonnier. </li></ul><ul><li> A l’exclusion des personnes morales non concernées par ce régime quelque soit leur forme (Société de Fait, SARL ou EURL ...). </li></ul><ul><ul><li>A toute personne ayant déjà un emploi (salarié, fonctionnaire, …) en vue de compléter son revenu ( dans la limite de la réglementation fixée par le contrat de travail ou par le statut de la fonction publique ). </li></ul></ul><ul><ul><li>Aux entrepreneurs individuels existants pour une autre activité. </li></ul></ul>
  8. 8. <ul><li> Quelle que soit sa situation  : </li></ul><ul><li>  Demandeur d’emploi </li></ul><ul><li> Sans activité professionnelle – Ex.  : Retraité </li></ul><ul><li>Etudiant </li></ul><ul><li> Salarié du secteur privé </li></ul><ul><li> En activité professionnelle – Ex. : Fonctionnaire / Agent public : </li></ul><ul><li>TNS pour une autre activité indépendante </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li> Quel que soit son mode d’exercice  : </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li> A titre principal / complémentaire  A temps plein / à temps partiel </li></ul><ul><li>   De façon régulière / ponctuelle  De façon saisonnière </li></ul><ul><li>   De manière sédentaire / non sédentaire </li></ul><ul><li>  A l’exclusion toutefois de la location-gérance </li></ul>CRCI RA -CERAL PUBLIC VISE   : Toute personne physique relevant de plein droit du régime fiscal « micro-entreprise » à compter du 1 er janvier 2009, non déjà immatriculée au RCS / RM avant le 6 août 2008 pour la même activité.
  9. 9. SECTEURS D’ACTIVITE CONCERNES  :   <ul><li>A compter du 1 er janvier 2009    Activités commerciales / artisanales normalement immatriculées au RCS / RM Et imposant une affiliation au RSI (Assurance maladie et Assurance vieillesse).    A compter du 19 février 2009    Activités libérales non règlementées normalement déclarées au CFE URSSAF Et imposant une affiliation au RSI (Assurance maladie) </li></ul><ul><li>et à la CIPAV (Assurance vieillesse) Soit 150 professions dites « assimilées libérales ». </li></ul><ul><li>   A l’exclusion des </li></ul><ul><li>   Activités agricoles, </li></ul><ul><li> Activités relevant du RSAC (Agent commerciaux),  Activités déjà hors champ d’application du régime fiscal « micro-entreprise ». </li></ul>CRCI RA -CERAL
  10. 10. QUELQUES EXEMPLES D’ACTIVITES NON REGLEMENTEES ou « assimilées libérales » (CIPAV ) : <ul><li>Architecte * - Formateur </li></ul><ul><li>Architecte d’intérieur </li></ul><ul><li>- Coach - Graphiste </li></ul><ul><li>- Conférencier - Ingénieur (-conseil, informatique, etc.) </li></ul><ul><li>- Conseil (en gestion, communication, </li></ul><ul><li>formation, informatique, </li></ul><ul><li>management, marketing, etc.) - Naturopathe, </li></ul><ul><li>- Nutritionniste - Designer </li></ul><ul><li>- Paysagiste </li></ul><ul><li>(régime AE, sauf affiliés MSA) </li></ul><ul><li>- Documentaliste - Professeur </li></ul><ul><li>(danse, langue, musique, sport, etc.) </li></ul><ul><li>- E crivain public - Secrétaire à domicile </li></ul><ul><li>- Esthéticienne - Traducteur </li></ul>CRCI RA -CERAL
  11. 11. ACTIVITES EXCLUES  :  Déjà hors champ d’application du régime fiscal « micro-entreprise  »  Les activités relevant de la TVA agricole ;  Les activités relevant de la TVA immobilière : opérations de marchand de biens, lotisseurs, agents immobiliers (négociateurs agence immobilière ?) ;  Les autres activités « immobilières » : location d’immeubles nus à usage professionnel, les opérations sur les parts de sociétés immobilières ;  Les opérations sur les marchés financiers (à terme, options négociables, bons d’option) ;  La location de matériels et de biens de consommation durable (crédit-bail) sauf caractère accessoire et connexe ;    Les ventes de véhicules neufs dans les autres Etats membres de l’UE ;  La pratique de sports (si option imposition s/ base moyenne du bénéfice des 2 / 4 années précédentes);  La production littéraire, scientifique ou artistique;  Les officiers publics ou ministériels.   CRCI RA - CERAL
  12. 12. CUMUL DE STATUTS ADMIS : Personne en activité <ul><li> Salarié du secteur privé sous réserve de l’obligation de loyauté </li></ul><ul><li> vis-à-vis de l’employeur </li></ul><ul><li>   Salarié à temps plein du secteur privé sauf clause d’exclusivité * </li></ul><ul><li> du contrat de travail </li></ul><ul><li>   Fonctionnaire / Agent public  sous de dérogation à la règle d’interdiction d’activité privée lucrative possible selon 3 régimes : </li></ul><ul><li>► Agent public à temps plein / temps partiel ( autorisation de l’Administration ) </li></ul><ul><li>. Activité accessoire (expertise, consultation, enseignements ou formations, etc.), </li></ul><ul><li>. Création d’entreprise artisanale, commerciale, « libérale » quel que soit l’objet </li></ul><ul><li>(2 ans maximum autorisée par la loi - Avis de la Commission de déontologie) ; </li></ul><ul><li>► Agent public à temps incomplet ou non complet ( déclaration préalable) </li></ul><ul><li>. Activité privée lucrative quel que soit l’objet </li></ul><ul><li>  Mais interdiction administrative si perturbation du fonctionnement normal du service - Statut à vérifier, cas par cas. </li></ul><ul><li>NB – A venir des assouplissements supplémentaires de cumul d’activités publiques/privées. </li></ul>CRCI RA - CERAL
  13. 13. CUMUL DE STATUTS ADMIS LOCALEMENT : Personne en activité  Commerçants non sédentaires    CUMUL DE STATUTS NON TRANCHE : Personne en activité  Vendeurs Démarcheurs Indépendants (VDI)  Négociateurs d’agences immobilières  CUMUL DE PLUSIEURS ACTIVITES : Admis pour un seul et même AE  Déclaration au CFE de toutes les activités, même de nature fiscale différente (commerciales / artisanales : BIC - libérales non règlementées : BNC)  Appréciation des plafonds micro-entreprise en cas d’activités mixtes (BIC / BNC) : Plafond global < 80.000 € mais pas > 32.000 € en cas d’exercice d’activités « libérales non règlementées »    ETRANGER : Personne en activité  Sous réserve : - Soit de titre de séjour permettant l’exercice d’une activité non salariée en France, - Soit de dispense (ressortissant d’un Etat membre de l’UE ou de l’EEE, Etc.). CRCI RA - CERAL
  14. 14. CUMUL DE STATUTS ADMIS : Personne sans activité <ul><li> Retraité  ancien salarié ou ancien TNS sans limitation de durée </li></ul><ul><li>Retraité TNS : incidence éventuelle sur le versement de la pension ? </li></ul><ul><li> Demandeur d’emploi  : </li></ul><ul><li>- Non indemnisé - Bénéficiaire ARE </li></ul><ul><li>- Bénéficiaire ASS - Bénéficiaire ACCRE </li></ul><ul><li>Attention – Il n’existe pas d’incompatibilité entre les régimes AE et ACCRE (NACRE *) </li></ul><ul><li>Toutefois, il est conseillé de déposer une demande ACCRE au moment de </li></ul><ul><li>l’ immatriculation de l’entreprise au RCS / RM dans les conditions du droit commun. </li></ul><ul><li>Succession dans le temps du régime ACCRE et du régime social AE. </li></ul><ul><li>A compter du 1 er mai 2009 : Régime social spécifique de cumul. </li></ul><ul><li>DISPOSITIFS ALTERNATIFS  : Tester un projet de création d’entreprise  </li></ul><ul><li> Salarié – Créateur d’entreprise : Exonération temporaire (12 mois) de cotisations sociales (salarié temps plein  partiel / salarié en congé création d’entreprise) </li></ul><ul><li>Attention  - Si salarié-créateur AE : succession dans le temps de l’effet des mesures </li></ul><ul><li>Créateur en Portage salarial : intérêt du cumul ? </li></ul><ul><li>Créateur sous CAPE : bénéfice d’une structure d’accompagnement. </li></ul>CRCI RA - CERAL
  15. 15. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Caractéristiques de ce nouveau régime </li></ul><ul><ul><li>Dispense d’immatriculation au RCS, </li></ul></ul><ul><li>ou au RM (avec dispense de stage - SPI). </li></ul><ul><ul><li>Bénéfice de plein droit du régime «  micro-social simplifié  » </li></ul></ul><ul><li>(versement libératoire des cotisations sociales personnelles). </li></ul><ul><ul><li>Bénéfice de plein droit du régime micro-fiscal + Franchise de TVA </li></ul></ul><ul><li>(sous plafonds de chiffres d’affaire et abattement de charges). </li></ul><ul><ul><li>Ou bénéfice sur option du régime « micro-fiscal simplifié » </li></ul></ul><ul><li>(versement libératoire de l’impôt sur le revenu). </li></ul><ul><ul><li>Créations : exonération de taxe professionnelle </li></ul></ul><ul><li>pendant trois ans (1 ère année + les 2 années suivantes). </li></ul><ul><ul><li>Obligations comptables simplifiées « micro-entreprise » </li></ul></ul>
  16. 16. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions à remplir : </li></ul><ul><ul><li>Elles sont au nombre de quatre : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Réaliser un CA /recettes < à certain(s) plafond(s), </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Bénéficier de la franchise en base de TVA, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Déclarer l’activité au CFE en ligne (sites dédiés), </li></ul></ul></ul><ul><li>au guichet ou par courrier. </li></ul><ul><ul><ul><li>Option « micro-fiscal simplifié  » : justifier d’un revenu fiscal de référence inférieur aux limites fixées au titre de l’année N-2 ( Quotient familial N-1 ). </li></ul></ul></ul>
  17. 17. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Plafonds de chiffre d’affaires (BIC) / recettes (BNC ) : </li></ul><ul><ul><ul><li>80.000 € : activités de vente de marchandises, objets ; fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, fourniture de certaines prestations d’hébergement. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>32.000 € : prestations de services commerciales / artisanales (BIC), libérales non règlementées (BNC) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Plafonds révisés le 1 er janvier 2009 puis indexés annuellement sur l’inflation à compter du 1 er janvier 2010, pouvant entraîner, en cas de dépassement (> 88.000 € ou 34.000 €) 2 années civiles de suite, une obligation d’immatriculation de l’activité au RCS ou au RM et un changement de régime juridique. </li></ul></ul></ul></ul>
  18. 18. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Plafonds de chiffre d’affaires / recettes : </li></ul><ul><ul><li>Si l’entrepreneur exerce les deux types d’activités (vente et prestations de services) le volume de CA global doit être inférieur à 80.000 €, à l’intérieur duquel celui des prestations de service ne doit pas dépasser </li></ul></ul><ul><li>32.000 €. </li></ul><ul><ul><ul><li>Exemples : </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>CA : 71.000 € (Ventes 46.000 € et Prestations 25.000 €) </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>= Régime applicable </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>CA : 71.000 € (Ventes 38.000 € et Prestations 33.000 €) </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>= Régime non applicable </li></ul>
  19. 19. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Franchise en base en matière de TVA </li></ul><ul><ul><li>Chiffre d’affaires / Recettes inférieur(es) à : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>80.000 € : Activités de vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, fourniture de certaines prestations d’hébergement, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>32.000 € : Prestations de services. </li></ul></ul></ul><ul><li>Dans ce cas, l’entrepreneur ne facture pas la TVA </li></ul><ul><li>à ses clients, mais ne peut pas récupérer celle facturée </li></ul><ul><li>par ses fournisseurs. </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>En cas d’option pour le régime de la TVA, le régime fiscal « micro-entreprise » ne peut plus s’appliquer, l’entrepreneur relève de l’IR – BIC / BNC (réel simplifié) et ne plus bénéficier du régime auto-entrepreneur. </li></ul></ul></ul></ul>
  20. 20. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Formalités déclaratives : </li></ul><ul><ul><li>Déclaration de début d’activité « AE » à faire soit : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’industrie (pour les activités commerciales) : </li></ul></ul></ul><ul><li>En ligne www.auto-entrepreneur.cci.fr (Site CCI) – Au guichet ou par courrier. </li></ul><ul><ul><ul><li>Auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (pour les activités artisanales). </li></ul></ul></ul><ul><li>En ligne : www.lautoentrepreneur.fr (Site URSSAF) – Au guichet. </li></ul><ul><ul><ul><li>Auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de l’URSSAF (pour les activités libérales non règlementées). </li></ul></ul></ul><ul><li>En ligne: www.lautoentrepreneur.fr (Site URSSAF) –Au guichet. </li></ul><ul><li>Formulaire P0 (1 page) accompagné de la copie du justificatif d'identité. </li></ul>
  21. 21. L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Formalités déclaratives : </li></ul><ul><ul><li>Déclaration validée par le CFE, l’auto-entrepreneur reçoit : </li></ul></ul><ul><ul><li>- Un récépissé de déclaration d’activité « AE » délivré par le CFE. </li></ul></ul><ul><ul><li>- Un certificat de déclaration d'activité non salariée sous régime auto-entrepreneur délivré par l'INSEE faisant apparaitre </li></ul></ul><ul><li>les numéros SIREN, SIRET et le code NAF (APE). </li></ul><ul><li>Ces 2 documents sont les seuls documents officiels que recevra l'AE. </li></ul><ul><ul><li>Communication de la déclaration par le CFE : </li></ul></ul><ul><li> URSSAF (cotisations d’allocations familiales, CSG, CRDS). </li></ul><ul><li> RSI (commerçants et artisans : cotisations d’assurances maladie et retraite) ou RSI et CIPAV (professions libérales non règlementées : cotisations d’assurances maladie et retraite), </li></ul><ul><li>en fonction de la nature de l’activité. </li></ul><ul><li> Centre des Impôts du domicile (IR – Taxe professionnelle) </li></ul>
  22. 22. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière de protection sociale </li></ul><ul><ul><li>Régime « micro-social simplifié » de plein droit, pour le calcul et le paiement des cotisations sociales : allocations familiales, CSG et CRDS maladie-maternité, invalidité-décès, retraite de base et complémentaire, IJ commerçant et artisans). </li></ul></ul><ul><ul><li>Déclaration et paiement des cotisations : au choix mensuellement / trimestriellement, par application d’un coefficient sur le chiffre d’affaires réalisé durant la période mens uelle / trimes trielle précédente. </li></ul></ul>
  23. 23. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière de protection sociale </li></ul><ul><ul><li>Le coefficient permettant d’obtenir le montant global des cotisations personnelles dues est égal à : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>12% du chiffre d’affaires pour une activité de vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, fourniture de certains hébergements ; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>21,3% du chiffre d’affaires pour une activité de prestations de services commerciales/artisanales ; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>18,3% des recettes pour les professions libérales relevant de la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV). </li></ul></ul></ul>
  24. 24. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>L’impôt sur le revenu dû au titre de l’activité auto-entrepreneur est acquitté au choix : </li></ul></ul><ul><li> Soit selon le régime « micro-fiscal » de plein droit ; (assiette de l’impôt sur le revenu : chiffre d’affaire diminué d’un coefficient pour frais et charges de 71% ou 50% ou 34% en fonction de la nature de l’activité). </li></ul><ul><li> Soit selon le régime «micro fiscal simplifié » sur option (versement forfaitaire et libératoire de l’impôt) </li></ul><ul><li>et sous conditions de ressources du foyer fiscal. </li></ul>
  25. 25. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Le versement forfaitaire libératoire du régime « micro-fiscal simplifié » consiste à déclarer et à payer l’impôt - au choix mensuellement ou trimestriellement – par application d’un pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé pendant la période de référence, égal à : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>1% pour une activité de vente de marchandises , objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place ou fourniture de certains hébergements ; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>1,7% pour une activité de prestations de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux ( BIC ) ; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>2,2% pour les activités de prestations de services libérales non réglementées relevant des bénéfices non commerciaux ( BNC ). </li></ul></ul></ul>
  26. 26. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>L’option facultative pour le régime « micro-fiscal simplifié » est ouverte à l’auto-entrepreneur à condition que le revenu de référence du foyer fiscal ne dépasse pas </li></ul></ul><ul><li>25.195 € pour un célibataire au titre de l’année N-2 </li></ul><ul><li>(2007 pour une option en 2009), augmenté de </li></ul><ul><li>25.195 € par part supplémentaire ou 12.598 € par demie part supplémentaire de quotient familial. </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Exemple : </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Couple marié sans enfant : 25 195 x 2 = 50 390 € </li></ul><ul><li>Couple marié avec 2 enfants : 50 390 + (2 x 12 598) = 75 585 € </li></ul>
  27. 27. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Pour bénéficier du régime « micro-fiscal simplifié », il faut : </li></ul></ul><ul><li> Soit opter pour ce régime lors de la déclaration d’activité auto-entrepreneur au CFE, dans les trois mois suivant le début d’activité (application dès l’année de la création) – Ex. Création en avril 2009 : Option avant le 31 juillet 2009 ; </li></ul><ul><ul><ul><li>Soit effectuer cette option auprès de l’Administration fiscale au plus tard le dernier jour du dernier mois suivant la création de l’entreprise. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Personne déjà en activité en 2009 : Option avant le 31/12/2008 reportée au 31/03/2009. Sinon, option notifiée au centre des impôts au plus tard le 31 décembre (application l’année suivante) </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>L’option pour ce régime ouvre droit à une exonération de taxe </li></ul><ul><li>professionnelle l’année de la création et les deux années suivantes </li></ul>
  28. 28. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>En matière fiscale </li></ul><ul><ul><li>Exemple d’imposition avant et après la loi LME : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Soit un foyer fiscal composé d’un couple sans enfant. Monsieur dispose d’un revenu salarié net de frais professionnels de 16.005€, Madame d’un revenu micro-BIC de vente pour 65.500€ de chiffre d’affaire, soit un revenu net de 18.995€ après abattement de 71% pour frais et charges. Le revenu net global du foyer s’élève donc à 35.000 € (16.005 € + 18.995 €). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Impôt dû avant la loi LME (régime micro-fiscal) : </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>35.000 € x 6.7% (taux effectif d’impôt) = 2 346 € </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Impôt dû après la loi LME (option régime micro-fiscal simplifié) </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Prélèvement fiscal libératoire 65.500 x 1% = 655 € </li></ul><ul><li>Impôt sur les salaires de Mr 16.005 x 6,7% = 1.072 € </li></ul><ul><li>Total de l’impôt 1.727 € </li></ul><ul><li>Soit un gain fiscal de 2.346 € – 1.727 € = 619 €uros </li></ul>
  29. 29. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Obligations comptables « micro-entreprise  » </li></ul><ul><ul><li>Bien que simplifiées, elles nécessitent la tenue chronologique : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Un livre-journal détaillant au jour le jour le montant et l’origine des recettes en distinguant les règlements en espèces de ceux par chèques ou autres titres de paiement . </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pour les activités de vente ou de prestations d’hébergement, un registre récapitulatif présentant chronologiquement par année le détail des achats, en précisant le mode de règlement et les références des pièces justificatives. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’ensemble des factures et pièces justificatives relatives aux achats, ventes et prestations de services devront être conservées conformément à la réglementation (10 ans). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La mention « TVA non applicable – art.293 B du CGI » devra être portée sur les factures de ventes ou prestations de services. </li></ul></ul></ul>
  30. 30. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Obligations comptables « micro-entreprise  » </li></ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur est fiscalement dispensé d’établir des comptes annuels (bilan et compte de résultat). </li></ul></ul><ul><ul><li>Il doit présenter à première demande de l’Administration fiscale ses registres à jour ainsi que les pièces justificatives. </li></ul></ul>
  31. 31. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Qualification professionnelle </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur n’est pas dispensé des diplômes ou qualifications nécessaires pour l’exercice de certaines activités: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>réparateurs automobiles, cycles et motocycles . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>carrossiers. </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>réparateurs de matériels agricoles, forestiers et de travaux publics . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>métiers de gros œuvre, second œuvre et finition du bâtiment . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>plombiers – chauffagistes – électriciens – climaticiens et installateurs de réseaux fluides et d’eau, de gaz ou d’électricité . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>esthéticiens - prothésistes dentaires . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>boulangers – pâtissiers – bouchers - charcutiers – poissonniers et glaciers (fabrication artisanale) . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>ramoneurs - maréchaux-ferrants . </li></ul></ul></ul></ul>
  32. 32. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Assurance professionnelle </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur peut voir sa responsabilité civile engagée dans le cadre de ses activités professionnelles. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sauf pour les activités liées au bâtiment, une telle assurance n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée </li></ul></ul></ul><ul><li>(se rapprocher des Chambres de Commerce et d’Industrie ou des Chambres de Métiers et de l’Artisanat – Organisations professionnelles). </li></ul><ul><ul><ul><li>Attention : la responsabilité civile des particuliers est couverte par les contrats multirisques habitations, mais ces contrats ne couvrent pas la responsabilité civile du souscripteur dans le cas d’une activité professionnelle, même si elle est marginale. </li></ul></ul></ul>
  33. 33. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Obligation de loyauté </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le salarié, comme tout contractant, est tenu à une obligation de loyauté à l’égard de son employeur. Cette obligation se poursuit, sous certaines limites fixées par la Jurisprudence, après la fin du contrat de travail (clause de non-concurrence). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>En outre, un salarié et auto-entrepreneur ne peut pas exercer son activité indépendante complémentaire sans l’accord express de son employeur s’il s’agit de la même activité. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le salarié doit regarder attentivement les clauses de son contrat de travail s’il souhaite exercer une activité complémentaire indépendante (clause de non-concurrence ou d’exclusivité). </li></ul></ul></ul>
  34. 34. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conditions d’exercice de l’activité </li></ul><ul><ul><li>Protection du patrimoine personnel </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur peut protéger son patrimoine immobilier personnel, non affecté à son usage professionnel, en le rendant insaisissable (terrains – immeubles – maisons). </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>A cet effet, il doit effectuer devant notaire une déclaration d’insaisissabilité. Les biens identifiés dans cette déclaration ne pourront plus être saisis par les créanciers professionnels dont les créances sont nées postérieurement à la publication de cette déclaration . </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Entreprises en difficulté </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur bénéficie également des procédures collectives de traitement des difficultés des entreprises quelle que soit son activité. </li></ul></ul></ul>
  35. 35. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Cessation volontaire de l’activité auto-entrepreneur </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Elle peut intervenir à tout moment au cours de l’année civile et doit donner lieu à déclaration de cessation d’activité au CFE. </li></ul></ul></ul><ul><li>L’auto-entrepreneur ne sera redevable d’aucun reliquat de charges sociales, ni d’impôt sur le revenu au titre de cette activité (s’il a opté pour le régime « micro-fiscal simplifié »). </li></ul><ul><ul><li>Sortie partielle et/ou volontaire du régime </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’auto-entrepreneur sous option « micro-fiscal simplifié » qui ne souhaite plus en bénéficier, doit en faire la demande expresse au plus tard le 31 décembre de l’année précédant celle pour laquelle il souhaite revenir au régime « micro-fiscal » de plein droit. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>S’il opte pour le régime réel simplifié d’imposition (régime de droit commun), il sort du régime de la micro-entreprise l’année pour laquelle l’option est exercée et du régime de franchise en base de TVA. </li></ul></ul></ul>
  36. 36. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime de auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Dépassement des plafonds « micro-entreprise  » </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Si l’auto-entrepreneur dépasse les seuils d’éligibilité au régime micro-entreprise (80.000 € ou 32.000 €) il peut continuer à bénéficier du régime « micro-fiscal » ou du régime « micro-fiscal simplifié » et de la dispense d’immatriculation au RCS ou RM, pendant les deux premières années au cours desquelles ce dépassement est constaté, sous réserve de ne pas réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 88.000€ ou 34.000€. </li></ul></ul></ul><ul><li>Dans le cas contraire, le régime du « micro-fiscal simplifié » (versement libératoire de l’impôt sur le revenu) cesse rétroactivement au 1 er janvier de l’année en cours, et celui du régime « micro-social simplifié » au 31 décembre de la même année. </li></ul>
  37. 37. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Cessation du régime auto-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Dépassement du plafond de ressources du foyer fiscal </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Si le montant du revenu de référence du foyer fiscal dépasse la limite, pour un célibataire, de 25.195 € par part de quotient familial, la perte de l’option pour le régime « micro-fiscal simplifié » n’interviendra qu’au titre de la deuxième année civile suivant le dépassement. </li></ul></ul></ul><ul><li>Le régime « micro-social simplifié » restera acquit ainsi que la dispense d’immatriculation au RCS ou au RM, tant que les plafonds du régime « micro-fiscal » de plein droit ne seront pas eux-mêmes dépassés. </li></ul>
  38. 38. En résumé :  Sorties volontaires du régime auto-entrepreneur  Option pour la TVA (  IR - BIC réel simplifié / BNC) = immatriculation au RCS / RM (CFE CCI / CMA) ou au CFE URSSAF dans les 2 mois de l’option.  Immatriculation au RCS / RM (CFE CCI / CMA) ou CFE URSSAF : à tout moment pour la même activité (et après déclaration de cessation d’activité « AE » au CFE)  Cessation d’activité auto-entrepreneur déclarée au CFE : à tout moment.  Sorties involontaires du régime auto-entrepreneur  Sortie par dépassement des plafonds fiscaux du régime « micro entreprise ».  Sortie par absence de chiffres d’affaire ou de recettes pendant 1 an (12 mois civils / 4 trimestres consécutifs) = immatriculation au RCS / RM (CFE CCI / CMA) ou au CFE URSSAF dans les 2 mois à compter de la date à laquelle les conditions du bénéfice du régime auto-entrepreneur ne sont plus remplies. CERAL/CRCI RA
  39. 39. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Différences avec le régime micro-entrepreneur </li></ul><ul><ul><li>Les principales différences entre le régime « auto-entrepreneur » et le régime « micro-entrepreneur » sont les suivantes : </li></ul></ul><ul><li>► Immatriculation obligatoire au RCS / RM du micro-entrepreneur : simple déclaration d’activité au CFE pour l’auto-entrepreneur. </li></ul><ul><li>► Régime « micro-social simplifié » sur option pour le micro-entrepreneur, de plein droit pour l’auto-entrepreneur. </li></ul><ul><li>► Statut intégral des baux commerciaux pour le micro-entrepreneur, statut partiel pour l’auto-entrepreneur. </li></ul><ul><li>Dans les deux régimes, option possible pour le « micro-fiscal simplifié » </li></ul><ul><li>sous réserve d’être soumis au « micro-social simplifié » </li></ul><ul><li>sur option (micro-entrepreneur), de plein droit (auto-entrepreneur). </li></ul>
  40. 40. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Si le régime de l’auto-entrepreneur présente un certain intérêt : </li></ul><ul><ul><li>Simplifier les formalités de début d’activité et dispense d’immatriculation au RCS ou au RM. </li></ul></ul><ul><ul><li>Donner un statut aux personnes qui étaient jusqu’à présent dans l’illégalité (travail au noir, vente à la sauvette …) </li></ul></ul><ul><ul><li>Accéder à un régime de protection sociale, celui des travailleurs indépendants (RSI) et valider des trimestres de retraite. </li></ul></ul><ul><ul><li>Payer ses cotisations sociales, et éventuellement l’impôt sur le revenu, uniquement sur le chiffre d’affaire déclaré et réalisé pour un montant facile à déterminer : si le CA est nul rien n’est à verser. </li></ul></ul><ul><ul><li>Absence de soumission à la TVA au cas par cas </li></ul></ul><ul><ul><li>Exonération de taxe professionnelle pendant trois ans pour les créations d’entreprise en cas d’option pour le micro-fiscal simplifié </li></ul></ul><ul><ul><li>La cessation d’activité est soumise à des formalités simplifiées auprès du seul CFE de déclaration d’activité initiale. </li></ul></ul>
  41. 41. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Il présente un certain nombre de limites : </li></ul><ul><ul><li>Défaut de récupération de la TVA facturée par les fournisseurs (désavantageux si des investissements importants sont à réaliser). </li></ul></ul><ul><ul><li>Chiffre d’affaires annuel limité sans possibilité de déduire les charges réelles. </li></ul></ul><ul><ul><li>Si l’auto-entrepreneur a davantage de charges que de recettes, le déficit n’est pas imputable sur les autres revenus professionnels soumis à l’impôt. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le régime de l’auto-entrepreneur n’ouvre pas droit aux avantages fiscaux liés à la création d’entreprise : ex…. </li></ul></ul><ul><ul><li>Ce régime réservé à un entrepreneur individuel n’est pas adapté si l’activité se développe rapidement (salariés, associés). </li></ul></ul><ul><ul><li>L’exercice de l’activité en qualité d’auto-entrepreneur nécessite le respect des règles applicables à toute entreprise. </li></ul></ul><ul><ul><li>La simplification comptable et fiscale ne va pas faciliter les relations avec les tiers, notamment le banquier lors de la négociation de prêt ou de découvert. </li></ul></ul>
  42. 42. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Afin de faciliter le choix du mode d’exercice (auto-entrepreneuriat ou micro-entreprise) nous allons comparer ces deux régimes au travers de deux exemples. </li></ul><ul><ul><li>1 er exemple : soit un entrepreneur exerçant une activité de vente de marchandises réalisant un chiffre d’affaires de 70.000 €. Les achats de marchandises représentent 23.100 €, les frais généraux 16.800€, les salaires et charges d’une vendeuse en extra 10.700 €. </li></ul></ul><ul><ul><li>2 ème exemple : soit un entrepreneur exerçant une activité de prestations de services réalisant un chiffre d’affaires de 31.000 €. </li></ul></ul><ul><li>Il n’a pas d’achat de marchandise ni de personnel. </li></ul><ul><li>Ses frais généraux représentent 10.200 €. </li></ul><ul><ul><ul><li>Chacun de ces entrepreneurs est marié et à deux enfants à charges, </li></ul></ul></ul><ul><li>le salaire du conjoint représentant 44.000 € annuel net de frais. </li></ul><ul><ul><ul><li>L’un et l’autre remplisse au titre de 2007 les conditions pour bénéficier du régime micro-fiscal. </li></ul></ul></ul>
  43. 43. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime fiscal classique du réel simplifié 1 er Exemple - VENTES 2 ème Exemple - SERVICES Chiffre d’Affaires 70 000 € Chiffre d’Affaires 31 000 € Achats 23 100 € Frais Généraux 16 800 € Frais Généraux 10 200 € Frais de personnel 10 700 € Bénéfice Brut 19 400 € Bénéfice Brut 20 800 € Cotisations. Exploitant (1) 6 797 € Cotisations Exploitant (1) 7 287 € Bénéfice Imposable 12 603 € Bénéfice Imposable 13 513 € Impôt sur le revenu foyer 3 366 € Impôt sur le revenu foyer 3 494 € <ul><li>Cotisations Allocation Familiale – CSG et CRDS : 5,4%+8% = 13,4% </li></ul><ul><li>Assurances Maladie ;I.J.et prévoyance : 8,5% - Vieillesse et complémentaire : 23,15% </li></ul><ul><li>Base : Bénéfice imposable + cotisations (pour CSG seule) </li></ul>
  44. 44. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime micro-entreprise 1 er Exemple - VENTES 2 ème Exemple - SERVICES Chiffre d’Affaires 70 000 € Chiffre d’Affaires 31 000 € Forfait Frais (71%) (1) 49 700 € Forfait Frais (50%) (1) 15 500 € Bénéfice Brut 20 300 € Bénéfice Brut 15 500 € Cotisations Exploitant (37,5%+8%) 7 112 € Cotisations Exploitant (37,5%+8%) 5 430 € Bénéfice Imposable 13 188 € Bénéfice Imposable 10 070 € Impôt sur le revenu foyer 4 444 € Impôt sur le revenu foyer 3 807 € (1) Achats 23 100 € - Frais Générx 16 800 € Frais de Personnel 10 700 € - Total 50 600 € (1) Frais Généraux 10 200 €
  45. 45. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Imposition selon le régime micro-entrepreneur 1 er Exemple - VENTES 2 ème Exemple - SERVICES Chiffre d’Affaires 70 000 € Chiffre d’Affaires 31 000 € Cotisat. exploitant (12%) 8 640 € Cotisat. exploitant (23%) 7 130 € Prélèvement I.R. (1%) 700 € Prélèvement I.R. (1,7%) 527 € Revenu brut disponible 60 660 € Revenu brut disponible 23 343 € Frais et charges 50 600 € Frais et charges 10 200 € Revenu net disponible 10 060 € Revenu net disponible 13 143 €
  46. 46. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Comparaison différents régimes 1 er Exemple - VENTES Régime Normal Régime Micro-Entreprise Régime Auto-Entrepreneur Chiffre d’Affaires 70 000 € 70 000 € 70 000 € Frais de fonctionnement 50 600 € 50 600 € 50 600 € Cotisations Sociales 6 797 € 7 112 € 8 640 € Impôt sur revenu foyer 3 366 € 4 444 € 2 302 € Revenu brut 9 237 € 7 844 € 8 458 € Salaire Conjoint 44 000 € 44 000 € 44 000 € Revenu net disponible 53 237 € 51 844 € 52 458 €
  47. 47. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR Comparaison différents régimes 2 ème Exemple - SERVICES Régime Normal Régime Micro-Entreprise Régime auto-Entrepreneur Chiffre d’Affaires 31 000 € 31 000 € 31 000 € Frais de fonctionnement 10 200 € 10 200 € 10 200 € Cotisations Sociales 7 287 € 5 430 € 7 130 € Impôt sur revenu foyer 3 494 € 3 807 € 2 129 € Revenu brut 10 019 € 11 563 € 11 541 € Salaire Conjoint 44 000 € 44 000 € 44 000 € Revenu net disponible 54 019 € 55 563 € 55 541 €
  48. 48. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><ul><li>Le régime de l’auto-entrepreneur représente, pour une activité de vente, un coût plus élevé en matière de cotisations sociales et moindre en matière de fiscalité sur le revenu. Cela se traduit par un disponible financier plus faible. </li></ul></ul><ul><ul><li>Par contre, il semble plus adapté aux activités de prestations de services pour des cotisations sociales sensiblement identiques, mais une fiscalité sur le revenu plus faible. Cela se traduit par un disponible financier légèrement plus élevé. </li></ul></ul>Régime Fiscal Ventes Services Revenu Gain Revenu Gain Normal 53 237 € 54 019 € Micro-Entreprise 51 844 € -(1 393)€ 55 563 € 1 544 € auto-Entrepreneur 52 458 € -(779)€ 55 541 € 1 522 €
  49. 49. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><ul><li>Malgré la variation de l’impôt sur le revenu découlant de la situation familiale de l’entrepreneur selon qu’il est marié avec 2 enfants, marié sans enfant ou célibataire, les écarts précédemment constatés persistent. </li></ul></ul>VENTES Régime Normal Micro-Entreprise auto-Entrepreneur Couple 2 enfants 53 237 € 51 844 € 52 458 € Couple sans enfant 51 867 € 49 242 € 51 144 € Célibataire 12 603 € 10 760 € 10 060 € SERVICES Couple 2 enfants 54 019 € 55 563 € 55 541 € Couple sans enfant 52 504 € 53 689 € 54 227 € Célibataire 13 513 € 14 479 € 13 143 €
  50. 50. PASSAGE DU REGIME AUTO-ENTREPRENEUR EN ENTREPRISE INDIVIDUELLE OU EN SOCIETE ET VICE VERSA <ul><li> Créateurs d’entreprise </li></ul><ul><li> AE  Constitution et Immatriculation au RCS / RM = Entreprise individuelle (EI) </li></ul><ul><li>= SARL / EURL, etc. </li></ul><ul><li>Evolution normale du projet d’entreprise </li></ul><ul><li> Entreprise existante </li></ul><ul><li> SARL / EURL = Dissolution et Radiation au RCS / RM  AE avec reprise activité SARL </li></ul><ul><li>  Attention  : Dans ce cas, s’entourer d’un Conseil spécialisé </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>REGIME AUTO-ENTREPRENEUR : </li></ul><ul><li>Une nouvelle variante d’exercice « en solo » </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li> ENTREPRISE INDIVIDUELLE  AE  SARL  EURL  SAS  SASU </li></ul>24/03/2009
  51. 51. INTERET LIMITES <ul><li>Déclaration d’insaisissabilité des biens fonciers bâtis / non bâtis </li></ul><ul><li>non affectés à l’usage professionnel de l’AE </li></ul><ul><li>Comptabilité allégée du régime « micro-entreprise » </li></ul><ul><li>Développement de l’activité : Conjoint collaborateur possible </li></ul><ul><li>Accès aux procédures collectives </li></ul><ul><li>Activité saisonnière : pas de désinscription au RCS entre les saisons, </li></ul><ul><li>Dispense de déclaration de Chiffre d’affaires (= 0 €) entre les saisons </li></ul><ul><li>Application partielle du statut des baux commerciaux, sauf accord avec le bailleur </li></ul><ul><li>Financement de l’activité ou du projet, le cas échéant ? </li></ul><ul><li>Développement de l’activité : embaucher ? s’associer ? </li></ul><ul><li>  </li></ul>24/03/2009 CRCI RA - CERAL Créateur d’entreprise : le régime AE ne rend pas viable un projet qui ne l’est pas !  Le choix du régime AE ne dispense pas d’une bonne préparation du projet
  52. 52. CONCURRENCE DELOYALE OU DISCRIMINATION VIS-A-VIS DES AUTRES ENTREPRENEURS ?  Respect des obligations légales imposées à tout entrepreneur quel que soit son statut ou son secteur d’activité : - Inscription au répertoire SIREN : n° SIREN / SIRET et Code NAF (APE) - Papiers d’affaires et site Internet : Mentions obligatoires et Mention spécifique . Activités commerciales : «  Dispensé d’immatriculation en application de l’article L. 123-1-1 du code de commerce  » . Activités artisanales : « Dispensé d’immatriculation en application du V de l’article 19 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat » (mention spécifique portée immédiatement après le n° SIREN) - Facturation : Mentions obligatoires + Mention «  TVA non applicable, art. 293 B du CGI » - Affiliation au RSI, Déclaration aux services fiscaux (Déclaration CFE) - Qualification professionnelle préalable selon l’activité exercée - Application des normes techniques, d’hygiène et de Sécurité - Assurances, assurance Responsabilité Civile Professionnelle, Garantie financière - Protection du consommateur - Etc. 24/03/2009 CERAL/CRCI RA
  53. 53. AUTO-ENTREPRENEURS AUTRES ENTREPRENEURS INDIVIDUELS CERAL CRCI  CONSEQUENCES DU CHOIX  X D é claration obligatoire au CFE X Immatriculation au RCS / RM + Taxe frais CCI   / CMA X Qualit é d ’é lecteur et é ligibilit é aux é lections consulaires X Formation obligatoire SPI Artisans X X RSI   : Micro-social simplifi é (MSS) Sur option Sur option IR   : Micro-fiscal simplifi é (MFS) Sur option si MSS 3 ans Exon é ration TP «  Micro-fiscal simplifi é » sur option 3 ans 1 an Exon é ration TP «  Micro-fiscal  » de plein droit 1 an X Comptabilit é  Micro-Entreprise : All è gements des obligations X X D é claration d ’ insaisissabilit é du patrimoine foncier X X Acc è s aux proc é dures collectives X Partiel B é n é fice du statut des baux commerciaux Total X Conditions d ’ acc è s/exercice professions/activit é s r è glement é es (Diplôme, Qualification, RCP, Garantie financi è re, etc.) X X Obligation /Clause de non-concurrence (employeur / ex-employeur) X X Clause d ’ exclusivit é contrat de travail (gel 1 an Salari é -cr é ateur) X X Statut de Conjoint collaborateur pour le conjoint de l ’ AE ou EI X X Information du conjoint mari é commun en biens X
  54. 54. 24/03/2009 L’AUTO-ENTREPRENEUR <ul><li>Conclusion </li></ul><ul><li>Choisir le régime de l’auto-entrepreneur dépend de l’activité que l’on veut exercer sans perdre de vue les avantages et les inconvénients. </li></ul><ul><li>Ne vous lancez pas dans la création d’une activité d’auto-entrepreneur à la légère. </li></ul><ul><li>Rapprochez-vous des Organismes professionnels (Chambre du Commerce et et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat …) </li></ul><ul><li>Même si cela représente un coût, rapprochez-vous des professionnels (Experts-Comptables – Avocats) </li></ul><ul><li>Tous ces professionnels pourront étudier avec vous votre projet et vous dire si le régime de l’auto-entrepreneur est le mieux adapté à sa réalisation. </li></ul>

×