Valérie Guay  Claire Marsal 24 Janvier 2009 « En 2009  le corps est en mouvement »
Evolution  des connaissances  La plasticité cérébrale L ’apprentissage moteur Utilisation de nouveaux matériels et technol...
Evolution de la prise en compte de la spasticité dans les techniques  Yelnik (2005) :Evolution des concepts en rééducation...
Les principes actuels En 2009 le corps se remet en mouvement ……. Principes de l’apprentissage moteur  Participation active...
Techniques actuelles et spasticité Innocuité des techniques  sur l’augmentation de la spasticité à long terme Le kinésithé...
Spasticité et éducation Le patient acteur de sa santé   Le patient actif va apprendre à mieux vivre avec son trouble spast...
Education thérapeutique Définition (OMS 1998) « un processus par étapes,  intégré dans la démarche de soins. Comprenant un...
« Mieux un malade connaît sa maladie  moins il la craint  et plus il est capable  de la gérer correctement »  J.P Assal   ...
Partages des connaissances  et savoirs faire Education du patient spastique   validité des savoirs ?
Existe-t-il des savoirs non-conformes aux savoirs scientifiques actuels  dans le domaine de la rééducation de l’hémiplégie...
Score global moyen :14,72 / 20  Ecart type : 2,18
 
 
Dans la population interrogée Il existe des savoirs erronés dans le domaine de la spasticité   30% de la population  mécon...
Les compétences nécessaires à l’autonomie dans la gestion de la maladie Les 8 compétences à acquérir au terme d’un program...
1. Faire connaître ses besoins, informer son entourage Un Partenariat ……. Le patient co gestionnaire de sa santé Patient K...
2 . Comprendre s’expliquer …..la spasticité   vocabulaire de la spasticité   mécanismes  et  relation spasticité/orthopédi...
3. Repérer ,analyser,mesurer la spasticité  Fluctuation  Epines irritatives  Auto évaluation surtout d’un nouveau traiteme...
4. Faire face ,décider Connaître et appliquer la conduite à tenir face à une augmentation de la spasticité ,une hypo exten...
5.   Résoudre un Pb de thérapeutique quotidienne, de gestion de sa vie et de  sa maladie, résoudre un problème de préventi...
6. Pratiquer, faire Développer des compétences d’auto soin   Prévenir les complications orthopédiques  Eviter le déconditi...
7. Adapter , réajuster S’adapter se réajuster à un nouveau  contexte de vie  A l’évolution des traitements et  des connais...
8. Utiliser les ressources du système de soins. Faire valoir ses droits Où ? Quand consulter ? Qui appeler ?  Rechercher l...
Pour Lundi En neurologie centrale,face à la spasticité Education  Qui se réfère aux principes de l’éducation thérapeutique...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guay

1 446 vues

Publié le

JFK2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 446
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guay

  1. 1. Valérie Guay Claire Marsal 24 Janvier 2009 « En 2009 le corps est en mouvement »
  2. 2. Evolution des connaissances La plasticité cérébrale L ’apprentissage moteur Utilisation de nouveaux matériels et technologies Evaluation des techniques en kinésithérapie Physiologie de la spasticité Introduction des médications anti spastique La rééducation en neurologie centrale : Evolution
  3. 3. Evolution de la prise en compte de la spasticité dans les techniques Yelnik (2005) :Evolution des concepts en rééducation du patient hémiplégique Salpetrière ,fin du 19 ème et début du 20 ème siècle , «… Les exercices consisterons toujours en des mouvements actifs … Le plus tôt possible…deux fois par jour on fera marcher le malade et on l’obligera à se servir de sa main … » «…on donnera progressivement une grande importance aux troubles du tonus…. » « Se créent ainsi de véritables écoles de rééducation autour de dogme » Les patients sont devenus moins actifs   Au milieu du 20ème siècle
  4. 4. Les principes actuels En 2009 le corps se remet en mouvement ……. Principes de l’apprentissage moteur Participation active du patient Intensité ,répétition des gestes Apprentissage tache orientée Mise sous contrainte du membre supérieur Marche en allègement corporel Renforcement musculaire Réentraînement à l’effort Utilisation courant excito moteur (SEF) Ateliers …………… .
  5. 5. Techniques actuelles et spasticité Innocuité des techniques sur l’augmentation de la spasticité à long terme Le kinésithérapeute ne craint plus le renforcement de la spasticité … .Ne transmet plus cette peur au patient Le patient peut rester actif à la sortie du monde hospitalier
  6. 6. Spasticité et éducation Le patient acteur de sa santé Le patient actif va apprendre à mieux vivre avec son trouble spastique Vers plus d’autonomie … Vers une meilleure sante… Vers une meilleure qualité de vie Amélioration de la qualité de vie Autonomie dans la gestion de sa maladie ou de son trouble chronique
  7. 7. Education thérapeutique Définition (OMS 1998) « un processus par étapes, intégré dans la démarche de soins. Comprenant un ensemble d’activités organisées de sensibilisation, d’information, d’apprentissage et d’aide psychologique et sociale concernant La maladie, Les traitements, Les soins, L’organisation et les procédures hospitalières, Les comportement de santé et ceux liés à la maladie, et destinés à aider le patient (et sa famille) à comprendre la maladie et les traitements, collaborer aux soins, prendre en charge son état de santé et favoriser un retour aux activités normales »
  8. 8. « Mieux un malade connaît sa maladie moins il la craint et plus il est capable de la gérer correctement » J.P Assal Assal « L’éducation thérapeutique des patients, nouvelles approches de la maladie chronique » Maloine 2003 ) Partage de savoirs et savoirs faire entre thérapeutes et patients
  9. 9. Partages des connaissances et savoirs faire Education du patient spastique validité des savoirs ?
  10. 10. Existe-t-il des savoirs non-conformes aux savoirs scientifiques actuels dans le domaine de la rééducation de l’hémiplégie vasculaire ? Dans quels domaines ? Quels facteurs influencent ces savoirs ? Population : 438 kinésithérapeutes ( 225 E ,123S, 50 L ,6 M , 34F ) Outil d’enquête : Questionnaire 57 questions préformées ( 12 spasticité) Traitement des données : score /20 Moyenne des scores Descriptives question par question Inférentielles
  11. 11. Score global moyen :14,72 / 20 Ecart type : 2,18
  12. 14. Dans la population interrogée Il existe des savoirs erronés dans le domaine de la spasticité 30% de la population méconnait le concept d’éducation thérapeutique Proposition d’un model éducatif du patient spastique
  13. 15. Les compétences nécessaires à l’autonomie dans la gestion de la maladie Les 8 compétences à acquérir au terme d’un programme d’éducation (d’après R.Gagnayre et J.F d’Ivernois) 1 Faire connaître ses besoins,informer son entourage 2 Comprendre s’expliquer 3 Repérer ,analyser,mesurer 4 Faire face ,décider Résoudre un Pb de thérapeutique quotidienne,de gestion de sa 5 vie et de sa maladie,résoudre un problème de prévention 6 Pratiquer ,faire 7 Adapter ,réajuster 8 Utiliser les ressources du système de soins. Faire valoir ses droits
  14. 16. 1. Faire connaître ses besoins, informer son entourage Un Partenariat ……. Le patient co gestionnaire de sa santé Patient Kiné Considérer medecin et patient comme des partenaires Aider le patient a prendre sa place de co gestionnaire « Patient et kinésithérapeute apprennent l’un de l’autre » JP Didier Considérer thérapeutes comme des partenaires Faire connaître ses besoins spécifiques Donner son avis sur le traitement Partage du pouvoir
  15. 17. 2 . Comprendre s’expliquer …..la spasticité vocabulaire de la spasticité mécanismes et relation spasticité/orthopédie muscles les plus fréquemment atteints facteurs modulants Caractère normal ou anormal de cette modulation traitements médicaux ,kiné connaissances valides pédagogie adaptée Qui prennent en compte les savoirs et croyances du patient Patient Kiné
  16. 18. 3. Repérer ,analyser,mesurer la spasticité Fluctuation Epines irritatives Auto évaluation surtout d’un nouveau traitement Repère analyse mesure trouble outils valides Repère analyse mesure connaissances du patients sur la spasticité Diagnostic éducatif Favorise l’auto évaluation Aide à identifier les critères Patient Kiné
  17. 19. 4. Faire face ,décider Connaître et appliquer la conduite à tenir face à une augmentation de la spasticité ,une hypo extensibilité musculaire Connaitre les critères de décision pour… Se reposer ? S’auto étirer ? Consulter le médecin ? Le kiné ? Ignorer volontairement ? Guider, conseiller Aider le patient à trouver ce qui est bon pour lui Patient Kiné
  18. 20. 5. Résoudre un Pb de thérapeutique quotidienne, de gestion de sa vie et de sa maladie, résoudre un problème de prévention Ajuster traitement médical ,kinésithérapique, auto soins Aménager un environnement et un mode de vie favorable pour vivre au mieux avec la spasticité Attelle, chaussures, cannes, étirements, entrainement, activité physique … Le kinésithérapeute consultant Adopter un modèle global du handicap dans sa réflexion clinique Patient Kiné
  19. 21. 6. Pratiquer, faire Développer des compétences d’auto soin Prévenir les complications orthopédiques Eviter le déconditionnement S’entrainer pour progresser
  20. 22. 7. Adapter , réajuster S’adapter se réajuster à un nouveau contexte de vie A l’évolution des traitements et des connaissances sur la spasticité Faire évoluer ses connaissances et savoirs faire Faire évoluer les connaissances et savoirs faire du patient Patient Kiné
  21. 23. 8. Utiliser les ressources du système de soins. Faire valoir ses droits Où ? Quand consulter ? Qui appeler ? Rechercher l’information adaptée Association de patients Communiquer des informations adaptées aux besoins Patient Kiné
  22. 24. Pour Lundi En neurologie centrale,face à la spasticité Education Qui se réfère aux principes de l’éducation thérapeutique Qui considère le patient comme un partenaire . Entrainer à l’auto soin Partager les savoirs Partager le pouvoir Se considérer comme un éducateur du patient (Gagnaire d’Ivernois ; Assal; Gatto ) Se considérer comme un entraîneur du patient (J Carr , R Shepherd) Sans craindre l’augmentation de la spasticité En prévenant les conséquences orthopédiques Appuyer sa réflexion clinique sur un modèle global du handicap (CIF,PPH ; OMS Fougeyrolas)

×