COEUR D'ENFANT Enrico MACIAS Voilà ce que nous redit cette irrésistible chanson  d’Enrico Macias. Si chacun se laissait pr...
Les messieurs sérieux qui parlent affaire jour et nuit Comme toi, jouent au monopoly.
On n’arrête pas de jouer aux gendarmes et aux voleurs. Pour avoir son nom au tableau d’honneur,
Quand les amoureux se bercent d’espoirs, Ils s’amusent, sans le savoir, à colin-maillard.
On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
Les décorations, les costumes et les uniformes, Ce sont des déguisements des hommes;
À chacun son rôle, shérif ou Indien, C’est tellement plus gai, la vie, quand on est un peu comédien.
Les trains électriques qu’on offre aux petits, Ce sont les papas qui, en cachette, y jouent la nuit.
On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
Comme toi, il m’arrive de pleurer certains soirs, J’ai des rêves fous, irréalisables, De ne pas terminer mes devoirs.
Encore plus fragiles, tu sais,  que tes châteaux de sable.
On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
On garde toujours un cœur d’enfant. Créations Gis Copyright © 2005-02-07 Tous droits réservés  [email_address]
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Coeur Enfant

767 vues

Publié le

coeur d'enfant

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
767
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Coeur Enfant

  1. 1. COEUR D'ENFANT Enrico MACIAS Voilà ce que nous redit cette irrésistible chanson d’Enrico Macias. Si chacun se laissait prendre par le refrain, nous chanterions presque en chœur.  Vous entendez cet écho universel? À mon cœur, il est des plus doux. «Le cœur ne vieillit pas.»
  2. 2. Les messieurs sérieux qui parlent affaire jour et nuit Comme toi, jouent au monopoly.
  3. 3. On n’arrête pas de jouer aux gendarmes et aux voleurs. Pour avoir son nom au tableau d’honneur,
  4. 4. Quand les amoureux se bercent d’espoirs, Ils s’amusent, sans le savoir, à colin-maillard.
  5. 5. On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
  6. 6. Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
  7. 7. Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
  8. 8. On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
  9. 9. Les décorations, les costumes et les uniformes, Ce sont des déguisements des hommes;
  10. 10. À chacun son rôle, shérif ou Indien, C’est tellement plus gai, la vie, quand on est un peu comédien.
  11. 11. Les trains électriques qu’on offre aux petits, Ce sont les papas qui, en cachette, y jouent la nuit.
  12. 12. On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
  13. 13. Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
  14. 14. Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
  15. 15. On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
  16. 16. Comme toi, il m’arrive de pleurer certains soirs, J’ai des rêves fous, irréalisables, De ne pas terminer mes devoirs.
  17. 17. Encore plus fragiles, tu sais, que tes châteaux de sable.
  18. 18. On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
  19. 19. Il y a ceux qui trichent et ceux qui se prennent au sérieux, Mais la vie reste quand même un jeu.
  20. 20. Chacun ses atouts et ses couleurs; Aujourd’hui tu ris, demain tu pleures.
  21. 21. On garde toujours un cœur d’enfant. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
  22. 22. On garde toujours un cœur d’enfant, Même quand on est devenu grand.
  23. 23. De la cour d’école jusqu’au dernier soleil couchant,
  24. 24. On garde toujours un cœur d’enfant. Créations Gis Copyright © 2005-02-07 Tous droits réservés [email_address]

×