Reservoirs De Tunisie

17 862 vues

Publié le

med soussi cours

Publié dans : Business
1 commentaire
8 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Est ce que je peux avoir les autres parties de ce cours
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 862
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
774
Commentaires
1
J’aime
8
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Reservoirs De Tunisie

  1. 1. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed TROISIEME PARTIE EXEMPLES DE RESERVOIRS CARBONATES ET GRESEUX PRODUCTIFS DE PETROLE EN TUNISIE Et DANS LE MONDE 1
  2. 2. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed INTRODUCTION La Tunisie montre des potentialités encourageantes pour l’exploration pétrolière. Le pays a déjà connu des réserves d’un milliard de barils. Pendant la dernière décennie, la Tunisie a produit entre 95000 et 115000 BOPD (barils oil per day) et la production a approché 5 millions de tonnes par an. Parmi les 400 puits forés, 20 % d’entre eux sont implantés sur des sites déduits à partir de vielles données sismiques. Actuellement, avec les nouvelles techniques, les chances se sont accrues pour la localisation de nouveaux gisements et de revenir sur des régions déjà explorées par les méthodes classiques ; il subsiste cependant une exploration résiduelle qui doit aboutir à la mise en évidence de gisements au moins de petites tailles. De toute façon, l’exploration future sera probablement une exploration relativement coûteuse qui ne pourra être réalisée qu’à la condition qu’elle soit nettement encouragée et stimulée (conditions de marche, etc.) Les principaux gisements d’hydrocarbures sont représentés par le réservoir triasique d’El Borma (formation Kirchaou) et le réservoir éocène d’Ashtart (formation El Garia). Ces champs fournissent 85 % de la production du pays. Les 15 % restants sont assurés par d’autres petits champs à travers le pays. 2
  3. 3. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed LES EXEMPLES TRAITES Les exemples tunisiens traités dans ce cours concernent aussi bien les réservoirs gréseux que carbonatés (Fig. 18). Fig. 18 : 3
  4. 4. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed I. LES RESERVOIRS GRESEUX de LA TUNISIE 1. RESERVOIR ORDOVICIEN Ce système épais d’environ 600 à 650 m est représentée par des grés micacés très durs à grains fins et par des argiles silteuses compactes et feuilletées. L’Ordovicien peut être subdivisé en quatre unités litho stratigraphiques correspondant chacune à une formation. 1. La formation Sanhar Lithologie et environnement de dépôt Le forage type de cette formation est celui du Jebel Sanrhar(SN1), situé à 36 km au Sud de Borj Bourguiba où elle présente une épaisseur maximale de 297 m. La formation Sanrhar a été définie et subdivisée également par Bonnefous(1964) en trois membres. Un membre inférieur argilo-gréseux constitué de grés fins, sans glauconie avec des niveaux argileux. Un membre moyen argilo-gréseux aussi formé i de grés glauconieux fins et d’argiles. Dans les trois membres, les grés montrent une croissance granulométrique du bas en haut ils sont quartziques ou argileux, localement carbonatés dans la partie inférieure. Ces grés Ordoviciens, par leur granulométrie plutôt grossière, leur classement granodécroissant, leurs stratifications obliques ainsi que la rareté de faune font penser à une sédimentation de type fluviatile. 4
  5. 5. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2. La formation Kasbah Léguine Lithologie et environnement de dépôt Le puits de Sidi Toui, situé au SE de Foum Tataouine, constitue le forage type de la formation Kasbah Léguine où elle est épaisse de 56 m. Cette formation se présente sous un faciès formé essentiellement de grés moyens à grossiers comportant des oolithes ferrugineuses à la base et au sommet. A l’Ordovicien moyen, la mer a progressé (transgression), la sédimentation s’enrichissait alors en grés à oolithes chloriteuses qui ont été déposés dans un milieu marin peu profond. Aspect réservoir Les corps gréseux associés à la formation Kasbah Léguine montrent une puissance qui varie entre 20 et 50 m La porosité moyenne de ces niveaux réservoirs n’est pas assez importante oscillant généralement entre 7 et 8%. 3. La formation Bir Ben Tartar Lithologie et environnement de dépôt Le forage type de cette formation est celui de Bir Ben Tartar (Tt1) situé à 43 km à l’est de Remada où elle se présente sous une épaisseur de103 m environ. Il s’agit essentiellement d’argiles silteuses fossilifères surmontées par des grés fins quartziques à niveaux d’oolithes chloriteuses. Cette formation a été subdivisée en deux membres -Un membre inférieur argileux constitué de d’argiles sombres silteuses très riche en faune marquant le début d’un cycle franchement marin au cours duquel le faciès argileux prédomine rapidement caractérisant ainsi un milieu de dépôt réducteur (à forte teneur en Uranium). -Un membre supérieur gréso-oolithique. Il s’agit de grés très fins qui peuvent être localement argileux quartziques ou carbonatés avec des niveaux à oolithes chloriteuses. Ces grés alternent avec des argiles silteuses et micacée. L’évolution des faciès et l’enrichissement en faune témoigneraient d’une influence marine plus au moins prononcée accompagnée d’un important changement climatique qui provoquerait la mise en place d’une calotte glaciaire importante. Aspect réservoir Les nivaux attribués à la formation Bir Ben Tartar sont caractérisés par une porosité moyenne égale à 7%. Par endroit ; la porosité peut atteindre 12%, la perméabilité étant faible (quelques milli Darcy). 4. La formation Djeffara Lithologie et environnement de dépôt Le forage type de cette formation est celui de Kasbah Leguine (LG1) 5
  6. 6. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Cette formation a été subdivisée en deux membres : Un membre inférieur argilo-gréseux Un membre supérieur gréseux Les sédiments de la formation Djeffara, traduisent un faciès de fin de cycle et de remblayage avec des influences périglaciaires atténuées. Aspect réservoir : Les niveaux gréseux de la formation Djeffara constituent des réservoirs prouvés d’hydrocarbures. Au sud tunisien, ils sont épais de 40 à120 m . La porosité est généralement de 10% mais pouvant atteindre 19%. Figure Ordovician and Silurian correlations between Sabria W-1, El Franig-3, El Franig-1 and Franig-2 showing the Hercynian, Taconian and Ordovocian unconformities Cores from Franig 1 show low-angle, cross-bedded laminations. The largest core show here is just over 30cm long 6
  7. 7. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2. RESERVOIR SILURIEN La formation Accacus Le forage type est celui de Garat Ben Sabeur-1(SB1) situé à 80 Km au SW de Borj Bourguiba où elle présente une puissance de 710 m. Elle repose normalement sur les argiles principales de la formation Tannezuft et elle supporte en discordance majeure les grés de Tadrart. Lithologie et milieu de dépôt Cette formation consiste en des alternances de grés et d’argiles, de complexes argilo-gréseux ou gréso-argileux. Dans certaines carottes de puits, ces grés montrent une bioturbation fréquente, des laminations planes et des stratifications obliques. La formation Acacus peut être subdivisée en trois unités - L’unité inférieure ou Acacus « A »constituée d’alternances de corps argileux et gréseux de 10 à 20 m d’épaisseur. - L’unité moyenne ou Acacus « B »à dominante argileuse avec des argiles basales de 40 à 50 m surmontées par un corps gréseux assez important. - L’unité supérieure ou Acacus « C »formée de fines alternances d’argiles, grés et de silts. Le milieu de dépôt de la formation Acacus est deltaïque. Il s’agit d’un complexe deltaïque progradant du sud vers le Nord où les séquences du front de delta sont nettement exprimées. L’influence de la marée dans ce milieu de front delta est exprimée par un grano- classement qui est généralement bon reflétant un remaniement continu ou un tri des sédiments par les courants de marée. Fig.5: Ghadames Basin Stratigraphi Correlation of the Acacus formation Ghadames Basin Stratigraphi Correlation of the Acacus formation 7
  8. 8. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Aspect réservoir: Les trois membres de la formation Acacus, par leurs caractéristiques pétrophysiques, constituent des réservoirs intéressants. Les intercalations gréseuses épaisses de 10 à 20 m présentant des porosités et des perméabilités assez élevées Il s’agit surtout de bancs gréseux de l’Acacus « A » qui sont les plus poreux jusqu’à 19.3% (EB1) la porosité étant essentiellement de type inter-granulaire. La perméabilité est également importante de l’ordre de 100 md pouvant atteindre 511 md. Ces niveaux sont nombreux et sont bien couverts par les lits argileux intraformationnels généralement plus épais. L’Acacus « A » est productif d’huiles dans le gisement de Oued Zar. Les niveaux gréseux de l’Acacus « B » sont moins épais ; la porosité varie entre 15 et 25%. Le membre Acacus « C » peut à son tour constituer un réservoir de bonne qualité vu ses caractéristiques pétrophysiques. La porosité est de 19% et est maximale pour une valeur de 50%. La perméabilité peut atteindre 128 md ou plus. 4. RESERVOIR DU TRIAS La formation Kirchaou (TAGI) Map showing Kirchaou Formation (Triassic) outcrops and major structural features 8
  9. 9. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Layered sections are seen in cores from well Sedimentary sequences of the Kirchaou EM-1 in the Makhrouga Field Formation in El Borma 135 well Qu’ils soient à l’affleurement ou en subsurface, les dépôts triasiques présentent une évolution lithologique depuis les sédiments continentaux à la base, aux évaporites et carbonates marins associés au sommet. Lithologie à l’affleurement En affleurement, les grés triasiques de Jebel Rehach s’étendent sur une distance de 15 km environ épais d’une cinquantaine de mètres. Ces grés sont caractérisés par des grains fins à moyens ; ils montrent successivement des stratifications en auges de différentes échelles, des stratifications obliques, des stratifications horizontales et des rides centimétriques parfois bidirectionnelles et à drapage argileux. Localement, ces grés montrent des troncs d’arbres métriques ferruginisés et des structures secondaires très fréquentes ; issues d’un phénomène très poussé de ferruginisation tardive. Lithologie en subsurface En subsurface, les grés de Kirchaou sont épais d’une cinquantaine de mètres et constitués par la superposition de quatre niveaux réservoirs (A, B, C-D et E) présentant chacun une partie inférieure gréseuse et une partie supérieure argileuse ou argilo-silteuse. Ces niveaux réservoirs sont subdivisés à leur tour en un certain nombre d’intervalles sédimentaires granodécroissants (finning-upward). Ces derniers débutent par des grés moyens à grossiers et à base légèrement 9
  10. 10. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed ravinante et se terminent par des intercalations argileuses et/ou silteuses très peu épaisses et latéralement assez continues. Milieu de dépôt L’étude sédimentologique détaillée des grés triasiques affleurant le log du Jebel Rehach, a montré que ces grés sont principalement d’origine fluviatile. Ces grés présentent en plus de petites phases de transitions marines tidaltiques et/ou éoliennes d’importance variée The depositional model of the fluvial braided channel in El Borma Field with the corresponding vertical braided sequence. The depositional model of the fluvial braided channel in El Borma Field with the corresponding vertical braided sequence. Etude des réservoirs 10
  11. 11. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Les grés triasiques tels qu’ils se présentent dans le champ d’El Borma, montrent un système poreux mixte comprenant une porosité primaire et une porosité secondaire d’origine diagénétique. Plusieurs types de porosités ont été distingués et qui sont la porosité inter granulaire, vacuolaire, intra granulaire, de fracture et la porosité inter cristalline…etc. Parmi les principaux phénomènes diagénétiques qui ont influencé les caractéristiques pétrophysiques des grés triasiques, on cite surtout la dissolution partielle des ciments, la compaction, le remplissage argileux (partiel). Des processus d’illitisation et/ou de chloritisation très tardives sont également signalés. Quantitativement, ces niveaux réservoirs présentent de bonnes caractéristiques pétrophysiques. Le tableau suivant illustre les valeurs de porosité et de perméabilité moyennes au sein des réservoirs de champ d’El Borma. L’autre tableau montre les caractéristiques des réservoirs de TAGI (équivalent à la formation Kirchaou) au niveau des différents gisements Niveaux Milieu de dépôt Epaisseur Porosité Perméabilité réservoirs moyenne(m) moyenne(%) moyenne(mD) A _Dépôts de barres de chenaux. 1 à 10 _Paléochenaux méandriformes. 10 à 15 _Milieu à forte énergie avec 17 928 creusement du lit d chenal 15 à 19 B -Système fluviatile 22 anastomosé. -Système 17 296 fluviatile méandriforme 12 C-D Dépôts fluviatiles à chenaux 16 158 anastomosés 22 à 12 E Système fluviatile anastomosé 6 à 33 Pas de données Pas de données Tab.5 : Les principaux caractéristiques des niveaux réservoirs du trias argilo-gréseux(champ d El Borma) (Gribaa et kaddour, 1985) modifié 11
  12. 12. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 3. RESERVOIRS DU MIOCENE La Formation Birsa (Golfe de Hammamet , Miocène) Lithologie et milieu de dépôt Dans l’offshore du golfe de Hammamet, les dépôts du Miocène attribués à la formation Birsa sont organisés en trois membres. - Un membre inférieur, formé par des séquences grano et stratocroissantes. A la base, ce membre montre des argiles qui évoluent vers le sommet à des grés fins à moyens, bien classés ; des grains de quartz subarrondis, des traces de pyrite et de glauconite sont également signalés. - Un membre moyen ou intraBirsa est essentiellement carbonaté constitué de packestones bioclastiques, de wackstones et de mudstones ; ce membre épais d’environ 10à 40 m indique un milieu marin restreint. - Un membre supérieur formé de sables fins à très fins, moyennement à bien classés alternant avec de minces niveaux de argileux. En subsurface, ces sables présentent des « lenticular » et des « flaser-beddings » ainsi que des bioturbations. Au sommet, ces grés deviennent carbonatés à grains fins à moyens et mal classés. Les trois termes de la formation Birsa traduisent la mise en place d’un système fluvio-deltaique dont la distribution des corps gréseux est contrôlée par la géométrie d’un système de grabens Miocene outcrops synthetic sequences interpretation (Cap Bon area), 12
  13. 13. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 13
  14. 14. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 14
  15. 15. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Aspect réservoir : Les réservoirs attribués à la formation Birsa constituent les plus grandes accumulations d’hydrocarbures dans le golfe de Hammamet. Ils sont productifs dans plusieurs gisements de la région (Tazerka, Cosmos, Oudna, Yasmine…). En fait, deux niveaux gréseux sont considérés comme réservoirs prouvés (Birsa inférieure et Birsa supérieure. Ces réservoirs se trouvent recouverts par les argiles intraformationnelles et les argiles de Saouf. Sur le plan pétrophysique, les niveaux réservoirs montrent de bonnes caractéristiques légèrement influencés par les phénomènes diagénétiques. Au niveau des grés inférieurs de Birsa, les grains sont moyens et faiblement cimentés ce qui explique la forte porosité (plus de 25 %) essentiellement d’origine primaire (intergranulaire) associée à une porosité secondaire type intragranulaire. -Les grés supérieurs de Birsa présentent une granulométrie généralement fine, montrent à leur tour une porosité bonne qui oscille entre 25 et 32 %. En général, au sein de ces réservoirs, la porosité est des l’ordre de 22 à 33 % et la perméabilité varie entre 10 et 400 md. 15
  16. 16. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Pl. 15 16
  17. 17. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed II. LES RESERVOIRS CARBONATES DE LA TUNISIE 1. RESERVOIRS DU JURASSIQUE Le Jurassique de la Tunisie atasique englobe deux masses carbonatées respectivement d'âge Lias inférieur et Malm. Le réservoir du Lias info correspond à des dolomies, déposés dans un environnement de type « tidal-flat » présentant de bonnes caractéristiques pétrophysiques (porosité vacuolaire de dissolution, porosité fenestrale). Le réservoir du Jurassique supérieur est représenté par des dolomies secondaires de caractéristiques pétrophysiques moyennes (porosité intercristalline et vacuolaire). Ces deux réservoirs potentiels n'ont pas encore fourni des hydrocarbures. Le réservoir jurassique productif est celui de la formation M'Rabtine Gisement. Ezzaouia (Golfe de Gabès) Stratigraphie. Les calcaires et dolomies à intercalations sableuses de la formation M'Rabtine du Jurassqiue supérieur (Oxfordien-Kimmeridgien) Sédimentologie. Plate-forme carbonatée interne soumise aux influences terrigènes (inner shelf). Pl. 16 Ph. A: Example of carbonate peritidal cycle composed of a chenalized term (hammer) grading upwards to a dolomitic bed being rich in algal laminations and birdeyes Ph. B: The sommital term of the sequence exhibiting a birdeyes horizontally disposed. These inter-supratidal structures are affected by post dolomitisation dissolution generating vuggy porosity (v) 17
  18. 18. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Porosity distibution within Early Liassic Lower Nara dolomites 18
  19. 19. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2. RESERVOIRS DU CRETACE 2.1 APTIEN (Serj) Gisement. Douleb Stratigraphie. Les carbonates récifaux de la formation Sera Sédimentologie. Calcaires de plate-forme à barrière récifale Caractéristiques pétrophysiques. (Porosité vacuolaire de dissolution, dolomitisation et karstification). Réservoir associé à une unconformité régionale (émersion). Aptian reservoir : Show map Douleb 1 well Pl. 17 19
  20. 20. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Ph. : Oolitic wacke-packstone showing compacted Ph. : Rudist debris showing intragranular porosity ooids partly dolomitized matrix, with numerous partly f illed with sparry calcite. moldic pores (pink) resulting from dedolomitization. Ph. : Dolomitized bioclastic packstone showing Ph. : Dolosparite showing rimmed dolomite intragranular ( bryozoan ) and partly calcite cernent and intercrystalline porosity f illed with oil. cemented porosity Ph. : Fine dolosparite showing vuggy porosity Ph. : Dolomitized bioclastic packstone showing and dissolved bioclasts with moldic porosity partly intragranular ( bryozoan ) and partly calcite filled with isopachous cernent. cemented porosity 20
  21. 21. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2. 2- CRETACE SUPERIUER (ZEBBAG) Gisement : Ezzaouia sur la terre et El Bibane en mer Stratigraphie. Les calcaires et dolomies de l'Albien supérieur-Cénomanien de la formation Zebbag Sédimentologie. Association de faciès (dolomies, calcaires et évaporites) de contexte de sédimentation de type « tidal-flat » (plate-forme interne restreinte) Caractéristiques pétrophysiques. Quatre horizons productifs (Z1, Z2, Z3 et Z4). (Porosité de fractures, de moule, vacuolaires et de karstification). Réservoir associé à une unconformité régionale (émersion de la plate-forme suivie par une karstification). Map of the southern Gulf of Gabes illustrating the area’s main geological features Diagrammatic cross section through the Zebbag oil discoveries. 21
  22. 22. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Cores from Ezzaouio 3 show Generalized stratigraphic column charocteristic vugs, fractures and for the Ezzaouia field, Zebbag brecciated zones as well as the reservoir original matrix porosity. The cores measure 1 3Omm at their widest 22
  23. 23. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2.3 CRETACE SUPERIEUR (ABIOD) Gisement. Sidi El Kilani, Maamoura Est 1 Stratigraphie. Les calcaires blancs et fins de la formation Abiod d'âge Campanien- Maestrichtien Sédimentologie. Calcaires (mud/wakestones) à microfaune planctonique (chalky limestones) déposés en milieu marin profond (bassin) Caractéristiques pétrophysiques. Porosité matricielle et de fractures, dolomitisation secondaire associée aux fractures. From field descriptions and petrological analyses the outcrop section ‘C’ (El Kef) and the Sidi El Kilani-1 well are located in rapidly subsiding basins with distal turbidites. Outcrop sections ‘A’ (El Garia) and ‘B’ (Jebel Trozza) are thought 10 have been deposited on the sheif-to-basin siope with debris flows and proximal turbidites. Map of central and northern Tunisia showing the transition from shallow to deep depositional environments of Campanian and Maastrichtian times. Exploration activity is currently focused in the east since northern Tunisia is less well known due to its structural complexity. In the west, the Abiod Formation is often exposed at surface but grabens and minor basins exist where the Abiod may be prospective. Scanning Electron Micrograph of o sidewall core from the producing interval in the Sidi El Kilani-1 well. The euhedral Foraminiferal wackestone with nests of foraminiferal calcite crystals form a loosely interlocking mosaic of micrite. packestone are seen here in a thin section of sidewall core The porosity is estimated to be 20-30% with good from the reservoir interval in Sidi El Kilani-1 The matrix is interconnection of pores. Pores are up to 10 micron across dominantly dense micrite leaving no visible macropores. while the throats between them are 0.5-1 micron wide. 23
  24. 24. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 2.4. EOCENE (El GUARIA) Gisement. Ashtart en mer et Sidi El Itayem sur terre Stratigraphie. Les calcaires à Nummulites de la formation El Guaria Sédimentologie. Calcaires bioclastiques (pakestones à grainstone) de plate-forme carbonatée de type rampe (middle ramp) Caractéristiques pétrophysiques. Porosité inter et intraparticulaire due à une intense dissolution. La perméabilité est améliorée par la présence de fractures. A schematic map showing the general paleogeography of northern Tunisia. The three surrounding figures show the paleogeology at various locations (A to C). Stratigraphy of the Metlaoui Group. 24
  25. 25. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed Cross-bedded limestone composed of red Imbricate or random-oriented nummulites algae, bryozoan, Nummulites and sand-rich grainstone in El Garia Fm. Sfeia Limestone. (Sfeia Lm., Unit III, Sfeia (El Garia Fm., top El Garia section) section) Geological model of early Eocene in Tunisia – (After H. Ben Jemia, 2001) 25
  26. 26. Faculté des Sciences de Tunis LFST3 :RME/RESERVOIRS ET PIEGES/AU : 2009-2010/ Pr. SOUSSI Mohamed 26
  27. 27. Pl. 18 Typical Nummulitic facies found within the Ashtart Field.
  28. 28. Pl. 19 Intra and inter granular porosity within El Garia nummulitic limestones
  29. 29. Documents utilisés AAPG Memoir 27 (1979). Carbonate Rock constituents Textures Cements and Porosity, 241p. AAPG Memoir 28 (1979). Constituents, Textures, Cements, and Porosities of sandstones and Associated Rocks 201 p. Basin Analysis, Principles and Applications (1990). Black Well scientific publications, 451 p. Eocene Nummulitic Limestone reservoir in East Central Tunisia (2002). Field Trip guide Book, ETAP memoir n° 17. Jurassic Petroleum Plays in Southern and Central Tunisia (2005). Field Trip guide Book, ETAP memoir n° 21, 56 p. Petroleum Geology of Tunisia (1990). ETAP memoir n° 1, 194 p. Miocene Play in Eastern Tunisia (2005). ETAP memoir n° 20, 40 p. Proceedings of the 6th Tunisian Petroleum Exploration Conference (1998). ETAP publication. SEPM, Special Publications n° 42 (1987). Reservoir Sedimentology. Tunisian Exploration review, ETAP publication.

×