Clube Semanal de Cultura Artística                       Mural           1857 - 2011                                      ...
Seu Espaço                                 Título da Matéria  Matérias temáticas ex-pondo a intimidade de as-sociados, atl...
Seu Espaço                                 Título da Matéria    L’agence     d’évaluationfinancière Moody’s envis-        ...
Cultura e História                                 Título - História  Todo mês trazer umcapítulo da história doclube, ou e...
Agenda                 Título de evento destaque  Agenda dos eventosculturais e esportivos domês   L’agence     d’évaluati...
Notícias do Cultura                                 Título da Matéria   Notícias de maior rele-vância sobre acontec-imento...
Notícias do Cultura                                 Título da Matéria   L’agence     d’évaluationfinancière Moody’s envis-...
Rapidinhas do Cultura                                 Título da Matéria  O mesmo que as notí-cias, porém para assun-tos de...
Entrevista                              Título da Matéria  Ping-pong com algum per-sonagem do clube sobre umtema que estej...
Aniversariantes                             Julho                Nome   Dia                   Nome   DiaCarlozalberto   Di...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Jornal

566 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
566
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jornal

  1. 1. Clube Semanal de Cultura Artística Mural 1857 - 2011 Cultura Edição N. 01 Julho de 2011 Nesta edição: Expediente Claudinei Cremonesi - Presidente Seu Espaço Plínio Escher Junior - 1º Vice-presidenteMatérias temáticas expondo a intimi- Gilberto de A. Umbuzeiro - 2º Vice-presidentedade de associados, atletas ou fun- Antonio Sérgio P. de Souza - 1º Secretário cionários do clube. Vladmir Antonio Brunialtti - 2º Secretário Antonio Aparecido Scarso - Diretor Financeiro Fernando A. J. Campos - Diretor de Patrimônio Cultura e História Renato José Zanolini - Diretor AdministrativoHistória do Cultura – Todo mês trazer Sérgio Roberto R. Silva Jr. - Diretor Técnico um “capítulo” da história do clube. José F. Picarelli Gonçalves - Diretor de Esporte Agenda Cultura Mural Cultura é uma publicação mensalAgenda dos eventos culturais e es- interna produzida pela equipe de portivos do mês comunicação social do Clube Semanal de Cultura Artística. Notícias do Cultura Circulação: 10 quadros - sendo 8 na sedeNotícias de maior relevância sobre social e 2 na administrativa, e também pelaacontecimentos no clube, como even- internet.tos esportivos, bailes, melhoras na estrutura, etc. Contato: muralcultura@clubecultura.com.br Entrevista Produzido Por: Gil Awei - Texto e fotosPing-pong com algum personagem Cazalberto Sobel - Textodo clube sobre um tema que esteja na José Manueli - Fotos pauta mensal do clube. Charles Tufo - Diagramação
  2. 2. Seu Espaço Título da Matéria Matérias temáticas ex-pondo a intimidade de as-sociados, atletas ou fun-cionários do clube. L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait deleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé lanote début juin, selon une Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legsérie de communiqués pub-liés mercredi 15 juin. élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle Moody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale L’évaluation des trois de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne doncétablissements français un cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré-aura pour objet principal vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agenceleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle quenote à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’est Par ailleurs, Société gé-agricole est actuellement pas de même nature pour nérale possède égalementde Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans le une filiale en Grèce, Geniki,
  3. 3. Seu Espaço Título da Matéria L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis- EXPOSITIONSage d’abaisser la note desbanques françaises BNP Moody’s rappelle que l’exposition à la Grèce n’estParibas, Société générale pas de même nature pour les trois banques. Dans leet Crédit agricole du fait de cas du Crédit agricole, elle tient avant tout à sa filialeleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé la Emporiki et concerne donc pour l’essentiel des cré-note début juin, selon une ances privées. L’agence considère que l’effet “sec-série de communiqués pub- ondaire” d’un défaut de l’Etat grec pourrait être “signi-liés mercredi 15 juin. L’évaluation des troisétablissements français traîner d’abaissement de une réévaluation du soutienaura pour objet principal notation de plus d’un cran dit systémique, c’est-à-leur exposition à la dette dans le cas de BNP Pari- dire l’aide que pourraientde l’Etat grec et à celle du bas et Crédit agricole. La fournir les pouvoirs publicssecteur privé. N’écartant note à long terme de Crédit en cas de crise grave. Ac-plus un défaut de paie- agricole est actuellement tuellement, l’apport de cement de la Grèce, Moody’s de Aa1, la deuxième plus soutien potentiel à la notemesurera notamment élevée dans la hiérarchie de de Société générale est“l’incohérence potentielle Moody’s, tandis que celle plus élevé que pour les au-qui pourrait exister entre un de BNP Paribas est de Aa2, tres banques françaises,défaut ou une restructura- un cran en-dessoun re- souligne l’agence.Moody’stion [de la dette grecque] vanche, dans le cas de So- rappelle que l’expositionet les notes actuelles” des ciété générale, la dégrada-établissements français. tion pourrait atteindre deux à la. Moody’s indique que crans, dans la mesure où Grèce n’est pas del’examen ne devrait pas en- l’examen inclura également même nature pour les trois banques. Dans le cas du Crédit agricole, elle tient avant tout à sa filiale Em- poriki et concerne donc pour l’essentiel des cré- ances privées. L’agence considère que l’effet “sec- ondaire” d’un défaut de l’Etat grec pourrait être “significatif” pou.r la banque, du fait de cette exposition à Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Leg l’économie locale.
  4. 4. Cultura e História Título - História Todo mês trazer umcapítulo da história doclube, ou então o resumode uma década contendoos principais acontec-imentos relacionados aoCultura Artística. L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait de Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé la note à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’estnote début juin, selon une agricole est actuellement pas de même nature poursérie de communiqués pub- de Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans leliés mercredi 15 juin. élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle Moody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale L’évaluation des trois de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne doncétablissements français un cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré-aura pour objet principal vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agenceleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle que
  5. 5. Agenda Título de evento destaque Agenda dos eventosculturais e esportivos domês L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait deleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé lanote début juin, selon unesérie de communiqués pub- Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legliés mercredi 15 juin. Moody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale L’évaluation des trois de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne doncétablissements français un cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré-aura pour objet principal vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agenceleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle quenote à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’est Par ailleurs, Société gé-agricole est actuellement pas de même nature pour nérale possède égalementde Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans le une filiale en Grèce, Geniki,élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle mais avec un portefeuille de
  6. 6. Notícias do Cultura Título da Matéria Notícias de maior rele-vância sobre acontec-imentos no clube, comoeventos esportivos,bailes, melhoras na es-trutura, etc. L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait deleur exposition à la Grèce, Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legdont Moody’s a baissé lanote début juin, selon une agricole est actuellement pas de même nature poursérie de communiqués pub- de Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans leliés mercredi 15 juin. élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle Moody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale L’évaluation des trois de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne doncétablissements français un cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré-aura pour objet principal vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agenceleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle quenote à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’est Par ailleurs, Société gé-
  7. 7. Notícias do Cultura Título da Matéria L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait deleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé lanote début juin, selon unesérie de communiqués pub-liés mercredi 15 juin. L’évaluation des troisétablissements français Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legaura pour objet principalleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle quenote à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’est Par ailleurs, Société gé-agricole est actuellement pas de même nature pour nérale possède égalementde Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans le une filiale en Grèce, Geniki,élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle mais avec un portefeuille deMoody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale prêts au secteur privé nette-de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne donc ment plus restreint dja, mercun cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré- avant tout à sa filiale Empo-vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agence riki et Zinedine Zidane.
  8. 8. Rapidinhas do Cultura Título da Matéria O mesmo que as notí-cias, porém para assun-tos de menor relevância.Duas ou três notas na pá-gina. L’agence d’évaluationfinancière Moody’s envis-age d’abaisser la note desbanques françaises BNPParibas, Société généraleet Crédit agricole du fait deleur exposition à la Grèce,dont Moody’s a baissé la Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legenda Legnote début juin, selon unesérie de communiqués pub- de Aa1, la deuxième plus les trois banques. Dans leliés mercredi 15 juin. élevée dans la hiérarchie de cas du Crédit agricole, elle Moody’s, tandis que celle tient avant tout à sa filiale L’évaluation des trois de BNP Paribas est de Aa2, Emporiki et concerne doncétablissements français un cran en-dessoun re- pour l’essentiel des cré-aura pour objet principal vanche, dans le cas de So- ances privées. L’agenceleur exposition à la dette ciété générale, la dégrada- considère que l’effet “sec-de l’Etat grec et à celle du tion pourrait atteindre deux ondaire” d’un défaut desecteur privé. N’écartant crans, dans la mesure où l’Etat grec pourrait être “sig-plus un défaut de paie- l’examen inclura également nificatif” pour la banque, dument de la Grèce, Moody’s une réévaluation du soutien fait de cette exposition àmesurera notamment dit systémique, c’est-à- l’économie locale.“l’incohérence potentielle dire l’aide que pourraientqui pourrait exister entre un fournir les pouvoirs publics Pour BNP Paribas et So-défaut ou une restructura- en cas de crise grave. Ac- ciété générale, en revanche,tion [de la dette grecque] tuellement, l’apport de ce c’est avant tout le porte-et les notes actuelles” des soutien potentiel à la note feuille de titres d’Etat qui estétablissements français. de Société générale est concerné. Il atteignait, fin plus élevé que pour les au- mars, 2,5 milliards d’euros Moody’s indique que tres banques françaises, pour Société générale et 5l’examen ne devrait pas en- souligne l’agence. milliards d’euros pour BNPtraîner d’abaissement de Paribas. Il n’était que denotation de plus d’un cran EXPOSITIONS 600 millions d’euros pourdans le cas de BNP Pari- Crédit agricole.bas et Crédit agricole. La Moody’s rappelle quenote à long terme de Crédit l’exposition à la Grèce n’est Par ailleurs, Société gé-agricole est actuellement pas de même nature pour nérale possède également
  9. 9. Entrevista Título da Matéria Ping-pong com algum per-sonagem do clube sobre umtema que esteja na pauta men-sal do clube. L’agence d’évaluation finan-cière Moody’s envisage d’abaisserla note des banques françaisesBNP Paribas, Société générale etCrédit agricole du fait de leur ex-position à la Grèce, dont Moody’sa baissé la note début juin, selonune série de communiqués pub-liés mercredi 15 juin. L’évaluation des trois établisse- clura également une L’agence considère quements français aura pour ob- réévaluation du soutien l’effet “secondaire” d’unjet principal leur exposition à la dit systémique, c’est- défaut de l’Etat grecdette de l’Etat grec et à celle du à-dire l’aide que pour- pourrait être “significa-secteur privé. N’écartant plus un raient fournir les pou- tif” pour la banque, dudéfaut de paiement de la Grèce, voirs publics en cas fait de cette expositionMoody’s mesurera notamment de crise grave. Actu- à l’économie locale.“l’incohérence potentielle qui ellement, l’apport depourrait exister entre un défaut ce soutien potentiel à Pour BNP Paribas etou une restructuration [de la dette la note de Société gé- Société générale, engrecque] et les notes actuelles” nérale est plus élevé revanche, c’est avantdes établissements français. que pour les autres tout le portefeuille de banques françaises, titres d’Etat qui est Moody’s indique que l’examen souligne l’agence. concerné. Il atteignait,ne devrait pas entraîner fin mars, 2,5 milliardsd’abaissement de notation de plus EXPOSITIONS d’euros pour Sociétéd’un cran dans le cas de BNP Pa- générale et 5 milliardsribas et Crédit agricole. La note à Moody’s rappelle que d’euros pour BNP Pa-long terme de Crédit agricole est l’exposition à la Grèce ribas. Il n’était que deactuellement de Aa1, la deuxième n’est pas de même 600 millions d’eurosplus élevée dans la hiérarchie de nature pour les trois pour Crédit agricole.Moody’s, tandis que celle de BNP banques. Dans le casParibas est de Aa2, un cran en- du Crédit agricole, elle Par ailleurs, Socié-dessoun revanche, dans le cas tient avant tout à sa filia- té générale possèdede Société générale, la dégrada- le Emporiki et concerne également une filialetion pourrait atteindre deux crans, donc pour l’essentiel en Grèce, Geniki, maisdans la mesure où l’examen in- des créances privées. avec un portefeuille de
  10. 10. Aniversariantes Julho Nome Dia Nome DiaCarlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20Carlozalberto Dias 20 Carlozalberto Dias 20

×