L’approche genre

448 vues

Publié le

mise en question de l'approche genre

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’approche genre

  1. 1. L’approche genre KHALID HAFIDI IDE
  2. 2. définitions • Approche: action, manière d'aborder un sujet, un problème (Larousse)
  3. 3. Le genre : Il se rapporte aux rôles sociaux, économiques, et culturels des Hommes et des Femmes, ainsi qu'aux relations entre ces derniers. On tient compte des responsabilités spécifiques des Hommes et des Femmes dans une culture ou un lieu donné, et dans les différents groupes de population (personnes âgées, groupes ethniques, etc.)
  4. 4. • Le genre, concept sociologique Il exprime : -les rapports sociaux de sexe, -la construction sociale des caractéristiques, valeurs et normes attachées au féminin et au masculin par la culture, l’éducation, les institutions…
  5. 5. • Les rapports sociaux entre femmes et hommes sont marqués par : - une hiérarchisation - des inégalités au détriment des femmes
  6. 6. Le genre :concept relationnel • Il fait référence aux identités, aux rôles et aux relations que l’on attribue aux hommes et aux femmes • Il diffère du sexe qui fait référence aux caractéristiques biologiques (généralement considérées comme binaires) des femmes et des hommes, notamment les différences physiologiques, immunologiques, génétiques et hormonales
  7. 7. • « Il y a une bonne chose : les normes et les valeurs de ‘genre’ ne sont pas fixes ; elles évoluent dans le temps, varient sensiblement d’un endroit à un autre et sont susceptibles de changer. Les conséquences négatives pour la santé qui résultent des différences et des inégalités entre les hommes et les femmes ne sont donc pas fixes non plus. Elles peuvent changer » • OMS : Pourquoi parle-t-on de "genre" et santé ? www.who.int/gender/genderandhealth/fr.
  8. 8. « le genre ne signifie pas que les hommes et les femmes doivent être identiques ou qu’ils doivent faire les mêmes choses. La seule chose qui est similaire, ce sont les droits auxquels ils peuvent prétendre. » • INSTRAW, www.un-instraw.org.
  9. 9. Égalité de genre : • signifie égalité entre tous les genres • La lutte contre la discrimination passe par l’égalité de genre. • Elle est fondée sur le concept selon lequel tous les êtres humains sont libres de développer leurs capacités personnelles et de faire des choix sans être limités par des stéréotypes, des préjugés et des rôles rigides assignés à chacun des sexes • signifie également que les différents comportements, aspirations et besoins des hommes et des femmes sont considérés, valorisés et satisfaits de manière égale. • L’égalité des chances est un des moyens qui permet de mesurer l’égalité de genre. équité de genre: • est légèrement différente en ce qu’elle « vise à comprendre l’impact que les relations, les identités et les rôles assignés à chacun des sexes ont sur certains aspects de la vie des hommes et des femmes • Elle reconnaît que les femmes et les hommes ont des besoins, des pouvoirs, des préférences et des intérêts différents qui doivent être identifiés et pris en compte et elle s’efforce donc d’aboutir à « une équivalence de qualité de vie »
  10. 10. L’inégalité H/F dominance masculine sur le pouvoir et la prise de décision le travail gratuit domestique des femmes : invisible, pas pris en compte
  11. 11. • Les femmes subissent des inégalités dans: -l’accès et le contrôle des ressources -dans leur liberté de parole et de mouvement, - dans leur liberté à faire des choix à toutes les étapes de leur vie
  12. 12. • Source de cette inégalité : la répartition des rôles, des responsabilités, des activités et des ressources entre femmes et hommes ce qui limite la liberté des femmes à jouir des droits humains. Également la femme souffre des discriminations liées aux coutumes et aux traditions
  13. 13. • « On ne naît pas femme, on le devient ». (Simone de Beauvoir, « Le deuxième sexe » 1949) "L’approche genre part du constat que les inégalités entre les femmes et les hommes sont construites par les sociétés..
  14. 14. L’approche genre • L’approche Genre repose sur l’analyse et la remise en cause des processus qui différencient et hiérarchisent les individus en fonction de leur sexe. • La mise en œuvre de l’approche de genre est une condition de l’efficacité et de la viabilité des actions de développement, ".
  15. 15. • En tant que concept, l’approche Genre analyse les rapports de pouvoirs entre les femmes et les hommes basés sur l’assignation des rôles socialement construits en fonction du sexe.
  16. 16. • En tant qu’objectif, l’approche Genre promeut l’égalité des droits et défend l’universalité des droits et l’égal accès à la justice, ainsi qu’un partage équitable des ressources et responsabilités entre les femmes et les hommes
  17. 17. • En tant que méthodologie, l’approche Genre produit une analyse comparée de la situation des femmes et des hommes tant d’un point de vue économique que social, culturel et politique. Elle est transversale et aborde tous les champs du développement. Elle conduit à la remise en cause des représentations et pratiques inégalitaires, individuelles et collectives
  18. 18. • La méthodologie de l’approche genre implique également une démarche résolument participative, créant les meilleures conditions pour une participation réelle des femmes en valorisant les apports des femmes (activités, propositions..) autant que ceux des hommes afin d’ enrichir les connaissances et permettre une compréhension plus objective de la réalité
  19. 19. Approche genre: outil de transformation sociale • vise l’égalité des droits et son application dans les opportunités d’accès et de contrôle des ressources par les femmes et les hommes -l’égalité entre les sexes dans le domaine de la participation décisionnelle et politique - la valorisation et la reconnaissance sociale et économique des rôles et contributions des deux sexes dans les sphères privée et publique
  20. 20. • Vise construire une société plus juste et plus égalitaire, en privilégiant un développement centré sur l’humain, les relations égalitaires entre les femmes et les hommes et un développement durable et solidaire
  21. 21. • L’approche genre vise aussi la prévention et la répression des violences fondées sur le sexe, un partage équitable des ressources et des responsabilités, ainsi qu’un développement humain plus complet et durable pour tous et toutes.
  22. 22. • L’approche genre et développement vise l’autonomisation des femmes. C’est un processus d’acquisition « de pouvoirs » au niveau individuel et collectif. Il désigne la capacité d’agir de façon autonome, la capacité à faire des choix et à prendre des décisions pour sa vie et sa société.
  23. 23. • L’atteinte de ces objectifs passe obligatoirement par l’éradication des préjugés et des stéréotypes sexués qui constituent autant de barrières à l’égalité et par une redéfinition des rôles « traditionnellement » attribués aux femmes et aux hommes dans la société
  24. 24. But • - Parité H/F dans le processus de développement et réduction de la pauvreté chez les Femmes • - Pleine participation des femmes à toutes les étapes et à tous les niveaux du processus de développement pour atteindre l’égalité entre les sexes • - Recherche des réponses aux questions fondamentales et réduction des écarts entre le H/F afin d’assurer un développement équitable pour tous • - Repenser le processus actuel et non créer une entité distincte ( Apprivoiser les facteurs influencés par les spécificités H/F)
  25. 25. Méthode: approche participative • Renforcement des capacités des femmes par : - Meilleure prise de conscience de leurs besoins, de leurs droits et de leurs compétences - Grande possibilité d'expression • Analyse des rôles et responsabilités assignées socialement aux hommes et aux femmes
  26. 26. stratégies • Identifier les besoins pratiques déterminés par les hommes et les femmes en vue d'améliorer leurs conditions • Traiter en même temps les intérêts stratégiques des femmes et des Hommes • Adopter un développement axé sur les personnes et non sur les institutions
  27. 27. CARACTÉRISTIQUES DE L'APPROCHE GENRE : • • C'est un facteur social, mais n'est pas déterminé biologiquement comme le résultat de caractéristiques sexuelles hommes/femmes • • Se réfère aux relations qui existent entre les hommes et les femmes, mais non aux hommes et aux femmes en soi • • A une approche pour un développement durable et équitable à la base, plutôt que de cautionner les situations d'inégalité en les uniformisant
  28. 28. L’approche genre au Maroc • L’approche genre est au centre de tout processus de développement et il est important de noter que les activités de développement peuvent avoir un impact sur les identités et les rôles assignés à chacun des sexes ainsi que sur les relations entre les hommes et les femmes en général .il es nécessaire donc d’intégrer la question du genre dans les actions de planification, de mise en œuvre et d’évaluation de tous les programmes
  29. 29. • Dans notre société, cet objectif est pluriel. Il présente à la fois, un enjeu sociétal pour réduire les inégalités, les facteurs d’exclusion et assurer un développement humain équitable ; un enjeu démocratique, celui de l’égalité en droits et en dignité des hommes et des femmes ainsi qu’un enjeu économique, pour lever les entraves à la contribution économique des femmes et favoriser une croissance en faveur des populations pauvres et vulnérables
  30. 30. • Elaboration de la stratégie nationale pour l’équité et l’égalité entre les sexes par l’intégration de l’approche genre dans les politiques et les programmes de développement. • La nouvelle constitution marocaine de Juillet 2011 affirme l’égalité entre les femmes et les hommes • Révision en 2004 du Code de la Famille, première avancée majeure allant dans le sens de la parité au Maroc. Ce texte instaure trois principes importants, ayant trait à la recherche d’une parité sociale. Il s’agit de l’égalité juridique entre les hommes et les femmes, de la coresponsabilité au sein du couple et de l’accès de la femme à la majorité sociale. Ainsi, ce code accorde-t-il à la femme des droits à même de lui garantir plus d’égalité et d’équité vis-à- vis de l’homme
  31. 31. L’approche genre en matière de santé L’adoption de l’AG en matière de santé peut: • contribuer à l’égalité de genre et favorisent l’équité en matière de santé et d’accès aux soins • Protéger les droits humains • contribuer à la réalisation de l’initiative mondiale pour l’accès universel aux soins et des objectifs du Millénaire pour le développement
  32. 32. • La Constitution de l'OMS affirme que "La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale." • Cinquante ans après l'adoption de ce texte, il est de plus en plus largement reconnu que les facteurs qui déterminent l'état de santé des femmes et des hommes présentent des différences. La dynamique du genre dans le domaine de la santé revêt à cet égard une importance profonde qui a longtemps été négligée.
  33. 33. • Réalité: l’existance des liens entre l'appartenance sexuelle et la santé (OMS) • Face à cette réalité l’OMS s’est fixée d’adopter une démarche respectueuse de la différence entre les sexes dont le but est aider à améliorer la santé des femmes et des hommes par le biais de recherches, de politiques et de programmes qui tiennent dûment compte des différences entre les sexes
  34. 34. • les relations entre les hommes et les femmes entraînent: -des inégalités de genre et -des différences dans les rôles et les responsabilités assumés par les hommes et les femmes. Celles-ci peuvent conduire à des iniquités entre les hommes et les femmes en matière de santé et d’accès aux soins de santé en raison « des inégalités dans l’accès aux ressources, aux informations et aux pouvoirs » qui façonnent la capacité de chacun à protéger sa propre santé.
  35. 35. • « Les inégalités et les différences qui existent entre les hommes et les femmes sont une cause majeure d’iniquité dans le domaine de la santé et des soins. Les prestataires de santé et les chercheurs sont toujours plus nombreux à admettre le rôle essentiel que doivent tenir les questions de genre dans les politiques, la planification, la pratique et les recherches en matière de santé, tant pour limiter les inégalités que pour accroître l’efficacité et l’efficience des services de santé. »
  36. 36. Le genre et santé le genre joue un rôle important pour la santé car • • les inégalités, les rapports de force, les normes, les identités, les rôles, les comportements, le pouvoir décisionnel, le contrôle des ressources, les attentes, les fonctions sociales et les responsabilités liés au genre ont un impact et/ou influencent • • les risques de maladie, la vulnérabilité et l’exposition à une mauvaise santé, la perception de la santé et des besoins de santé, l’impact et le poids de la maladie, ainsi que l’accès aux soins et aux traitements et la capacité à en prendre le contrôle – en d’autres termes, la capacité à protéger sa propre santé. • C’est pourquoi Fonds mondial a adopté une stratégie sur l’égalité de genre
  37. 37. Mise en pratique de l’approche axée sur le genre Analyse de genre la collecte et l’étude systématiques d’informations sur les différences de genre et sur les relations sociales dans le but d’identifier, de comprendre et de corriger les iniquités basées sur le genre il s’agit d’un outil de description et de diagnostic qui sert à introduire la question du genre dans les activités et les projets de développement liés à la santé étudie l’interaction entre les différences biologiques et sociales et leurs conséquences en matière d’inégalités de santé
  38. 38. Élaboration de programmes sensibles au genre et contribuant à transformer les rapports de genre : • Les gouvernements, les agences internationales et les organisations non-gouvernementales prêtent une attention croissante aux composantes « droits humains » du genre et notamment à la nécessité de créer des programmes sensibles au genre qui traitent des risques et des vulnérabilités spécifiques aux femmes et aux filles ainsi qu’ aux hommes, aux garçons et aux groupes marginalisés ou qui ont un effet transformateur sur les rapports d’inégalité entre les hommes et les femmes
  39. 39. • Les programmes sensibles au genre : sont des programmes, approches ou activités qui reconnaissent les différents besoins et contraintes liés au genre et à la sexualité des personnes et qui s’efforcent d’y répondre. Ces activités améliorent considérablement l’accès des femmes et des filles et/ou des hommes et des garçons à la protection, au traitement ou aux soins
  40. 40. L’Initiative allemande BACKUP BACKUP est l’acronyme de Building Alliances, Creating Knowledge and Updating Partners • BACKUP a aidé de nombreux pays à accéder aux financements accordés par le Fonds mondial et à les mettre en oeuvre pour améliorer considérablement leurs services de santé • BACKUP est axé sur le renforcement des capacités dans trois domaines transversaux : le renforcement des systèmes de santé existants (sur la base des concepts de l’OMS), le renforcement des systèmes communautaires et les approches axées sur le genre et sur les groupes de population les plus concernés • BACKUP encourage toutes les organisations partenaires à analyser la question genre et l’intégrer à leurs programmes
  41. 41. Références • APPROCHE GENRE : une approche pour un développement équitable H/F durable par Par Pulchérie NOMO ZIBI Consultante en Genre et en Développement international (26 octobre 2006 Université du Québec à Montréal ) • http://www.adequations.org/spip.php?article1515 • Fiche-pays sur la thématique « Genre – femmes et développement » Mise à jour en juin 2013 réalisée par le Réseau Rhône-Alpes Genre et développemen • Politique de l’OMS en matière de genre, 2002 • Liverpool School of Tropical Medicine : Guidelines for the Analysis of Gender and Health (Directives pour l'analyse du genre et de la santé), www.lstmliverpool.ac.uk/research/departments/international-public-health/gender- and-health-group/guidelines • http://www.lstmliverpool.ac.uk/research/departments/international-public- health/gender-and-health-group/guidelines.
  42. 42. Merci

×