Stratégie Nationale de Nutrition
2011-2019
1ère partie: analyse de la situation nutritionnelle
au Maroc
KHALID HAFIDI
IDE
I-CONSTAT
Amélioration de la
situation nutritionnelle
au Maroc grâce à 3
facteurs
Le développement
économique
L’amélioration des
ser...
• Cependant le Maroc connait certains
problèmes nutritionnelles. en comparaison
aves la région EMRO, le Maroc est classé
p...
A- La transition démographique
• L’ISF a connu une forte diminution allant de 7 en 1962 à 2,2 enfants par
femmes en 2010 (...
B- La transition épidémiologique
• 3 groupes d’affections responsables de lourde
charges de morbidité et de mortalité :
-l...
C- La transition alimentaire
• Transition démographique transition épidémiologique
Modification des modes vie :
-les modes...
évolution de la consommation alimentaire :
• Augmentation globale de l’apport énergétique
• Alimentation plus diversifiée
...
Les niveaux de consommation se diffèrent entre:
- Entre le milieu rural et milieu urbain
- Entre les plus riches et les pl...
Le changement de profil alimentaire au
Maroc résulte de :
• -la croissance de la production de l’industrie
alimentaire
• -...
D- La situation nutritionnelle de la
population marocaine
1) Chez l’enfant :
a- l’allaitement maternel
- 1èr aliment natur...
b- la malnutrition fœtale:
• L’état nutritionnel de la femme a un impact direct
sur le taux de mortalité aussi bien infant...
C-la malnutrition infantile
• Fréquente chez les enfants de moins de 5
ans
• La malnutrition provoque des infections en
en...
D- les carences en micronutriments
• Les carences en micronutriments comme le fer,
la vitamine A et l’iode sont des causes...
E- l’obésité et la surcharge pondérale
• Le surpoids et l’obésité infantile est en nette
augmentation dans la société maro...
• 2) Chez l’adulte :
• a- les carences en micronutriments :
- Carence en fer est la principale cause de l’anémie .elle
est...
B- l’obésité et la surcharge pondérale
Cette pathologie est liée à l’évolution de la consommation
alimentaire en plus du c...
II- CONTEXTE GENERAL
Les acquis Les opportunités Les contraintes
-programme national de lutte
contre les carences en
micronutriments
-prise en ...
Merci
Stratégie nationale de nutrition
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Stratégie nationale de nutrition

439 vues

Publié le

Stratégie nationale de nutrition

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
439
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stratégie nationale de nutrition

  1. 1. Stratégie Nationale de Nutrition 2011-2019 1ère partie: analyse de la situation nutritionnelle au Maroc KHALID HAFIDI IDE
  2. 2. I-CONSTAT
  3. 3. Amélioration de la situation nutritionnelle au Maroc grâce à 3 facteurs Le développement économique L’amélioration des services de santé Développement d’autre secteurs: agriculture, éducation….
  4. 4. • Cependant le Maroc connait certains problèmes nutritionnelles. en comparaison aves la région EMRO, le Maroc est classé parmi les pays qui connaissent une transition nutritionnelle précoce : des niveaux de surcharge pondérale, d’obésité, et de sous- alimentation associés à un niveau élevé des carences en micronutriments
  5. 5. A- La transition démographique • L’ISF a connu une forte diminution allant de 7 en 1962 à 2,2 enfants par femmes en 2010 (END) • L’espérance de la vie à la naissance s’est allongée à 74ans en 2010 (END) • La mortalité infantile est passée de 47 à 30 pour mille naissances vivantes de 2004 à 2010 (END) • La mortalité maternelle est passée de 227 à 112 décès pour 100000 naissances vivantes entre 2004 à 2010 (END) • Le taux d’accroissement démographique est passé de 2,7 % en 1964 à 1,4% en 2004 • Le taux d’urbanisation a augmenté passant de 29,2% en 1960 à 55,1% en 2004.(HCP) Ces facteurs ont entrainé une modification de la pyramide des âges avec tendance au vieillissement= accroissement progressif de la prévalence des maladies chroniques et dégénératives
  6. 6. B- La transition épidémiologique • 3 groupes d’affections responsables de lourde charges de morbidité et de mortalité : -les maladies non transmissibles sont responsables de 55,8% de la charge de morbidité globale(ENFRMC 2000) -les maladies transmissibles avec les maladies maternelles et périnatales : 33,4% de la charge de la morbidité globale (PAS 2008-2012) -les maladies d’origine alimentaire : les allergies alimentaires
  7. 7. C- La transition alimentaire • Transition démographique transition épidémiologique Modification des modes vie : -les modes alimentaires -l’activité physique La transition alimentaire : le passage d’une alimentation traditionnelle basée sur les céréales et légumineuses à une alimentation qui comprend davantage des produits d’origine animale pour répondre aux besoins énergétique d’une vie sédentaire
  8. 8. évolution de la consommation alimentaire : • Augmentation globale de l’apport énergétique • Alimentation plus diversifiée • Modification de la répartition des différents macronutriments • Recul de la part de glucides complexes contre des sucre simples • Consommation des céréales tjr importante • Progression de consommation des fruits et légumes mais reste toujours insuffisante • Diminution de l’apport des fibre alimentaires • Augmentation des lipides surtout invisibles et saturés • Augmentation des protéines animales au détriment des protéines d’origine végétale
  9. 9. Les niveaux de consommation se diffèrent entre: - Entre le milieu rural et milieu urbain - Entre les plus riches et les plus pauvres Régression de la pratique de l’activité physique : seulement 50% des jeunes qui pratiquent l’activité physique Donc: déviation du modèle alimentaire méditerranéen conséquences
  10. 10. Le changement de profil alimentaire au Maroc résulte de : • -la croissance de la production de l’industrie alimentaire • - la présence des médias +++ : encourager les gens à la consommation des produits alimentaires favorisant l’obésité et d’autre désordres métaboliques Installation d’une transition nutritionnelle
  11. 11. D- La situation nutritionnelle de la population marocaine 1) Chez l’enfant : a- l’allaitement maternel - 1èr aliment naturel pour les nourrissons - Contient des calories et nutriment dont l’enfant a besoin - Favorise le développement sensoriel et cognitif - Protège le nourrisson contre les maladies infectieuses et chroniques - L’allaitement exclusif au sein diminue la MI - Réduit le cancer ovarien ou mammaire chez les mères - Au Maroc, L’AM exclusif durant les 6 premiers mois est passé de 62% en 1992 , à 32% 2004, en 2006 n’est plus que 15% .
  12. 12. b- la malnutrition fœtale: • L’état nutritionnel de la femme a un impact direct sur le taux de mortalité aussi bien infantile que maternelle, aussi a un impact sur le poids de naissance le développement précoce de l’enfant • Faible poids à la naissance : si < 2,5kg (OMS) • Souvent la malnutrition démarre pendant la vie fœtale et peut se prolonger tout au long de la vie surtout chez les filles et femmes, celle-ci donnant à leur tour naissance à des enfants qui présentent un retard de croissance intra-uterin • Au Maroc, 5,9% des enfants nés à terme ont un faible poids à la naissance (ENPSF 2003-2004)
  13. 13. C-la malnutrition infantile • Fréquente chez les enfants de moins de 5 ans • La malnutrition provoque des infections en entrainant un affaiblissement de l’immunité, sensibilité accrue aux maladies, un retard de développement physique et mental et baisse de productivité. • Au Maroc la malnutrition affecte plus les enfants du milieu rural et ceux issues de couches sociales les plus démunies.
  14. 14. D- les carences en micronutriments • Les carences en micronutriments comme le fer, la vitamine A et l’iode sont des causes sous jacentes qui contribuent aux mortalités maternelle et infantile.
  15. 15. E- l’obésité et la surcharge pondérale • Le surpoids et l’obésité infantile est en nette augmentation dans la société marocaine. Il est en rapport avec le changement du mode de vie à l’origine de la transition épidémiologique et nutritionnelle • Chez les enfants de moins de 5 ans on note : -10,4% ont un surpoids -5,4 % ont un obésité (ENPSF 2003-2004) Il faut développer un environnement favorable à l’activité physique et renforcer le contrôle de publicités des produits alimentaires surtout ceux destinés aux enfants
  16. 16. • 2) Chez l’adulte : • a- les carences en micronutriments : - Carence en fer est la principale cause de l’anémie .elle est source de complication pendant la grossesse et peut être à l’origine de décès maternel par aggravation de l’hémorragie du postpartum - Consommation insuffisante des autres micronutriments : vit A, iode, acide folique, zinc a un impact profond tant sur la santé de la mère que sur celle du fœtus - 18% des hommes ont une anémie par carence en fer
  17. 17. B- l’obésité et la surcharge pondérale Cette pathologie est liée à l’évolution de la consommation alimentaire en plus du changement du mode de vie en rapport avec la sédentarité Donc: une stratégie de nutrition, une surveillance alimentaire, et une grande mobilisation sociale s’imposent
  18. 18. II- CONTEXTE GENERAL
  19. 19. Les acquis Les opportunités Les contraintes -programme national de lutte contre les carences en micronutriments -prise en charge intégrée de l’enfant -programme national de lutte et de prévention contre le diabète -programme de lutte et prévention des maladies cardiovasculaires -programme national de la santé scolaire et universitaire -programme de lutte contre les troubles dus à la carence en iode -programme de lutte contre les maladies épidémiques et les zoonoses -programme de l’hygiène du milieu -plan national de prévention et -INDH -vision du secteur de la santé à l’horizon 2020 -plan d’action nat de l’enfant -plan d’action du MS 08-12 -plan Maroc vert -plan d’urgence pour l’éducation nationale -programme de lutte contre l’analphabétisme -mise en place d’un ONSSA -sommet mondiale pour l’enfant(New york , 1990) -recommandation de la conférence internationale sur la nutrition (Rome,92) -sommet mondiale de l’alimentation(Rome,96) -stratégie globale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (OMS- UNICEF 2002) -les disparités dans l’accessibilité par milieu et par niveau socio-économique aux produits alimentaires en quantité et en qualité -la mondialisation et la globalisation -l’insuffisance de l’information De la population en matière de nutrition -l’absence d’un système de surveillance nutritionnelle -insuffisance: ressources humaines spécialisés, ONG thématiques , coordination entre les partenaires -faible implication des associations de protection de la santé des consommateurs
  20. 20. Merci

×