RADIOPROTECTION(Effets des rayons X)Définition :C’est un ensemble de mesures visant à limiter les effets des radiations de...
Ces doses peuvent multiplier par 10 (×10) la fréquence de certains cancers en particulier lesleucémies3) On admet que la d...
organes hématopoïétiques : chez l’homme, les leucémies induites par les radiations sont myéloïdes.Il a été établit que la ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Radioprotection

742 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
742
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
57
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Radioprotection

  1. 1. RADIOPROTECTION(Effets des rayons X)Définition :C’est un ensemble de mesures visant à limiter les effets des radiations de façon qu’il n’en résulte aucundommage pour l’individu pris isolément ou par la population globalementLes unités :Becquerel : c’est l’unité de radioactivité, une (1) désintégration par seconde correspond à 1 beq .Le nombre de désintégrations par (/) seconde précise l’activité du corps radioactif, mais ne renseignequ’indirectement sur le risque subit par l’organisme.L’irradiation de l’organisme dépend :- De la radioactivité du composé radioactif- De la nature du rayonnement émis (α, β ou γ )- Du milieu dans lequel il se trouve- De la distance entre la source radioactive et le sujet1 curie = 3,7.Le gray : c’est l’unité de dose absorbée.Il représente une énergie de 1 joule absorbé par 1 kg de matière1 Gray = 100 RadOrdre de grandeur des radiations :1) En radiothérapie, il faut environ 4000 – 7000 Rad dans un volume adéquat pour guérir localementun cancer.Le fractionnement en séances de ces doses permettent d’avoir le maximum d’efficacitéUn sous dosage même à la récidive et un sur dosage créent des radiolésions.2) En cas d’irradiation accidentelle partielle, le risque de radiolésions précoce est pratiquement nulen dessous de 100 Rad
  2. 2. Ces doses peuvent multiplier par 10 (×10) la fréquence de certains cancers en particulier lesleucémies3) On admet que la dose qui double la fréquence des malformations congénitales spontanées variententre 30-80 RadIl faut tenir compte de ces chiffres en cas de radiothérapie de tumeur abdominale curable chez lesujet jeune.Un télé thorax (TLT) délivre en moyenne 0,01 Rad, 30 Rad correspondent à 3000 TLT.4) Les cellules et particulièrement les embryons sont très sensibles aux irradiations.- L’interruption de la grossesse est recommander si l’embryon à absorber 10 Rad. Cette dose peutêtre délivré par des examens pelviens prolongés tels que la cystographie, urographie intra veineuseUIV, lavement baryté, hystérographie, scanner pelvien- Pour calculer les doses reçues, on doit tenir compte des conditions et du type de l’examen, desconditions techniques.5) La dose maximale admissibles pour les travailleurs professionnellement exposés est de 5 Rad / anLes moyens de protections :- Le dosimètre : film sensible à l’irradiation (film photographique) qui est contrôlé mensuellementpour déterminer la dose reçue par chaque membre du personnel.Les effets des rayons X :La peau : elle est sensible aux radiations de faible énergies, c’est pourquoi un filtre en aluminium estplacé à la sortie du tube pour les supprimer, les radiolésions cutanées surviennent chez lesprofessionnelles travaillant sans protections (gans plombés), et radiothérapie (dose élevée)- Ces doses sont rarement atteintes en radiodiagnostic, la dose reçue à la peau est de 0,02 Radpour un TLT, et de 0,4 Rad pour un ASP- Pour un rachis lombaire, la dose est d’environ 1 Rad.le cristallin : le risque est minime pour les radiations utilisées en radiodiagnostic, au cours desexplorationsEx : Angiographie, TDM, …etc.Le cristallin peut recevoir une dose d’irradiation importante qui va accélérer son vieillissement, onaboutira à une cataracte précocefœtus : chez la femme, on admet que la dose critique est de 30 Rad, l’embryon est d’autant plusvulnérable qu’il est plus jeune entre 15 à 40 jours après la conception.Il est vulnérable pendant toute la phase d’organogenèse
  3. 3. organes hématopoïétiques : chez l’homme, les leucémies induites par les radiations sont myéloïdes.Il a été établit que la fréquence de ces leucémies était plus important chez les enfants dont lesmères ont subies des examens radiologique incluant le bassin pendant leurs grossesse.Les dangers génétiques : l’utilisation croissante des rayonnements ionisants contribuent àaugmenter la fréquence des mutations génétiquesIl a été démontré que l’irradiation des cellules germinales de la drosophile provoque des mutationsdont le nombre est proportionnel à la dose délivrée, en plus, les effets de plusieurs doses successivess’ajoutent.Les moyens de protection :Protection des patients : repose sur la justification et l’optimisation des examens (examenjustifié : si le bénéfice risque)L’optimisation consiste à faire l’examen en utilisant les paramètres techniques les plus adéquats.Il faut opérer avec une distance foyer-peau qui doit être la plus grande possible.Il faut réduire les dimensions du champ d’irradiation au strict minimum en employant les côneslocalisateurs et les diaphragmes.Il faut exclure les gonades du champ d’irradiations (utilisation coquilles plombées chez le sexemasculin, une tension élevée et des films rapides)Protection du personnel :Il existe des moyens d’autoprotection connus par le personnel travaillant sur les rayons X :- Se soustraire au rayonnement direct, en portant des tabliers et des gans plombés, en manipulant àdistance derrière un paravent plombé.- Porter son dosimètre.- Se soumettre au contrôle médical périodique tout les 6 mois.- Faire les examens biologiques (FNS).Bon courage les amisGLS M

×