VITAMINES        Dr D.DAHMANI
DEFINITION• Le mot vitamine vient de la contraction de deux mots :  • vitale = vie  • Amine = molécule organique•   Découv...
CLASSIFICATION• Les vitamines sont classées en deux groupes selon leur solubilité: Vitamines liposolubles (insolubles dan...
METABOLISMEAbsorption:• Les vitamines sont apportées par l’alimentation.• Elles sont libérées des aliments au niveau de  l...
METABOLISMEDistribution: ≠ formes circulantes• Libre (vitamine C)• Liées à une protéine spécifique (A, D, B8, B12)• Liées ...
METABOLISMEStockage:• Le foie : vit A, E, B9 et B12• Les graisses : vit D et E• Les muscles : vit E
METABOLISMEElimination : selles ou urines.• Les vitamines liposolubles sont éliminées par  les selles (la vitamine A peut ...
CONSERVATION  La plupart des vitamines sont détruites par lachaleur, lair et les rayons UV. Par exemple, lacuisson dun ali...
ROLE DES VITAMINES Rôle pastique Rôle hormonal Rôle plastique  Rôle de coenzyme Rôle de protection 
ROLE PLASTIQUE• Certaines vitamines interviennent sur la composition et  la structure des tissus (réparation, durée de vie...
ROLE HORMONAL• La vitamine D agit sur des cellules cibles par  liaison à des récepteurs, comme une hormone  stéroïde. Par ...
ROLE TRANSPORTEURLes vitamines interviennent dans des réactions qui transfèrent de l’hydrogène   sous forme de protons (H+...
Rôle de coenzyme• Les vitamines A, K, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9,  B12 et C jouent un rôle de coenzyme crucial pour  le mé...
ROLE PROTECTION•   Les vitamines C et E bloquent la synthèse de composés cancérogènes appelés    nitrosamines qui se forme...
LES VITAMINES LIPOSOLUBLES
VITAMINE A (= rétinol)Structure:• La vitamine A existe sous deux formes: le rétinol et le bêta-carotène•    Elle existe so...
VITAMINE A• Propriétés:Soluble dans solvants organiques (chloroforme,  éther et acétone) La vitamine A est très sensible à...
VITAMINE ARôle:• Favorise une bonne vision : en cas de carence en vitamine A le sujet est  atteint de xérophtalmie (troubl...
VITAMINE D• Elle est très soluble dans léther et le chloroforme, légèrement  soluble dans les huiles et les graisses mais ...
VITAMINE DSynthèse:• une première hydroxylation (au niveau du  foie) sur le C 25 par la 25-hydroxylase donne  naissance au...
VITAMINE DRôle:   hypercalcémiante et minéralisante.-   au niveau intestinal :    Elle entraine une augmentation de labsor...
VITAMINE DPathologie:Une carence en vitamine D provoque : chez l’enfant (6mois – 2 ans) le rachitisme Chez l’adulte l’os...
VITAMINE E (=tochophérol)• Plusieures formes de vitamine E dont la plus  active biologiquement est l’α-tocophérol.• La vit...
VITAMINE E
VITAMINE KPropriétés:• Insoluble dans leau, peu soluble dans lalcool  et facilement soluble dans léther, le  chloroforme, ...
VITAMINE KRôle:La vitamine K est un facteur antihémorragique ou de  coagulation.En effet quatre facteurs de la coagulation...
VITAMINES HYDROSOLUBLES
VITAMINE B1 (Thiamine)• Hydrosoluble et thermolabile; et dénaturée à 100°C• Forme active: thiamine de pyrophosphate « TPP ...
VITAMINE B2 (Ribovlavine) Précurseur de deux (02) coenzymes :• FAD: flavine adénine dinucléotide• FMN: flavine mononucléot...
VITAMINE B3 (PP)Résiste à la chaleur, à la lumière et à loxydation.PP: (preventive pellagre factore)   = acide nicotinique...
VITAMINE B3La vitamine B3 a une action vasodilatatrice périphérique.Elle intervient dans le mécanisme de réparation de  lA...
VITAMINE B5             (acide pantothénique)• La vitamine B5 est le précurseur du coenzyme A• Elle est nécessaire au méta...
VITAMINE B6 (pyridoxine) Résiste à la chaleur et aux acides et à loxydation Détruite par les alcalins et la lumière Sol...
VITAMINE B8 (biotine)• Connue aussi sous le nom de vitamine H.• Stable à la chaleur et en solution aqueuse, elle est peu  ...
VITAMINE B9 (acide folique)• Détruite par la chaleur, loxydation• La forme active: THF substrat commun à  plusieurs coenzy...
VITAMINE B9Un déficit en acide folique se traduit par:• des troubles hématologiques «anémie  mégaloblastique »• anomalie d...
VITAMINE B12 (cobalamine)• Sensible à la lumière, détruite à la chaleur en milieu acide ou  basique mais résiste à la chal...
VITAMINE B12La carence en vitamine B12 a deux causes principales :   un apport alimentaire insuffisant   une mal absorpt...
VITAMINE C (acide ascorbique)•    Extrêmement sensible à loxygène de lair, aux températures élevées    (cuisson, vapeur), ...
Vitamines1
Vitamines1
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vitamines1

1 722 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 722
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
63
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vitamines1

  1. 1. VITAMINES Dr D.DAHMANI
  2. 2. DEFINITION• Le mot vitamine vient de la contraction de deux mots : • vitale = vie • Amine = molécule organique• Découvertes par le biochimiste polonais Kazimierz Funk qui isola la vitamine B1 dans lenveloppe de riz en 1912.• Substances organiques de faible PM, sans valeur énergétique propre, indispensables pour lorganisme , exceptées la vitamine D1 synthétisée par la peau et les vitamines B8 et K dont une partie est synthétisée par la flore bactérienne du gros intestin.• Un apport insuffisant ou une absence de vitamine provoquent respectivement une hypovitaminose ou une avitaminose qui sont la cause de diverses maladies [scorbut (vit C), béribéri (vit B1), rachitisme (vit D), etc…. En revanche, un apport excessif de vitamines liposolubles (A et D essentiellement) provoque une hypervitaminose, très toxique pour lorganisme.
  3. 3. CLASSIFICATION• Les vitamines sont classées en deux groupes selon leur solubilité: Vitamines liposolubles (insolubles dans leau) : A, D, E et K Sont stockables dans lorganisme car absorbées avec les graisses et par conséquent leur élimination par l’organisme est lente. Ainsi, une prise exagérée de ces vitamines peut être nuisible pour l’organisme. Vitamines hydrosolubles (solubles dans leau) : B1, B2, B5, PP, B6, B8, B9, B12, C Ne sont pas stockables et les apports excédentaires sont éliminés par la voie urinaire. De ce fait, elles doivent être apportées régulièrement par l’alimentation.
  4. 4. METABOLISMEAbsorption:• Les vitamines sont apportées par l’alimentation.• Elles sont libérées des aliments au niveau de l’estomac• puis absorbées au niveau de l’intestin grêle, principalement au niveau du duodénum et du jéjunum. Seules les vitamines C et B12 sont absorbées au niveau de l’iléon. La vitamine K2 est absorbée au niveau du côlon.
  5. 5. METABOLISMEDistribution: ≠ formes circulantes• Libre (vitamine C)• Liées à une protéine spécifique (A, D, B8, B12)• Liées à une protéine non spécifique comme l’albumine (B9)• Liées aux lipoprotéines HDL ou LDL (E, K, bêta-carotène)• A l’intérieur des globules rouges (B1, B2, B3, B5, B6)
  6. 6. METABOLISMEStockage:• Le foie : vit A, E, B9 et B12• Les graisses : vit D et E• Les muscles : vit E
  7. 7. METABOLISMEElimination : selles ou urines.• Les vitamines liposolubles sont éliminées par les selles (la vitamine A peut être également éliminé par les urines).• Les vitamines hydrosolubles sont éliminées par les urines sauf les vitamines B9 et B12 qui sont éliminées par les selles.
  8. 8. CONSERVATION La plupart des vitamines sont détruites par lachaleur, lair et les rayons UV. Par exemple, lacuisson dun aliment élimine environ 50 % desvitamines. Par ailleurs, les vitamineshydrosolubles partent en grande partie dansleau de cuisson.
  9. 9. ROLE DES VITAMINES Rôle pastique Rôle hormonal Rôle plastique  Rôle de coenzyme Rôle de protection 
  10. 10. ROLE PLASTIQUE• Certaines vitamines interviennent sur la composition et la structure des tissus (réparation, durée de vie, fonctions) et sur leurs caractéristiques physiques (élasticité, souplesse…).Exp: les vitamines C et D interviennent dans le métabolisme de l’os. La vitamine C préserve l’intégrité et l’élasticité de la peau, des muqueuses, des vaisseaux sanguins. La vitamine A soutient le métabolisme des tissus de la rétine, mais aussi de la peau et des muqueuses.
  11. 11. ROLE HORMONAL• La vitamine D agit sur des cellules cibles par liaison à des récepteurs, comme une hormone stéroïde. Par exemple, la vitamine D liée à son récepteur permet la synthèse d’une protéine spécifique de transport du calcium appelée Calcium binding protein (CaBP). Ces CaBP assurent la régulation du niveau de calcium dans l’os mais aussi l’intestin, les reins...• La vitamine A a elle aussi un rôle hormonal sur la différentiation cellulaire et le métabolisme des tissus épithéliaux.
  12. 12. ROLE TRANSPORTEURLes vitamines interviennent dans des réactions qui transfèrent de l’hydrogène sous forme de protons (H+) et d’électrons (e-), d’un donneur à un accepteur.Plusieurs vitamines jouent ce rôle : les vitamines E, K, B2, B3, B5 et C:• - Les vitamines E et C neutralisent les radicaux libres • - Les vitamines B2 et B3 interviennent dans la production d’énergie.• Les vitamines interviennent aussi dans le métabolisme des unités monocarbonées. Il s’agit du transfert de radicaux comportant un atome de carbone dans leurs structures, comme le groupe méthyle (CH3). Ce processus intervient notamment dans le recyclage d’une substance toxique lorsqu’elle est en excès, l’homocystéine. Il est également nécessaire à la synthèse et à la stabilisation du support du code génétique, l’ADN. Lorsque le métabolisme des unités à un carbone est perturbé, la réplication de l’ADN, sa réparation et la régulation de l’expression génétique peuvent être altérés, ce qui pourrait favoriser le cancer. Les vitamines B6, B9, B12 ainsi que la choline (et son produit de dégradation la bétaïne) interviennent dans ce processus.
  13. 13. Rôle de coenzyme• Les vitamines A, K, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12 et C jouent un rôle de coenzyme crucial pour le métabolisme des macronutriments.• Par exemple, les vitamines du groupe B interviennent dans la dégradation des glucides, des lipides et des acides aminés.• La vitamine B6 à elle seule intervient dans plus de 60 systèmes enzymatiques qui concernent le métabolisme des protéines.
  14. 14. ROLE PROTECTION• Les vitamines C et E bloquent la synthèse de composés cancérogènes appelés nitrosamines qui se forment lorsqu’on inhale la fumée de cigarettes ou qu’on avale dans certaines conditions des nitrates (eaux polluées) ou des nitrites (ajoutés aux charcuteries).• Les vitamines C, E, B2 et les caroténoïdes ont des propriétés antioxydantes. Elles neutralisent les radicaux libres, issues du métabolisme de l’organisme, et qui se forment à tout instant. Les radicaux libres peuvent aussi être favorisés par les polluants (tabac, pesticides, médicaments, ozone…). A ce titre, les vitamines antioxydantes interviennent dans la prévention des maladies associées au stress oxydant (athérosclérose, cancers, diabète…).• La vitamine E stabilise les membranes des cellules en protégeant les acides gras qu’elles renferment de l’oxydation.• Certains composés vitaminiques comme la B1 et la B6 pourraient s’opposer à la formation de substances directement impliquées dans le vieillissement, qu’on appelle produits de glycation avancés (AGE).
  15. 15. LES VITAMINES LIPOSOLUBLES
  16. 16. VITAMINE A (= rétinol)Structure:• La vitamine A existe sous deux formes: le rétinol et le bêta-carotène• Elle existe sous forme dester de rétinol dans les aliments dorigine animale, celui-ci est transformé dans lintestin en rétinol qui est la forme active de la vitamine A. Une fois que le rétinol aura atteint les cellules cibles il sera transformé en plusieurs dérivés actifs, les plus importants étant le rétinal et lacide rétinoïque.• La provitamine A désigne certains caroténoïdes dont le β-carotène est le chef de file.• Il existe environ 560 caroténoïdes mais seule une dizaine de ces caroténoïdes dont le bêta-carotène peuvent donner naissance à la vitamine A (rétinol).• Ils ont pour la plupart ainsi que pour le β-carotène des propriétés anti- oxydantes que ne possède pas la vitamine A.
  17. 17. VITAMINE A• Propriétés:Soluble dans solvants organiques (chloroforme, éther et acétone) La vitamine A est très sensible à: loxydation, la lumière, lair mais stable à la chaleur.NB: Les provitamines A sont beaucoup moins fragiles.
  18. 18. VITAMINE ARôle:• Favorise une bonne vision : en cas de carence en vitamine A le sujet est atteint de xérophtalmie (trouble de la vision qui entraîne la cécité) Dautre part les caroténoïdes grâce à leur propriété anti-oxydante protègent le cristallin et préviennent ainsi les cataractes et les dégénérescences maculaires• la croissance des os.• Elle préserve la santé de la peau et protège l’organisme contre les infections.• Prévention des maladies cardiovasculaires grâce aux propriétés anti- oxydantes (oxydation des LD L)• Effet anticancéreux : les sujets qui consomment plus de bêta-carotène et vitamines A que la moyenne ont un risue de cancer inférieur de 40% par rapport aux autres. 
  19. 19. VITAMINE D• Elle est très soluble dans léther et le chloroforme, légèrement soluble dans les huiles et les graisses mais insoluble dans leau.• Elle est dégradée assez rapidement par la lumière, loxygène et les acides.• La vitamine D sous forme cristallisée est assez stable à la chaleur. Par contre en solution huileuse il se produit une isomérisation.• Contrairement aux autres vitamines liposolubles la vitamine D nest pas stockée dans le foie. Les principaux sites de stockage sont le tissu adipeux et les muscles.
  20. 20. VITAMINE DSynthèse:• une première hydroxylation (au niveau du foie) sur le C 25 par la 25-hydroxylase donne naissance au 25-hydroxy-cholécalciférol qui est la forme circulante inactive.• Une deuxième hydroxylation (au niveau du rein) sur leC 1 catalysée par l 1-alpha- hydroxylase donne naissance au 1,25 dihydroxy-cholécalciférol ou vitamine D3 active: le calcitriol.
  21. 21. VITAMINE DRôle: hypercalcémiante et minéralisante.- au niveau intestinal : Elle entraine une augmentation de labsorption intestinale du calcium et du phosphore.- au niveau osseux : les os et les dents Los contient 99 % du calcium présent dans lorganisme. La vitamine D stimule la résorption osseuse (en stimulant les ostéoclastes : les cellules qui remodèlent los) et entraîne une minéralisation osseuse de façon indirecte par augmentation de la calcémie (en stimulant les ostéoblastes : les cellules qui construisent los).- au niveau rénal : Elle entraine une réabsorption dans les urines du phosphore, et seulement 1 % du calcium filtré.- au niveau du placenta : La vitamine D contrôle le transport du calcium, ce qui contribue au mécanisme de minéralisation du squelette fœtal.
  22. 22. VITAMINE DPathologie:Une carence en vitamine D provoque : chez l’enfant (6mois – 2 ans) le rachitisme Chez l’adulte l’ostéomalacieA forte dose, la vitamine D provoque une intoxication à la vitamine D.• Lintoxication à la vitamine D résulte toujours de ladministration de doses excessives de vitamines D ou de ses métabolites (intoxication aiguë). La vitamine D étant liposoluble, elle peut saccumuler dans lorganisme (intoxication chronique).• Lintoxication par la vitamine D ne peut être dû, ni à une exposition solaire excessive (la synthèse endogène est régulée en fonction des besoins), ni à une alimentation trop riche.
  23. 23. VITAMINE E (=tochophérol)• Plusieures formes de vitamine E dont la plus active biologiquement est l’α-tocophérol.• La vitamine E est peu sensibles à la chaleur, à la lumière et aux acides mais très sensibles à loxydation et aux bases.• Le principal effet de la vitamine E est son action anti-oxydante: contribue à neutraliser les radicaux libres qui peuvent saccumuler dans les tissus gras de lorganisme
  24. 24. VITAMINE E
  25. 25. VITAMINE KPropriétés:• Insoluble dans leau, peu soluble dans lalcool et facilement soluble dans léther, le chloroforme, ainsi que dans les graisses et dans les huiles.• Elle est lentement dégradée par loxygène de lair et plus rapidement par la lumière.• Elle est stable à la chaleur mais dégradée par les alcalins
  26. 26. VITAMINE KRôle:La vitamine K est un facteur antihémorragique ou de coagulation.En effet quatre facteurs de la coagulation sont vitamine K-dépendants: le facteur II ou Prothrombine, le facteur VII ou proconvertine, le facteur IX ou antihémophilique B; le facteur X ou Stuart.Pathologie:Carence en vit K = hemorragie
  27. 27. VITAMINES HYDROSOLUBLES
  28. 28. VITAMINE B1 (Thiamine)• Hydrosoluble et thermolabile; et dénaturée à 100°C• Forme active: thiamine de pyrophosphate « TPP »• Rôle de coenzyme dans:  Les réactions de décarboxylation oxydative des acides a- cétoniques ( transformations de lacide pyruvique en acétyl- CoA, de la-cétoglutarate en succinyl-CoA, de la leucine en isovaléryl-CoA et de la valine en isobutyryl-CoA).  Les réactions de transcétolisation des sucres, qui consiste en un échange de deux groupes carbonés entre 02 sucres . 
  29. 29. VITAMINE B2 (Ribovlavine) Précurseur de deux (02) coenzymes :• FAD: flavine adénine dinucléotide• FMN: flavine mononucléotideLa vitamine B2 joue un rôle important dans la transformation des aliments simples (GLUCIDES, LIPIDES et PROTEINES) en énergie : les réactions doxydoréduction (= transfert délectrons ou dhydrogène) menant à la synthèse dATP.Fonction anti- oxydante et participe à la régénération du glutathion, le détoxifiant majeur de lorganisme.Résiste à la chaleur (Pasteurisation, cuisson, stérilisation), à la congélation et au salage. Cependant elle est dénaturée par les ultraviolets.
  30. 30. VITAMINE B3 (PP)Résiste à la chaleur, à la lumière et à loxydation.PP: (preventive pellagre factore) = acide nicotinique et nicotinamide Précurseur de deux coenzymes :• NAD (nicotinamide adénine dinucléotide)• NADP (nicotinamide adénine dinucléotide
  31. 31. VITAMINE B3La vitamine B3 a une action vasodilatatrice périphérique.Elle intervient dans le mécanisme de réparation de lADN endommagé par des rayonnements, des polluants, des toxiques, des médicaments, des radicaux libres.Un déficit en vit B3 est responsable de la pellagre.
  32. 32. VITAMINE B5 (acide pantothénique)• La vitamine B5 est le précurseur du coenzyme A• Elle est nécessaire au métabolisme des glucides , lipides et protéines et participe à la synthèse de certaines hormones stéroïdes.• La vitamine B5 est impliquée dans le développement et le fonctionnement du système nerveux central.• Ses propriétés hydratantes, sont utilisées en cosmétologie capillaire car la B5 accroît lélasticité des cheveux et contribue à contrer leur chute.
  33. 33. VITAMINE B6 (pyridoxine) Résiste à la chaleur et aux acides et à loxydation Détruite par les alcalins et la lumière Soluble dans leau Précurseur du phosphate de pyridoxal, un coenzyme impliqué dans plusieurs systèmes enzymatiques liés au métabolisme des acides aminés: R° transamination, racémisation et décarboxylation.
  34. 34. VITAMINE B8 (biotine)• Connue aussi sous le nom de vitamine H.• Stable à la chaleur et en solution aqueuse, elle est peu sensible à loxydation.• Détruite par les rayons ultraviolets.• Coenzyme qui participe au métabolisme des AG des glucides et AA et à la synthèse des vitamines B9 et B12.• Coenzyme des carboxylases: enzymes chargées dincorporer le gaz carbonique(CO2) principalement dans la réaction de carboxylation du pyruvate en oxaloacétate (cycle de KREBS) et transformation de l’acétyl COA en malonyl COA (biosynthèse des acides gras).
  35. 35. VITAMINE B9 (acide folique)• Détruite par la chaleur, loxydation• La forme active: THF substrat commun à plusieurs coenzymes qui participent au transfert des groupements monocarbonés.• Elle intervient dans : la biosynthèse des bases puriques et pyrimidiques la biosynthèse de la méthionine à partir l’homocystéine (méthylation) le catabolisme de l’histidine
  36. 36. VITAMINE B9Un déficit en acide folique se traduit par:• des troubles hématologiques «anémie mégaloblastique »• anomalie de la division cellulaire au cours de l’hématopoïèse• divers troubles neurologiques peu spécifiques• des troubles digestifs.• chez la femme enceinte augmente le risque davortement ou de malformations du tube neural notamment (spina bifida) et de décollement supplémenter durant 4 premières semaines.
  37. 37. VITAMINE B12 (cobalamine)• Sensible à la lumière, détruite à la chaleur en milieu acide ou basique mais résiste à la chaleur en milieu neutre.• Résiste à loxydation.• Cofacteur de deux types de réactions enzymatiques : - isomérisation. - la transméthylationCes réactions sont importantes dans:• La réplication• Lhématopoïèse• Lintégrité du système nerveux• Lefficacité du système immunitaire• La synthèse de méthionine à partir de l’homocystéine• Transformation du méthylmalonyl-CoA en succinyl-CoA
  38. 38. VITAMINE B12La carence en vitamine B12 a deux causes principales :  un apport alimentaire insuffisant  une mal absorption digestiveManifestations cliniques:  anémie macrocytaire  atteinte neurologique
  39. 39. VITAMINE C (acide ascorbique)• Extrêmement sensible à loxygène de lair, aux températures élevées (cuisson, vapeur), pasteurisation (lait enrichi), à la lumière, à lionisation et au pH neutre ou alcalin• La vitamine C est un puissant anti- oxydant : elle bloque la production de radicaux libres, et protège les acides gras insaturés de la membrane des cellules, en agissant directement à lintérieur des cellules et indirectement en régénérant la vitamine E, principal anti- oxydant de la membrane cellulaire.• La vitamine C stimule la synthèse et lentretient du collagene• Participe à la synthèse de certains neurotransmetteurs comme la noradrénaline.• Le déficit en vit C provoque le scorbut

×