1
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Gestion Electronique des Documents
Dédicace
Rédigé par Harold ...
2
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Gestion Electronique des Documents
Remerciements
Rédigé par Ha...
3
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Gestion Electronique des Documents
Remerciements
Rédigé par Ha...
4
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
5
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
6
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
7
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
8
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
9
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013
...
10
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
11
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
12
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
13
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
14
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
15
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
16
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
17
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
18
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
19
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
20
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
21
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
22
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
23
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
24
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
25
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
26
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
27
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
28
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
29
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
30
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
31
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
32
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
33
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
34
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
35
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
36
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
37
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
38
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
39
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
40
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
41
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
42
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
43
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
44
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
45
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
46
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
47
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
48
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
49
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
50
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
51
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
52
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
53
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
54
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
55
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
56
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
57
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
58
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
59
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
60
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
61
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
62
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
63
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
64
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
65
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
66
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
67
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
68
IAI Cameroun,
Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA
Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM
Année académique 2012-2013...
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013

1 284 vues

Publié le

Rapport de stage pour l'obtention du diplôme d'Ingénieur des Travaux Informatiques à L' IAI CAMEROUN. Stage Effectué chez INTEGC Sarl à Yaoundé,Cameroun de Août à Septembre 2013

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 284
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage IAI-INTEGC 2012-2013

  1. 1. 1 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Gestion Electronique des Documents Dédicace Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 A tous ceux qui m’ont toujours soutenu à travers l’espace et le temps
  2. 2. 2 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Gestion Electronique des Documents Remerciements Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Qu’il s’agisse de la rédaction de ce document ou des enseignements et conseils qui nous ont permis d’arriver à ce résultat, nous avons été aidés par un grand nombre de personnes. A toutes ces personnes nous aimerions adresser nos remerciements les plus sincères. Plus particulièrement :  M. Armand Claude ABANDA, Représentant Résident de l’IAI-Cameroun, pour les conseils et tous les efforts qu’il fournit pour nous assurer une formation adéquate.  M. Eric Flavien NKONO, Directeur Général d’INTEGC S.A.R.L et notre encadreur professionnel, pour nous avoir permis d’effectuer un stage au sein de son entreprise, et pour toutes les ressources qu’il a bien voulu mettre à notre disposition en particulier un encadrement de qualité.  M. ASSAWOGA Nicolas, notre encadreur académique, pour sa grande aide dans la rédaction de ce rapport et son suivi constant tout le long de notre stage.  Mme. FEUNKEU LAURE, pour sa disponibilité et son aide précieuse pendant toute la durée de notre stage  Tout le personnel de INTEGC S.A.R.L, pour son accueil chaleureux et sa convivialité  Tout le personnel de l’IAI Cameroun en particulier les enseignants, pour leur accompagnement tout au long de l’année.  Tous nos frères et sœurs.  Toute notre famille, pour son soutien inconditionnel et à toutes épreuves  Nos camarades et amis, qui ont bien voulu nous prêter leur opinion et leurs connaissances en vue de l’élaboration de ce travail.
  3. 3. 3 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Gestion Electronique des Documents Remerciements Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Nous tenons également à remercier :  Mon père, M. MOKEM,  Ma mère, Mme. Julienne GUIADEM KOUAM,  M. Serges Bruce KAPTUE TAGNE,  M. Baudelaire DJONGSSI KOUAM,  Mme. Laure CHIBY TAGNE,  M. Collins KAMGA TAGNE,  M. Mesmer CHETCHUENG MOKEM MOKEM,  M. Prosper Dulvis KENMEUGNE KOUAM,  Toute la famille KOUAM  Tous ceux que nous oublions et qui n’ont cessé de nous apporter leur soutien
  4. 4. 4 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Liste des figures et tableaux Figure 1: Organigramme de INTEGC...................................................................................................... 18 Figure 2 : Le Modèle en V...................................................................................................................... 25 Figure 3 : Diagramme de Gantt ............................................................................................................. 40 Figure 4 : Processus 2TUP...................................................................................................................... 46 Figure 5 : Acteur .................................................................................................................................... 50 Figure 6 : Cas d'utilisation ..................................................................................................................... 51 Figure 7 : Association............................................................................................................................. 51 Figure 8 : Cas d'utilisation gestion des utilisateurs ............................................................................... 52 Figure 9 : : Cas d'utilisation gestion des documents ............................................................................. 55 Figure 10 : Cas d'utilisation gestion du mouchard................................................................................ 58 Figure 11 : Cas d'utilisation gestion des statistiques............................................................................. 59 Figure 12 : Classe................................................................................................................................... 60 Figure 13 : Association de classe........................................................................................................... 60 Figure 14 : Composition ........................................................................................................................ 61 Figure 15 : Dépendance......................................................................................................................... 61 Figure 16 : Agrégation ........................................................................................................................... 61 Figure 17 : Généralisation ..................................................................................................................... 61 Figure 18 : Diagramme de Classes Gestion des utilisateurs.................................................................. 62 Figure 19 : Diagramme de Classes Gestion des documents.................................................................. 63 Figure 20 : Diagramme de classes gestion du mouchard...................................................................... 64 Figure 21 : Objet.................................................................................................................................... 68 Figure 22 : Ligne de vie.......................................................................................................................... 69 Figure 23 : Activation............................................................................................................................. 69 Figure 24 : Message............................................................................................................................... 69 Figure 25 : Diagramme de séquence s'authentifier .............................................................................. 70 Figure 26 : Diagramme de séquence enregistrer un document ........................................................... 71 Figure 27 : Etat d'activité....................................................................................................................... 72 Figure 28 : Transition............................................................................................................................. 72 Figure 29 : Couloir ................................................................................................................................. 73 Figure 30 : Etat initial............................................................................................................................. 73 Figure 31 : Etat final .............................................................................................................................. 73 Figure 32 : Barre de synchronisation..................................................................................................... 73 Figure 33 : Diagramme d'activité s'authentifier.................................................................................... 74 Figure 34 : Diagramme d'activité gestion du mouchard....................................................................... 75 Figure 35 : Modèle MVC........................................................................................................................ 79 Figure 36 : Diagramme de déploiement................................................................................................ 80
  5. 5. 5 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Liste des figures et tableaux Figure 37 : Fenêtre de connexion.......................................................................................................... 81 Figure 38 : Ecran d'accueil..................................................................................................................... 81 Figure 39 : Adresse de l'application ...................................................................................................... 86 Figure 40 : Ecran de connexion ............................................................................................................. 86 Figure 41 : Page d'accueil...................................................................................................................... 87 Figure 42 : Ajouter un document .......................................................................................................... 87 Figure 43 : Ajout d'un utilisateur........................................................................................................... 88 Figure 44 : Zoom sur un classeur........................................................................................................... 88 Figure 45 : Zoom sur un fichier.............................................................................................................. 88 Figure 46 : Autocomplétion................................................................................................................... 89 Figure 47 : Recherche instantannée...................................................................................................... 89 Figure 48 : Consulter classeur ............................................................................................................... 90 Figure 49 : Consulter document............................................................................................................ 90 Figure 50 : Arborescence des documents ............................................................................................. 91 Figure 51 : Paramètres des classeurs .................................................................................................... 91 Figure 52 : Corbeille............................................................................................................................... 91 Tableaux Tableau 1 : Ressources matérielles d'INTEGC ....................................................................................... 26 Tableau 2 : Outils et langages à utiliser................................................................................................. 26 Tableau 3 : Coût du matériel d'exploitation.......................................................................................... 27 Tableau 4 : Coût des logiciels utilisés.................................................................................................... 27 Tableau 5 : Coût des ressources humaines........................................................................................... 27 Tableau 6 : Critique de l'existant et proposition de solution................................................................ 32 Tableau 7 : Chronogramme des activités.............................................................................................. 40
  6. 6. 6 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Sommaire SOMMAIRE Dédicace..................................................................................................................................... 1 Remerciements........................................................................................................................... 2 Liste des figures et tableaux....................................................................................................... 4 Glossaire..................................................................................................................................... 8 Avant-propos.............................................................................................................................. 9 Résumé..................................................................................................................................... 10 Abstract .................................................................................................................................... 11 Introduction Générale............................................................................................................... 12 DOSSIER D’INSERTION....................................................................................................... 13 Introduction .............................................................................................................................. 14 I- Présentation de INTEGC .................................................................................................. 15 II- Organigramme de l’entreprise .......................................................................................... 18 III- Ressources D’INTEGC..................................................................................................... 19 Conclusion................................................................................................................................ 21 DOSSIER D’AVANT-PROJET .............................................................................................. 22 Introduction .............................................................................................................................. 23 I. Description de la demande................................................................................................ 24 II. Contraintes du projet......................................................................................................... 25 III. Evaluation du coût du projet ......................................................................................... 27 Conclusion................................................................................................................................ 28 CAHIER DES CHARGES....................................................................................................... 29 Introduction .............................................................................................................................. 30 I. Contexte ............................................................................................................................ 31 II. Problématique ................................................................................................................... 32 III. Expression des besoins fonctionnels............................................................................. 33 IV. Description des processus et fonctionnalités................................................................. 34 V. Critères d’acceptabilité et de réception............................................................................. 39
  7. 7. 7 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Sommaire VI. Les livrables .................................................................................................................. 39 VII. Planning prévisionnel.................................................................................................... 40 Conclusion................................................................................................................................ 41 DOSSIER D’ANALYSE ........................................................................................................ 42 Introduction .............................................................................................................................. 43 I- Présentation et justification du choix de la méthode d’analyse ........................................ 44 II. Analyse détaillée du problème.......................................................................................... 49 Conclusion................................................................................................................................ 65 DOSSIER DE CONCEPTION................................................................................................ 66 Introduction .............................................................................................................................. 67 I. Conception détaillée.......................................................................................................... 68 Conclusion................................................................................................................................ 76 DOSSIER DE REALISATION .............................................................................................. 77 Introduction .............................................................................................................................. 78 I- Architecture de l’application............................................................................................. 79 II- Diagramme de déploiement .............................................................................................. 80 III- Présentation de i-ged ..................................................................................................... 81 IV- Difficultés rencontrées .................................................................................................. 82 Conclusion................................................................................................................................ 83 GUIDE UTILISATEUR .......................................................................................................... 84 I. Guide d’installation........................................................................................................... 85 II. Guide d’utilisation ............................................................................................................ 86 Conclusion générale ................................................................................................................. 92 Bibliographie............................................................................................................................ 93 Webographie ............................................................................................................................ 94 Annexes.................................................................................................................................... 95
  8. 8. 8 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Glossaire et sigles 2TUP : Two Tracks Unified Process AGL : Atelier de génie logiciel AJAX : Asynchronous JavaScript and XML BD : Base de données GED : Gestion Electronique des Documents HTML/CSS : Hypertext Markup Language/Cascading Style Sheets IAI : Institut Africain d’Informatique INTEGC : Ingénierie et Techniques du Génie Civil JQuery : Bibliothèque JavaScript MVC : Model Vue Contrôleur PHP : HyperText Preprocessor RAM : Random Access Memory SE : Système d’Exploitation SI : Système d’Informations SGBD : Système de Gestion de Bases de Données TCP / IP : Transfer control Protocol / Internet Protocol TIC : Technologies de l’Information et de la Communication UC : Unité Centrale USB : Universal Serial Bus UML : Unified Modeling Language UP : Unified Process URL : Uniform Resource Locator XML : Extensible Markup Language
  9. 9. 9 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Avant-propos « La maitrise de la science et de la technologie est l’une des conditions majeures pour l’édification d’une nation moderne. Cultiver donc cette maitrise pour apporter une impulsion supplémentaire à la modernisation de notre pays ». Cet extrait datant du 10 février 1997 du Président de la République du Cameroun, Son Excellence M. PAUL BIYA, montre tout l’intérêt et l’importance des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour un pays comme le nôtre. Ces phrases ont d’ailleurs eu le temps de mûrir dans le cœur et l’esprit des camerounais désireux de porter leur nation vers l’émergence qui serait ainsi atteinte horizon 2035. N’étant pas en reste, l’Institut Africain d’ Informatique Représentation du Cameroun, a fait de l’informatique son cheval de bataille à travers une gamme variée de formations, généralement clôturées par des stages académiques, et sanctionnées dans notre cas du Diplôme d’Ingénieur des Travaux Informatiques. Le contexte actuel de l’évolution de la technologie est tel que tout système qui se veut évolutif, efficace, et s’inscrire dans la durée ne peut se passer du concept des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). C’est l’une des raisons fondamentales pour laquelle l’informatique devient un pilier indispensable et incontournable pour les entreprises et les administrations désireuses de rester compétitives et en contact avec leur environnement.
  10. 10. 10 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Résumé Comme le dit si bien Jan van de Sneptscheut, « La différence entre la théorie et la pratique, c’est qu’en théorie, il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique, mais qu’en pratique, il y en a une ». Ces propos illustre l’importance de mettre en pratique les connaissances acquises tout au long d’une formation théorique. Ainsi, dans le but de produire des ingénieurs qualifiés ayant de l’expérience dans leurs domaines respectifs, l’IAI Cameroun prévoit dans le cursus des étudiants en 3ème année, un stage académique dans une entreprise. C’est pour satisfaire à cette exigence que nous avons été accueillis dans les locaux du Bureau d’études Techniques INTEGC S.A.R.L pour produire un logiciel de Gestion Electronique des Documents. Il était question pour nous d’optimiser la gestion documentaire des différents services, à travers une application capable de gérer en quasi-totalité le cycle de vie de tous les documents, de la création à la diffusion en passant par le classement, l’indexation et la recherche. Nous avons pour ce faire adopté une démarche de travail et une approche méthodologique spécifique au contexte dans lequel nous évoluions pour aboutir à un logiciel fonctionnel répondant aux besoins du client. Le présent rapport représente un compte rendu de ce stage effectué du 14 Août 2013 au 30 Septembre 2013. Il contient la présentation de l’entreprise qui nous a accueillis, les différentes étapes de réalisation de ce projet, la présentation du logiciel final, son fonctionnement et son utilisation.
  11. 11. 11 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Abstract As said Jan van de Sneptscheut so well, "The difference between theory and practice is that in theory there is no difference between theory and practice, but in practice it there is one ". These comments illustrate the importance of putting into practice the knowledge acquired throughout a theoretical training. Thus, in order to produce qualified engineers with experience in their respective fields, the IAI Cameroon provides for students in the third year, an academic internship in a company. It is to meet this requirement we have been welcomed into the premises of Technical Studies INTEGC S.A.RL to produce an Electronic Document Management. It was a question for us to optimize the various document management services through an application that can manage almost all the life cycle of all documents, from creation to distribution through the classification, indexing and research. We have to make it adopted an approach to work and a specific methodological approach to the context in which we was, to achieve a functional software that meets the needs of the customer. This report represents a summary of the internship of 14 August 2013 to 30 September 2013. It contains the presentation of the company who welcomed us, the various stages of this project, and the presentation of the final software, its operation and use.
  12. 12. 12 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Introduction générale Introduction Générale L’information dans une entreprise, est ce qui la fait vivre, évoluer, prospérer. Elle définit l’entreprise, permet au personnel et à l’extérieur de savoir ce qu’elle représente et ainsi en avoir une vision claire pour le futur. De ce fait, on peut dire que, pour gérer son entreprise, il faut savoir gérer le flot d’informations qui y circulent, à l’image de HARPER : « Bien gérer une entreprise, c’est gérer son avenir et gérer son avenir, c’est gérer son information. ». INTEGC S.A.R.L est un Bureau d’études techniques. Elle traite donc chaque jour des quantités très importantes de données sous formes variées telles que des rapports de missions, des courriers, notes administratives, appels d’offres… . Ainsi pour ne pas crouler sous le poids généré par son propre fonctionnement, cette structure va donc opter pour une Gestion Electronique des Documents. L’Institut Africain d’Informatique(IAI) est un établissement interétatique qui forme des informaticiens sur une durée de trois ans, qui seront appelés à la fin de leur cursus à effectuer un stage dans une entreprise. Ce dernier a pour objectif non seulement de confronter les étudiants aux réalités parfois dures du monde du travail, mais aussi et surtout de développer leurs aptitudes indispensables dans la maitrise du maniement de l’outil informatique. C’est donc dans ce contexte que nous avons été retenus au BET INTEGC, pour mettre sur pied l’application dont il avait besoin. La conduite de ce projet s’est déroulée en plusieurs étapes que nous avons consignées dans ce rapport de façon ordonnée. Ainsi, après avoir présenté l’entreprise et son fonctionnement, nous présenterons tour à tour le dossier d’avant- projet, le cahier des charges, le dossier d’analyse, de conception et de réalisation, et enfin, un guide utilisateur.
  13. 13. 13 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion DOSSIER D’INSERTION Résumé Le dossier d'insertion est un document dans lequel l'étudiant fait son compte rendu à l'instance académique par rapport à son insertion en entreprise. Il contient la présentation de l’entreprise ainsi que ses ressources et son fonctionnement. Aperçu Introduction 14 I- Présentation de INTEGC 15 1- Historique et évolution 15 2- Objectifs et missions 16 a- Objectifs 16 b- Missions 16 3- Réalisations 17 Projets de contrôle : 17 Etudes : 17 Maîtrise d’œuvre : 17 II- Organigramme de l’entreprise 18 III- Ressources D’INTEGC 19 1. Les ressources matérielles 19 2. Les ressources immatérielles 19 3. Les ressources humaines 20 4. Les ressources financières 20 Conclusion 21
  14. 14. 14 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Introduction Introduction L’Institut Africain d’Informatique (IAI), est une Ecole inter-Etats créée par Décision des Chefs d'Etat en 1971 en vue de former des ingénieurs qualifiés en informatique pour l’Afrique et par l’Afrique. L'I.A.I-Cameroun, Représentation Camerounaise de l'I.A.I, existe depuis le 1er octobre 1999 : création réalisée par M. Armand Claude ABANDA (actuel Représentant Résident), suite aux Décisions du Conseil d'Administration tenu à Niamey (Niger) en 1996. L’étudiant de deuxième année à l’I.A.I-Cameroun, en vue de l’obtention de son Diplôme de Technicien Supérieur en Informatique est soumis à un stage académique dans une structure informatisée pendant une période bien déterminée. Ce dernier quant à lui est sanctionné d’un rapport de stage. Le rapport d'insertion est un document dans lequel l'étudiant fait son compte rendu à l'instance académique par rapport à son insertion en entreprise. L'IAI Cameroun y accorde une importance particulière dans le but de vérifier la présence effective de ses étudiants en entreprise. En effet, la période d'insertion permet à l'étudiant de découvrir la structure qui l'accueille et de s'imprégner de son fonctionnement. De ce fait, tout au long de ce rapport, nous présenterons dans un premier temps la structure qui nous a accueillis depuis le 14 Août 2013 en l’occurrence INTEGC S.A.R.L. Pour cela, nous mettrons en exergue tour à tour son historique et son évolution, ses objectifs et ses réalisations. Ensuite, nous parlerons de son organisation structurelle et enfin des différentes ressources matérielles et logicielles dont dispose cette structure.
  15. 15. 15 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Présentation de INTEGC I- Présentation de INTEGC Société INTEGC, Ingénierie et Techniques du Génie Civil, est une Société à Responsabilité Limitée (S.A.R.L) au capital social de 25 000 000 FCFA employant une centaine de personnes. Son siège social est situé au quartier ETOA MEKI à Yaoundé. INTEGC est un Bureau d’Etudes Techniques de Contrôle des Travaux de Génie Civil, qui preste dans les études techniques, le contrôle qualité, l’expertise technique. Ses domaines de spécialisation sont : les routes et VRD, les bâtiments et les ouvrages d’art. 1- Historique et évolution INTEGC existe depuis Juin 2000, créée et dirigée par M. NKONO Éric Flavien. Elle a depuis lors connu des évolutions incessantes, changeant de situation géographique, de taille et gagnant de plus en plus en importance. Entreprise unipersonnelle au départ, sa situation juridique s’est transformée en 2005, année à laquelle elle devient une S.A.R.L avec un capital d’un million (1 000 000) Francs CFA. A l’origine située au quartier Nsam Efoulan, elle verra son siège transféré quelques années plus tard au quartier ETOA MEKI à l’immeuble FOBI. (Plan de localisation en annexe n°1).
  16. 16. 16 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Présentation de INTEGC 2- Objectifs et missions a- Objectifs Le fonctionnement d’INTEGC repose sur les objectifs qu’elle s’est fixée dont les principaux sont : La satisfaction des besoins de ses clients par la mise en place d’un service de qualité. La prise en compte des exigences du marché dans la réalisation de ses prestations. Le respect des délais contractuels dans la réalisation des projets. Se doter d’un personnel compétent en vue de mener à bien ses missions… b- Missions Etant une société de prestation de services, INTEGC s’octroie et se voit confier de multiples missions parmi lesquelles : Des études de faisabilité des projets de routes (construction, aménagement…) Le contrôle de la qualité des travaux, des délais et des budgets. L’assistance du client, conseil et assistance des maitres d’ouvrages à la passation de marché. Le contrôle et suivi des travaux routiers, d’art, de bâtiment et de voiries urbaines. L’expertise Génie Civil et Urbanisme. La topographie La géotechnique L’assainissement, les aménagements divers Les projets d’hydrauliques. L’Ordonnancement, pilotage et coordination des projets
  17. 17. 17 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Présentation de INTEGC 3- Réalisations Cette liste non exhaustive fait état de quelques projets menés par l’entreprise INTEGC. Projets de contrôle : Contrôle et surveillance des travaux d’entretien des voiries revêtues des villes de GAROUA, GUIDER et KAELE, lot n°2. Contrôle technique des travaux d’entretien des routes en terre du réseau prioritaire de la province de L’ADAMAOUA- lot n°3. Contrôle des travaux de réhabilitation de la route NIEFANG-EVINAYONG- AKURENAM : 180 KM en République de Guinée Equatoriale. Contrôle et surveillance des travaux de réhabilitation du pont de l’enfance sur la Sanaga entre SA’A et NTUI. Etudes : Étude en vue de l’élargissement de la rue 1750 (nouvelle route Bastos) de la ville de YAOUNDE. Étude technique en vue du bitumage de la route MAROUA-BOGO ; longueur 40 KM. Étude technique du dalot du PK 8+000 pénétrante EST entre carrefour NDOKOTI et PK 14 à DOUALA. Maîtrise d’œuvre : Maitrise d’œuvre de la route NIEFANG-EVINAYONG-EVINAYONG- AKURENAM et des voiries des villes riveraines : 180km (République de Guinée Equatoriale) Maîtrise d’œuvre technique du projet de réalisation de six immeubles à OLEMBE-Yaoundé.
  18. 18. 18 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Organigramme de INTEGC II- Organigramme de l’entreprise CONSEIL D’ADMINISTRATION GERANT DIRECTION ADMINISTRATIV E ETFINANCIERE DIRECTIONTECHNIQUE CELLULE APPELS D’OFFRES COMPTA BLE ASSISTANTE GESTION FINANCIERE RESPONSABLEL OGISTIQUE DEPARTEMENT ETUDES DEPARTEMENT CONTROLE DES TRAVAUX CHEFS DE MISSION INGENIEUR D’ETUDE INGENIEUR ROUTIER INGENIEUR VRD INGENIEUR GEOTECHNICIEN INGENIEUR TOPOGRAPHE HYDROLOGUE ENVIRONNEMENTALISTES ECONOMISTES EXPERT URBANISTE PAYSAGISTE EXPERT DEPL RESEAUX PERSONNEL D’APPUI TOPOGRAPHES LABORANTINS SECRETAIRES CHAUFFEURS GARDIENS PERSONNEL D’APPUI PROJECTEURS TOPOGRAPHES LABORANTINS SECRETAIRES CHAUFFEURS CHEFS DE MISSIONS IS OA ING. TERRASSEMENT. CHAUSSEE INGENIEUR. SUIVI INGENIEUR. OA INGENIEUR VRD INGENIEUR. GEOTECHNIQUE INGENIEUR. TOPOGRAPHE ENVIRONNEMENTALISTE EXPERT. CONTENTIEUX TECHNICIENS DE SUIVI SECRETARIAT DEDIRECTION AGENTS DE BUREAUX Figure 1: Organigramme de INTEGC
  19. 19. 19 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Ressources de INTEGC III- Ressources D’INTEGC Il s’agit de l’ensemble des moyens qui concourent au bon fonctionnement de cette organisation. Elles peuvent être regroupées en plusieurs catégories : Matérielles Immatérielles Humaines Financières 1. Les ressources matérielles Un parc automobile pour gérer les déplacements comportant 40 véhicules 4x4 dont 5 équipés de topomètre et GPS, Du matériel de communication, de topographie, de géotechnique, Mobilier de bureau, bibliothèque, Des ordinateurs, des imprimantes, des photocopieuses, des scanners, des relieuses, des appareils photos numériques, Des tables à dessin, traçantes, GPS, 2. Les ressources immatérielles Le logo de l’entreprise, Les logiciels de gestion (SAGE SAARI), de bureautique (Microsoft Office), de Génie civil (AUTOCAD, COVADIS, VIZIROAD, MICROPISTE IDRISI, ARCINFO, MAPINFO …), Une adresse e-mail : integc@yahoo.fr Une boite postale : 11088 Yaoundé Téléphone (237) : 22 22 02 16 99 92 48 95 22 73 86 37
  20. 20. 20 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Ressources de INTEGC 3. Les ressources humaines Le Personnel de maîtrise : Ingénieurs, économistes, environnementalistes, hydrologues, hydrauliciens, géotechnicien, urbanistes, sociologues, architectes Experts socio-économistes. Personnel d’appui : Projecteurs, dessinateurs, topographes, laborantins, comptables, Secrétaire, chauffeurs. 4. Les ressources financières Concernant les moyens financiers, l’entreprise dispose d’un capital de 25 000 000 Francs CFA, ainsi que des revenus provenant de ses activités. Mais dans le souci de mener à bien ses missions, les associés ont créé un compte courant « associé », tout comme ils peuvent bénéficier de certaines facilités bancaires de la part du banquier afin de disposer permanemment des liquidités.
  21. 21. 21 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’insertion Conclusion Conclusion En somme, les premières semaines au sein de la société INTEGC SARL se sont très bien déroulées surtout grâce à l’accueil chaleureux de l’ensemble du personnel, ce qui a facilité la prise de contact et la visite de l’entreprise. Ainsi, j’ai pu étudier le fonctionnement de cette structure aussi bien sur le plan matériel qu’administratif et structurel. Les différents entretiens avec mon encadreur professionnel qui m’a été attribué dès mon arrivée a conduit très vite au choix de mon thème : « La Gestion Electronique des Documents ». Thème qui nait d’un besoin fondamental dans l’entreprise : l’organisation, le classement et la recherche des documents. D’autres parts, l’enrichissement de ce document de diverses informations sur l’entreprise n’a été possible que par la présence et la disponibilité du personnel et de l’ensemble des ressources mises à ma disposition. De ce fait, il est évident que l’intégration dans cette structure fut un succès. Le grand défi reste maintenant de répondre aux attentes conjointes de mes encadreurs académique et professionnel en produisant un travail sérieux dans les délais qui m’ont été impartis.
  22. 22. 22 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet DOSSIER D’AVANT-PROJET Résumé Le dossier d’avant-projet représente l’initiative d’un projet. Ce dossier décrit en gros la demande du maître d’ouvrage ainsi que des contraintes liées au projet afin d’en écarter toute possibilité de malentendu entre la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage. L’évaluation du coût du présent projet s’élève à 12 310 745 FCFA pour une durée de mise en œuvre de 46 jours. Aperçu Introduction............................................................................................................................................. 23 I. Description de la demande.................................................................................................................. 24 1- Objectifs .................................................................................................................................... 24 II. Contraintes du projet ......................................................................................................................... 25 1. Contraintes méthodologiques :.................................................................................................. 25 2. Ressources nécessaires :............................................................................................................ 26 a- Ressources matérielles :........................................................................................................ 26 b- Outils et langages à utiliser : ................................................................................................. 26 III. Evaluation du coût du projet .......................................................................................................... 27 1. Coût matériel d’exploitation :.................................................................................................... 27 2. Coût logiciels utilisés : .............................................................................................................. 27 1. Coût sur le plan humain :........................................................................................................... 27 Conclusion................................................................................................................................................ 28
  23. 23. 23 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Introduction Introduction Les ingénieurs en software affirment que la qualité du processus de fabrication est garante de la qualité du produit. Ainsi, toute équipe sérieuse et soucieuse de mener à bien un projet se doit d’en étudier tous les contours avant de se lancer dans la réalisation proprement dite dudit projet. Le dossier d’avant-projet est un document qui décrit l’ensemble des étapes préparatoires nécessaires au lancement d’un projet. Il s'agit donc de définir précisément ce que sera le projet afin d'aboutir à la mise au point de documents contractuels permettant d'engager la maîtrise d'œuvre et la maîtrise d'ouvrage dans le lancement du projet
  24. 24. 24 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Description de la demande I. Description de la demande Mettre sur pied une application web client/serveur de Gestion Electronique des Documents de la société INTEGC. Cette application devra permettre de gérer le cycle de vie des documents c.-à-d. : création, stockage, classement (indexation), diffusion. 1- Objectifs Mutualisation Accessibilité Traçabilité Sécurité de l’information et de la documentation Confidentialité Intégrité Unicité
  25. 25. 25 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Contraintes du projet II. Contraintes du projet 1. Contraintes méthodologiques : L’analyse se fera avec UML qui est un langage adapté à ce type de projet compte tenu de la complexité d’appréhender le monde réel dans un système sans la notion d’objet. On se servira du processus Unifié 2TUP qui est l’un des processus unifiés les plus utilisés car il a déjà fait ses preuves dans le processus de développement d’applications. Le modèle de développement de logiciel à utiliser sera le modèle en V qui repose sur une étroite interdépendance des étapes soumises à une validation avant la prochaine étape et une vérification anticipatoire du produit final. Le modèle en V demeure actuellement le cycle de vie le plus connu et certainement le plus utilisé. Figure 2 : Le Modèle en V
  26. 26. 26 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Contraintes du projet 2. Ressources nécessaires : a- Ressources matérielles : Tableau 1 : Ressources matérielles d'INTEGC Outils Quantité Fonction PC serveur (desktop) 01 Serveur web PC client (desktop) 01 Tester l’ application Switch, connecteurs 01 Interconnecter les machines en réseau Routeur 01 Interconnecter les machines en réseau Copieur (scanner+imprimante+ photocopie) 01 Scanner, Imprimer, photocopier les documents b- Outils et langages à utiliser : Tableau 2 : Outils et langages à utiliser Nom Description MS Word 2013 éditeur de texte PowerAMC 15 Outil de modélisation et de conception de systèmes d’entreprises Photoshop CS6 Logiciel de dessin et de traitement d’images MySQL 5.5.20 Système de gestion de base de données PHPMyAdmin 3.4.10 Interface graphique pour MySQL Apache 2.2.21 Serveur web MS Powerpoint 2013 Editeur de diapositive Mozilla Firefox Navigateur web Google chrome Navigateur web Netbeans 7.3.1 Environnement de développement intégré JQuery 1.10.2 Bibliothèque JavaScript/Ajax HTML5/CSS3 Langage de description de pages web/langage de présentation PHP 5.3.10 Langage de programmation orienté objet Sphinx Moteur de recherche PHP GanttProject Logiciel de gestion de projet MS Windows 8 64 bits Système d’exploitation Adobe acrobat Lecteur de fichier pdf
  27. 27. 27 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Evaluation du coût du projet III. Evaluation du coût du projet 1. Coût matériel d’exploitation : Tableau 3 : Coût du matériel d'exploitation 2. Coût logiciels utilisés : Tableau 4 : Coût des logiciels utilisés 1. Coût sur le plan humain : Tableau 5 : Coût des ressources humaines Le coût total s’élève à 10 704 995 FCFA. En plus des imprévus évalués à 15% du total, soit 1 605 750 FCFA, le coût total du projet s’élève à 12 310 745 FCFA Outils Quantité Prix unitaire (FCFA) Prix total (FCFA) PC serveur (desktop) 01 300 000 300 000 PC client (desktop) 01 180 000 180 000 Switch, connecteurs 01 30 000 20 000 Routeur 01 40 000 40 000 Copieur 01 5 000 000 5 000 000 TOTAL 04 5 540 000 5 540 000 Nom du logiciel Quantité coût licence (FCFA) Prix total (FCFA) Adobe Photoshop CS6 01 632 495 632 495 PowerAMC 01 1 287 000 1 287 000 MS Word 2013 01 51 350 51 350 MS PowerPoint 2013 01 87 750 87 750 MS Windows 8 64 bits 01 102 050 102 050 Adobe Acrobat XI 01 129 350 129 350 TOTAL 04 2 160 645 2 289 995 Maîtrise d’œuvre Fonction Quantité Salaire journalier Salaire total (46 jours) MOKEM MOKEM TAMO Harold Chef de projet 01 12 500 FCFA 575 000 FCFA M. NKONO Eric Encadreur professionnel (Directeur INTEGC) 01 25 000 FCFA 1 150 000 FCFA M. ASSAWOGA Nicolas Encadreur académique (Enseignant IAI Cameroun) 01 25 000 FCFA 1 150 000 FCFA TOTAL 03 62 500 2 875 000
  28. 28. 28 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’avant-projet Conclusion Conclusion Au terme de cette étape, nous avons pu établir clairement la demande de l’utilisateur, ainsi que les différentes contraintes du projet. Nous avons également fait une estimation des coûts probables de ce projet sur le plan humain, matériel et logiciel. Nous avons donc dès à présent posé les bases de la réalisation de ce projet et pouvons passer à une spécification plus détaillée notamment avec l’élaboration d’un cahier des charges.
  29. 29. 29 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges CAHIER DES CHARGES Résumé Le cahier des charges représente le premier rapport d’analyse de notre projet. Il indique la marche à suivre pour la réalisation de ce dernier à travers les spécifications du commanditaire dudit projet. Il a pour but de décrire le fonctionnement du système existant afin d’en dégager les insuffisances et, le cas échéant, de proposer d’éventuelles solutions susceptibles d’y remédier et de satisfaire les utilisateurs dudit système. Aperçu Introduction........................................................................................................................................... 30 I. Contexte ........................................................................................................................................ 31 II. Problématique............................................................................................................................... 32 III. Expression des besoins fonctionnels......................................................................................... 33 IV. Description des processus et fonctionnalités............................................................................ 34 V. Critères d’acceptabilité et de réception........................................................................................ 39 VI. Les livrables ............................................................................................................................... 39 VII. Planning prévisionnel ................................................................................................................ 40 Conclusion ............................................................................................................................................. 41
  30. 30. 30 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Introduction Introduction Le cahier des charges est un document qui contient la liste des besoins, des exigences et des contraintes qu’il faut respecter lors de la réalisation d’un projet. Il permet en outre de formuler les besoins du client au moyen de fonctions détaillant les services rendus par le produit et les contraintes auxquelles il est soumis. La réalisation de ce document suppose alors une étude minutieuse du système en place, la formulation des critiques relatives au fonctionnement en place ainsi que les solutions proposées. Ainsi, les objectifs poursuivis par la rédaction de ce document sont : La description des besoins et attentes des utilisateurs La circonscription du périmètre du système à automatiser (contexte, problématique) La description des fonctionnalités attendues du produit Préciser les critères d’acceptabilités et de réception du produit Construire un planning prévisionnel du projet
  31. 31. 31 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Contexte et problématique I. Contexte La gestion des documents (rapports de missions, études, courriers, documents administratifs) au sein du BET INTEGC est totalement manuelle et plus ou moins organisée. Les différents fichiers qui y circulent chaque jour sont rassemblés soit dans des classeurs, soit dans des rapports reliés (documents). Tout cela est effectué dans le service de reprographie. Les classeurs et les documents portent chacun des informations qui les identifient de façon unique tels que : le titre, l’auteur du document, le thème, le numéro… Cependant, la date de leur création n’est pas enregistrée. Lorsque le volume des classeurs et documents devient importants, ils sont parqués en fonction de leur nature ou de la fréquence d’utilisation, soit dans des armoires, soit dans des caisses métalliques numérotées appelés cantines. Un classeur portant le nom de « CANTINES » contient des fiches qui indiquent toutes les cantines et les différents documents et classeurs qu’elles contiennent. Les cantines sont conservées au service de reprographie et, très vite, le manque de place se fait ressentir. Elles sont alors déplacées dans un magasin, dans l’immeuble occupé par la structure. La consultation des documents se fait sur place. Si une personne a besoin de se déplacer avec un document, ce dernier est reproduit (photocopie ou impression) et l’original reste sur place.
  32. 32. 32 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Contexte et problématique II. Problématique Tableau 6 : Critique de l'existant et proposition de solution CRITIQUES CONSEQUENCES SOLUTIONS Enregistrement manuel de la localisation des documents Risque de mauvais traitement, d’intégrité et de perte de l’information. Enregistrement informatisé de l’information en respectant les contraintes d’unicité et d’intégrité Recherche manuelle des documents classés Perte de temps et d’argent Automatiser la recherche des documents enregistrés et la facilité par l’utilisation de mots clés La consultation d’un document se fait uniquement dans le service de reprographie Impossibilité de consulter un document à l’extérieur de l’entreprise, obligation de se déplacer même à l’intérieur des locaux, deux personnes ne peuvent consulter le même document à la fois Permettre l’accès à distance des documents à travers une application accessible depuis n’importe quelle machine Les documents sont archivés dans des caisses stockées au sein de la société Opération d’archivage fastidieuse, forte occupation d’espace Permettre l’archivage électronique des documents Les documents sont dupliqués pour une consultation externe Gaspillage de papier, d’encre, d’énergie… Perte de temps Impossibilité de fournir un même document à deux personnes à la même heure Permettre l’accès à distance des documents Intégrer une fonctionnalité d’impression des documents depuis n’importe quel poste « Classer un document représente, en moyenne, 15€ (environ 9750 FCFA) de temps de travail, retrouver un document mal classé coûte 90€ (environ 58 500 FCFA)! » (Source : http://www.tetra-informatique.com/SSII/gestion-electronique-des-documents/) Ces statistiques montrent clairement l’importance pour une entreprise d’avoir une bonne gestion de son fond documentaire. La solution : la GED ! (Gestion Electronique des Documents.
  33. 33. 33 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Expression des besoins fonctionnels III. Expression des besoins fonctionnels Les besoins principaux à couvrir par l’outil de GED sont donc les suivants : Centraliser l’ensemble de la documentation sur une même plateforme, Accéder à la documentation à distance via le web, Différencier les droits d’accès aux informations (aux dossiers voire aux documents), selon des profils d’utilisateurs prédéterminés, permettant d’effectuer des actions différentes (consultation, dépôt, modification, suppression…), Stocker et gérer un volume important de fichiers, Structurer des informations et des documents, Décrire finement les documents, Référencer de manière unique les documents, Rechercher facilement des informations et des documents (à l’aide de mots clés par exemple) Conserver et tracer les différentes versions de documents, Sauvegarder les données et exporter tout ou une partie de la base de données en conservant l’architecture de l’arborescence, Travailler à plusieurs sur les documents (commentaires, verrouillage, notifications, historique des actions), Faciliter les procédures documentaires pour l’acquisition de document (création de document, dépôt de fichier), le référencement et le contrôle documentaire, (par exemple en intégrant un système de Lecture Automatique des Documents (LAD) pour les documents scannés) Faciliter l’utilisation en général et le paramétrage (ergonomie).
  34. 34. 34 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Description des processus et fonctionnalités IV. Description des processus et fonctionnalités 1. Gestion de l’interface Accès à l’interface générale L’interface, pour tous les utilisateurs et quelques soient leurs droits (Administrateur, simple utilisateur …), est une interface full web c’est-à-dire accessible via un navigateur internet (Mozilla Firefox, Google chrome, Internet Explorer …). Structure et arborescence générale Il doit être possible de créer un nombre illimité de dossiers ou classeurs qui regrouperont à leur tour un nombre illimité de documents. Ces classeurs permettront de regrouper les documents par thèmes ou par catégorie. Page d’accueil Elle pourra être : Soit un écran de connexion ou chaque utilisateur devra s’authentifier pour accéder à la partie de l’application qui lui est propre, Soit une page contenant des documents à consultation libre pour tout le monde Ergonomie L’arborescence générale des classeurs et documents doit toujours être visible et donner accès à ces derniers par des liens hypertextes. Elle sera spécifique à l’utilisateur connecté en fonction du niveau d’accès dont il dispose. 2. Gestion des droits d’accès L’accès à l’application doit nécessiter une authentification de l’utilisateur c’est-à- dire la création d’un compte utilisateur avec des droits associés. La connexion s’effectue par identifiant et mot de passe individuels.
  35. 35. 35 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Description des processus et fonctionnalités Les droits des utilisateurs doivent être paramétrables et modifiables par les administrateurs. Le système doit permettre de créer des groupes (ou profils) d’utilisateurs ayant les mêmes droits pour effectuer certaines tâches et d’ajouter des utilisateurs à ces groupes. Les droits doivent permettre de différencier pour chaque utilisateur les actions qu’il a le droit d’effectuer : Consultation Création Modification Suppression Administration du système L'administrateur pourra attribuer aux documents et aux classeurs des niveaux d’accessibilité pour permettre de réguler l’accès aux documents uniquement par ceux autorisés à le faire. 3. Processus d’enregistrement/modification des documents. Pour ajouter un document, l’utilisateur pourra parcourir un explorateur de fichiers proposé par le système, et ainsi choisir les documents qu’il souhaite ajouter directement à partir de son ordinateur. Pour les fichiers sur support papier, ils pourront être scannés et enregistrés de la même façon dans le système. A cette étape, l’utilisateur devra : Sélectionner le dossier dans lequel créer son document s’il en a déjà créé un, Rédiger une brève description du document ou remplir un formulaire de métadonnées pour l’indexation du document L’ajout d’un document pourra se faire par simple « glisser-déposer ». Pour la modification, Le système doit permettre à l’administrateur de déplacer un document (« couper-coller ») dans un autre dossier.
  36. 36. 36 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Description des processus et fonctionnalités Le système doit permettre à l’administrateur de copier un document (« copier-coller ») dans un autre dossier n’importe où dans l’arborescence du portail (selon ses droits) sans doublonner le document, c’est-à-dire sans créer un nouveau document (création d’un lien vers le document d’origine). L’administrateur pourra déposer une signature électronique sur le document physique afin d’assurer son authentification future. Formats de fichiers acceptés Les formats de fichier acceptés doivent être : Classiques : .doc, .odt, .xls, .ods, .pdf, .txt, .dot, .ppt, .odp, .rtf …, Multimedia : .jpg, .gif, .tiff, .png, .bmp, .avi, .mpeg, .mov …, Web : .htm/html, .xml, Spécifiques : unix (tar, bzip2), LaTex, .mpp, .log, .ps, .dkl, .dma,. emf, .flw, .bak, EndNote N.B : la visualisation en aperçu ne sera possible que pour certains formats. L’administrateur aura la possibilité de transformer certains fichiers en .pdf après l’enregistrement ou à la modification. 4. Indexation des documents L’indexation se déclinera sur deux modes : L’indexation manuelle à la saisie des métadonnées de description des documents, L’indexation automatique des documents à l’aide d’un système de LAD (Lecture Automatique de Documents). 5. Stockage des documents Les documents seront stockés directement dans la base de données, qui sera sécurisée et répliquée sur des serveurs secondaires pour prévenir les pertes dues au crash du serveur principal. Chaque document portera une signature électronique qui permettra de garantir son authenticité comme le fait une signature manuscrite sur un support papier.
  37. 37. 37 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Description des processus et fonctionnalités 6. Archivage/Historisation Gestion des versions Le système doit pouvoir gérer les versions et les révisions des fichiers associés à un document et des documents eux-mêmes en conservant un historique complet de toutes les versions de fichier depuis la création jusqu’à la destruction du document (archivage automatique des versions antérieures de fichier). Historisation Le système doit permettre d’afficher un historique des nouveautés et mises à jour concernant les documents et les classeurs. Par exemple : les derniers documents créés ou modifiés, le nom de l’utilisateur et la date de modification, la mise à disposition d’une nouvelle fonctionnalité. Pour chaque document, le système doit conserver et afficher un historique des actions et modifications effectuées sur le document (avec la mention de l’utilisateur et de la date de modification). 7. Diffusion Des notifications par e-mail (ou à l’intérieur du système) doivent pouvoir être créées à la demande par tous les utilisateurs, sur des sujets différents. Les destinataires (individuel ou groupe) du message doivent pouvoir être sélectionnés par l’utilisateur qui créé la notification. Une notification doit pouvoir être envoyée à partir d’un document et doit contenir par défaut un lien vers le document dont il est question. Un champ texte libre doit permettre d’écrire un message. 8. Suppression des documents Chaque document supprimé sera déplacé dans un espace tampon (corbeille) avant suppression définitive. Cette action sera réservée uniquement aux administrateurs. 9. Recherche des documents Il devra être possible d’effectuer deux types de recherche :  Une recherche simple : en texte libre (recherche en texte intégral et dans tous les champs indexés).
  38. 38. 38 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Description des processus et fonctionnalités  Une recherche multicritères : par champ de métadonnées (auteur, titre du document, extension …). peut porter sur les métadonnées et mots clés des documents indexés lors de leur ajout dans la base. La recherche pourra se faire dans l’ensemble des documents enregistrés ou dans un groupe plus restreints de documents (par exemple sur des classeurs précis). Les requêtes les plus souvent effectuées par les utilisateurs pourront être enregistrées pour faciliter les recherches ultérieures. Des propositions s’afficheront au fur et à mesure que l’utilisateur tapera sa requête (recherche instantanée), ainsi que le nombre de résultats trouvés. Le système devra permettre de trier les résultats d’une recherche selon différents critères (date, pertinence (titre, mots clés), auteur) 10. Visualisation des documents Trois formats de visualisation seront possibles pour tous les utilisateurs : L’affichage des résultats d’une recherche avec la description du document L’affichage complet du document (directement dans le navigateur selon le format). L’aperçu du document avant l’affichage complet. 11. Exportation des documents Le système doit permettre d’exporter n’importe quel document, de toute ou partie de la base de données vers un support extérieur (disque dur, USB, cd-rom…), tout en conservant l’arborescence. 12. Impression des documents Il sera possible d’imprimer n’importe quel document. 13. Statistiques Il sera possible d’obtenir diverses statistiques sous forme graphique (camemberts, diagrammes…) par exemple sur les consultations d’un document (nombre de fois, fréquences…).
  39. 39. 39 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Critères d’acceptabilité et de réception V. Critères d’acceptabilité et de réception La durée de réalisation de ce projet est de 46 jours. Le produit livré est jugé acceptable s’il respecte les exigences ci – après : Les objectifs illustrés dans la description des besoins sont atteints. Toutes les différentes fonctionnalités urgentes du produit sont présentes (gestions des documents, interface, droits d’accès). Le produit est installé et fonctionnel VI. Les livrables Il s’agit des documents et pièces à rendre à la fin du projet : Un rapport d’insertion Un cahier des charges Un dossier d’analyse Un dossier de conception Un dossier de réalisation Un manuel utilisateur Le script de la base de données Le CD-ROM contenant le logiciel.
  40. 40. 40 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Planning prévisionnel VII. Planning prévisionnel La planification des tâches nous permettra de présenter la répartition des tâches sur des intervalles de temps bien délimité. Notre période de stage durant 46 jours, nous répartirons notre travail sur cette période à travers un chronogramme des activités et un diagramme de Gantt. Phase Entrée Sortie Durée Insertion Prise de contact avec l’entreprise Rapport d’insertion 1 semaine Analyse Analyse de l’existant Dossier d’analyse 1 semaine Conception Conception de la solution Dossier de conception 2 semaines Réalisation Réalisation dossier de réalisation et produit 2 semaines Tests Logiciel Logiciel 1 semaine Tableau 7 : Chronogramme des activités Figure 3 : Diagramme de Gantt
  41. 41. 41 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Cahier des charges Conclusion Conclusion A la fin de cette première phase de travail, nous avons terminé la première partie de l’analyse du projet de Gestion Electronique des Documents. Après avoir précisé ce que l’entreprise attendait de l’application à produire, nous avons mené une étude de l’existant, ce qui nous a permis d’en ressortir les limites et ainsi de proposer des solutions à ces manquements. Cette étude préalable qui constitue notre cahier des charges est le point de départ du dossier d’analyse qui lui, apportera une analyse plus détaillée du problème et de la solution.
  42. 42. 42 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse DOSSIER D’ANALYSE Résumé Le dossier d’analyse, à la suite du cahier des charges, présente une analyse plus détaillée du problème et de la solution, la méthode d’analyse choisie ainsi que les raisons de ce choix. Aperçu Introduction 43 I- Présentation et justification du choix de la méthode d’analyse 44 1- Présentation du langage UML 44 2- Présentation du processus 2TUP 45 a- La branche gauche (fonctionnelle) 46 b- La branche droite (architecture technique) 47 c- La branche du milieu 47 3- Justification du choix de la méthode 48 II. Analyse détaillée du problème 49 1. Capture des besoins fonctionnels 49 a- Boîte noire de définition des contours du système 49 b- Diagramme des cas d’utilisations 50 c- Diagramme de classes 60 Conclusion 65
  43. 43. 43 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Introduction Introduction Le cahier des charges nous a permis de proposer une solution aux problèmes liés à la gestion des documents en entreprise. A sa suite, le dossier d’analyse quant à lui permettra d’effectuer une analyse plus approfondie de cette solution avec une méthode spécifique qui dépendra des exigences et des contraintes que l’environnement d’étude nous impose. De ce fait il est important avant tout de choisir une méthode d’analyse qui permettra une étude méthodique du problème et de justifier ce choix. Ensuite, nous utiliserons les concepts et normes de cette méthode pour analyser le problème posé.
  44. 44. 44 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Présentation et justification de la méthode d’analyse I- Présentation et justification du choix de la méthode d’analyse 1- Présentation du langage UML UML : Unified Modeling Language qui comme son nom l’indique est un langage de modélisation unifié. UML découle de l’union de différentes méthodes de modélisations objet à savoir BOOCH93, OMF2, OOSE. Normalisée par l’OMG (Object Management Group) en janvier 1997. UML présente de nombreux avantages à savoir : UML est un langage formel et normalisé ; UML permet un gain de précision grâce aux différentes vues statiques et dynamiques qu’il offre sur le système ; UML est un gage de stabilité car il est itératif et incrémental ; UML est un support de communication performant UML cadre l'analyse et évite la dispersion et le manque de précision ; UML facilite la compréhension des représentations abstraites complexes ; Son caractère polyvalent et sa souplesse font de lui un langage universel. UML compte aujourd’hui 13 diagrammes (UML2) organisés en 2 vues (statique, dynamique) qui sont : Vues statiques du système : diagramme de cas d'utilisation diagramme d'objets diagramme de classes diagramme de composants diagramme de déploiement diagramme de packages diagramme de structure composite
  45. 45. 45 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Présentation et justification de la méthode d’analyse Vues dynamiques du système : diagramme de collaboration diagramme de séquence diagramme d'états-transitions diagramme d'activités diagramme d’interactions diagramme de communication 2- Présentation du processus 2TUP 2TUP (2 Tracks Unified Process) est un processus de développement logiciel construit sur le langage UML. Le processus 2TUP apporte une réponse aux contraintes de changement continuel imposées aux systèmes d'information de l'entreprise. En ce sens, il renforce le contrôle sur les capacités d'évolution et de correction de tels systèmes. « 2 Tracks » signifie littéralement que le processus suit deux chemins. II s'agit des chemins « fonctionnels » et « d'architecture technique », qui correspondent aux deux axes des changements imposés au système informatique. L'axiome fondateur du 2TUP consiste à constater que toute évolution imposée au système d'information peut se décomposer et se traiter parallèlement, suivant un axe fonctionnel et un axe technique. La réalisation du système consiste à fusionner les résultats des deux branches. Cette fusion conduit à l'obtention d'un processus de développement en forme de Y.
  46. 46. 46 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Présentation et justification de la méthode d’analyse a- La branche gauche (fonctionnelle) Elle est constituée de : La capture des besoins fonctionnels, qui produit un modèle des besoins focalisé sur le métier des utilisateurs. Elle qualifie au plus tôt le risque de produire un système inadapté aux utilisateurs. De son côté, la maîtrise d’œuvre consolide les spécifications et en vérifie la cohérence et l'exhaustivité. L'analyse, qui consiste à étudier précisément la spécification fonctionnelle de manière à obtenir une idée de ce que va réaliser le système en termes de métier. Les résultats de l'analyse ne dépendent d'aucune technologie particulière. Elle est constituée de la boite noire de définition des contours du système, du diagramme de cas d’utilisations, de classes et d’objets. Figure 4 : Processus 2TUP
  47. 47. 47 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Présentation et justification de la méthode d’analyse b- La branche droite (architecture technique) On y retrouve : La capture des besoins techniques, qui recense toutes les contraintes et les choix dimensionnant la conception du système. Les outils et les matériels sélectionnés ainsi que la prise en compte de contraintes d'intégration avec l'existant conditionnent généralement les prérequis d'architecture technique. La conception générique, qui définit ensuite les composants nécessaires à la construction de l'architecture technique. Cette conception est complètement indépendante des aspects fonctionnels. Elle a pour objectif d'uniformiser et de réutiliser les mêmes mécanismes pour tout un système. L'architecture technique construit le squelette du système informatique et écarte la plupart des risques de niveau technique. L'importance de sa réussite est telle qu'il est conseillé de réaliser un prototype pour assurer sa validité. Elle est constituée du diagramme de cas d’utilisations, de composants et de déploiement. c- La branche du milieu Elle comporte : La conception préliminaire, qui représente une étape délicate, car elle intègre le modèle d'analyse dans l'architecture technique de manière à tracer la cartographie des composants du système à développer. La conception détaillée, qui étudie ensuite comment réaliser chaque composant ; l'étape de codage, qui produit ces composants et teste au fur et à mesure les unités de code réalisées. L’étape de recette, qui consiste enfin à valider les fonctions du système développé. L'ensemble de ces étapes de développement sera illustré tout au long de ce rapport par la mise en application du processus 2TUP. Elle est constituée du diagramme de classe, de séquence, d’activités et de collaboration.
  48. 48. 48 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Présentation et justification de la méthode d’analyse 3- Justification du choix de la méthode Notre choix porté sur le langage de modélisation unifié UML et notamment le processus 2TUP repose sur plusieurs raisons : 2TUP est un processus basé sur un langage orienté objet, ce qui facilite la compréhension des systèmes complexes destinés à subir de multiples évolutions. C’est le cas avec notre projet, lorsqu’on sait qu’une entreprise évolue, les informations qui y circulent également. C’est un processus axé sur les besoins de l’utilisateur ce qui permet d’éviter la réalisation d’un projet qui n’a rien à voir avec les attentes de l’utilisateur. 2TUP offre également un cycle de développement en Y qui dissocie les aspects techniques des aspects fonctionnels et propose une étude parallèle de ces deux branches. C’est un processus Itératif et Incrémental, conduit par les cas d’utilisations et piloté par les risques. Le processus 2TUP apporte une réponse aux contraintes de changement continuel imposées aux systèmes d’information de l’entreprise. En ce sens, il renforce le contrôle sur les capacités d’évolution et de correction de tels systèmes.
  49. 49. 49 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème II. Analyse détaillée du problème 1. Capture des besoins fonctionnels a- Boîte noire de définition des contours du système Gestion des profils d’utilisateurs : Groupe d’utilisateurs Utilisateurs Privilèges (droits d’accès) Gestion des documents: Classeurs (création, modification, suppression, recherche, consultation, archivage, téléchargement) Documents (création, modification, suppression, recherche, consultation, téléchargement, visualisation, impression) Gestion des statistiques: Statistique graphique (camembert, bande, circulaire) Statistique littérale (par module) Gestion du mouchard: Connexions (date, heure, utilisateur, adresse IP) ; Opérations (modification, suppression, impression, ajouts, consultation) ; Déconnexions (date, heure, utilisateur, adresse IP) ; Gestion de l’aide: Manuel utilisateur Vidéos de démonstration
  50. 50. 50 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème b- Diagramme des cas d’utilisations Formalisme : Les diagrammes des cas d'utilisation identifient les fonctionnalités fournies par le système (cas d'utilisation), les utilisateurs qui interagissent avec le système (acteurs), et les interactions entre ces derniers. Les cas d'utilisation sont utilisés dans la phase d'analyse pour définir les besoins de "haut niveau" du système. Les objectifs principaux des diagrammes des cas d'utilisation sont: fournir une vue de haut-niveau de ce que fait le système Identifier les utilisateurs ("acteurs") du système Déterminer des secteurs nécessitant des interfaces homme-machine (IHM). Les cas d'utilisation se prolongent au-delà des diagrammes imagés. En fait, des descriptions textuelles des cas d'utilisation sont souvent employées pour compléter ces derniers et représentent leurs fonctionnalités plus en détail. Représentation graphique : Les composants de base des diagrammes des cas d'utilisation sont l'acteur, le cas d'utilisation, et l'association. Acteur Un acteur est un utilisateur du système, et est représenté par une figure filaire. Le rôle de l'utilisateur est écrit sous l'icône. Les acteurs ne sont pas limités aux humains. Si le système communique avec une autre application, et effectue des entrées/sorties avec elle, alors cette application peut également être considérée comme un acteur. Figure 5 : Acteur
  51. 51. 51 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Cas d'utilisation Un cas d'utilisation représente une fonctionnalité fournie par le système, typiquement décrite sous la forme Verbe + objet (par exemple immatriculer voiture, effacer utilisateur). Les cas d'utilisation sont représentés par une ellipse contenant leurs noms. Association Les associations sont utilisées pour lier des acteurs avec des cas d'utilisation. Elles indiquent qu'un acteur participe au cas d'utilisation sous une forme quelconque. Les associations sont représentées par une ligne reliant l'acteur et le cas d'utilisation. L'image suivante montre comment ces trois éléments de base collaborent pour former un diagramme de cas d'utilisation: le testeur crée un registre des bugs. Figure 6 : Cas d'utilisation Figure 7 : Association
  52. 52. 52 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion des utilisateurs. Acteur (s) : L’administrateur, l’utilisateur ; Cas d’utilisation (s) : 1- créer un compte (utilisateur, gestionnaire, administrateur) 2- attribuer un privilège (groupe d’utilisateurs, utilisateur) 3- créer un groupe d’utilisateurs 4- Associer un utilisateur à un groupe d’utilisateurs 5- Rechercher un utilisateur 6- Modifier une entité (compte, groupe d’utilisateurs) Activer/ désactiver/supprimer une entité (compte, groupe d’utilisateurs) 7- Modifier son profil. Figure 8 : Cas d'utilisation gestion des utilisateurs
  53. 53. 53 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Description narrative des cas d’utilisations : 1- Modifier un profil Scenario nominal : Nom : modifier un profil. But : permettre à un utilisateur de modifier son profil. Présupposé : avoir un compte utilisateur. Pré condition : s’authentifier. Post condition : profil modifié. Déclencheur : clique sur l’option «modifier un profil ». Arrêt : profil modifié. Dialogue : 1- L’utilisateur demande la page de connexion ; 2- Le système affiche la page de connexion ; 3- L’utilisateur saisit son login et son mot de passe et valide ; 4- Le système vérifie l’authenticité des données et affiche la page d’accueil ; 5- L’utilisateur choisit l’option « modifier un profil » ; 6- Le système affiche la page de modification de profil ; 7- L’utilisateur remplit les nouvelles informations et valide ; 8- Le système vérifie les informations, enregistre la modification et notifie l’utilisateur. Scénario alternatif : 1- A l’étape 4 du scénario nominal, L’utilisateur saisi un mauvais login ou mot de passe, retour à l’étape 2. 2- A l’étape 7 du scénario nominal, L’utilisateur annule l’opération, retour à l’étape 4. 3- A l’étape 8 du scénario nominal, il existe des données manquantes, notification à l’utilisateur et retour à l’étape 7. 4- Après un certain temps d’inactivité, retour à l’étape 2.
  54. 54. 54 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème 2- Créer un compte Scenario nominal : Nom : créer un compte. But : permettre à un administrateur de créer un compte. Présupposé : être un administrateur. Pré condition : s’authentifier. Post condition : compte utilisateur crée. Déclencheur : clique sur l’option «créer un compte utilisateur ». Arrêt : compte utilisateur crée. Dialogue : 1- L’administrateur demande la page de connexion ; 2- Le système affiche la page de connexion ; 3- L’administrateur saisit son login et son mot de passe et valide ; 4- Le système vérifie l’authenticité des données et affiche la page d’accueil ; 5- L’administrateur choisit l’option « créer un compte utilisateur » ; 6- Le système affiche la page de création de compte ; 7- L’administrateur remplit les informations nécessaire, attribue un groupe à l’utilisateur et valide ; 8- Le système vérifie les informations, enregistre et notifie L’administrateur. Scénario alternatif : 1- A l’étape 4 du scénario nominal, L’administrateur saisi un mauvais login ou mot de passe, retour à l’étape 2. 2- A l’étape 7 du scénario nominal, L’administrateur annule l’opération, retour à l’étape 4. 3- A l’étape 8 du scénario nominal, il existe des données manquantes, notification à l’administrateur et retour à l’étape 7. 4- Après un certain temps d’inactivité, retour à l’étape 2.
  55. 55. 55 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion des documents Acteur(s) : Administrateur, gestionnaire, utilisateur Cas d’utilisation (s) : 1- Créer un document/classeur, 2- Modifier un document/classeur, 3- Déplacer un document/classeur vers un autre classeur 4- Télécharger un document/classeur (groupe de documents) 5- Rechercher un document/classeur 6- Restaurer/désactiver/supprimer une entité (document, classeur) 7- Imprimer un document Figure 9 : Cas d'utilisation gestion des documents
  56. 56. 56 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Description narrative des cas d’utilisations : 1- Créer un document Scenario nominal : Nom : créer un document But : permettre à un utilisateur d’ajouter un document dans le système. Présupposé : l’utilisateur a au moins les privilèges de gestionnaire Pré condition : s’authentifier. Post condition : le document a été ajouté. Déclencheur : l’utilisateur clique sur le menu d’ajout de documents. Arrêt : profil modifié. Dialogue : 1- L’administrateur demande la page de connexion 2- Le système affiche la page de connexion 3- L’administrateur saisit son login et son mot de passe et valide 4- Le système vérifie l’authenticité des données et affiche la page d’accueil 5- L’utilisateur choisit l’option « ajouter un document » 6- Le système affiche la page d’ajout des documents 7- L’utilisateur saisit les informations nécessaires et indique l’emplacement du document 8- Le système vérifie les données, enregistre le document et notifie l’utilisateur Scénario alternatif : 1- A l’étape 7 du scénario nominal, l’utilisateur annule l’opération, retour à l’étape 4. 2- A l’étape 8 du scénario nominal, il existe des données manquantes, notification à l’utilisateur et retour à l’étape 6. 3- Après un certain temps d’inactivité, retour à l’étape 2.
  57. 57. 57 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème 2- Rechercher un document Scenario nominal : Nom : Rechercher un document But : permettre à un utilisateur de retrouver un document présent dans le système. Présupposé : l’utilisateur sélectionne le champ de recherche du menu « document » Pré condition : s’authentifier. Post condition : le document a été trouvé. Déclencheur : l’utilisateur entre les termes de la recherche dans le champ de recherche. Arrêt : document trouvé. Dialogue : 1- L’administrateur demande la page de connexion ; 2- Le système affiche la page de connexion ; 3- L’administrateur saisit son login et son mot de passe et valide ; 4- Le système vérifie l’authenticité des données et affiche la page d’accueil ; 5- L’utilisateur clique sur le champ de recherche d’un document et entre les termes de la recherche ; 6- Le système affiche la liste des documents correspondants aux termes saisis; 7- Scénario alternatif : 1- A l’étape 6 du scénario nominal, le système ne retrouve aucune correspondance et notifie l’utilisateur. 4- Après un certain temps d’inactivité, retour à l’étape 2.
  58. 58. 58 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion du mouchard. Acteur (s) : L’utilisateur ; Cas d’utilisation (s) : Effectuer une opération; Figure 10 : Cas d'utilisation gestion du mouchard Description narrative du cas d’utilisation : Effectuer une opération Scenario nominal : Nom : effectuer une opération. But : Sauvegarder chaque opération effectuée par l’utilisateur. Présupposé : être un utilisateur. Pré condition : s’authentifier. Post condition : opération effectuée. Déclencheur : clique sur une option du système. Arrêt : opération effectuée. Dialogue : 1- L’utilisateur demande la page de connexion ; 2- Le système affiche la page de connexion ; 3- L’utilisateur saisit son login et son mot de passe et valide ; 4- Le système vérifie l’authenticité des données, enregistre l’opération et affiche la page d’accueil ; 5- L’utilisateur effectue une opération dans le système; 6- Le système enregistre l’opération; Scénario alternatif : 1- A l’étape 4 du scénario nominal, l’administrateur saisi un mauvais login ou mot de passe, retour à l’étape 2. 2- Après une certaine période d’inactivité, retour à l’étape 2.
  59. 59. 59 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion des statistiques Acteur (s) : L’utilisateur Cas d’utilisation : Consulter les statistiques. Figure 11 : Cas d'utilisation gestion des statistiques Description narrative du cas d’utilisation : Consulter les statistiques Scenario nominal : Nom : consulter les statistiques. But : permettre à un utilisateur de consulter les statistiques. Présupposé : avoir un compte utilisateur. Pré condition : s’authentifier. Post condition : statistiques consultés. Déclencheur : clique sur « consulter les statistiques ». Arrêt : statistiques consultés. 1- L’utilisateur demande la page de connexion 2- Le système affiche la page de connexion 3- L’utilisateur saisit son login et son mot de passe et valide 4- Le système vérifie l’authenticité des données et affiche la page d’accueil 5- L’utilisateur clique sur une option « consulter les statistiques » 6- Le système affiche la page de consultation des statistiques 7- L’utilisateur choisit les statistiques à afficher et valide 8- Le système affiche les statistiques Scénario alternatif : 1- A l’étape 4 du scénario nominal, l’administrateur saisi un mauvais login ou mot de passe, retour à l’étape 2. 2- A l’étape 7 du scenario nominal, l’utilisateur annule l’opération, retour à l’étape 4 3- Après une certaine période d’inactivité, retour à l’étape 2.
  60. 60. 60 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème c- Diagramme de classes Formalisme Le diagramme des classes identifie la structure des classes d'un système, y compris les propriétés et les méthodes de chaque classe. Les diverses relations, telles que la relation d'héritage par exemple, qui peuvent exister entre les classes y sont également représentées. Représentation graphique Les éléments d'un diagramme des Classes sont les classes et les relations qui les lient. Classes Les classes sont les modules de base de la programmation orientée objet. Une classe est représentée en utilisant un rectangle divisé en trois sections. La section supérieure est le nom de la classe. La section centrale définit les propriétés de la classe. La section du bas énumère les méthodes de la classe. Association Une association est une relation générique entre deux classes. Elle est modélisée par une ligne reliant les deux classes. Cette ligne peut être qualifiée avec le type de relation, et peut également comporter des règles de multiplicité (par exemple un à un, un à plusieurs, plusieurs à plusieurs) pour la relation. Figure 12 : Classe Figure 13 : Association de classe
  61. 61. 61 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Composition Si une classe ne peut pas exister par elle-même, mais doit être un membre d'une autre classe, alors elle possède une relation de composition avec la classe contenante. Une relation de composition est indiquée par une ligne avec un "diamant" rempli. Dépendance Quand une classe utilise une autre classe, par exemple comme membre ou comme paramètre d'une de ces fonctions, elle "dépend" ainsi de cette classe. Une relation de dépendance est représentée par une flèche pointillée. Agrégation Les agrégations indiquent une relation de contenant-contenu. Elle est décrite par une relation "possède". Une relation d'agrégation est représentée par une ligne avec un "diamant" creux. Généralisation Une relation de généralisation est l'équivalent d'une relation d'héritage en terme orientés objet (relation "est-un"). Une relation de généralisation est indiquée par une flèche creuse se dirigeant vers la classe "parent ". Figure 14 : Composition Figure 15 : Dépendance Figure 16 : Agrégation Figure 17 : Généralisation
  62. 62. 62 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion des utilisateurs Classe(s) : Utilisateur, Privilège, groupe Relations : 1- Un utilisateur possède un ou plusieurs privilèges 2- Zéro ou plusieurs groupes d’utilisateurs contiennent zéro ou plusieurs utilisateurs 3- Un groupe possède un ou plusieurs privilèges Figure 18 : Diagramme de Classes Gestion des utilisateurs
  63. 63. 63 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion des documents Classe(s) : Document, classeur, utilisateur Relation(s) : 1- Un utilisateur enregistre zéro ou plusieurs documents 2- Un utilisateur enregistre zéro ou plusieurs classeurs 3- Un classeur contient zéro ou plusieurs documents 4- Un classeur contient zéro ou plusieurs classeurs Figure 19 : Diagramme de Classes Gestion des documents
  64. 64. 64 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Analyse détaillée du problème Gestion du mouchard Classe (s) : Opération, Utilisateur, type d’opération Relation (s) : 1- Un utilisateur effectue zéro ou plusieurs opérations ; 2- un type d’opération compte zéro ou plusieurs opérations. Figure 20 : Diagramme de classes gestion du mouchard
  65. 65. 65 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier d’analyse Conclusion Conclusion En somme, nous avons effectué tout au long de cette phase une analyse détaillée du problème. Après avoir choisi la méthode d’analyse et justifié ce choix, nous avons fait une capture des besoins fonctionnels, en définissant les contours du système. Ensuite, il était questions de faire ressortir les différents cas d’utilisation du système par les utilisateurs regroupés en différents groupes. Et enfin, nous avons établi un diagramme de classe. Ceci étant fait, nous pouvons dès à présent nous lancer dans la phase de conception de ce projet.
  66. 66. 66 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier de conception DOSSIER DE CONCEPTION Résumé Le dossier de conception représente la partie de ce rapport qui traite des spécifications fonctionnelles et conceptuelles des traitements et des données. Aperçu Introduction........................................................................................................................................... 67 I. Conception détaillée ..................................................................................................................... 68 2. Diagramme de séquence............................................................................................................ 68 a- S’authentifier......................................................................................................................... 70 b- Enregistrer un document........................................................................................................ 71 3. Diagramme d’activité................................................................................................................ 72 a- S’authentifier......................................................................................................................... 74 b- Gestion du mouchard : Effectuer une opération.................................................................... 75 Conclusion ............................................................................................................................................. 76
  67. 67. 67 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier de conception Introduction Introduction L’étape de l’analyse du projet nous a permis de recueillir les besoins fonctionnels du système à réaliser. La phase de conception quant à elle vise à ressortir les différents contours du modèle statique du système d’information enfin d’en dégager un modèle dynamique devant implémenter une application dans les détails. Dans ce dossier, on trouve les schémas simplifiés d’architecture du système, lesquels font apparaître les différents composants de l’application, décrit les procédures de ces composants et en dégage les attributs de l’application à implémenter. .
  68. 68. 68 IAI Cameroun, Centre d’Excellence Technologique PAUL BIYA Rédigé par Harold TAMO MOKEM MOKEM Année académique 2012-2013 Gestion Electronique des Documents Dossier de conception Conception détaillée I. Conception détaillée 2. Diagramme de séquence Formalisme Les diagrammes des séquences documentent les interactions à mettre en œuvre entre les classes pour réaliser un résultat, tel qu'un cas d'utilisation. UML étant conçu pour la programmation orientée objet, ces communications entre les classes sont reconnues comme des messages. Le diagramme des séquences énumère des objets horizontalement, et le temps verticalement. Il modélise l'exécution des différents messages en fonction du temps. Représentation graphique Dans un diagramme des séquences, les classes et les acteurs sont énumérés en colonnes, avec leurs lignes de vie verticales indiquant la durée de vie de l'objet. Objet Les objets sont des instances des classes, et sont rangés horizontalement. La représentation graphique pour un objet est similaire à une classe (un rectangle) précédée du nom d'objet (facultatif) et des deux points (:) . Acteur Les acteurs peuvent également communiquer avec des objets, ainsi ils peuvent eux aussi être énumérés en colonne. Un acteur est modélisé en utilisant le symbole habituel: Stick man. Figure 21 : Objet

×