Achoura’ :
Victoire Des Opprimés
Une vue historique et analytique concernant l’occasion
de l’assassinat de Houssein bin Ali, sous la direction de
Dr. Claud...
“‫بـين‬ ،‫اثنتين‬ ‫بين‬ ‫ركـز‬ ْ‫د‬‫قـ‬ ‫عي‬ّ‫د‬‫ال‬ ‫بـن‬ ‫عـي‬ّ‫د‬‫ال‬ ّ‫وإن‬ ‫أال‬
‫ذلك‬ ‫لنا‬ ّ‫ّللا‬ ‫يأبى‬ ‫لة‬ّ‫الذ...
Qui est Houssein Bin Ali ?
L'imam Hussein est le deuxième fils sorti de la sainte
union entre le commandeur des croyants A...
Ses qualités sont innombrables.
«Ils sont mes fleurs dans le monde». En outre,
le Prophète déclara : «Hussain est de moi e...
Sa vie et son martyre
L'imam Hussein avait vécu six ans à côté de son
grand père, le saint Prophète Mohammad .Après
la mor...
A cette époque les lois divines n'étaient plus
respectées, car Moawiya ibn Abou Soufiane avait
illégalement gouverné penda...
Avant sa mort, Moawiya réussit à transmettre le
califat à son pervers fils Yazid, et le conseilla de ne pas
s'occuper de l...
Après avoir été informé par le gouvernement de
Médine sur cette demande, l'imam Hussein partit
avec sa famille vers la mai...
Chez le prince Al-Walid A Médine , il disait :
‫األمير‬ ‫أيها‬!‫ومختلف‬ ، ‫الرسالة‬ ‫ومعدن‬ ، ‫النبوة‬ ‫بيت‬ ‫أهل‬ ‫إنا‬
‫...
• Avant de quitter la Maison de Dieu, l'imam
Hussein avait accomplit le pèlerinage, mais il
du écourter les rites de ce de...
L'imam Hussein savait que son assassinat était
inévitable, il était déterminé lui aussi à ne pas prêter le
serment d'allég...
Quand l'imam, sa famille et ses partisans
arrivèrent à Karbala (nom d'un désert près de
la ville de Koufa), ils furent enc...
" O gens! L'envoyé de Dieu a dit: Celui qui voit un
sultan injuste qui autorise ce que Dieu a interdit,
qui transgresse le...
• Au neuvième jour du mois de Moharram, l'armée
ennemie lança un dernier ultimatum à l'imam
Hussein, afin de choisir entre...
Le lendemain fut un vendredi, jour de Achoura,
le dixième jour du mois Moharram. Dès le levé
du soleil, l'armée ennemie co...
Chacun des partisans était tué tout seul , d’une
façon tragique et inhumaine devant les yeux de
l’Imam .
Zeyneb, soeur de ...
L'imam resta seul sur le champ de bataille, après
une forte résistance il finit par être atteint d'une
flèche au menton. A...
Sayida Zeinab
C’est une femme honorable de l’Islame, sœur
de Al Hussein (P), elle a vécu toute la douleur
auprès de son fr...
”‫قدرك‬ ‫ألستصغر‬ ‫إني‬ ‫مخاطبتك‬ ‫الدواهي‬ ‫على‬ ‫جرت‬ ‫ولئن‬
‫تقريعك‬ ‫وأستعظم‬,‫توبيخك‬ ‫وأستكثر‬,‫عبرى‬ ‫العيون‬ ‫لكن‬...
•‫معاوية‬ ‫بن‬ ‫يزيد‬ ً‫ا‬‫واصف‬ ‫الذهبي‬ ‫اإلمام‬ ‫يقول‬:
•ٌ‫ر‬ْ‫ع‬ِ‫ش‬ ُ‫ه‬َ‫ل‬ َ‫و‬ ،ٍ‫ة‬َ‫اح‬َ‫ص‬َ‫ف‬ َ‫و‬ ،ٍ‫ة‬َ‫ن‬ ْ...
‫من‬ ‫السابعة‬ ‫الرسالة‬ ‫وهي‬ ،‫الكبرى‬ ‫الوصية‬ ‫في‬ ‫تيمية‬ ‫ابن‬ ‫كالم‬
"‫الكبرى‬ ‫الرسائل‬ ‫مجموعة‬"‫له‬:
‫ص‬ ‫في‬ ‫ق...
Les objectifs de l'imam al Hussein
Hussein expliqua lui même quelques aspects de son
action en disant à son frère Mohammed...
Il était clair que l'imam Hussein par son
soulèvement contre la dictature omeyyade, ne
voulait pas prendre le pouvoir, et ...
” Je jure par Dieu, je ne serai pas remise à
titre de personne humiliée, et je ne doit
pas s'échapper comme des esclaves.”
La commémoration du jour de Achoura‘
Les Omeyyades avaient essayé de faire du jour de
Achou'ra' une fête, puisque selon Ya...
Yazid lui même trouva la mort quelque peu
après le massacre de Karbala', et l'histoire
nous rapporte comment il a été dévo...
Dès que les conditions politiques le
permettaient, les musulmans s'empressaient
de commémorer le jour de Achoura'.
Ainsi, ...
La commémoration du jour de Achoura' n'a
pas seulement une valeur symbolique, mais
c'est plutôt un rite qui nous rappelle ...
La victoire de l'imam al Hussein
Il ne faut certainement pas penser que le
massacre de Karbala' était une victoire des
Ome...
Le jour de Achoura', l'imam Hussein voulut nous
démontrer une loi divine et sacrée : chaque fois
que le combat entre le sa...
Et c'est seulement lorsqu'on prend état de la
valeur et de la grandeur de l'imam Hussein
(psl) que l'on peut évaluer à sa ...
‘’ Si vous n'arrivez pas à être de bons
croyants … Alors au moins soyez des
Hommes Libres ! ‘’
‫كاريل‬ ‫توماس‬–‫ومؤرخ‬ ‫فيلسوف‬‫اإلنجليزي‬: *
‫وأنصاره‬ ‫الحسين‬ ‫أن‬ ‫هو‬ ‫كربالء‬ ‫مأساة‬ ‫من‬ ‫نتعلمه‬ ‫درس‬ ‫أسمى‬
‫ا...
• Quand, dans le monde, un gouvernement de
justice qui établira la loi de l'Islam et éliminera,
par contre, un gouvernemen...
J'ai lu avec attention la vie de l'Imam Hussain, le
grand martyr de l'Islam, et approfondi les pages
relatives à l'événeme...
• Nombre de nos historiens ignorent cette
coutume et les cérémonies de deuil qu'elle
occasionne. Ils en parlent en toute i...
Achoura
Achoura
Achoura
Achoura
Achoura
Achoura
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Achoura

630 vues

Publié le

c'est quoi l'histoire d'achouraa

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
630
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Achoura

  1. 1. Achoura’ : Victoire Des Opprimés
  2. 2. Une vue historique et analytique concernant l’occasion de l’assassinat de Houssein bin Ali, sous la direction de Dr. Claudia ABI NADER Professeur de la Culture Générale l’Université Libanaise – Faculté des Sciences Médicales Préparé par : Hasan ISMAIL
  3. 3. “‫بـين‬ ،‫اثنتين‬ ‫بين‬ ‫ركـز‬ ْ‫د‬‫قـ‬ ‫عي‬ّ‫د‬‫ال‬ ‫بـن‬ ‫عـي‬ّ‫د‬‫ال‬ ّ‫وإن‬ ‫أال‬ ‫ذلك‬ ‫لنا‬ ّ‫ّللا‬ ‫يأبى‬ ‫لة‬ّ‫الذ‬ ‫ا‬ّ‫ن‬‫مـ‬ ‫وهيهات‬ ،‫لة‬ّ‫والذ‬ ‫السلة‬ ‫وحجور‬ ‫طابت‬ ‫وحجور‬ ،‫والمؤمنون‬ ‫ورسـوله‬ ‫نؤثـر‬ ‫أن‬ ‫من‬ ‫أبية‬ ‫ونفوس‬ ،‫حمية‬ ‫وانوف‬ ‫طهرت‬ ‫زاحـف‬ ‫وإنـي‬ ‫أال‬ ‫الكرام‬ ‫مصارع‬ ‫على‬ ‫اللئام‬ ‫طاعـة‬ ‫الناصر‬ ‫وخذالن‬ ‫العدد‬ ‫قـلة‬ ‫عـلى‬ ‫االسـرة‬ ‫بــهـذه‬…“
  4. 4. Qui est Houssein Bin Ali ? L'imam Hussein est le deuxième fils sorti de la sainte union entre le commandeur des croyants Ali ibn Abi Talib et la dame la plus prestigieuse du monde, Fatima Zahraa fille du saint Prophète Mohammad (paix et bénédiction sur eux). L'imam Hussein est né le 3 Chabane de la 4ème année de l'hégire à Médine.
  5. 5. Ses qualités sont innombrables. «Ils sont mes fleurs dans le monde». En outre, le Prophète déclara : «Hussain est de moi et je suis de Hussain», en ajoutant : «Hassan et Hussain sont des Imams, qu'ils soient debout ou assis». Il fut un grand érudit et un vrai adorateur d'Allah. Il avait l'habitude d'accomplir des dizaines et des dizaines de prières par jour, comme son père Amir Al-Mouminîn, l'Imam Ali.
  6. 6. Sa vie et son martyre L'imam Hussein avait vécu six ans à côté de son grand père, le saint Prophète Mohammad .Après la mort de ce dernier, l'imam Hussein resta avec son père, Ali ibn Abi Talib. Après le martyre de son frère aîné l'imam Hassan ibn Ali , l'imam Hussein devient imam de la communauté islamique, une communauté qui fut fondée et dirigée pour la première fois par son grand père. Comme son père et son frère, l'imam Hussein vécut aussi dans les conditions les plus pénibles .
  7. 7. A cette époque les lois divines n'étaient plus respectées, car Moawiya ibn Abou Soufiane avait illégalement gouverné pendant une dizaine d'années, et avait acquit une puissance et une autorité dans l'empire islamique. Moawiya avait tout fait pour écarter à jamais la progéniture de l'envoyé de Dieu du califat, et transmettre le califat à son fils Yazid et à ses descendants. Moawiya avait utilisé tous les moyens possibles pour humilier et opprimer l'imam Hussein et tout celui qui manifestait son affection envers la progéniture du saint Prophète.
  8. 8. Avant sa mort, Moawiya réussit à transmettre le califat à son pervers fils Yazid, et le conseilla de ne pas s'occuper de l'imam Hussein, si ce dernier refuse de lui prêter le serment d'allégeance. Les chiites et les sunnites affirment que Yazid n'avait aucune qualité morale ou spirituelle pour diriger la communauté islamique, car il fut buveur d'alcool, fornicateur, assassin... Certains historiens ont dit que Pharaon était préférable à Yazid, car Pharaon ne maltraitait pas sa propre population, mais Yazid torturait et opprimait la sienne. Lorsque Yazid accéda illégalement au califat, il négligea les conseils de son père, il ordonna au gouverneur de Médine d'obtenir le serment d'allégeance de l'imam Hussein. Au cas d'un refus, il n'a qu'à lui couper la tête et l'envoyer à Damas.
  9. 9. Après avoir été informé par le gouvernement de Médine sur cette demande, l'imam Hussein partit avec sa famille vers la maison de Dieu à la Mecque, où il resta au moins quatre mois. Cette nouvelle s'était propagée dans toute la communauté islamique, beaucoup des gens qui étaient contre les califats de Moawiya et de son fils Yazid avaient écrit des lettres à l'imam pour lui exprimer leur affection et soutien. Plusieurs personnes étaient prêtes pour se soulever contre le gouvernement de Yazid. C'est pourquoi les habitants de la ville de Koufa en Iraq, avaient invité l'imam chez eux pour qu'il soit leur chef. La situation était devenue dangereuse bpour Yazid.
  10. 10. Chez le prince Al-Walid A Médine , il disait : ‫األمير‬ ‫أيها‬!‫ومختلف‬ ، ‫الرسالة‬ ‫ومعدن‬ ، ‫النبوة‬ ‫بيت‬ ‫أهل‬ ‫إنا‬ ‫رجل‬ ‫ويزيد‬ ، ‫ختم‬ ‫وبنا‬ ‫هللا‬ ‫فتح‬ ‫وبنا‬ ، ‫الرحمة‬ ‫ومحل‬ ، ‫المالئكة‬ ، ‫بالفسق‬ ‫معلن‬ ، ‫المحرمة‬ ‫النفس‬ ‫قاتل‬ ، ‫خمر‬ ‫شارب‬ ، ‫فاسق‬ ‫وننتظر‬ ، ‫وتصبحون‬ ‫نصبح‬ ‫ولكن‬ ، ‫لمثله‬ ‫يبايع‬ ‫ال‬ ‫ومثلي‬ ‫والبيعة‬ ‫بالخالفة‬ ‫أحق‬ ‫أينا‬ ‫وتنتظرون‬. "Nous sommes la famille du Prophète, et le lieu de fréquentation des Anges. C’est par nous que Dieu a débuté (le Message) et c’est par nous qu’Il (l’) a parachevé. Par contre, Yazid est un libertin qui ne cache pas son libertinage, un alcoolique et un assassin de l’âme innocente que Dieu a interdit de tuer. Quelqu’un comme moi ne saurait donc prêter serment d’allégeance à quelqu’un comme lui."
  11. 11. • Avant de quitter la Maison de Dieu, l'imam Hussein avait accomplit le pèlerinage, mais il du écourter les rites de ce dernier, car il avait comprit que les espions de Yazid étaient venus à la Maison de Dieu en pèlerins afin de le tuer pendant les rites de ce devoir sacré. L'imam s'était levé au milieu des pèlerins venus de tous les coins de la région et avait fait un bref discours, il expliqua aussi aux musulmans qu'il va tomber en martyre.
  12. 12. L'imam Hussein savait que son assassinat était inévitable, il était déterminé lui aussi à ne pas prêter le serment d'allégeance à Yazid l'imposteur, il quitta donc la Maison de Dieu pour aller vers Koufa (en Iraq), où les gens l'attendaient. Quand Yazid apprit que l'imam se rendait à Koufa, il envoya son armée pour aller barrer la route à l'imam afin de ne pas arriver à Koufa et d'obtenir son allégeance. Et quand les gens de Koufa avaient apprit cela, ils avaient eu peur d'être massacré par les combattants de Yazid. Quand l'imam se dirigeait vers Koufa et avant d'y arriver, il envoya Muslim ibn Aqil (son cousin) pour voir si les gens de cette ville étaient toujours fidèles à leurs paroles. Malheureusement ce dernier sera trahi et exécuté d'une façon horrible .
  13. 13. Quand l'imam, sa famille et ses partisans arrivèrent à Karbala (nom d'un désert près de la ville de Koufa), ils furent encerclés par une armée composée de trente mille hommes, comme disent plusieurs historiens. Ils restèrent affamés et assoiffés durant toute cette période. Pendant ce siège (qui dura dix jours), l'imam Hussein consolida ses hommes pour un combat inégal et inévitable. Il avait dit à ses hommes que :
  14. 14. " O gens! L'envoyé de Dieu a dit: Celui qui voit un sultan injuste qui autorise ce que Dieu a interdit, qui transgresse le pacte qu'il a conclu devant Dieu, qui dévie la Tradition de l'envoyé de Dieu, sans s'opposer à lui (le sultan) même par une parole ou une action, Dieu va lui réservé le même traitement qu'IL réserve à ce sultan ". ‫وجل‬ ‫عز‬ ‫هللا‬ ‫لحرم‬ ‫مستحال‬ ‫جائرا‬ ‫سلطانا‬ ‫منكم‬ ‫رأى‬ ‫من‬,‫لعهد‬ ‫ناكثا‬ ‫هللا‬,‫وسلم‬ ‫وآله‬ ‫عليه‬ ‫هللا‬ ‫صلى‬ ‫هللا‬ ‫رسول‬ ‫لسنة‬ ‫مخالفا‬,‫يغير‬ ‫فلم‬ ‫مدخله‬ ‫يدخله‬ ‫ان‬ ‫هللا‬ ‫على‬ ‫حقا‬ ‫كان‬ ‫بفعل‬ ‫او‬ ‫بقول‬ ‫عليه‬
  15. 15. • Au neuvième jour du mois de Moharram, l'armée ennemie lança un dernier ultimatum à l'imam Hussein, afin de choisir entre : prêter le serment d'allégeance et la mort. L'imam leur répondit que: " Je ne vois en la mort que le bonheur, et en la vie avec les oppresseurs que l'angoisse ". Et leur demanda un délai pour prier son Seigneur. L'imam Hussein(AS) passa la nuit du neuf au dixième jour par des prières, des invocations, des causeries avec sa famille et ses compagnons. Tout le monde était déterminé d'aller jusqu'au bout, personne ne voulait fuir et abandonner le petit fils de l'envoyé de Dieu seul.
  16. 16. Le lendemain fut un vendredi, jour de Achoura, le dixième jour du mois Moharram. Dès le levé du soleil, l'armée ennemie commençait déjà à dresser leurs lances, flèches et sabres contre le camp de l'imam. L'imam Hussein(AS) entreprit l'organisation de sa petite troupe, et confia l'étendard à son frère Abbas ibn Ali. Avant le combat, l'imam Hussein(AS) essaya une fois de plus, de ramener les combattants ennemis à la raison, afin de ne pas participer à cette guerre qui leur ouvrait les portes de l'enfer.
  17. 17. Chacun des partisans était tué tout seul , d’une façon tragique et inhumaine devant les yeux de l’Imam . Zeyneb, soeur de l'imam Hussein commença à rappeler et à calmer les femmes et les enfants terrorisés et dispersés dans toutes les directions. Avec un courage et une bravoure dont seule une petite-fille du Prophète peut se vanter, elle avança vers le corps disloqué de son frère Hussein, le prit dans ses bras, le leva vers le ciel et dit : "Mon Dieu, accepte ce sacrifice de notre part..."
  18. 18. L'imam resta seul sur le champ de bataille, après une forte résistance il finit par être atteint d'une flèche au menton. Après cela Chimr ibn al Jawchan avança et lui coupa la tête. Les combattants de l'armée de Yazid pillèrent et brûlèrent les tentes qui abritaient les femmes et les enfants. Ensuite les ennemis coupèrent les têtes des combattants de l'imam, les mirent à nus et les laissèrent sur le sol sans les enterrer. Ils emmenèrent les membres restant de la famille de l'imam ainsi que les têtes des martyrs, à Koufa pour les exhiber dans les rues.
  19. 19. Sayida Zeinab C’est une femme honorable de l’Islame, sœur de Al Hussein (P), elle a vécu toute la douleur auprès de son frère et était avec ses sœurs, parmi les femmes traînées a Damas. Elle mena tout le long du parcours sur lequel on les traîna, une campagne d’explication des nobles desseins de Al Hussein (P). Elle le fit dans de mémorables discours qu’on peut trouver notamment dans plusieurs ouvrages.
  20. 20. ”‫قدرك‬ ‫ألستصغر‬ ‫إني‬ ‫مخاطبتك‬ ‫الدواهي‬ ‫على‬ ‫جرت‬ ‫ولئن‬ ‫تقريعك‬ ‫وأستعظم‬,‫توبيخك‬ ‫وأستكثر‬,‫عبرى‬ ‫العيون‬ ‫لكن‬, ‫حرى‬ ‫والصدور‬,‫هللا‬ ‫حزب‬ ‫لقتل‬ ‫العجب‬ ‫كل‬ ‫فالعجب‬‫النجباء‬ ‫الطلقاء‬ ‫الشيطان‬ ‫بحزب‬... ‫كيدك‬ ‫فكد‬,‫سعيك‬ ‫واسع‬,‫ذكرنا‬ ‫تمحو‬ ‫ال‬ ‫فوهللا‬ ‫جهدك‬ ‫وناصب‬ ‫وحينا‬ ‫تميت‬ ‫وال‬,‫عارها‬ ‫عنك‬ ‫يدحض‬ ‫وال‬...‫إال‬ ‫رأيك‬ ‫هل‬ ‫و‬ ‫عدد‬ ‫إال‬ ‫أيامك‬ ‫و‬ ‫فند‬,‫بدد‬ ‫إال‬ ‫وجمعك‬.‫أال‬ ‫المنادي‬ ‫ينادي‬ ‫يوم‬ ‫الظالمين‬ ‫على‬ ‫هللا‬ ‫لعنة‬...“ Ce discours a ébranlé la société autour de Yazid . Il a donné le vrai sens de la révolution de l’Imam. C’est un des plus importants discours révolutionnaires dans l’histoire de l’Islam ..
  21. 21. •‫معاوية‬ ‫بن‬ ‫يزيد‬ ً‫ا‬‫واصف‬ ‫الذهبي‬ ‫اإلمام‬ ‫يقول‬: •ٌ‫ر‬ْ‫ع‬ِ‫ش‬ ُ‫ه‬َ‫ل‬ َ‫و‬ ،ٍ‫ة‬َ‫اح‬َ‫ص‬َ‫ف‬ َ‫و‬ ،ٍ‫ة‬َ‫ن‬ ْ‫ط‬ِ‫ف‬ َ‫و‬ ،ٍ‫م‬ ْ‫ز‬َ‫ح‬ َ‫و‬ ،ٍ‫ي‬ْ‫أ‬َ‫ر‬ ‫ا‬ َ‫ذ‬ ،ً‫ا‬‫اع‬َ‫ج‬ُ‫ش‬ ،ً‫ا‬ّ‫ي‬ِ‫و‬َ‫ق‬ َ‫ان‬َ‫ك‬ ُ‫ل‬َ‫ع‬ْ‫ف‬َ‫ي‬ َ‫و‬ ،َ‫ر‬ِ‫ك‬ْ‫ُس‬‫م‬‫ال‬ ُ‫ل‬ َ‫او‬َ‫ن‬َ‫ت‬َ‫ي‬ ،ً‫ا‬‫ف‬ْ‫ل‬َ‫ج‬ ،ً‫ا‬‫ْظ‬‫ي‬ِ‫ل‬َ‫غ‬ ،ً‫ا‬ّ‫ظ‬َ‫ف‬ ،ً‫ا‬ّ‫ي‬ِ‫ب‬ ِ‫اص‬َ‫ن‬ َ‫ان‬َ‫ك‬ َ‫و‬ ،ٌ‫د‬ِّ‫ي‬َ‫ج‬ َ‫ر‬َ‫ك‬ْ‫ُن‬‫م‬‫ال‬( .4/38) ُ‫ه‬َ‫ت‬َ‫ق‬َ‫م‬َ‫ف‬ ،ِ‫ة‬َّ‫ر‬َ‫الح‬ ِ‫ة‬َ‫ع‬ِ‫ق‬‫ا‬ َ‫و‬ِ‫ب‬ ‫ا‬َ‫ه‬َ‫م‬َ‫ت‬َ‫ت‬ ْ‫اخ‬ َ‫و‬ ،ِ‫ْن‬‫ي‬َ‫س‬ُ‫ح‬‫ال‬ ِ‫د‬ْ‫ي‬ِ‫ه‬َّ‫ش‬‫ال‬ ِ‫ل‬َ‫ت‬ْ‫ق‬َ‫م‬ِ‫ب‬ ُ‫ه‬َ‫ت‬َ‫ل‬ ْ‫َو‬‫د‬ َ‫ح‬َ‫ت‬َ‫ت‬ْ‫ف‬‫ا‬ ‫ه‬ِ‫ُر‬‫م‬ُ‫ع‬ ‫ي‬ِ‫ف‬ ْ‫ك‬َ‫ار‬َ‫ب‬ُ‫ي‬ ْ‫م‬َ‫ل‬ َ‫و‬ ،ُ‫اس‬َّ‫ن‬‫ال‬.
  22. 22. ‫من‬ ‫السابعة‬ ‫الرسالة‬ ‫وهي‬ ،‫الكبرى‬ ‫الوصية‬ ‫في‬ ‫تيمية‬ ‫ابن‬ ‫كالم‬ "‫الكبرى‬ ‫الرسائل‬ ‫مجموعة‬"‫له‬: ‫ص‬ ‫في‬ ‫قال‬307‫المذكورة‬ ‫الرسالة‬ ‫من‬: "‫الثاني‬ ‫األمر‬ ‫ا‬َّ‫م‬‫وأ‬:‫بيعته‬ ‫نقضوا‬ ‫النبوية‬ ‫المدينة‬ ‫أهل‬ َّ‫فإن‬[‫يقصد‬ ‫معاوية‬ ‫بن‬ ‫يزيد‬]،ً‫ا‬‫جيش‬ ‫إليهم‬ ‫فبعث‬ ،‫وأهله‬ ‫نوابه‬ ‫وأخرجوا‬ ، ،ً‫ا‬‫ثالث‬ ‫ويبيحها‬ ‫بالسيف‬ ‫يدخلها‬ ‫أن‬ ‫ثالث‬ ‫بعد‬ ‫يطيعوه‬ ‫لم‬ ‫إذا‬ ‫وأمره‬ ‫وينهبون‬ ‫يقتلون‬ ً‫ا‬‫ثالث‬ ‫النبوية‬ ‫المدينة‬ ‫في‬ ‫عسكره‬ ‫فصار‬ ‫ي‬ِّ‫ف‬‫وتو‬ ،‫ة‬َّ‫ك‬‫م‬ ‫إلى‬ ً‫ا‬‫جيش‬ ‫أرسل‬ ‫ثم‬ ،‫مة‬َّ‫المحر‬ ‫الفروج‬ ‫ويفتضون‬ ‫عل‬ُ‫ف‬ ‫الذي‬ ‫والظلم‬ ‫العدوان‬ ‫من‬ ‫وهذا‬ ،‫مكة‬ ‫محاصرون‬ ‫وهم‬ ‫يزيد‬ ‫بأمره‬."
  23. 23. Les objectifs de l'imam al Hussein Hussein expliqua lui même quelques aspects de son action en disant à son frère Mohammed Ibn El Hanafieh : "Je ne suis point sorti en injuste ou en prévaricateur mais plutôt en quête de réforme dans la communauté de mon grand père ; je veux ordonner le convenu, interdire le blamable et suivre la marche de mon grand père .“ ‫لطلب‬ ‫خرجت‬ ‫وانما‬ ،‫ظالما‬ ‫وال‬ ‫مفسدا‬ ‫وال‬ ‫بطرا‬ ‫وال‬ ‫اشرا‬ ‫اخرج‬ ‫لم‬ ‫وانني‬ ،‫المنكر‬ ‫عن‬ ‫وانهى‬ ‫بالمعروف‬ ‫آمر‬ ‫ان‬ ‫اريد‬ ،‫جدي‬ ‫امة‬ ‫في‬ ‫االصالح‬ ‫الحق‬ ‫بقبول‬ ‫قبلني‬ ‫فمن‬ ،‫طالب‬ ‫ابي‬ ‫بن‬ ‫علي‬ ‫وابي‬ ‫جدي‬ ‫بسيرة‬ ‫واسير‬.. ‫وبين‬ ‫بيني‬ ‫هللا‬ ‫يقضي‬ ‫حتى‬ ‫اصبر‬ ‫هذا‬ ‫علي‬ ‫رد‬ ‫ومن‬ ،‫بالحق‬ ‫اولى‬ ‫فاهلل‬ ‫الحاكمين‬ ‫خير‬ ‫وهو‬ ‫القوم‬.
  24. 24. Il était clair que l'imam Hussein par son soulèvement contre la dictature omeyyade, ne voulait pas prendre le pouvoir, et si telle était son intention, il aurait rebroussé chemin lorsque les nouvelles du meurtre de Mouslem et de la trahison des Koufiens lui furent parvenues. L'imam Hussein voulait tout simplement montrer a l’humanité la voie de la liberté : il ne faut jamais légitimer un pouvoir injuste, quitte à sacrifier sa vie !
  25. 25. ” Je jure par Dieu, je ne serai pas remise à titre de personne humiliée, et je ne doit pas s'échapper comme des esclaves.”
  26. 26. La commémoration du jour de Achoura‘ Les Omeyyades avaient essayé de faire du jour de Achou'ra' une fête, puisque selon Yazid lui même, c'était la vengeance que les Omeyyades cherchaient depuis le jour de Bèdr !... Mais en réalité le jour de Achoura' était un jour de malheur pour les Omeyyades eux mêmes : depuis ce jour là et jusqu'à la fin de leurrègne, on a enregistré au moins une révolution chaque année et leur régime était le plus instable dans l'histoire des musulmans .
  27. 27. Yazid lui même trouva la mort quelque peu après le massacre de Karbala', et l'histoire nous rapporte comment il a été dévoré par les fauves et n'eut même pas la chance d'avoir des funérailles ni même une tombe.
  28. 28. Dès que les conditions politiques le permettaient, les musulmans s'empressaient de commémorer le jour de Achoura'. Ainsi, en égypte des Fatimides, en Iran du Sultan Deylémite et en Inde, les premiers rites des commémorations de Karbala' et du jour de Achoura' eurent lieu. Petit à petit, ces rites se propageaient parmi les musulmans qui avaient la chance de connaître la réalité et la valeur de Ahloul Beyt ...
  29. 29. La commémoration du jour de Achoura' n'a pas seulement une valeur symbolique, mais c'est plutôt un rite qui nous rappelle une dimension essentielle de l'Islam : le sacrifice et l'immolation de soi pour l'amour de Dieu.
  30. 30. La victoire de l'imam al Hussein Il ne faut certainement pas penser que le massacre de Karbala' était une victoire des Omeyyades sur Ahloul Beyt ! Mais c'est plutôt l'inverse qui est vrai : l'imam Hussein avait réalisé tous ses objectifs alors que Yazid n'en avait récolté que le scandale et la déstabilisation de son pouvoir et par la suite la malédiction de tous les croyants jusqu'au jour de la résurrection .
  31. 31. Le jour de Achoura', l'imam Hussein voulut nous démontrer une loi divine et sacrée : chaque fois que le combat entre le sang et le sabre éclate, c'est la victoire du sang sur le sabre qui est certaine! Cette loi n'a pas cessé d'inspirer tous les révolutionnaires tout au long de l'histoire. Nous pouvons voir dans toutes les insurrections et révolutions des masses opprimées contre les despotes de tout acabit des concrétisations plus ou moins parfaites de cette loi.
  32. 32. Et c'est seulement lorsqu'on prend état de la valeur et de la grandeur de l'imam Hussein (psl) que l'on peut évaluer à sa juste valeur, toute catastrophe ou calamité qui pourrait nous atteindre. Alors, au lieu de pleurnicher sur les petits maux de cette vie, il vaut mieux pleurer, voire fondre en larmes, en se rappelant la catastrophe de Achoura' et le supplice que l'imam Hussein avait dû subir pour nous faire parvenir l'Islam sain et sauf.
  33. 33. ‘’ Si vous n'arrivez pas à être de bons croyants … Alors au moins soyez des Hommes Libres ! ‘’
  34. 34. ‫كاريل‬ ‫توماس‬–‫ومؤرخ‬ ‫فيلسوف‬‫اإلنجليزي‬: * ‫وأنصاره‬ ‫الحسين‬ ‫أن‬ ‫هو‬ ‫كربالء‬ ‫مأساة‬ ‫من‬ ‫نتعلمه‬ ‫درس‬ ‫أسمى‬ ‫التفوق‬ ‫أن‬ ‫ذاك‬ ‫بعملهم‬ ‫أثبتوا‬ ‫وقد‬ ‫باهلل‬ ‫راسخ‬ ‫إيمان‬ ‫لهم‬ ‫كان‬ ‫أثار‬ ‫والذي‬ ‫والباطل‬ ‫الحق‬ ‫بين‬ ‫المواجهة‬ ‫حين‬ ‫له‬ ‫أهمية‬ ‫ال‬ ‫العددي‬ ‫معه‬ ‫كانت‬ ‫التي‬ ‫الفئة‬ ‫قلة‬ ‫رغم‬ ‫الحسين‬ ‫إنتصار‬ ‫هو‬ ‫دهشتي‬. *‫جناح‬ ‫علي‬ ‫محمد‬–‫باكستان‬ ‫دولة‬ ‫مؤسس‬: ‫بنفسه‬ ‫الحسين‬ ‫اإلمام‬ ‫كتضحية‬ ‫للشجاعة‬ ‫مثاال‬ ‫العالم‬ ‫في‬ ‫تجد‬ ‫ال‬ ‫الرجل‬ ‫هذا‬ ‫حذو‬ ‫يحذوا‬ ‫أن‬ ‫المسلمين‬ ‫جميع‬ ‫على‬ ‫أن‬ ‫وأعتقد‬ ‫العراق‬ ‫أرض‬ ‫في‬ ‫بنفسه‬ ‫ضحى‬ ‫الذي‬ ‫القدوة‬. *‫براون‬ ‫إدوارد‬–‫إنجليزي‬ ‫مستشرق‬ ‫عن‬ ‫حديثنا‬ ‫يسمع‬ ‫حين‬ ‫واأللم‬ ‫الحزن‬ ‫يغشاه‬ ‫ال‬ ‫قلب‬ ‫ثمة‬ ‫وهل‬ ‫الروح‬ ‫طهارة‬ ‫إنكار‬ ‫يسعهم‬ ‫ال‬ ‫المسلمين‬ ‫غير‬ ‫وحتى‬ ‫؟‬ ‫كربالء‬ ‫ظلها‬ ‫في‬ ‫المعركة‬ ‫هذه‬ ‫وقعت‬ ‫التي‬.
  35. 35. • Quand, dans le monde, un gouvernement de justice qui établira la loi de l'Islam et éliminera, par contre, un gouvernement inique, surgira, tout musulman se devra d'aider le gouvernement de justice et de renverser le gouvernement du mal. L'exemple en est le combat de l'Imam Hussain, petit-fils du Prophète de Dieu contre le gouvernement inique de son temps, celui qui a pris le pouvoir sur les musulmans, par la force, intimidation et autres actes indignes, c'est à dire Yazid, Ibn-é Mo'awiah, que Dieu humilie tous ceux qui l'ont aidé. Cheikh Mohammad Abdoh, Tafsir al-Minar
  36. 36. J'ai lu avec attention la vie de l'Imam Hussain, le grand martyr de l'Islam, et approfondi les pages relatives à l'événement de Karbala. Il m'est clairement apparu que si l'Inde voulait devenir un pays victorieux, elle devrait prendre comme modèle l'Imam Hussain. Le Mahatma Gandhi, leader défunt de l'Inde.
  37. 37. • Nombre de nos historiens ignorent cette coutume et les cérémonies de deuil qu'elle occasionne. Ils en parlent en toute ignorance et qualifient le deuil observé, par les disciples de Hussain, de démentiel. Ils n'ont nullement compris quels changements avait apporté cette affaire en Islam et le mouvement religieux qu'avait créé la commémoration de la mort, n'existait chez aucune nation et ethnie. Tomáš Masaryk

×