Eau et sante

800 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
800
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Eau et sante

  1. 1. EAU ET SANTE :ProblèmesémergentsPr Bernard Marcel DIOPFaculté de Médecine, de Pharmacie, d’odontostomatologie (FMPOS)1èreréunion ouest AfricAine sur l’intégrAtion des« sciences et technologies à MeMbrAnesuniversite cheikh AntA diop de dAkAr6-7-8 juin 2007
  2. 2. PLAN• INTRODUCTION• SITUATION ACTUELLE• PROBLÈMES ÉMERGENTS• DEUX CONSÉQUENCES• IMMEDIATES• A MOYEN TERME• CONCLUSION
  3. 3. INTRODUCTION• L’eau le produit alimentaire le plus essentielpour les êtres vivants en général etl’homme en particulier• Elle représente 70% de son poids corporel• Il est donc nécessaire de la préserver etbien la gérer.
  4. 4. SITUATION ACTUELLE• 1,4 milliard dhommes nont toujours pas accès1,4 milliard dhommes nont toujours pas accèsà leau potable.à leau potable.• 1,9 milliard sont sans moyens dassainissement1,9 milliard sont sans moyens dassainissementPlus de 3 milliards ont des infections liées à laPlus de 3 milliards ont des infections liées à lamauvaise qualité de leau.mauvaise qualité de leau.Plus de 5 millions, par an, en meurent...Plus de 5 millions, par an, en meurent...…… Un enfant toutes le 8 secondesUn enfant toutes le 8 secondesSource OMSSource OMS
  5. 5. L’état de l’eau dans le monde• La maîtrise de l’eau constitue un défi pour lasurvie de tous les êtres vivants• En 2006, plus de 20 pays vivent en dessousdu seuil de pénurie grave,• En 2025, ils seront près de 35, pourlessentiel au Moyen-Orient et en Afrique• 3 sur les 6 milliards d’habitants devrontaffronter des pénuries modérées à sévères
  6. 6. L’état de l’eau dans le monde• Les mers et océans accaparent 97,5 % de leau totalede la planète• Leau douce ne représente que 2,5 % du « stock »• Plus des 2/3 concentrés dans les glaciers et lacouverture neigeuse• Prés d’1/3 dans les nappes souterraines• Moins 1% se compose de lhumidité des sols et de lair• 0,3 %, soit 0,007 de la totalité de leau de la planètedans les rivières (se renouvelle tous les 16 jours) ,ruisseaux, réservoirs et lacs (tous les 17 ans)
  7. 7. La quantité d’eau consommée• Sélève de 2 500 à 3 000 km3par an.• Plus de la moitié est déjà prélevée• lagriculture engloutit pour lirrigation 67 %• lindustrie en absorbe 23 %• les agglomérations 10 %
  8. 8. Problèmes émergents : l’irrigation• La liste des méfaits massifs est longue :• dégradation des sols par suite delengorgement et de la salinité ;• pollution des eaux de surface ;• contamination des eaux souterraines ;• sans compter les gaspillages dus auxinstallations défectueuses.
  9. 9. Problèmes émergents : l’industrie• L’industrie est responsable de 50% des rejetspolluants organiques et de la quasi totalitédes rejets toxiques :• métaux lourds : Cadmium, Mercure, Plomb,Manganèse, Arsenic …• polluants organiques persistants :• Pesticides : acétachlore, atrazine
  10. 10. Problèmes émergents : l’industrie• Il s’agit des industries :• agro-alimentaires,• hôtelières• papetières,• chimiques,• des cuirs et peaux,• extractives,• minérales,• mécaniques et de traitement de surfaces,• production d’énergie,• sidérurgiques et métallurgiques,• Textiles et teinturières.
  11. 11. Problèmes émergents : Villesassoiffées• New-York la cherche à 200 km dans lesAppalaches, transportée dans des tunnelsde 5 m de diam. et plongeant s/terre à300 m• Dakar reçoit leau du fleuve Sénégal et dulac de Guiers, à partir d’une canalisationde 200 km superficielle
  12. 12. La facture devient de plus en pluslourde• Handicapant le développement de sa distribution etde lassainissement du milieu• Pénalisant les plus démunis :la paient 10-50 fois pluschers aux marchands ambulants ou aux voisinsraccordés :• les pauvres :9-18% revenus / ménages aisés (2-3 %)• Tableau inquiétant :• Nb mégapoles >10M° hab 10 en 1980 à 50 en 2025,• 90 % de laccroissement de la population devant, dicilà se concentrer dans les zones urbaines.
  13. 13. La carte mondialedu "Water Stress Index« (UNESCO)
  14. 14. Interprétation du « Water Stress Index »• Sil est inférieur à 10 % : tout va bien.Entre 10 et 20 % : efforts de gestion et des investissementssont nécessaires (France, Grande-Bretagne et Portugal)Entre 20 et 40 % : efforts et investissements plus grands etdes arbitrages rendus entre les utilisateurs (eau des villes eteau des campagnes). Cest le cas : Espagne, Italie, Belgique,Luxembourg, Pays-Bas ou Allemagne….Au delà de 40 %, leau devient dune rareté extrême(Afrique du Nord, Moyen Orient, Inde, Asie Centrale, unepartie de l’Europe Centrale, USA, Mexique). Ces paysdevraient avoir recours :• Importation,• Dessalement,• Utilisation de ressources non renouvelables.
  15. 15. Carte mondiale du bonheurAdrian G. White, University of Leicester (UK) 2006Score de SWB (subjective well-being ) 273 100
  16. 16. Causes de ces inquiétudes• Croissance démographique non contrôlée• Réchauffement climatique• Instabilité sociopolitique dans les régions qui ont leplus besoin de paix• Gaspillage de l’eaufont que :• Les habitants des bidonvilles nont parfois à leurdisposition que 5 à 10 litres deau/personne/jour.• Un ménage à revenu intermédiaire ou élevé vivantdans la même ville peut, en revanche, utiliser aumoins 50 à 150 litres deau/personne/ jour,
  17. 17. Autres problèmes émergentsdirectement liés aux comportementshumains• Modifications par l’homme du fait des grandstravaux pour le développement :• La construction de barrage favorisant l’émergence demaladies parasitaires• La construction d’hôtels dans le domaine maritimedéversant leurs déchets dans la mer (infectionsintestinales et maladies dues aux toxiques)• Le développements d’industries chimiques souillantles sources d’eau de boissons• La construction d’habitats de manière anarchiqueparfois sur les nappes phréatiques
  18. 18. Deux conséquences• Immédiate (infectieuse surtout)• A moyen terme (Toxicité chronique)
  19. 19. CONSEQUENCESIMMEDIATES
  20. 20. Nombre d’agents entéropathogènespar litre selon la source d’eauSource : GUIDELINES FOR DRINKING-WATER QUALITYFIRST ADDENDUM TO THIRD EDITION, first addendum. Vol. 1, Recommendations. – 3rd ed. WHO, 2006,page 137, Tableau 7.5
  21. 21. Risques infectieuxAgents bactériens Source Modes detransmissionMaladiesVibrio cholerae HommesRéservoirsaquatiquesDirect : mains salesIndirect : AlimentssouillésEpidémie decholéraVibrio parahemolyticusMer souilléeSourceshalieutiquesIndirect par les fruitsde mer, alimentssouillés par les mainsDysenteriebacillaireSamonella sp HommesAnimauxMollusquesEaux uséesDirectIndirect : alimentssouillés, mollusquesFièvre TyphoïdeIntoxicationsalimentaires(œufs, lait etdérivés,volailles…)Shigella spCampylobacter jejuniHommesEaux uséesDirectIndirectDysenteriebacillaireHelicobacer pilori50% de la populationHommesEaux uséesDirect mains salesIndirect : oro fécalUlcère gastro-duodénal
  22. 22. Cholera outbreaks in West Africa2005Afrique de l’Ouest :31 259 cas dont 517 décès(Taux de létalité :1,7%)Sénégal :23 325 cas dont 303 décès(taux de létalité 1,2%)
  23. 23. Risques infectieuxAgents viraux Source Modes detransmissionMaladiesNorovirusPotentiel infectieux élevé(à faible inoculum,résistant au chloreRotavirusHommesEaux uséesDirect : mainssalesIndirect : alimentssouillésGastroentérites del’enfant et du sujetâgéPoliovirusEntérovirusHommesBassinsEaux uséesDirectIndirectPoliomyéliteGastroentérites del‘enfantAdénovirusCalcivirusAstrovirusHommesStationsd’épurationDirectIndirect : alimentssouillésGastroentérites dusujet âgé et du sujetimmunodéprimé,SIDAVirus des Hépatites virale(VHA, VHE)HommesEaux uséesDirectIndirectDiarrhéesHépatites
  24. 24. Risques infectieuxAgentsparasitairesSource Modes detransmissionMaladiesCryptosporidium HommesRéservoirsaquatiquesDirect : mains salesIndirect : animaux,aliments souillésDiarrhée chroniqueau cours du SIDAet immunodépress.Giardia intestinalis HommesRéservoirsaquatiquesDirectIndirect par les fruitsde mer, les mainssalesDysenteriebacillaireEntamoeba histolytica HommesAnimauxHommesDirect rareIndirect : alimentssouillésAmibiaseintestinale, extraintestinale (foie,rate…)SchistosomahaematobiumS. mansoniBarrage deDiamaConstructionde canauxRichard TollBaignades Hématurie, Cancerde la VessieDiarrhée,Dysenterie
  25. 25. Risques infectieux : le Paludisme• 500 millions cas/an• 2 millions décès/an• Afrique 90%• Enfants < 5ans / Femmes enceintesEnfants < 5ans / Femmes enceintes• Impact socio-économique négatifImpact socio-économique négatif(1,3% PIB)(1,3% PIB)
  26. 26. Risques infectieux : paludismeRisques infectieux : paludismeFaciès en Afrique• Sahélo-saharien• Sahélien• Tropical• Équatorial• Montagnard• AustralFaciès en Afrique• Sahélo-saharien• Sahélien• Tropical• Équatorial• Montagnard• Austral
  27. 27. Stabilité du paludismePaludisme stable• ha> 100• Transmission élevée & permanente• Immunité < 7 ans• Zones équatoriales/forêts dégradéesPaludisme stabilité intermédiaire• 10 < ha < 100• Transmission moyenne & saisonnière• Immunité < 15 ans• SavanePaludisme instable• ha < 10• Transmission faible• Immunité tardive et faible• Sahel - SteppeEpidémies• Transmission exceptionnelle• Hauts plateaux, Sahel,…Paludisme d’importationha : Taux d’inoculation entomologique
  28. 28. A MOYEN TERME
  29. 29. Métaux lourds & Effets sur la santéMétal Source ½ vie Normes EffetsArsenic CigarettesCombustion defioulsVolcan23-34 jours 0,01 mg/lCancers du Poumonou rein,CadmiumFonderie de ZincDéchets, Tabac17-30 ans 0.003 mg/lPerturbation dumétabolisme du CaOstéomalacie, fractureK PoumonMercureHydrargyre,hydrargyrismeThermomètre,amalgame dentaire,cosmétiques,pesticides, pelliculesde film, cireparquet, lampe ànéon, Peinture àl’eau, engraischimique, VaccinscontenantThimérosal ou éthyl-mercurithiosalicylatede sodium(agent deconservation).40-60 jours0.006 mg/lMaladie Minamata(Japon)Grande fatique,maladies deParkinson, dAlzheimerMutationchromosomiqueSource : GUIDELINES FOR DRINKING-WATER QUALITYFIRST ADDENDUM TO THIRD EDITION, first addendum. Vol. 1, Recommandations. – 3rd ed. WHO, 2006
  30. 30. Métaux lourds & Effets sur la santéMétal Source ½ vie Normes EffetsPlombSaturnismeaigu ouchroniqueDès 100 µg/lfonderieDéchetJournauxSang 30µ joursTissus mous 50 joursTissus osseux 20-30 ans0,5µg/m3• Aiguë : Coliques• Chronique :- Système nerveux- Anémie- HTA- Trouble de la fertilité- Cancer Rein
  31. 31. Substances organiques•Phtalates utilisés comme agent plastifiants (à faible dose)•le di-2-éthylhexyle phtalate (DEHP)(DEHP)•le di-isononyle phtalate (DINP)•Maladies endocriniennes• Glandes de la reproduction• Glandes thyroïdiennes
  32. 32. Substances organiques• Retardateurs de flamme bromés substancesfortement persistantes et bioaccumulables•tétra bromo bisphénol A (TBBP-A)tétra bromo bisphénol A (TBBP-A)•Maladies endocriniennes• Hyperoestrogénie : Cancer de l’utérus• Effets « dysrupteur» thyroïdienne en inhibant lafixation de triiodo thyronine (T3) à sa protéine de transport hypersécrétion d’hormone de croissance :•Diabète par intolérance au glucose•HTA et autres troubles cardiovasculaires•Arthrite•Croissance anormale de certains organes
  33. 33. Substances organiques• Retardateurs de flamme bromés substancesfortement persistantes et bioaccumulables• Les polybromodiphényles Ethers (PBDE).Les polybromodiphényles Ethers (PBDE).•Maladies endocriniennes•Neurocomportementales chez l’animal
  34. 34. Substances organiques• Acétachlore substituant des herbicides• atrazine, alachlore, metolachlore, 2-4Datrazine, alachlore, metolachlore, 2-4D …•Tremblement, mouvements anormauxhypersalivation chez les chiens•Induit des tumeurs maligne chez le rat et lasouris (nez, poumons, thyroïde, foie…)
  35. 35. Approvisionnement en eau
  36. 36. Assainisement …
  37. 37. Inondations …
  38. 38. Conclusion-1• Pour promouvoir et développer la santé humaine, ilfaudrait en matière:• Approvisionnement en eau: la rendre exempte decontaminants nocifs tout en assurant 20 à 50 litresdeau/j/h• Assainissement du milieu: faire passer le taux decouverture de 49% actuellement dans nos pays, àcelui de 98% des pays développés• Inondation : interdire toute habitation en zoneinondable, améliorer le système de drainage des eauxde pluie, revaloriser les espaces urbains(tout-à-l’égout, gestion des ordures…)
  39. 39. Conclusion-2• Politiques rigoureuses• Approvisionnement en eau potable• Assainissement du milieu• Aménagement du territoire• Implication des populations• Information• Communication• Changement de comportement
  40. 40. Conclusion-3• Application de ces stratégies• Réduction des problèmes émergents liées àl’eau• Economie des budgets• Développement durable du pays• Disparition du stress liées à l’eau• Bonheur des populations

×