La forme « mind map » est-elle   toujours la plus adaptée ?   PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, MÉDECINE,             ERGONOMIE…
Plan1. Une forme trop restrictive ? L’exemple de la   recherche clinique2. Pourquoi et comment s’affranchir de la forme   ...
Une forme trop restrictive ? L’EXEMPLE DE LA RECHERCHE CLINIQUE
Au pied du lit du malade…C’est au plus près du patient, voire au cœur même de la relation que le praticien entretient avec...
Un cycle de questionnements                           Signes/                        manifestations                       ...
La forme « mind map » est-elleadaptée à la démarche clinique ?      COURS, FICHES DE REVISION
Peut-on s’affranchir de la forme initiale ?
Revenons aux objectifs initiaux (1) Favoriser l’activité de mémorisation :       Par la prise en compte des 3 grands pri...
Revenons aux objectifs initiaux (2) Favoriser l’activité de compréhension :      En favorisant la mise en lien des infor...
Revenons aux objectifs initiaux (3) Favoriser l’activité de réflexion:       En favorisant la structuration et le classe...
D’autres représentations schématiques des informations            seraient-elles plus pertinentes ?        Localisation, i...
Les cycles            15                        2    4                3
Les informations chronologiques 1            2             3
Les listes              1      11                12111         112         121
Les tableaux
Les procédés mnémotechniques     Mémoriser des « listes »
Soyez créatifs !Images, localisation, association
www.etudier-plus-efficacement.comA bientôt,Hélène WEBER
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ?

3 058 vues

Publié le

version vidéo sur http://www.donnezdusens.fr/

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 058
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 488
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Faire une mind map est-il toujours la solution la plus adaptée ?

  1. 1. La forme « mind map » est-elle toujours la plus adaptée ? PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, MÉDECINE, ERGONOMIE…
  2. 2. Plan1. Une forme trop restrictive ? L’exemple de la recherche clinique2. Pourquoi et comment s’affranchir de la forme « mind map » ?
  3. 3. Une forme trop restrictive ? L’EXEMPLE DE LA RECHERCHE CLINIQUE
  4. 4. Au pied du lit du malade…C’est au plus près du patient, voire au cœur même de la relation que le praticien entretient avec lui, que les causes du problème vont progressivement se dévoiler.
  5. 5. Un cycle de questionnements Signes/ manifestations cliniques Validation ou Recherches invalidation théoriques Investigation Hypothèses
  6. 6. La forme « mind map » est-elleadaptée à la démarche clinique ? COURS, FICHES DE REVISION
  7. 7. Peut-on s’affranchir de la forme initiale ?
  8. 8. Revenons aux objectifs initiaux (1) Favoriser l’activité de mémorisation :  Par la prise en compte des 3 grands principes de la mémoire : les images, les associations et la localisation  Par l’utilisation des procédés mnémotechniques
  9. 9. Revenons aux objectifs initiaux (2) Favoriser l’activité de compréhension :  En favorisant la mise en lien des informations  En détaillant les usages possibles de chaque notion/concept/formule/etc.
  10. 10. Revenons aux objectifs initiaux (3) Favoriser l’activité de réflexion:  En favorisant la structuration et le classement des informations
  11. 11. D’autres représentations schématiques des informations seraient-elles plus pertinentes ? Localisation, images, associations
  12. 12. Les cycles 15 2 4 3
  13. 13. Les informations chronologiques 1 2 3
  14. 14. Les listes 1 11 12111 112 121
  15. 15. Les tableaux
  16. 16. Les procédés mnémotechniques Mémoriser des « listes »
  17. 17. Soyez créatifs !Images, localisation, association
  18. 18. www.etudier-plus-efficacement.comA bientôt,Hélène WEBER

×