Bilan et récolte de l'atelier Fab Labs - congrès APDEQ 2013

218 vues

Publié le

Bilan et récolte des découvertes et apprentissages de l'Atelier de co-création sur : "Les Fab Labs, un modèle de co-développement économique?" lors du 54e Congrès de l’Association de professionnels en développement économique du Québec (APDEQ), le 3 octobre 2013, à Gatineau, Québec.

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
218
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bilan et récolte de l'atelier Fab Labs - congrès APDEQ 2013

  1. 1. 54e Congrès de l’APDEQ 3 octobre 2013 Gatineau atelier de co-création Les FabLabs, un modèle de co-développement économique? bilan et récolte
  2. 2. Découvrir le mouvement des FabLabs Cet atelier de co-création sur le thème « Les FabLabs, un modèle de co-développementéconomique? » proposait une exploration du mouvement des FabLabs et des potentiels pour le développement socio-économique. En première partie, les participants étaient invités à découvrir les outils-machines (comme la très populaire l’imprimante 3D) utilisés par ceux et celles qui mettre les mains à la pâte et fabriquent avec les autres des prototypes et des projets individuel ou collectif. Il s'agissait d'un moment pour découvrir ensemble ces atelier de fabrication ouverts à tous : les FabLabs. En deuxième partie, des histoires de « makers », de FabLabs, et d'innovations ouvertes ont été racontées par cinq praticiens afin de permettre aux participants de poursuivre la réflexion à travers une discussion exploratoire de ce que les FabLabs peuvent apporter à la vitalité socio- économique de nos territoires. L’intention était d’inspirer les participants en leur donnant un aperçu de ce qu'est un espace de fabrication de « type FabLab» et de les sensibiliser sur ce qu’il est possible de faire dans ces lieux de création citoyenne et d’innovation ouverte, tout en les invitant à passer à l’action dans leur milieu de vie.
  3. 3. Lunettes « communautés ou clientèles » la proximité est critique pour des projets de FabLabs basés sur l’appartenance à une communauté il faut cibler les intérêts communs des gens pour les mobiliser il faut avoir des enjeux réels à régler ou des projets concrets à réaliser Lunettes « partenariats » on a besoin de financement on a besoin d’expertise pour accompagner les projets il faut un partenariat avec la communauté Lunettes « moment inattendu » ce sont des projets communautaires, donc la proximité est importante un partenariat peut être élément déclencheur l’explosion des FabLabs est assez inattendue en soi Lunettes « communication » la mission et la clientèle du FabLab doivent être communiquées clairement Lunettes « vitalité socio-économique doit être pour et par la communauté peut insuffler un nouveau dynamisme économique Potentiel pour revitaliser des quartiers et stimuler divers emplois Lunettes « éléments déclencheurs » les besoins de la communauté Découvertes et apprentissages des participants Les participants étaient invités à écouter les histoires et participer aux discussions en prenant l’une des «lunettes» ou angles d’écoute proposés.
  4. 4. Apprentissages des conteurs Partager une histoire qui vous a fait vibrer et qui vous passionne est un moment propice à de riches échanges. Les conteurs étaient d’avis que grâce à ces échanges, ils ont revisité leur propre récit et appris ceci: Les conteurs : Nous sommes au premier chapitre de l’histoire d’un mouvement de makerset des FabLabs au Québec. On peut se demander pourquoi nous sommes si en retard par rapport aux États-Unis et l’Europe. Vous, les participants, serez les auteurs des premiers chapitres de l’histoire des FabLabs au Québec. Les participants ont bien su intégrer nos histoires dans leur contexte à eux. Le prototypage et les outils de fabrication sont de plus en plus accessibles. Ils ont souligner qu’il existe plusieurs infrastructures inutilisées ou sous-utilisées qui pourrait accueillir des FabLabs – utilisons-les! Marc-Olivier Ducharme, Fab Manager à échoFab, Hélène Brown, communicatrice et praticienne en innovation sociale, Claude Gagné, développeure d'écosystème agile, Be Interactive, PhonesavanhThongsouksanou mane, fondatrice et pdg de BeInteractive, Luc Lalande, Administrateur de Artengine, et fondateur de TrueInnovators, et Christian Meloche, Fondateur de CREDIL
  5. 5. MERCI Un merci tout spécial à l’Association de professionnels en développement économique du Québec (APDEQ) pour cette invitation. Chaleureux remerciements à l’équipe d’animation et leurs invités qui ont accepté de se prêter au jeu! Animateurs : Invités : Juan Carlos Londono, Co-fondateur de Lupuna Marc-Olivier Ducharme, Coordonnateur à échoFab Hélène Brown, Praticienne en innovation sociale Claude Gagné, Développeure d'écosystème agile, Be Interactive PhonesavanhThongsouksanoumane, fondatrice et pdg de BeInteractive Luc Lalande, Administrateur de Artengine, et fondateur de TrueInnovators Christian Meloche, Fondateur de CREDIL Raphael Demers, animateur FabLab à échoFab Pour en savoir plus sur les FabLabs, visitez : www.fablabsquebec.org, www.echofab.org, www.imaginonsnosfablabs.org

×