Le village Bonbuleux
Il était une fois deux enfants qui s’appelaient Tommy et Lola.
Tommy était un petit garçon aux cheveu...
ne répondait. Tommy et Lola pensèrent qu’il n’y avait personne qui
vivait dans ces maisons mais en réalité, il y avait des...
faisait très sombre et Tommy et Lola ne voyaient rien. Tout à coup, ils
se frappèrent sur quelque chose de mou. À ce momen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le village Bonbuleux

673 vues

Publié le

Travail d'écriture

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
673
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
347
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le village Bonbuleux

  1. 1. Le village Bonbuleux Il était une fois deux enfants qui s’appelaient Tommy et Lola. Tommy était un petit garçon aux cheveux noirs qui aimait le bleu tandis que sa sœur Lola était une petite fille aux cheveux bruns qui aimait le rose. Un jour d’été, alors qu’ils prenaient une marche dans la rue Maïs Soufflé, la rue pleine de poteaux de téléphone, ils trouvèrent un sac de bonbons. « Miam », dit Tommy. « J’en prends un bleu ». « Moi aussi », répondit Lola. La seconde qu’ils croquèrent dans les bonbons, ils sont apparus dans la grotte du village Bonbuleux. « Où sommes-nous? » demanda Lola. « Je ne sais pas », répondit Tommy. Tommy et Lola cherchèrent une sortie. Ils ont couru jusqu’au fond de la grotte et se retrouvèrent en face d’un géant jujube rose. Ils étaient contents de voir le gros jujube, car ils étaient très affamés. Ils commencèrent à manger le jujube et virent un peu de lumière. Ils virent que c’était la sortie. Tommy et Lola firent un gros trou et sortirent. Arrivés dehors, ils étaient bouche bée de voir devant eux un village de bonbons. Ils cognèrent aux portes des maisons et personne
  2. 2. ne répondait. Tommy et Lola pensèrent qu’il n’y avait personne qui vivait dans ces maisons mais en réalité, il y avait des villageois jujubes qui vivaient dans ces maisons. Ils étaient simplement à une réunion avec le maire Pain d`Épice. Alors ils commencèrent à manger les maisons et les jardins de bonbons. Un petit gamin jujube les avait vus. Il s’en alla en courant à la réunion. À la réunion, le maire faisait son discours. Le petit gamin arriva en courant et prévint les autres qu’il y avait deux enfants qui mangeaient leurs maisons. Le maire ordonna aux villageois de prendre une épée ou un filet et de les attraper. À l’autre bout du village, Tommy et Lola dormaient. Tommy se réveilla et regarda à côté de lui et vit le maire et les villageois s’en venir. Il réveilla sa sœur et les deux se levèrent et se mirent à courir. Ils coururent et coururent et coururent et se retrouvèrent devant un gros château de chocolat noir. Les villageois et le maire ont beau leur dire de ne pas y aller, mais ils ne les écoutent pas et rentrent dans le château. Dans le château, il
  3. 3. faisait très sombre et Tommy et Lola ne voyaient rien. Tout à coup, ils se frappèrent sur quelque chose de mou. À ce moment exact, les lumières s’allumèrent et ils virent qu’ils avaient foncé dans la sorcière jujube. La sorcière les attrapa et les mit dans une géante bulle de gomme et commença à préparer sa soupe. En dehors du château le maire Pain d’Épice et les villageois essayaient de trouver une façon de les sortir de là pour qu’ils réparent les dommages faits. Ils décidèrent alors de foncer dans la porte et d’attaquer la sorcière. La sorcière ne s’attendait pas à ça. Elle sursauta et prit son balai et s’envola très loin. Le maire éclata la bulle de gomme à mâcher avec son épée et tout le monde alla au village. Tommy et Lola ont tout reconstruit ce qu’ils avaient mangé. Quand ils avaient finalement fini de reconstruire, ils avaient faim alors Tommy sorti le sac de bonbons de sa poche et en sorti deux bonbons rouges. Il en donna un à sa sœur, ils croquèrent dans les bonbons et pouf ils sont réapparus dans la rue. Ève Kamille , 5C

×