DISCIPLINEDANSLE
CHEMINVERSLA PRIERE
Ecritparle CheikhdeI'Islam
CheickMohamedlbn AMelwahab
TraduitenFrançaisPar:
MahmoudMu...
,4.tlby,
l'u I
AVANT.PROPOS
Louan-{esà Allah. bénédictionet salutation
sur le messager d'Allah, notre prophète
Mohamed, ai...
Malgré son format réduit, ce livre englobe
toutes les dispositionsconcernantla prière et
fournit la réponseaux questionsre...
biens,objet de la
"Zakat> et tousceuxqui peu-
vent en bénéficier.
Il a égalementincité les fidèlesà faire l'au-
mône, qui ...
augmenterle profit. nou avonsdécidéde la
mettreàladispositiondesélèvesde4e,5eet6e
annéesdesécolesde l'ArabieSaoudite,à qui...
AU NOM D'ALLAH, CLEMENT ET MTSERTCORDIEUX
CHAPITREDE LA DISCIPLINE
DANSLE CHEMIN VERSLA PRIERE(I)
Selonlatraditionduprophè...
auprèsd'Allah, je me confieà Allah. Il n'estde
puissanceni de force qu'avecl'aide d'Allah. Il
n'est de puissanceni de forc...
je Te sollicite par ce que méritent(D Tes
quëteursetparcequeméritemamarcheversla
mosquée.JenesuissortiversToi niparorgueil...
..OmonSeigneur,fassequ'il y ait enmoncoeur
lumière,en ma languelumière,en mon ouie
lumière, en ma vue lumière, et devant m...
rakâas, conformement aux paroles du
prophète:<<LorsqueI'un de vousentredansla
mosquée,il ne s'assoitqu'àprèsavoirprié en
d...
(P. et b. d'Allah sur lui), ni de quelqu'unparmi
sescompagnons>>.
PuisI'Imam alignelesrangsen insistantsur
l'utilité pour ...
Lesmeilleuresrangéespour leshommessont
les premièreset lesmoinsbonnessont lesder-
nières.Alors quepour lesfemmes,lesdernie...
Le muetémettrala formule'Allahou Akbar'
danssoncoeur,sansdevoir bougerla langue;il
en fera de même pour la lecture du Cora...
lesautres;lespaumesdesmains,dirigéesvers
la Mecque,serontamentéesà la hauteurdes
épaules,tant qu'il n'y a pasd'empèchement...
en disant: 'SoubhânakalLahoumma V/a
Bihamdik',ce qui signifie:'Gloire à Toi O
Allah, Gloire digne de Ton rang!' et 'Wa
Bih...
Puis il prononce la formule 'Bismillahir-
Rahmânir-Rahim' à voix basse:cette formule
n'est ni un versetde la Fatiha, ni d'...
dit: <Cette formule ne s'écrit Pas avantria
poésieet nepeutfairepartied'un poème!"
Puisle fidèlelit la Fatiha,selonI'ordre...
nousadorons,etc'estToidontnousimploronsSec-
ours)indiqueI'ordred'adorerAllah, et I'inter-
diction d'adorerautreque Lui, d'...
Fatiha, elle devra prononcer la formule
'Amine' et ce après avoir marqué un petit
momentdesilence,afinderéaliserquecemot
n...
nais une partie du Coran, récite-la,sinon lour
Allah, proclameSon Unicité et Sa Grandeur,
puis prosterne-toi>. Hadith cité...
la sourate'Kâf
, et ce d'aprèscesproposde
'Aous': oJ'ai demandéaux compagnonsdu
ProphèteMohammed(P.et b. d'Allahsurlui),
C...
courtes.La femmepeutéleverlavoix(r)dansla
prièreà hautevoix, lorsqu'elleestsûrede ne
pasêtreentendueparquelqu'étranger.
Ce...
ment de sonordre declassementdansle Coran.
Pour cela,lescopiesdu Corandescompagnons
du prophèteétaientvariées,quantà I'ord...
Adhim'. Gloire à Allah le Suprême, con-
formément au Hadith de 'Hodhaïfa',
cité par
I'Imam Muslim. Répéter cela trois fois...
Ardhi, wamil'ama chiita min chaiin baâdou".
O Seigneur,c'est à Toi que vont les louanges
emplissantles Cieux et la terre, ...
'laka', comme mentionnédans le Hadith de
'Abi-Saïd' et les autres.Si le fidèle rejoint
I'Imam au momentde I'inclination(ro...
pour le prieur prosterné, d'éloigner les brasde
sesflancs,son ventre de sesdeux cuisses,ses
deuxcuissesde sesdeuxjambes,et...
deTa générositéet accorde-moiTagrâce>.
Il faitunedeuxièmeprosternationsemblable
à la première, et s'il le désire, il pourr...
saufsi celas'avèredifficile, commep,çcasde
vieillesse,demaladieou de faiblesse'
'.
Puisil
accomplitla seconde
'Rakaâ'comme...
par 'Ibn-Zoubeïr': Le Prophète (P. et b.
d'Allah surlui), faisaitsignedesondoigt,lors
dnuneinvocation,sansle bouger,Rappor...
d'Allah sur lui), I'avaitde sonvivant utilisée.
Et lapremièreformuledu'Tachahoud'estcelle
prononcéeallégéeetsansajoute.Cep...
Et 'Aâlou Mohammadine'signifieleprpens
desafamil;s(r),€t le mot 'Attahiyaâtou'''
sig-
nifie toutes les salutations sont po...
que celasoit destinéseulementà un nombre
déterminéparmilescompagnonsduProphète.
Il estdetraditiondepriersurleProphète,en
d...
lesinvocations,cellesqui lui plaisentle plusr',
sansquecelasoitdifficilepourleprieurderriie
I'Imam.Il esttoléréd'invoquerp...
mentdesaluerlesangesgardienset lesfidèles
présents.Lorsquela prièrecomprendplusde
deuxrakâas,lefidèlesedressesurlaplantede...
jambe droite; les deux jambes depassant
legèrementpar la droite et s'asseyantau solsur
le derrière. Il récite alors en pre...
lâh>,je demandepardonàAllah troisfois.Puis
dire:
"Allahoumma
antassalâmouwaminkas
salâmou,tabâraktayâdhaljalâliwalikrâmi>c...
Fairesuivrepar<Allahoummalamani'alima
a'tayte wa la mou'tya limâ mana'ta wa la
yanfa'oudhaljiddi minkaljaddou',.
"O Seig-
...
ourscontrele feu>r,sept(7) fois.
Il est préférabled'invoquer Allah à voix
basse,de mêmepour touteinvocationrecom-
mandée;C...
Il doit attendrepatiemmentque soninvoca-
tion soit exaucéeet il ne devra passehâter de
conclurequ'il n'a pasété entendu.Il...
croiserles doigts,de s'appuyersur les mains
lorsdelapositionassise,desetoucherlabarbe,
desetresserlescheveux,deramenerle p...
séparantleprieuretsafrontière,mêmesicelle-
ci n'estpasmatérialisée.Le fidèleà la possibi-
lité cependantdetuerunserpent,un...
sanssefixer defrontière,mêmes'il necraintle
passagedepersonne.Cettefrontièrepeutêtre
un mur, ou quelquechosede pointu, tel...
Le fidèle peut lire le Coran du livre, et
invoquerpendantla récitationdu versettrait-
du livre,
antdela miséricorde,et sol...
bienpour I'Imam quepour le prieur ,",rilt), il
en estde mêmepour I'inclination,conformé-
ment aux paroles d'Allah: "O, Vou...
mentdebout,puisprosterne-toijusqu'àceque
tu soissécurisé,puisassieds-toijusqu'àceque
tu sois sécuriséaussi,ensuiteagisde m...
Le dernier 'Tachahoud' est obligatoire,
commeI'a rapporté'Ibn Massaoud':'Nousdis.
ions avant de connaitre I'obligation du
...
Hamidahou>- par I'Imam ou par le prieur
seul.
<LeTahmide"- <Rabbanâwalakalhamd>-
pour I'Imam comme pour celui qui prie
seu...
La récitationde la sourate,aprèsla fatiha
danslesdeuxpremièresrakaâset àla prière
du Fajr, du Vendrediet cellede I'Aid, et...
droite, le fait de les placer sous son nom-
bril, le(fiegardfixant I'endroit de la proster-
nation
',
l'écartementdespieds...
I'eloignement des bras (légèrement) des
flancs,de même pour l'éloignementdu ven-
tre vis-à-visdes cuisses,et celui descuis...
la tête vers la droite et vers la gaucheau
moment du salut final; et I'accentuationde
cemouvementde rotation versla gauche...
La prosternationde la distractions'impose
en casd'ajouté,dediminution,dedoute,dans
I'obligatoirecommedansle surérogatoire,...
rakaâde trop, il doit interrompreimmédiate-
ment, puis poursuivresa prière, carla partie
déjàeffectuéedemeurevalable,et il...
parterre,alorsqu'il Priait.
Silefidèleeffectueàunmomentinopportun,
quelque acte de I'office, tel la récitationde
Coranau m...
de tous,maisnon paslorsqu'ils'agitd'un sim-
plesourire.
Lorsqu'onoublieun pilier (élémentessen-
tiel), à part la 'Tahrima'...
Le prieurderrièreI'Imamdoit suivreceder-
nier, et il n'est pas tenu de prononcer le
'Tachahoud', mais doit cependantse pro...
la suiteaprèslesdeuxprosternationsrequises.
Cesprosternationssont dûespour celuiqui a
étéprécédéet qui aprononcéle salutfi...
on doit agiret prononcer,aucoursdespros-
ternationsdeI'oublioudeladistractionetense
relevant,delamêmemanièrequ'aucoursdela...
la Zakât et les autres pratiques, cependant
I'acte volontaire le plus rétribué demeure le
Jihâd (la lutte dansle sentierd'...
mentauHadith: .,Soyezdansle droit chemin,
lesbienfaitsd'Allah sontinnombrableset sac-
hez que la meilleure de vos actions ...
Anas rapportece Hadith de sourcesûre.
"Celui qui parten quêtedu savoiresten lutte
dans le sentier d'Allah jusquà ce qu'il
...
répondit:<<Jete recommandelejeûne,caril est
incomparable>,citéparAhmedetlesautresde
bonneréférence.Et Al-Cheikh a dit: Cha...
Allah>. Le volonta$,atle plus urgent est la
prièredu 'Koussoûf' '
(éclipsedusoleil)puisla
prièredu 'Witr', puislaprièresur...
s'ils'avèreconformeàlatraditionduProphète,
(P.etb.d'Allahsurlui);Leminimumdelaper-
fectionpourleWitr estdetroisavecdeuxsal...
Il estpossibledelesacômplir surunemon_
ture. Il n'yapade prièrequirelèvedelaSunna
avantlaprièredu Vendredi,maisaprèsI'offi...
la nuit sefait deuxà deux',et le momentindi-
quéestaprèscelledu [cha,etil estdetradition
delatermineravantle 'Vy'itr'et:ju...
Le tuteur devra commencerI'apprentissage
du Coran à l'enfant avant toute autre connais_
sance,saufen casde difficulté. Il ...
Dârimy d'après'SaâdIbn Abi Ouaquâs',de
bonnesource.
On doit embellirsavoix en lisantle coran,
avecpsalmodie,et lire avectr...
dit de se répéter,maisceluiqui interprètele
Coranà safaçonet à sonseulavis,sansêtreen
connaissancedecause,saplaceaufeului ...
lesnomsdessourateset le numérodesversets
et autresfignolagesinexistantsà l'époquedes
comPagnonsdu Prophète.
Il estinterdit...
cationstellesque: .<,Lailâhaillallahwahdaholâ
charikalaho, lahol molkou wa lahol hamdou
wahouwa'alakolli chaïinquâdir", so...
rahmataka,allâhoummazidni 'ilman, wa la
touzigh kalbi baâdaidh hadaytani,wa habli
minladounkarahmah.innakaantalwahâb.Al-
h...
<Allahoummalakal hamdouanta nourous
samâwatiwal ardhi wa manfihinna,wa lakal
hamdou,antakayoumoussamawatiwal ardhi
wa man ...
la Vérité, Ta rencontreestVérité, Le Paradis
est Vérité, I'Enferest Vérité, les prophètes
sontVérité.I'HeureestVérité.
O S...
visible. Tu rends justice parmi Tes esclaves
dans tous leurs différends, guide moi vers la
Vérité avecTa permission,car Tu...
rore (à I'aube).Celuiqui manquesonTahaj-
joud(saprièrenocturne),lerembourseraavant
Iaprièredu Dhohr(midi).Le volontariatn'...
taalamou anna hadhal amra khayroun li fi dini
wa dounyaya wa maâchi wa 'akibati
amri
('ajilihi wa âjilihi) fakdourhou li w...
le de moi, et éloigne-moidelui et décrète-moi
le bienlà où il existe,et faisen softequej'en
soisconvaincu".Puisil faitconf...
Lescompagnonsdu Prophèterapportentque
celuiqui écouteleCoranenmarchantn'estpas
astreintàcetteprosternation.'Ibn-Massaoud'
...
menceàs'incliner.
Aprèslaprièredu.,'Asr>'jusqu'àI'approche
du coucherdu soleil.
Aprèscelajusqu'aucoucehrdusoleil.
Il est p...
AU NOM D'ALLAH, CLEMENTET MTSERICOR,DIEUX
CHAPITRE
CONCERNANTLA PRIERE EN GROUPE
Ondoitêtreàdeuxauminimum,saufpourla
prièr...
s'attarde,celaestalorstoléré,àI'exempledece
qu'avait fait Abou-Bakr et Abdourrahman
IbnouAouf auparavant.
DèsqueI'onappell...
en font une obligation.Si I'on n'arrivepasà
I'officeaumomentdelagénuflexion,onn'aura
pasbénéficiéde la rétributionde la 'r...
silence,afin que vousobteniezla miséricorde
(d'Allah)J.(Sourateleslimbes,v.204).
Ahmad a dit: <lesgenssont unanimesà
pense...
en connaissancedecause,la prièreseravaine.
Si le fidèles'attarded'un pilier par rapportà
I'Imam, sansexcuse,il seraconsidé...
voulue,du momentquecetteattentenecause
paspréjudiceà un autre.
Le plusdigned'êtreImamestceluiqui con-
naitlemieuxleCoran.Q...
Ibnou-Massôudconfirme cela en disant:
oQuandI'un de nousapprenaitunedizainede
versetsduCoran,il nelesdépassaitqu'aprèsen
a...
Bokhari et Moslem rapportent que le
Prophètea dit: . Le plueagéd'entrevous,vous
dirigera à I'office" et selonlesproposde A...
de celaqu'aprèsI'achèvementde I'office,ceux
qui ont prié derrière lui ne sont pas tenusde
refaire la prière; seul I'Imam d...
Si I'on dirige I'office suivi par une seuleper-
sonne,celle-cidoit seplaceràdroitedeI'Imam;
et si jamais elle se place à g...
està noterquela prièredeceluiqui setrouveen
solitairederrièrelesrangsn'estpasvalable.
Si le fidèlequi suitl'Imam arriveà v...
pasqu'un tel comportementestinterdit?>et il
a répondu:Oh que si! "Hadith rapportépar
Ach-Chafi'i de source digne de confia...
Prophète.CependantAhmad a dit: Jen'ai
connuceHadithqueselonla versiondeAli.
Le fidèle ne doit pasquitter I'office avant
I'...
Il y a d'ailleursun accordunanimelà-dessus
et celàestconformeà ce que rapPorteOmar
qui a dit: Le Prophète(P.et b. d'Allahs...
AU NOM D'ALLAH. CLEMENT ET MISERICORDIEUX
CHAPITRE
CONCERNANTLA PRIEREDE CELUI QUI
A UNEEXCUSE
- Le maladedoit accomplirsa...
La prière obligatoireest valable, sur une
montureàI'arrêtouenmarche,siI'oncraint
d'être gênépar la boue ou la pluie, con-
...
leschaussetteset la rupture dujetne. Il est
permisauvoyageurdeprier enmêmetemps
et consécutivementles deux prières du
Dhoh...
prières précitées, par nécessitéou pour
raisondetravailr',etenajoutant:laprièreen
situation de peur est validée selon le
P...
fice entier avecchacundesdeuxgroupes,et de
salueravecchaquegroupeà part.
- Il est souhaitableen état d'alertede porter
les...
Il n'est cependantpas permisde célébrer
cetteprièreengrouPes'il n'estpaspossiblede
suivrecomplètementI'Imam.
t02
AU NOM D'ALLAII, CLEMENT ET MTSER,TCORDIEUX
CHAPITRE
DE LA PRIÈREDU VENDREDI
C'est un devoir à accomplir,à titre indi-
vid...
s'appelle'Khotba' (Discours).Le sermon
seraprononcésur un 'Mimbar' ou quelque
podiumassezélevé;I'Imammontele Mim-
bar,sedi...
A la prière du I'aubedu Vendredi,on
récite la sourate'La Prosternation'et la
sourate'L'Homme'
sanspourautantfairede
ces ré...
obligatoired'y aller avecquiétudeet humi-
lité. Il estlouabledes'approcherdeI'Imam
et de multiplier les invocations ce jou...
Quandon arrivependantqueI'Imampro-
nonce le sermon, on ne doit pas s'assoir
avantd'avoiraccomplideuxraka'atesassez
succint...
AU NOM D'ALLAH, CLEMENT ET MISERICORDIEUX
CHAPITRE
CONCERNANT LA PRIÈRE DES DEUX
FÊTES(Aîd)
Lorsqu'onn'estinformédeI'Aîd q...
ou du village. On fera une prière de deux
raka'ates.Au coursdelaprièreI'Imamformul-
era la Takbirahd'entréeen prière,ensui...
A I'occassionde I'Aid Al-Adh'hâ, on com-
menceun 'Takbir'illimitéaucoursdesdix pre-
miers jours du mois de Dhoul-Hijja. Ce...
AU NOM D'ALLAH, CLEMENTET MISERTCORDTEUX
CHAPITRE
CONCERNANTLA PRIÈREDE L'ECLIPSE
Elle s'effectueà partirdu momentde l'èc-...
à hautevoix, avecunelonguerécitationet en
prolongeantla génuflexionet la prosternation.
A chaqueraka'a on fera deux génufl...
AU NOM D'ALLAH. CLEMENT ET MISER,ICORDTEUX
CHAPITRE
CONCERNANT LA PRIÈRE FOUR L'OB.
TENTION DE LA PLUIE
C'estune tradition...
utile, non nuisible,immédiatenon tardive.<O
Allah abreuve Tes créatures hommes et
animaux,répandssur nousTa miséricorde,et...
droiteverslagaucheet viceversa,parcequele
Prophète(P. et b. d'Allah surlui) avaittourné
ledosauxgens,s'étaitdirigéverslaKi...
duneset les monticules,les valléeset lesplanta-
tions>.
Lorsque la pluie tombe, on invoque Allah en
disant:Nousavonseu de ...
et assurenotre sauvegardebien avant tout cela.
Que soitlouéCelui dont le tonnerreàglorifiéla
louange, ainsi que les angess...
AUNOMD'ALLAH.CLEMENTETMTSERICORDTEUX
CHAPITRE
CONCERNANTLES FUNERAILLES
De I'avisde tous,il estpermisdesesoigner
(lorsqu'o...
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
French 22
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

French 22

273 vues

Publié le

French 22

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

French 22

  1. 1. DISCIPLINEDANSLE CHEMINVERSLA PRIERE Ecritparle CheikhdeI'Islam CheickMohamedlbn AMelwahab TraduitenFrançaisPar: MahmoudMujahid
  2. 2. ,4.tlby, l'u I AVANT.PROPOS Louan-{esà Allah. bénédictionet salutation sur le messager d'Allah, notre prophète Mohamed, ainsi que sur les membresde sa famille. sescompagnonset tous ceux qui ont suivisavoit. CeChapitrede ladisciplinedansle chemin vers la prière, sousforme d'opuscule, rédigé par I'imam novateur, le Cheikh de l'Islam. Mohamed Ibn Abdelwahab,qu'Allah lui prodigue ses récompenses, est ùn des meilleurs livresde jurisprudence, de par son style. Il est conforme au rite de I'Imam Ahmed Ibn hanbal, qu'Allah lui accorde Sa miséricorde. L'auteurde ce livre a opté pour la voiede la rechercheminutieuse.et seuleslesdispositions sùres.vérifiées.avectexteset preuvesà l'appui y sontmentionnées.
  3. 3. Malgré son format réduit, ce livre englobe toutes les dispositionsconcernantla prière et fournit la réponseaux questionsrelativesà la prière en groupe, aux obligationsde I'Imam et du tidèlequile suit.demêmequ'il contienttous les détails, concernant les prosternationsde l'oubli et de la distraction,ainsiquecellesde la récitationdu Coran.Y sontmentionnéesaussi les prièresrituelles.la prière ds ..Witr>,celle du nTarawifi>r,€tlesmomentspendantquelaprière est prohibée. Il traite égalementde la prière du Vendredi, de cellesdes deux fêtes,de Ia prière de ,.1'Istiskâ"(Du désirde la pluie par temps de sécheresse),de cell du "Koussouf" (De l'éclipsedu soleil)et desprièresque doi- vent accomplirtousceuxqui setrouventdans dessituationsexceptionnellesou difïiciles.tel que le voyageur,le maladeet le non sécurisé. Après toutesces indicationssur la prière. llauteur est passéaux dispositionsrelativesà "Az-Zakat" (l'aurnôneié_salc).Il a préciséà ce proposlespersonnesqui y sontastereintes,les
  4. 4. biens,objet de la "Zakat> et tousceuxqui peu- vent en bénéficier. Il a égalementincité les fidèlesà faire l'au- mône, qui est de nature à garantir à ceux qui l'accomplissentles plus grandsmériteset les meilleures récompenses.L'auteur est passé ensuiteaux dispositionsdu jeune et a donné tous lesdetailsconcernantle jeune obligatoire et le jeune volontaire. Dans chacun des chapitresde ce livre, I'auteur a recommandé l'obéissanceà Allah et la pratiquedeSonculte. citant en exemple le comportement de nos ancëtrespieuxqui avaientconstituéet qui con- stituenttoujours un modèleà suivresur le plan de I'actionuntileet de la quëtedu savoir. Commece livreestd'un intétêtcertainpour la pratiquedu Culte,contenantle maximumde renseignementsà cepropos.commeen plus,il est rédigé dansun style parfait, avecun choix évident d'expressionsct de vocabulaire.cle nature à en assurerla compréhensionet à en
  5. 5. augmenterle profit. nou avonsdécidéde la mettreàladispositiondesélèvesde4e,5eet6e annéesdesécolesde l'ArabieSaoudite,à qui noussouhaitonsbonheur,prospéritéet rayon- nementtantau"Hijaz" qu'ailleurs. Convaincude sonutilitéet sùrde l'intétret qu'il présente,le CheikhOmar Abdeljabbar s'estempreussedel'imprimeret dele diffuser auxmusulmans.Qu'iltrouveiciI'expressionde notregratitudeet qu'Allahle combledeSes bienfaits. :: :F:r Avant-ProPosrédigéPar: MohamedlbnAbdelazizibnManeh- 6
  6. 6. AU NOM D'ALLAH, CLEMENT ET MTSERTCORDIEUX CHAPITREDE LA DISCIPLINE DANSLE CHEMIN VERSLA PRIERE(I) Selonlatraditionduprophète,il estconseillé de sortirversla prière,tout en étantpur par ablutions,en toutehumilitépour Allah.et ce conformémentauxparolesdu prophète(P. et b. d'Allahsurlui): "Lorsquequelqu'unparmi vousfait sesablutionscorrectement,puissort avecla seuleintentionde fairela prièreà la mosquée,qu'il nes'entrecroisepaslesdoigts, caril estdéjaenpriére".Qu'il diseensorrant dechezlui, mêmes'ilnevapasprier:oAu nom d'Allah. je croisen Allah. je prendsrefuge (I ) Avantcechapitre.il n'aétéfaitallusionniauxablu- tionsni auxconditionsde la prière.du faitqueces deuxsujetssonttraitésendétaildansd'autreslivres qu'onlit avantmêmed'aborderleprésentchapitre.
  7. 7. auprèsd'Allah, je me confieà Allah. Il n'estde puissanceni de force qu'avecl'aide d'Allah. Il n'est de puissanceni de force qu'avec I'aide d'Altah. O mon Seigneur,je solliciteTa protec- tion pour ne pas m'égarerdu droit chemin, et pour ne pas être à l'origine de l'égarementde qui que ce soit, pour ne pas commettre d'er- reur, ni être la causede l'erreurde quelqu'un. pour ne pas commettre d'actes irréfléchis enversquiquecesoit.ni subird'injusticeetêtre la victime d'actesfortuitsr. Et qu'on marcheversla prièreen toutesére- nité, conformémentau hadith du prophète(P. et b. d'Allah sur lui): .Et si vous entendez I'appel a la prière, dirigez-vousversI'office en toutesérénité.Si laprièreestdéjacommencée, priez quand même derrière I'imam jusqu'a l'achèvementet rattrapez-enpar la suitelapar- tie que vous avez manquée>;on marchera.à petitesenjambéesendisant:.,Omon Seigneur,
  8. 8. je Te sollicite par ce que méritent(D Tes quëteursetparcequeméritemamarcheversla mosquée.JenesuissortiversToi niparorgueil par ingratitude,ni par hyporisie,ni pour la renommée.Je suissorti cherchantprtection contreTon mécontentementet espérantTon consentementetTa satisfaction. JeTesuppliedemesauverdel'Enferetd'ab- soudretousmespéchés,car nul ne peutpar- donnerlespéchésà partToi,,.Qu'ildiseaussi: (1) Cetteformuleafait I'objetd'un hadithduprophète, qui aétécontestéquantâsonauthenticitépar'Taki- Eddinelbn Taymia',d'autresont concluà I'inter- ventiondansccHadithde'Attia-El-Oufi'. Chiiteet faussaireet dont lesHadithsnesontpasprisencon- sidération.A supposerqu'il soit authentique,les savantsont estimé que le droit des quêteursest qu'ilssoientexaucéset le droit de la marcheestla récompense,tout celà avecla conviction bien sûr qu'Allah leTrès-Hautaseullemonopoled'exaucer lesprièreset d'accorderla récompenseaur(bonnes actionsetquenulnepeutexigerd'Allahquoiquece soitpar I'intercessiondequi quecesoit.
  9. 9. ..OmonSeigneur,fassequ'il y ait enmoncoeur lumière,en ma languelumière,en mon ouie lumière, en ma vue lumière, et devant moi lumière, derrière moi lumière, à ma droite lumière, â ma gauchelumière, au-dessusde moi lumièreet en-dessousde moi lumière.O mon Seigneur,fais moi dont de lumière et accroisla lumièreenmoi>>. Quandle fidèleentredansla mosquée,il lui estpréférabledes'avancerdu pieddroit endis- ant: ..Au nom d'Allah, je chercheprotection auprèsd'Allah le Tout Puissant,auprèsde sa Facegénéreuse,auprèsdeSonAutorité éter- nelle,contreSatanlemaudit.O mon Seigneur, BénisMohamed.O monSaigneur,Absousmes péchésetouvremoilesPortesdeTa Clémence. En sortantde la mosquée,le tïdèlesortiradu pied gaucheen disant: ..O mon Seigneur' ouvre-moiLesportesdeTa grâce". Quandil entredansla mosquée,le fidèlene doit s'asseoirqu'après avoir prié en deux t0
  10. 10. rakâas, conformement aux paroles du prophète:<<LorsqueI'un de vousentredansla mosquée,il ne s'assoitqu'àprèsavoirprié en deux rakâaset qu'il s'occupede louer Allah sinonqu'il setaise,et qu'il neseparlepasdes affairesdecebasmonde!Et tantqu'il estdans cette attitude,il est en prière et les anges invoquentpourlui lepardond'Allah,tantqu'il nenuità personneet qu'ilesttoujoursenétat depureté". CHAPITREDESCARACTERISTIQUES DE LA PRIERE Il estpréférablequele fidèleselèvepourla prière au momentoù celui qui appelleà la prièredit: (Kad Kâmatissalât:que la prière commence)etce,queI'Imamsoitdéjaàlamos- quée,ou lorsquele fidèlele voit arriver.On interrogeaI'ImamAhmad:<Avantle 'takbir' (prononciationde la formuleAllâhouAkbar) dis-tuquelquechose?',.Il répondit:'Non!Car rienà cesujetn'aétérapporténi du prophète ll
  11. 11. (P. et b. d'Allah sur lui), ni de quelqu'unparmi sescompagnons>>. PuisI'Imam alignelesrangsen insistantsur l'utilité pour lesfidèlesde seserrerlesunscon- tre lesautreset d'avoirlespiedsrapprochésles unsdesautres. Contbrmémentà la traditiondu Prophète,il est conseillé'decompléterd'abord le premier rang,puisle second,puisle suivantet ainside suite. Comme il est bon que les fidèlessoient serréslesunsàcôtédesautres,desortequ'il n'y ait ni intervalle ni vide dansles rangs.Le côté droit de chaquerang estpréférable.commeil est préférableque les plus vertueux,par leur sagesseet leur connaissancedu Coran. pren- nentplaceIeplusprèspossiblede I'Imam,con- formément au Hadith du Prophète(P. et b. d'Allah sur lui): "Que ceux, parmi vous, qui sontlesplusdouésde raisonet de sagesses'ins- tallentiustederrièremoi". t2
  12. 12. Lesmeilleuresrangéespour leshommessont les premièreset lesmoinsbonnessont lesder- nières.Alors quepour lesfemmes,lesderniers rangssont les meilleurset les moins bons sont lespremiers. Puison prononcedebout(si possible):"Al- lâhou Akbar", formule dont la prononciation est indispensable.Le commencementde la prière par cetteformule viseà amenerle fidèle à sesentiren faceet en présencedu Tout Puis- sant, et qu'il lui estdonc indispensabled'avoir à Son égardune attitudede respectet d'humi- lité profonde. La formule du 'Takbîr' sera prononcéede façonimpeccable.Ainsi sion allongele son'A' dansle mot Allah ou dansle mot 'Akbar', ou bien si on allongela syllabe'ba'dans 'Akbar' tel (Akbâar), la prièren'estpasvalable (1) Al-Akbâar seraitalorsle pluriel du mot "Kabro qui signifie tambour. l3
  13. 13. Le muetémettrala formule'Allahou Akbar' danssoncoeur,sansdevoir bougerla langue;il en fera de même pour la lecture du Coran, les glorifications du Seigneur et pour tout ce qui doit étre prononcependantla prière{t). L'Imam prononceouvertementle'Takbir'; a ce proposle Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) a dit: ,.LorsqueI'Imam prononce la formule 'Allahou Akbar', suivezsonexemple,de même pour la formule du 'Tasmîi' et quand il dit: 'Samiâ Allahou Liman Hamidahou, (Allah agréeà celui qui le loue), dites: 'Rabbanâ Walakalhamd' (Allah c'est à Toi que sont adresséesleslouanges)". Le fidèle,qu'il soitderrièreI'Imam, ou qu'il prie isolément, prononcera la formule "Al- lahouAkbar" à voixbasse,en levantlesmains, aveclesdoigtsallongéset serréslesuns contre (l) Tel que lesformulesdu'Tahmîd', du 'Tasmi',du 'Tachahoud'et du Salut. l4
  14. 14. lesautres;lespaumesdesmains,dirigéesvers la Mecque,serontamentéesà la hauteurdes épaules,tant qu'il n'y a pasd'empèchementà cela. L'élévation des mains est le signe du découvrementdu voile symboliqueexistant entrele fidèleet sonSeigneur,de mêmeque I'allongementdeI'indexestlesignedeI'Unicité d'Allah. Puisil empoignesonpoignetgauche avecla paumede samain droite,et placeles deuxmainsà la hauteurdu nombril,justeun peu en-dessous,manifestantpar là sasoumis- sionet sonhumilitéentrelesmainsdu Seig- neur. Il estconseilléquele regardsoitdirigévers I'emplacementdelaprosternation,etce,atout momentdelaprière,exceptéceluiconsacréau 'Tachahoud'durantlequel,le fidèleregardera verssonindex. Ensuite,il commencela prièreà voix basse l5
  15. 15. en disant: 'SoubhânakalLahoumma V/a Bihamdik',ce qui signifie:'Gloire à Toi O Allah, Gloire digne de Ton rang!' et 'Wa Bihamdik',on estimequecelasignifieque'Je joins pour Toi Glorificationet Louanges',et 'Tabâraka Ismouk'signifiela bénédictionest obtenuepar I'invocationdeTon nomet'Taâla jaddouka'signifie'TaMajestéestélevée'et'La Ilâha Ghaïrouk' signifiequ'il n'existe,digne d'êtreadoré,surterreetdanslescieuxd'autre queToi. Il estpossibleet acceptéde commencerla prière Bf,r toutes les formules précédentes réunies . Le fidèlesolliciteensuitela protec- tiond'Allah,àvoixbasse,endisant:'Aoudhou billahiminach-Chaïtanir-Rajim'quisignifie:Je sollicitela protectiond'Allah contrele diable banni.L'usagede touteautreformuleconnue pour solliciterla protectiond'Allah contrele diableestpermis (l) Le Cheïck'Taki-Eddine'a esriméqu'ilestmeilleur parfoisdechangerdeformule. l6
  16. 16. Puis il prononce la formule 'Bismillahir- Rahmânir-Rahim' à voix basse:cette formule n'est ni un versetde la Fatiha, ni d'une autre sourate, mais un versetdu Coran cité et pro- nancé avant la Fatiha, et entre deux sourates consécutives, excepté avant la sourate de 'Barâa'(le repentir)ttl. . Il estde tradition d'éc- rire cette formule au début de tout ouvrageet livre, comme ce fut le cas pour le prophète Salomon(Salutationsd'Allah surlui) et comme le faisait le prophète Mohammed (P. et b. d'Allah sur lui). Elle estaussiprononcéeau momentde com- mencer toute action car elle est de nature à chasseret à éloignerle diablebanni.Ahmad a (l) Il est blâmable de commencer cette sourate par cette formule. car on estime qu'avec 'Al-Anfâl' (Les Dépouilles),elle constirueune seuleet même sourate. D'autres ont estiméque c'est à causedu fait qu'ell a débutépar desversetsrelatifsà la guerre contre lesmécréants. t7
  17. 17. dit: <Cette formule ne s'écrit Pas avantria poésieet nepeutfairepartied'un poème!" Puisle fidèlelit la Fatiha,selonI'ordrenor- mal desversets,avecun débit suiviet correct' avecinsistancesurleslettresdoubléesàchaque foisquec'estle cas.Cettesourateestun pilier de chaque 'Rakâa'de la prière,à témoince hadith du Prophète:oPasde prière valable pour celui qui ne lit pasla Fatiha". Elle est appeléla SouratemèreduCoran,carelletraite deladivinité,delarésurrection,desprophéties et dela confirmationdu destin. Lesdeuxpremiersversetsévoquentla divi- nité,'Maliki Yaoum-Iddin':(Maitredujourde la Rétribution)rappellela résurrection,'Iyâka Nââboudouwa Iyâkanastaîne',(C'estToi que (1) Car selon'Al-Chdhi'.la poésiecontientgénérale- mentdesmensongeset desattaquescontreI'autrui etcommecelaestinexistantdansleslivresdegram- maire,dethéologie,dejurisprudenceet autres,les savantsont tolérésoninscription. l8
  18. 18. nousadorons,etc'estToidontnousimploronsSec- ours)indiqueI'ordred'adorerAllah, et I'inter- diction d'adorerautreque Lui, d'oeuvreret d'agirenattendantlarécompensed'Allah, tout enayant,enLui, entièreconfiance.Cettesour- atemontrelavoiedelavérité,ainsiquedeceux qui I'ont empruntée,et qui sontdignesd'être suivis; elle comporte aussiun avertissement pourceuxquisuivrontlemauvaischemin,celui del'égarement. Il est préférableque le fidèle marque un tempsd'arrêtaprèslalecturedechaqueverset, procédantà la manièredu Prophète(P. et b. d'Allahsurlui). La FatihaestdansleCoran,la souratela plus noble, commelesversetsdu Trône qui comportentonze consonnesdoub- léesenconstituentlesmeilleursversets. Il est déconseillécependantde procéderà des exèslors de la prononciationdeslettres doubléesou des lettresqu'il faut allonger. Quandla personneterminela récitationde la l9
  19. 19. Fatiha, elle devra prononcer la formule 'Amine' et ce après avoir marqué un petit momentdesilence,afinderéaliserquecemot nefait paspartiedu Coran.Cemot signifie:(O monSeigneurexaucemessollicitations).lemot 'Amine' estprononcéouvertementparI'Imam et le prieur qui le suit, ensemble,dansune prière à voix haute, et il est préférableque I'Imam setaiseaprèscetteformule,dansune prièreà voix haute,conformémentau hadith duprophète,citépar'Samourat'. Celuiqui ignorelaFatihadevraI'apprendre, ets'ilnelefaitpas,bienqu'ilensoitcapable,sa prièreneserapasvalable.Celuiquinelacon- nait mêmepasenpartie,et qui neconnaitpas d'autresourate,devradire:"Sobhânallahi wal HamdouLillâhi, Walâ Ilâha Illa Allâh, Wal- lâhouAkbar>. Ce qui signifiela glorification,la louangeà Allah, I'Unicitéet Ia supérioritéà Allah, con- formémentauxdiresdu Prophète:"Si tu con- 20
  20. 20. nais une partie du Coran, récite-la,sinon lour Allah, proclameSon Unicité et Sa Grandeur, puis prosterne-toi>. Hadith cité par 'Abou Daoud' et'Attirmidhi'. Puis il prononce la Basmalahou Tasmiyah qui signifie(Au nom d'Allah Clément et Mis- éricordieux),à voix basse,ensuiteil réciteune sourateentière,ou un versetcomplet, avecde préférenceun lo,npversetcommeI'a mentionné I'Imam Ahmed '. En dehorsde la prière, le fidèle a le choix entre prononcer la formule 'Bismillâhi-Rahmanir-Rahim'. à voix hauteou à voix basse. La souratelorsde la prièredu Fajr (l'aube), sera choisie parmi les longuessouratesde la partie appelée 'Al-Moufassal', qui réunit toutes les souratesfréquemment séparéespar la formule 'Bismil-lah', et dont la premièreest (l) Tel que les versetsde'la dette'ou les versets.du Trône'. Si on récitedesversetsd'une Sourate,il est bon de prononcerla formule de la'Basmalah'. 2l
  21. 21. la sourate'Kâf , et ce d'aprèscesproposde 'Aous': oJ'ai demandéaux compagnonsdu ProphèteMohammed(P.et b. d'Allahsurlui), Commentsectionnez-vousle Coran?Ils dirent en trois, cinq, sept,neuf, onzeet treizeet la partie 'Al-Moufassal'constitue une partie seule.Il estindésirabledefairelaprièreduFajr enrécitantdessouratescourtesdu'Moufassal', sans raison valaple, tel que le voyage' la maladieou àutres A la prièredu Maghrib,on récitedessour- atescourtes.Il est possiblequelquefoisd'en réciterdeslongues,commel'a fait le Prophète (P. et b. d'Allah surlù qui a récitéla sourate 'Al-Arâf'(Leslimbes) Aux autresprières(Dhohr,Asr et lcha),on lit des souratlQ,de longueurmoyenne,sauf raisonvalable,' ' sinonon lit dessouratesplus Telquel'enviepresentedesommeil.ou la peur. RépartieentrelesdeuxRakâas. Tel quemaladie,voyageou autres. (1) (2) (3) 22
  22. 22. courtes.La femmepeutéleverlavoix(r)dansla prièreà hautevoix, lorsqu'elleestsûrede ne pasêtreentendueparquelqu'étranger. Celuiqui accomplituneprièresurérogatoire au coursde la nuit, doit tenir comptedesgens ensaprésence.S'ilsetrouveprèsdequelqu'un auquelil nuiraitparsavoix,qu'il baissesavoix, et s'il y a quelqu'unà sescôtésdésirantl'écou- ter, alorsqu'il l'élève.Si on baissela voix au lieudel'éleverou inversément,oncomplètera la lecturesansinterrompresaprière. L'ordredesversetsestobligatoirecarétabli parrévélation,tandisqueI'ordredessouratesa étéétabliparI'Ijtihad(Effortd'interprétation) de la majoritédessavants.Ainsi, il estpermis deliretellesourateavantI'autre,indépendam- (l) Il estdéconseilléà un fidèlepriant derrièreun Imam d'èlever la voix; un fidèle priant seul,ou se levant pour achever une prière après le salut final de son Imam, fera sa récitation avec une voix à peine élevée. 23
  23. 23. ment de sonordre declassementdansle Coran. Pour cela,lescopiesdu Corandescompagnons du prophèteétaientvariées,quantà I'ordredes sourates.L'Imam Ahmad n'aimaitpasla réci- tation de 'Hamza'et d'"Al-Kissaïr', et la fusion deslettrestrop apparentede "Abi-Amr". Puison lève lesbras comme au commence- ment, à I'achèvementde la lecture,aprèsavoir marquéun tempsd'arrêt,permettantau prieur de reprendre sa respiration;ne pasjoindre la récitationdu Coran au Takbir de la prosterna- tion; prononcer alors la formule 'Allâhou Akbar', et poserchaquemainouverte,avecles doigtsécartés,sur lesgenouxrespectivement, puisallongerle dosbiendroit et setenir la tête au même niveau, sans l'élever ni I'abaisser, conformémentau Hadith rapporté par Aïcha, et éloigner ses coudes de ses côtés, comme mentionnédans le Hadith rapportépar Abi- Homaid. on dit en s'inclinant: 'Sobhâna Rabiyal
  24. 24. Adhim'. Gloire à Allah le Suprême, con- formément au Hadith de 'Hodhaïfa', cité par I'Imam Muslim. Répéter cela trois fois au minimum et dix au maximum pour I'Imam. Il en est de même pour la formule 'Sobhâna RabiyalÂta'. Gtoire à Allah le Tout haut, à la prosternation, et ne réciter aucun verset du Coran, ni à l'inclination.ni à la prosternation. car le prophète (P. et b. d'Allah sur lui) I'a interdit. Puis lever la tête et le bras comme la pre- mière fois. en disant 'Samiâ Allâhou Liman. il) Hamidahou' - Allah entend ceux qui le louent - obligatoirement,pour I'Imam,comme pour prieur seul - et 'Samiâ', signifie'Il a accepté. Et quandon estparfaitementdebout,on dit: "Râbanâ Walakal Hamd mil'assamâwâtiwal (1) Puisle fidèlea le choixentreétendresesmainsle long du corps,ou déposerla main droite sur la main sauche. 25
  25. 25. Ardhi, wamil'ama chiita min chaiin baâdou". O Seigneur,c'est à Toi que vont les louanges emplissantles Cieux et la terre, et tout autre choseque Tu afiféestt). On peut rajouter, si on le désire,:"Ahla- thana'i wal majdi, ahkkou ma kâlal'abdou,wa koullounalaka abdou.La maniâlimâ aâtayta. wa la moritiya limâ manâta, wa la yanfa'ou dhaljiddiminkaljaddou>'.Tuesdignedesremer- ciementset de la gloireet de tout cequ'implore le serviteur, et nous sommes tous Tes ser- viteurs.Nul n'esten mesured'empêcherceque Tu veuxbiendonner.et nul ne peutdonnerce que Tu ne veux donner, et toute puissance qu'ellesoit estvaineet inutile. faceà Ta Puis- SanCe)>. On peut dire égatementd'autrestormules que cellescitées,tellesque 'Allahoumma rab- bana-lakalHamd'. sans la lettre 'wa' avant ( I ) Tel que le Trône ou autredont Allah estSeulà con- naitreI'immensité. 26
  26. 26. 'laka', comme mentionnédans le Hadith de 'Abi-Saïd' et les autres.Si le fidèle rejoint I'Imam au momentde I'inclination(roukoû), cetterakaâcompterapoursapropreprière,il prononcealorsla formule'allâhouakbar'et se baissepourle 'Soujoûd',laprosternation,sans leverlesbrasauniveaudesoreilles,puisil pose sesdeuxgenoux,puissesmains,puissonvisage surterre;sonfront, sonnezetlespaumesdeses deux mainstoucherontle sol, de mêmequ'il serasurlapointedesorteils,dontlesboutsser- ont orientésversla 'Kibla', La prosternation sur ces sept parties du corps est un acte obligatoire et il est préférablede contacter I'emplacementde la prièreavecla paumedes mains,lesdoigtsétantserréslesunscontreles autres,dansla directionde la Mecqueet en ayantlescoudesélevés,parrapportauniveau du sol. Il est indésirablede prier dansdes endroitstropchaudsoutropfroids,carcelaest denatureà perturberI'humilitédu fidèle. Selonla traditiondu prophète,il estrquis 27
  27. 27. pour le prieur prosterné, d'éloigner les brasde sesflancs,son ventre de sesdeux cuisses,ses deuxcuissesde sesdeuxjambes,et de poserses mainsprèsde sesépaules,d'avoirlesgenouxet lespiedslégèrementécartés.Puisle prieur lève la tête en prononçant la formule: 'Allâhou Akbâr', s'assoitsur sajambe droite, de façonà avoirlesorteilsdu pieddroit inclinésverslesol, aveclesextrémitésdirigéesversIa'Kibla', et ce conformément au Hadith rapporté par Abi- Homaïd dans la description de I'office de la prière du Prophète(P. et b. d'Allah sur lui). Dans ce caslà, le fidèleétendsesmainssur ses cuisses,aveclesdoigtsserrés,en disant'Rabbi Ighfirli> - O Seigneur,pardonne-moi- il peut rajouter d'autresformules,conformémentau Hadith rapporté par lbn-Abbas. ol-e Prophète (P. et b. d'Allah sur lui), disaitentrelesdeux prosternations, Rabbi Ighfirli, Vy'arhamni, Wahdini. Warzoukni.Wa-Âfini,, Hadith rap- porté par Abou Daoud, qui signifie: "O Seig- neur, pardonne-moi, Sois miséricordieux enversmoi, guide-moiversle bien,comble-moi 28
  28. 28. deTa générositéet accorde-moiTagrâce>. Il faitunedeuxièmeprosternationsemblable à la première, et s'il le désire, il pourra invoquerAllah, conformémentaux diresdu prophète(P. et b. d'Allah surlui) <Quantaux prosternations,accroissez-yle nombred'invo- cations, Vous serezdignesd'être entendu>, Hadith rapporté par 'Muslim', qui rajoute d'après'Abi-Houraïrat'quele Prophète(P.et b. d'Allahsurlui),disaitpendantsesprosterna- tions: "Allahoummaighfirli dhanbikoullahou, dikkahou wa jillahou, wa awalahou wa âkhirahou,waa'lânyatahouwasirrahou>>,- <<O Seigneur,Pardonne-moitousmespéchés,du pluspetitauplusgrand,lespremierscommeles derniers,qu'ilssoientcommisouvertementou secrètement>>. Puisle prieurlèvela têteen prononçanrla formule 'Allâhou Akbar', s'appuyantsur la plantedespiedset reposantsur sesgenoux, conformémentauHadithrapportépar'Vy'a'ilr, 29
  29. 29. saufsi celas'avèredifficile, commep,çcasde vieillesse,demaladieou de faiblesse' '. Puisil accomplitla seconde 'Rakaâ'commela lère, sans'Takbirat-al-Ihram'(premièreprononcia- tiondelaformule'AllâhouAkbar', accompag- néedumouvementdesmains,énoncéprécéde- ment)et sans'Istiftâh'(tbrmuleprononcéeau débutdeI'officedeprière,justeavantlarécita- tiondela'Fatiha'),mêmes'ilnel'apasfaitàla première 'Rakaâ'. Puis il s'assiedpour le 'Tachahoud'bien détendu,Posantsesmains sur sescuisses,en déposantla main gauche, aveclesdoigtsserréssur son genou,dansla directionde la Mecque.Dansla maindroite, I'auriculaireetI'annulaireserontpliés,lepouce seradéposésur le majeur;Il prononceainsià voix bassele 'Tachahoud',tout en allongeant I'index droit à chaquefois qu'il prononcele nomd'Allah,témoignagedesonUnicité.Il en fera de mêmeà chaquefoisqu'il invoqueson Seigneur,conformémentau Hadithrapporté (1) Danscecas,il s'appuierasurlesol. 30
  30. 30. par 'Ibn-Zoubeïr': Le Prophète (P. et b. d'Allah surlui), faisaitsignedesondoigt,lors dnuneinvocation,sansle bouger,Rapportépar 'Abou-Daoud'. On y dit: <AttahiyâtouLillahi wassalawâtou wat tayibâtou, assalâmou alayka ayouha nabyouwa rahmatoullahi wa barakâtouhou. Aaasalâmoualaynâwaalâibâdillâhissâlihîne. Achhadouanlailâhaillalâhwaachhadouanna Mohamadan abdouhou wa rassoûlouhouo, <Lessalutationslesplusbéniessontdestinéesà Allah, ainsi que les prières et les pieuses paroles.Que le salutsoit sur toi O Prophète Mohammed,ainsique la miséricorded'Allah etsesbénédictions.Quelesalutsoitsurnouset lesbonsserviteursd'Allah>. Je témoigne qu'il n'ya d'autre divinité qu'Allah et je témoigneque Mohammedest Sonserviteuret Sonapôtre,'.Touteautrefor- mule du 'Tachahoud'estvalable,du moment qu'il est reconnuque le prophète(P. et b. 31
  31. 31. d'Allah sur lui), I'avaitde sonvivant utilisée. Et lapremièreformuledu'Tachahoud'estcelle prononcéeallégéeetsansajoute.Cependant,si la prièrenecomprendquedeuxrakaâs,il prie surleprophète(P.etb. d'Allahsurlui), endis- ant: <Allahoummaçalii'alâ Mouhammadine wa'alâ aâli Mouhammad kamâ çallaïta 'alâ Ibrahime wa 'ala aali Ibrahim Innaka hamîdoun majid, wa bârik 'alâ Mouhammadine wa 'alâ aâli Mouhammad Kâmâ bârakta'ala lbrahima rrya'alâ a âli Ibrâhima,In nakaHamidoun-Majid",dont la significationest:"O Seigneur,penche-Toisur Mohammedetsursafamilleetprends-lesenTa sauvegarde,commeTu T'espenchésurAbra- hanet safamille.A Toi la louangeet la gloire. BénisMohammedetlafamilledeMohammed, demêmequeTu asbéniAbrahamet la famille d'Abraham parmi les Créatures. A Toi la louangeet la gloire". Il estvalablequ'onpriesurleprophète(P.et b. d'Allah sur lui), suivantd'autresformules citéesourapportées. 32
  32. 32. Et 'Aâlou Mohammadine'signifieleprpens desafamil;s(r),€t le mot 'Attahiyaâtou''' sig- nifie toutes les salutations sont pour Allah, Tout-Haut, qui en est digne et sont exclusive- ment à Lui, et'Açalaouâtou'signifielesinvoca- tions, et 'Attayibaâtou' signifie les bonnes actions,caf Allah, qu'Il soit loué, peut faire I'objet de salutations,mais ne peut être salué par la formule'Assalâm',qui esten elle-même une invocation. Il est permisd'invoquer la bénédictionpour quelqu'un d'autre que le Prophète,sansexcès, sansque cela devienneune habitude,et sans Lesgensde safamillen'estqu'unedesinterpréta- tionsdusensde'Âl'. Danslelivre'Al-Iknâa'quiest à I'originede ce mêmelivre,'A-Louhou'englobe tousceuxquisuiventsareligion.mêmes'ilsnesont pasparmisesproches.icilemottientlieud'invoca- tion, tandisquepourI'interdictiondela'Zakat' aux gensde sa famille. sont concernésles 'Banou- Hachim',uniquement. Touteslesformulesd'élogesetderespect. ( l ) (2) 33
  33. 33. que celasoit destinéseulementà un nombre déterminéparmilescompagnonsduProphète. Il estdetraditiondepriersurleProphète,en dehors de la prière, et, pafticulièrementà chaquefoisque sonnom estcité,ainsiquele Vendrediet la veilledu Vendredi. Ilest recommandédedire: "Allâhoumma Innî A'oûdhou bika min 'Adhâbijahannamawa min 'adhabilkabr wa A'oudhou bika min fitnatil mahiawal mamât, waA'oudhoubikaminfitnatilMassihaddajâI,,, qui signifie"O Seigneur,je solliciteTa protec- tion, contrele supplicede I'Enferet contrele supplicede la tombe,etje solliciteTa protec- tioncontrela fascinationdela vieet celledela mort,etje solliciteTaprotectioncontreleMes- sieImposteur>>. Si le fidèle utilise d'autre formesd'invica- tion, celaseraapprouvé,conformémentaux diresdu Prophète:,.Puis,qu'il choisisseparmi 34
  34. 34. lesinvocations,cellesqui lui plaisentle plusr', sansquecelasoitdifficilepourleprieurderriie I'Imam.Il esttoléréd'invoquerpour uneper- sonnedéterminéecommeI'avait dejà fait le Prophète(P. et b. d'Allah surlui) pourlesgens malheureuxtyranniséspar leschefsdela Mec- que. Puis on prononcela formule de fin de prière,assis,encommençantparladroiteeten disant: <Assalâmoualaykom warahmatoul- Iahi"(Quelesalutetquelegrâced'Allahsoient survous),ensuiteversla gauchedemême.Le fait desetrouverlatêteàdroiteet àgaucheest uneSunna(tradition).Cemouvementseraplus accentuéversle côtégauchede façonque la jouedroitesoitvisible. L'Imam prononcela lère salutationà voix haute,tandisquelesautresfidèlesprononcent lesdeuxsalutationsàvoixbasse.Il estdetradi- tiondeI'abrégerc'estàdiredenepasprolonger lessalutationsfinalesetcelaenn'étirantpasla prononciationdessyllabes.L'intentionserade marquerI'achèvementde la prière et égale- 35
  35. 35. mentdesaluerlesangesgardienset lesfidèles présents.Lorsquela prièrecomprendplusde deuxrakâas,lefidèlesedressesurlaplantedes pieds,enprononsQrffte'Takbïr',àlafindupre- mier 'Tachahoud''' et il continuela prière commeprécèdemmentà voix basse,sanslire d'autresourateaprèsla Fatiha. S'illuiarrivederéciterlaFatihaàvoixhaute, ou de réciter une autre sourate,,la prière demeurevalable.Ensuiteil s'assoit(t'pour le second'Tachahoud',sur sescuisses,ayantla jambe gaucheen dessous,surmontéede la (1) Il estdit dans'Al-Iknaa':il ne lèvepaslesbrasde même que dans 'Al-Inçaf, et d'aprèsI'Imam Ahmed'il lèvelesdeuxbras;optionsuiviepar'Al Majidd'etleCheikh'Taki-Eddine'etI'auteurd'Al- Faiket 'lbn-Abdous'.L'élévationdesbrasestindi- quée dans 'Al-Mobdi' et a été confirmée par Ahmaddansun'Hadith'. (2) Cette positionassise.ainsi que la prière sur le Prophèteet Iesalutfinalsontparmilespiliersdela prièrequi n'ontpasétéindiquésautrePartI'auteur. Y prêterdoncattention. 36
  36. 36. jambe droite; les deux jambes depassant legèrementpar la droite et s'asseyantau solsur le derrière. Il récite alors en premier le 'Tachahoud', puis la prière sur le Prophète(p. et b. d'Allah sui lui), puis I'invocationet enfin il salue. L'Imam sedéplacelégèrementà droite ou à gauche; il ne doit pas prolonger la position assise,aprèsla formulation du salutfinal, vers la "kibla>. Celui qui prie derrière,ne doit pas acheversa prière avant lui conformémentaux parolesdu Prophète(P. et b. d'Allah sur lui): "Je suisvotreImam.alorsne me devancezpasà l'inclination,ni à la prosternation,ni pourquit- ter I'office de prière". Lorsqu'ilya parmi les fidèlesdes femmes, ellesdoiventquitterla mosquéeavantleshom- mes,pour que ceux-cine rattrapentpascelles qui sontparties. Il est de la tradition de se rappelerd'Allah. de L'invoquer et de Lui demanderpardon à I'issuede la prière en disant: "Astaghfiroul 37
  37. 37. lâh>,je demandepardonàAllah troisfois.Puis dire: "Allahoumma antassalâmouwaminkas salâmou,tabâraktayâdhaljalâliwalikrâmi>ce quisignifie:<OSeigneur,Tu eslaPaixetdeToi vient la Paix, O détenteur de Majesté, de Supérioritéet deBienfaisance". Ensuitedire:.,Lailahaillal lâhwahdahoula charikalahou,lahoulmoulkouwalahoulham- dou, wa houwa 'alâ koulli chayinkadîr. La Hawlawa la kouwatailla bil lâhi,la ilâhaillal lah,lana'boudouillaiyâhou: 'lahoun ni'matou wa lahoul fadhlou, wa lahouth thanaoulhas- san,la ilahaillallâhmoukhlissinelahouddina walaoukarihalAl-Kâfiroune>.,.Iln'yad'autre divinitéqu'Allah.Il estl'Unique,Il n'a point d'associé.La RoyautéetlaLouangeLui appar- tiennetet Il estTout Puissant.Il n'yaadeforce ni de puissancequepar Allah. Il n'ya d'autre divinitéqu'Allah,onn'adorequeLui. A Lui Ia grâceet la faveur et la meilleurelouange.Il n'ya d'autredivinitéqu'Allah.Noussommes fidèlesà Sareligion,mêmesi celadéplaitaux mécréants>. 38
  38. 38. Fairesuivrepar<Allahoummalamani'alima a'tayte wa la mou'tya limâ mana'ta wa la yanfa'oudhaljiddi minkaljaddou',. "O Seig- neur,nuln'estenmesured'enpêchercequeTu veuxbiendonneret nul nepeutdonnerceque Tu ne veuxdonneret toute puissance,quelle qu'ellesoitestvaineet sansutilité,faceà Ta puissance>. Puisle fidèleglorifieAllah, le loueet proc- lameSagrandeur(Allâhouakbar),trentetrois toisdechaque.Il complètejusqu'àcenr(100) parlaformule: "La ilâhaillahIâh,wahdahoula charikalahoulahoulmoulkouwa lahoulham- dou wahouwaalâkoullichayinkadir". II n'ya d'autredivinitéqu'Allah.Il estI'Unique,Il n'a point d'associé,la Royautéet la LouangeLui appartiennetet II estTout-puissant>. Aprèsla prièredu Fajr(l'aube)et celledu Maghreb(crépuscule)et avantde parlerâ qui quecesoit,le prieurdit: <Allâhoummaajirni minan nâr>. ,.Mon Seigneur,porte-moiSec-
  39. 39. ourscontrele feu>r,sept(7) fois. Il est préférabled'invoquer Allah à voix basse,de mêmepour touteinvocationrecom- mandée;Celasefait avecpolitesse,humilité, présenced'esprit,avecenvieet crainte,con- formément au hadith: ,.L'invocationpar un coeurdistraitn'estpasexaucée>'.Il sollicitela protectiond'Allah, en I'invoquantpar Ses noms,Ses lltributs et par la proclamationde SonUnicité Il doits'enquérirdesmomentsfavorables,où il peutêtreexaucé,(à savoirle derniertiersde lanuit;entreI'appelàlaprièreetlecommence- ment de celle-ci; après chaque prière obligatoire,et à la dernièreheuredu Ven- dredi). (1) PendantI'invocationà Allah. ne Pasfaire inter- céder une créaturecomme lesanges,lesprophètes ou lesSaints,car ni le Prophète,ni sescompagnons n'avaientagide la sorte:celarelèveraitdoncde I'in- novation, et toute innovation dans la religion ne peut être que nuisible. 40
  40. 40. Il doit attendrepatiemmentque soninvoca- tion soit exaucéeet il ne devra passehâter de conclurequ'il n'a pasété entendu.Il n'estpas déconseilléd'invoquer Allah seulementpôur soi, sauf lonque la formule de I'invocationse terminepar "Amine", Par contre, il estdécon- seilléd'éleverla voix(r).Comme is est décon- seillépendantla prière,de regardersurle côté, mêmelégèrement,ou l'éleverle regardvers[e ciel, ou de faceà une photo (ou une statue,ou faceà unepersonne,ou au feu,mêmes'ils'agit d'une veilleuse); comme il est déconseillé d'étendrelesbras,lorsde la prosternation. On fera mieux de ne pas commencer la prière, si on a besoinà pisserou d'aller à la selle, et si on est en présencede nourriture désirée.On fera mieuxde la retarder,quitte à manquerla prièreen groupe. ll est abhorré de toucher des caillous.de (1) Lors d'une invocation.que ce soit pendant ou en dehorsde la prière. 4l
  41. 41. croiserles doigts,de s'appuyersur les mains lorsdelapositionassise,desetoucherlabarbe, desetresserlescheveux,deramenerle pande sonhabit,et si le fidèleestprisde baillement pendant la prière, il essaierade se retenir autantquepossible,et s'il n'y parvientquand- mêmepas,qu'il posesamainsurla bouche. Il est blâmablede nivelerdu sablesans raison,cepp,ndantil doitempêcherqu'onpasse devantlui , mêmes'ildoit repousser,quece soitun êtrehumainou autre,lorsd'uneprière obligatoireou mêmesurérogatoire.Si le pass- ant n'estpasdissuadé,il pourrale combattre, mêmes'ildoitsedéplacerlégèrement. Il est interdit de passerdans l'intervalle (1) Tant qu'il prie en dehorsde la Mecque: Car le Prophète(P. et b. d'Allah surlui) a prié à la lvlecque pendant que les genspassaientdevant lui et sans qu'il y ait de frontière. 'Al-Mowaffak' a rattachéà la Mecquetoute la par- tiedu'Haram'. 42
  42. 42. séparantleprieuretsafrontière,mêmesicelle- ci n'estpasmatérialisée.Le fidèleà la possibi- lité cependantdetuerunserpent,unscorpion, un pou,d'arrangersonhabitou sonturban,de porter quelquechoseet de la déposer,comme il lui estpossiblede fairesignede la main,du visage,desyeuxaubesoin. Il n'estpasblâmablede saluerle fidèleen prière,cedernierpeutrépondreausalutparle signe. Le prieurderrièreI'Imam peut lui parlerà voix haute,si ce derniercommetune erreur dansla récitationdu Coran.Alors, le prieur hommedit: "Sobhânallâh";la t'emmefrappe danssesmains.S'ilestobligédecracherou de semoucher,alorsqu'ilestdanslamosquée.il le fait danssonmouchoir,ou, à défaut,dansses habits;ailleurs,il peut le faire sur le coté gauche,et il estblâmabledecracherdevantsoi ou surlecotédroit. Il estblâmablepourun prieurseulde prier 43
  43. 43. sanssefixer defrontière,mêmes'il necraintle passagedepersonne.Cettefrontièrepeutêtre un mur, ou quelquechosede pointu, tel une lanceou autrechose.Il estdetraditiondes'en rapprocher, conformément aux dires du Prophète:"LorsqueI'un de vousprie,qu'il se constitue une frontière et qu'il s'en rap- proche".Il doit cependantsetournerun peu dansladirectiondecettelimite,commeI'avait faitle Prophète(P.et b. d'Allahsurlui). S'il ne peutpasmatérialisercettelimite,il traceraun trait. Si quelqu'unpasseau-delà, celan'estpasblâmable.Parcontre.si la tron- tièren'existepas,ous'ilpassedansI'intervalle, unet-emme,un,ç,hienou un âne,saprièrene serapasvalable' . (l) Le faitquela prièresoitinvalide.s'ilyapassagede I'un destroiscitésci-dessus,est confirmépar un Hadithconnu,bienqu'enfait, il n'yainvalidation que lors du passaged'un chien tout à fait noir. unlquement. 44
  44. 44. Le fidèle peut lire le Coran du livre, et invoquerpendantla récitationdu versettrait- du livre, antdela miséricorde,et solliciterla protection d'Allah àla lectured'un versettraitant duchât- iment.La positiondeboutdansla prièreestun pilier obligatoire,conformémentaux paroles d'Allah: "Wa koûmou lillahi Kânitin" "Tenez-vous,dévoués,devantAllah", saufsi le prieuresthandicapé,nu, ou a peur,ou der- rière I'Imam désigné,n'ayantpasla possibilité desetenir debout(r). Sion rejointI'Imamenprièreaumomentde I'inclination,on doitsetenirdeboutjustepour 'Allahou Akbar' du commencementde la prière. La 'Takbirat Al-ihram' est un pilier tout commela récitationde la 'Fatiha',aussi ( I) A la conditionquecelasoitprovisoireet qu'il y ait espoirdeguérisonpourI'Imam. 45
  45. 45. bienpour I'Imam quepour le prieur ,",rilt), il en estde mêmepour I'inclination,conformé- ment aux paroles d'Allah: "O, Vous les croyants,inclinez-vouset prosternetz-vous!". Abou-Hourayrata- qu'Allah soitsatisfaitde lui - a rapportéqu'unhommeestentrédansla mosquée,afaitlaprière,puiss'estdirigéversle Prophète(P. et b. d'Allah surlui) et I'a salué. Le Prophètelui a dit: "Reparset prie, car tu n'aspaspdé", alorsI'hommea refaitsaprière à trois reprises,puisa dit: "Par celuiqui t'a envoyé,ProphèteavecIavérité,je ne saispas fairemieux,alorsapprends-moi!"..Le Prophète (P. et b. d'Allahsurlui) lui a dit: "Quandtu te lèvespourprier,prononceleformule'Allâhou Akbar', puisréciteceque tu peuxdu Coran, puisincline-toijusqu'àcequetu soissécurisé puisredresse-toijusqu'àcequetu soisparfaite- (l) Il est dit dans'Al-lknaa': Le prieur derrièreun Imam esttenu de réciterAl-Fatihaconformément auHadith.Pasdeprièrepourceluiquin'apasrecité 'Al-Fatiha'. 46
  46. 46. mentdebout,puisprosterne-toijusqu'àceque tu soissécurisé,puisassieds-toijusqu'àceque tu sois sécuriséaussi,ensuiteagisde même danstoutestesprières". Hadith rapportépar (Al-jamp3): Le groupe des savants des Hadiths' '. Ceci prouveque tout ce qui y est désignédemeureobligatoire.Sinonlaprièrede cet arabenomadeet ignorantaurait été vala- ble. La tranquillitéalorsdeI'accomplissementde cesactesestessentielle,à causedecequi vient d'êtrecité,précédement.Unjour,'Houdhaïfa' a vuunhommequineconplétaitni soninclina- tion. ni saprosternation,il lui a dit: "Tu n'as pasprié, et si tu meurs,tu mourrassansêtre porteurde la religiondeMohammed(P.et b. d'Allahsurlui). (1) Le groupedessavantsestconstitué.d'après'Al- Majjidd'dans'Al-Mountaka'parlessixImams.er d'aprèsI'auteurde'BouloughAl-Mourad',I'Imam Ahmadenestle septième. 47
  47. 47. Le dernier 'Tachahoud' est obligatoire, commeI'a rapporté'Ibn Massaoud':'Nousdis. ions avant de connaitre I'obligation du 'Tachahoud': "Assalâmou 'Alallâhi, Assalâmou'AlaJibrilwaMikail' - soit:"Que la PaixsoitsurAllah. Quela paixsoitsurGabriel et Mickaïel.Alors leProphète(P.et b. d'Allah surlui) a dit: "Ne ditespluscommecela,mais dites:Attahi-Yâtoulillahetc...)- rapportépar 'Annasa'f'et desourcedignedeconfiance. Lesobligationsqui peuventêtreomisespar suite d'oubli ou de distraction,et qui pour- raientêtretoléréessontaunombredehuit(8): - <<LesTakbirâts"- prononciationsde la for- mule 'Allahou Akbar' - (à part la pre- mière){tl. - ol-e Tasmii> - "Samiâ allâhou liman (l) C'est-à-dire'Takbirat-Al-lhrâm'quiestunpilierde la prière,ce qui n'estpasle caspour la 'Takbira' d'un fidèle avantrejointsonImam à I'inclination. Cettedernièrefait partiedela'Sounna'etleprieur peutalorssecontenterde'Takbirat'Al-Ihrâm'. 48
  48. 48. Hamidahou>- par I'Imam ou par le prieur seul. <LeTahmide"- <Rabbanâwalakalhamd>- pour I'Imam comme pour celui qui prie seul. ..Le Tasbih> - Lors de I'inclination (Sobhânallahal-Adhîm) et lors de la pros- ternation(SobhanaRabbialAâla). La prononciationde la formule: <Rabbi Ighfirli" - ,.MonSeigneur,pardonne-moirr. Le premierTachahoudet la positonassise pourcedernier.Touslesgestesetlesparoles autresquecela,sontdesSunnas(delaTrad- itiondu Prophète). Ily adix-sept(17)'Formulesàdire',exrraires dela'Sunna': - <L'Istiftah"- formuleprécédentlaFatiha. - .,Le Tâaoudh> -'A'oudhou billâhi minachâitaniar-rajim'. - .<LaBasmalah>- Bismillahir- Rahmanir- Rahim. - ..LeTâamine>-'Amine'. 49
  49. 49. La récitationde la sourate,aprèsla fatiha danslesdeuxpremièresrakaâset àla prière du Fajr, du Vendrediet cellede I'Aid, et toutesortedeprièresurérogatoire. lesrécitationsàvoixhauteet àvoix basse. La prononciationdelaformule<Mil'assamâ ouâtiwalardhi...etc...>>. Cequiexcèdeunefoisau'Tasbih'deI'incli- nation,etdelaprosternation;- La formule- <Rabbi ighfirli" - <<MonSeigneur, par- donne-moirr. <LeTâaoudh"audernierTachahoud. L'Invocationdelabénédictionsurlafamille duProphète(P.etb. d'Allah surlui). Et toutlerestefaitpartiedesActionsàfaire, conformémentà la Sunna,tel que: - Serrerles doigtslesunscontreles autres, bien tendus,en directionde la Kiblah, au momentde I'Ihram,I'inclinationet le red- ressementenpositiondeboutapréscelle-ci, I'abaissetnentde brasaprés,le fait d'em- poigner le poignet gaucheavec la main 50
  50. 50. droite, le fait de les placer sous son nom- bril, le(fiegardfixant I'endroit de la proster- nation ', l'écartementdespiedsen se lev- ant, et le fait delaisserun certainintervalle, la psalmodieen récitantle Coran,I'allège- mentpourI'Imametquelapremièresourate récitéesoitpluslonguequelaseconde,I'em- poignementdesdeuxgenouxparlesmains, aveclesdoigtsécartéspendantla génuflex- ion (inclination),le fait de setenir le tronc biendroitet latêtedansleprolongementde celui-ci,leretraitdescoudesversI'extérieur, par rapportauxflancs,I'actiondeposerles genouxà terre,avantlesmainsà la proster- nation,etdeleverlesmainsavantlesgenoux au momentde se dresserdebout,de bien contacterle sol par le front et le nez, (l) Il est dit dans 'Al-Moubdi': pendant le 'Tachahoud',le fidèleregardera,au momentde faire le signede I'unicité,vers son index, tel que c'estrapportépar'Ibn-Azzoubeir'.Sion setrouve faceàla'Kaa'ba',onregarderadanssadirection.Et Allah estplussavant. 5l
  51. 51. I'eloignement des bras (légèrement) des flancs,de même pour l'éloignementdu ven- tre vis-à-visdes cuisses,et celui descuisses vis-à-visdesjambes,d'avoir lespiedsen pos- ition élevée,en laissantI'intérieurdesorteils vers le sol, bien écartés,de posersesmains au niveaudesépaules,aveclesdoigtsserrés et allongés lors de la prosternation, d'orienter lesdoigtsdesmainsversla Kibla, de bien toucher le sol avec les mainset le front, de selever en vue de la Rakaâ,sur le devantdu pied, en s'appuyantlesmainssur lescuisses,d'être en position assiseavecles piedsen-dessousentredeuxprosternations, et au momentdu ler Tachahoud,et de s'as- seoirsurlescuissesau second(Tachahoud), et de poser les mains sur les cuisses,bien étendues,lesdoigtsserréstoujoursfaceà la Kibla entre les deux prosternationset au Tachahoud,et le fait de plier l'annulaireet I'auriculaire de la main droite: s'entourant I'indexet le majeur,en faisantavecl'indexle signede I'Unicité d'Allah. Et de setourner 52
  52. 52. la tête vers la droite et vers la gaucheau moment du salut final; et I'accentuationde cemouvementde rotation versla gauchepar rapport â celui de droite. Quant à la prosternationde I'oubli et de la distraction. Ahmed a dit: Il faut retenir à ce propos,du Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) cinq éléments: ,rll a saluéaprèsdeuxrakâasavantla fin de la prière, puis il s'estprosterné;et il a saluéaprès trois rakâasdansune prièreà 4 rakâas,puis il s'est prosterné; comme il s'est prosterné à I'ajoutéet à la diminutionet de mêmelorsqu'il s'estredresséaprèsdeuxrakâas,sansavoirpro- noncéIe premier'Tachahoud'r>. Al-Khatabi a dit: Leshadithslesplusvalables à cepropossont au nombre de cinq: - Les deux hadiths d'tbn Massaoud,celui d'Abi Saïd, d'Abi Hourayra et celui d'Ibn Bouhaïna. 53
  53. 53. La prosternationde la distractions'impose en casd'ajouté,dediminution,dedoute,dans I'obligatoirecommedansle surérogatoire,à moinsd'en faire trop, et que celane devienne une manie; dans ce cas, il vaudra mieux l'éliminer.Il enestdemêmepourlesablutions, lesbains,etpoursedébarrasserdelasouillure. Lorsqu'on effectueexprèsun ajout (sur- nombre),du mêmegenreque lesactesde la prière,tel le relèvement,I'inclination,ou la prosternationou Ia position assise,la prière n'estpasvalable;maissiuntelacteesteffectué par oubli ou par distraction,on doit se pros- ternerdeuxfois.etceconformémentauhadith du Prophète(P.et b. d'Allahsurlui): "Si quelqu'unajouteou diminuequelque élémentâsaprière,il doitseprosterneràdeux reprises,,.Rapportépar Muslim. Quandil se rend comptede sadistraction,il continuesa prière,selonsonordrenormaldedéroulement sans'Takbir'; s'il lui arrive d'effectuerune 54
  54. 54. rakaâde trop, il doit interrompreimmédiate- ment, puis poursuivresa prière, carla partie déjàeffectuéedemeurevalable,et il nerépète pasle'Tachahoud's'ilI'adéjaprononcéetpuis il seprosterneet salue. Celui qui a été prê,édédansune prière, ne doit pascompterpoursapropreprièrelarakaâ exécutéeen trop par sonImam, et ne doit pas s'associerà la prière,celuiqui serendcompte quela rakaâestdetrop. Au casoù I'Imamou le prieursefait aviser par deuxpersonnesdesoneventuelleerreur,il doit se reprendre,maislorsqu'uneseuleper- sonne attire son attention, il se reprendra uniquements'ilréalisevraimentsonoubli.Car le Prophète(P.etb. d'Allahsurlui)nes'estpas reprissuiteà I'interventiondeDhil-Yaddain". La prièredemeurevalide,siquelqu'uneffec- tue un mouvementsimple,commelorsquele Prophète(P.et b. d'Allahsurlui), a ouvertla porteà'Aïcha',etaporté'Omama'etI'aposée 55
  55. 55. parterre,alorsqu'il Priait. Silefidèleeffectueàunmomentinopportun, quelque acte de I'office, tel la récitationde Coranau momentde la positionassise,et le "Tachahoud" debout, cela n'invalide pas sa prière. On devra cependantse prosternerà causede sadistraction.Car le Prophète(P. et b. d'Allahsurlui)adit:"SiI'undevousoublie. qu'il seprosterneà deuxreprisesn' SionprononceleSalutfinalavantd'achever la prière, consciemment,sa prière est invalidée,maissicelaarrivepardistraction.et s'ils'enrendcompteasseztôt, il Pourralacom- pléter,mêmes'ilestsortidelamosquée.ous'il aparléun peuenvuedesecorriger. S'illui arrivedeparlerpardistraction,ouen étantprisdesommeil,ou de prononcerincon- sciemmetpendantsarécitation,un mot autre queleCoran,saprièren'estpasinvalidée.Mais sion rit forl, laprièren'estpasvalabledeI'avis 56
  56. 56. de tous,maisnon paslorsqu'ils'agitd'un sim- plesourire. Lorsqu'onoublieun pilier (élémentessen- tiel), à part la 'Tahrima', formule de com- mencementdelaprière- etqu'ons'enrappelle par Ia suite, lors de la récitationde la rakaâ suivante,larakaâincomplètedevientnonvala- ble et seraremplacéepar cellequi la suivra, sanspour cela refaireI'Istiftâh (formule de commencementde I'office) - rapporté par Ahmed. Silefidèleserendcomptedesonoubliavant de commencerla récitationdu Coran,il doit repartir à compter de l'élémentoublié er enchaînerla suite,maiss'il a oubliéle premier 'Tachahoud'et s'estlevé,il doit s'asseoirà nouveau,et prononcerson <Tachahoudo,à conditionqu'il n'aitpasétéparfaitementdeb- out, telquec'estrapportéparEl-Moghira,par Abou-Daoûd. 57
  57. 57. Le prieurderrièreI'Imamdoit suivreceder- nier, et il n'est pas tenu de prononcer le 'Tachahoud', mais doit cependantse pros- ternerà causedela distraction. Si on doutedu nombrede rakaâtes,on con- tinue la prièreen prenanten considérationce dont on est sfir. Le prieur derrièreI'Imam, suivrace dernieren casde doute.S'il n'arrive pasà savoirsi I'Imama déjàreleéla tête,en I'ayant rejoint au momentde I'inclination,la rakaâ en questionne compterapas pour sa prière,danscecas,il enchaînesaprièrejusqu'à achèvementpar le salut final prononcépar I'Imam,aprésquoiil rattrapecequ'il auraman- qué à sapropreprièreet il seprosternepour sondoute. DerrièreI'Imam,lefidèlen'apasdeproster- nation à faire à titre d'oubli, à moins que I'Imamn'ait oubliéquetqu'élément,alorsil se prosterneaveclui, mêmes'il n'apasencoreter- minéson"Tachahoud",puisil leterminerapar 58
  58. 58. la suiteaprèslesdeuxprosternationsrequises. Cesprosternationssont dûespour celuiqui a étéprécédéet qui aprononcéle salutfinal, par distraction,avecsonImam; de mêmequ'il se prosterneraavecsonImam pour la distraction de cedernieret pour lesoublieséventuelsqui pourraientlui arriver,seul,pourle restantdela prière. Le momentindiquépour cesprosternations estjusteavantlesalutfinal,saufs'ils'agitd'une diminutiond'unerakaâou plus,danscecas,il complèterasaprièreet seprosternerapour la distraction,conformémentauHadith rapporté par <Imrâne>et<Dhil-Yadaïn>.De même,s'il enchainesa prière avecune quasicertitude, alors il fera mieux de se prosterneraprèsle salutfinal,conformémentau Hadithrapporté par'Ali' et'Ibn-Massaoud'. S'iloubliedeseprosterneravantlesalutfinal ou après,il devraI'accomplir,tant au'il s'agit d'unintervallecourt. 59
  59. 59. on doit agiret prononcer,aucoursdespros- ternationsdeI'oublioudeladistractionetense relevant,delamêmemanièrequ'aucoursdela prosternationdela prière. CHAPITRE DES PRIERES SUREROGATOIRES Aboul Abbâsa dit: le Volontariatcomplèt- era le jour de la rSurrection, les prières obligatoiresqui n'oll,t pas été parfaitement exécutéessur terre'., conformémentâ un Hadithdu Prophètet2l.Il enestdemêmepour Pourcela.il ne faut pasque le fidèledélaisseles actes surérogatoires,car ils sont de nature à paracheverlesactesobligatoires,telsla prière,le jeuneou autres.Celuiqui lesnégligepeuttomber dansI'erreurdu fait qu'il ne seconformepasà la 'Sounna',et plusd'unsavanta estiméqueceluiqui nepratiquepasle 'witr' pendantunelonguedurée, estunimposteur. CitéparAhmaddansle 'Mousnad'. ( l ) (2) ffi
  60. 60. la Zakât et les autres pratiques, cependant I'acte volontaire le plus rétribué demeure le Jihâd (la lutte dansle sentierd'Allah), puis les exigencesde cettelutte, tellesque sonfinance- ment, puis le fait de puisserdanslessciences,et leur transmissionà autrui par le biais de I'en- seignement.Abou-Dardâ a dit: le savant et l'étudiant dans la recompensesont egaux, les autresne sont que d'inutilesignorants. Et selon Ahmed: La quête de la connais- sanceest la meilleure des actions, tant que le mobileestbienintentionné.Il dit aussi:l'étude pendant une partie de la nuit vaut mieux pour moi, que I'adorationd'Allah touteune nuit; et égalementdans le même contexte: L'homme doit chercherdanslesavoir,cequi estde nature à enrichir et renforcer sa religion. On lui demandade citer un exemple,et il répondit: <Ce dont I'ignorancene I'empêchepas d'ac- complir I'office de la prière, et lejeûne". Ensuite c'estI'office de la prière, conformé- 6l
  61. 61. mentauHadith: .,Soyezdansle droit chemin, lesbienfaitsd'Allah sontinnombrableset sac- hez que la meilleure de vos actions est la prièren,ensuitecedont I'utilitése transmetà autrui, tel la visited'un malade,ou le service renduà un musulman,la réconciliationentre les gens, comme I'indique le Hadith du Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) <Aimerez- vousqueje vousindiqueles actionslesmeil- leures,et dontle mériteestencoresupérieurà celui dujeûneet de la prièrevolontaires?La reconcilliationentrelesgens,carla disputeest distructrice",Hadithattestépar At-Tirmidh!. Et Ahmedadit:"La marchederriéreuncon- voi funèbreest préférableà la prièrevolon- tairer. Lesactionsdont I'utilitésetransmetà autruisontdedegrésdifférent;lacharitéfaiteà un parentdansle besoinvaut mieuxqueI'af- franchissementd'unexclave,quiluimêmevaut plusquel'aumônefaiteà un étranger,saufen casde famine,ensuitevient le Hajj (Pèlerin- age). 62
  62. 62. Anas rapportece Hadith de sourcesûre. "Celui qui parten quêtedu savoiresten lutte dans le sentier d'Allah jusquà ce qu'il revienne".At-Tirmidhya dit: Hadithétrange- ment bon. El-Cheïkha dit: <L'étudeer I'en- seignementdusavoirfontpartiedelaluttedans le sentierd'Allah, ils en sont une descom- posantes>;il a dit aussi:,,Consacrerlesdixpre- miersjoursdu moisdeDhil-Hijjaà I'adoration jour etnuitvautmieuxqu'uneluttedanslesen- tierd'Allahà laquelleon n'aurapassacrifiésa vie et safortuneo.Et selonAhmad: <Rienne vaut le Hajj (le pèlerinage),à causede la fatigueencourueenI'accomplissantet du mér- itedela visitedeslieuxsaints,enoutre,il per- met devivreunescènesanspareilleen Islam. celledurassemblement,l'aprèsmididujourde 'Arafah', et il yadépensed'énergiephysiqueet matérielle. Abi-Omama rapporre qu'un homme a demandéauProphète(P.etb. d'Allahsurlui): Quellessontlesactionslesplusméritoires?Il
  63. 63. répondit:<<Jete recommandelejeûne,caril est incomparable>,citéparAhmedetlesautresde bonneréférence.Et Al-Cheikh a dit: Chacune decesxactionspeutêtrelaplusméritoireselon lescasetlessituations,carleProphète(P.etb. d'Allah sur lui) et les califesaprèslui s'ex- primaient parfois selon les besoinset les intérêtsdu moment. Ahmad a dit dansle mêmeordre d'idées: Déterminece qui estle mieuxpour ton caset pdur ton coeur,puis3gisen conséquence.Et Ahmadestimequelavertudelapenséeestplus méritoirequela prièrevolontaireet l'aumÔne. Il en découleque I'actiondu coeurest plus méritoireque celledessens.Alors que les Ashâb (Compagnons),estimentque I'action des sensest préférableà celledu coeur; la preuvepourcequ'adit Ahmedestdonnéepar le Hadith: "Les actionles meilleurespour Allah consistentà s'aimerpourAllah et à hair pourAllahoet le Hadith:"La foi inébranlable consisteà aimer pour Allah et à hair pour 64
  64. 64. Allah>. Le volonta$,atle plus urgent est la prièredu 'Koussoûf' ' (éclipsedusoleil)puisla prièredu 'Witr', puislaprièresurérogatoiredu Fajr,puiscelleaccomplieau'Maghrib'etenfin le restedesprièresrituelles. Le momentde la prièredu 'Witr' estaprès celleduIchâetjusqu'àI'apparitiondeI'aube,le mieuxestà la fin de la nuit si on estsûrdese reveillerpour le prier,sinonon prie (le witr) avantdedormir;leminimumderakaâspourle 'Witr'estune(1)etlemaximumonze(11). ll est préférablede salueraprèsles deu.q rakaâsprécédentespuisde prier le 'Vy'itr'en unerakaâ,etsionagitautrement,ceserâbon, (l) Il estdit dans'Al-Iknâ': "Qui esrI'originedu pré- sentlivre:lc volontariatle plusurgentestla prière du 'Koussour',puisde'l'Istiskâ',puisdu"Iararvih', puisdu'Witr'll y a lesrnêmesindicationsdans.Az- Zad' er.lesautreslivres.ll estdoncpossiblequecet ajoutconcernant'Al-Istiska'et 'Attarawih' ait été retirédeslivresetcopiesimprimés. 65
  65. 65. s'ils'avèreconformeàlatraditionduProphète, (P.etb.d'Allahsurlui);Leminimumdelaper- fectionpourleWitr estdetroisavecdeuxsaluts depréférence,et il estpermisdesaluerenune seulefoiscommeil estpossibledeI'accomplirà la prièredu'Maghrib'. On comptedix sunnasrituellesà accomplir chezsoi de préference,a savoir:Deux rakaâs avantI'officedu 'Dhohr', deux rakaâsaprès, deux arkaâsaprèsle Maghrib, deux rakaâs aprèsle 'Icha'et lesdeuxrakaâsdu Fajravant cellesdumatin. On allègeles deux rakaâsdu Fajr et on y récitelesdeuxsouratesde I'Unicité(lesméc- réantspuislapureté),ouàlapremièreonrécite le verset136de la sourate 'La vache':"Dites, nouscroyonsenDieuetencequ'onnousafait descendre,etc..>et à la seconde"Dis, O gens du livre,venez-enà un dire qui soitcommun entre nous et vous: que nous n'adorons qu'Allah,sansrienlui associer...".
  66. 66. Il estpossibledelesacômplir surunemon_ ture. Il n'yapade prièrequirelèvedelaSunna avantlaprièredu Vendredi,maisaprèsI'office on peutfairedeuxrakaâsou quatre.La prière surérogatoirepeutremplacerla prièredesalu_ tationdelamosquée.Il estdetraditiondemar_ queruneséparation,pargesteou paroleentre la prièreobligatoireet la prièresurérogatoire, commeI'exprimeleHadithdeMouawiya;celui quimanqueunedesprièresrituelles,il lui est préférabledelarattraper.Commeil estpréfér_ abled'accomplirla prièresurérogatoiredans I'intervallequi sépareI'appel à Ia prière et I'Iquâmah (commencementeffectif de I'of- fice).'LeTarawih'esrunetraclitioninstituépar le Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) et son accomplissementen assembléeest plus méritoireet I'Imama voixhautesuivantparlà I'exemplede toutesles générationsqui l,ont précédé,et il salueraaprèschaquecouplede rakaâs. ConformémenrauHadith'laprièrependant
  67. 67. la nuit sefait deuxà deux',et le momentindi- quéestaprèscelledu [cha,etil estdetradition delatermineravantle 'Vy'itr'et:jusqu'àI'aube, quitteàprierle'Witr' après,conformémentau Hadith du Prophète(P. et b. d'Allah surlui): .,Quevotredernièreprièrelanuit,soitcelledu Witr". Celuiqui desirefairela prièrenocturneder- rièreunImamet I'acheverparleWitr serelève aprèsqueI'Imamaitsalué,pouraccomplirune rakaâ, comme I'a dit le Prophète(P. et b' ct'Allahsurlui):"Celui quipriedenuitderrière I'Imamjusqu'àla fin, aurale méritede toute unenuit de prière",Hadithrapportépar At- Tirnridh!'.Il estlouabled'apprendrele coran, de l'avisdetouslesUlemas(savants),celaest piusrnéritoireque toutelesautresformesde rappeld'Allahetil estobligatoired'ensavoirce quiservirapourl'officedelaprière ( t ) ûénérllement, il s'agitdu Coranet de la 'Fatiha'ou Sinon'Al-Fatiha' et une sourate. 68
  68. 68. Le tuteur devra commencerI'apprentissage du Coran à l'enfant avant toute autre connais_ sance,saufen casde difficulté. Il estde tradi_ tion d'en terminer la récitation chaque semaine,et parfois en un temps plus court. Il est proscrit d'alourner sa lecture si I'on craint l'oubli. On doit prononcerIa formuledu 'Ta'aoudh. (A6udhôu billahi minach-chaitânir_rajîm) avanttoutelecture(ourécitation)du Coran,on doit veiller à la puretéet à rejetertout cequi lui estcontraire. L'achèvementde la lecturesei'i:rairudébut du soir, en hivcr. et :lu dÉ.,huttiu "jour,en été. 'Taihatou iha ;l,lurr,.:itrii,'i, ;iil,:,.J'aivécuavec lesgenscjebonnefci de cettecomrnunautéqui manifestaientleur préférenceà celaen disa.nt: s'il terrninela lecturedu Coran en début du jour, Iesangesprientpour lui.jusqu'ausoir,et s'il termineen débutrJela nuit, lesangesprient pour lui jusqr"r'aurnatin,,,rapporté par Ad_ 69
  69. 69. Dârimy d'après'SaâdIbn Abi Ouaquâs',de bonnesource. On doit embellirsavoix en lisantle coran, avecpsalmodie,et lire avectristesseet com- préhension,et au versetde 'Ar-Rahma'(Mis- éricorde),demanderle pardond'Allah et pro- noncer'A'oudhoubillahi'auversetdusupplice et du châtiment.Sionestparmidesfidèlesqui prientouenprésencedegensendormis,oulis- antleCoranàhautevoix,onn'élèvepaslavoix pournepaslesgêner. Il estpossibledeliredanstouteposition(de- bout, assis,couché,à bord de quelquemon- ture,ou bienenmarchant)et il n'estpasblâm- abled'enlire dansla rue,ou en casqu'onn'a pasfaitsesablutions;parcontreil estblâmable dele fairedanslesendroitsimpurs.Il estpréf- érabledeseregrouperpourécouterle lecteur duCoran,etonnedoitpasparlercependantde chosesfutiles.Ahmad n'aimepas la lecture rapideetlalecturechantée,etil n'estpasinter- 70
  70. 70. dit de se répéter,maisceluiqui interprètele Coranà safaçonet à sonseulavis,sansêtreen connaissancedecause,saplaceaufeului sera résenrrée,et il seraenfautemêmes'il a raison. Il n'estpaspermisàceluiquiestenétatd'im- pureté cultuelle de toucherle livre du Coran maisil peutle manipulerdansunfiletpropreou unsacparmid'autrechosesquisoientpures,ou avecsamancheet il peutle feuilleterà l.aide d'uncrayon(oumêmeunboutdebois),maisil peut toucherIe 'Tat'sir'(Coranexpliqué),ou d'autres ouvragescontenant des versetsdu Coran,il lui estpermisd'écriredesversetsdu Coran sanstoucherle livre Saint,et il peut recevoirunsalairepoursacopie. On peutégalementI'envelopperde soie.Il n'estpaspermisdetournerledosaulivreSaint ou d'allongerla jambeen sadirection,ou de fairequelqueactede natureà lui manquerde respect.Il estabhorrédeI'embellirà l'aided'or ou d'argentet d'écrirele signedes.dixièmes', 7l
  71. 71. lesnomsdessourateset le numérodesversets et autresfignolagesinexistantsà l'époquedes comPagnonsdu Prophète. Il estinterditd'écriredesversetsduCoranou autrechosecomportantun raPpeld'Allah sur (et avec)un objetimpur,et sicelaarrive,il est recommandéde le laver.Quandle livre saint est usécomplètementou qu'il deviènneillisi- ble, il faut I'enterrer,car Othmân(Qu'Allah soitsatisfaitdelui) aenterrélescopiesuséesdu livre saintentrele tombeaudu Prophèteet sa chaire. Les prière surérogatoirespeuvent être accompliesà tout moment saufpendantles momentsd'interdiction.Ellessontinstamment requisespendantla nuit et plusméritoiresque dans la journée. Elles sont encore plus méritoiresaprèsle sommeil,car la prièrenoc- turnenesefaitqu'aprèslesommeil' Quand le fidèle s'éveille,il se rappelle d'Allah le Tout-F{aut,et récitequelquesinvo- 72
  72. 72. cationstellesque: .<,Lailâhaillallahwahdaholâ charikalaho, lahol molkou wa lahol hamdou wahouwa'alakolli chaïinquâdir", soit:"il n'ya d'autredivinitéqu'Allah Lui même,l'Unique, sansassociéà Lui, à Lui la Royauté,à Lui la Louange et c'est Lui qui est capablede toute choseo. (Alhamdou lillâhi wa sobhanallâhiwa lâ Ilaha IllallâhouwallâhouAkbarou walâkouata illa billah), ce qui signifie:(Louangeà Allah, Gloire à Allah, il n'y a a d'autre divinité qu'Allah, Allah est le plus Grand, il n'y a de Puissanceni de Forceque par Allah). Ensuite s'il dit: O Seigneur,pardonnemoi, et s'il L'in- voque, il est sfir d'être exaucé,et puis s'il fait sesablutionset prie. saprièreseraapprouvée; puisil dit: "Al-hamdou Lillâh alladhiahyânibaâdama amâtaniwa ilayi annouchôur.La Ilaha illa anta wahdaka lâ Charika laka, Soubhânaka astaghfirouka lidhanbi, we asalouka 73
  73. 73. rahmataka,allâhoummazidni 'ilman, wa la touzigh kalbi baâdaidh hadaytani,wa habli minladounkarahmah.innakaantalwahâb.Al- hamdou lilâhi alladhî radda alayaroûhi, wa âafânifi jassadi,waadhinali bidhikrihi". <Louangeà Allah qui m'a ressucitéaprès m'avoirfait mourir (dela mort du sommeil)et c'est à Lui qu'est la Résurrection.Il n'ya d'autredivinitéque Toi, Gloire à Toi, je Te demanded'absoudremonpéché,etje sollicite Ta miséricorde.Seigneur,renforce ma con- naissanceet n'égarepas mon coeur après m'avoir guidé, et fais moi don de Ta Mis- éricorde,Tu es le seuldonateur:Louangea Allah qui m'arendumonâme,m'asauvémon corps,et m'a permisde sonrappel.Puisil se brosselesdents,de préférenceavec'al-arak' (delafibredenoisetier).Lorsqu'ilselèvepour I'officedela prière,il peutprononcerI'Istiftah (formulededébutdeprière)delamêmefaçon que pour la prière obligatoire,ou bien avec d'autresformulestellesque: 74
  74. 74. <Allahoummalakal hamdouanta nourous samâwatiwal ardhi wa manfihinna,wa lakal hamdou,antakayoumoussamawatiwal ardhi wa man fihinna, wa lakal hamdou,antalhak- kou, wa waadoukalhakkou wa kaouloukal hakkou, wa likaouka hakkoun wal jannatou hakkounwan nârou hakkounwan nabyouna hakkounwa'satouhakkoun.Allahoummalaka aslamtouwa bika âamantouwa alaykaawak- kaltou wa ilayka anabtouwa bika khaçamtou wa ilaykahâkamtoufaghfirli mâ kaddamrou wa mâakkhartoutvamaasrartouwama a'lan- tou wa ma anta a'lamou bihi minni, antal moukaddimouwa antalmouakhirou.la ilaha illaantawala kouwatailla bika". "O Seigneur,a Toi la Louange,Tuesla LumièredesCieuxetdelaterre,etdeCeuxqui s'y trouvent.Louangesà Toi, Tu esl'Absolu dans les Cieux et la Terre et ce qui existe LouangeàToi, MaitredesCieuxetdelaTerre et de ce qui y existe.Louangeà Toi, Tu esla Vérité,Ta promesseestlaVérité,Taparoleest 75
  75. 75. la Vérité, Ta rencontreestVérité, Le Paradis est Vérité, I'Enferest Vérité, les prophètes sontVérité.I'HeureestVérité. O Seigneur,je mesoumetsàToi,je croisen Toi, je meconfieàToi,je merepensauprèsde Toi. JelutteavecTon apuietje mesoumetsà Ton Jugement.Pardonne-moitout cequej'ai avancé,etcequej'ai retardé,etcequeje garde secretetcequeje déclareouvertement,ettout cedontTu esplusSavant.Tu esceluiqui fait avanceretceluiquiretarde.Iln'yad'autredivi- nitéqueToi,il n'yadePuissa;ecequeparToi". Il peutdire aussi:"Allahoumma rabbaJibril waMikayilwa lsrâfilfâtirassamâwâtiwalardh, aâlimal ghaybi wach chahâdati. anta tahkoumou bayna ibadika fimâ kânou fihi yakùtalifouna.IhdiniLimakhtoulifafihi minalhakki biidhnika,innakatahdimantachâouilâ sirâtin moustaquïm>.Seigneur,Dieu de Jibril. de MikaîI, de Isrâfil,CréateurdesCieuxet dela terre,Connaisseurdel'invisibletoutcommedu 76
  76. 76. visible. Tu rends justice parmi Tes esclaves dans tous leurs différends, guide moi vers la Vérité avecTa permission,car Tu guidesqui Tu veuxau droit chemin. Il est préférable,selon la Sunna, de com- mencer son 'Tahajjoud' prière nocturne avec deux rakaâs légères,et qu'il s'habitueà une forme de volontariat à laquelleil persévère,et qu'il rembourseaucasoù il arrivedemanquer. Il est Préférable de dire au matin et au soir ce qui précède,et au momentde secoucher,de se lever, d'entrer à la maisonet d'en sortir. ainsi que pour toute autre action. La prière surérogatoireestplusméritoireà la maison,et ausside sadiscrétion,sicelarelèvedu solitaire, et dont I'assembléen'estpasrequise. Il est préférable de faire les prières surérogatoiresen groupe,à conditionde ne pas en faireunecoutume.IIestprétérabledesollic- iter beaucoupde foisle pardonde Dieu à I'an- 77
  77. 77. rore (à I'aube).Celuiqui manquesonTahaj- joud(saprièrenocturne),lerembourseraavant Iaprièredu Dhohr(midi).Le volontariatn'est pasvalablesion accomplitla prièreenposition couchée. Il estdetraditiond'accompliruneprièreau Dhoha (la matinée),à partir de la fin du momentd'interdiction,jusqu'àpeuavantIami- journée.Elleestplusméritoire,siaccomplieau momentou la chaleurdu jour augmente,elle comprenddeuxrakkaâset tout ajoutestbien approuvé. Il est de traditionde faire la prière "Is- tikhara"(consultationd'Allah) Lorsqu'onpro- jettedefairequelquechose,onfaitdeuxrakaâs à part la prièreobligatoire,puison dit: "Al- lahoummainni astakhiroukabi'ilmika wa astakdiroukabikoudratikawa as alouka min fadhlika adhîm,, fa innaka takdirou wa la akdirou.wa taâlamouwa la a'alamouwa anta allâmoughouyoub.A llahoummain kounta 78
  78. 78. taalamou anna hadhal amra khayroun li fi dini wa dounyaya wa maâchi wa 'akibati amri ('ajilihi wa âjilihi) fakdourhou li wa yassirhouli thoumma barik li fihi, wa in kounta taalamou anna hadhal amra Charroun li fi dini wa dounyaya trya maâchi wa aâkibati amri fasriftrou anni wasrifni anhou wakdir li alkhayra haythou kâna thoumma raddhini bihi>. O Seigneur,je solliciteTa bienfaisancepar Ta Sagesse,je solliciteTa Prévoyancepar Ta Puissance,je solliciteTa trèsGrandeGénéro- sité. Tu peux tout et je suissanspuissance,Tu saistout etje nesaispasetTu esconnaisseurde I'Invisible.O Seigneur,dice projet (et il I'indi- que) est bénéfiquepour ma foi et ma vie, la conséquencede mom entrepriseet ma subsis- tance(immédiateet ultérieure)alorsdécrète-le pour moi, facilite-lepour moi, puisfaisen sorte qu'il me soit béni et si ce projet estmaiéfique pour ma foi, ma vie, ma subsistanceet pour la conséquencede mon entreprise,alorséioigne- 79
  79. 79. le de moi, et éloigne-moidelui et décrète-moi le bienlà où il existe,et faisen softequej'en soisconvaincu".Puisil faitconfianceàDieu,et il ne doit pas,au momentde I'Istikhara,avoir prisdedécisionaupréalable. Il estrecommandépar la Sunnade fairela Salutationde la Mosqué(prière) et la Sunna desablutions,la prièrede I'entredeuxIchas (entrelecrépusculeetlanuit);laprosternation de la récitationestunesunnaabsolue,et elle n'est pas obligatoire,conformémentau dit d'Omar: "Celui quise prosterne,il a agi en bien, et celuiqui ne seprosternepasestsans péché>,rapportédans'Elmouatta'. Celuiqui écoutela récitationdu Coran,se prosterne(selonlaSunna)etceluiquisetrouve sur une monturedoit en faire le signede se prosternerdansla directionoù il se trouve, quantà celuiqui estentrainde marcher,il se prosterneà terreendirectiondela 'Kibla'. 80
  80. 80. Lescompagnonsdu Prophèterapportentque celuiqui écouteleCoranenmarchantn'estpas astreintàcetteprosternation.'Ibn-Massaoud' a dit àunlecteur,alorsadolescent:<Prosterne- toi cartu esnotreImamrr. La prosternationde remerciementd'Allah est conseilléelorsqu'on constateune faveur généraleoupersonnelleparlagrâced'Allah,et lorsqu'on remarque quelque malheureux atteint(physiquementou moralement),il est conseilléde dire: ol-ouangeà Allah qui m'a accordélabonnesantéetm'apréservédecette atteinte,et qui m'a favoriséparmi sesnom- breusescréatures>. Lesmomentsinterditspourlaprièresont: AprèslaprièreduFajrjusqu'àcequelesol- eilselève. Après le lever du soleiljusqu'à ce qu'il atteintlahauteurd'unelance. Au momentoù le soleilse situeen plein milieuducieletjusqu'aumomentoùil com- 8l
  81. 81. menceàs'incliner. Aprèslaprièredu.,'Asr>'jusqu'àI'approche du coucherdu soleil. Aprèscelajusqu'aucoucehrdusoleil. Il est permis de rembourserles prières obligatoiresdanslesmomentsd'interdiction,et d'accomplirlesdifférentsvoeux(prièreprom- ises)et les deux rakaâsdu 'Taouâf, et de refairesa prièreen assembléelorsqu'elleest établiealorsqu'il setrouveà la mosquée. L'officefunérairesefaitdanslesdeuxtemps longs. 82
  82. 82. AU NOM D'ALLAH, CLEMENTET MTSERICOR,DIEUX CHAPITRE CONCERNANTLA PRIERE EN GROUPE Ondoitêtreàdeuxauminimum,saufpourla prièredu vendrediet cellede I'Aid. Elle est obligatoireà titre individuel,queI'onsoitrési- dentouenvoyage,mêmeensituationdepeur, conformémentà la paroie d'Allah le Tout- Haut: <Et lorsquetu (Mohammad)te trouves parmieux, et quetu lesdirigesdansla Salât" (SouratelesFemmes,verset102). Elleestvingtseptfoismeilleurequelaprière en solitaire;Elle s'accomplità la mosquée,la plusanciennede préférence;et elleestmeil- leuredansIegroupe,leplusnombreux,etdans lamosquéelapluséloignée. On nepeutdirigerlaprièredansunemosquée si I'on n'est pas I'Imam habituel, 83
  83. 83. s'attarde,celaestalorstoléré,àI'exempledece qu'avait fait Abou-Bakr et Abdourrahman IbnouAouf auparavant. DèsqueI'onappelleà l'accomplissementde I'office,il n'estpluspermisdecommencerune oeuvresurérogatoire;maissi on I'a déjàcom- mencéeil faudrala terminerrapidement. Celuiqui arriveà faireunegénuflexionavec I'Imam. aurabénéficiéde la rétribution de la prièreengroupe.Pourcelà,il fautrattraperau moins une génuflexionavec I'Imam. Ainsi 'TakbiratAl-Ihram'(Proclamaitondelagrand- eur d'Allah au début de chaque office) remplaceracellequ'on prononceau moment de la génuflexion,à I'exemplede Zayd Ibnou Thâbetet IbnouOmar,approuvésencelàpar touslescompagnonsdu Prophètesansexcep- tion. Il est préférable cependantde formuler les deux 'Takbir' pour ne pas contredire ceux qui 84
  84. 84. en font une obligation.Si I'on n'arrivepasà I'officeaumomentdelagénuflexion,onn'aura pasbénéficiéde la rétributionde la 'rakaâ', maisondevrapoursuivrelaprièreavecI'Imam, tel queI'affirmela tradition. Celui qui a été précédédanssa prière ne devra se lever pour I'achever que lorsque I'Imam aura prononcéle secondsalut. S'il arrivependantqueI'Imamestprosterné(pour une prosternationréparatoired'une erreur) aprèsle salutfinal, il n'entrerapasen prière aveclui. Et si la personnea ratéI'officeengroupe,il lui estpréférablequequelqu'unprieavecelle, conformémentàlaparoleduProphète(P.etB. d'Allahsurlui)quiadit:"Quiconque veutfaire oeuvrecharitablealorsqu'ilprieaveccelui-ci>. Celuiqui suitI'Imamn'estpastenude réciter (le Coran),conformémentà la paroled'Allah le Tout-Haut:[Et quandon récitele Coran prétez-luiI'oreilleattentivementetobservezle 85
  85. 85. silence,afin que vousobteniezla miséricorde (d'Allah)J.(Sourateleslimbes,v.204). Ahmad a dit: <lesgenssont unanimesà penser que ce verset concerne la prière". Cependant,il estdela'Tradition'deréciterle Coran, lorsqueI'Imam ne récite pasà haute voix.La plupartdesgensdescience,paimiles compagnonset ceuxqui lesont suivis,pensent que la récitation(du (Coran)alors qu'onest derrière I'Imam pendantI'office silancieux, évitedecontredireceuxquienfontuneobliga- tion; néanmoinsconformémentauxprescrip- tionson s'abstientderéciterlorsquel'Imamle fait à hautevoix. On accomplitcette récitationjuste après I'Imamsanss'attarder,et il estdétestabledela faireen mêmetempsquelui. Quantà la faire avantlui, celaestproscrit.Et sijamaison se prosterneouons'agenouilleavantI'Imam.par distraction,on.devrasereprendrepourrefaire cesactesaprèslui;et sionnes'yconformepas, 86
  86. 86. en connaissancedecause,la prièreseravaine. Si le fidèles'attarded'un pilier par rapportà I'Imam, sansexcuse,il seraconsidéréfautif commes'ilI'avaitdevancé;cependants'ilaune excuse(tel le sommeil,la distractionou la hâte delapartdeI'Imam)il devraI'accompliretrat- traper I'Imam; et s'il estdevancéd'unerakaâ entièrepouruneraisonvalable,il devrasuivre I'Imampourlerestedelaprière,etserattraper par la suitelorsqueI'Imam auraprononcéle salutfinal. Selonla Tradition,et lorsqueI'undespré- sentsà I'office derrièreI'Imam doit s'inter- rompre et quitter la prière en casde tbrce majeure,I'Imampourra'activerI'office',mais lahâte qui empêcheles fidèlesdirigésd'ac- complir ce qui est régi par la 'Tradition'est détestable;commeil estde la Sounnahd'al- longerla récitationlorsde la premièrerakaâ parrapportà laseconde,et il estpréférablequ l'Imam au coursde la prièreattendele fidèle qui arriveafin qu'il puisserejoindrela rakaâ 87
  87. 87. voulue,du momentquecetteattentenecause paspréjudiceà un autre. Le plusdigned'êtreImamestceluiqui con- naitlemieuxleCoran.QuantauProphète(P.et b. d'Allah surlui) qui a chargéAbou Bakr de dirigerI'officebienqued'autresconnaissaient mieuxquelui le Coran,telsObayet Moâdh, celas'estfait pour signifierauxgensqu'il sera choisià la tête desfidèleslors du Califat(la grandeImama).Telle estI'opiniond'Ahmad alorsque d'autresont dit: S'il I'a choisibien qu'il aitdit: <LeplusdignededirigerI'officeest celuiquiconnaitlemieuxlelivred'Allah,etsi lespostulantssevalentau niveaude la récita- tion ceserale plusconnaisseuren matièrede Tradition>,c'estqu'il savaitque Abou Bakr étaitlemeilleurrécitantet lemeilleurconnais- seurdu Livre,puisquelesfidèlesn'avançaient dansla récitation-lecturedu Coran,qu'après enavoiracquisparfaitementlasignification.Et qu'aprèsI'avoirmisenapplication. 88
  88. 88. Ibnou-Massôudconfirme cela en disant: oQuandI'un de nousapprenaitunedizainede versetsduCoran,il nelesdépassaitqu'aprèsen avoirsuparfaitementla signification.Et après enavoirappliquélesconsignes. Moslem se référant à Abou-MasoudAl- Badri,rapporteceHadith:"Celuiquidirigeles genslorsdeI'office,doitêtrele meilleurrécit- antduLivred'Allah;s'ilssevalenttous,serale plus connaisseuren matière de Tradition (Sounnah),s'ilss'yvalenttous,ceserale plus ancienparmilesémigrés(lorsde l'Hégire)et s'ilssevalentaussisurceplan,ceseraalorsle plusâgé". Un homme ne doit pas diriger en tant qu'Imamun autrequandce dernierestdans sonpropredomicilecommeil nedoitpassièger nonpiusdansledomainedecelui-ci- malgréle respectqui lui est du - si ce n'estavecson autorisation. 89
  89. 89. Bokhari et Moslem rapportent que le Prophètea dit: . Le plueagéd'entrevous,vous dirigera à I'office" et selonlesproposde Abou Masoud: .,S'ilsont émigré au même moment, ce sera alors le plus ancien à avoir adopté I'Islamrr. On s'abstiendrade prier derrièrecelui qui exigeun salairepour cela. Abou Daoud a dit: "Ahmad a été interrogé à propos d'un Imam qui disait:Jevousdirigeraià I'officependantle mois du Ramadanmoyennanttel ou telmon- tant, et il a répondu:qu'Allah me garde!et qui oseraitprier derrièrecelui-ci?! On ne fera pas l'office de la prière derrière quelqu'unqui ne peut passetenir debout sauf s'il s'agitde I'Imam habituel,reconnudansune mosquée;au casoù il tombe malade,on priera derriérelui, en positionassise. Si l'Imam dirigeI'officetout en état d'impu- retéou en étatsouilléet qu'il ne serendcompte 90
  90. 90. de celaqu'aprèsI'achèvementde I'office,ceux qui ont prié derrière lui ne sont pas tenusde refaire la prière; seul I'Imam devra la refaire danscecas. Il est détestableque I'office soit dirigé par une personnedésapprouvéeà juste titre par la majoritédesfidèles;et il estagrééd'êtredirigé à l'office par une personnequi a fait sesablu- tionsà sec(Tayammoum),alorsqu'ona faitles siennesavec de I'eau. Il est de la Tradition (Sounnah)desemettredeboutderrièrel'Imam conformémentau Hadith rapportépar Jâberet Jabbarqui s'étaientpostésdeboutà la droiteet à la gauchedu Prophète. Ce dernier les avait pris alorspar lesmainset lesavaitplacéstout à fait derrièrelui (Hadith cité par Moslem). Ibnou-Masouda cependantdirigéI'officeen compagniede Alkamâh et Al-Assouad. Et il s'etaitentrelesdeux.Ibnou Sirinejustifiecela par le fait que I'endroit était trop étroit. 9l
  91. 91. Si I'on dirige I'office suivi par une seuleper- sonne,celle-cidoit seplaceràdroitedeI'Imam; et si jamais elle se place à gauchde I'Imam devra la faire virer à sadroite et il ne serapas tenude prononcerà nouveaulaTakbirahd'en- tréeen prière.Si I'on dirigeI'office,suiviparun homrneet une femme.I'hommesemettraà la droite de I'Imam et la femme derrière,con- formément au Hadith de Anâs cité par Mos- lem. Il estpréférableque le rang soit proche(de I'Imam), que les rangs soient rapprochésles unsdesautreset queI'Imamseplacedevant,en positionmédianepar rapport aux rangs,con- formémentà la paroledu Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) qui a dit: .,PiacezI'Imam juste au milieuet colmatezlesbrèches". Il estpossibledesemettredansle mêmerang qu'unjeunegarçoncommeI'a dit Anas:Je me suis rangé avec un orphelin derrière lui (le Prophète)et le vieillardétait derrièrenous.Il a)
  92. 92. està noterquela prièredeceluiqui setrouveen solitairederrièrelesrangsn'estpasvalable. Si le fidèlequi suitl'Imam arriveà voir celui- ci ou ceuxqui sontderrière,I'officeestvalable, même si les rangs sont éloignés les uns des autres.Il en est de même s'il ne voit ni I'un ni I'autre(ni I'Imam ni lerangprécedent)à condi- tion qu'il arrive à entendrela proclamationde la grandeurd'Allah du fait qu'il estpossiblede seguideren prièrerienqu'en entendantle Tak- bir. Si une route our un passagesépareI'Imam des fidèleset si les rangssont rompus, l'office ne serapas valable.CependantAl-Mouaffak ainsique d'autrespensentque celan'ernpèche pasde seguiderpuisqu'iln'y a pasde texteou de consensusunanimela dessus. Il est détestableque l'lmam se placeplus hautparrapportauxfidèles.A ceproposAbou Masoud avait dit à Houdhayfah:<Ne sais-tu 93
  93. 93. pasqu'un tel comportementestinterdit?>et il a répondu:Oh que si! "Hadith rapportépar Ach-Chafi'i de source digne de confiance. Cependant,iln'yapasdemalàcequ'ily aitune petite élévationet une marchede la tribune (Minbar).CommeI'indiqueleHadithrapproré par Sahl.Qui atrestequele Prophète(p. et b. d'Allahsurlui),avaitfaitlaprièresurlatribune puis qu'il était descenduen reculantet qu'il s'étaitprosterné. Il n'yapasde malnonplussilefidèleseplace plushaut que I'Imam car Abou-Hourayraha fait la prièreen amontd'unemosquéetout en suivantI'officedirigéparI'Imam.(rapportépar Ach-Chafi'i). Il estdétestablequeI'Imamprocèdeà une prièresurérogatoireaumêmeendroitquecelui prévupourla prièreprescrite,silesdeuxcom- protent le même nombre de rakaâtes,con- formément au Hadith rapporré par Abou Daoud et que Al-Moughirah attribue au 94
  94. 94. Prophète.CependantAhmad a dit: Jen'ai connuceHadithqueselonla versiondeAli. Le fidèle ne doit pasquitter I'office avant I'Imam,conformémentàlaparoleduProphète (p. et b. d'Allah sur lui), qui a dit: <Neme devancezni à laprosternation,ni àlagénuflex- ion, ni pourquitterleslieux>. Il estdétestablepourquelqu'und'autreque I'Imam dechoisirun endroitdéterminédansla mosquéepoury prierexclusivementlesprières obligatoires,carle Prophète(P. et b. d'Allah surlui),a interditdesefixerun lieu'àla man- ièred'un chameau'.Il estexcusabledenepas assisterà laprièredu vendrediet à laprièreen groupe,si I'on est malade,si I'on craint de perdre des bienspersonnelsou qu'on a en depôt, car le mal qui peut en résulterest beaucoupplusimportantque le mouillagedes vêtementsparlapluiequiconstitueuneexcuse valablepournepasy assister. 95
  95. 95. Il y a d'ailleursun accordunanimelà-dessus et celàestconformeà ce que rapPorteOmar qui a dit: Le Prophète(P.et b. d'Allahsurlui) faisaitdireaumuezzin,aumomentdeI'appelà la prière lorsque la nuit était fraiche ou pluvieuseaucoursduvoyage:'Priezchezvous' (attestéparAl-BoukharietMoslem).Cesdeux derniersont aussirapporté ce Hadith selon Ibnou Al-Abbasqui a dit à sonmuezzin,lors d'unejournèepluvieuse,un vendredi:"Après avoir dit: je témoigneque Mohammedestle Messagerd'Allah, nedispas:Venezà I'office, maisdisplutôt:Priezchezvousr'. Il sembleraitque les gensd'alorsavaient désapprouvécelà,alorsil a dit: Quelqu'unde meilleurquemoiavaitdéjaagiainsiàsavoirle Prophète(P.etb. d'Allahsurlui)etj'ai détesté vousfairesortirdanslaboueet laglaise. Il estdétestabledeseprésenteràlamosquée aprèsavoirmangédeI'ailoudeI'oignon,même s'il n'y a personne,decraintedenuireauxanges aveccelà. 96
  96. 96. AU NOM D'ALLAH. CLEMENT ET MISERICORDIEUX CHAPITRE CONCERNANTLA PRIEREDE CELUI QUI A UNEEXCUSE - Le maladedoit accomplirsaprièreenposi- tion debout lorsque celle-ciest prescrite, (Fardh), conformément au Hadith de Imrane:<Faiston officedebout,et si tu ne peuxpas,faisle assis,si tu nepeuxpasnon plus,alorstu lefaissurle côté"rapportépar Al-Boukhare.Et An-Nassa'iaajouté:"Et si tu ne peuxpasfaisle mêmecouchésur le doso.Onsimuleraalorslaprosternationetla genuflexionau moyend'un mouvementde Iatêtequiseraplusaccentuépourlaproster- nation, conformémentà la parole du Prophète(P. et b. d'Allahsurlui):"Quand je vousintimeunordre,faitesencequevous pouvez>. â t 97
  97. 97. La prière obligatoireest valable, sur une montureàI'arrêtouenmarche,siI'oncraint d'être gênépar la boue ou la pluie, con- formémentau Hadith cité par Yâlâ Ibnou Oumayah,rapporté par At'tirmidhi qui a ajouté: les gensde sciencesagissentcon- formémentà celà. Le voyageurraccourciraparticulièrementla prièredequatreraka'ates(en la réduisantà deux)commeil lui estpermisdenepasfaire lejeûnependantle Ramadan.S'il estdirigé parquelqu'unquidoitaccomplirsaprièreen entier, il devrala compléter.S'il s'installe dansun endroit pour quelqueraisonsans avoir I'intentiond'y résider,et sanssavoir quandil pourrapartlr,ou s'il estempeché par la pluieouparla maladie,il raccourcira toujours. Il y a quatrerèglesspécifiquesauvoyage: le raccourcissementet le groupement(des prières),lefaitdepasserla mainmouillésur 98
  98. 98. leschaussetteset la rupture dujetne. Il est permisauvoyageurdeprier enmêmetemps et consécutivementles deux prières du Dhohr et du Asr ainsique celled'Al-Mag- hrebetd'Al-IchaaumomentconscréàI'une desdeux.Il estcependantplusméritoirede ne pas le faire, à I'exception des deux groupementsde cesprièresà Arafah et à Mouzdalifah. Il estpermisaumaladed'enfaireautant, s'il craint quelquefatigue; parce que le Prophète(P. et b. d'Allah sur lui) avait groupélesdeuxofficesbien qu'il n'étaitpas ensituationdepeurou devoyage. La femmeen périodede règlesanormales peut égalementgrouperlesprièrescarcela estuneformedemaladie. Ahmad a prouvéque la maladieestplus éprouvante que le voyage en disant: "Lorsqu'onest résidenton peut réunirles 99
  99. 99. prières précitées, par nécessitéou pour raisondetravailr',etenajoutant:laprièreen situation de peur est validée selon le Prophète(P.etb.d'Allahsurlui)danssixou sept cas permis et personnellernentj'ap- prouvela manièrecitéeparSahlconcernant la prièreexécutéepar le Prophèteaucours de la bataillede Dhat-Arrika':"Une partie desfidèless'étaitrangéeaveclui et I'autre face à I'ennemi;Il a accompliune raka'a avecceux qui étaientaveclui et s'estmis debout; les fidèlesont alors achevéleur peièreet sont partis se rangerfaceà I'en- nemi; la secondepartie des fidèles est arrivée.Alors leProphèteaaccomplienleur compagniela raka'asuivantepuis il s'est assis;ces derniersterrninènentalors tout seuls;ensuiteil a prononcéle salut(final) aveceux. (Hadith approuvépar Bokhariet Moslem). Ahmad, Abou Daoûdet Annassairappor- tentqu'il avaitaussilapossibilitédedirigerI'of- iûs
  100. 100. fice entier avecchacundesdeuxgroupes,et de salueravecchaquegroupeà part. - Il est souhaitableen état d'alertede porter lesarmespendantI'officeconformémentà la parole d'Allah Tout Haut: [Qu'ils prennet feursarmes(S.lesfemmes,v. 102)1.Maison ne peut considérercelacommeune obliga- tion car Allah le Tout Haut dit dansle même verset:[Vous ne commettezaucunpéchési, incommodéspar la pluie ou malade,vous déposezvosarmesl.Si l'étatd'alerteempire il fait célébrerI'officeen marchantou même sur lesmontures,quecesoitfaceà la Kâaba ou pas, conformément à la parole du Tout Haut: [Mais si vous craignez (un grand danger), alorspriez en rnarchantou sur vos montures.(S.La Vache,v. 239).IIfait alors l'accomplir par simulation autant que faire se peut; ainsi le gestepour la génuflexion seramoinsprononcéversle basquecelui de la prosternation. 101
  101. 101. Il n'est cependantpas permisde célébrer cetteprièreengrouPes'il n'estpaspossiblede suivrecomplètementI'Imam. t02
  102. 102. AU NOM D'ALLAII, CLEMENT ET MTSER,TCORDIEUX CHAPITRE DE LA PRIÈREDU VENDREDI C'est un devoir à accomplir,à titre indi- viduel,partoutmusulmanadulte,sage,desexe masculin,libre,résident.Siquelqu'uny assiste bienqu'il ne soitpastenude la faire,ellelui seravalable. - Si quelqu'unen regointune raka'a.qu'il I'achèvealorsen tant que prièredu Ven- dredi,sinonil la termineà la manière<iela prièredu Dhohr. Il estnécessairede prononcerdeuxser- monscomprenantla louangeàAllah, lafor_ muledes'deuxtémoignages'etdesexhorta- tionsdenatureà éveillerla conscience:cela 103
  103. 103. s'appelle'Khotba' (Discours).Le sermon seraprononcésur un 'Mimbar' ou quelque podiumassezélevé;I'Imammontele Mim- bar,sedirigeverslesfidèles,lessalueets'as- sied. Il restera alors assisjusqu'à la fin de I'appel à la prière, conformément du Hadith de Ibnou Omar raPPorté Par Abou Daoûd. Il s'assoit un instant, entre les deuxsermons,contbrmémentau Hadith de Omar, cité par Bokhariet Mos- lem.L'Imamsemetdeboutpourprononcer le sermon,conformémentà ce qu'à fait le Prophète(P.etb. d'Allahsurlui),il regarde droitdevantlui etécourtele sermon. La prière du Vendredi comporte deux raka'ates,I'Imam récite à hautevoix Al- Fatihasuiviede préférencepar la sourate 'Le Vendredi'lorsdelapremière,etlasour- ate 'Les Hypocrites'lors de la secondeou encorerespectivement 'Le Très Haut' et 'L'Enveloppante'.Un Hadithattestequ'on peutréciterI'uneouI'autredeI'ensemblede cessourates. 104
  104. 104. A la prière du I'aubedu Vendredi,on récite la sourate'La Prosternation'et la sourate'L'Homme' sanspourautantfairede ces récitationsune habitudecar cela est détestable. SiI'AidcoincideavecunVendredi,celuiqui auraassistéàlaprièredeI'Aid n'estpastenu d'assisterà celledu Vendredi,à I'exception deI'Imam,QuisedoitdeI'accompir. Selonla 'Tradition'onaccomplitdeuxou quatreraka'atesaprèsI'officeduVendredi, et rienn'estprescritavant.Néanmoinsil est louable de faire quelque oeuvre surérogatoire.Il estdela'Tradition'ausside selaver,spécialementpourle Vendredi,de securerlesdentsavecle 'Siwâk',desepar- fumer,deporterlesmeilleursvêtements,de se dirigerversla mosquéeasseztôt et à pieds. Lors du deuxièmeappel, il devient 105
  105. 105. obligatoired'y aller avecquiétudeet humi- lité. Il estlouabledes'approcherdeI'Imam et de multiplier les invocations ce jour là dans I'espoir que leur formulation coincide avec I'heure du Vendredi pendantlaquellelesvoeuxsontexaucés.Le momentle plusfovorablepour cesinvoca- tionsest la dernièreheureaprèsla prière d"Al-Asr', aprèss'êtrepurifiéet en étantà I'attentedelaprièredu 'Maghreb',caronest considéréalorsen situationde prière.On multiplelesbénédictionssurle Prophète(P. etb. d'Allahsurlui)àlongueurdejournéeet toutela nuit (duVendredi). Il estdétestablededépasserlesgensassis' pardessusleursépaules,saufsiI'onconstate unebrècheet quecelaestinévitablepoury accéder. On nedoitpasfaireleverquelqu'unpour s'asseoirà saplacemêmes'il s'agitde son esclaveou desonproprefils. 106
  106. 106. Quandon arrivependantqueI'Imampro- nonce le sermon, on ne doit pas s'assoir avantd'avoiraccomplideuxraka'atesassez succintes. Il nefautni parlerni s'amuserpendantle sennon, conformément à la parole du Prophète(P. et b. d'Allah surlui) qui a dit: <Celuiqui toucheuncaillouc'estcommes'il tient desproposvainsr',Hadith attestépar At-Tirmidhy. Si on estattientdesomnolence.on devra changerde place conformémentà I'ordre donnéparle Prophête(P. et b. d'Allahsur lui), HadithattestéparAt-Tirmidhy. 107
  107. 107. AU NOM D'ALLAH, CLEMENT ET MISERICORDIEUX CHAPITRE CONCERNANT LA PRIÈRE DES DEUX FÊTES(Aîd) Lorsqu'onn'estinformédeI'Aîd qu l'après- midi, la célébrationde la fête et de I'officese feralelendemain. Selonla 'Traditon'on doit sehâterpour le sacrificede 'Al-Adh'hâ' et s'attarderpour la fêtede rupturedu jeûne.Avantd'allerà l'of- fice,onromptlejeûneenmangeantunnombre impairdedattes.Quantaujour d'Al-Adh'hâ, on ne mangeraqu'aprèsavoir fait la prière. Lorsqu'ons'enva par un chemin,on revient parun autre. Il estdela 'Tradition'd'accomplirI'officede I'Aîd dansunlieudésertassezprochedelaville r08
  108. 108. ou du village. On fera une prière de deux raka'ates.Au coursdelaprièreI'Imamformul- era la Takbirahd'entréeen prière,ensuiteil prononcera'Al-lahouAkbar' àsixreprises;dès qu'il setient deboutpour Ia seconderaka'ail proclamera'Allahou Akbar' cimq fois en lev- ant lesmainsà chaque'Takbirah'.il récitrala sourate'LeTrèshaut'etlasourate'L'Envelop- pante'.Lorsqu'ilauraterminélaprièreil ferale sermon. Il n'yapasde prièresurfogatoire,ni avantni aprèsla prièredeI'Aid à I'endroitoùellea été célébrée. Il estdela'Tradition'deproclamer'leTak- bir' lorsdeI'officedesdeuxfêtesetdeleclamer tout haut dansles mosquées,sur les routes, parmileshabitantsdesvillageset descontrées. Celaestrecommandénotammentàlasoiréede chacunedesdeuxfêteset aumomentoù on se dirigepour I'office. 109
  109. 109. A I'occassionde I'Aid Al-Adh'hâ, on com- menceun 'Takbir'illimitéaucoursdesdix pre- miers jours du mois de Dhoul-Hijja. Cela devientprescrità partir de la prière Al-Fajr de I'aube du jour de Arafah jusqu'à la prière d'Al'Asr dupremierjour de'Tachrik'(1le,12e et 13ejour deDhil-Hijja). Il est ausside la 'Tradition' d'être assiduà I'accomplissementde bonnesoeuvreslors des dixjours(deI'Aid). ll0
  110. 110. AU NOM D'ALLAH, CLEMENTET MISERTCORDTEUX CHAPITRE CONCERNANTLA PRIÈREDE L'ECLIPSE Elle s'effectueà partirdu momentde l'èc- lipsejusqu'àla réapparitiondusoleil.C'estune traditionexpressémentdûe,queI'on soitrési- dentou en voyage,mêmede la part desfem- mes.Il estrequisd'invoquerAllah,defaireSon rappel,dedemanderSonpardon,delibérerles esclaveset de fairela charité.Elle n'estpasà refaire,mêmesila réapparitionnes'opèrepas toutdesuiteaprès.Néanmoinslesgensdoivent continuerlerappeletI'invocationd'Allahetlui demanderpardonjusqu'àla réapparition. L'appelà cetteprièresefait en disant:'La prièreréunitlesfidèles'.Elle comportedeux rak'atesaucoursdesquellesla récitationsefait Iu
  111. 111. à hautevoix, avecunelonguerécitationet en prolongeantla génuflexionet la prosternation. A chaqueraka'a on fera deux génuflexions dont la secondeseramoinsprononcéeque la première;puison prononcele'Tachahoud'et le salutfinal. SiI'astreréapparaitavantlafindeI'otïice,on écourteraalorsleresteconformémentàcequ'a dit le Prophète(P.etb. d'Allahsurlui): "Priez et invoquezjusqu'àce que se dégagece qui vousgènen. n2
  112. 112. AU NOM D'ALLAH. CLEMENT ET MISER,ICORDTEUX CHAPITRE CONCERNANT LA PRIÈRE FOUR L'OB. TENTION DE LA PLUIE C'estune traditionconfirméeà fairepar le résidentet le voyageur,au mêmetitre que la prièredeI'Aid. Il estdetraditiondel'accomplir audébutdelajournée.Ony vaavechumilitéet supplication,conformémentau Hadith de Ibnou Abbas,confirméparAt-Tirmidhy. C'est l'Imam qui dirige alorsl'office,puis prononce un seul sennon, dans lequel il demandera au Seigneur Son pardon à plusieurs;il invoqueralonguementen levant lesmainset en disant:"'O Allah' arrose-nous d'une pluie bienfaisante,calme,souhaitable, féconde, abondante,généralisée,continue, u3
  113. 113. utile, non nuisible,immédiatenon tardive.<O Allah abreuve Tes créatures hommes et animaux,répandssur nousTa miséricorde,et redonnelavieàTon paysmort. O Allah arrose- nousd'unepluiefineetfaisquenousnesoyons pas parmi les désespérés.O Allah nous Te demandonsune pluie de miséricordenon de souffrance,de calamité,de destructionet de déluge.O Allah lesgenset lepayssontdansun état de fatigue, de débauched'effortset de malaisetelsqu'on ne s'enplaint qu'à Toi. O Allah faispousserpournou,lesplantes,etfais que les mamellessoient abondantesen lait; abreuve-nousdesbienfaitsdu cielet faisnous don de Tes bénédictions.O Allah nous Te demandonspardon.carTu escertainementle meilleurpardonneur;envoienou doncle Ciel avecunepluieabondante. Il estpréférabledesemettrefaceàla Kiblah (endirectiondela Kaâba)lorsdelaprononcia- tion du sermon;ensuiteI'Imam changerala positiondespansdesatogeenportantceluide l14
  114. 114. droiteverslagaucheet viceversa,parcequele Prophète(P. et b. d'Allah surlui) avaittourné ledosauxgens,s'étaitdirigéverslaKibtahpuis il avait intervertilespansde sonhabit.Hadith approuvépar (Bokhari et Moslem).L'Imam fera desinvocationsà voix basse,lorsqu'ilest faceà la Kiblah. La tradition est également respectéesilesfidèlesdemandentlapluie,à la suitede leurprièrerituelleou lorsdu sermon du vendredi. Il estsouhaitablede resterdehorsquandla pluie commenceà tomber, de faire sortir ses affairesetsesvêtementsafindelesexposeràla pluie,desortiràIavalléeaumomentoùleruis_ seaucoule,de fairesesablutionet dedireen voyantla pluie: "O Allah faisquecelasoitune pluieabondanteet bienfaisante>. SiI'eaumonteet queI'oncraintdesinonda_ tions,il estsouhaitablede dire: ..OAllah, fais en sortequela pluieserépartissesuÏlesalen- tours,nonpasseulementsurnous,maissurles It5
  115. 115. duneset les monticules,les valléeset lesplanta- tions>. Lorsque la pluie tombe, on invoque Allah en disant:Nousavonseu de la pluie grâceà Allah et par Samiséricorde. Lorsqu'on voit un nuage et lorsque le vent souffle,on doit demamderà Allah denousfaire bénéficierde sesbienfaitset d'éloignerde nous sesinconvénients. Il n'estpaspermisd'injurierle vent,maison dira: <O Allah, je Te demandelesavantagesde ce vent, de ce qu'il contient comme bienfait ainsique du meilleur aspectdont il estporteur. Préservemoi contre sesinconvénientset des méfaits dont il est porteur; O Allah, fais en sorteque cela soit une miséricordeet non un châtiment.Que celasoit un vent bienfaiteuret non dévastateur. Quandonententletonnerreetlafoudre,on dira:"O Allah ne noustuepasavecTon cour- roux,nenousfaispaspérirparTon châtiment l16
  116. 116. et assurenotre sauvegardebien avant tout cela. Que soitlouéCelui dont le tonnerreàglorifiéla louange, ainsi que les angessousI'effet de Sa crainte. Quand on entendle braiementd'un âneou I'aboiement d'un chien, on demandera qu'Allah nous préserve contre le diable, et lorsqu'onentendle chantd'un cop on demand- era d'être touchépar la grâced'Allah. n7
  117. 117. AUNOMD'ALLAH.CLEMENTETMTSERICORDTEUX CHAPITRE CONCERNANTLES FUNERAILLES De I'avisde tous,il estpermisdesesoigner (lorsqu'onestmalade)et celanevapasà I'en- contredela confianceplacéeenAllah. Lessoinsparlefeusontdétestables,cependantla préventionest souhaitable.Il est interditde se soigneràI'aided'unproduitproscritquecesoitun aliment,uneboissonou le sond'uninstrumentde divertissement,conformémentà la parole du Prophète (P. et b. d'Allah sur lui) qui a dit: <Nevous soignerpasavecun interdit.Il estproscritde porteruneamuletteou un talisman. Il estde la Tradition,de sesouvenirde la mortetdes'ypréparer.Il estlouablederendre ll8

×