Rétro planning sur les
commandes urgentes
• Un seul objectif : augmenter au
maximum notre réactivité à honorer
notre engag...
L’analyse des besoins (démarche prioritaire/essentielle)
•

Audit d’organisation.

•

Analyse de la coordination des servi...
Méthode de gestion des flux : la cartographie de la chaîne
de valeur
La Cartographie de la chaîne de valeur est aussi appe...
Démarche de la cartographie de la chaîne de valeur
La méthode de cartographie de la chaîne de valeur se réalise en trois
p...
La gestion des flux

•

Identifier, Analyser et diminuer toute forme
de gaspillage ou de mauvaise utilisation des
ressourc...
Les différents types de flux logistiques
Dans l’espace, on distingue deux catégories de flux logistiques :
les flux logist...
L’ équipe logistique
•

Equipes qualifiées, homogènes et structurées avec des moyens
adaptés.

•

Encadrement afin d’assur...
Maîtrise du processus
Optimisation de mise en
stock/consultation en temps réel.
Gestion de traçabilité/date de
livraison.
...
Transporteurs
Après l’organisation du flux interne.
Créer un vrai partenariat avec les transporteurs par :
•

La mise en p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rétroplanning sur commande urgente

1 403 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 403
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
279
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rétroplanning sur commande urgente

  1. 1. Rétro planning sur les commandes urgentes • Un seul objectif : augmenter au maximum notre réactivité à honorer notre engagement sur les commandes urgentes. Analyse globale afin de déterminer de façon précise les moyens à mettre en œuvre et d’assurer la qualité de notre prestation.
  2. 2. L’analyse des besoins (démarche prioritaire/essentielle) • Audit d’organisation. • Analyse de la coordination des services: planification, production, préparation, logistique. (flux d’information, moyen de communication, procédure mise en place, moyen informatique opérationnel et compatible entre les services, planification des commandes en fonction du temps (TRS) de toutes les opérations, etc.) • Elaboration de la cartographie actuel des flux (en fonction des priorités de fonctionnement et d’activité). (cartographie spaghetti, diagramme d’hishikawa, etc.) • Recherche de solutions efficaces et rentables: étude de faisabilité, plans d’implantations, d’aménagement, étude de coût phase par phase. La réussite du projet dépend du soin apporté à cette étape
  3. 3. Méthode de gestion des flux : la cartographie de la chaîne de valeur La Cartographie de la chaîne de valeur est aussi appelée Cartographie des Flux de Valeur (CFV) . C’est une représentation schématique des différents flux logistiques d’une entreprise ou d’une fonction de l’entreprise. La cartographie de la chaîne de valeur trace dans un graphe l’ensemble des flux des matières et d’informations. Toutes les activités incluent dans le processus sont représentées à l’aide de symboles (pictogrammes) simples, et un accent est porté particulièrement sur : • L’analyse des délais (durée des cycles, les temps d'arrêt, temps de changement des outils …). • L’analyse de la qualité des produits (nature des défauts, nombre de défauts, origine…). • L’analyse des stocks intermédiaires (tailles des lots, taille des stocks et en-cours, coûts). • L’analyse des opérations de manutention et transport (nombre de mouvements, coûts). • L’analyse de l’emploi des ressources (quantité, rendement, efficacité, productivité …). • L’analyse des flux d’information (nature et quantités). Etapes importantes
  4. 4. Démarche de la cartographie de la chaîne de valeur La méthode de cartographie de la chaîne de valeur se réalise en trois phases : Phase 1 : Cartographier la situation actuelle afin de visualiser et comprendre l'état présent des activités (nature des activités inclues dans chaque flux, ordre et temps d’exécution, ressources affectées…). Phase 2 : Faire une analyse critique de chaque flux, repérer toute forme de gaspillage, retracer le processus optimisé en prenant le soin d’éliminer dans chaque flux, les activités à non valeur ajoutée. Cartographier la situation future. Des jeux de couleurs différents sont utilisés sur les symboles afin faciliter l'identification, sur la nouvelle carte, des points à améliorer. Phase 3 : Proposer des actions correctives. Détailler dans un planning leur ordre, délai et coût d’exécution. Concevoir les outils de contrôle en désignant les responsables et la périodicité de mise à jour de chaque rapport. Suivre l’avancée des améliorations jusqu’à l’atteinte des objectifs. 3 étapes planifiées
  5. 5. La gestion des flux • Identifier, Analyser et diminuer toute forme de gaspillage ou de mauvaise utilisation des ressources dans le processus d’approvisionnement, de fabrication ou de distribution. • Une étude est périodiquement menée pour déterminer à chaque fois les causes réelles du gaspillage, de les remonter au niveau de l’équipe de pilotage qui se chargera de lancer des actions correctives. Toutes les étapes sont analysées, calculées et organisées pour la réussite
  6. 6. Les différents types de flux logistiques Dans l’espace, on distingue deux catégories de flux logistiques : les flux logistiques internes et les flux logistiques externes. • A- Flux logistiques internes Flux de production : circulation de matières et composants dans le réseau de fabrication. Ces flux sont constitués par la chaîne des opérations de transformation, d’usinage, de manutention et de stockage intermédiaires. • B- Flux logistiques externes Flux d’approvisionnement ou flux amont : circulation des matières et consommables depuis le magasin du fournisseur jusqu’au magasin de l’entreprise cliente. Flux de distribution ou flux aval : circulation des produits finis ou semis finis de l’entrepôt de l’entreprise jusqu’à ce lui d’une autre entreprise cliente. Affiner l’organisation
  7. 7. L’ équipe logistique • Equipes qualifiées, homogènes et structurées avec des moyens adaptés. • Encadrement afin d’assurer le suivi, la sécurité et la performance. Matériels (répondant de façon fiable et performante aux exigences d'un transfert) • Zone de stockages adaptée et organisée. • Matériels de manutentions. • Emballages et protections spécifiques. • Camions dédiés (hayons élévateurs, etc.). • Opérations de levage, déplacement de charges. Professionnalisme et organisation
  8. 8. Maîtrise du processus Optimisation de mise en stock/consultation en temps réel. Gestion de traçabilité/date de livraison. Optimisation du planning de chargement. Consultation en temps réels des préparations de commande et du suivi d’expédition. Maîtrise de la logistique interne
  9. 9. Transporteurs Après l’organisation du flux interne. Créer un vrai partenariat avec les transporteurs par : • La mise en place d’un AQF pour déterminer le niveau de service qu'ils devront vous apporter pour une satisfaction du client optimum. • En déterminant les horaires ou tranche d’horaire a respecter pour un chargement optimisé. • Mise en place d’indicateur valider par les deux parties pour une coordination sans faille. Créer un vrai partenariat

×