Economie Aquitaine

259 vues

Publié le

Dossier

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
259
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Economie Aquitaine

  1. 1. Economie Aquitaine ! ! DOC.1. BONNE RÉSISTANCE DE TOUS LES TYPES D’ESPACES FACE À LA CRISE ÉCONOMIQUE !! À l’instar des grandes régions du Sud-Ouest et de la façade atlantique, l’Aquitaine a plutôt mieux résisté que le reste du pays à la crise économique débutée en 2008, en particulier grâce à son dynamisme démographique. Mais si l’emploi progresse, des disparités existent entre les territoires en raison des spécificités du tissu économique. Dans l’aire urbaine de Bordeaux, l’emploi a nettement progressé et le chômage est resté à son niveau de 2006. Les autres grandes villes d’Aquitaine suivent plus modérément cette tendance. Un peu plus fragilisées, les petites villes et les communes isolées qui ne bénéficient pas de l’influence des pôles ont cependant limité les effets négatifs de la crise. ! La situation économique est cependant à nuancer selon la taille des aires urbaines (définitions). Si l’emploi dans l’aire urbaine de Bordeaux augmente de 5,4 % entre 2006 et 2011, il ne progresse que de 0,6 % dans les petites aires de la région (figure 1). De la même façon, selon les territoires considérés, l’évolution de la population active des 25 à 54 ans est très différenciée : elle est nettement positive (+ 5,0 %) dans les communes multipolarisées et négative dans les communes isolées (- 0,9 %). ! ! SOURCE. HERVÉ HUART INSEE ! DOC.2. LE NOYAU DUR DE LA POPULATION ACTIVE NE PROGRESSE PAS PARTOUT !!!!!!!!!!! Doc.3. Le taux de chômage en 2013
  2. 2. DOC.3. UNE IMPORTANTE RESSOURCE TOURISTIQUE ! Le tourisme représente plus de 8 % de la richesse produite en Aquitaine. Son poids économique atteint 7,4 milliards d’euros pour 2011 : 6,4 milliards pour les dépenses touristiques stricto sensu et près d’un milliard correspondant à la valeur locative des résidences secondaires. La dépense touristique effective classe l’Aquitaine au troisième rang des régions de province. Les trois premiers postes de dépenses sont l’hébergement, puis les transports grâce à l’avion et enfin les restaurants et cafés. Depuis 2005, la contribution du tourisme à l’économie régionale reste stable.! ! Toutefois, les touristes modifient un peu leur consommation, avec davantage d’hôtellerie et d’activités culturelles.! !! L’Aquitaine ne manque pas d’atouts pour développer le tourisme de loisirs, de santé ou d’affaires : d’immenses plages, un climat agréable, un vignoble de renommée internationale, des sites de congrès (Bordeaux, Biarritz…). C’est aussi un patrimoine paysager et culturel diversifié et des sites remarquables classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco comme la juridiction de Saint-Émilion, le Verrou de l’Estuaire composé de la Citadelle de Blaye, du Fort Pâté et du Fort Médoc, le site préhistorique de la vallée de la Vézère ou encore certains quartiers de Bordeaux. Malgré la crise, la région profite d’une pointe de fréquentation touristique en 2011 avec plus de cent millions de nuitées.! !! Véronique Decret, Kevin de Biasi. Source. INSEE ! !!!!!!!!!!!!!! ! ! ! ! DOC.4. LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ SONT DEVENUS L’UN DES OUTILS PRINCIPAUX DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L’INNOVATION EN FRANCE. !! Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire donné, des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation pour développer des synergies et mener des projets collaboratifs et innovants. Il s’agit de permettre aux entreprises impliquées de prendre une position de premier plan dans leurs domaines en France et à l’international.! Le label « pôle de compétitivité » est octroyé par l’Etat par décision du comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire (CIADT). Il ouvre droit à avantages fiscaux et à des financements spécifiques. Ainsi avec le soutien des pouvoirs publics, nationaux et locaux, ainsi que des services aux membres du pôle associés, les acteurs des pôles concrétisent des partenariats et bâtissent des projets collaboratifs stratégiques de R&D. ! A ce jour 71 pôles de compétitivité ont été labellisés […]. Le CIADT du 12 juillet 2005 a labellisé en région Aquitaine 4 pôles de compétitivité dans les domaines suivants :! •de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués [Aerospace Valley],! •des lasers [Route des lasers],! •des procédés et des produits innovants pour [l’énergie]! •du pin maritime et de la filière forêt-bois-papier [Xylofutur].! Source : Direccte Aquitaine (direction régionale des entreprises, de la concurrence, ! de la consommation, du travail et de l’emploi d’Aquitaine.
  3. 3. DOC.5. L’AEROSPACE VALLEY, UN PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ BI-RÉGIONAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!! DOC.6. LA FORÊT, ENJEU D’AMÉNAGEMENT EN AQUITAINE Première utilisation du sol, loin devant l’agriculture et l’urbanisme, la forêt couvre 42 % du territoire aquitain ; de 24 % en Lot-et-Garonne à 67 % dans les Landes (France 27,6 %). Elle rassemble plus du dixième du total national. La filière bois, de l’amont (sylviculture) à l’aval (produits finis et commerce), joue un rôle important pour l’emploi de la région. Fin 2008, elle mobilise en Aquitaine 11 700 établissements, qui emploient 32 000 salariés. Élément essentiel du paysage régional, la forêt d’Aquitaine constitue un réservoir important de biodiversité et joue un rôle fondamental de protection de la qualité de l’eau, de régulation des eaux et de protection contre l’érosion des sols Les conséquences des tempêtes de 1999 et de 2009 sont multiples : en premier lieu elles anéantissent le capital forestier d’un grand nombre de sylviculteurs, la forêt landaise étant majoritairement privé. Les fonctions écologiques et sociales de la forêt sont profondément affectées. Les scolytes parasitent la forêt sinistrée par la tempête : après le passage de la tempête Klaus en janvier 2009, près de 37 millions de m3 de pin maritime sont restés à terre. Cette gigantesque manne de bois frais, récolté seulement en partie, a constitué un formidable terreau pour le développement des insectes sous-corticaux des pins. DRAAF (Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) d’Aquitaine, décembre 2010La consommation touristique représente 8 % du PIB aquitain !!!!!

×