1
Avec le digital
c’est le moment d’apprendre.
EDUCATION À L’ÈRE DU DIGITAL
Stéphane Ville
Une chance
extraordinaire
pour la connaissance
et l’apprentissage
2
3
Se former tout le temps et tout au long de la vie
4
Si la connaissance était un bien culturel comme les autres
5
Si je veux et quand je veux !
C’est BYOL
6
Apprentissage croisé, contextuel et fortuit…
Les contenus ont des
super-pouvoirs
Les contenus
ont des super-pouvoirs
7
8
9
Enseigner à l’envers
pour apprendre à l’endroit
Apprendre en
mode « Pull »
On apprend toujours seuls mais jamais sans les autres
Pr Philippe Carre
Le médium c’est le message
Marschall McLuhan
« Every breath you take
Every move you make
Every bond you break
Every step you take
I’ll be watching you »
Sting
Philosop...
Formation adaptative
La différence entre une carte routière et un GPS
Du faire savoir au savoir faire
Ce n’est pas la technologie
qui est compliquée, c’est le changement
Transformer les
collaborateurs en
« intrapreneurs »
Les plate-formes LMS
Entreprise, université, académie ou campus
Où souhaitez
aller demain ?
20
Merci
de votre
attention
Le e-learning pour faire face à la révolution du digital
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le e-learning pour faire face à la révolution du digital

340 vues

Publié le

Stéphane Ville présente aux Sommets du Digital 2016 la manière dont le e-learning permet d'intégrer la révolution digitale dans les entreprises.
Le livre des Sommets du Digital avec le contenu complet des conférences est disponible ici : http://www.editions-kawa.com/home/148-les-sommets-du-digital-2016-imaginer-demain-et-reussir-aujourdhui.html

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
340
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La transformation digitale de l’éducation est une chance extraordinaire pour la connaissance, pour l’humanité et pour l’entreprise
    Permet d’ouvrir au plus grand nombre, l’accès à des savoirs jusqu’ici réservés à une élite. Ex : les MOOCS représentent un tournant décisif
    Tout est libre, tout est ouvert, les écoles, les professeurs du monde entier ouvrent leurs contenus aux entreprises et au grand public;
    Les entreprises aussi, elles forment qui veut à leur métier ce qui leur permet de diffuser leur culture, leurs valeurs, d’expliquer leur métier
    cette véritable révolution sera extrêmement bénéfique : elle offrira une meilleure égalité des chances et une formation davantage tournée vers l’accès à l’emploi.
    Cela alimente aussi une manne économique colossale avec de nouvelles filières industrielles et des nouveaux services pour des milliers d’entreprises
  • Le monde a changé, la formation initiale avec un diplôme à 24 ans et plus rien ensuite, c’est fini
    Les trajectoires sont loin d’être aussi linéaires que par le passé.
    S’adapter et être immédiatement opérationnel est une nécessité pour les professionnels
    60% des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore
    Des nouveaux modes de collaboration, des nouvelles méthodes de management, il faut développer des compétences tout au long de sa vie
    Plus de personnes dans le monde possédant un smartphone dans leur poche, qu’une brosse à dent,
    Est-il sérieux de penser que nous pouvons vraiment apprendre comme hier ?
  • Si on s’intéresse à l’impact du digital sur d’autres secteurs, la presse et la musique
    Apparition de nouveaux business (l’abonnement)
    Montée de l’usager (accès à un catalogue mondial, broadcast yourself)
    Mise à plat et collaboration tout azimut (communauté, playlist sur RS, lien artiste auteur)
  • Centré sur l’individu plutôt que sur l’entreprise, on prone l’autonomie et le libre arbitre
    Avant l’apprentissage était centrée sur les besoins de l’entreprise,
    Aujourd’hui, l’accès à la connaissance sont centrés sur les besoins de l’individu, à la carte et à son rythme
    74% des organisations propose aux employés d’utiliser leur propre mobile pour travailler, c’est le BYOD (Bring your own Device)
    Je suis ici, je veux aller là bas, dans l’éducation, c’est BYOL (Bring your own Learning - Appel à l’autonomie)
  • L’informel/le formel, une connaissance sans cesse renouvelée, ce qui compte, c’est plus la destination, que le véhicule.
    Une myriade d’opportunité d’interagir avec du contenu pertinent et aves des experts sur tous les sujets : Blogs, Twitter, wikis, réseaux sociaux, video, etc.
    Si certains outils sont complètement désincarnés commes le sont les moteurs de recherches, d’autre sont des médiateurs, dans une communauté, avec des profesionnels..
    Le potentiel d’un outil comme LinkedIn
  • - Premier bénéfice, l’engagement avec l’Interactivité des contenus, la vidéo, l’audio, icono, exercices qui deviennent des jeux, notices et antisèches, les MOOC…
    La fin de l’obsolescence, les contenus ont plusieurs vies, sans cesse renouvellés
    Ils sont agiles, modifiés, complétés, déclinés, c’est de la matière vivante modulable et évolutive
    L’entreprise peut créer un véritable capital de contenus réutilisables à des fin de formation, avec un gain substantiel de temps et d’argent pour les produire. La formation kleenex qui coute un bras, c’est terminé
    Les contenus communiquent entre eux, ils vont s’agréger, ils vont être replacés dans un contexte particulier (un métier), et s’adapter à un écosystème personnalisé
  • Personne n’aurait imaginé il y a 20 ans que 300 000 étudiants puissent suivre à distance le même cours, dispensé gratuitement par une sommité de Harvard ou de Stanford.
    Coursera crée en 201), 3M d’inscrits pour les meilleurs facs du monde (+60 universités)
    En 2020, au moins une douzaine d’université proposeront de passer des diplômes avec du contenu 100% Mooc (évaluation & cerification)
    Le cours dispensé en ligne n’a de sens que relié à des forums d’échange entre apprenants avec dynamique de co-construction
    Le mooc c’est rien, c’est comme avant, des vidéos et des quizz, c’est gratuit et on peut s’inscrire où qu’on soit sur la planète
    Asynchrone, chacun à son rythme
  • S’applique à l’éducation comme à la formation
    c’est le modèle de la classe inversée, où présentiel et distanciel apportent des contenus différents et complémentaires
    Avant la formation : prise de note, lecture du manuel, visionner des vidéos
    En présentiel : Résumé, évaluation et rétroactions immédiate + Exercices ou devoirs
  • les idées des uns et des autres dans leur diversité, se mélangent, se croisent, s’entrechoquent, et se fertilisent
    Interaction sociale : partage de connaissance, d’expérience, méthodo, d’outils… Comme avant mais avec l’outil approprié
    Ex : des entreprises comme Saint-Gobain où des plateformes collaboratives sont instaurées pour favoriser les échanges et les discussions au sein de l’entreprise
    accès aux contenus de formation en mode « pull », à la demande, au moment où on en a besoin.
    En Push : Créer, distribuer et partager : avant réservé aux experts, aujourd’hui ouvert à tous

  • 1er support connecté à Internet en 2020, pas de pays occidentaux dans le top 10
    Le mobile ne change pas simplement les usages, il a changé l’alphabet et la syntaxe (SMS)
    Ce qu’il est possible de véhiculer via mobile est différent, cela change notre manière d’apprendre
    S’ évaluer rapidement avant, pendant et après une formation ou pour un meeting important, même dans les transports
    Plus ludique et plus motivant, plus instantané, donc au meilleur moment 
    Plus contextuelle, une formation qui s’adapte en fonction de l’endroit
    Plus mesurable, on génère autant de données qu’on en reçoit, on crée de la data
  • Doit-on avoir peur de la révolution des données au services de l’éducation
    Pour améliorer les contenus en identifiant les bonnes pratiques
    Augmenter les performances et l’impact des formations pour l’exercice de son objectif
    Etudier les comportements d’apprentissage pour mieux recommander, pour mieux personnaliser
  • Une carte routière, c’est bien quand on sait où on est, sinon
    algorithmes, psychologie cognitive et big datas… s'adaptant à un individu en temps réel, selon son rythme d'apprentissage, ses difficultés, ses facilités et ses préférences.
    Arizona State University, pionnière dans ce domaine : nombre de ses étudiants ayant validé un module +18%, taux d'abandon -47%, selon le rapport, Temps -25%
  • « Le e-learning néglige totalement les savoir-faire »
    C’est l’un des principaux enjeux du proche avenir du m-learning
    C’est la relation entre votre mobile et le monde physique
    Il s’agit d’une superposition d’informations en 3D, avec un effet d’immersion qui augmente la réalité perçue de l’utilisateur sur les plans visuels et sonores..
    L’apprenant pourra ainsi évoluer dans un univers particulier, comme celui des jeux video, dans un bloc opératoire, dans une centrale nucléaire en agissant sur des objets et des commandes.
    les serious games sont des outils qui proposent aux utilisateurs de vivre des expériences professionnelles virtuelles.
    Les joueurs se découvrent dans leur capacité à gérer la complexité des situations, à prendre des risques, à gérer leurs stress, à prendre des décisions dans l’incertitude… Les serious games apportent aux professionnels l’expérience indispensable qui leur permettra d’affronter les challenges de leurs quotidiens professionnels avec confiance et sérénité.
  • Le digital c’est plus une culture qu’une somme de technologies
    Il y a les champions du digital et les autres, La connaissance et la compréhension de l’usage des média sociaux, c’est large
    J’ai tellement d’outils, tellement de possibilité, j’ai accès à tellement ressources, comment s’immerger sans se noyer
    Comment remettre cette connaissance dans le contexte de mon job pour être performant
    Qui va m’aider à réussir ma transformation, qui sont les passeurs…
  • Internet bouge, les médias sociaux changent chaque jour, les objets connectés s’imposent, les consommateurs  s’adaptent très rapidement à ces mouvements de fonds, les collaborateurs doivent être acculturés : il n’y aura pas de retour en arrière
    Pour comprendre le nouvel environnement digital, l’elearning associé au réseau sociaux est une bonne entrée en matière
    Une conception pédagogique optimale motive les employés à être participatifs et devenir plus enclins à apprendre.
    Par exemple, des quizz et des analyses de situation
    Expliquer les relais de croissance liés au digital
    Apprendre à digitaliser leurs modèles économiques et à réduire leurs coûts grâce au digital
    Utiliser les Learning Analytics pour cultiver les bonnes pratiques
  • Dans la filière industrielle, les plateformes ont le feu en poupe avec des croissances + 25%
    Avant, elles ne permettaient que la gestion administrative des formations et des talents, assez mal d’ailleurs
    Aujourd’hui, elles proposent d’accéder à tous les matériels pédagogiques sur tous les supports web et mobiles
    Désenclave les silos et prône les relations transversales avec ses collègues, chat, forum, wiki, liens aux ressources externes
    Offre des activités pédagogiques et permet de scénariser des parcours pour atteindre un objectif
    Trace les progrès et les corrèlent aux résultats de l’entreprise
    Certaines vont plus loin (LCMS) et proposent d’impliquer les salariés dans une logique de co-construction des savoirs
  • L’entreprise devient apprenante et prescriptice
    L’université d’entreprise sert à developper une communauté et une culture adaptée au besoin de l’entreprise
    Est-ce une université, une académie, un institut, une école, un campus ?
    Pour certaines, cela dépasse le simple centre de formation : mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise, amélioration des performances, résolution de problèmes transverses, développement du leadership, promotion d’une culture commune…Il est donc urgent aujourd’hui de proposer une alternative solide qui place l’employabilité au cœur du dispositif de formation et l’utilisateur en position d’acquérir une véritable expérience terrain.

  • L’entreprise doit être agile et mettre en place un management agile qui prône l’auto-organisation et l’intelligence collective à tous les niveaux
    Qu’est il arriver à Kodak qui malgré ses milliers de brevets ne souhaitait pas fragiliser son business model ?
    Que vont proposer les assureurs avec l’assurance de la voiture individuelle qui tombe en panne ? (Google car, blabla car)
    Pas vraiment de feuille de route, l’organisation doit être agile, la communication et les contenus pédagogiques doivent être agiles
    Le digital c’est la trousse à outil
  • Que retirez vous des sommets du digital ?
    Quel objectif vous êtes vous fixé et quel est votre plan ?
    Comment allez vous organiser votre prochain trajet, par quels moyens ?
    Tout est ouvert, vous avez accès à toute les connaissances pour apprendre et tous les outils pour interagir avec des experts
    La transformation digitale est pour l’éducation et l’apprentissage une opportunité sans précédent,
    Profitons en…
  • Le e-learning pour faire face à la révolution du digital

    1. 1. 1 Avec le digital c’est le moment d’apprendre. EDUCATION À L’ÈRE DU DIGITAL Stéphane Ville
    2. 2. Une chance extraordinaire pour la connaissance et l’apprentissage 2
    3. 3. 3 Se former tout le temps et tout au long de la vie
    4. 4. 4 Si la connaissance était un bien culturel comme les autres
    5. 5. 5 Si je veux et quand je veux ! C’est BYOL
    6. 6. 6 Apprentissage croisé, contextuel et fortuit…
    7. 7. Les contenus ont des super-pouvoirs Les contenus ont des super-pouvoirs 7
    8. 8. 8
    9. 9. 9 Enseigner à l’envers pour apprendre à l’endroit
    10. 10. Apprendre en mode « Pull » On apprend toujours seuls mais jamais sans les autres Pr Philippe Carre
    11. 11. Le médium c’est le message Marschall McLuhan
    12. 12. « Every breath you take Every move you make Every bond you break Every step you take I’ll be watching you » Sting Philosophe Internet
    13. 13. Formation adaptative La différence entre une carte routière et un GPS
    14. 14. Du faire savoir au savoir faire
    15. 15. Ce n’est pas la technologie qui est compliquée, c’est le changement
    16. 16. Transformer les collaborateurs en « intrapreneurs »
    17. 17. Les plate-formes LMS
    18. 18. Entreprise, université, académie ou campus
    19. 19. Où souhaitez aller demain ? 20
    20. 20. Merci de votre attention

    ×