Twitter Express CMFO

296 vues

Publié le

Formation sur l'utilisation de Twitter par les organismes communautaires.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
296
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Twitter Express CMFO

  1. 1. Maîtrisez cet outil en seulement 5 étapes Par Hugues H. Lhérisson @hlherisson Préparé pour le Centre multiservices des francophones de l’Ouest d’Ottawa (CMFO) @cmfo
  2. 2. Avertissement Cette présentation a été préparée à des fins strictes de formation pour l’organisme CMFO. Elle est partagée pour des raisons académiques. Les idées ou opinions présentées dans cette présentation n’engagent que son auteur et non son employeur. Pour tirer un meilleur profit de cette présentation, il est recommandé d’avoir un formateur. Prévoyez au moins une heure et un groupe de 15 personnes maximum. Hugues H. Lhérisson ne doit pas être tenu responsable de l’utilisation de cette présentation pas d’autres personnes.
  3. 3. Objectifs Familiariser les participants aux médias sociaux Explorer les possibilités qu’offre Twitter aux organismes communautaires Inviter les participants à faire l’expérience de Twitter.
  4. 4. Plan de la présentation Étape 1 : Échanges et discussion Étape 2: Médias sociaux (Twitter) et communications Étape 3 : Comment ça fonctionne Étape 4: À faire: pour profiter du potentiel de Twitter Étape 5: À éviter: pour se respecter et respecter les autres
  5. 5. Étape 1: Échanges et discussion  Quels sont les mots ou les idées qui vous viennent à l’esprit lorsqu’on parle de médias sociaux?  Quels sont les médias sociaux que vous connaissez?  Connaissez-vous des gens qui utilisent les médias sociaux sur une base régulière?  Connaissez-vous des gens qui en usent trop ou qui ont développé une addiction?  Quels pourraient être selon vous les bénéfices pour un organisme comme le vôtre d’utiliser les médias sociaux?  Pensez-vous que les médias sociaux vont disparaître et que la mode va passer?
  6. 6. Étape 2: Médias sociaux (Twitter) et communications Plus qu’un outil de plus Les médias sociaux offrent plus qu’une plateforme supplémentaire pour communiquer. Les messages ont tendance à être plus courts, écrits en style « point-form ». « Dans les petits pots, les meilleurs onguents » devient la norme. Les textes courts contenant des listes et des « trucs et astuces » ont plus de chance d’être lus et partagés. Les messages contiennent souvent des références à d’autres textes en utilisant des hyperliens.
  7. 7. Étape 2: Médias sociaux (Twitter) et communications Les communiqués de presse sont écrits en pensant à la phrase de moins de 140 caractères qui sera publiée sur Twitter. Les opinions individuelles peuvent avoir autant d’influence que celles des spécialistes reconnues. Transmédia : on utilise Twitter et Facebook pour partager des articles, des blogs et des vidéos. Twitter est intégré aux émissions de radio et de télévision.
  8. 8. Étape 2: Médias sociaux (Twitter) et communications Ne laissez pas les scandales vous effrayer: Vous contrôlez à 100% ce que vous publiez (le piratage existe, mais c’est un phénomène différent.) Les organisations exercent davantage de contrôle sur le contenu de leurs messages. Le silence n’est plus d’or. Ne pas communiquer peut vouloir dire qu’on cache des choses.
  9. 9. Étape 2: Médias sociaux (Twitter) et communications Comment ouvrir un compte Twitter Choisissez un bon nom d’utilisateur, car il est permanent. Utiliser un nom d’utilisateur qui vous identifie bien. Décrivez-vous tel que vous êtes. Pour un organisme, la mission doit suffire. Si vous travaillez pour une organisation, prenez le soin de bien connaître sa politique concernant les médias sociaux. Indiquez que vos opinions n’engagent que vous. Votre description personnelle peut changer avec le temps.
  10. 10. Étape 3 : Comment ça fonctionne Les fonctions : Composition des messages Hashtag (#), mot-dièse ou mot-clic : suivre les tendances ou les conversations réunies sous un même mot-dièse. Suivre quelqu’un et être suivi (abonnés et abonnements) Les Messages Directs (DM en anglais) permettent de communiquer en privé. Les listes: regrouper les comptes qui se ressemblent: Politiciens, médias, célébrités, …
  11. 11. Étape 3 : Comment ça fonctionne Caractéristiques d’un bon Tweet: Se créer une personnalité de messages en messages (nous avons tous une personnalité, il faut seulement en être conscient.) Laissez toujours quelques espaces pour les réactions : n’utilisez pas les 140 caractères. Ne jamais publier un lien sans y ajouter un commentaire ou le mettre en contexte. Par exemple: Très bel article sur X sujet. … L’organisme X vous invite à vous inscrire à ses activités. Les travaux dans les locaux de X avancent bien (photo.)
  12. 12. Étape 3 : Comment ça fonctionne Caractéristiques d’un bon Tweet: Si plusieurs personnes écrivent sur un compte Twitter corporatif, elles peuvent ajouter leurs initiales respectives précédées de ^ à la fin des messages. Par exemple : Nous vous invitons à notre assemblée générale qui se tiendra le 14 juin 2013 dans nos locaux. ^HL Ne jamais faire de fautes d’orthographe: les phrases sont si courtes que les fautes paraissent très grosses. Ne pas se sentir obligé de réagir très vite au risque de faire des fautes d’orthographe.
  13. 13. Étape 3 : Comment ça fonctionne Caractéristiques d’un bon Tweet : Mettre les mots-clic (#xyz) pour identifier la communauté à qui s’adresse le message. Les mots-clic ou mots-dièse: Permettent de suivre les conversations d’une catégorie de personnes ou d’organisations sans nécessairement s’abonner à elles. Permettent de suivre des conversations de gens ou de groupes de gens quand on ne veut pas qu’ils sachent qu’on les suit.
  14. 14. Étape 4 : À faire… Être disponible au moins une heure après avoir envoyé un Tweet en cas de réactions. Un Retweet (RT) équivaut à souscrire à l’idée de l’auteur. Sinon, il faut le clarifier. Par exemple : Voici un exemple à ne pas suivre… Je ne partage pas l’opinion suivante… Suivez les utilisateurs (parfois des artistes) qui ont de très nombreux abonnés, car ce sont les meilleurs « formateurs »: par exemple Commandant Chris Hadfield @Cmdr_Hadfield (Agence spatiale canadienne.) Si vous ne voulez pas les suivre, mais recevoir leurs messages, créez une liste « Vedettes » ou « Bonnes pratiques. »
  15. 15. Étape 4 : À faire… Ce que les gens « RT » ou « Préfèrent » le plus : Les photos d’équipes de travail. La nature: couchers et levers du soleil. Les chats (Compte corporatif: utiliser votre jugement, mais ça peut marcher) Les phénomènes météorologiques rares (des citoyens qui poussent un autobus pris dans la neige) Les pensées de gens célèbres (avérées. Faites attention aux canulars.)
  16. 16. Étape 4 : À faire… On RT beaucoup les articles qui portent des titres indiquant un contenu très court, ciblé, léger et utile. Par exemple:  « Comment améliorer son français sans effort.» « Les 3 fautes de français les plus commises.» « Les 10 meilleurs restaurants francophones d’Ottawa.» « Saviez-vous que (X personnage) avait des origines africaines?» « Sept mots pour décrire notre nouveau bâtiment.»
  17. 17. Étape 5 : À éviter… Ouvrir un compte et ne jamais tweeter. Opiner sur la religion ou la politique (À moins qu’il s’agisse de votre mission.) Attaquer les opinions d’autrui. Lier son compte à Facebook et tweeter plusieurs fois durant la même heure (lors d’une conférence.) Tweeter des vidéos, photos, ou pire des blagues etc. qui ont déjà fait le tour du web. C’est comme raconter la même blague à chaque Noël.
  18. 18. Étape 5 : À éviter… Utiliser des acronymes ou écourter des mots lorsqu’on peut les écrire au complet dans l’espace des 140 caractères. Déguiser les mots injurieux: par exemple, F%&K Organiser des rendez-vous qui produisent une longue ligne de conversations (Préférez Facebook ou Twtvite.) Retweeter des pensées de personnes célèbres, sans aucun lien avec la mission de l’organisation ou à sa « personnalité sur Twitter. »
  19. 19. Étape 5 : À éviter… Effacer un Tweet. C’est mieux d’envoyer un Tweet pour le corriger. Par exemple: Correction: L’assemblée générale se tiendra le 14 juin et non le 15 juillet. Nous regrettons d’avoir offensé la communauté X dans notre dernier message. Correction : voici le bon lien vers l’article publié dans (X journal) sur (X sujet). Les réactions suscitées par la photo publiée nous indiquent qu’elle était de mauvais goût.  Si le compte est piraté, il faut le dire (ne jamais faire semblant que votre compte a été piraté comme excuse.)
  20. 20. Étape 5 : À éviter… Envoyer un Tweet pour remercier les nouveaux abonnés. (De préférence, envoyez un DM à la personne ou s’abonner à son compte en retour.) Envoyer des messages non vérifiés ou impossibles à vérifier. Par exemple: Photo d’enfants enlevés ou ayant fait une fugue. Personnalité décédée. Pensées d’Abraham Lincoln ou vieux proverbe chinois, etc. Collègue de bureau ayant changé d’emploi.
  21. 21. Étape 5 : À éviter… Envoyer des messages négatifs ou se défouler. Si vous pensez « Diable! Faut-il vraiment que je rentre au bureau ce matin? »  Écrivez « Ce matin, un double café, même un triple me ferait du bien. » (Dans le premier message, si on ajoute une photo de tempête de neige et on enlève le mot Diable, le message peut passer.) Si vous pensez « Je ne sais pas si c’est juste moi, mais dans mon milieu de travail celui qui vocifère a toujours raison. »  Écrivez « Le choc des idées est bien meilleur que les maniements des armes. » (sans mentionner votre bureau) Évitez le plus que possible les suites de message précédées de 1/3, 1/2 et 1/1. Impossible de résumer en moins de 140 caractères? Probablement ce n’est pas un message à publier sur Twitter.

×