THEME INTRODUCTIF :
LES EUROPEENS DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE
Introduction :
L’Europe est un foyer de population très a...
3) La transition démographique des sociétés européennes.
Doc 2 :
1) Dans quelle proportion la population du monde augmente...
II. L’émigration des Européens au XIXème siècle à travers l’exemple des Irlandais.
1) Pourquoi partir ?
Doc transition dém...
Etude de cas : Gangs of NY
Au cours de la seconde moitié du 19 eme siècle les Etats-Unis et plus précisément NY connaissen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

cours

865 vues

Publié le

cours

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
865
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
600
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

cours

  1. 1. THEME INTRODUCTIF : LES EUROPEENS DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE Introduction : L’Europe est un foyer de population très ancien caractérisé par des évolutions démographiques et migratoires. Quelle est la place des Européens dans les grandes évolutions démographiques et la répartition du peuplement de la Terre ? I. L’Europe, un foyer de peuplement majeur. 1) Ancienneté et permanence du foyer européen. • Planisphères p 12-13 : 1) Identifiez les principaux foyers de peuplement de l’Antiquité jusqu’au début du XXème siècle. 2) Quels sont les facteurs d’explication des fortes densités de population ? 3) Quels espaces voient leur population augmenter dans des proportions importantes ? A l’inverse, quels sont ceux dont la population stagne, voire régresse ? 4) Que peut-on dire de l’évolution de la part de la population européenne dans la population mondiale entre le 1er et le XXème siècle ? Planisphères p 12-13 : La répartition de la population mondiale est très inégale. Depuis l’Antiquité, il existe quelques grands foyers de peuplement qui correspondant à des espaces où une agriculture nourricière s’est développée : Europe, Moyen-Orient, Asie du Sud et Asie de l’Est. Depuis l’Antiquité, il y a une grande permanence du peuplement de la Terre. 2) Permanence et évolutions Doc 1 (Doc 4 p 15) 1) En combien de parties distinctes peut-on décomposer l’évolution de la population européenne ? Doc 2 : 1) Identifiez des périodes de rupture de la croissance démographique en Europe et dans le reste du monde. 2) Quels sont les facteurs explicatifs de ces ruptures ? Formulez quelques hypothèses. Doc 3 : croissance démographique Moyen Age 1) A quels phénomènes sont associées les périodes de croissance démographique au Moyen Age ? 2) Expliquez pourquoi ces périodes de croissance sont fragiles. La population mondiale augmente très peu jusqu’au XVIème siècle. Son évolution est marquée par des périodes de croissance associées à un développement qualitatif et quantitatif de l’agriculture (XIème-XIVème siècles) et des périodes de repli (XIVème, XVIIème siècle) lorsque surviennent des épidémies et des guerres. Après cette date, elle augmente continuellement et de manière exponentielle entre 1800 et 1900.
  2. 2. 3) La transition démographique des sociétés européennes. Doc 2 : 1) Dans quelle proportion la population du monde augmente-t-elle entre 1800 et 1900 ? 2) Pour quelles régions la croissance démographique est-elle la plus forte ? Dans quelles proportions ? Doc transition démographique : 1) Formulez quelques hypothèses pour expliquer ce phénomène (baisse de la mortalité, de la natalité…) Avant le XVIIIème siècle, le très fort taux de natalité ne conduit pas à l’augmentation de la population car la mortalité reste très forte. Quelques phases de progrès sont souvent réduites à néant par des épisodes de mortalité extrême (famines et disettes récurrentes, peste de 1348). Au XVIIIème siècle, la France et l’Angleterre entament leur transition démographique. Ils passent d’un régime démographique traditionnel (ou d’Ancien régime) où la natalité et la mortalité sont élevées à un régime démographique moderne où la natalité et la mortalité sont faibles. La transition commence avec la baisse de la mortalité alors que la natalité reste élevée. Baisse de la mortalité : meilleure hygiène, alimentation, progrès de la médecine… Baisse de la natalité : RI (exode rural), mariage plus tardif, école obligatoire, mortalité infantile moins importante donc moins d’enfants…
  3. 3. II. L’émigration des Européens au XIXème siècle à travers l’exemple des Irlandais. 1) Pourquoi partir ? Doc transition démo : 1) A quel moment les migrations européennes ont-elles pu avoir lieu ? 2) Pourquoi les migrations restent -elles restreintes avant cette date ? Les migrations ont été particulièrement fortes lors de la phase deux de la transition démographique, ce qui correspond pour l’Europe au XIXeme siècle. A ce moment le très fort accroissement de la population lié à une baisse très conséquente du taux de mortalité (alors que le taux de natalité reste assez élevé) provoque un exode rural car les zones rurales sont en situation d’excédent. Ce phénomène se produit souvent à l’échelle nationale (maçons de la Creuse et Auvergnats vers Paris, Italiens du Sud vers la Lombardie…) mais est aussi un des principaux facteurs explicatifs des migrations internationales. 1) Quels sont les facteurs explicatifs de l’émigration irlandaise ? 2) Quels sont les facteurs aggravants de la famine en Irlande ? (+ doc 3 p 20) Entre 1845 et 1849, l’Irlande fait face à une terrible famine liée à une maladie de la pomme de terre, qui est à la base de l’alimentation et a favorisé la croissance démographique. La mauvaise récolte de 1845 provoque le doublement du prix de la pomme de terre. L’Irlande plonge alors dans une pénurie alimentaire générale qui devient catastrophique en 1846. La famine fait son apparition. La sous-nutrition favorise la diffusion des épidémies et principalement celles du typhus, du choléra et du scorbut. De plus, les paysans pauvres, ne pouvant plus payer leur loyer, sont expulsés de leurs parcelles. La crise est aggravée par le fait que le gouvernement britannique ne saisit pas l’ampleur de la catastrophe. Il maintient par exemple l’exportation du blé irlandais vers la Grande-Bretagne. Entre 1846 et 1851, ¼ des Irlandais meurent des conséquences de la famine. 2) De l’implantation à l’intégration. Etude p 20-21 : 1) Formulez quelques hypothèses pour expliquer l’attractivité des Etats-Unis comme terre d’émigration irlandaise. 2) Quels sont les autres espaces d’émigration ? Pourquoi ?
  4. 4. Etude de cas : Gangs of NY Au cours de la seconde moitié du 19 eme siècle les Etats-Unis et plus précisément NY connaissent une immigration massive d’Irlandais (on parle de 15000 migrants Irlandais par semaine), ces migrations conduisent à une attitude de rejet et de xénophobie de la part des populations américaines plus anciennes et d’origine anglo-saxonne (WASP ou « Natives dans le film). Ceci conduit à la formation de gangs de rue maîtrisant chacun une partie de la ville et qui s’affrontent pour le contrôle des activités illégales ; plus généralement chaque communauté se regroupe dans des quartiers bien précis des villes (« little Italy » au début du vingtième siècle) ; on parle de communautarisme. On peut également remarquer la très forte précarité des populations vivant dans les quartiers populaires de la ville (insalubrité, maisons en bois, nombreux commerces ambulants …) La plupart des immigrants s’installent dans les grandes villes industrielles où ils constituent une main d’oeuvre sans qualification. Aux États- Unis, les hommes sont employés dans les mines ou construisent des voies ferrées tandis que les femmes sont engagées comme domestiques. Progressivement, les Irlandais vont s’intégrer et accéder à des emplois plus qualifiés : ainsi aux États-Unis, et en particulier à New York, ils occupent de nombreux emplois dans la police, et en 1880, pour la première fois, un maire irlandais catholique est élu. Travail à la maison : rédiger une conclusion Conclusion : A partir du XVIIIème siècle, l’équilibre démographique qui prévalait en Europe est rompu car de nombreux espaces entament leur transition démographique qui provoque un accroissement très important de la population européenne qui représente au à la fin du XIXème siècle 25 % de la population mondiale. Le surpeuplement des campagnes et l’insuffisance des ressources alimentaires qui en résulte pousse des millions d’Européens à migrer vers de nouvelles terres comme les Etats-Unis ou l’Australie qui ont besoin de main d’œuvre peu qualifiée pour être exploitées. Ces migrations sont également favorisées par le développement des transports.

×