Toitures végétalisées suivi intéret web

957 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
957
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Toitures végétalisées suivi intéret web

  1. 1. Comportement thermique d’une toiture végétalisée Performances & Intérêt d’une toiture végétalisée Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé. www.sunsquare.frMesures sur toiture végétalisée 13/09/2012 1
  2. 2. Plan de présentation - Méthodologie, positionnement des capteurs - Résultats des mesures - Analyses - Conclusions et recommandations Contexte de l’étude - Peu d’informations disponibles sur le comportement thermique des toitures végétalisées - Améliorer la connaissance de la contribution des toitures végétales à la performance thermique et au confort des bâtiments - Etayer la réputation de « contribution à l’inertie du bâtiment » et « d’amélioration de l’isolation »Mesures sur toiture végétalisée 13/09/2012 2
  3. 3. Méthode L’étude concerne la toiture du collège Guillaume Budé à Paris (7 rue Jean Quarré, Paris 19). Ce bâtiment dispose des zones végétalisées et de zones gravillonnaires. Des capteurs de températures ont été placés sur les toitures végétalisées et gravillonnaires ainsi qu’à l’intérieur des locaux. Les mesures ont été réalisées du 11 au 28 août 2009. Localisation des capteurs: Photo de la toiture avec les zones Implémentation des capteurs zone 1 – Implantation des capteurs zones 2 et 3 – végétalisées et non végétalisées Détail de la zone 1 Détail des zones 2 et 3Mesures sur toiture végétalisée Description de l’étude 13/09/2012 3
  4. 4. Méthode Installation des capteurs: Zones 1 et 2 (toiture végétalisée) Zone 3 (toiture graviers)Mesures sur toiture végétalisée Description de l’étude 13/09/2012 4
  5. 5. Disposition des capteurs extérieurs: Capteur sous couche de drainage (même Capteur sous le substrat de la mise en œuvre sous gravier de la partie non Capteur (O) en surface de la végétation végétation végétalisée) Capteurs thermohygrométriques protégé et Boitier d’acquisition n°1 (Zone 1) Boitier d’acquisition n°2 (Zone 2 et 3) non protégéMesures sur toiture végétalisée Description de l’étude 13/09/2012 5
  6. 6. Disposition des capteurs intérieurs: Capteur de température du Enregistreur dans le faux Thermohygromètre d’ambiance Thermohygromètre d’ambiance plafond plafond (Zone 1 – Couloir devant la (Zone 2 – Salle 310) (Zone 3 – Salle 311) (Zone 3 – Salle 311) salle 318)Mesures sur toiture végétalisée Description de l’étude 13/09/2012 6
  7. 7. Données météorologiquesMesures sur toiture végétalisée Données météo 13/09/2012 7
  8. 8. Résultats des mesures Températures extérieures et T° sur les zone 1-2 (végétalisées): Légende des relevés de températureMesures sur toiture végétalisée Résultats des mesures 13/09/2012 8
  9. 9. Résultats des mesures Comparaison de la zone 2(végétalisée) et de la zone 3 (non végétalisée): Légende des relevés de températureMesures sur toiture végétalisée Résultats des mesures 13/09/2012 9
  10. 10. Analyses des mesures Influence du substrat: ΔT ≤ 6°C Le graphique montre les températures entre la végétalisation et la pouzzolane (zone 2) et sous les graviers (zone 3). Nous voyons que les pics des températures sous substrat est moins grands que sous gravier. L’amortissement des pics de température peut aller jusqu’à 6°C (voir 1er pic). Nous n’observons en revanche pas de déphasage. Avant la couche de pouzzolane, la t° est déjà moins importante sous la végétalisation que sous la couche de gravier!Mesures sur toiture végétalisée Analyse des mesures 13/09/2012 10
  11. 11. Analyses des mesures Influence du système végétalisé complet: Amortissement des amplitudes maximales moyen par le système de végétalisation de 10°C par rapport à la température sous graviers. Cette amortissement peut aller jusqu’à 15°C. Déphasage de 2h55 entre pic de température sous graviers et pic de température sous couche drainante.Mesures sur toiture végétalisée Analyse des mesures 13/09/2012 11
  12. 12. Analyses des mesures Influence du système sur la température sous plafond : - Le système de végétalisation, du moins au niveau de la zone 2, ne semble amortir en rien l’amplitude des températures. - Pratiquement pas de différences de t° sous plafond entre la zone végétalisée et non végétalisée (rôle de l’isolation et inertie de la dalle de béton) - Déphasage important en durée mais faible en amplitude. Difficile à expliquer (précision du capteur, effet de la dalle, présence de la végétalisation…)Mesures sur toiture végétalisée Analyse des mesures 13/09/2012 12
  13. 13. Analyses des mesures Influence du système sur la température intérieure : Température sous plafond des zones 2 et 3 similaires et fonctionnement (apports internes et ventilation) identiques mais apports solaires différents => Ecarts de t° de 2 à 4°C! Zone 1 exposée au nord: Apports solaires plus faibles.Mesures sur toiture végétalisée Analyse des mesures 13/09/2012 13
  14. 14. Conclusions des mesures - La végétalisation permet d’abaisser significativement la température au niveau de la membrane d’étanchéité - Le transfert de chaleur via la dalle entre zone végétalisée et gravillonnaire peut perturber les mesures. Des zones nettement séparées auraient supprimé ce biais. - En revanche, la température intérieur de la dalle de plafond n’est pratiquement pas influencée par la végétalisation (rôle de l’isolation et de l’inertie de la dalle) => La contribution de la toiture végétalisée aux performances d’isolation est faible si la toiture dispose déjà d’une isolation - Bonne protection de l’étanchéité aux variations de T° et au rayonnement solaire => Augmentation de la durée de vie de l’étanchéité Perspectives - Réalisation de mesures équivalentes sur des structures plus légères (moins d’inertie), avec ou sans isolation - Evaluation du comportement hydrique (mesure de l’humidité du substrat, précipitations, débit de fuite de la toiture) - Réalisation d’une analyse en coût global pour étudier l’intérêt de l’investissement dans une toiture végétalisée par rapport à un remplacement précoce de l’étanchéité - Etudier l’intérêt urbain (conditions hygrothermiques) de la végétalisation des toitures (Modélisation Envi-Met) - Campagne de mesures in situ (comparaisons de rues avec et sans arbres, mesures des températures en fonction de l’écartement à la toiture végétalisée)Mesures sur toiture végétalisée Conclusions des mesures 13/09/2012 14

×