Ecriture web au service de la médiation numérique

2 305 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 305
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
187
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Rien n’est acquis
  • Ce schéma issu de l’article de Chris anderson illustre encore la mécanisme : au départ britney spears et à la fin the sélector, groupe peu connu, atteint par le biais des recommandations Tout cela souligne un élément peu pris en compte par les bibliothécaire qui est celui de la « médiation numérique » qui n’est pas forcément une prescription numérique mais plus largement des propositions d’orientation dans les contenus.
  • Une écriture web pour être lu à l'écran. Mais nécessaire d'être visible sur le web pour être lu !
  • Le propos s'appuie sur les travaux de Jakob Nielsen via  http://www.useit.com/alertbox/reading_pattern.html  et son livre "  site web priorité à la simplicité "
  • " Sur le Web, les internautes ne lisent pas, ils scannent ".  l'écran la lecture est une l ecture zapping : 20% des internautes pratiquent une lecture mot à mot. 80%  ont une lecture lecture en diagonale La lecture à l'écran est donc synonyme d'impatience et de désagrément.  L'écriture web doit donc faciliter le scan et non pas l'empêcher ( phrases en gras par ex.)
  • Les études en eye Tracking montres que l'internaute une lecture d'une page web qui suit un chemin en "F", ou en "E".  Les trois photos sont une représentation graphique de ces chemins sur trois type de page web :  un article dans la partie " à propos" d'un site d'une entreprise - à gauche  La page d'un produit sur un site de commerce en ligne - au centre. Une page de résultats d'un moteur de recherche - à droite La couleur rouge indique les zones où le regard de l'internaute s'est le plus attardé. La couleur bleue là ou le regard s'est le moins attardé et le gris là où le regard ne s'est jamais posé.  Dans les trois cas le modèle en F se confirme
  • Les directions du regard d'un utilisateurs ont 2 directions : La  direction de recherche = la verticalité La  direction d'intérêt = l'horizontalité
  • La ligne de flottaison est la ligne qui matérialise le bas d’un écran sur une page web. Pour être plus clair, la ligne de flottaison est la limite au delà de laquelle il est nécessaire de scroller avec votre souris ou votre ascenseur pour visualiser ce qui se trouve en dessous. Toute la partie visible au dessus de la ligne de flottaison revêt donc une importance capitale dans un site car c’est la partie qui doit : - être le plus attractive -regrouper les éléments clefs - donner envie de scroller vers le bas. hors ...
  • Un constat à néanmoins modéré :   grâce à la démocratisation de la roulette, on sait que l’internaute n’hésite plus à actionner l’ascenseur vertical pour lire la suite d’un article ou d’un descriptif produit qui l’intéresse. Le tout est qu’il sache que la page web possède une suite.  Une  étude  menée par Joe Leech de CX Partners, une agence de design qui met l’emphase sur l’expérience utilisateur, a révélée que moins l’utilisateur trouve de contenu au dessus du pli, plus il est encouragé d’explorer ce qui se trouve plus bas sur la page.
  •   Il n'existe pas une seule écriture web, cela serait certainement plus simple. Cela signifie qu'il est difficile de généraliser en quelques règles ce qu'est écrire pour le web. Tentons néanmoins d'en dégager quelques traits .
  • Ecrire plus simple : Les études de Nielsen et de son collègue Morkes ont révélé que la lecture à l'écran serait 25 % plus lente que sur papier.  Nous devrions par conséquent rédiger 50 % moins de texte que sur papier, histoire non seulement d'accélérer à l'internaute sa lecture, mais aussi d'améliorer son confort visuel. C'est pour cela qu'il faut privilégiés une écriture plus simple
  • Ecrire plus simple : Limitez-vous à une idée par paragraphe, si vous en dites trop, vous risquez de perdre votre lecteur. syntaxe simple : sujet + verbe+complément évitez les mots de liaisons, les adjectifs, le jargon, les sigles privilégiez la forme active utilisez le présent utilisez un vocabulaire connu, précis, vivant, imagé
  • Droit au but ! Si un internaute arrive sur une page de votre site c’est pour y trouver l’information qu’il recherche ; autant la lui donner rapidement en plaçant au début de votre article les informations les plus importantes . Cette méthode reprend le principe journalistique  de la pyramide inversée consiste à présenter l’information clé immédiatement accessible en haut de la page afin d’atteindre efficacement la cible.  Elle propose d'abord l’essentiel, proche du lecteur et poursuit en développant les détails, en expliquant le contexte,  Bien sûr, ces principes ne s’appliquent pas à tous les textes, mais il est parfois bon de les garder en tête au moment de la rédaction. - J’écris pour qui ? Une fois que vous avez défini le public-cible , Faites en sorte de " parler " le langage de l'internaute à qui les pages sont destinées. Je pense notamment au partie jeunesse des sites de bib qui ne s'adressent en fait aux adultes, pour ne pas dire personne. - Pour dire quoi ?   Quel est le message,  l’information, le contenu que je veux faire passer - Pourquoi ? Que sont censés faire les lecteurs de mes informations.
  • Titres informatifs ou incitatifs ? Il arrive que seul le titre de vos billets soit repris ailleurs sur Internet (comme dans les résultats des moteurs de recherche par exemple, ou les lecteurs RSS tels que  Netvibes ). Il est donc important de donner à vos articles des  titres explicites et accrocheurs , contenant des  mots-clés significatifs . Exemple : Le Monde vs Libération Le titre du monde est clairement explicatif et informe très clairement le lecteur du contenu de son article. Celui de Libé joue plus l'incitation en faisant un jeu de mot accrocheur. Mais ce genre de titre est il efficace pour un internaute qui interroge un moteur de recherche sur ce sujet ?                                        ../..
  • Si nous faisons le test sur Google en cherchent "la voiture la moins chère du monde", L'article du Monde est parfaitememnt positionné dans la page de résultats : Comme nous l'avons vu le titre est explicite et comporte tous les mots clés pertinents. Celui de Libé, n'apparait pas dans la première page de résultat.  Les effets rhétoriques invitant à la lecture du contenu sont certes accrocheurs  à condition de rester explicite dans un environnement décontextualisé.  Miser donc sur "des titres autonomes".
  • Hyperliez vos contenus Une des spécificités d’Internet est la possibilité de créer des liens renvoyant à d’autres pages Internet. C'est l'un des fondements du web. Ces hyperliens relie ce contenu à la toile. Ce lien peut être fait avec des articles internes au site. Il s’agit de pointer vers un billet complémentaire ou encore proposer des passerelles entre les contenus.  Cela peut être aussi un lien vers une ressource web externe que le bibliothécaire a validé et veut mettre en avant pour compléter son propos.  Attention aussi de ne pas tomber dans l’excès inverse, et d’inonder les textes de liens ; ils sont aussi une redoutable incitation à la digression
  • Hyperliez vos contenus Une des spécificités d’Internet est la possibilité de créer des liens renvoyant à d’autres pages Internet. C'est l'un des fondements du web. Ces hyperliens relie ce contenu à la toile. Ce lien peut être fait avec des articles internes au site. Il s’agit de pointer vers un billet complémentaire ou encore proposer des passerelles entre les contenus.  Cela peut être aussi un lien vers une ressource web externe que le bibliothécaire a validé et veut mettre en avant pour compléter son propos.  Attention aussi de ne pas tomber dans l’excès inverse, et d’inonder les textes de liens ; ils sont aussi une redoutable incitation à la digression
  • Des urls conviviables Les URLs, en plus d’être courtes et claires, devront contenir le moins de paramètres dynamiques possibles.  Un paramètre dynamique est une partie de l'URL qui fournit des données à une base de données ainsi que les enregistrement appropriés dans lesquelles elles peuvent être recherchées : c'est le cas des url proposés par l'opac web aloes. Des analyses de recherches représentatives ont confirmé à de nombreuses occasions que des URLs des paramètres dynamiques peuvent ne pas être parcourues et indexées par les moteurs de recherche à moins qu'elles ne soient perçues comme sensiblement importantes (c’est-à-dire avec beaucoup, beaucoup de liens pointant vers elles). Les URLs bien écrites et  conviviales ont donc l'avantage d'être bien analysées par les moteurs de recherche. Ces urls sont liées au titres explicites. Dans l'exemple : L'url d'une critique de CD de Yasmin Levir dans une page de l'opac web des Médiathèques du Pays de romans.   La même critique sur le blog de la même Médiathèque. La première url est illisible, la seconde est claire et explicite.
  • Encore une fois soyons explicite ! Nous avons vu l'importance d' hyperlier un texte en ligne.  Ces hyperliens doivent être suffisamment  explicites afin de donner  une idée précise de vers quoi ils mènent. Évitez les liens du genre "cliquez ici".  C'est aussi un élément qui facilite le référecement. Derrière un hyperlien il y a un code html qui est lu par les robots des moteurs de recherche.  Dans cet exemple le code du bas indique que le texte “le site de Zep” (qu’on appelle “anchor text” du lien) fait un lien hypertexte vers la page  http://www.zeporama.com/   Un moteur de recherche peut interpréter ce code comme un message signifiant que la page qui contient ce code indique que la page http://www.zeporama.com/   est pertinente par rapport au texte sur la page et particulièrement pertinente pour le terme “le site de zep”. Ce qui n'est absolument pas le cas dans le code du haut ou l'url est associé au terme "cliquez ici" Il est important de comprendre que les moteurs peuvent (ou ne peuvent pas), en se basant sur l’anatomie du lien, interpréter et utiliser les données. Alors que les liens conçus convenablement peuvent apporter un poids important, les liens mal façonnés seront inutiles pour des finalités de référencement.
  • Des contenus multi-médias La force de l'écriture web est dans la possibilité d'enrichir le texte de contenus multimédias :  Images, vidéos, animations ... A l'exemple du Monde : il est un quotidien papier qui se transforme en ligne en une web TV, web radio et autres infographies. Un internaute est aujourd'hui en attentes de ces contenus multimédias au risque de se disqualifier à ses yeux avant même qu'il est pris le temps de lire le moindre article.
  • http://batchgeo.com/map/8952ccd6ce9345fe6ad15a4d5e0b49e6
  • citation de thierry crouzet dans l'alernative nomade : Comment s’y prennent les propulseurs ? Ils se connectent les uns avec les autres. Ils se passent le mot de bouche à oreille. Ils se passent l’info de la main à la main. « On propulse en se connectant. On se connecte en propulsant. » Pour propulser, il faut pouvoir transmettre à des destinataires, être connectés avec eux, être un des fils qui sous-tend le Flux, une ligne de vie.    Il ne suffit pas d’injecter des contenus dans le Flux et de les laisser vivre seuls. Ils auraient toutes les chances de se scléroser. Mais pour se connecter, taper sur l’épaule de quelqu’un n’a pas beaucoup d’effet. Mieux vaut lui apporter quelque chose, au moins un bonheur passager. « Tiens, lis ça. C’est absolument génial. »
  • citation de thierry crouzet dans l'alernative nomade : Comment s’y prennent les propulseurs ? Ils se connectent les uns avec les autres. Ils se passent le mot de bouche à oreille. Ils se passent l’info de la main à la main. « On propulse en se connectant. On se connecte en propulsant. » Pour propulser, il faut pouvoir transmettre à des destinataires, être connectés avec eux, être un des fils qui sous-tend le Flux, une ligne de vie.    Il ne suffit pas d’injecter des contenus dans le Flux et de les laisser vivre seuls. Ils auraient toutes les chances de se scléroser. Mais pour se connecter, taper sur l’épaule de quelqu’un n’a pas beaucoup d’effet. Mieux vaut lui apporter quelque chose, au moins un bonheur passager. « Tiens, lis ça. C’est absolument génial. »
  • Ecriture web au service de la médiation numérique

    1. 1. Une écriture web au service de la médiation numériquehttp://www.flickr.com/photos/alitz/3257962367 lionel.dujol@gmail.com
    2. 2. Un contexte de transformations intenses
    3. 3. L’attention : la rareté du XXIe siècleSource :http://www.flickr.com/photos/astepintothedark/227595666
    4. 4. Source : http://www.flickr.com/photos/popoever/234877734
    5. 5. Infobésité
    6. 6. Economie de l’attentionSource : http://www.flickr.com/photos/joysaphine/4457039110
    7. 7. Coup de tonnerre fin mars 2010 !Le trafic sur Facebook a dépassé celui de Google
    8. 8. Source: SocialBakers
    9. 9. La force de la recommandation
    10. 10. Sérendipité sérendipitéSource : http://www.flickr.com/photos/clementpetit/3609755617/
    11. 11. Adhésion aux contenus
    12. 12. J’aime la broderie = j’aime YouTube !
    13. 13. Adhésion à la marque
    14. 14. J’aime le bricolage = j’aime YouTube = J’aime Castorama
    15. 15. Les contenus sont une arme !Source : http://www.flickr.com/photos/m2w2/191545978
    16. 16. Etre visible Etre lu
    17. 17. 1- Imprimé vs Ecran : - La lecture à l’écran ? - Texte à l’écran : quelle valeur ajoutée ? L’hyperlien - TD hyperliè un texte Multimédia - TD photos/vidéos libre de droit L’interactivité Dissémination virale2 - Une écriture web ? : - La pyramide inversée et faire court ! - Titre incitatif / titre indicatif - TD - Hyperliens explicites3 - Disséminer nos contenus : la force des flux rss ! - Automatiser la diffusion de nos contenus sur les réseaux sociaux. - TD : disséminer avec dlvr.it
    18. 18. Lecture à lécranSource : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
    19. 19. L’attention : la rareté du XXIe siècleSource :http://www.flickr.com/photos/astepintothedark/227595666
    20. 20. On lit moins vite à l’écran
    21. 21. Lecture en diagonale Source : 
    22. 22. Les internautes lisent-ils vraiment les contenus en ligne ?Source: Alertbox
    23. 23. Lecture en FSource : http://www.useit.com/alertbox/reading_pattern.html
    24. 24. Triangle d’or GoogleSource : http://eyetools.com/research_google_eyetracking_heatmap.html
    25. 25. 42 %42 % 5%
    26. 26. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
    27. 27. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
    28. 28. r A nuancer …Source : http://www.flickr.com/photos/jeanbaptistem/3544561019
    29. 29. Une page web n’est pas une page de papierSource :http://www.flickr.com/photos/lwr/3592063486
    30. 30. Ecrire un texte pour le web
    31. 31. Court, dense et structuré uhttp://www.flickr.com/photos/imaginatis/4306877813
    32. 32. Écrire simple
    33. 33. L’internaute est pressé et moins attentif
    34. 34. Oui mais … Plus l’usager se rapproche de l’objet de sa recherche, plus il lit.http://www.flickr.com/photos/redwoodphotography/3108148322
    35. 35. http://www.ecrirepourleweb.com/architecture-de-l-information/pyramide-inversee-micro-et-macro-contenus
    36. 36. ex
    37. 37. Encourager à explorer ce qui se trouve plusbas sur la page.
    38. 38. Structurer l’information intertitres Texte en gras Lecture en diagonale
    39. 39. Ecrire pour … Google • Un résultat google Principale porte dentrée du webSource : http://www.flickr.com/photos/missha/2209205063/
    40. 40. TitreChâpo
    41. 41. Titres informatifshttp://www.flickr.com/photos/brij/18921531 Titres incitatifs
    42. 42. • Bienvenue la France !• Maigret broie du noir• Une voix en or • USA : les français bien accueillis • Georges Simenon est mort • Disque d’or pour Thomas Fersenhttp://www.flickr.com/photos/mscolly/65256846
    43. 43. Source : http://www.slideshare.net/lucos/ecrire-pour-le-web-en-2010
    44. 44. Des titres pour informer
    45. 45. Un texte hyperliè
    46. 46. Google dance …
    47. 47. Des passerelles sur ses propres contenus
    48. 48. Des encadrés en ligne
    49. 49. Source l’information
    50. 50. Pointer les signaux faibleshttp://www.flickr.com/photos/billselak/3051569295 Valeur ajoutée informationelle
    51. 51. « Plus vous faites sortir vos internautes de vos pages, plus ils y reviennent » Eric MettoutSource : http://www.slideshare.net/Mettout/ecrire-pour-le-web-v1
    52. 52. Hyperliens explicites
    53. 53. Lisibilité de lurlhttp://www.mediatheques.pays-romans.org/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=128 http://everitoutheque.viabloga.com/yasmin-levy-sentir
    54. 54. Appellation des liens Pour plus dinfos cliquez ici <a href="http://www.zeporama.com/">cliquez ici</a> Pour plus dinfos, visitez le site de zep <a href="http://www.zeporama.com/">le site de zep</a>
    55. 55. TDcomment choisiret insérer un lien dans un texte
    56. 56. Une écriture multimédia
    57. 57. Quand la presse écrite fait de la télé …
    58. 58. … ou de la radio
    59. 59. « Embed » Lectureexportable
    60. 60. Trouver et réutiliser des contenus sous licences libresSource : http://www.flickr.com/photos/giuli-o/3421327165
    61. 61. Le mode de fonctionnement Exemple des licencesdes licences libres Creative Commons « Tout ce qui n’est pas  interdit est permis » Pas d’autorisation  à demander tant  qu’on reste dans  le cadre de la  licence 4 conditions etIl faudra conclure un contrat pour lever  6 contrats 72 Source : Lionel Maurelune restriction posée par la licence
    62. 62. Vidéos http://vimeo.com/ http://blip.tv/ http://www.youtube.com/editor Source : Lionel Maurel
    63. 63. http://www.deviantart.com/ Images http://www.fotopedia.com/ http://commons.wikimedia.org/wiki/AccueilSource : Lionel Maurel
    64. 64. Sons http://www.dogmazic.net http://www.jamendo.com/fr/ http://soundcloud.com/ Source : Lionel Maurel
    65. 65. Textes http://www.archive.org http://fr.wikipedia.org http://fr.wikisource.org http://www.inlibroveritas.net/ http://www.gutenberg.org Source : Lionel Maurel
    66. 66. De nouvelles écritures Mash uphttp://www.flickr.com/photos/memestate/3159343310
    67. 67. TD Insérer une photo libre dedroit, une vidéo.
    68. 68. Écrire pour interagir S’impliquerhttp://www.flickr.com/photos/hokutosuisse/3633737608
    69. 69. Un article n’est jamais terminé …
    70. 70. Modérer & répondre Bibliothécaire animateur de communauté
    71. 71. Modération a priori ou a postériori ?http://www.flickr.com/photos/mouton/185424871
    72. 72. “Community discussion Guidelines” Topeka & Shawnee County public Library
    73. 73. « Parce qu’il est visible et pérenne au pied de la page, le commentaire participe à la construction d’une réflexion collective qui complète le propos de l’article. »Que les commentaires ne sont pas une écriture du bas - Après le livre - François Bon ”
    74. 74. Et pourtant … En 2009
    75. 75. Déplacement de la discussion … En 2012
    76. 76. Ecrire pour être disséminé.http://www.flickr.com/photos/villamon/3487229452
    77. 77. Le temps des propulseurs est venuSource : http://www.flickr.com/photos/cma3/3867400297
    78. 78. “Vers un web sans site web” L’idée d’un lieu de lecture privilégié et monétisable, le site web, est révolue. Nous avons des sources d’informations, les blogs par exemple, qui propulsent l’information pure dans le cyberspace. Puis elle circule, s’interface, se représente, se remodèle. Les sites deviennent des bases de lancement. Nous n’avons plus besoin de les visiter. Ils ont leur importance, tout comme celui qui parle a de l’importance, mais nous n’avons aucune raison de nous trouver en face de lui pour l’entendre. Nous pouvons le lire ailleurs, l’écouter ailleurs, le voir en vidéo ailleurs… Nous allons pousser des données dans le flux global. Certains d’entre nous se contenteront de régler la tuyauterie, d’autres d’envoyer avec leur blog des satellites en orbite géostationnaire, d’autres de courts messages microblogués, juste des liens, des sourires, des impressions pendant que d’autres expédieront des vaisseaux spatiaux pour explorer l’infini, des textes longs et peut-être profonds. Le temps des propulseurs est venu. Vers un web sans site web - Thierry Crouzet - Le Peuple des connecteurs.Source : http://www.flickr.com/photos/cma3/3867400297
    79. 79. La force de la dissémination viralehttp://www.flickr.com/photos/telomi/6766630977
    80. 80. Une écriture web disséminée Titre + lien Châpo Image Interactions
    81. 81. Une écriture web disséminée Titre explicite lien Interactions
    82. 82. De l’intérêt à laisser les écrits s’envoler… Sur mon blog, les billets sont sous licence CC-BY, la moins restrictive de toutes. Ils sont parfois repris sur le site OWNI, sans autorisation préalable, où ils bénéficient d’une meilleure visibilité. Ils peuvent y être modifiés, éditorialisés (ajouts d’intertitres, nouvelles illustrations, etc), voire même traduits. 96 Source : Lionel Maurel
    83. 83. Statut juridique des contenus produits adapté ?
    84. 84. TDDisséminer mes contenus avec
    85. 85. Facteurs de fidélisation des internautes • Qualité des contenus : 75 % • Facilité d’utilisation : 66 % • Fréquence de mise à jour : 54 % • Personnalisation des contenus : 10 %Source : Forrester Research

    ×