i -voix
Un projet pédagogique,
numérique et polyphonique
UN PROJET ETWINNING
PAR LES LITTERAIRES DU LYCEE DE
L’IROISE A BREST (FRANCE)
ET LES ELEVES APPRENANT LE
FRANCAIS AU LICEO...
OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
DU PROJET I-VOIX
• par l'écriture, favoriser la lecture : les articles publiés par les élèves sur l...
D’OCTOBRE 2008 A JUIN 2014:
 17 950 ARTICLES
publiés par les lycéens français et italiens sur le blog
 18 000 COMMENTAIR...
IMAGE DE SOI
COLLABORATIF
Poème
polyphonique
Liste des cadeaux de Noël
demandés par les lycéens d’i-voix
BRIEVETE
INTRATEXTUALITE :
SELECTIONNER
INTRATEXTUALITE :
COUPER
INTRATEXTUALITE :
COLLER
INTRATEXTUALITE :
INSERER
INTRATEXTUALITE :
REMPLACER
 
 
INTRATEXTUALITE :
TRANSFORMER
INTERTEXTUALITE :
FAIRE DES LIENS
 
HYPERTEXTUALITE
 
Imitation d’Enfance par Yann
 
 
Et si Gargantua
avait tweeté une journée
auprès de son maître humaniste Ponocrates ?
RéveilRéveil
EpilogueEpilogue
 
TEXTUALITE NUMERIQUE
MANIF POETIQUE
 
 
JOURNAL INTIME PERSONNAGE
 
LE TEXTE DU LECTEUR
 
 
JEUX
EMISSION LITTERAIRE
SCOOP I-VOIX !
 
LOUISE LABE EXISTE :
NOUS L'AVONS RENCONTREE !
Les lycéens d'i-voix ont rencontré la ...
Parfois,
sur les réseaux sociaux,
les Liaisons sont dangereuses.
Poème du chevalier Danceny à Cécile de Volanges
 
 
J'ai trouvé en vous, Madame,
un charme prestigieux,
dont mon cœur récl...
 
DESACRALISATION
 
DESACRALISATION
 
 
CREATIVITE
i-poèmes
Description imivoix par Bénédicte
Photo de Giulia
Je vois des bateaux amarrés
Je vois des lampadaires allumés
Je vois une ...
Illumination
Il y a une illumination de vie sur
tes rebords de pierre.
Il y a cet arc qui laisse couler ta
vie.
Il y a le ...
DIVERSITE
QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES
AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 1
INFORMER 
Histoire littéraire : Présenter des éléments...
QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES
AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 2
 
CREER
Portraits croises : Personnage  secondaire  du roman,  v...
QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES
AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 3
 
CREER (suite)
Le poème / La chanson de Magnus : composer un te...
QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES
AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 3
 RELIER 
La séquence égarée : Le roman de Sylvie Germain compren...
 
GEOLITTERATIE
"Écrire, c’est dresser la carte de nos landes intérieures.«  (Neil Jomunsi)
 
Cartographie théâtrale
MISSION = Prendre une photo de Florence telle qu’aurait pu la regarder un
personnage de la pièce ...
 
Florence vue par Louise Strozzi (Camille)
- Cette photographie révèle la façon dont est perçue Louise Strozzi, c'est-
à-...
 
Cartographie artistique
MISSION = Choisir à Florence une statue de la Renaissance, puis produire
un article qui réaliser...
 
Décapitation d’une statue de Giambologna par Lorenzo (Léo)
Bon soir mon bel étalon, voudrais-tu de l'aide ? tu sembles e...
 
Cartographie poétique
MISSION = Ecrire un
kaléidoscope poétique
du voyage en Italie =
pour chaque jour et lieu
du voyage...
Ce sera un départ sur des notes
salées.
 
Ce sera le vrombissement d'un moteur et
des cœurs qui, à l'unisson, bruissent
pe...
Ce sera un jour ou l'on dépassera la ville de
Gargantua, celle de Louise Labé et où l'on
franchira le "toit de l'Europe".
...
Ce serait une cité ramifiée par les
veines pleines d'eau de son histoire.
Ce sera une ville peuplée
d'histoires, d'amitié
...
Ce serait un immense damier noir et blanc
La mer qui s'étend à perte de vue
Un frêle bateau de pêcheur qui semble
lutter c...
Ce sera la rencontre avec une
dame dont la droiture a traversé
les âges. Ou pas.
Ce sera comme si on l'avait
déjà vue.
Ce ...
Ce  serait  une  chasse  aux  trésors,  même  si  les  plus 
beaux sont ceux dont regorge l'âme. On apprend qu'il 
faut  l...
Ce serait une étreinte de pierre
Le regard qui se perd dans celui de l'autre
L'amour et la tendresse à l'épreuve de la mor...
Ce sera sinueux comme les
ruelles, et ouvert, sur la
profondeur du vide.
Ce serait une longue
marche, sans but et sans
poi...
Ce serait comme si de Médicis j'avais
trouvé mes dix "si"...
"Arno" me tiendra le cœur et
certaines statues
me parleront d...
Ce seront des pierres et des lumières,
Qui à leur guise font bien des manières.
Ce sera la puissance d'une louve sur une
b...
Ce sera les pieds le
cœur lourds.
Ce sera comme si
cette ville nous
avait dévoilé
ses secrets.
Ce sera un regard, le
tout ...
Ce seront des images, des paysages
qui défilent dans le mauvais sens,
L'envie que le temps s'étire à l'infini,
Et une cert...
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Présentation du projet i voix
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation du projet i voix

402 vues

Publié le

Présentation du projet pédagogique i-voix

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
402
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le cœur du projet est un blog dont on peut voir ici l’adresse, l’affiche (où se rencontrent symboliquement les poètes Dante et Rimbaud), l’épigraphe (= une citation de Georges Perros qui résume l’esprit du projet : « Ecrire ne saurait être qu’un acte de fraternité (…) avec la poésie de ses semblables »)
  • Les chiffres témoignent de la dynamique du projet : plus de 4 000 articles écrits et plus de 200 000 visiteurs !
  • Sélectionner dans l’œuvre lue une phrase, un vers, un passage, un personnage, un lieu, un objet… jugé marquant …, c’est exercer son discernement et sa sensibilité.
  • Sélectionner dans l’œuvre lue une phrase, un vers, un passage, un personnage, un lieu, un objet… jugé marquant …, c’est exercer son discernement et sa sensibilité.
  • Sélectionner dans l’œuvre lue une phrase, un vers, un passage, un personnage, un lieu, un objet… jugé marquant …, c’est exercer son discernement et sa sensibilité.
  • Sélectionner dans l’œuvre lue une phrase, un vers, un passage, un personnage, un lieu, un objet… jugé marquant …, c’est exercer son discernement et sa sensibilité.
  • Couper devient un acte poétique sur i-voix : on peut ainsi extraire dans le texte quelques mots çà et là pour faire jaillir des images étonnantes…
  • … ou même pour faire naître de nouveaux poèmes à part entière, comme celui-ci…
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Coller permet par exemple de s’amuser au jeu du centon : on assemble plusieurs fragments de l’œuvre pour composer un poème original.
  • Insérer, c’est ajouter des mots ou des phrases à un texte : on incorpore le texte à sa propre langue tout en y mettant son grain de sel…
  • Insérer, c’est ajouter des mots ou des phrases à un texte : on incorpore le texte à sa propre langue tout en y mettant son grain de sel…
  • Avec un traitement de textes, on peut aisément mettre un mot à la place d’un autre et cette substitution peut aussi faire émerger un nouveau poème.
  • Un traitement de textes permet de changer facilement la forme d’un texte. On peut ainsi s’amuser à le transformer : par exemple ici un poème en vers libres devient un haïku, un poème de Prévert est colorisé en fonction des connotations des couleurs et des mots…
  • Ajouter un lien à un document, aller de page en page sur le net : notre « cerveau hypertexte » est habitué à faire des liens. Sur le blog i-voix, lire c’est souvent lier = rendre compte de sa compréhension du texte en l’associant par exemple comme ici à un autre texte, à un morceau de musique, à un tableau, à une photographie …
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Copier est un exercice de style très intéressant : par l’imitation, on s’approprie pleinement l’univers d’un auteur, comme ici avec des pastiches du poète Jean-Claude Touzeil.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Le blog assure aussi une fonction de bloc-notes : on peut y fixer instantanément au fil de la lecture ses impressions de lecteur. Par exemple comme ici, poser une question à l’auteur, donner un nouveau titre à l’oeuvre ou proposer une idée de casting pour un personnage du livre lu.
  • Présentation du projet i voix

    1. 1. i -voix Un projet pédagogique, numérique et polyphonique
    2. 2. UN PROJET ETWINNING PAR LES LITTERAIRES DU LYCEE DE L’IROISE A BREST (FRANCE) ET LES ELEVES APPRENANT LE FRANCAIS AU LICEO CECIONI A LIVOURNE (Italie) i-voix UN ESPACE DE LECTURE ET D’ECRITURE, DE CREATION ET D’ECHANGE, AUTOUR DE LA LITTERATURE USAGE DES BLOGS « Ecrire ne saurait être qu’un acte de fraternité (…) avec la poésie de ses semblables » (Georges Perros)
    3. 3. OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DU PROJET I-VOIX • par l'écriture, favoriser la lecture : les articles publiés par les élèves sur le blog, qu'il s'agisse de simples relevés, de propositions de commentaires, de recherches d'intertextualité ou de jeux poétiques, permettent de rendre la lecture active, de diversifier les modes d'appropriation d'un texte, de goûter des œuvres littéraires exigeantes... • par la lecture et les échanges avec les autres, favoriser l'écriture : imprégné de textes écrits par des auteurs variés, conscient que le texte que l'on écrit sera lu par des lecteurs nombreux, chacun soigne son expression et exerce sa maîtrise de la langue, enrichit son imaginaire, développe sa créativité et ses compétences argumentatives, goûte au plaisir d'écrire (sur/avec/comme / dans / contre, tout contre)... • par l'utilisation des nouvelles technologies, par l'instrumentalisation d'un espace bien investi par les adolescents (les blogs, les réseaux sociaux), par la rencontre de textes et d'auteurs contemporains, réconcilier la culture du livre et la civilisation de l'écran, rendre présente la littérature en général, rendre vivante en particulier la poésie, genre jugé par beaucoup archaïque ou hermétique... • par la pratique régulière, aider à mieux utiliser les TICE, à s’approprier les modalités et règles de la publication en ligne, à faire du numérique un instrument de recherche, de lecture, d'expression, de création, de poésie même... • par la communication avec les élèves d'un autre pays européen, aider chacun à s'enrichir de la culture et de l'humanité de l'autre...
    4. 4. D’OCTOBRE 2008 A JUIN 2014:  17 950 ARTICLES publiés par les lycéens français et italiens sur le blog  18 000 COMMENTAIRES  950 000 VISITEURS  2 065 000 PAGES VUES UN BILAN QUANTITATIF (PROVISOIRE …)
    5. 5. IMAGE DE SOI
    6. 6. COLLABORATIF
    7. 7. Poème polyphonique Liste des cadeaux de Noël demandés par les lycéens d’i-voix
    8. 8. BRIEVETE
    9. 9. INTRATEXTUALITE : SELECTIONNER
    10. 10. INTRATEXTUALITE : COUPER
    11. 11. INTRATEXTUALITE : COLLER
    12. 12. INTRATEXTUALITE : INSERER
    13. 13. INTRATEXTUALITE : REMPLACER    
    14. 14. INTRATEXTUALITE : TRANSFORMER
    15. 15. INTERTEXTUALITE : FAIRE DES LIENS
    16. 16.  
    17. 17. HYPERTEXTUALITE   Imitation d’Enfance par Yann
    18. 18.  
    19. 19.  
    20. 20. Et si Gargantua avait tweeté une journée auprès de son maître humaniste Ponocrates ?
    21. 21. RéveilRéveil
    22. 22. EpilogueEpilogue
    23. 23.   TEXTUALITE NUMERIQUE MANIF POETIQUE
    24. 24.  
    25. 25.   JOURNAL INTIME PERSONNAGE
    26. 26.   LE TEXTE DU LECTEUR
    27. 27.  
    28. 28.   JEUX
    29. 29. EMISSION LITTERAIRE SCOOP I-VOIX !   LOUISE LABE EXISTE : NOUS L'AVONS RENCONTREE ! Les lycéens d'i-voix ont rencontré la "belle cordière", celle qui à Lyon en 1555 publia 24 sonnets, renouvela thèmes et formes de la tradition pétrarquiste, affirma la singularité d'une voix féminine et poétique parmi les plus originales et émouvantes que la la littérature ait connues. Pour le projet i-voix, qui relie lui aussi la France et l'Italie autour de la poésie, Louise Labé a accepté de lire ses sonnets et de répondre à quelques questions ... La preuve, s'il en était besoin, que contrairement aux légendes, la "belle cordière" a bel et bien existé...
    30. 30. Parfois, sur les réseaux sociaux, les Liaisons sont dangereuses.
    31. 31. Poème du chevalier Danceny à Cécile de Volanges     J'ai trouvé en vous, Madame, un charme prestigieux, dont mon cœur réclame un cœur généreux. Je ne cesse de repenser, à nos moments enchantés. Un amour langoureux, entre deux êtres judicieux. Votre parfum comble mon lit, je vous désire, jour et nuit. Le temps d'un effroi, je vous imagine loin de moi. Ô ma bien-aimée, je vous aime d'un amour affirmé. Je vous envoie mille baisers  en votre destinée.  
    32. 32.   DESACRALISATION
    33. 33.   DESACRALISATION
    34. 34.  
    35. 35.   CREATIVITE
    36. 36. i-poèmes
    37. 37. Description imivoix par Bénédicte Photo de Giulia Je vois des bateaux amarrés Je vois des lampadaires allumés Je vois une foule de gens Je vois des chaises en plastique Je vois des grands bâtiments de chaque côté du canal Je vois des fenêtres Je vois un fil électrique  Je vois un pont joignant les deux quais Je vois des toiles en plastique bleu La lumière des lampadaires se reflète dans l'eau, cela donne l'impression de voir un miroir de la ville. La photo possède des traits linéaires importants. Par exemple les lignes des deux quais ainsi que le contour des immeubles et des fenêtres. Tout cela est très rectiligne, ce qui donne un aspect structuré à la photo. Le dessus du pont est dans cette continuité.  Mais le dessous du pont est en forme de demi cercle, il est en plein milieu de la photo ce qui vient casser ce rythme, il y a comme un rupture. De plus, ce demi cercle est accentué par son reflet dans l'eau. Malgré ça, j'ai l'impression et j'ai envie que cette ville continue avec plus de lumières plus de bateaux, plus gens, plus de reflets... De plus les couleurs font partie intégrante de la photo. Au fond, on remarque une masse colorée, jaune, vert, bleu rouge... Ce qui me donne envie de penser que c'est un arlequin qui déambule dans les rues de la ville. Les façades des bâtiments sont également rehaussées de blanc, de rose ou encore de gris, ce qui se marie bien ensemble. Malgré les nombreux détails présents, l'image reste agréable à regarder. Lorsque j'ai vu cette photo pour la première fois, je n'avais qu'une envie : m'y glisser et siroter un verre au bord du quai ou encore me mêler à cette foule. Cette photo m'a donné envie de danser, il y a comme un aspect festif qui émane d’elle. J'ai juste envie de prendre un bateau et d'aller me balader sur le canal pour m'enfoncer loin, loin dans la nuit !
    38. 38. Illumination Il y a une illumination de vie sur tes rebords de pierre. Il y a cet arc qui laisse couler ta vie. Il y a le lieu, miroir d'embarcations inanimées. Il y a ces grands bâtiments qui sillonnent tes quais, s'engouffrent dans la pénombre de la nuit. Il y aura toi traversé par un canal inabouti . Il y aura toi piétiné par des sandales usées . Il y aura toi éclairé par un semblant d'impatience. Poème en prose écrit par Bénédicte à partir d’une photo partagée par Giulia
    39. 39. DIVERSITE QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 1 INFORMER  Histoire littéraire : Présenter des éléments biographiques et bibliographiques sur l'auteur  Histoire littéraire : Présenter une œuvre littéraire évoquée dans le roman  Histoire des arts : Présenter une œuvre picturale ou musicale évoquée dans le roman  Histoire : Présenter un événement historique évoqué dans le roman  Géographie : Présenter un lieu évoqué dans le roman  Géographie : Retracer à l’aide de cartes et de photographies l’itinéraire d’un personnage du roman    SELECTIONNER  Lecture :  Choisir  3  passages  différents  du  roman  et  en  enregistrer  des  lectures  à  voix  haute.  Pour  chaque  lecture,  modifier la voix (volume, débit, intonation …) pour l’adapter au texte lu.   Florilège : S’il fallait résumer le roman en 5 citations ….  Personnage :  Dresser  le  portrait  d’un  personnage  secondaire  (caractéristiques  physiques,  psychologiques,  professionnelles, familiales, relations avec les autres personnages, rôle dans l’histoire …)  Episode : présenter un épisode, un passage, une scène… jugé(e) intéressant(e) et expliquer ses intérêts.  Thème : présenter un thème jugé intéressant et justifier son choix  Lieu : présenter un lieu jugé intéressant et justifier son choix  Objet : présenter un objet jugé intéressant et justifier son choix  Style : présenter une métaphore, personnification… particulièrement appréciée et justifier son choix   
    40. 40. QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 2   CREER Portraits croises : Personnage  secondaire  du roman,  vous  témoignez  sur  le personnage  principal,  tel  que vous l'avez  connu, côtoyé à un moment de sa vie.  Ecrire 2 portraits adoptant chacun un point de vue différent.  Autoportrait : Sur le modèle de l’Ourson Magnus, choisissez un objet signifiant qui vous définit. Rédigez un portrait de  vous à travers cet objet : description précise de l’objet, mise en situation de vous avec cet objet, explication de  l’importance qu’il revêt pour vous … (insérer photo dans l’article)  Lettre :  écrire  une  lettre  à  l'auteur  /  à  un  personnage  /  d’un  personnage  à  l’auteur  /  d’un  personnage  à  un  autre  personnage / de l’auteur à un personnage / d’un personnage à un objet  …  Documents : en lien avec les personnages, les événements ou les thèmes du roman, rédiger divers documents comme  avis d’obsèques, rapport de police, déclaration de vol, petites annonces …  Autobiographie d’un objet romanesque : L’ourson Magnus raconte sa vie …  Rencontre - interview Auteur : Sylvie Germain est interrogée par un journaliste sur son projet et ses choix d’écriture lors  de la sortie de son roman Magnus : présenter cette interview (accompagnée de photos de l’auteur.)  On a retrouvé Magnus ! :  Journaliste-reporter,  vous  avez  retrouvé  Magnus  et  vous  l’interrogez  sur  son  parcours  :  présenter ce reportage (accompagné de photos)  Epitaphes = « Ci-gît… » : formules à inscrire sur les tombes de personnages décédés  Le récit de l’enfance : Une nuit, le narrateur entend en rêve l’ourson Magnus lui révéler ce qu’ont été les 5 premières  années de sa vie … Vous écrirez ce nouveau chapitre du roman. 
    41. 41. QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 3   CREER (suite) Le poème / La chanson de Magnus : composer un texte poétique ou une chanson que pourrait écrire  Magnus ou qui aurait pour thème Magnus   Les haïkus de Magnus : composer un ou plusieurs haïkus qu’aurait pu écrire Magnus à tel ou tel moment  de sa vie (vous préciserez le passage associé)  Appellation : proposer un nouveau titre et justifier son choix  Couverture : réaliser une nouvelle couverture (dessin, photo, photomontage …) et justifier son choix  Célébration : écrire un texte personnel en hommage à un personnage  Roman parallèle : imaginer ce qui serait arrivé à un personnage s’il avait fait d’autres choix  Twitter : rédiger des Tweets (140 caractères maximum) que Magnus pourrait écrire au long du roman s’il  était inscrit sur le site Twitter  Facebook :  Créer  une  page  Facebook  pour  un  personnage  du  roman  (Rem :  possibilité  de  travail  collaboratif = avec des messages envoyés sur les murs des uns des autres...)   Réécriture : au choix contraction, dilatation, substitution, imitation …        
    42. 42. QUELQUES EXEMPLES D’ARTICLES AUTOUR DU ROMAN SUR I-VOIX 3  RELIER  La séquence égarée : Le roman de Sylvie Germain comprend différentes séquences insérées dans le récit : des  textes littéraires, poétiques ou romanesques, en lien avec lui. Proposez une nouvelle séquence qui aurait été  égarée  par  l’éditeur.  Vous  préciserez  à  quel  endroit  du  récit  elle  pourrait  être  insérée  et  vous  accompagnerez ce texte d’une explication de votre choix.  Un roman à voir : relier le livre ou un passage à une (ou des) images :  tableau(x), photo(s),  photomontage(s),  dessin(s) personnel(s), vidéo(s)… Justifier ses choix  Bande originale  :  présenter  plusieurs  morceaux  de  musique  pour  la  B.O  d’un  film  tiré  du  roman.  Relier  les  morceaux à des épisodes précis.  Justifier les choix.  Casting :  proposer  des  comédiens(nes)  pour  jouer  tel  ou  tel  personnage  dans  une  éventuelle  adaptation  du  roman. Justifier les choix.  Evocation : associer 5 mots au roman ou à un passage ou à un personnage   Abécédaire : présenter le livre ou un personnage en suivant les lettres de l’alphabet (A comme…, B comme …, C  comme … etc.)  Epigraphe : Choisir une citation d’auteur qui pourrait être placée au début du livre pour en éclairer le sens  Portrait chinois : Si ce personnage ou ce livre ou ce lieu était …, il serait …  Lecture cursive - Sylvie Germain : présenter un autre livre de l'auteur  Lecture cursive - Roman : présenter un roman d’un autre auteur    
    43. 43.   GEOLITTERATIE "Écrire, c’est dresser la carte de nos landes intérieures.«  (Neil Jomunsi)
    44. 44.   Cartographie théâtrale MISSION = Prendre une photo de Florence telle qu’aurait pu la regarder un personnage de la pièce de Musset (avec géolocalisation) Florence vue par Louise Strozzi
    45. 45.   Florence vue par Louise Strozzi (Camille) - Cette photographie révèle la façon dont est perçue Louise Strozzi, c'est- à-dire claire et pure comme l'eau de cette petite cascade dans l'Arno (fleuve traversant la Toscane), voire même presque transparente. Car, en effet, elle est très peu présente dans la pièce. Et même quand elle l'est, sa présence est très peu considérée. C'est une cascade qui s'écoule et qui ne laisse rien paraître. - Contrairement à l'interprétation précédente, l'eau de cette cascade peut aussi ici matérialiser le poison avalé par Louise lors du grand souper organisé par son père et rassemblant près de quarante Strozzi. Preuve encore que Louise, en enlevant le fait que cet empoisonnement ait attisé de façon plus intense la colère de Philippe Strozzi face à Alexandre de Médicis, n'avait pas un rôle très important dans la pièce car ce n'est que vers le milieu de celle-ci (acte III - Scène VII), que Louise meurt. Tandis que les héros très importants dans une histoire tragique (ici Lorenzo), meurent souvent à la fin. Ce lieu est un miroir de son âme car elle est éphémère et à la fois essentielle, tout comme l'Arno, fleuve chargé d'histoire mais qui paraît presque inaperçu dans les grandeurs de Florence.
    46. 46.   Cartographie artistique MISSION = Choisir à Florence une statue de la Renaissance, puis produire un article qui réalisera plusieurs objectifs : cartographier, informer, analyser, créer, oraliser. Décapitation d’une statue de Giambologna par Lorenzo
    47. 47.   Décapitation d’une statue de Giambologna par Lorenzo (Léo) Bon soir mon bel étalon, voudrais-tu de l'aide ? tu sembles en bien mauvaise posture face à la taille de son bâton, et de ces muscles, Ô ces muscles ! Mais quel talent avaient ces artistes d'autrefois ! ... Je pourrais t'aider c'est sûr, mais je trouve fort dommage de retirer un si beau visage à de si splendides formes ! Pour un grand courage, je te saisirai le cou ! Et pour la gloire je te casse le genou ! Ciel ! voilà que le vin me fait faire des vers, et s'ils sont justes c'est que je ne suis pas encore assez gris ! Il boit dans sa bouteille - Héraclès... n'en as-tu pas assez fait ! Terrasser des monstres et des monstres, cela doit être épuisant ! Au fond, je t'envie tu sais, pas pour ta force ni pour ton courage, mais pour ta gloire, pour la trace indélébile que tu as ancrée dans l'histoire ! En fin de compte, nous ne sommes pas si différents tous les deux, je vais moi même laisser une marque de mon passage sur terre, mais je commencerai par toi ! Il lui coupe la tête.
    48. 48.   Cartographie poétique MISSION = Ecrire un kaléidoscope poétique du voyage en Italie = pour chaque jour et lieu du voyage, écrire au moins une note qui fixera poétiquement un souvenir du voyage. Kaléidoscope   Dans une rue, au cœur d'une ville de rêve Ce sera comme quand on a déjà vécu : Un instant à la fois très vague et très aigu... Ô ce soleil parmi la brume qui se lève ! Ô ce cri sur la mer, cette voix dans les bois ! Ce sera comme quand on ignore des causes ; Un lent réveil après bien des métempsycoses : Les choses seront plus les mêmes qu'autrefois (…) Ce sera comme quand on rêve et qu'on s'éveille, Et que l'on se rendort et que l'on rêve encor De la même féerie et du même décor, L'été, dans l'herbe, au bruit moiré d'un vol d'abeille.   Paul Verlaine, Jadis et Naguère, 1885
    49. 49. Ce sera un départ sur des notes salées.   Ce sera le vrombissement d'un moteur et des cœurs qui, à l'unisson, bruissent pendant que les corps se dessoudent les uns des autres. Ce serait des mains qui s'agitent au- delà des vitres Des sacs rassemblés à la hâte Une dernière étreinte et enfin, salvateur, Le ronronnement du moteur qui démarre.   Ce sera une voiture noire et familière  qui s'éloigne.
    50. 50. Ce sera un jour ou l'on dépassera la ville de Gargantua, celle de Louise Labé et où l'on franchira le "toit de l'Europe". Ce sera un tunnel frais jus- qu'aux montagnes piquantes.   Ce serait une aire d'autoroute, il fait nuit Une lumière rouge clignote au loin Et cet instant magique, en une seconde, Une heure qui disparait. Ce sera le magnétisme de l'inconnu et l'attente d'une découverte, le tout sous le regard lumineux des étoiles et des grands sommets attentifs, comme nous.   Ce sera comme quand on plane au dessus des nuages, Au dessus de cette neige qui nous colle aux souvenirs.
    51. 51. Ce serait une cité ramifiée par les veines pleines d'eau de son histoire. Ce sera une ville peuplée d'histoires, d'amitié Des mots nouveaux, une langue à partager Quelques moments uniques, découverte éveillée Et l'accueil bienveillant d'inconnus familiers.   Ce serait plaisant de suivre le cours de l'eau, le cours des architectures, le cours des gens heureux.
    52. 52. Ce serait un immense damier noir et blanc La mer qui s'étend à perte de vue Un frêle bateau de pêcheur qui semble lutter contre les cargos à l'horizon Et une tache de glace à la fraise. Ce sera comme si j e reprenais à nouveau ma brise salée mais de la couleur de la Médit erranée. Ce  seraient  des  noms  se  reflétant  sur  les  eaux  :  Larrone,  Filomena,  Cesarino,  Gesa,  Anaise,  Marco  Polo ... Ce sera dans les rues aux maisons colorées, Où Anglais, Hollandais ou Prusses se sont croisés, Que l'on pourra rêver et s'envoler Au côté de gens toujours pressés. Ce sera comme une longue plume qui frôle l'eau.
    53. 53. Ce sera la rencontre avec une dame dont la droiture a traversé les âges. Ou pas. Ce sera comme si on l'avait déjà vue. Ce sera enfin mon tour. Ce seront un campanile, un monastère, un cimetière et une tour penchée, tout cela réuni en un jardin d'Eden blanchi, où la louve allaite ses petits. C'est à Pise que nous verrons la droiture des hommes... chancelante.
    54. 54. Ce  serait  une  chasse  aux  trésors,  même  si  les  plus  beaux sont ceux dont regorge l'âme. On apprend qu'il  faut  les  chercher  entre  les  murailles  pour  mieux  les  retrouver dans nos forts intérieurs. Ce serait le vertige qui nous prend, Devant l'immensité d'une mer de tuiles Puis un dédale de ruelles fraîches et ombragées Qui semblent jouer à nous perdre. Ce sera une recherche animée dans le silence des murs cuivrés. Un olivier perché dans une tour, feuillage sage, nous parlera de Lucques au passé. C'est Via Del Fosso que nous nous perdrons, dans cette ville encerclée par les murs de l'imaginaire. Ce sera à présent la beauté minérale D'une cité ouverte au frais parfum des fleurs Les murmures assourdis transpirent de ses dalles, Antiques, où sont-ce les statues dont on entend le cœur ?
    55. 55. Ce serait une étreinte de pierre Le regard qui se perd dans celui de l'autre L'amour et la tendresse à l'épreuve de la mort Prisonniers d'une vitre. Ce sera des pièces, des morceaux, des bouts, des bribes, des éclats du passé qu'il faut maintenant conjuguer au présent, pour mieux entendre ce qu'ils ont à nous dire. Ce seront des bijoux finement ornés, Appartenant à des hommes presque oubliés. Ce sera un village fortifié, et à l'entrée, Une antre abritera un inquiétant musée. Ce sera une arche d'une antique civilisation, les visages effacés nous dévisageront. Ce serait Volterra, qui vivra verra. Volte face, me voila nez à nez avec un charmant étrusque. Ce sera comme l'ombre du soir, s'étirant et enveloppant les maisons et les rues.
    56. 56. Ce sera sinueux comme les ruelles, et ouvert, sur la profondeur du vide. Ce serait une longue marche, sans but et sans point de départ dans la tranquillité d'un après- midi.   Ce sera une libérat ion que de s' évader Pour découvrir sur ces pavés Une sérénit é dans les not es d' une harpe Qui aspire à une envie, qui s' échappe.  
    57. 57. Ce serait comme si de Médicis j'avais trouvé mes dix "si"... "Arno" me tiendra le cœur et certaines statues me parleront d'ici. Ce serait un immense édifice qui s'élance Vers le ciel, une certaine idée de la perfection. Et de beaux postérieurs rebondis, En pierre, malheureusement. Ce sera une ville méconnue, si belle que le syndrome de Stendhal a bien failli m’attraper. Ce sera un coin de vie À perte de vue, tableau d'art Un instant véritable, L'envie de tout reconnaître et savoir.
    58. 58. Ce seront des pierres et des lumières, Qui à leur guise font bien des manières. Ce sera la puissance d'une louve sur une bannière Qui nous renvoie longtemps en arrière. Ce sera comme une course de chevaux et de touristes, une place où on retrouvera notre Luppa, l'histoire subsiste. Ce sera comme si la magie d'enfant devenait adulte ailleurs, Comme si une fontaine pouvait nous mouiller le cœur. Ce sera un corps vide mais une âme présente.   Ce seraient les ombres et la musique du piétinement agité d'une horde de chevaux sur les pavés.  
    59. 59. Ce sera les pieds le cœur lourds. Ce sera comme si cette ville nous avait dévoilé ses secrets. Ce sera un regard, le tout dernier... ce sera un au revoir, le tout premier...  
    60. 60. Ce seront des images, des paysages qui défilent dans le mauvais sens, L'envie que le temps s'étire à l'infini, Et une certitude : je reviendrai. Ce sera aussi doux qu'une larme sur une joue, Et un pincement aussi saisissant que déroutant. Par delà les montagnes, les villes et les tremblements des roues, C'est à nouveau notre mer que l'on entend. Ce serait comme si le petit zef avait soufflé pour nous ramener Un battement de cils, nous voila arrivés. Et Brest ressemblerait, nostalgiquement, à l'Italie. Ce serait un retour au réel et à la grisaille. On ne pleure pas, les cieux le font pour nous.

    ×