« L’univers est une espèce de livre 
dont on n’a vu que la première page quand on n’a vu que son pays » 
(FOUGERET DE MONB...
http://expositions.bnf.fr/lumieres/
Le mot « LLuummiièèrreess », ppaarr ooppppoossiittiioonn àà oobbssccuurraannttiissmmee, 
désigne les iiddééeess nnoouuvvee...
LLeess LLuummiièèrreess forment un véritable mouvement culturel et littéraire 
eeuurrooppééeenn dans la mesure où ttoouuss...
La philosophie des Lumières fait l'éloge de nombreux principes. 
• ÉÉllooggee ddee ll''iinnddiivviidduu 
Les Lumière prône...
La Déclaration des Droits de 
l'Homme et du Citoyen de 1789 
célèbre les droits fondamentaux 
et inaliénables des Hommes, ...
La philosophie des Lumières, en accord avec ses idées, fait le blâme de 
nombreux principes qui relèvent de l'obscurantism...
• d Blâme de l'asservissement, dee ll''eessccllaavvaaggee :: 
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits...
A- Exemples de voyages réels : 
L'époque des Lumière est marquée par de grandes expéditions vers des 
contrées inconnues q...
B- Exemples de voyages imaginaires : 
Ces voyages « autour du monde » amènent les philosophes à 
reconsidérer leurs idées ...
ss 
• La confrontation des Européens avec l'inconnu, avec ll''aauuttrree, avec 
dd''aauuttrreess mmoeoeuurrss eett cciivvi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Voyage virtuel de Morgane à travers la philosophie des Lumières

812 vues

Publié le

Visite par Morgane, lycéenne en 1 L, de l'exposition en ligne de la BnF sur la philosophie des Lumières

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
812
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
145
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Voyage virtuel de Morgane à travers la philosophie des Lumières

  1. 1. « L’univers est une espèce de livre dont on n’a vu que la première page quand on n’a vu que son pays » (FOUGERET DE MONBRON)
  2. 2. http://expositions.bnf.fr/lumieres/
  3. 3. Le mot « LLuummiièèrreess », ppaarr ooppppoossiittiioonn àà oobbssccuurraannttiissmmee, désigne les iiddééeess nnoouuvveelllleess émergeant en EEuurrooppee au XXVVIIIIee ssiièèccllee. Ces idées se veulent éclairées par la rraaiissoonn et la rrééfflleexxiioonn ppeerrssoonnnneellllee et placent ll''HHoommmmee au centre de leurs préoccupations. Chacun doit être lliibbrree de ppeennsseerr ppaarr lluuii--mmêêmmee. Une phrase de Kant résume bien cette idée : « Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières. » (source : http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle1/02.htm) Détail du frontispice de l'Encyclopédie représentant la Vérité éclipsant les nuages de sa lumière
  4. 4. LLeess LLuummiièèrreess forment un véritable mouvement culturel et littéraire eeuurrooppééeenn dans la mesure où ttoouuss lleess ppaayyss dd''EEuurrooppee participent à ce grand mouvement intellectuel. Qu'elle soit nommée AAuuffkklläärruunngg en Allemagne (symbolisée par Kant et Mozart), IIlllluummiinniissmmoo en Italie, ou EEnnlliigghhtteennmmeenntt en Angleterre, la pensée des Lumières contribue de façon fondamentale à l'émergence d'une ccoonnsscciieennccee eeuurrooppééeennnnee.. Les iiddééeess cciirrccuulleenntt lliibbrreemmeenntt dans cette Europe des Lumières, à la fois uunniiee eett mmuullttiippllee, chaque pays adhérant à un eesspprriitt ccoommmmuunn tout en conservant une identité propre. "Il n’y a plus aujourd’hui de Français, d’Allemands, d’Espagnols, d’Anglais même, quoi qu’on en dise ; il n’y a (source : http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle1/04.htm) que des Européens". (Jean-Jacques Rousseau)
  5. 5. La philosophie des Lumières fait l'éloge de nombreux principes. • ÉÉllooggee ddee ll''iinnddiivviidduu Les Lumière prônent la liberté de conscience et d'expression, louent la quête du bonheur, la justice, la liberté et l'égalité. http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle6/02.htm http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle4/index.htm • ÉÉllooggee ddeess sscciieenncceess eett ddee ll''éédduuccaattiioonn La raison doit éclairer des recherches scientifiques, de nouvelles branches se développent, comme la physique, la chimie, la biologie... Les Lumières sont également pour le progrès technique, la diffusion du savoir et l'accès à l'éducation. http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle3/index.htm • ÉÉllooggee ddee llaa ttoolléérraannccee Les institutions religieuses ne sont plus sacrées, toutes les religions peuvent cohabiter et nulle ne doit être dénigrée, conformément à la liberté de conscience. http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle2/index.htm
  6. 6. La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 célèbre les droits fondamentaux et inaliénables des Hommes, ainsi que leur appartenance à la même nature. L’Encyclopédie, dirigée par Diderot et d'Alembert, symbole des Lumières, a pour vocation de compiler tout le savoir de l'époque et illustre donc les principes du savoir et de la raison, si chers aux philosophes des Lumières. Le Tableau des principales religions du monde, par Bernard Picart rassemble les différents cultes et religions de l'humanité. Cette oeuvre montre non seulement que le christianisme n'est pas la seule religion au monde, mais appelle en plus à la tolérance Source : http://expositions.bnf.fr/lumieres/grand/019.htm
  7. 7. La philosophie des Lumières, en accord avec ses idées, fait le blâme de nombreux principes qui relèvent de l'obscurantisme et contre lesquels les philosophes doivent lutter : • Blâme des préjugés, de l'intolérance eett dduu ddeessppoottiissmmee :: « S'il n'y avait en Angleterre qu'une religion, le despotisme serait à craindre; s'il y en avait deux, elles se couperaient la gorge; mais il y en a trente, et elles vivent en paix et heureuses. » Cette phrase de Voltaire pointe du doigt les intolérances religieuses et le despotisme, contre lesquels luttent les philosophes des Lumières, en vertu de leurs idéaux de tolérance et de souveraineté du peuple. Certains philosophes, comme Voltaire, approuvent cependant l'idée d'un despotisme éclairé. En cette période de grands voyages d'exploration, de nombreux préjugés naissent en Europe à l'encontre des peuples différents, tel le mythe du « bon » ou « mauvais sauvage ». Ces idées préconçues sont également blâmées. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle6/02.htm)
  8. 8. • d Blâme de l'asservissement, dee ll''eessccllaavvaaggee :: « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune. » Ce premier article de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen met en avant l'égalité de tous les hommes, et c'est vertu de ce principe que les philosophes condamnent l’esclavage. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle6/06.htm) • BBllââmmee ddee ll’’ÉÉgglliissee :: Au nom de la liberté de penser, et afin de rendre possible la prise en main par l’humanité de son propre destin, les philosophes des Lumières, sans blâmer la foi, refusent la tutelle de l’Église sous laquelle vivaient autrefois les hommes, endoctrinés et aveugles. L'autorité des institutions religieuses est remise en question. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle2/01.htm) Épître dédicatoire des Réflexions sur l’esclavage des nègres de Condorcet Esclave domestique coupant des cannes à sucre Détail de l'estampe Coutume des Jésuites montrant des jésuites cupides se faisant dévorés par un monstre http://expositions.bnf.fr/lumieres/grand/025.htm
  9. 9. A- Exemples de voyages réels : L'époque des Lumière est marquée par de grandes expéditions vers des contrées inconnues qui attirent et intriguent. Des explorateurs parcourent le monde afin de mieux le connaître, et reviennent en Europe riches du récit de leurs voyages, faisant découvrir aux sociétés européennes les moeurs indigènes. Certains de ces explorateurs marquent fortement l'époque et les esprits, comme le capitaine JJaammeess CCooookk, premier européen à débarquer en Australie, mais aussi à HHaawwaaïï, où il meurt en 1779 dans une bataille contre des Hawaïens. (sources : http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle7/02.htm) - http://www.guide-australie.com/james-cook.asp ) Citons également l'explorateur BBoouuggaaiinnvviillllee qui est un des premiers européens à explorer TTaahhiittii, en 1768, et publie à son retour son Voyage autour du monde, qui en dépeignant la société tahitienne, s'attira l'intérêt de ses contemporains, friands des récits de voyages. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle7/02.htm)
  10. 10. B- Exemples de voyages imaginaires : Ces voyages « autour du monde » amènent les philosophes à reconsidérer leurs idées de l'humanité, à s'ouvrir à la diversité des formes de cultures et de civilisations. Il est donc courant de publier le rréécciitt ddee vvooyyaaggeess iimmaaggiinnaaiirreess, dont le but est souvent de dénoncer ou révéler certains aspects de la société européenne. •MMoonntteessqquuiieeuu se •L'écrivain irlandais prête à cet exercice dans ses Lettres persanes, où il critique la société française à travers le regard de voyageurs persans, contournant ainsi la censure. JJoonnaatthhaann SSwwiifftt publie à son tour un récit à la fois satirique et fantastique, Les voyages de Gulliver. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle7/04.htm)
  11. 11. ss • La confrontation des Européens avec l'inconnu, avec ll''aauuttrree, avec dd''aauuttrreess mmoeoeuurrss eett cciivviilliissaattiioonnss leur font prendre conscience d'une « uunniivveerrssaalliittéé ddee ll''êêttrree hhuummaaiinn ». Ils ne peuvent plus assimiler leurs coutumes avec l'ordre naturel, sont oobblliiggééss ddee ssee rreemmeettttrree eenn qquueessttiioonn. Les Européens se rendent compte qu'ils ne sont pas seulement Français, Anglais, Allemand, etc, mais aussi des « citoyens du monde » (kkoossmmooppoollííttêêss, en grec), comme l'illustre cette phrase de Montesquieu : « Je suis nécessairement homme et je ne suis français que par hasard » • Cette prise de conscience rejoint l'idée selon laquelle « ttoouuss lleess hhoommmmeess naissent et demeurent lliibbrreess eett ééggaauuxx » quel que soit l'endroit du monde où ils vivent. "Tout ce qui tient intimement à la nature humaine se ressemble d’un bout de l’univers à l’autre" (Voltaire) • On peut donc dire que ces voyages ont amené les hommes à porter un regard critique sur eux-mêmes, à se rendre compte qu'aauuccuunnee ccuullttuurree nn''eesstt ssuuppéérriieeuurree à une autre, ni aauuccuunn hhoommmmee ssuuppéérriieeuurr à un autre par nature. (http://expositions.bnf.fr/lumieres/expo/salle7/index.htm)

×