2 kwa é coman atpr  Les SMS à La Réunion Ledegen Gudrun   Université de la Réunion-LCF-UMR 8143 du CNRS [email_address]
Plan de l’exposé <ul><li>Projet « Faites don de vos sms à la science » ( sms4science  :  www.sms4science.org   ;  www.lare...
Faites don de vos sms à la science ( sms4science ) : méthodologie   numéro court université échantillon de population AAP ...
Opération  sms4science <ul><li>15 avril – 30 juin 2008 </li></ul><ul><li>21 694 sms > 15 000 analysés </li></ul><ul><li>1 ...
« Langage SMS » <ul><li>Le SMS n’est pas une langue, c’est une écriture. </li></ul><ul><li>C’est un message écrit dont la ...
Définition(s) <ul><ul><li>« Spontané » </li></ul></ul><ul><ul><li>++  Liberté due au contexte d’utilisation (intime, pas d...
 
Définition(s) <ul><ul><li>« cyberlangue », « cyberlangage », « communication électronique », « Netspeak », « discours élec...
2 kwa ?  Les thématiques les plus fréquentes prise de rendez-vous  : a) Ben vs ète ou? J'vs aten. b) Ok. A tt a leur devan...
2 kwa ?  <ul><li>Les dimensions  phatique  et  expressive  du message sont aussi  importantes  (voire plus importantes) qu...
Comment l’écrit-on? Graphie Réduction graphique par phonétisme  : mwatié ,  mwa, a coz,  … Squelette consonantique  :  tkt...
Miroirs de la prononciation <ul><li>Français ‘ordinaire’ </li></ul><ul><li>Graphies omettant les sons  facultativement  om...
Les mots des SMS Esms ‘ ordinaire’ particularismes Termes familiers (dont « parlers jeunes », verlan) Régionalismes :  bat...
Les mots des SMS Esms ‘ ordinaire’ particularismes Anglicismes:  big  ;  kiss  ;  news  ;  today     Anglicismes familiers...
Mots du discours ; expressivité Esms ‘ ordinaire’ particularismes <ul><li>« petits mots » :  </li></ul><ul><li>émoticônes ...
Syntaxe Esms ‘ ordinaire’ Absence de pronoms personnels sujet :  je ,  tu ,  il ,  ça ,  nous ,  vous  :  me soul ; te rap...
Syntaxe Esms ‘ ordinaire’ Omission  ne  de négation Omission préposition locative : Rdv cafèt a 10h!  Préposition orphelin...
Syntaxe <ul><li>Les traits syntaxiques de l’ écrit SMS  sont aussi attestés dans la prise de « notes rapides […] où l’on s...
Ecrire en créole : tendances Réconciliation avec les graphies phonétiques  (k-w-z)  = faire court, faire phonétique, faire...
K : près d’1 W : 1 tous les  par message 3 messages 22% (209) des mots avec « k » =  mots interrogatifs  quand 3 kan 47 co...
Z : 1 tous les Graphie française:  3 messages 1 par message Mots différents 131 Total d’attestations 258 soit une très gra...
Oskour! L’orthographe « fout le camp »? Les sms sont régulièrement accusés de nuire à la bonne orthographe française. Ils ...
Oskour! L’orthographe « fout le camp »? Or c’est bien la collectivité qui décide de l’orthographe en règle du français : c...
Au final ? Keske le sms ? <ul><li>une écriture  originale  et  créative  qui enrichit les expériences scripturales à l’heu...
Informations & bibliographie <ul><li>sms4science :  www.sms4science.org  (Louvain-la-Neuve, Belgique) ;  www.lareunion4sci...
Bibliographie <ul><li>Bilger M. & Blanche-Benveniste C., 1999, « Français parlé-oral spontané. Quelques réflexions », Revu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Salon Education Ledegen

2 036 vues

Publié le

Après une définition de l’écrit-sms, et son inscription dans les axes de variation de la langue (oral vs écrit ; formel vs informel ; …), nous tenterons de répondre aux questions suivantes :
De quoi y parle-t-on ?
Comment l’écrit-on ?
Quelles sont les spécificités des pratiques à La Réunion (graphie, prononciation, lexique, syntaxe, pragmatique) ? quel impact ont ces pratiques sur l’orthographe du français ? et du créole ?

Publié dans : Formation, Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 036
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
448
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • AAP : appels à participation diversifiés Véritables échanges communicationnels + recopiage automatisé (pas manuel)
  • On va nommer un chat un chat médialement parlant, il s’agit indéniablement d’écrit lu par nos yeux La canal, c’est le short message service sur téléphone portable Registralement parlant, nos corpus se situent majoritairement vers le pôle de la ‘Nähesprache’ (Koch &amp; Oesterreicher), comme nos analyses le montreront, mais pas uniquement . En effet, les messages formels mais brefs prennent de plus en plus de place sur le marché sms, et nous préférons désigner donc de façon neutre le médium (écrit) et son canal (sms) sans présager de son caractère formel ou informel (ce que cernait imparfaitement l’ancienne étiquette ‘spontané’).
  • situation d’expansion du français par importation (Bal 1977) : des colonies de peuplement s’installent dans des contrées exploitées au bénéfice de la métropole
  • situation d’expansion du français par importation (Bal 1977) : des colonies de peuplement s’installent dans des contrées exploitées au bénéfice de la métropole
  • Situation semblable à LR Il faudrait donc songer à toutes les lexies dans lesquelles peuvent apparaître ces phénomènes et exécuter une recherche de ces lexies dans nos corpus : en donnant comme critère la version FDB dans le SMS brut et la version en français standard dans le message retranscrit
  • Salon Education Ledegen

    1. 1. 2 kwa é coman atpr Les SMS à La Réunion Ledegen Gudrun Université de la Réunion-LCF-UMR 8143 du CNRS [email_address]
    2. 2. Plan de l’exposé <ul><li>Projet « Faites don de vos sms à la science » ( sms4science : www.sms4science.org ; www.lareunion4science.org ) </li></ul><ul><li>Le « langage SMS » : définition(s) </li></ul><ul><li>De quoi y parle-t-on ? </li></ul><ul><li>Comment l’écrit-on ? Quelles sont les particularités en graphie, vocabulaire, syntaxe, discours, …? </li></ul><ul><li>Quel impact sur l’orthographe du français? Et du créole? </li></ul>
    3. 3. Faites don de vos sms à la science ( sms4science ) : méthodologie numéro court université échantillon de population AAP AAP
    4. 4. Opération sms4science <ul><li>15 avril – 30 juin 2008 </li></ul><ul><li>21 694 sms > 15 000 analysés </li></ul><ul><li>1 744 usagers </li></ul><ul><li>300 répondants à l’enquête sociolinguistique sur internet (problème d’accès) </li></ul><ul><li>Traitement des données : messages triés, anonymisés, transcrits en français de référence, annotés, balisés (créole-français- flottant : en cours) </li></ul>
    5. 5. « Langage SMS » <ul><li>Le SMS n’est pas une langue, c’est une écriture. </li></ul><ul><li>C’est un message écrit dont la forme linguistique et graphique est contrainte par </li></ul><ul><li>structure des touches (lettres de l’alphabet qui ne sont pas « équidistantes ») ; </li></ul><ul><li>nombre limité des caractères (160 max) (coût). </li></ul>
    6. 6. Définition(s) <ul><ul><li>« Spontané » </li></ul></ul><ul><ul><li>++ Liberté due au contexte d’utilisation (intime, pas de contact visuel, etc.) </li></ul></ul><ul><ul><li>++ Liberté due à l’absence de norme </li></ul></ul><ul><ul><li>+ + Créativité due au désir de reconnaissance et d’appartenance à un groupe social, au besoin de transmettre une forme d’expressivité. </li></ul></ul><ul><ul><li>++ Aspect dialogique </li></ul></ul><ul><ul><li>- - Confusion du médium de communication (oral) et du registre de langue (familier, formel, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>- - Contraintes du langage SMS : espace, coût, temps, adaptation à l’interlocuteur ou à la situation de communication </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>«  et bien cela dépend des personnes... Par exemple les amis bn jvé ekrir koma, pi la famy je vais écrire comme sa pour bien qu'ils comprennent... » [smsLR] </li></ul></ul></ul>
    7. 8. Définition(s) <ul><ul><li>« cyberlangue », « cyberlangage », « communication électronique », « Netspeak », « discours électronique médié » : manque de spécificité et de précision </li></ul></ul><ul><ul><li>« parlécrit » (Anis, 1999) ? : confusion médium/conception mais un mot-valise bienvenu par ailleurs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Beaucoup d’auteurs en sont venus à manipuler des notions comme ‘le parlé parlé’ et le ‘parlé écrit’, ou encore ‘l’oral dans l’écrit’. Il est aisé de faire la critique d’une telle pratique et de montrer comment, avec ces jeux de vocabulaire, on s’enferme dans un cercle. » (Bilger et Blanche-Benveniste, 1999) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>« écrit SMS » noté « eSMS » (Panckhurst 2008) = séparation nette du médium et de la conception (qui est majoritairement ‘langue de la proximité’ ( Nähesprache )) </li></ul></ul>
    8. 9. 2 kwa ? Les thématiques les plus fréquentes prise de rendez-vous : a) Ben vs ète ou? J'vs aten. b) Ok. A tt a leur devan lamfi. c) Ben vs ète ou? d) J'sui déja a lintérieur JTM : Continuié a tmé c facil!mé etr a la hoteur 2 ton amour ca sembl imposibl!je taime toi tte entiere avk t klité é surtt t dfo! qu’est-ce que tu fais ? : What dO yOu dO?.. qu’est-ce que tu manges ? : Salad carot et une tranch jambn .Et twa bonjour/bonne nuit : Mci Bn8 a toi oci. liste de courses : Pâte carrée quelle marque? On voit pas sur emballage si rond ou carré. messagerie : Alo la tèr ici la lune. Ou ve pa répondamw1 règlement de compte : Jte forgive pa mwa hein.. cours express : G pa vu le mess hier, dsl! Rime suivi: aa bb / rime croisé: abab/ rime embrassé: abba! Voila! Bon courage!
    9. 10. 2 kwa ? <ul><li>Les dimensions phatique et expressive du message sont aussi importantes (voire plus importantes) que la dimension référentielle : le message SMS est un moyen de maintenir un contact, de partager des émotions . </li></ul><ul><li>- messages du quotidien, </li></ul><ul><li>- informels et familiers (expression moins contrôlée que dans les courriers manuscrits), </li></ul><ul><li>immédiats (écrits bruts nécessitant peu ou pas de relecture) </li></ul><ul><li>affectifs (l’interlocuteur est souvent proche et partage un certain degré de connivence avec le scripteur). (Thi Mai Tran et al. 2008) </li></ul>
    10. 11. Comment l’écrit-on? Graphie Réduction graphique par phonétisme : mwatié , mwa, a coz, … Squelette consonantique : tkt (‘tinquiète’), tjs, lgtps, prb / pb, si ou koné komb1 ou la mnk a- Salut Zinecou komen i lé. Alor kwé la fé dt . U dwa i fé mal. Lol dt = squelette consonantique de ‘dont’ [dõ], pour don (‘donc’). Rébus et syllabogrammes : l = elle ; c = c’est, sais/sait, s’est ; m = aime ; t = t’es ; 2m1 = demain ; abi1to = à bientôt ; koi de 9 ; a- = amoin ; OT = oté ; Siglaison : lol, mdr, atpr = « néographies » (Anis 1999)
    11. 12. Miroirs de la prononciation <ul><li>Français ‘ordinaire’ </li></ul><ul><li>Graphies omettant les sons facultativement omis : chute schwa, aphérèse, syncope, apocope et simplification groupes consonantiques complexes : </li></ul><ul><li>je seré tjr la pr toi, ptet po en face mé ds le coeur tkt ; Chui pa venu o kTchisse   </li></ul><ul><li>Assimilations : Tkt chui la pr lé personne ki me sn chér é ki en o bezoin </li></ul><ul><li>Esms </li></ul><ul><li>Écriture phonétique (// API) : mwa , mwatjé </li></ul><ul><li>Non-écriture de lettres non-prononcées : for (‘fort’) </li></ul><ul><li>Réunion </li></ul><ul><li>- = rarissime : regaD (omission ‘r’ postvocalique) </li></ul>
    12. 13. Les mots des SMS Esms ‘ ordinaire’ particularismes Termes familiers (dont « parlers jeunes », verlan) Régionalismes : battre carré (‘se promener’) ; mol Verbe vicaire : faire Substantif générique : truc , bidule, machin Substantif générique : train  ; zaffèr Abréviations  : cop (‘copain’) ; joyeux za ; mici ; num ; rep (verbe) ; vak ; tel (verbe) ( tel me/moi ) (PS : ce dernier est attesté à l’oral depuis peu) Abréviations familières : lanif ; à plus  ; carouf (Carrefour) ; ciné  ; comme dab  ; dac  ; expo (‘exposé’) ; mat’  ; à toute (à tout à l’heure) ; maths ; … Abréviations prises de notes : pr, ms , …
    13. 14. Les mots des SMS Esms ‘ ordinaire’ particularismes Anglicismes: big  ; kiss  ; news  ; today   Anglicismes familiers et/ou jeune : cool , fun , mum , phone, yes, , … Emprunts (en français) au créole spécifiquement écrits (chats, SMS) : zordi , aster , riskap , … Emprunts – surtout à l’anglais – intégrés familiers : être aware ; être open : C gentil depreciser mai jm doutais bien kilnelui avai paparlé.Attente insupportabl mai reston open !be aware! Alternance codique avec le créole Emprunts plus sporadiques à d’autres langues (espagnol, italien, allemand, malgache, …) : hola, wass, … Néologismes : dodoter ; je binz ; ça va bof ; la vroom  ; kissoux (kiss+bisous+xxx) … Néologismes familiers : no soucaï ; ... Néologismes : wex  ; planage
    14. 15. Mots du discours ; expressivité Esms ‘ ordinaire’ particularismes <ul><li>« petits mots » : </li></ul><ul><li>émoticônes (;-),  ,  , …) </li></ul><ul><li>siglaisons ( lol  ; mdr  ; edr) </li></ul><ul><li>R : atpr (ater pou rire) </li></ul><ul><li>- jeu de ponctuation ou de redoublements de lettres : jtm!!!!!!!!! ; ooooooohhhhhhh!!!! </li></ul>« petits mots » : quoi , bon , … « petits mots » : té/oté ; tousala ; …
    15. 16. Syntaxe Esms ‘ ordinaire’ Absence de pronoms personnels sujet : je , tu , il , ça , nous , vous  : me soul ; te rappelle  Absence de il impersonnel : faut ; fait froid ; reste : rest k prier m1tnan on pour nous Réduction de ça sujet : ava ? Absence de ça sujet : Comment va ? Comment va bien ? Absence conjointe des pronoms Sujet + OD : Oui merci te souhaite aussi ensoleillé ke la mienne
    16. 17. Syntaxe Esms ‘ ordinaire’ Omission ne de négation Omission préposition locative : Rdv cafèt a 10h!  Préposition orpheline : prendre avec Omission à prép. temporelle : Je rentre midi Absence de à préposition : Attention pas être coupé Interrogative directe par intonation, in situ : tu vien? ; T ou? Interrogative indirecte avec qu’est-ce que: Tc keske sa sen mn oreillé? La banane tagada
    17. 18. Syntaxe <ul><li>Les traits syntaxiques de l’ écrit SMS  sont aussi attestés dans la prise de « notes rapides […] où l’on supprime divers éléments non indispensables » ( Bon Usage , 1986 : 338) (i.e. journal intime, télégrammes, petites annonces, rapport, …) </li></ul>Esms ‘ ordinaire’ Présentatifs, thématisations : c’est , il y a , voilà , … Relatives non normatives : T ojrdui ya 1ga ki ma révèlé kelke choze ke je matenD pa du tou! Parataxe : g mm pa Dmaré la jrné g dja at kel stRmine pr et ek twa
    18. 19. Ecrire en créole : tendances Réconciliation avec les graphies phonétiques (k-w-z) = faire court, faire phonétique, faire créole, … + Maintien de l’orthographe française = faire rapide en terme de reconnaissance (habitudes de lecture) (étude sur les 1000 premiers messages entièrement en créole)
    19. 20. K : près d’1 W : 1 tous les par message 3 messages 22% (209) des mots avec « k » = mots interrogatifs quand 3 kan 47 combien 1 komb1 1 comment 1 koman… 30   nbre % mots-outils 649 68,82 mots lexicaux 274 29,06 autre 20 2,12   Total 943 100 catégorie nbre % pronom ( mwin : 73) 183 59,4 mot interrogatifs 69 22,4 anglais ( new , news , how …) 22 7,1 adverbe 13 4,2 nom 8 2,6 verbe 8 2,6 arabe 3 1,0 allemand 2 0,6   Total 308 100,0
    20. 21. Z : 1 tous les Graphie française: 3 messages 1 par message Mots différents 131 Total d’attestations 258 soit une très grande diversité de formes Les termes les plus fréquents zot, … 75 bizoux, … 40 coz, … 32 kaz, … 25 chez 13 zafair 12 mot graphème soir oi chez z fatigué gu rien, bien ien voir oi besoin oin texte x hier h concert t th ph catholik, math, thème, thon appel de phare, éphémére, latmosphère, phisique, physike, téléphon, téléphoner
    21. 22. Oskour! L’orthographe « fout le camp »? Les sms sont régulièrement accusés de nuire à la bonne orthographe française. Ils sont vus comme une dénaturation et un appauvrissement de la langue écrite condamnables et dangereux. Le mythe de la langue, figée, éternelle, splendide, trouve [dans la question de l’écriture SMS] un nouvel ennemi à se mettre sous la dent. (Bianchi, 2008 : 58) Le SMS est le nouveau combat de ceux qui croient qu’il faut garder l’accent circonflexe à connaître parce que les racines, monsieur !, les racines, l’étymologie! En oubliant que le g de cognoscere s’est perdu en route et que cela ne nous empêche pas (ou peu) de vivre. (Encrevé & Braudeau, Conversations sur la langue française , 2007) (Bianchi, 2008 : 58)
    22. 23. Oskour! L’orthographe « fout le camp »? Or c’est bien la collectivité qui décide de l’orthographe en règle du français : ce sont les médias, les journaux, les affiches … Certains écrivent « ki » sur leur portable, et alors? Il y a écrit « qui » dans la somme écrasante des écrits qui nous entourent: ils savent bien que c’est « qui » qu’il faut écrire. C’est un jargon écrit qui n’est pas moins idiot qu’un autre et qui, ce faisant, est inventif, évolutif, et amène ses utilisateurs à s’interroger sur ce qu’est un son, la transcription d’un son, etc. (Bianchi, 2008 : 57) NB : Aucune étude n’a démontré l’impact néfaste des SMS sur les connaissances orthographiques des élèves ou étudiants.
    23. 24. Au final ? Keske le sms ? <ul><li>une écriture originale et créative qui enrichit les expériences scripturales à l’heure où on reproche souvent aux jeunes générations de désinvestir l’écrit au profit de l’audio-visuel, </li></ul><ul><li>un moyen de retour à l’écrit pour certains </li></ul><ul><li>une écriture à caractère ludique , non conventionnel et non normatif , qui offre, par rapport à l’écrit traditionnel, une liberté et une souplesse d’utilisation, </li></ul><ul><li>un moyen, somme toute peu dangereux , de transgresser la norme sociale de l’écriture conventionnelle des adultes. </li></ul><ul><li>une forme d’écriture qui chamboule nos certitudes de linguistes, et qui est pleinement digne d’intérêt. </li></ul>
    24. 25. Informations & bibliographie <ul><li>sms4science : www.sms4science.org (Louvain-la-Neuve, Belgique) ; www.lareunion4science.org (La Réunion) </li></ul><ul><li>Anis, J., 2003, « Communication électronique scripturale et formes langagières », Quatrièmes rencontres Réseaux humains / réseaux technologiques , Université de Poitiers, http://oav.univ-poitiers.fr/rhrt/index.htm . </li></ul><ul><li>Ledegen, G., & Richard, M., 2007, « «  jv me prendre un bois monumental the wood of the century g di  ». Langues en contact dans quatre corpus oraux et écrits « ordinaires » à la Réunion », Glottopol ( www.univ-rouen.fr/dyalang/glottopol ), n° 10, 86-100. </li></ul><ul><li>Bianchi, L., 2008, « Oskour un SMS! », Dossier du Tigre « L’écriture SMS »: www.le-tigre.net/-L-ecriture-SMS-.html </li></ul>
    25. 26. Bibliographie <ul><li>Bilger M. & Blanche-Benveniste C., 1999, « Français parlé-oral spontané. Quelques réflexions », Revue française de linguistique appliquée, Vol. IV-2, 21-30. </li></ul><ul><li>Fairon C., Klein J.R. & Paumier S., 2006a, Le langage SMS , Louvain-la-Neuve, P.U.Louvain,Cahiers du Cental, 3.1. </li></ul><ul><li>Fairon C., Klein J.R. & Paumier S., 2006b, Le Corpus SMS pour la science. Base de données de 30.000 SMS et logiciels de consultation , CD-Rom, Louvain-la-Neuve, P.U.Louvain, Cahiers du Cental, 3.2. </li></ul><ul><li>Koch P. & Oesterreicher W., 1985, « Sprache der Nähe – Sprache der Distanz. Mündlichkeit und Schriftlichkeit im Spannungsfeld von Sprachtheorie und Sprachgeschichte », Romanistisches Jahrbuch,, n° 36, 15-43. </li></ul><ul><li>Panckhurst R., 2008, « Short Message Service (SMS) : typologie et problématiques futures », in Arnavielle T. (coord.), Polyphonies , pour Michelle Lanvin, Université Paul-Valéry Montpellier 3, 33-52 </li></ul><ul><li>Tran T.M., Trancart M. & Servent D., 2008, « Littéracie, SMS et troubles spécifiques du langage écrit », in Durand J. Habert B., Laks B. (éds.), Congrès Mondial de Linguistique Française - CMLF'08 , Paris, Institut de Linguistique Française, disponible sur http://dx.doi.org/10.1051/cmlf08034 </li></ul>

    ×