Leçons tiréesde l« exception » hongroise                  George Kopits  Conférence dhiver dICGFM « La GFP au 21ͤ siècle »...
Grandes lignes• Contexte• Grandes tendances budgétaires• Exception 1.0 (en 2001-09)• Changement de paradigme ?• Exception ...
ContexteDes progrès mitigés pendant la transition• Réformes dans le secteur des biens échangeables   – Libéralisation exte...
ContextePerformance économique• Investissement direct étranger : dabord élevé, puis faible• Fluctuations des résultats ext...
Contexte            Taux de croissance réelle du PIB                       GDP növekedés (év/év)                       xxx...
Contexte      R PIB G DPpar habitant à ppp        eal réel per c apita at ppp                   (100 ==moyenne 27 EU)     ...
Grandes tendances budgétairesCaractéristiques distinctives   – biais déficitaire   – incohérence temporelle   – procyclica...
Grandes tendances budgétaires                                                   G eneral G overnment B alanc e            ...
Grandes tendances budgétaires                                     Orientation budgétaire : Hongrie                     10 ...
Grandes tendances budgétaires                                     Orientation budgétaire : Zone euro                     1...
Grandes tendances budgétaires                                                                  P ublic Debt               ...
Grandes tendances budgétaires                                                    Dette publique             80            ...
Grandes tendances budgétairesManque de transparence– données de séries chronologiques inconsistantes– prévisions macro-bud...
Exception 1.0 (2001-09)Gouvernement de centre gaucheOrientation expansionniste pendant la « Grande Modération »• hausse de...
Changement de paradigme ?Cadre fiscal basé sur des règles (FRL nov. 2008)• règles de politique : limiter les dépenses     ...
Changement de paradigme ?Conseil fiscal• Contribuer aux objectifs du cadre fiscal   – crédibilité dans lélaboration de pol...
Changement de paradigme ?Conseil fiscal : fonctions de surveillance• Évaluation au niveau agrégé• Évaluation au niveau dés...
Changement de paradigme ?Conseil fiscal : performance   – personnel technique renforcé   – premières phases d’envol (penda...
Exception 2.0 (depuis 2010)Gouvernement de centre droitMesures de politique (réforme ?) majeures• impôt forfaitaire, sans ...
Exception 2.0 (depuis 2010)Disparition du Conseil fiscal• Évaluations critiques du Conseil   – changements des règles comp...
Conséquences sur le risque souverain                                                                              Risque d...
Conséquences sur le risque souverain Comparaison avec le Royaume-Uni. • Caractéristiques communes    – problème de la viab...
Conséquences : prime de risque souverain Écart de rendement entre les obligations d’État à 10 ans                         ...
ÉcartDS CDS entre les obligations d’État à 10bonds                                                    C de s pread on 10-y...
Conclusion : leçons• L« exception » conduit à une activité stagnante, un      problème de viabilité à long terme et à une ...
RéférencesKopits, G., “Monetary and Fiscal Policy from Transition to EU Integration: A   Comparative Assessment” in B.Y. K...
Lessons from the Hungarian “Exception” - Francais
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lessons from the Hungarian “Exception” - Francais

405 vues

Publié le

George Kopits

ICGFM Winter Conference “PFM in the 21st Century”
Washington, December 5-7, 2011

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
405
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lessons from the Hungarian “Exception” - Francais

  1. 1. Leçons tiréesde l« exception » hongroise George Kopits Conférence dhiver dICGFM « La GFP au 21ͤ siècle » Washington Du 5 au 7 décembre 2011
  2. 2. Grandes lignes• Contexte• Grandes tendances budgétaires• Exception 1.0 (en 2001-09)• Changement de paradigme ?• Exception 2.0 (depuis 2010)• Conséquences sur le risque souverain• Conclusion : leçons
  3. 3. ContexteDes progrès mitigés pendant la transition• Réformes dans le secteur des biens échangeables – Libéralisation externe – Libéralisation intérieure (y compris le système financier) – Privatisation (y compris les procédures de faillite efficaces)• Lentes réformes dans le secteur des biens non échangeables – Administration publique : la main-dœuvre est restée pléthorique – Système de sécurité sociale partiellement réformé – Système fiscal partiellement restructuré• Politique monétaire : régime IT largement réussi• Adhésion à lUE  aléa moral
  4. 4. ContextePerformance économique• Investissement direct étranger : dabord élevé, puis faible• Fluctuations des résultats externes•• Proche dune crise au milieu des années 90, et fin 2008• Désinflation à un chiffre, mais assez persistante• Nette décélération de la croissance économique
  5. 5. Contexte Taux de croissance réelle du PIB GDP növekedés (év/év) xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx1510 5 0 -5-10 Euró övezet Csehország Lengyelország Magyarország Szlovákia
  6. 6. Contexte R PIB G DPpar habitant à ppp eal réel per c apita at ppp (100 ==moyenne 27 EU) (100 E U27 averag e)100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 1995 2010 Sl CZ HU SK PL ES LU RO BL LA
  7. 7. Grandes tendances budgétairesCaractéristiques distinctives – biais déficitaire – incohérence temporelle – procyclicalité – problème de la viabilité de la dette – manque de transparence
  8. 8. Grandes tendances budgétaires G eneral G overnment B alanc e Soldes des administrations publiques 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011* 2012* 2013* 4% Prévision de déficit de re-Acces ion and Deficit forecas t of P programme de pré- 2% C onvergence programs s ubmitteden 2002-11 adhésion et de convergence soumis 2002-11Pourcentageof G D P P erc ent du PIB 0% -2% -4% -6% -8% -10% -12% MNB , NG M
  9. 9. Grandes tendances budgétaires Orientation budgétaire : Hongrie 10 10 8 8 6 6Pourcentage du GDP 4 4 Percent of PIB 2 2 0 0 -2 -2 -4 -4 -6 « Grande Modération » Crise -6 -8 -8 Eurostat Cyclically adjusted primary deficit GDP growth
  10. 10. Grandes tendances budgétaires Orientation budgétaire : Zone euro 10 10 8 8 6 6 Percent of GDP 4 4Pourcentage du PIB 2 2 0 0 -2 -2 -4 « Grande Modération » Crise -4 -6 -6 -8 -8 Eurostat Cyclically adjusted primary deficit GDP growth
  11. 11. Grandes tendances budgétaires P ublic Debt Dette publique 85 80 75Pourcentage du PIB DP 70 P erc ent of G 65 60 55 50 45 40 * * 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 19 19 19 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 MNB Dette brute G ros s Debt Critère de Maastricht Maas tricht criterion
  12. 12. Grandes tendances budgétaires Dette publique 80 70 60 50% du PIB P% of G D 40 30 20 10 0 2004 2005 2006 2007 2008 2009 BBulgarie ulgaria CRépublique tchèque zech R epublic EEstonie s tonia Hongrie Hungary L atvia Lettonie LLituanie ithuania P oland Pologne RRoumanie omania
  13. 13. Grandes tendances budgétairesManque de transparence– données de séries chronologiques inconsistantes– prévisions macro-budgétaires trop optimistes– pratiques abusives de PPP– comptabilité déformée pour les SOE– opacité des procédures budgétaires– arriérés occasionnels dans les dépenses et les remboursements dimpôt
  14. 14. Exception 1.0 (2001-09)Gouvernement de centre gaucheOrientation expansionniste pendant la « Grande Modération »• hausse des salaires des membres du gouvernement• augmentation des fonds de pension publics• baisse du taux de la TVAAttitude de rigueur pendant la crise (attente FMI-UE)• gel des salaires et des fonds de pension• augmentation du taux de la TVA• une certaine rationalisation du système des droits sociaux• cadre fiscal basé sur des règles
  15. 15. Changement de paradigme ?Cadre fiscal basé sur des règles (FRL nov. 2008)• règles de politique : limiter les dépenses limite dendettement réel ( limite du déficit discrétionnaire)• règles de procédure : règle du paiement immédiat planification budgétaire MT• normes de transparence• institution fiscale indépendante : Conseil fiscal
  16. 16. Changement de paradigme ?Conseil fiscal• Contribuer aux objectifs du cadre fiscal – crédibilité dans lélaboration de politiques fiscales – transparence dans les finances publiques – viabilité de la dette publique• Caractéristiques de base, fonctions – indépendance (y compris lélection, le mandat des membres) – relation avec lien de dépendance, accès équitable – décisions par consensus – surveillance (évaluation, mise en conformité)
  17. 17. Changement de paradigme ?Conseil fiscal : fonctions de surveillance• Évaluation au niveau agrégé• Évaluation au niveau désagrégé• Conformité aux normes et procédures• Conformité aux règles fiscales• Communication (gouvernement, presse, etc.)
  18. 18. Changement de paradigme ?Conseil fiscal : performance – personnel technique renforcé – premières phases d’envol (pendant le programme dajustement) – couverture de presse favorable – réactions positives de la société civile – aucune ingérence du gouvernement – le premier gouvernement se conformait aux règles mais pas le deuxième – Suppression de facto à la fin de 2011
  19. 19. Exception 2.0 (depuis 2010)Gouvernement de centre droitMesures de politique (réforme ?) majeures• impôt forfaitaire, sans seuil d’exemption• taxes temporaires sur certaines activités• taux record de la TVA (27 %)• nationalisation des fonds de pension privésChangements institutionnels• limites à la Cour constitutionnelle, sur les questions fiscales• nomination politique à la tête du Bureau national daudit• tentatives de restriction dindépendance des NBH• Suppression de facto du Conseil fiscal
  20. 20. Exception 2.0 (depuis 2010)Disparition du Conseil fiscal• Évaluations critiques du Conseil – changements des règles comptables – effets des différents changements dans la législation fiscale, la réforme des fonds de pension – prévisions des perspectives macro-budgétaires de quatre ans• Réactions du gouvernement – accès à linformation limité – proposition de réduire drastiquement le financement – dissolution du personnel du CF – Éviter de compter sur le CF pour émettre une opinion sur le projet de loi budgétaire – nomination du nouveau président du CF ( à la suite de la démission de lancien)
  21. 21. Conséquences sur le risque souverain Risque de défaut souverainCDS sur les obligations souveraines à 10 ans Hongrie République tchèque Pologne Slovaquie Bulgarie Roumanie
  22. 22. Conséquences sur le risque souverain Comparaison avec le Royaume-Uni. • Caractéristiques communes – problème de la viabilité fiscale – crédibilité politique faible – Élection simultanée des gouvernements de centre droite • Royaume-Uni – objectif budgétaire à moyen terme clair – programme dadaptation préparé – création du Bureau pour la responsabilité budgétaire • Hongrie – signaux politiques mixtes et opaques – adoption de mesures de distorsion permettant de combler les lacunes – suppression du Conseil fiscal
  23. 23. Conséquences : prime de risque souverain Écart de rendement entre les obligations d’État à 10 ans Hongrie Royaume-Uni
  24. 24. ÉcartDS CDS entre les obligations d’État à 10bonds C de s pread on 10-year g overnment ans (bps ) Ja nu ar y 20 100 150 200 250 300 350 400 0 50 Fe 10 br ua ry 20 10 M ar ch 20 10 A pr il 20 10 M ay 20 10 Ju neHongrieHung ary 20 1 0 Ju ly 20 10 A ug us t2 Se 01 pt 0 em Conséquences :Royaume-Uni be r2 01United K ing dom 0 O ct ob er 20 N 1 0 ov em be r2 D 01 ec 0 em be r 20 prime de risque souverain par défaut 10 Ja nu ar y 20 11
  25. 25. Conclusion : leçons• L« exception » conduit à une activité stagnante, un problème de viabilité à long terme et à une vulnérabilité aux crises (manque une base de ressources naturelles)• Le gouvernement ne devrait pas céder aux instincts populistes ou à laléa moral• Le gouvernement ignore les marchés financiers, à ses risques et périls• Le FMI peut fournir une assistance financière et technique, mais la crédibilité politique doit sétablir au niveau national• Le nouveau gouvernement doit utiliser loccasion de signaler le changement de paradigme et faire le suivi de laction
  26. 26. RéférencesKopits, G., “Monetary and Fiscal Policy from Transition to EU Integration: A Comparative Assessment” in B.Y. Kim and C. H. Lim, eds., Financial Sector Reform in Transition Economies (Seoul National University, 2009), pp. 29- 61.Kopits, G., “Brussels Can’t Monitor 27 Budgets” The Wall Street Journal (11 octobre 2010)Kopits, G., “Populisme Goulash” Le Wall Street Journal (25 février 2011)Kopits, G., “Independent Fiscal Institutions: Developing Good Practices” Revue de lOCDE sur la gestion budgétaire (Novembre 2011)

×