Du consommateur au consom’acteur : illusion, frémissement ou réalité ? Par  Christophe Sempels Docteur en Sciences de Gest...
Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>75% des français sont convaincus que le « développement durable » est une nécessi...
Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>96% des Européens font valoir que la protection de l’environnement est importante...
Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>78,9% disent choisir des produits et services respectueux de l’environnement </li...
Et ce que l’être humain fait <ul><li>«  When 500 people were interviewed regarding their personal responsibility for picki...
<ul><li>«  Psychological research has established that only 30–40% of lifestyle intentions are successfully realised, leav...
Pourquoi ?  Le « value-action gap » Valeurs Attitudes Discours Comportements Obstacles externes / facteurs contextuels Fac...
Faut-il désespérer ?
A méditer… Les problèmes du monde ne peuvent pas être résolus par des sceptiques ou des cyniques, dont les horizons se lim...
Une multitude de signaux positifs <ul><li>Un système qui (dé)montre ses limites </li></ul><ul><li>Une société civile en pl...
Des leviers intéressants issus des sciences sociales et humaines (en particulier du marketing) <ul><li>Utiliser les techni...
Des leviers intéressants issus des sciences sociales et humaines (en particulier du marketing) <ul><li>Une utilité de tran...
Vous voulez en savoir plus OU  [email_address]
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Christophe SEMPELS

1 735 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 735
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
500
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Christophe SEMPELS

  1. 1. Du consommateur au consom’acteur : illusion, frémissement ou réalité ? Par Christophe Sempels Docteur en Sciences de Gestion Professeur – Groupe ESC Lille
  2. 2. Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>75% des français sont convaincus que le « développement durable » est une nécessité </li></ul>
  3. 3. Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>96% des Européens font valoir que la protection de l’environnement est importante pour eux personnellement (voire très importante pour 66% d’entre eux) </li></ul>
  4. 4. Il y a ce que l’être humain dit… <ul><li>78,9% disent choisir des produits et services respectueux de l’environnement </li></ul><ul><li>77,1% disent faire attention à ne pas acheter de marques produites par des entreprises dont ils réprouvaient le comportement </li></ul>
  5. 5. Et ce que l’être humain fait <ul><li>«  When 500 people were interviewed regarding their personal responsibility for picking up litter, 94% acknowledged responsibility. When leaving the interview, however, only 2% picked up litter that had been &quot;planted&quot; by the researcher  » </li></ul><ul><li>Bickman, 1972 </li></ul>
  6. 6. <ul><li>«  Psychological research has established that only 30–40% of lifestyle intentions are successfully realised, leaving a considerable intention-behaviour gap » </li></ul><ul><li>Allan, Johnston et Campbell, 2008 </li></ul><ul><li>« The disconnection between changing minds and changing behaviors has been noted in several different litterature streams » </li></ul><ul><li>Verplanken et Wood, 90 </li></ul>Et ce que l’être humain fait
  7. 7. Pourquoi ? Le « value-action gap » Valeurs Attitudes Discours Comportements Obstacles externes / facteurs contextuels Facteurs personnels Habitudes et comportements routiniers Influence sociale et culturelle Objectifs de consommation Limites méthodologiques
  8. 8. Faut-il désespérer ?
  9. 9. A méditer… Les problèmes du monde ne peuvent pas être résolus par des sceptiques ou des cyniques, dont les horizons se limitent aux réalités évidentes. Nous avons besoin d’hommes et de femmes capables d’imaginer ce qui n’a jamais existé. John Fitzgerald Kennedy
  10. 10. Une multitude de signaux positifs <ul><li>Un système qui (dé)montre ses limites </li></ul><ul><li>Une société civile en pleine conscientisation </li></ul><ul><li>Emergence de nouveaux « groupes culturels » </li></ul><ul><ul><li>17% de créatifs culturels en France </li></ul></ul><ul><li>Changement de mentalité à l’égard du développement durable dans les entreprises </li></ul><ul><li>Poids croissant des marchés publics durables </li></ul><ul><li>Un cadre réglementaire en évolution </li></ul><ul><li>… </li></ul>
  11. 11. Des leviers intéressants issus des sciences sociales et humaines (en particulier du marketing) <ul><li>Utiliser les techniques d’influence sociales du marketing pour réduire le gap et donner envie </li></ul><ul><li>Passer du positionnement simple au positionnement combiné </li></ul><ul><ul><li>Avantages classiques + avantages durables </li></ul></ul><ul><li>De nouveaux droits et/ou moins de devoirs (p.ex. lors du passage du produit au service) </li></ul>
  12. 12. Des leviers intéressants issus des sciences sociales et humaines (en particulier du marketing) <ul><li>Une utilité de transaction ajoutée à la traditionnelle utilité d’acquisition </li></ul><ul><ul><li>Ce que je reçois + la manière dont je le reçois </li></ul></ul><ul><li>Une réduction du risque perçu sur ses différentes dimensions </li></ul><ul><ul><li>Bénéfices santé / bénéfices psychologiques / garantie fonctionnelle / … </li></ul></ul><ul><li>… </li></ul> Il faut intégrer des signaux crédibles à l’offre
  13. 13. Vous voulez en savoir plus OU [email_address]

×