Gerontechnologies en Haute-Savoie : projet GeronTIC

2 191 vues

Publié le

Intervention de Nicole VIDAL & Jean-Claude FERNANDEZ , Medecin Departemental chargé de la Gérontologie & Conseiller Scientifique
Conseil Général de Haute Savoie aux Ateliers nationaux de la solidarité

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 191
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
29
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gerontechnologies en Haute-Savoie : projet GeronTIC

  1. 1. Les Gérontechnologies en Haute Savoie: projet GéronTIC Votre Nicole VIDAL & Jean-Claude FERNANDEZ logo Médecin Départemental chargé de la Gérontologie & Conseiller Scientifique Conseil Général de Haute Savoie Organisés par www.ateliers-solidarite.com
  2. 2. Le constat de départ Croissance des personnes âgées dépendantes France France : 0,8 Million en 2000; 1 à 1,54 Millions prévus en 2040 (rapport 2005) et déjà plus d'1 Million constaté en 2009 Haute Savoie 47 843 personnes âgées de 75 ans et +. Faible proportion de personnes âgées (7,5% de 75 ans et plus en Haute-Savoie en 2015 contre 9,2% en France en France) malgré une croissance démographique plus forte qu’ailleurs. Atelier (LABO N° 1) 2
  3. 3. Le constat de départ Nouvelles formes de dépendances (Alzheimer et apparentées) France 0,8 Million en 2007; +225 000 /an Haute Savoie 7666 en 2005 ; 10262 (+34%) prévues en 2015 70% d'entre eux vivent à domicile aujourd'hui Des réponses à adapter à ces constats et aux attentes des personnes Atelier (LABO N° 1) 3
  4. 4. Le parti pris La Haute-Savoie, département bénéficiant d’une importante expérience de TIC (15 ans de diffusion des usages des Technologies de l’Information et de la Communication) et d’un Centre de Télé- Alarme (25 ans) doit pouvoir mettre à disposition des personnes âgées les outils technologiques modernes pour contribuer à satisfaire leurs besoins. Atelier (LABO N° 1) 4
  5. 5. Les objectifs Accès aux informations Donner aux personnes âgées et à leur famille un accès facile aux informations utiles et actualisées en permanence pour choisir leur prise en charge Ouverture vers l’extérieur Permettre aux structures de rester des « lieux de vie » en favorisant les contacts résidents/famille et en ouvrant les personnes âgées sur l’extérieur Télé-Alarme et handicap Adapter le Téléalarme à différents types de handicap Maintien à domicile Favoriser le maintien à domicile notamment pour les personnes désorientées grâce aux technologies nouvelles Atelier (LABO N° 1) 5
  6. 6. La méthodologie: Groupe de travail GéronTIC Constitution du groupe en février 2008 Compétences complémentaires DGH, DIT, Téléalarme, TIC, SDIS, SAMU, Gendarmerie, Police, EHPAD, Universitaires droit, sciences sociales, médecine Définition d’actions possibles Echanges avec la Commission EGH Mise au point des actions Atelier (LABO N° 1) 6
  7. 7. La méthodologie Points de vigilance Adéquation des dispositifs techniques à la dépendance Acceptation des dispositifs par les patients, les familles, les acteurs… Questions éthiques (CNIL et autres) Responsabilités d’ordre juridique Coût de mise en œuvre et d’exploitation Coordination de plusieurs organisations Atelier (LABO N° 1) 7
  8. 8. Les projets Un site Web pour centraliser l’information au bénéfice des personnes âgées et mieux communiquer avec elles Des Cyber-Espaces pour améliorer l’animation et les conditions de vie quotidiennes en structures (contact famille, Internet, activités ludiques et éducatives)… Une adaptation à différents types de handicap pour rendre accessible le Téléalarme au plus grand nombre Des dispositifs de géolocalisation pour faciliter le maintien à domicile des patients atteints de la maladie d'Alzheimer (et maladies apparentées) en s’appuyant sur l’existence et le savoir faire du centre de Téléalarme Atelier (LABO N° 1) 8
  9. 9. Le site WEB Site d’information destiné aux personnes âgées, familles et acteurs (professionnels et bénévoles) en gérontologie Le site la premiere page Simple, accessible, et actualisé en permanence… Atelier (LABO N° 1) 9
  10. 10. Cyber-Espaces en EHPAD 10 structures volontaires 2 postes /EHPAD dont un avec des périphériques spécialisés (track-ball, clavier à grosses touches) Liaison Internet et webcam Logiciels de jeux et logiciels éducatifs Formation des animateurs et accompagnement des résidents par les animateurs Déploiement en février-mars 2009 Atelier (LABO N° 1) 10
  11. 11. Adaptation du téléalarme aux handicaps Une dizaine de dispositifs déjà installés par le téléalarme, Une vingtaine d'autres en phase de mise au point avec les ergothérapeutes Remplacement des médaillons traditionnels d’appel par des capteurs personnalisés de souffle, de pressions légères … Atelier (LABO N° 1) 11
  12. 12. Le projet de geo – localisation Sans aucun doute le plus important des 4 projets GéronTIC par les moyens mis en œuvre Concerne la prévention et le traitement de l' errance de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées Atelier (LABO N° 1) 12
  13. 13. Le projet de geo-localisation Demande institutionnelle de mise en place des nouvelles technologies au service des personnes âgées à domicile et en Etablissement Evolution des esprits En quelques années nous passons du « Non » au « Pourquoi pas ? » Expérience de terrain qui fait évoluer chaque professionnel Atelier (LABO N° 1) 13
  14. 14. Projet de localisation Alzheimer systèmes anti-errance Basé sur une collaboration avec des universitaires (UF ATMISS du CHU de Grenoble) dans le cadre d’une expérimentation menée sur 3 ans appelée ESTIMA (Evaluation Socio-sanitaire de Technologies de l’Information pour la géolocalisation de Malades de type Alzheimer) Atelier (LABO N° 1) 14
  15. 15. Projet ESTIMA Projet soutenu par la FCEs (Fondation Caisse d’Epargne Solidarité) l’Association France Alzheimer Le Conseil Général de Haute Savoie Atelier (LABO N° 1) 15
  16. 16. Projet ESTIMA 3 phases sur 3 ans Mise en place du projet Copil pluridisciplinaire, état de l’art, scénarii d’usage, analyse éthique, méthode d’évaluation Expérimentation de dispositifs sur les recommandations de la phase 1 Evaluation multicritère, audit public, dissémination des résultats, prolongements européens éventuels Atelier (LABO N° 1) 16
  17. 17. Projet ESTIMA Conformité au rapport Bas-Rialle (2007) Conformité aux recommandations du Prof. J. Ménard (rapport au Président de la République ; mesure 32) Inscription dans le plan Alzheimer Objectif: évaluation du service rendu Aux patients et à leur famille en terme de liberté et de sécurité Atelier (LABO N° 1) 17
  18. 18. Projet ESTIMA Résultats attendus: indicateurs fiables et données sur le service rendu (médico-social et économique) aux patients, familles, professionnels de la gérontologie, associations, hôpitaux, EHPAD et autres maisons de retraite, CNSA, HAS, ANESM, CNIL, CG et tout organisme concerné par le vieillissement (en particulier complémentaires retraite) Atelier (LABO N° 1) 18
  19. 19. Estima en Haute-Savoie Adossée au dispositif Téléalarme 20 personnes âgées à domicile 5 structures d’hébergement volontaires Atelier (LABO N° 1) 19
  20. 20. Estima en Haute Savoie 2 dispositifs à évaluer Un dispositif courte portée RFID; adapté aux personnes ne sortant pas des lieux de vie privatifs sécurisé Un dispositif longue portée GPS/GSM; adapté aux personnes aptes à s’éloigner des lieux de vie sécurisés Volonté de n'avoir qu'un seul dispositif à terme Atelier (LABO N° 1) 20
  21. 21. Dispositif courte portée Un dispositif anti-errance utilisé à l’intérieur d’un bâtiment essentiellement en protection de sortie. Possibilités complémentaires (enceinte virtuelle). Courte portée; Technologie radio Atelier (LABO N° 1) 21
  22. 22. Dispositif longue portée Un dispositif de géo-localisation (GPS) couplé à un dispositif GSM. Longue portée. Localisation d’un patient qui sort de zones de sécurité pré-définies. Atelier (LABO N° 1) 22
  23. 23. Un exemple d’équipement pour un EHPAD Atelier (LABO N° 1) 23
  24. 24. Le GPS et les zones de sécurité Atelier (LABO N° 1) 24
  25. 25. Les coûts de GéronTIC Site web fait en interne au CG Cyber-espaces 3000 €/EHPAD en investissement 300 €/EHPAD d’installation (si travaux nécessaires) Adaptation téléalarme Budget de 10 k€ pour des matériels d’adaptation au TA ESTIMA Matériel et intégration 70 k€ ; Expérimenation 30 k€ Coûts internes (mobilisation de personnels non chiffrable mais important) Atelier (LABO N° 1) 25
  26. 26. Organisation Nécessité d’un intégrateur Alarme RFID Dirigée sur l’EHPAD et doublée sur le CTA pour les EHPAD Dirigée sur un aidant et doublée sur le CTA pour les personnes isolées Alarme GPS Dirigée sur le CTA Protocole d’intervention Mis au point avec CTA, SAMU, Pompiers, Police et Gendarmerie Atelier (LABO N° 1) 26
  27. 27. Exemple de protocole Protocole déclenché à la suite d’une alarme Atelier (LABO N° 1) 27
  28. 28. Evolution Concertation constante avec les acteurs Le logiciel d’administration (dimension éthique, renseigner le patient, affecter un bracelet) comme le logiciel de traitement des alarmes est conçu pour évoluer au cours de l’expérimentation (système ouvert pour le RFID, adpatation à faire pour le GPS) L’alarme peut être acheminée sous différentes formes ( téléphone mobile, DECT, SMS, alerte sonore, alerte visuelle, etc) Améliorations post expérience Géolocalisation pour le RFID Ergonomie des dispositifs Capacité énergétique pour le GPS Atelier (LABO N° 1) 28
  29. 29. Les difficultés Rien sur étagère Projet pluri disciplinaire Intervention de différents acteurs – Information des professionnels de la gérontologie (médecins, SSIAD-SAD, associations de malades) – Information du public (presse, web, via médecins) Gros problèmes d’énergie pour le GPS Phase de sensibilisation et de formation des intervenants Atelier (LABO N° 1) 29
  30. 30. Les questions à résoudre Le financement Qui, comment, 5ième risque L’éthique toujours en débat Efficacité et sécurité vs libertés individuelles L’adossement réglementaire et juridique Préconisation ou prescription, responsabilités des différents acteurs Atelier (LABO N° 1) 30

×