Mur/Mur Campagne Isolation

1 333 vues

Publié le

Intervention de Chloé Crouzet, chargée du projet Mur/Mur, METRO au 2e forum sur les quartiers durables de Grenoble

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 333
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mur/Mur Campagne Isolation

  1. 1. Atelier 3: stratégies des collectivités- réhabilitation durable Chloé CROUZET Chargée du projet Mur/Mur Campagne Isolation METRO Organisé par
  2. 2. Mur/Mur Campagne Isolation Pourquoi le parc privé ? 23% consommations énergie dans le secteur résidentiel 80% du parc total (150 000 logements) Caractéristiques • Parc moins entretenu / réhabilité • Niveaux de consommation plus élevés (250 kWhep/m²/an) • Moins de confort • 21% des ménages vivent < seuil de pauvreté Dynamique • Parc social: stratégies de réhabilitation énergétique, compétences et des outils (PSP) • Parc privé: sensibilité des occupants mais manque d'organisation et de moyens (techniques et financiers) Organisé par 2
  3. 3. Mur/Mur Campagne Isolation Pourquoi le parc privé collectif ? 80% du parc privé (120 000 logements) Caractéristiques • Parc moins entretenu / réhabilité que l’individuel • Autant d’interlocuteurs que de logements pour l’ individuel Dynamique • Parc privé collectif: des propriétaires volontaires mais « démunis » face à la complexité des projets • D’où des démarches plus longues mais réel effet d’échelle Organisé par 3
  4. 4. Mur/Mur Campagne Isolation Pourquoi le parc privé collectif 45-75 ? 55% du parc collectif privé Plus du tiers du parc total de logements Caractéristiques • Parc non soumis aux réglementations thermiques • Parc arrivant à une période charnière - sur le plan technique: besoin de grosses réhabilitations - sur le plan de l’occupation: nouveaux arrivants = un besoin et une dynamique à accompagner à grande échelle Organisé par 4
  5. 5. Mur/Mur Campagne Isolation Copropriétés 45-75: caractéristiques énergétiques Des modes constructifs différents, mais des défauts d’isolation au niveau: • Des façades: pas d’isolation ou simple lame d’air • Des toitures: pas d’isolation ou épaisseur insuffisante • Des planchers: pas d’isolation • Des menuiseries: de grandes disparités = des consommations élevées et/ou un confort thermique médiocre Organisé par 5
  6. 6. Mur/Mur Campagne Isolation Copropriétés 45-75: caractéristiques énergétiques Nom bre de Répartition des 40 copropriétés diagnostiquées copropriétés en fonction de leur consom m ation d'énergie prim aire 8 7 6 5 4 3 2 1 0 150 165 180 195 210 225 240 255 270 285 300 315 330 345 360 375 390 405 420 ou plus... Consom m ation d'énergie prim aire kWh/m ².an Etiquette Energie C D E F G Organisé par 6
  7. 7. Mur/Mur Campagne Isolation Copropriétés 45-75: caractéristiques énergétiques Gains d'énergie possibles suivant les travaux recom m andés (40 copropriétés diagnostiquées représentant 1300 logem ents) Gain d'énergie 50% Intervalles de 40% confiance 30% 20% 10% 0% Isolation des parois Remplacement des Amélioration de la Autres opaques ouvrants ventilation Organisé par 7
  8. 8. Mur/Mur Campagne Isolation Copropriétés 45-75: rentabilité d’intervention Coût du kWh économisé Isolation toiture: 0,5- 1,7 €/kWh Isolation murs: 1,3-1,9 €/kWh Isolation planchers bas: 1,9- 3,9 €/ kWh sauf petites copropriétés: 0,5 €/kWh Remplacement menuiseries: 2,2-3,7 €/ kWh Pas de retour sur investissement pour la ventilation Organisé par 8
  9. 9. Mur/Mur Campagne Isolation Copropriétés 45-75: «aptitude» à l’isolation Par les modes constructifs Par les caractéristiques architecturales et leur qualité Par leur nombre: 30% présentent des grosses difficultés d’isolation (sur échantillon grenoblois : 300 copropriétés) = copropriétés plus faciles à isoler que les bâtiments d’avant guerre Organisé par 9
  10. 10. Mur/Mur Campagne Isolation Choisir les copropriétés 45-75 c’est: Agir sur un parc peu performant Agir sur le parc le plus important en volume Mettre en œuvre des techniques « simples » et éprouvées Aider des maîtres d’ouvrage volontaires mais souvent démunis et parfois fragiles = choix cohérent pour lancer une dynamique de réhabilitation énergétique répondant à des objectifs politiques forts Organisé par 10
  11. 11. Mur/Mur Campagne Isolation Objectifs d’agglomération Environnementaux (Plan Climat Local 2009-2014) Diminuer de 20% les émissions de CO2 d’ici à 2020 Soutien à l’habitat (Plan Local de l’habitat 2010-2015) Lutter contre la précarité énergétique Requalifier les copropriétés fragilisées Soutenir la production de loyers maîtrisés Organisé par 11
  12. 12. Mur/Mur Campagne Isolation Dispositif Incitation à la réhabilitation thermique de 150 copropriétés 1945 -1975 sur l’agglomération 4 ans (2010-2013) 50 M€ travaux attendus 50 % aides publiques au global 8000 tonnes de CO2 évitées/an estimées = dynamique de territoire à grande échelle = fruit des expériences OPATB locales Organisé par 12
  13. 13. Mur/Mur Campagne Isolation Principes du dispositif Anticiper l’évolution réglementaire Objectif de moyens ambitieux (Facteur 4) et réaliste (bouquets de travaux plus ou moins ouverts): Offre 1: rénovation progressive: isolation murs Offre 2: rénovation complète: offre 1 +toiture +planchers bas Offre 3: rénovation exemplaire: offre 2 + changement collectif menuiseries + ventilation Amélioration du chauffage non envisagée Niveau de consommation cible BBC: 96 kWh/m²/an Échelle d’agglomération qui succède à l’échelle du quartier Organisé par 13
  14. 14. Mur/Mur Campagne Isolation Dispositif en 2 volets: Accompagnement des copropriétés Guichet unique d’information: Agence Locale de l’Énergie Conseil personnalisé Mobilisation, assistance au montage des dossiers Aides aux travaux Aide à la copropriété et aides individuelles pour propriétaires occupants modestes Compatibilité aides nationales Articulation avec dispositifs copropriétés dégradées/loyers maîtrisés Guichet unique financier (à l’étude): instruction/attribution des aides unique, facilité bancaires Organisé par 14
  15. 15. Mur/Mur Campagne Isolation Dispositif partenarial Soutenir l’accompagnement/aides aux travaux Crédibiliser la démarche Favoriser une dynamique d’acteurs et de territoire pérenne exemples: -soutenir la qualité des travaux par la formation des professionnels du bâtiment -promouvoir la qualité architecturale (MOE architecte obligatoire) = mais une intervention de l’État fondamentale pour soutenir et pérenniser la dynamique Organisé par 15
  16. 16. Organisé par

×