Déchets : le quartier, espace d’expérimentation
de la gestion des besoins à la gestion de la cité.


                   Re...
GRENOBLE-ALPES METROPOLE

         • Communauté d’Agglomération au 1er janvier 2000



         • Compétence collecte et t...
Contexte et objectifs
Un contexte

- Habitat urbain dense : 18 % pavillonnaire et 65 % grand collectif > 10 logements,

- ...
Présentation de quelques différentes
    actions / expérimentations sur la Métro

1) Amélioration de la qualité du tri en ...
1.1. Amélioration de la qualité du tri

Un contexte particulier
   - Mauvaise qualité du tri globale : 50% de déchets non ...
Dispositifs mis en oeuvre à Pont de Claix

Projet
1 – sur les barres :

Mise en place de bacs verrouillés operculés
pour a...
Résultats - Enseignements
- La communication seule ne suffit pas ...
Résultats Iles de Mars :
Barres: Com' + technique : o...
1.2. Module de formation des gardiens d'immeuble
                    et des syndics
Objectifs de la formation
- Sensibilis...
2. Fréquences de collecte des déchets sur le
                 territoire de la Métro
Un contexte particulier
    - Fréquen...
Les Fréquences de collecte
                     des déchets sur le territoire de la Métro
         Exemples de test mis en...
Résultats - Enseignements
Grenoble pour l’habitat pavillonnaire
- Avant le test :
    - Taux de présentation des conteneur...
Modalités de collecte des déchets à Villeneuve

  Contexte
    - Collecte des déchets assurée de façon pneumatique,
    - ...
Modalités de collecte des déchets à Villeneuve
  Bilan et perspectives


-Des facteurs déterminant le choix des collectivi...
3) Compostage en habitat collectif

 Objectif
 -Proposer des modalités pratiques entrant dans le cadre de la
 prévention d...
CONCLUSION


- L’expérimentation  permet d’évaluer les comportements et
préparer à l’évolution,

- L’expérimentation perme...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Retour d experiences de la gestion des déchets sur Grenoble Alpes Metropole

2 069 vues

Publié le

Intervention de Philip Glasser, chef du service Déchet, METRO au 2e forum sur les quartiers durables.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 069
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
146
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Retour d experiences de la gestion des déchets sur Grenoble Alpes Metropole

  1. 1. Déchets : le quartier, espace d’expérimentation de la gestion des besoins à la gestion de la cité. Retour d’expériences de Grenoble Alpes Métropole Philippe Glasser – Chef du service déchets Grenoble Alpes Métropole Forum sur les Quartiers Durables – 24 mars 2010
  2. 2. GRENOBLE-ALPES METROPOLE • Communauté d’Agglomération au 1er janvier 2000 • Compétence collecte et traitement des déchets • 27 communes et 403 000 habitants • Collecte sélective (flux Emb. + Papiers) mise en place en 1996 • 221 000 T collectées en 2008
  3. 3. Contexte et objectifs Un contexte - Habitat urbain dense : 18 % pavillonnaire et 65 % grand collectif > 10 logements, - Qualité du tri sélectif médiocre, - Non cohérence du niveau de service de collecte/transfert collecte récent. Objectifs - Nécessité d’harmoniser les pratiques et d’améliorer la qualité du tri, - Favoriser un service public de proximité et de qualité. Moyens - Mise en œuvre de différentes expérimentations afin de préparer des évolutions du service, - Mise en œuvre d’une méthodologie pour le suivi des expérimentations.
  4. 4. Présentation de quelques différentes actions / expérimentations sur la Métro 1) Amélioration de la qualité du tri en habitat vertical - Amélioration des performances par le biais de solutions techniques - Formation des agents de proximité au tri 2) Fréquences et modalités de collecte - Fréquences de collecte des déchets ménagers - Modalités de collecte des déchets à Villeneuve (Grenoble) 3) Compostage en habitat collectif
  5. 5. 1.1. Amélioration de la qualité du tri Un contexte particulier - Mauvaise qualité du tri globale : 50% de déchets non valorisables dans les poubelle « Je trie » Nécessité d'améliorer la qualité du tri - Travail sur les points noirs en habitat dense en associant dispositif technique et communication adaptée. Une opportunité ... - Ré-aménagement d'un quartier : quartier des Iles de Mars à Pont de Claix (470 logements, + de 70% de déchets non valorisables)‫,‏‬ - Partenariat avec la ville et le bailleur SDH
  6. 6. Dispositifs mis en oeuvre à Pont de Claix Projet 1 – sur les barres : Mise en place de bacs verrouillés operculés pour amélioration du tri sélectif + Communication 2 – sur les tours : UNIQUEMENT communication en porte à porte Communication - Passage en porte à porte des ambassadeurs du tri, - Courrier, affiches, etc…. Volonté de reproduire cette action sur d’autres secteurs - Test décliné sur 3 quartiers de Saint Martin d'Hères en 2007.
  7. 7. Résultats - Enseignements - La communication seule ne suffit pas ... Résultats Iles de Mars : Barres: Com' + technique : on passe de + de 70% à 20% de déchets non Valorisables Tours : Com' uniquement : pas d'amélioration de la qualité du tri. - Bacs operculés = maintien des quantités de déchets valorisables - 70% des habitants déclarent que la mise en place des bacs operculés ne les a pas dissuadés de trier - Respect du dispositif - Conclusion de l’expérimentation : Travailler sur les points les plus dégradés
  8. 8. 1.2. Module de formation des gardiens d'immeuble et des syndics Objectifs de la formation - Sensibiliser les relais d’information (gardiens d’immeuble, syndics, etc…) aux enjeux de la collecte sélective, Principes de la formation - 2 heures en salle + 1 heure de visite du centre de tri. Bilan des formations : Très bonne appréciation du stage - 21 demies-journées de formation et 250 personnes formées, - Suggestion des agents formés : * Renforcer la communication de proximité. * Dans certains quartiers, la question prioritaire est la propreté. Perspectives : - Développer cette formation auprès d’autres publics.
  9. 9. 2. Fréquences de collecte des déchets sur le territoire de la Métro Un contexte particulier - Fréquences de collectes élevées sur le territoire, - Zonage des fréquences montre une hétérogénéité de niveau de service, Objectif : - Adapter les fréquences de collecte au type d'espace Les enjeux … - Enjeux économiques - Enjeux sociaux - Enjeux environnementaux
  10. 10. Les Fréquences de collecte des déchets sur le territoire de la Métro Exemples de test mis en oeuvre - Grenoble 1 – Evolution des fréquences de collecte sur 4 rues pavillonnaires de Grenoble (100 foyers) : 3 OM + 2 Sélectif => 3 OM + 1 Sélectif (Lun/Mer/Ven + Ma/Jeu) (Lun/Mer/Ven + Jeu)‫‏‬ -Saint Martin d’Hères 1 – Mise en place de bacs verrouillés operculés pour amélioration du tri + Communication (600 foyers)‫‏‬ 2 – Evolution des fréquences de collecte : 2 OM + 2 Sélectif => 3 OM + 1 Sélectif (Lun/Ven + Ma/Jeu) (Lun/Mer/Ven + Jeu)‫‏‬
  11. 11. Résultats - Enseignements Grenoble pour l’habitat pavillonnaire - Avant le test : - Taux de présentation des conteneurs : < 35 % par passage - Taux de remplissage des conteneurs : < 80 % - Après le test : - Taux de présentation des conteneurs : 75 % - Taux de remplissage des conteneurs : 91 % - Pas de plaintes majeurs des usagers Saint Martin d’Hères pour l’habitat collectif - Les usagers n'ont pas perçu la modification de fréquences (dotation adaptée)‫,‏‬ Perspectives : - Réalisation d’autres tests similaires et proposition d’une nouvelle organisation des fréquences de collecte.
  12. 12. Modalités de collecte des déchets à Villeneuve Contexte - Collecte des déchets assurée de façon pneumatique, - Un système vétuste appuyé sur des colonnes VO, - Une utilisation insatisfaisante du système : locaux broyeurs, VO bouchés, impossibilité de procéder au tri. Démarche mise en oeuvre : - Trois scénarii testées auprès de 3 montées différentes (tri inclus), - Etude d’usages : 76 % d’utilisation des VO mais forte disparité selon montées, - Moyens mis en œuvre : un accompagnement et une évaluation en continu
  13. 13. Modalités de collecte des déchets à Villeneuve Bilan et perspectives -Des facteurs déterminant le choix des collectivités : - Les usages : VO, engouffrement et proximité, - Les aspects écologiques : consommation énergétique, tri…. - Les nuisances : bruit, conditions chantier…. -Les aspects financiers : Hiérarchie des coûts globaux pour chaque partie concernée (collectivité, propriétaires) Une satisfaction plus importante à l’égard du système par bacs enterrés
  14. 14. 3) Compostage en habitat collectif Objectif -Proposer des modalités pratiques entrant dans le cadre de la prévention des déchets. Structuration du projet -Contact d’une personne moteur de la copropriété/ bailleur pour monter le projet - Formation d’un guide composteur, définition de la localisation des composteurs, - Inauguration du site avec les habitants (Remise du bioseau + charte d'engagement) Premiers bilans (Copropriété à Seyssins depuis déc 2008) - 34 appartements concernés et 40 % des familles impliquées, - 1,7 tonnes de déchets détournés en un an, - Retours positifs des habitants (enjeux environnementaux, odeurs des poubelles récupération de compost mûr, enjeux sociaux et pédagogiques, etc...) Perspectives : Accompagner de nouveaux sites (10 projets en cours en 2010 et 300 logements concernés + établissement scolaires…).
  15. 15. CONCLUSION - L’expérimentation permet d’évaluer les comportements et préparer à l’évolution, - L’expérimentation permet de définir une stratégie globale de gestion des déchets sur un territoire, Mise en place d’un plan d’actions 2010-2014 (plan Mandat) qui va se décliner sur différents thèmes dans toute l’agglomération.

×