Des solutions pour l'alimentation en bergerie

1 242 vues

Publié le

Autonomie alimentaire des élevages ovins, état des lieux et pistes d’amélioration

Conférence organisée par l'Institut de l’Elevage et présidée par Franck Dieny, Secrétaire général de la FNO

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 242
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
582
Actions
Partages
0
Téléchargements
37
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Une croissance inférieure de 15 à 30% entraine, pour une durée de finition moyenne de 50 j, 8 à 15 j de plus.
  • Coût incluant fourrages et concentrés
    Ces valeurs sont obtenues à partir des prix de marché des aliments, en faisant l’hypothèse que l’éleveur achète toutes ses matières premières. Or en pratique il en produit au moins une partie sur la ferme, ce qui réduit le coût de l’aliment fermier.
  • En moyenne sur 14 essais, on obtient des croissances comparables selon le mode de distribution.
    En distribuant les aliments séparés, on observe une ration composée d’environ 50/50 entre céréales et protéagineux alors que les mélanges proposés variaient entre 60% céréales 40% de protéagineux et 2/3 céréales 1/3 protéagineux suivant les essais.
    La consommation totale en concentré est identique entre les 2 traitements.
    On a donc une ration un peu plus coûteuse en distribution séparée mais le travail est allégé.
  • Il est important de surveiller la croissance des agnelles pour ne pas les pénaliser:
    25 kg au sevrage, 29kg au début du rationnement 15j après
  • Des solutions pour l'alimentation en bergerie

    1. 1. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014 DES SOLUTIONS POUR L'ALIMENTATION EN BERGERIE Pierre-Guillaume Grisot, Institut de l’Elevage
    2. 2. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Des solutions pour l’alimentation en bergerie • Utilisation d’aliments fermiers • Bien trier les brebis alimentées en bergerie • Attention à la qualité des fourrages • Rationner les agnelles
    3. 3. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers ® Définition Ration préparée à la ferme Céréale + aliment riche en azote (achetés ou produits) Aliment riche en azote : - Aliment du commerce - Graines de légumineuses ou de protéagineux - Foin de légumineuses ® Intérêt Réaliser des économies en aliment acheté à partir de matières premières produites sur la ferme.
    4. 4. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux ® Synthèse de 14 essais réalisés sur 4 fermes expérimentales – Carmejane (04) – Le Mourier (87) – Glane (24) – Mauron (56) ® Du sevrage à l’abattage ® Différentes sources de protéines utilisées – Aliment complet – Complémentaire du commerce + céréale – Graine de protéagineux ou de légumineuses + céréale – Fourrage de légumineuses + céréale
    5. 5. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux  Consommations Type de ration Céréales Concentré azoté Fourrage Aliment complet 36 kg/ag 16 kg/ag Céréale + aliment du commerce 36 kg/ag 12 kg/ag 12 kg/ag Céréale + protéagineux 28 kg/ag 15 kg/ag 24 kg/ag Céréale + fourrage légumineuses 41 kg/ag 29 kg/ag
    6. 6. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux  Performances animales ® Croissances inférieures avec l’utilisation des aliments fermiers (de 15 à 30 % suivant les essais) ® Rendements carcasses et conformations identiques ® Amélioration de la qualité des gras avec l’utilisation d’aliments fermiers
    7. 7. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux ®Intérêt économique * Coût au 15 septembre 2014
    8. 8. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux • En pratique Exemple : Elevage de 500 brebis, 90% de fertilité, 1.6 de prolificité, 16% de mortalité avant sevrage ® 640 agneaux sevrés ® 35 kg de céréales / agneau  22.5 tonnes ® rendement moyen : 40 quintaux/ha  5.6 ha de céréales en plus
    9. 9. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Utilisation d’aliments fermiers pour l’engraissement des agneaux • Aspect travail ® Distribution séparée ou mélangée de l’aliment fermier – Ration à base de céréales + protéagineux Mode de distribution Céréales Protéagineux Fourrage GMQ agneaux Séparée 26 kg/ag 27 kg/ag 12 kg/ag 261 g/j Mélangée 34 kg/ag 20 kg/ag 14 kg/ag 250 g/j
    10. 10. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Bien trier les brebis en bergerie ® Faire un diagnostic de gestation pour économiser sur la fin de gestation Coût alimentaire d’une brebis en fin de gestation Ration journalière par brebis Total en kg / brebis Coût total -6 à -4 semaines -3 à +4 semaines en € / brebis avant MB après 1ère MB Foin 1.2 kg/j 1.2 kg/j 84 kg / brebis 13 €* Orge 0.3 kg/j 0.5 kg/j 31 kg / brebis 6 €* Tourteau 0.2 kg/j 10 kg / brebis 5 €* Pour un lot de 200 brebis avec 15% de brebis vides : 930 kg d’orge et 300 kg de tourteau économisés * Coût au 15 septembre 2014
    11. 11. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Bien trier les brebis en bergerie ® Allaitantes : séparer les doubles des simples. Stade lactation Aliment Ration journalière par brebis Différence sur la Simples Doubles période 0 – 5 semaines Foin 1.9 kg/j 2.3 kg/j 17 kg/brebis Orge 0.3 kg/j 0.5 kg/j 8.5 kg/brebis Tourteau 0.1 kg/j 0.3 kg/j 8.5 kg/brebis 6 – 10 semaines Foin 1.9 kg/j 2.2 kg/j 10.5 kg/brebis Orge 0.2 kg/j 0.3 kg/j 3.5 kg/brebis Tourteau - 0.1 kg/j 3.5 kg/brebis
    12. 12. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Bien trier les brebis en bergerie • Allaitantes : séparer les doubles des simples. Exemple : Elevage de 500 brebis, 90% de fertilité, 1.6 de prolificité, 16% de mortalité avant sevrage, 10% de mortinatalité 430 brebis allaitant 1 à 2 agneaux 170 simples et 260 doubles  Economie de 4,7 tonnes de foin, 2 tonnes d’orge et 2 tonnes de tourteau de soja
    13. 13. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Attention à la qualité des fourrages ® Exemples pour des brebis doubles Stade lactation Aliment Ration type pour alim à base de Différence sur la Foin médiocre Regain période 0 – 5 semaines Foin 1.9 kg/j 2.7 kg/j + 34 kg/brebis Orge 0.5 kg/j 0.2 kg/j - 12.5 kg/brebis Tourteau 0.4 kg/j 0.2 kg/j - 8.5 kg/brebis 6 – 10 semaines Foin 1.7 kg/j 2.5 kg/j + 28 kg/brebis Orge 0.3 kg/j - - 10.5 kg/brebis Tourteau 0.2 kg/j - - 7 kg/brebis
    14. 14. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Attention à la qualité des fourrages ® Exemples pour des brebis doubles Exemple : Elevage de 500 brebis, 90% de fertilité, 1.6 de prolificité, 16% de mortalité avant sevrage, 10% de mortinatalité 430 brebis allaitant 1 à 2 agneaux 170 simples et 260 doubles  Economie de 6 tonnes d’orge et de 3,5 tonnes de tourteau
    15. 15. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014  Rationner les agnelles ® A partir du sevrage, conduire les agnelles de renouvellement séparément des mâles pour les rationner. ® A volonté : consommations observées : 1.5 kg de concentré par jour. Période Avant le sevrage (0 -70j) 15 jours après le sevrage (70 – 85j) Pour 100 agnelles : 3.5 tonnes de concentré économisées Jusqu’à 4 mois (85 – 120j) Avec foin de qualité moyenne (0,6 – 0,7 UFL) Concentré à volonté Concentré à volonté 500 à 600 g de concentré Avec foin de très bonne qualité (≥ 0,8 UFL) Concentré à volonté Concentré à volonté 400 g de concentré
    16. 16. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Sommet de l’Elevage 2014 Présentation disponible en téléchargement sur www.idele.fr Retrouvez aussi l’Institut de l’Elevage sur le stand D81 - hall 1

    ×