Lait biologique, à chacun son système fourrager

2 595 vues

Publié le

SPACE 2015 - Conférence organisée par l'Institut de l'Elevage et présidée par Jean-Yves Penn (éleveur bovin lait)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 651
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lait biologique, à chacun son système fourrager

  1. 1. Lait biologique, à chacun son système fourrager 15 Septembre 2015 Guillaume MICHEL, Animateur Technique GAB d’Armor
  2. 2. « Différentes stratégies fourragères possibles après conversion en lait biologique » : analyse des trajectoires de conversion d’élevages laitiers en Bretagne I Présentation du suivi pluriannuels de 14 fermes laitières •Eléments de contexte •Méthodologie•Méthodologie II Des fermes plus herbagères et plus efficientes après conversion •Evolution du système fourrager avec la conversion •Performances zootechniques et économiques III Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio •Définition •Performances zootechniques et économiques VI Echanges avec la salle
  3. 3. « Différentes stratégies fourragères possibles après conversion en lait biologique » : analyse des trajectoires de conversion d’élevages laitiers en Bretagne I Présentation du suivi pluriannuels de 14 fermes laitières •Eléments de contexte •Méthodologie•Méthodologie II Des fermes plus herbagères et plus efficientes après conversion •Evolution du système fourrager avec la conversion •Performances zootechniques et économiques III Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio •Définition •Performances zootechniques et économiques VI Echanges avec la salle
  4. 4. Suivi pluriannuel de 14 fermes laitières Bretonnes Données collectées tous les ans pendant 5 ans (entretiens individuels et réunions collectives) avec des réflexions méthodologiques chaque année: •Techniques •Economiques Méthodologie: 4 •Economiques •Sociales Données comptables homogénéisées par une même grille d’enregistrement ce qui permet d’avoir des indicateurs comparables: Grille RAD (approche par la valeur ajoutée)
  5. 5. Des fermes plus herbagères et plus efficientes après conversion Evolution du système fourrager avec la conversion: Une spécialisation laitière des fermes Un système fourrager toujours plus herbager Un chargement animal qui diminue avec la conversion 5 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% 35,0% 40,0% 0,00 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 Chargement % de maïs + betteraves dans la SFP la conversion Vers une dé intensification du système fourrager
  6. 6. Des fermes plus herbagères et plus efficientes après conversion Evolutions du coût alimentaire et des frais vétérinaires: Un coût alimentaire maîtrisé avec la conversion bio 43 48 46 43 48 48 39 6 8 8 11 10 6 3 60 47 37 34 32 29 70 0,0 50,0 100,0 150,0 200,0 Coût alimentaire / 1000 l de lait vendusCoût concentré Coût fourrager extérieurs Coût fourrager produit 6 Des frais vétérinaires qui diminuent sans compromis sur la santé du troupeau 0,0 47,2 47,1 40,4 33,3 27,2 30,2 52,5 11,9 17,1 9,6 6,5 6,5 9,1 10,4 -15,0 5,0 25,0 45,0 65,0 85,0 105,0 125,0 RICA BZH 08 moy 08/09 moy 09/10 C1 moy 10/11 C2 moy 11/12 Bio1 Moy 12/13 Bio2 RICA BZH 12 En € Frais véto / UGB Honoraires véto Produits véto
  7. 7. Des fermes plus herbagères et plus efficientes après conversion Conversion bio et efficacité économique: La conversion bio a permis de maintenir l’efficacité économique et même de l’améliorer pour certaines fermes 39,0% 35,0% 38,3% 43,9% 49,0% 46,7% 36,0% 0,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0% 50,0% 60,0% 70,0% Evolution de la VA/produit de l'activité 7 La conversion bio est plus aisée quand la situation économique initiale est saine 37399 38712 39288 47738 50669 49149 40525 0 20000 40000 60000 80000 100000 Evolution de l'EBE/UTHF Avec production annexe
  8. 8. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Présentation de cas types de stratégies fourragères: Un système très pâturant Plus de 50% de la ration annuelle sous forme d’herbe pâturée Un système fondé sur les stocks Après conversion •Part important de maïs dans la ration •Pâturage non optimisé 1ère année conversion 8 Un système fondé sur les stocks Plus de 50% de la ration annuelle sous forme de stocks d’herbe ou de maïs Un système développant l’affouragement en vert Plus de 30% de la ration annuelle sous forme d’herbe affouragée en vert Légende : Pâturage Herbe stockée Maïs ensilage Herbe affouragée Autres Composition de la ration
  9. 9. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio L’accessibilité au pâturage: une explication à nuancer 0,00 20,00 40,00 60,00 80,00 100,00 120,00 140,00 SurfaceAgricoleUtile(enha) SCOP SFP Parcellaire en BIO Priorité à l’optimisation de l’accessible pour limiter le coût alimentaire 9 0,00 Groupe Pâturage Groupe Mixte Groupe Aff. En V. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 0 20 40 60 80 100 120 Ratioaresaccessibles/arespaturés Ares/VL Accessibilité du parcellaire en BIO1 Ares accessibles/VL Ares paturés/VL en BIO1 Ares paturés/ares accessibles en BIO1 (%) alimentaire Etre vigilent à ne pas sur pâturer certaines parcelles quand on a peu d’accessible
  10. 10. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Chargement et % de maïs dans la SFP: 20,0% 25,0% 30,0% 35,0% 40,0% 1,00 1,20 1,40 1,60 1,80 2,00 Chargement % de maïs + betteraves dans la SFP 10 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 0,00 0,20 0,40 0,60 0,80 1,00 Un chargement similaire selon les stratégies Une part de maïs moins importante en « maximisation pâturage »
  11. 11. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Des coûts alimentaires plus faibles en pâturant beaucoup: 60 33 49 100,0 120,0 140,0 160,0 180,0 Coûtalimentaireeneuros/1000L Evolution du coût alimentaire/1000 l de lait vendus Coût concentré Coût fourrager extérieurs Coût fourrager produit 11 Plus de pâturage et moins de concentrés consommés donc un coût alimentaire moindre 43 45 48 51 43 50 41 45 49 52 39 38 54 58 6 5 5 0 15 16 9 9 12 10 3 2 4 11 40 33 67 22 41 53 20 45 41 70 13 31 49 0,0 20,0 40,0 60,0 80,0 100,0 Coûtalimentaireeneuros/1000L
  12. 12. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Evolution de la production laitière avec la conversion: 6742 6076 5617 7325 5378 5682 6565 5278 5181 6343 7070 5106 5054 5843 4000 5000 6000 7000 8000 9000 Production / VL 12 La baisse de production est plus importante pour les systèmes plus productifs à l’entrée en conversion 0 1000 2000 3000 4000 RICABZH2008 0 GrpPâturageCABn-1 GrpmixteCABn-1 GrpAffenVCABn-1 0 GrpPâturageC2 GrpmixteC2 GrpAffenVC2 0 GrpPâturageBIO1 GrpmixteBIO1 GrpAffenVBIO1 0 RICABZH2012 0 GrpPâturageBIO2 GrpMixteBIO2 GrpAffouragementBIO2
  13. 13. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Evolution de l’efficacité économique (VA/produit de l’activité): 39,0% 37,0% 43,7% 30,7% 43,0% 39,7% 45,4% 51,3% 47,7%47,1% 36,0% 51,1% 41,1% 44,8% 40,0% 50,0% 60,0% 70,0% 13Les fermes maximisant le pâturage sont les plus efficace 30,7% 0,0% 10,0% 20,0% 30,0% RICABZH2008 0 GrpPâturage… Grpmixte… GrpAffenV… 0 GrpPâturage… GrpmixteC2 GrpAffenVC2 0 GrpPâturage… GrpmixteBIO1 GrpAffenV… 0 RICABZH2012 0 GrpPâturage… GrpMixteBIO2 Grp…
  14. 14. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Conversion bio et viabilité économique (EBE/UTHf avec production annexe): 62818 66513 5645160000 80000 100000 120000 EBEeneuros/UTHf 14 Les fermes maximisant le pâturage ont une viabilité plus importante 37399 41146 47012 34499 40567 43857 48372 44673 40525 56451 49233 49951 0 20000 40000 60000 RICABZH 2008 0 Grp Pâturage… Grpmixte CABn-1 GrpAffen VCABn-1 0 Grp Pâturage… Grpmixte C2 GrpAffen VC2 0 Grp Pâturage… Grpmixte BIO1 GrpAffen VBIO1 0 RICABZH 2012 0 Grp Pâturage… GrpMixte BIO2 Grp Affourag… EBEeneuros/UTHf
  15. 15. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Ce qu’il faut retenir de ces 3 stratégies: La conversion bio est un succès pour l’ensemble des fermes suivies quelque soit la stratégie déployée: •Efficacité et viabilité économique sont confortées voir améliorées 15 •Efficacité et viabilité économique sont confortées voir améliorées •Autonomie renforcée •Des éleveurs très satisfaits •La santé du troupeau n’est pas un souci
  16. 16. Des stratégies fourragères différentes pour produire du lait bio Ce qu’il faut retenir de ces 3 stratégies: Toutefois, des différences entre stratégies qui confirment la pertinence des systèmes laitiers faisant appel à la maximisation du pâturage: 16 maximisation du pâturage: •Moins recours aux concentrés (plus d’autonomie) •Coûts alimentaires les plus faibles •Efficacité et viabilité économique supérieure Maximiser le pâturage pour un système plus robuste face aux aléas climatiques, économiques…
  17. 17. En guise de conclusion •Le lait bio peut s’envisager selon des approches diverses •Le pilier du système fourrager est l’herbe mais des stratégies différentes d’exploitation peuvent se justifier dans certaines situations (faible accessibilité) 17 dans certaines situations (faible accessibilité) •Plus le système est pâturant plus il apparait robuste, viable et efficace économiquement
  18. 18. Merci de votre attention Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur idele.fr Venez échanger avec nos ingénieurs Hall 4, stand A 6idele.fr Hall 4, stand A 6 Pour toutes informations sur la conversion en AB, contactez le GAB de votre département agrobio-bretagne.org ou Hall 5, stand B 44

×