Le logement bovin et ovin allaitant

1 628 vues

Publié le

Stéphane Mille et Jean-Yves Blanchin (Institut de l'Elevage)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
417
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le logement bovin et ovin allaitant

  1. 1. Le logement bovin et ovin allaitant Intervenants : Stéphane MILLE Jean-Yves BLANCHIN Institut de l’Elevage – Service Environnement - Bâtiments Mercredi 7 octobre 2015 Conférence présidée par Michel JOLY, représentant de la FNB et éleveur de bovins allaitants en Saône et Loire 1 - Des vaches allaitantes en logettes 2 - Bâtiments et santé des ovins
  2. 2. Vaches Allaitantes & Logettes Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Avec la contribution du réseau des Conseillers bâtiments d’élevage des Chambres d’Agriculture
  3. 3. Très courant dans les troupeaux laitiers … en allaitants ; • existe depuis près de 40 ans, … avec des projets à neufs dans certaines zones du Massif Central, • Intéressant / recherche d’économie de paille, d’optimisation du travail, et de meilleurs compromis entre charges d’investissement et de fonctionnement, • à ajuster à la logique de gestion de fumier très souvent retenue par les éleveurs de bovins allaitants. 3 … des logettes, ça existe déjà !
  4. 4. Pour loger des vaches allaitantes en logettes : Plusieurs axes à explorer • Approche globale pour le choix du mode de logement • Gabarit animaux et comportement • Fonctionnalité et travail • Coûts induits par le bâtiment et son fonctionnement 4 Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Sommaire  Conception et dimensionnement
  5. 5. Approche globale Logettes et autres modes de logement Temps d’astreinte et concurrence / chantiers curages – épandage en hiver Consommation de paille en litière Régime alimentaire mixte ensilage / enrubannage foin Période vêlages fév. / mars déc. / janv. sept. / oct. Aire paillée intégrale Aire paillée + raclage Logettes paillées Logettes NON paillées Fumier seul Fumier + purin Fumier + purin Lisier Très bien adapté Adapté Peu adapté Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Très mal adapté
  6. 6. Dimensionnement Adapter au comportement des bovins • Les tubulaires (séparations de logettes, arrêtoir au sol, barre de cou) guident l’animal pour se positionner correctement, en lui donnant des repères mais sans le contraindre ni le blesser ! 6 Source:Idele–«Concevoiretinstallerdeslogettes2012 Vidéo LEVER VL
  7. 7. Dimensionnement Prendre en compte le gabarit des bovins • Mesurer ses vaches donne des informations capitales pour dimensionner les logettes 7 mesures sur 320 VA, 40 G1 et 43 G2 (7 races) Pas de corrélation entre LD / HG et le poids Rappel des mensurations troupeaux VL (« Concevoir et installer des logettes » – 04/2012) Gabarit VL Grand Moyen Petit LD 178 173 158 HG 147 141 136 Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 LD 171 163 156 HG 140 136 131 POIDS 764 707 650 Synthèses données VA
  8. 8. Dimensionnement Réglage des logettes • « Profondeur » de stalle, • Largeur de place • Réglage de position des tubulaires Logettes FACE à un MUR ! LARGEUR ! 8 « Profondeur » stalle Grand Moyen Petit LD 171 163 156 HG 140 136 131 Gabarit des Vaches Allaitantes
  9. 9. Comportement Des bovins très calmes à condition de … • Bien délimiter les zones / VA et veaux • Des logettes « réservées » aux VACHES !!! • Des cases paillées pour les veaux • Des cases vêlages / adoption paillées ... facilement accessibles pour les animaux et l’homme (entretien) 9  Limiter la circulation des veaux au travers de logettes  Confort de couchage … même si les VA semblent « moins fragiles » que les VL, éviter un sol de logettes en béton brut
  10. 10. Comportement • Détection des chaleurs et monte naturelle • Les sols bétonnés ne doivent pas être glissants • Pas de « cul de sac » sur les aires d’exercice • Détection des chaleurs perturbe peu la vie du lot (logette = refuge) et le confort de couchage (pas de dégradation de litière comme en aire paillée) • Monte possible mais demande des précautions / choix du taureau (masse corporelle et aplombs) et surveillance  si besoin, prévoir un box de monte 10 GAEC Les Martines : 52’’ (témoignage Q4 – 7’’ à 45’’ + taureau en bâtiment V6 – 24’’) Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  11. 11. Comportement • Cornes ou pas ? • Ce n’est pas une question spécifique aux logettes • Les deux alternatives sont possibles • Sur les élevages visités … pas plus de traces de blessures 11 GAEC La Panouse (Témoignage Q3 – 51’)
  12. 12. Travail et fonctionnalité • Loger des vaches et des veaux dans un même espace et travailler efficacement … pas spécifique aux logettes, mais conditionne l’organisation du bâtiment • Dépend avant tout du système d’élevage, des pratiques et aspirations de l’éleveur 12 Entretien des aires vie  3 options principales pour implanter les cases à veaux et d’isolement
  13. 13. Travail et fonctionnalité Emplacement cases à veaux 1. En LONG PAN 13 ATTENTION : Il manque ici un couloir de surveillance !
  14. 14. Travail et fonctionnalité Emplacement cases à veaux 14 2. ENTRE les LOTS
  15. 15. Travail et fonctionnalité Emplacement cases à veaux 15 3. ENTRE RANGS de logettes
  16. 16. Travail et fonctionnalité Modalités de paillage • Cases à veaux et isolement • +/- 1,2 kg / veau / j • Manuel ou mécanisé selon l’accessibilité • Logettes • Lisier : 0 à 1 kg de paille + tapis simple • Fumier de 3 à 4 kg … certains éleveurs en utilisent parfois beaucoup moins et obtiennent toutefois du fumier suffisamment compact! • Si l’aménagement intérieur le prévoit, un paillage semble préférable … emploi pailleuse possible mais souvent difficile ou avec efficacité contestable 16 GAEC Les Martines (Témoignage Q6 – 1’ + Vue de dessus V2 - 7’’) Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  17. 17. Travail et fonctionnalité Entretien des aires d’exercice • Raclage des aires exercice … ou caillebotis ? • Raclage tracteur / Raclage automatisé / Caillebotis = 3 options adaptées si on respecte les règles de fonctionnement • Spécificités par rapport aux vaches laitières • Emplacement cases à veaux = oriente choix / solutions raclage (tracteur / automatique OU caillebotis) • Si plusieurs lots sur la longueur du bâtiment = raclage tracteur peu pratique (barrières à manipuler) • Présence de veaux = surveillance lors du raclage (jeunes veaux en particuliers, ou lors de vêlages avec racleur automatique) • Modes d’alimentation plus « secs » qu’en VL = attention aux caillebotis 17 GAEC La Panouse (Témoignage Q2 – 51’’) Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  18. 18. Travail et fonctionnalité Travaux spécifiques • Curage des cases paillées : ACCESSIBILITE !!! • Utiliser un matériel de gabarit adapté … un « valet de ferme » est vite rentabilisé avec un bâtiment à logettes • Entretien des seuils logettes • Nettoyage fréquent fortement recommandé • Plutôt manuel … mécanisation possible • 1 fois par jours … à 1 fois par semaine 18 Une tâche que les éleveurs allaitants ne connaissent pas : Simple et Nécessaire ! Logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  19. 19. Coûts induits par les bâtiments pour VA • Des charges annuelles très proches !!! (investissement + fonctionnement, en € / place / an) Aire Paillée Intégrale Logettes (estimation) Aire Paillée + Aire Exercice Couvert Aire Paillée + Aire Exercice NON Couvert Investissement / VA Charge investissement / VA / an (sur 15 ans) Charge fonctionnement / VA / an (hors MO exploitant) 2850 € 3170 € 2620 € 3820 € Fumier Lisier Tradi Tunnel 3050 € 1920 € 255 € 285 € 235 € 345 €275 € 1750 € 147 € 123 € 110 € 65 €100 € 110 € TOTAL/ VA / an 402 € 408 € 345 € 410 €375 € 285 € Coûts annuels moyens 19 Etude 2010/2011 Pays de la Loire
  20. 20. Vers une adaptation des aires paillées intégrales …  Aire Paillée + exercice (raclé) …  Logettes • Les bâtiments à modifier devront ; • Etre implantés à 100 m des tiers • Disposer d’accès bien positionnés en pignons (portes à l’arrière de la stalle d’alimentation … éviter les pignons porteurs) • Disposer de dégagements autour du bâtiment (pour les ouvrages de stockage des déjections) • Eviter les poteaux dans les aires de vie 20
  21. 21. Bâtiment et santé des ovins des points de vigilance en bergerie Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  22. 22. Sommaire Des points de vigilance en bergerie • Pré-naissance • De la naissance à 10 jours • Du 10ième jour au sevrage • Après le sevrage Recommandations techniques • Surfaces et équipements • Accès à l’alimentation et l’abreuvement • Besoins climatiques • Ventilation 22Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  23. 23. Mortalité des agneaux • Plus de 50 % de la mortalité intervient dans les 48 premières heures de vie de l’agneau • Les causes de mortalité et de morbidité des agneaux sont multifactorielles 23Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  24. 24. Pré-naissance Les principaux risques sanitaires : • Sur-densité des animaux en bergerie • Non-séparation des animaux contagieux Les actions à mettre en place pour prévenir les risques : • Organisation de la bergerie  préparer la futur agnelage • Un espace équipé (pt d’eau, plan de travail, pharmacie, …) Les aménagements à prévoir dans les bâtiments : • zone de quarantaine (en dehors de la bergerie d’agnelage), • infirmerie (pt d’eau, zone ou les animaux sont faciles à attraper, pharmacie, lumière). 24Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  25. 25. Un emplacement dans la bergerie équipé de : 25Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Ne pas oublier : armoire pharmacie Evier Chauffe-eau Plan de travail Louve (allaitement artificiel)
  26. 26. De la naissance à 10 jours Les enjeux • Favoriser la prise de colostrum • Créer le lien brebis / agneau(x) Prévenir les maladies • Créer des lots d’agneaux d’âge semblables (moins de 15 jours de différence d’âge) • Etre attentif au chargement animal Les aménagements à prévoir • Organiser une zone de cases d’agnelage • Faciliter l’abreuvement • Garantir le confort climatique des agneaux 26Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  27. 27. Organiser une zone de cases d’agnelage Garantir le confort climatique des agneaux 27Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Case d’agnelage Race de petit et moyen format Race de grand format (poids brebis vide > 70 kg) Surface d’aire paillée par brebis 1,5 à 2 m² 2 à 2,5 m² Nombre de case pour 100 brebis en lutte naturelle 5 à 10 (prolificité < 160) 10 à 20 (prolificité > 160) Nombre de case pour 100 brebis sur synchronisation 15 à 20 (prolificité < 160) 20 à 30 (prolificité > 160) Nombre pour 100 agnelles 30 30
  28. 28. Du 10ième jour au sevrage Les enjeux • Transition alimentaire Prévenir les maladies • Créer des lots d’agneaux d’âge semblable (moins de 15 jours de différence d’âge) • Veiller à une densité d’animaux adéquat • Disposer d’une surface d’aire paillée adaptée à l’âge des agneaux (alloter en fonction de l’âge !) Les aménagements à prévoir dans les bâtiments • Un « coin à agneaux » • Une bonne ventilation pour une ambiance saine • Une case pour l’allaitement artificiel 28Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  29. 29. Plusieurs cases pour un allotement par classe d’âge Un « coin à agneaux » 29Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 Du 10ième jour au sevrage
  30. 30. Du 10ième jour au sevrage Un exemple d’aménagement pour l’allaitement artificiel 30Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  31. 31. Après le sevrage Les enjeux - Prévenir les maladies • Sensibilité des agneaux : aux pathologies respiratoires (7% de la mortalité)  bonne ventilation aux pathologies digestives (accès insuffisant alimentation)  bonne conception des parcs à agneaux Les aménagements à prévoir dans les bâtiments • Importance d’une bonne ventilation • Bâtiment spécialisé ou zone spécifique de la bergerie 31Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  32. 32. Aire paillée et case Race de petit et moyen format Race de grand format (poids brebis vide > 70 kg) Couchage des animaux (surface d’aire paillée) Brebis à l'entretien (vide) Brebis en fin de gestation (5 mois) Brebis allaitante avec 1 agneau Brebis allaitante avec 2 agneaux Profondeur du parc (selon prolificité) Agneau élevé aux aliments d’allaitement avant le sevrage Agneau à l’engraissement (sevré en finition) 1 m² / brebis 1,2 m² / brebis 1,5 m² / brebis 2 m² / brebis 3 à 4 m 0,2 m² / agneau 0,4 m² / agneau 1,2 m² / brebis 1,5 m² / brebis 1,5 m² / brebis 2 m² avec brebis 4 à 5 m 0,2 m² / agneau 0,4 m² / agneau Case d’agnelage Surface aire paillée Nombre pour 100 brebis (lutte naturelle) Nombre pour 100 brebis (lutte synchronisée) Nombre pour 100 agnelles 2 m² / brebis 5 à 10 (prolif < 160) 15 à 20 (prolif < 160) 30 2 à 2.5 m² / brebis 10 à 20 (prolif > 160) 20 à 30 (prolif > 160) 30 Case d’allaitement artificiel Surface au maximum 5 jeunes agneaux / m² De 10 à 25 agneaux en même temps Multi-biberon De 25 à 50 agneaux en même temps Mini-louve > 50 agneaux en même temps Louve Nombre tétines au multi-biberon 1 / jeune agneau Nombre de tétines à la louve 1 / 10 jeunes agneaux Recommandations techniques surfaces et équipements Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 32
  33. 33. Recommandations techniques : accès à l’alimentation et l’abreuvement Alimentation Race de petit et moyen format Race de grand format (poids brebis vide > 70 kg) Alimentation rationnée Brebis vide Brebis en fin de gestation (5 mois) Brebis en lactation Agneau > 2 mois (> 20 kg) 3 brebis / ml d’auge 2.5 brebis / ml d’auge 2.5 à 3 brebis / ml d’auge 4 agneaux/ ml d’auge 3 brebis / ml d’auge 2 brebis / ml d’auge 2,5 brebis / ml d’auge 4 agneaux/ ml d’auge Alimentation en libre-Service (24h / 24h) Foin / enrubannage Silo Silo (8h/24h) Concentrés pour les agneaux sevrés Fourrages pour les agneaux sevrés Agneau < 2 mois 9 brebis / ml 25 - 30 brebis/ ml 10 brebis/ ml 20 à 25 agneaux/ ml nourrisseur 8 à 10 agneaux/ ml auge environ 30 agneaux/ ml nourrisseur Abreuvement des agneaux et des brebis nombre d’abreuvoir par animal hauteur de pose conseillée Abreuvoir agneaux < 20 kg au démarrage Abreuvoir agneaux > 20 kg en croissance Abreuvoir brebis 1 / 10 animaux 1 / 40-50 animaux 1 / 40-50 animaux environ 40 cm du sol environ 40 cm du sol 70/80 cm du sol Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 33
  34. 34. Besoins climatiques Le chaud est bien plus à craindre que le froid 34Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  35. 35. Ventilation 35Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  36. 36. 36 Aménager des ouvertures latérales Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  37. 37. 37 Ouverture en faîtage Faîtière pare-vent : - le plus simple, - le plus efficace. Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  38. 38. Adapter la ventilation aux besoins des agneaux Agneaux à la naissance  isoler les agneaux des parois froides  réduire les volumes à chauffer  apporter de la chaleur de manière localisée  éviter les amplitudes de température 38 Eviter les courants d’air ! Par exemple : bas de porte, filet brise-vent déchiré, porte entrebâillée ou fermant mal, … Engraissement agneaux  ventilation naturelle  ventilation mécanique Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  39. 39. Les critères à prendre en compte pour concevoir une bergerie d’engraissement 1. Le nombre de lots (en fonction du sexe, du poids, de l’âge) 2. La configuration des aires paillées (surfaces, répartition, …) 3. Le mode d’alimentation 4. L’emplacement et la largeur des couloirs et circulations (éleveur, tri des animaux et embarquement, …) 5. L’abreuvement (modularité de l’installation) 6. Les besoins climatiques, la ventilation Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015 39
  40. 40. Une brochure disponible sur idele.fr 40Le logement bovin et ovin allaitant - 7 octobre 2015
  41. 41. Merci de votre attention Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur idele.fr Venez échanger avec nos ingénieurs Hall 1, stand C 77

×